Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User21714
Expert spécialisé

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par User21714 Mer 19 Nov 2014 - 7:39
@Pascal a écrit:
1. Attention ! "combatif".
2. F.O. a posé un nombre impressionnant de listes, mais j'ai bien peur que la plupart soient des hommes de paille. Ils ont souvent des méthodes peu orthodoxes.
3. Le SNALC, un syndicat F.N. ? Il ne faut pas exagérer non plus, d'autant plus que F.O.doit avoir plus d'adhérents F.N. que le SNALC et qu'on n'y exclut pas les frontistes.

Pascal, j'ai l'immense joie de te dire que tu vas voir un très bon score de FO aux professionnelles, malgré tes tentatives systématiques de nous discréditer.
Tu as commencé par taper sur le SNALC, mais tu t'es rendu compte que ce forum en comptait, sinon une majorité, en tous les cas un très grand nombre.
Changement de stratégie, donc, tu tentes d'assimiler FO et FN... Quand on connaît les militants de la FNEC-FP-FO, c'est à mourir de rire!
Ton attitude sur ce forum montre que le SGEN commence à s'affoler, et il a bien raison. Difficile d'assumer le statut de "jaune", pas vrai? Wink
Ragnetrude
Ragnetrude
Expert spécialisé

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Ragnetrude Mer 19 Nov 2014 - 9:20
Bon mais qu'on soit pas d'accord entre syndicats c'est normal. Et c'est même tant mieux, la diversité des syndicats est bien représentative des professeurs. Ce qui simplifierait bien sûr les choses c'est que tous les syndicats rendent cohérents leurs idées et leurs actes (que ce soit au niveau local ou national).

Ce qui me désespère plutôt c'est les collègues qui rejettent les syndicats en bloc, en les mettant tous dans le même panier, ou en ne s'intéressant pas une seule seconde à leurs propositions.

C'est facile de se plaindre de la "guéguerre entre syndicats", ça permet de ne pas avoir à prendre position. Mais les oppositions entre les syndicats sont légitimes, et, oui, il peut y avoir des débats, parfois houleux, entre des personnes qui n'ont pas la même vision. Aujourd'hui, le modèle de l'expression démocratique c'est le consensus. Il faudrait que tout le monde tombe d'accord tout le temps. Et l'on voit des personnes lever les yeux au ciel dès qu'il s'agit d'exprimer une opinion qui brise cette ambiance consensuelle.
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 9:34
@mathmax a écrit:Si certaines personnes hésitent entre plusieurs syndicats, on peut considérer effectivement qu'elles subissent des pressions, mais de qui ?
Chez nous, il y a eu des pressions contre des collègues qui se sont déclarés F.O. De manière générale, le SNFOLC semble pas mal gêner ces derniers temps : gêner l'administration, le SNES, et, je le découvre ici, le SNALC.

Oui, en fait, que le SNFOLC gêne le Snalc, ce n'est pas neuf. Cela tient à l'histoire des deux syndicats (sources : Wikipédia). En effet, le SNFOLC a une double origine, puisqu'il a été fondé dans les années 80 :
1) par des gens du Snes, qui n'étaient pas d'accord avec la ligne générale (le Snes ayant lui-même été fondé à l'origine par des gens qui avaient quitté le Snalc)
2) par des gens qui ont quitté le Snalc pour rejoindre le nouveau syndicat (toujours dans les années 80).
Ce qui explique sans doute que le Snfolc défend aujourd'hui des positions statutaires qui auraient aussi été défendues par le Snalc dans les années 80 et jusqu'en fait il y a quelques années. Assez paradoxalement, il est, je trouve, resté très proche des doctrines Snalc originelles, celles qui sont aujourd'hui perdues.
Donc, si j'en crois Wikipédia, la haine du Snalc à l'égard du Snfolc remonterait à l'hémorragie de dirigeants des années 80. Evidemment, entre temps, ils auraient pu passer l'éponge, mais comme le phénomène est en train de se reproduire depuis 2011... on peut comprendre.
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Gryphe Mer 19 Nov 2014 - 9:41
Lornet a écrit:On n'y comprend finalement pas grand chose, d'autant que ça fait beaucoup de sigles
C'est pour cela que Neoprofs.org, ne reculant devant aucune entreprise pour informer ses membres, a réalisé avec leur aide un panorama des syndicats qui présentent des listes aux élections.
C'est par là, il suffit de cliquer dans tous les liens pour avoir des infos précises :  Wink
https://www.neoprofs.org/t84047-elections-professionnelles-2014-panorama-des-organisations-syndicales-candidates-au-ctm-comite-technique-ministeriel


@Rendash a écrit:C'est là dessus que les stagiaires aimeraient, ou auraient aimé, entendre un peu les syndicats.
Par exemple, dans ton académie, il y a eu une audience intersyndicale récemment au sujet des professeurs stagiaires, cf. spoiler.

Spoiler:

Le Snalc de Lyon a écrit:Le SNALC-FGAF se félicite des résultats de l’audience intersyndicale du 12 novembre 2014 concernant la situation des professeurs stagiaires déjà titulaires d’un Master 2. Il attend de l’ESPE la mise en place rapide de groupes rassemblant les titulaires de M2 et veillera à l’examen attentif des situations particulières des stagiaires du premier et du second degré titulaires d’un M2 lors de la commission académique d’adaptation des parcours qui devrait se tenir en janvier 2015.
Le SNALC-FGAF déplore cependant le fait que le double tutorat des professeurs stagiaires ne débute qu’en janvier alors que la moitié de la formation est déjà écoulée. Il souhaite que l’intervention des maîtres formateurs (premier degré) et des formateurs académiques (second degré) ait lieu dès le premier semestre à l’avenir.


@Rendash a écrit:Coucou Gryphe.
Coucou Rendash ! aag
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 9:46
Le ministère donne raison à FO : les détenteurs d’un master2 n’ont « pas besoin d’obtenir un autre master “. 2 octobre 2014

Le reste du communiqué : http://www.fo-snfolc.fr/Le-ministere-donne-raison-a-FO-les
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 9:54
@Celeborn a écrit:
@Presse-purée a écrit:
Cripure a écrit:
Bah, on n'arrête pas de dire que le SNALC a voté pour ce décret, alors qu'il n'est pas au CTM...

Il l'a voté au CSE. C'est symbolique, certes, mais dans tous les sens du terme.

Ben non, car ce type de texte ne relève pas des attributions du CSE. Donc il n'y a logiquement pas été présenté. Merci de se renseigner…

Tu fais un raccourci : au CSE, c'est la refondation de l'école qui a été votée (par le Snalc, entre autres) : dans ce texte il y a la refonte du statut des enseignants qui figure.

Après, la loi, effectivement, ce sont les députés qui l'ont votée. Le CSE comme le CTM ne sont que consultatifs. Cela dit, les syndicats vont-ils se cacher derrière le fait que la France a une assemblée ?

Mais peut-être faudrait-il poser la question autrement : dans ton texte qu'on peut ouvrir en cliquant sur le lien dans les multiples messages électoraux électroniques du Snalc, il est bien expliqué que les statuts 50 sont mauvais et que le Snalc est pour les nouveaux statuts, soit le décret du 20.08. Donc, voici la question : SI LE SNALC AVAIT EU UN SIEGE AU CT, AURAIT-IL VOTE LE DECRET ? AVEC LE SGEN ET L'UNSA. D'après ton texte, la réponse est oui.
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Celeborn Mer 19 Nov 2014 - 10:16
@pmuller a écrit:la haine du Snalc à l'égard du Snfolc

Il va peut-être falloir arrêter d'écrire n'importe quoi. Je trouve que ce fil de discussion part en foire d'empoigne, d'une façon bien crade, et toujours du fait des mêmes.

@pmuller a écrit:
Tu fais un raccourci : au CSE, c'est la refondation de l'école qui a été votée (par le Snalc, entre autres)  : dans ce texte il y a la refonte du statut des enseignants qui figure.

Après, la loi, effectivement, ce sont les députés qui l'ont votée. Le CSE comme le CTM ne sont que consultatifs. Cela dit, les syndicats vont-ils se cacher derrière le fait que la France a une assemblée ?

Mais peut-être faudrait-il poser la question autrement : dans ton texte qu'on peut ouvrir en cliquant sur le lien dans les multiples messages électoraux électroniques du Snalc, il est bien expliqué que les statuts 50 sont mauvais et que le Snalc est pour les nouveaux statuts, soit le décret du 20.08. Donc, voici la question : SI LE SNALC AVAIT EU UN SIEGE AU CT, AURAIT-IL VOTE LE DECRET ? AVEC LE SGEN ET L'UNSA. D'après ton texte, la réponse est oui.

Et c'est moi qui fais un raccourci ? On croit rêver…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
JEMS
JEMS
Grand Maître

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par JEMS Mer 19 Nov 2014 - 10:39
Euuuuhhhh, faut arrêter de dire n'importe quoi ! Encore une fois, des cas particuliers font des généralités...

Faut arrêter de prendre comme repaire le cas précis de Strasbourg pour tirer des conclusions.

Oui, deux responsables du SNALC ont rejoint le SNFOLC... grand bien leur fasse. Je ne m'étendrais pas sur le SNFOLC à Strasbourg. Je connais assez bien la machine pour cela.
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 11:21
@JEMS a écrit:Euuuuhhhh, faut arrêter de dire n'importe quoi ! Encore une fois, des cas particuliers font des généralités...

Faut arrêter de prendre comme repaire le cas précis de Strasbourg pour tirer des conclusions.

Oui, deux responsables du SNALC ont rejoint le SNFOLC... grand bien leur fasse. Je ne m'étendrais pas sur le SNFOLC à Strasbourg. Je connais assez bien la machine pour cela.

Tu vois, si ça ne fait que 2, ça ne fait pas beaucoup, et je te rejoins.

Mais dans mon panorama historique rapide, je pensais plutôt à cela :
https://www.neoprofs.org/t43726-demission-du-bureau-academique-du-snalc-versailles-tous-ses-membres-rejoignent-fo?highlight=bureau+acad%E9mique+versailles

ou à d'autres académies où cela touche plus de monde.

Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Celeborn Mer 19 Nov 2014 - 11:30
D'ailleurs, depuis qu'ils sont partis, le nombre d'adhérents de la section académique n'a cessé d'augmenter. Merci, FO ! coeurs


Et sinon, vous aviez remarqué que le titre du fil de discussion n'avait rien à voir avec ce qu'on y écrit depuis un petit moment ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 11:45
@Celeborn a écrit:
Et sinon, vous aviez remarqué que le titre du fil de discussion n'avait rien à voir avec ce qu'on y écrit depuis un petit moment ?

Si, puisque j'expliquais qu'il y avait eu scission au Snes. On parlait donc bien de l'hémorragie. Qui est peut-être un mythe, sachant qu'on ne peut pas avoir les chiffres exacts d'adhérents. Pareil pour les autres syndicats, d'ailleurs. Les chiffres sur Wikipédia, par exemple, que s'attribuent les organisations, sont assez drôles : il y en a qui ont trois fois plus d'adhérents que de voix aux élections. Donc il faudrait en déduire que même leurs adhérents ne votent pas pour eux. Voilà, c'est aussi une réponse pour les chiffres de Versailles.

Mais sinon, pour faire du hors sujet, cela m'intéresserait vraiment si on pouvait quelque part avoir la réponse à la question : si vous aviez eu un siège au CTM, au Snalc, vous auriez ou pas voté le décret ?

Je trouve que c'est important, parce que le décret sera appliqué à la rentrée 2015, on sent déjà quelques effets sur les prévisions de DHG, et donc, quand les collègues vont vivre la réalité de cette réforme, ce serait bien qu'ils sachent qui était pour : peut-être que ce sera très bien, dans ce cas, ils sauront qui remercier.yesyes
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 11:56
Cripure a écrit:
@pmuller a écrit:
Sur le fond, bien que cette analyse soit assez juste, ce qui a permis au décret de passer, ce sont quand même les votes du Sgen et de l'Unsa. Bien sûr que le Snes aurait eu le pouvoir de bloquer le décret ! C'est celui qui a le plus de voix. Mais le désastre a quand même commencé avant, quand certains syndicats se sont mis du côté de Peillon et de ses réformes (pas seulement le décret Hamon, mais tout ce qu'on commence à vivre actuellement, notes, socle, etc.). Donc aux deux ci-dessus qui ont voté oui au décret, il faut aussi ajouter le Snalc, qui a soutenu Peillon et donc son décret (ce qu'ils disent d'ailleurs dans leur propagande électorale électronique, à condition qu'on ait le temps de cliquer sur le lien concerné, sinon dans le texte du mail, ils essaient de faire croire le contraire).
Nous n'avons jamais eu avec vous de discussion sur le fond : moi, je suis au SNALC et je pense qu'il fallait réécrire ce décret (même si sa réécriture ne me satisfait pas pleinement). Vous avez fait des incantations sur les obligations nouvelles (comme FO, qui semble toujours prêcher un catastrophisme de bon aloi, qui le pousse souvent à aller se planquer dans un abri anti atomique plutôt que d'aller voter), mais en vrai ?

Je conçois tout à fait cette position, et d'ailleurs, je la partage : il aurait fallu améliorer le décret 50.

Mais en acceptant d'ouvrir les négociations sur les bases de Peillon, on ouvrait la porte à tout... ce qui va inévitablement se produire, même si le Snes pense que dans le détail, les circulaires d'application vont pouvoir limiter la casse. Ce qui permettra au Snes de dire encore une fois : eh bien, heureusement qu'on était là !

Pour être cynique, tous les syndicats auront du grain à moudre pour les 10 prochaines années au moins, en essayant de défendre les gens contre les abus que ce décret va permettre. De quoi relancer la syndicalisation ?

D'ailleurs, tu n'es pas la seule à ne pas trouver la réécriture entièrement satisfaisante : il y aussi l'administration qui, par exemple, a entrepris de transformer ce qui en rep+ devait être une pondération en temps de concertation et de travaux divers. Ce qui est amusant, d'ailleurs, c'est que NVB parle toujours d'alléger la charge de travail des professeurs en rep+, tandis que les dasen disent que ce n'est pas une pondération, en fait.

Pour le reste, je pense que tout le monde est d'accord pour dire qu'on pouvait faire mieux que les décrets 50. Mais faire plus mal, ce n'était pas le but. C'est pourtant ce qui s'est produit.
avatar
Invité
Invité

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Invité Mer 19 Nov 2014 - 13:09
Ce fil illustre tout ce qu'on peut reprocher aux syndicats : gué guerres stériles alors que dans l'EN, c'est devenu catastrophique à tous les niveaux (pédagogie, démagogie, salaires en baisse, violence dans les établissements, enseignants de plus en plus méprisés).
JEMS
JEMS
Grand Maître

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par JEMS Mer 19 Nov 2014 - 13:30
Oui, recentrons un peu le débat !
Pascal
Pascal
Niveau 9

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Pascal Mer 19 Nov 2014 - 13:38
Ben tout est dit. Cela n'étonne personne et était prévisible.
avatar
User21714
Expert spécialisé

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par User21714 Mer 19 Nov 2014 - 13:41
@Pascal a écrit:Ben tout est dit. Cela n'étonne personne et était prévisible.

Enorme!
Tu ne t'en sens pas légèrement responsable? Razz
coindeparadis
coindeparadis
Guide spirituel

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par coindeparadis Mer 19 Nov 2014 - 13:43
@pmuller a écrit:
@coindeparadis a écrit:Je crois aussi que certains sont gênés par le fait que les syndicats de l'EN  mélangent problématiques d'emploi (comme tous les syndicats) et opinions pédagogiques. Et parfois, on en arrive à se dire à quoi sert un syndicat ? A défendre des individus (sorte d'aide juridique professionnelle), à défendre les intérêts professionnels collectifs ou à influer sur les questions pédagogiques ?

Alors là, tu as vraiment LA solution : c'est le SNFOLC. Parce que même moi, quand je suis venu d'un autre horizon syndical, j'en suis resté tout ébahi : tiens, un syndicat qui défend les intérêts des profs (et d'autres catégories, dans la fédération), et qui ne s'égare pas dans les réflexions pédagogiques fumeuses.
Et je me suis posé longtemps la question (et me la pose encore) : privilégier l'emploi et adhérer à FO ou rester inscrite au SNALC qui a un regard intéressant sur l'école.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Pascal
Pascal
Niveau 9

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Pascal Mer 19 Nov 2014 - 13:46
républicain a écrit:
@Pascal a écrit:Ben tout est dit. Cela n'étonne personne et était prévisible.

Enorme!
Tu ne t'en sens pas légèrement responsable? Razz

Je parle de l'hémorragie du SNES...
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Jim Thompson Mer 19 Nov 2014 - 14:01
@Rendash a écrit:
@Dimka a écrit:
Sans parler de toutes les petites résistances individuelles, qui ne sont pas dans la lutte mais plutôt dans le rien à foutre. Par exemple, l’attitude d’un nombre non-négligeable de stagiaires face à leur formation, ou pour élargir, les gens qui téléchargent illégalement leurs produits culturels.

Tu peux développer?

Mon attitude face à notre "formation", la voilà :
- je déplore profondément qu'on n'ait pas la formation sérieuse, concrète et théorique, à laquelle j'aspire et dont j'aurais grandement besoin.
- j'en fais part à qui je peux, à savoir les directeurs du Master MEEF, qui n'en peuvent mais ; pour avoir un interlocuteur dans l'ESPé, il faut se lever tôt. Que ce soit sur les contenus, parfois indigents, sur les horaires, qui changent tous les quatre matins, sur les chevauchements de cours, sur les déplacements de cours, sur la somme de boulot donnée en plus de tout le reste, il n'y a pas moyen de parler à qui que ce soit : tous se renvoient la balle, ils ne communiquent pas entre eux, et refusent énergiquement de tenir compte des remontées, qui sont pourtant parfois salées.

Alors, tu proposes quoi, concrètement, sur le plan de la lutte? J'en parle à qui, je fais quoi? Dans le meilleur des cas, la réponse est "oui, on sait, on en a conscience, mais on ne peut rien faire", ou bien "de toute façon c'est mort pour cette année". Mais tu as peut-être une idée pour remplacer cet hypothétique "rien à foutre" par une lutte utile et efficace. Je suis preneur. Vraiment.

A défaut, je fais avec ce que j'ai, c'est-à-dire rien :
- je vais aux cours de l'ESPé sauf quand j'ai une échappatoire licite, telles que les formations PAF (à ce propos, j'ai beaucoup aimé le stage "Gérer les conflits avec les élèves" organisé hier et aujourd'hui. J'ai vraiment eu l'impression d'avoir appris des choses.), les ordres de mission de mon CDE pour le CA et autres choses utiles pour un stagiaire
- je rends le boulot demandé, quand bien même il n'apporte pas grand-chose à un stagiaire qui a tout à apprendre de son métier.
- je passe mes nuits à lire tout ce que je peux, à grappiller toutes les informations possibles, pour faire mon travail le moins mal possible.

Le soutien aux collègues stagiaires en difficulté, on l'apporte, comme on peut, avec nos armes à nous. Dommage qu'on n'ait pas quelques professionnels pour nous aider à les soutenir, pour donner des conseils concrets, éprouvés par l'expérience ; mais faute de grives...

Lornet a écrit:M'enfin...Tout le problème est là.
Qu'attend un enseignant d'un syndicat ?
- Qu'il l'aide au moment des mutations, en cas de soucis avec sa hiérarchie.
- Qu'il l'informe sur les réformes en cours, sur les salaires, sur les suppressions de classe...et qu'il défende l'ensemble des fonctionnaires.
- Qu'il soit une force d'opposition.

Que font les syndicats ?
- Ils se chamaillent entre eux, parfois même entre courants au sein d'un même syndicat.
- Ils semblent proches des partis politiques.

On n'y comprend finalement pas grand chose, d'autant que ça fait beaucoup de sigles, mais si la section locale est efficace, on se syndique...

Absolument d'accord avec toi.

le SNES-FSU fait beaucoup pour les stagiaires et pour essayer d'améliorer leurs situations
http://www.lille.snes.edu/spip.php?article2826

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Jim Thompson Mer 19 Nov 2014 - 14:08
@pmuller a écrit:
@mathmax a écrit:Si certaines personnes hésitent entre plusieurs syndicats, on peut considérer effectivement qu'elles subissent des pressions, mais de qui ?
Chez nous, il y a eu des pressions contre des collègues qui se sont déclarés F.O. De manière générale, le SNFOLC semble pas mal gêner ces derniers temps : gêner l'administration, le SNES, et, je le découvre ici, le SNALC.

Oui, en fait, que le SNFOLC gêne le Snalc, ce n'est pas neuf. Cela tient à l'histoire des deux syndicats (sources : Wikipédia). En effet, le SNFOLC a une double origine, puisqu'il a été fondé dans les années 80 :
1) par des gens du Snes, qui n'étaient pas d'accord avec la ligne générale (le Snes ayant lui-même été fondé à l'origine par des gens qui avaient quitté le Snalc)
2) par des gens qui ont quitté le Snalc pour rejoindre le nouveau syndicat (toujours dans les années 80).
Ce qui explique sans doute que le Snfolc défend aujourd'hui des positions statutaires qui auraient aussi été défendues par le Snalc dans les années 80 et jusqu'en fait il y a quelques années. Assez paradoxalement, il est, je trouve, resté très proche des doctrines Snalc originelles, celles qui sont aujourd'hui perdues.
Donc, si j'en crois Wikipédia, la haine du Snalc à l'égard du Snfolc remonterait à l'hémorragie de dirigeants des années 80. Evidemment, entre temps, ils auraient pu passer l'éponge, mais comme le phénomène est en train de se reproduire depuis 2011... on peut comprendre.
pour finir l'historique
il faudrait ajouter que c'était la tendance front Unique Ouvrier du snes (proche de l'OCI les lambertistes)

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Gurdulù
Gurdulù
Niveau 5

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Gurdulù Mer 19 Nov 2014 - 15:04
Jim Thompson, vu que tu a l'air très renseigné, pourrais-tu me donner une bonne raison pour voter SNES et pas FO ? J'hésite encore et j'aimerais y voir un peu plus clair sur les différences qui existent entre ces syndicats...
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 15:04
@coindeparadis a écrit:
@pmuller a écrit:
@coindeparadis a écrit:Je crois aussi que certains sont gênés par le fait que les syndicats de l'EN  mélangent problématiques d'emploi (comme tous les syndicats) et opinions pédagogiques. Et parfois, on en arrive à se dire à quoi sert un syndicat ? A défendre des individus (sorte d'aide juridique professionnelle), à défendre les intérêts professionnels collectifs ou à influer sur les questions pédagogiques ?

Alors là, tu as vraiment LA solution : c'est le SNFOLC. Parce que même moi, quand je suis venu d'un autre horizon syndical, j'en suis resté tout ébahi : tiens, un syndicat qui défend les intérêts des profs (et d'autres catégories, dans la fédération), et qui ne s'égare pas dans les réflexions pédagogiques fumeuses.
Et je me suis posé longtemps la question (et me la pose encore) : privilégier l'emploi et adhérer à FO  ou rester inscrite au SNALC qui a un regard intéressant sur l'école.

Mais est-ce le rôle d'un syndicat ?
Peut-être un rôle annexe, mais le premier ne devrait-il pas être de s'occuper de ses mandants ?
Jim Thompson
Jim Thompson
Expert

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Jim Thompson Mer 19 Nov 2014 - 15:07
Vote SNES et FSU
Parce qu'on fait un TAF de dingues ;-)
Dans les instances on se bouge et on défend les collègues
Very Happy
En LV on se bouge pour des epreuves nationales terminales et anonymes
On se bagarre sur tous les fronts

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Celeborn Mer 19 Nov 2014 - 15:20
@pmuller a écrit:
Mais est-ce le rôle d'un syndicat ?
Peut-être un rôle annexe, mais le premier ne devrait-il pas être de s'occuper de ses mandants ?

Pour le coup, c'est une excellente question.

D'une part, je crois que le SNALC fait le maximum pour s'occuper de ses mandants. Je pense clairement que l'un n'empêche pas l'autre. Chacun pourra aller de son exemple dans sa section départementale ou académique, bien entendu. Je constate qu'un très gros boulot est fait dans la mienne, en tous les cas.

D'autre part, et je vais être extrêmement sérieux, je trouve irresponsable l'attitude consistant à dire qu'on ne s'occupe que du corpo et que ce n'est pas le rôle d'un syndicat que de discuter pédagogie, programmes, etc.
D'une part car tous ces éléments ont une influence sur les conditions de travail tout ce qu'il y a de + corpo.
D'autre part car on ne raisonne pas dans l'absolu, mais bien dans un système existant. Et dans ce système, ne pas se battre sur ces questions revient à laisser le champ libre à ceux qui l'ont investi. J'irai même plus loin : je considère que ne pas se battre sur ces questions revient à être AUTANT responsable des évolutions qui ont lieu que ceux qui les « pensent ».

Exemple récent : l'autre jour, en tant que représentant du SNALC, je suis monté au créneau (tout seul) au sujet d'un document lié aux compétences à acquérir dans l'entrée dans le métier, et qui présentait une UNIQUE façon de faire une séance de cours (je vous laisse deviner laquelle). Eh beh j'étais bien content d'être là pour en parler… et pour le faire enlever du document.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
Gurdulù
Gurdulù
Niveau 5

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par Gurdulù Mer 19 Nov 2014 - 15:23
C'est bien que vous vous bagarriez sur tous les fronts, Jim, mais je crois que les autres syndicats pourraient dire la même chose...
Ce qui ne me plait pas chez le SNES c'est la défense du socle et de l'évaluation par compétences...


Dernière édition par Gurdulù le Mer 19 Nov 2014 - 15:26, édité 1 fois
pmuller
pmuller
Habitué du forum

Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU - Page 6 Empty Re: Grave hémorragie d'adhérents au Snes-FSU

par pmuller Mer 19 Nov 2014 - 15:24
@Celeborn a écrit:
Pour le coup, c'est une excellente question.

cheers

Bon, je me pose la même question à propos de la MGEN, quand ils versent dans le pédagogisme.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum