Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nitescence
Érudit

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par nitescence Sam 22 Nov 2014 - 20:05
N'oublie pas l'heure de 1ère chaire, trois heures de colles et cinq heures sup' : 15 + 5 = 20, soit deux heures sup' par rapport à un certifié, ce qui n'est pas énorme....
+ l'indemnité de PP + indemnité de tuteur pédagogique + prime de 500 euros pour 3 heures sup'
PabloPE
PabloPE
Expert

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par PabloPE Sam 22 Nov 2014 - 20:26
@Lefteris a écrit:
Un peu plus quand même, 2600- 2700 au 11ème, 3100 à la HC. Mais en catégorie A, c'est pas lourd quand même. Pour les PE, la cause est entendue . Ce qui arrive en ce moment se généralisera et s'étendra : on trouvera des candidats dans les régions  demandées, au soleil par exemple, car certains feront l'impasse sur  le traitement pour avoir un boulot stable dans leur région, les académies déficitaires le seront encore plus, et il faudra des contorsions (recrutement local, contrats, repêchage de candidats en liste complémentaire d'autres académies, liste non limitative, et en dernier lieu donner de faux chiffres pour rassurer le populo ...) pour  ne pas fermer des classes.
Même pas, dans les 2500 auxquels il faut soustraire la MGEN et quelques bidouilles (sans compter ce qui nous pend au nez question cotisations supplémentaires Laughing ) Quant à la Hors classe quand tu es PE tu l'oublies direct, le pourcentage octroyé est tellement ridicule qu'on a plus de chances de recevoir les palmes académiques que la HC Very Happy
Sinon pour le reste oui tu as raison, chez nous beaucoup sacrifient le traitement de l'agrégation pour avoir le confort de rester dans son département Wink

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Osmie
Osmie
Sage

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Osmie Sam 22 Nov 2014 - 20:41
Bon, si cela intéresse quelqu'un, je touche à peu près 1935 euros nets (car ISOE par modulable en tant que PP, sans MGEN), échelon 6, en tant que certifiée. Vu mes études, je trouve ce salaire indigne et oui, les professeurs se paupérisent. Pour autant, je ne prends pas d'HSA car les prendre revient à dire que l'on peut charger notre barque, ce que s'empressera de faire un gouvernement, quel qu'il soit, s'il constate que les profs prennent, qui 3 HSA, qui 4, qui 5. Merci de penser à la profession dans son ensemble et aux conditions de travail de tous. Ce qui pend au nez de tous les professeurs du secondaire avec ces HSA, c'est l'augmentation des heures hebdomadaires d’enseignement.
L'agrégation permet aux agrégés d'avoir un salaire et un temps d'enseignement corrects, point barre.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Lefteris Sam 22 Nov 2014 - 20:43
@PabloPE a écrit:
@Lefteris a écrit:
Un peu plus quand même, 2600- 2700 au 11ème, 3100 à la HC. Mais en catégorie A, c'est pas lourd quand même. Pour les PE, la cause est entendue . Ce qui arrive en ce moment se généralisera et s'étendra : on trouvera des candidats dans les régions  demandées, au soleil par exemple, car certains feront l'impasse sur  le traitement pour avoir un boulot stable dans leur région, les académies déficitaires le seront encore plus, et il faudra des contorsions (recrutement local, contrats, repêchage de candidats en liste complémentaire d'autres académies, liste non limitative, et en dernier lieu donner de faux chiffres pour rassurer le populo ...) pour  ne pas fermer des classes.
Même pas, dans les 2500 auxquels il faut soustraire la MGEN et quelques bidouilles (sans compter ce qui nous pend au nez question cotisations supplémentaires Laughing ) Quant à la Hors classe quand tu es PE tu l'oublies direct, le pourcentage octroyé est tellement ridicule qu'on a plus de chances de recevoir les palmes académiques que la HC Very Happy
Sinon pour le reste oui tu as raison, chez nous beaucoup sacrifient le traitement de l'agrégation pour avoir le confort de rester dans son département Wink
C'est évident. J'ai d'ailleurs le cas dans ma famille : jamais bougé du département, même.  Un recrutement national serait une catastrophe, le risque d'aller en RP emmènerait l'effet  Capes, avec un effondrement encore plus grand des candidatures et ça toucherait toute la France. Je parcourais un journal en Bretagne, où j'étais de passage, et mon attention a été attirée par un article sur les candidats professeurs des écoles. Les recalés (très nombreux) préféraient laisser tomber, et se dirigeaient sur autre chose. L'article disait d'ailleurs que c'était un gâchis énorme pour les ESPE.
C'était donc bien  la région qu'ils voulaient, pas enseigner à Créteil-Versailles  ou Noeux-les-Mines. Et une mienne relation , au chômage vers la quarantaine, préparait le capes d'anglais  puis s'est tourné vers le CRPE en cours de route pour cette même raison.

Bon, pour ceux qui habitent  dans les régions maritimes, les palmes académiques  peuvent servir... pingouin

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Une passante
Une passante
Expert

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Une passante Dim 23 Nov 2014 - 10:28
@nitescence a écrit:

C'est un peu plus compliqué : un agrégé ne doit que 15h00, mais il en fait souvent 18, ce qui lui apporte un complément de salaire (alors qu'un certifié fera plus difficilement des heures sup'). De plus, un agrégé peut faire passer des colles en classes préparatoires, alors que c'est plus difficile pour les certifiés. Enfin, s'il est vrai que les enseignants ont moins de primes que les autres fonctionnaires, c'est parce qu'on considère que les heures sup' jouent le rôle de prime (ce qui est contestable, je vous l'accorde)...
Quant à la paupérisation des enseignants, avec quelques heures sup', quelques colles et quelques vacations à la fac, étant par ailleurs PP et tuteur pédagogique, j'atteins pas loin de 4500 euros nets par mois.

Ce serait bien que certains redescendent un peu sur terre, et voient un peu plus loin que leur propre nombril et la situation particulière de la région parisienne ou autre grand ville...

Alors j'explique pour ces "nantis" que l'EN est par définition "nationale", que le reste de la France aussi a le droit d'avoir des établissements scolaires, où, oh scandale ! ne se trouvent à proximité (comprendre moins de 2 heures de route) ni facultés, ni classes préparatoires où effectuer colles et vacations. Que d'ailleurs, oh surprise ! il n'y a pas non plus d'ESPE et de possibilité d'être tuteur pédagogique.
Enfin, tous les établissements ne croulent pas sous les heures supplémentaires, certains établissements préfèrent sauver les postes des collègues qui se retrouveraient dans des situations difficiles en carte scolaire plutôt que de se partager leur service entre les collègues de la discipline (collègues par ailleurs en nombre insuffisant pour absorber un service complet....).
Bref, agrégée, j'ai une seule HSA (comme les collègues de ma discipline), la prime de PP, et strictement aucune possibilité de lutter contre la "paupérisation" des enseignants. Et encore, ex-certifiée, je mesure l'avantage de mon salaire plus important...
nitescence
nitescence
Érudit

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par nitescence Dim 23 Nov 2014 - 10:39
@Une passante a écrit:
@nitescence a écrit:

C'est un peu plus compliqué : un agrégé ne doit que 15h00, mais il en fait souvent 18, ce qui lui apporte un complément de salaire (alors qu'un certifié fera plus difficilement des heures sup'). De plus, un agrégé peut faire passer des colles en classes préparatoires, alors que c'est plus difficile pour les certifiés. Enfin, s'il est vrai que les enseignants ont moins de primes que les autres fonctionnaires, c'est parce qu'on considère que les heures sup' jouent le rôle de prime (ce qui est contestable, je vous l'accorde)...
Quant à la paupérisation des enseignants, avec quelques heures sup', quelques colles et quelques vacations à la fac, étant par ailleurs PP et tuteur pédagogique, j'atteins pas loin de 4500 euros nets par mois.

Ce serait bien que certains redescendent un peu sur terre, et voient un peu plus loin que leur propre nombril et la situation particulière de la région parisienne ou autre grand ville...

Alors j'explique pour ces "nantis" que l'EN est par définition "nationale", que le reste de la France aussi a le droit d'avoir des établissements scolaires, où, oh scandale ! ne se trouvent à proximité (comprendre moins de 2 heures de route) ni facultés, ni classes préparatoires où effectuer colles et vacations. Que d'ailleurs, oh surprise ! il n'y a pas non plus d'ESPE et de possibilité d'être tuteur pédagogique.
Enfin, tous les établissements ne croulent pas sous les heures supplémentaires, certains établissements préfèrent sauver les postes des collègues qui se retrouveraient dans des situations difficiles en carte scolaire plutôt que de se partager leur service entre les collègues de la discipline (collègues par ailleurs en nombre insuffisant pour absorber un service complet....).
Bref, agrégée, j'ai une seule HSA (comme les collègues de ma discipline), la prime de PP, et strictement aucune possibilité de lutter contre la "paupérisation" des enseignants. Et encore, ex-certifiée, je mesure l'avantage de mon salaire plus important...

Disons que le fait de se trouver loin de toutes possibilités se retrouve dans le prix de l'immobilier. Oui, j'habite en région parisienne, oui l'offre est plus importante qu'ailleurs, mais ça se retrouve dans des prix immobiliers délirants. Je ne me plains pas, c'est un choix. Mais chaque choix a ses avantages et ses inconvénients...
Quant aux heures sup', on m'a supplié de les prendre (on ne pouvait pas ouvrir de poste dessus pour des raisons compliquées) : je pense que ça vaut mieux qu'un vacataire ou un prof sur trois établissements. Pour info, dans d'autres disciplines (langues : anglais et allemand), les collègues ont refusé les heures sup', résultat : les élèves se sont retrouvés sans prof de langue pendant un mois et demi (jusqu'à la Toussaint). Maintenant, je sais, ça n'est pas à nous de pallier les défaillances de l'administration, mais je n'ai pas l'impression d'avoir volé un poste puisqu'il n'était pas ouvert !
Osmie
Osmie
Sage

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Osmie Dim 23 Nov 2014 - 12:37
@nitescence a écrit:
@Une passante a écrit:
@nitescence a écrit:

C'est un peu plus compliqué : un agrégé ne doit que 15h00, mais il en fait souvent 18, ce qui lui apporte un complément de salaire (alors qu'un certifié fera plus difficilement des heures sup'). De plus, un agrégé peut faire passer des colles en classes préparatoires, alors que c'est plus difficile pour les certifiés. Enfin, s'il est vrai que les enseignants ont moins de primes que les autres fonctionnaires, c'est parce qu'on considère que les heures sup' jouent le rôle de prime (ce qui est contestable, je vous l'accorde)...
Quant à la paupérisation des enseignants, avec quelques heures sup', quelques colles et quelques vacations à la fac, étant par ailleurs PP et tuteur pédagogique, j'atteins pas loin de 4500 euros nets par mois.

Ce serait bien que certains redescendent un peu sur terre, et voient un peu plus loin que leur propre nombril et la situation particulière de la région parisienne ou autre grand ville...

Alors j'explique pour ces "nantis" que l'EN est par définition "nationale", que le reste de la France aussi a le droit d'avoir des établissements scolaires, où, oh scandale ! ne se trouvent à proximité (comprendre moins de 2 heures de route) ni facultés, ni classes préparatoires où effectuer colles et vacations. Que d'ailleurs, oh surprise ! il n'y a pas non plus d'ESPE et de possibilité d'être tuteur pédagogique.
Enfin, tous les établissements ne croulent pas sous les heures supplémentaires, certains établissements préfèrent sauver les postes des collègues qui se retrouveraient dans des situations difficiles en carte scolaire plutôt que de se partager leur service entre les collègues de la discipline (collègues par ailleurs en nombre insuffisant pour absorber un service complet....).
Bref, agrégée, j'ai une seule HSA (comme les collègues de ma discipline), la prime de PP, et strictement aucune possibilité de lutter contre la "paupérisation" des enseignants. Et encore, ex-certifiée, je mesure l'avantage de mon salaire plus important...

Disons que le fait de se trouver loin de toutes possibilités se retrouve dans le prix de l'immobilier. Oui, j'habite en région parisienne, oui l'offre est plus importante qu'ailleurs, mais ça se retrouve dans des prix immobiliers délirants. Je ne me plains pas, c'est un choix. Mais chaque choix a ses avantages et ses inconvénients...
Quant aux heures sup', on m'a supplié de les prendre (on ne pouvait pas ouvrir de poste dessus pour des raisons compliquées) : je pense que ça vaut mieux qu'un vacataire ou un prof sur trois établissements. Pour info, dans d'autres disciplines (langues : anglais et allemand), les collègues ont refusé les heures sup', résultat : les élèves se sont retrouvés sans prof de langue pendant un mois et demi (jusqu'à la Toussaint). Maintenant, je sais, ça n'est pas à nous de pallier les défaillances de l'administration, mais je n'ai pas l'impression d'avoir volé un poste puisqu'il n'était pas ouvert !
Certes ; c'est toujours l'argument des CDE. Chez nous aussi, on nous supplie de les prendre, mais en Lettres, on ne les prend pas et un TZR prend les heures ; cela tombe bien cette année, avec de nouveaux temps partiels, il restait pile poil 18h.
Que les élèves se retrouvent sans prof permet de mettre l’administration devant ses responsabilités : elle a supprimé des milliers de postes, qu'elle assume.
Les heures sont toujours là pour un berceau stagiaires et il faut se battre pour l’ouverture d'un poste quand les heures le permettent (on l'a fait chez nous).
avatar
Mr
Habitué du forum

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Mr Jeu 18 Déc 2014 - 11:17
Le TZR doit être bien content. Du coup, ça lui évite de se retrouver à cheval sur plusieurs établissements.

Agrégé aujourd'hui, j'ai commencé comme TZR ( 12 ans quand même) et je peux vous dire que ce n'est pas agréable du tout de voir des collègues prendre jusqu'à 10 HS (si,si) vous faisant ainsi aller sur plusieurs établissements pour boucher les trous.
avatar
Mr
Habitué du forum

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Mr Jeu 18 Déc 2014 - 11:25
Et dans mon académie, j'ai eu largement l'occasion de constater que les collègues stagiaires, contractuels et postes fixes mécontents de leur affectation étaient prioritaires sur les postes, au mépris du nombre de points des TZRs.

Je ne suis pas prêt d'oublier cette année où on m'a éjecté de mon AFA pour y mettre un collègue mécontent de son affectation, alors qu'au mouvement le poste n'existait officiellement pas et était simplement un bloc de moyens provisoires (que j'avais demandé tout de même au mouvement)...
avatar
eleonore69
Neoprof expérimenté

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par eleonore69 Jeu 18 Déc 2014 - 11:30
Leperenoelnoir a écrit:Le TZR doit être bien content. Du coup, ça lui évite de se retrouver à cheval sur plusieurs établissements.

Agrégé aujourd'hui, j'ai commencé comme TZR ( 12 ans quand même) et je peux vous dire que ce n'est pas agréable du tout de voir des collègues prendre jusqu'à 10 HS (si,si) vous faisant ainsi aller sur plusieurs établissements pour boucher les trous.


J'ai connu le même chose et le pire: certains craquaient (trop d'heures sups) et se mettaient en arrêt maladie ou te disaient que cela allait financer leur voyage dans tel ou tel pays,pendant que toi, tu t'épuisais sur plusieurs bahuts!
avatar
Mr
Habitué du forum

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Mr Jeu 18 Déc 2014 - 11:36
Il est certains que les TZRs sont bien maltraités...
roxanne
roxanne
Prophète

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par roxanne Dim 21 Déc 2014 - 7:37
@JPhMM a écrit:
@Longyearbyen's lover a écrit:J'entends bien ce que tu dis, JPhMM, mais j'ai attendu 11 ans le droit d'accéder au lycée. Alors d'après toi, un jeune agrégé aurait-il dû pouvoir me griller pour ce poste ?
C'est une vraie question.
Le jeune agrégé avancerait d'autres arguments, qu'on ne peut pas balayer d'un revers de la main.
Et bien moi, j'aurais préféré me faire griller par un jeune agrégé pour un poste en lycée après 10 ans de remplacement que par une neotit certifiée mais enceinte....cela m'aurait semblé plus juste, oui, l'agrégé ayant obtenu un concours difficile que je n'ai pas. Tandis que donner un piste fixe en lycée à une débutante certifiee sous un prétexte privé m'est apparu comme une injustice, et me l'apparaît encore.
Cleroli
Cleroli
Esprit éclairé

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Cleroli Dim 21 Déc 2014 - 9:47
@roxanne a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Longyearbyen's lover a écrit:J'entends bien ce que tu dis, JPhMM, mais j'ai attendu 11 ans le droit d'accéder au lycée. Alors d'après toi, un jeune agrégé aurait-il dû pouvoir me griller pour ce poste ?
C'est une vraie question.
Le jeune agrégé avancerait d'autres arguments, qu'on ne peut pas balayer d'un revers de la main.
Et bien moi, j'aurais préféré me faire griller par un jeune agrégé pour un poste en lycée  après 10 ans de remplacement que par une neotit certifiée mais enceinte....cela m'aurait semblé plus juste, oui, l'agrégé ayant obtenu un concours difficile que je n'ai pas. Tandis que donner un piste fixe en lycée à une débutante certifiee sous un prétexte privé m'est apparu comme une injustice, et me l'apparaît encore.
On peut continuer sans fin à se tirer dans les pattes pour savoir qui est plus méritant pour tel ou tel poste ou réclamer des allégements d'effectifs et des créations de postes qui sont les vrais problèmes.
Après, je préfère mille fois le mouvement qui se caractérise par des règles claires, précises, connues de chacun, que celui des postes spécifiques où souvent tout est joué d'avance mais avec l'affichage d'une "vraie" sélection sur des critères "objectifs" (non explicités, bien sûr).
avatar
gainz
Niveau 8

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par gainz Lun 22 Déc 2014 - 1:01
ecogest a écrit:
@nitescence a écrit:
C'est un peu plus compliqué : un agrégé ne doit que 15h00, mais il en fait souvent 18, ce qui lui apporte un complément de salaire (alors qu'un certifié fera plus difficilement des heures sup'). De plus, un agrégé peut faire passer des colles en classes préparatoires, alors que c'est plus difficile pour les certifiés. Enfin, s'il est vrai que les enseignants ont moins de primes que les autres fonctionnaires, c'est parce qu'on considère que les heures sup' jouent le rôle de prime (ce qui est contestable, je vous l'accorde)...
Quant à la paupérisation des enseignants, avec quelques heures sup', quelques colles et quelques vacations à la fac, étant par ailleurs PP et tuteur pédagogique, j'atteins pas loin de 4500 euros nets par mois.

Avec un tel discours, pas étonnant qu'il existe des jalousies dans notre métier.

Je ne connais aucun prof agrégé qui gagne 4 500€ nets, tu es une exception dans le système de l'EN.
Et, tu dois avoir une capacité de travail très importante pour tout mener de front correctement mais ton cas n'est vraiment pas la norme.

ben faut te renseigner! J'en suis et j'en connais un paquet!! et sans avoir un poste en cpge
avatar
Mr
Habitué du forum

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Mr Lun 22 Déc 2014 - 7:52
Tiens, revoilà la question des salaires.

On comparait il y a quelques pages avec un attaché d'administration.

Voilà ce qu'on trouve sur la page du ministère :

Rémunération de l'attaché d'administration

Rénumération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.
Attaché

Début de carrière : 1 615,97 euros
Milieu de carrière : 2 134,56 euros
Fin de carrière : 3 046,73 euros

Attaché principal

Début de carrière : 2 009,54 euros
Milieu de carrière : 2 731,87 euros
Fin de carrière : 3 625,51 euros
http://www.education.gouv.fr/cid4389/attaches-d-administration-de-l-education-nationale-et-de-l-enseignement-superieur-a.a.e.n.html#R%C3%A9mun%C3%A9ration%20de%20l%27attach%C3%A9%20d%27administration


Perso, je ne me plains pas non plus. 35 ans et 2600 nets/mois. Mais bon, j'ai eu en d'autres temps une activité qui m'a permis de mettre pas mal d'argent de côté. Non, ce n'était pas le shit.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Iphigénie Lun 22 Déc 2014 - 8:08
@eleonore69 a écrit:
Leperenoelnoir a écrit:Le TZR doit être bien content. Du coup, ça lui évite de se retrouver à cheval sur plusieurs établissements.

Agrégé aujourd'hui, j'ai commencé comme TZR ( 12 ans quand même) et je peux vous dire que ce n'est pas agréable du tout de voir des collègues prendre jusqu'à 10 HS (si,si) vous faisant ainsi aller sur plusieurs établissements pour boucher les trous.

J'ai connu le même chose et le pire: certains craquaient (trop d'heures sups) et se mettaient en arrêt maladie  ou te disaient que cela allait financer leur voyage dans tel ou tel pays,pendant que toi, tu t'épuisais sur plusieurs bahuts!
ça semble être la nouvelle règle dans l'EN: chacun fait sa soupe "(je prends tant d'heures sup, un peu de colles, PP, tuteur, agent d'entretien, remplacements et un peu d'HSE pour un projet, et je fais mon beurre".)
Les autres? Ah ben qu'ils se débrouillent.
Et on se tire dans les pattes entre certifiés et agrégés, titulaires sur poste et TZR, entre syndicats aussi d'ailleurs:
un boulevard pour le ministère.
Faut croire que c'est génétique de se saborder de l'intérieur.
Hélips
Hélips
Modérateur

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Hélips Lun 22 Déc 2014 - 8:27
Leperenoelnoir a écrit:Tiens, revoilà la question des salaires.

On comparait il y a quelques pages avec un attaché d'administration.

Voilà ce qu'on trouve sur la page du ministère :

Rémunération de l'attaché d'administration

Rénumération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.
Attaché

   Début de carrière : 1 615,97 euros
   Milieu de carrière : 2 134,56 euros
   Fin de carrière : 3 046,73 euros

Attaché principal

   Début de carrière : 2 009,54 euros
   Milieu de carrière : 2 731,87 euros
   Fin de carrière : 3 625,51 euros
http://www.education.gouv.fr/cid4389/attaches-d-administration-de-l-education-nationale-et-de-l-enseignement-superieur-a.a.e.n.html#R%C3%A9mun%C3%A9ration%20de%20l%27attach%C3%A9%20d%27administration


Perso, je ne me plains pas non plus. 35 ans et 2600 nets/mois. Mais bon, j'ai eu en d'autres temps une activité qui m'a permis de mettre pas mal d'argent de côté. Non, ce n'était pas le shit.

Ah oui mais alors le problème est dans ce que j'ai mis en gras. Je ne sais pas ce qu'il en est des attachés d'administration dans l'EN, mais dans d'autre(s) ministère(s), les primes qui viennent de base avec le salaire font presque le doubler le truc.

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
Nicolatsar
Nicolatsar
Niveau 9

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Nicolatsar Lun 22 Déc 2014 - 9:11
@Employé oxymorique a écrit:La vocation, à un moment donne, ne suffit pas. J'ai moyennement envie de gagner un smic après 5 ans d'études... (Même si certains y verront ici un mépris de classe, je n'ai aucun problème à le dire...)

Je n'y vois pas un mépris de classe mais une méconnaissance de ce qu'est vraiment le smic

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Lefteris Lun 22 Déc 2014 - 9:39
@Hélips a écrit:
Leperenoelnoir a écrit:Tiens, revoilà la question des salaires.

On comparait il y a quelques pages avec un attaché d'administration.

Voilà ce qu'on trouve sur la page du ministère :

Rémunération de l'attaché d'administration

Rénumération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.
Attaché

   Début de carrière : 1 615,97 euros
   Milieu de carrière : 2 134,56 euros
   Fin de carrière : 3 046,73 euros

Attaché principal

   Début de carrière : 2 009,54 euros
   Milieu de carrière : 2 731,87 euros
   Fin de carrière : 3 625,51 euros
http://www.education.gouv.fr/cid4389/attaches-d-administration-de-l-education-nationale-et-de-l-enseignement-superieur-a.a.e.n.html#R%C3%A9mun%C3%A9ration%20de%20l%27attach%C3%A9%20d%27administration


Perso, je ne me plains pas non plus. 35 ans et 2600 nets/mois. Mais bon, j'ai eu en d'autres temps une activité qui m'a permis de mettre pas mal d'argent de côté. Non, ce n'était pas le shit.

Ah oui mais alors le problème est dans ce que j'ai mis en gras. Je ne sais pas ce qu'il en est des attachés d'administration dans l'EN, mais dans d'autre(s) ministère(s), les primes qui viennent de base avec le salaire font presque le doubler le truc.
Exact pour les primes et indemnités, je n'étais pas attaché mais sur la même grille indiciaire de catégorie A. Echelons moins nombreux dans le premier grade et donc carrière plus rapide + environ 30 % d'indemnités fixes + primes variables versées semestriellement.
Il y a eu quelques petites retouches de la grille depuis mon départ, mais en gros ça donnait concrètement , (vers l'indice 600 et 15 ans de services) autour de 3400 € nets actuels. Soit un peu plus qu'un agrégé 11ème échelon avec une HS. la carrière allant de 2200 € nets à la titularisation jusqu'à 4200 nets à la fin, hors certaines primes ou NBI éventuels. Plus possibilités de promotion vers le corps A+ (très difficile quand même).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
EU1
EU1
Fidèle du forum

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par EU1 Lun 22 Déc 2014 - 9:50
Plusieurs remarques en vrac :

- dans n'importe quel domaine ou n'importe quelle profession, celui qui a davantage de diplôme ou un diplôme supérieur perçoit un salaire supérieur mais travaille également beaucoup plus. Il n'y a que dans l'éducation nationale pour voir le contraire. Qu'un agrégé gagne plus, je suis entièrement d'accord mais qu'il travaille trois heures de moins je ne vois pas où est la logique.

- toujours concernant l'agrégation, je serais bien curieux de savoir qui décide du nombre de postes attribués chaque année selon les discipline. Ce que je vais dire est un petit coup de gueule (égoïste, j'assume Razz ) mais quand je vois le nombre de postes à pourvoir pour les collègues germanistes par rapport au nombre de postes à pourvoir pour les hispanistes ça me met en colère.

avatar
retraitée
Doyen

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par retraitée Lun 22 Déc 2014 - 10:30
L'agrégé "doit" moins d'heures, mais quant à dire qu'il travaille moins, je m'inscris en faux. Après avoir été certifiée plus de 25 ans, j'ai passé l'agrégation, et lorsque j'ai fait trois heures de cours en moins, j'ai utilisé ce temps pour mieux préparer mes cours et mieux corriger mes copies. La préparation du concours m'a rendue plus exigeante avec moi-même.
avatar
Mr
Habitué du forum

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Mr Lun 22 Déc 2014 - 10:34
@Hélips a écrit:

Ah oui mais alors le problème est dans ce que j'ai mis en gras. Je ne sais pas ce qu'il en est des attachés d'administration dans l'EN, mais dans d'autre(s) ministère(s), les primes qui viennent de base avec le salaire font presque le doubler le truc.

Sérieusement ?

Tu aurais des liens ? Des sources ?

Je te demande ça car j'envisage une reconversion.
nitescence
nitescence
Érudit

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par nitescence Lun 22 Déc 2014 - 10:35
Ne pas confondre temps de service hebdomadaire et temps de travail : nous sommes tous aux 35 heures (théoriques) et ce qu'on ne fait pas devant les élèves on est censé le faire à la maison (puisque l'EN ne nous offre pas de bureaux).

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Hélips
Hélips
Modérateur

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Hélips Lun 22 Déc 2014 - 10:41
Leperenoelnoir a écrit:
@Hélips a écrit:

Ah oui mais alors le problème est dans ce que j'ai mis en gras. Je ne sais pas ce qu'il en est des attachés d'administration dans l'EN, mais dans d'autre(s) ministère(s), les primes qui viennent de base avec le salaire font presque le doubler le truc.

Sérieusement ?

Tu aurais des liens ? Des sources ?

Je te demande ça car j'envisage une reconversion.

Je n'ai que la fiche de paie de mon frère. (d'où mon (s) au bout de ministère)

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
avatar
Mr
Habitué du forum

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par Mr Mer 24 Déc 2014 - 13:42
OK. Merci de m'avoir donné une piste en tout cas.
GreenCpe
GreenCpe
Niveau 6

Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue". - Page 16 Empty Re: Maryline Baumard sur l'agrégation : "L’aberration est connue".

par GreenCpe Ven 21 Aoû 2015 - 19:10
je rêve de passer l'agrégation pour tous les avantages que l'on connaît et la reconnaissance louable qu'il y a derrière en terme de perspective d'évolution de carrière (l'université notamment). Je ne jalouse pas celles et ceux qui l'ont bien au contraire, je trouve que c'est mérité, et c'est pourquoi je les envie.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum