Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Igniatius
Guide spirituel

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Igniatius Lun 29 Déc 2014 - 10:53
@John a écrit:
@Reine Margot a écrit:le problème n'est pas tellement que des enseignants utilisent twitter (j'imagine qu'il doit y avoir des utilisations avec un contenu possible), mais qu'on fustige ceux qui ne s'en servent pas.
Et inversement : qu'on fustige ceux qui s'en servent.

Je crois que quand on voit des enseignants de collège, voire de maternelle, faire utiliser twitter à leurs élèves, qui n'ont pourtant pas besoin qu'on leur impose les écrans, si, il y a un problème : j'y suis profondément opposé.
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Igniatius Lun 29 Déc 2014 - 10:55
Cripure a écrit:Twitter, c'est d'abord un réseau sur lequel on choisit les gens dont on va lire les messages, c'est-à-dire un instrument de documentation sur certains sujets. Par exemple, je suis des comptes de ferroviphiles et je reçois des infos sur des sujets qui m'intéressent et j'en diffuse quand il m'arrive d'en avoir. On peut avoir des infos instantanées, c'est très pratique.
Pour les discussions, il m'arrive d'en avoir, bon ce n'est pas ce que je trouve le plus pratique. Mais après tout, 140 caractères, ça incite à suivre le précepte de Boileau Wink A certains moments, ça me fait rejoindre certains exercices de français que je donne depuis des décennies (reformuler en plus court et en plus percutant).
Bref, se disputer sur ce sujet est un non-sens. Le problème de l'EN n'est pas vraiment ce que font les élèves en cours. C'est de parvenir à comprendre pourquoi, quelles que soient les démarches employées en classe, il n'en reste presque jamais rien à la fin Rolling Eyes

Voilà la vraie bonne question.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Isis39
Isis39
Enchanteur

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Isis39 Lun 29 Déc 2014 - 10:56
@Igniatius a écrit:
@John a écrit:
@Reine Margot a écrit:le problème n'est pas tellement que des enseignants utilisent twitter (j'imagine qu'il doit y avoir des utilisations avec un contenu possible), mais qu'on fustige ceux qui ne s'en servent pas.
Et inversement : qu'on fustige ceux qui s'en servent.

Je crois que quand on voit des enseignants de collège, voire de maternelle, faire utiliser twitter à leurs élèves, qui n'ont pourtant pas besoin qu'on leur impose les écrans, si, il y a un problème : j'y suis profondément opposé.

Pourtant vous n'arrêtez pas de parler de liberté pédagogique...
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Igniatius Lun 29 Déc 2014 - 10:57
@John a écrit:J''en demande pardon à l'avance : je vais remettre dix euros dans le nourin, mais ça me tracasse un peu (oui, même à 2h du matin en vacances d'hiver).
Il existe des gens qui reprochent au forum de permettre une expression sous couvert d'anonymat, de tolérer des débats parfois vifs, et d'être le lieu de dérapages contre X ou Y qui sont certes sanctionnés mais qui apparaissent durant un laps de temps plus ou moins brefs en fonction du moment où ils sont découverts. Dont acte, et ces critiques sont tout à fait dans leur bon droit. Je crois que ce sont les trois reproches principaux que j'ai lus.
Ces reproches s'expriment en particulier par le biais de twitter, d'où le fait que je poste sur ce fil précis.

Or, que puis-je lire en ce moment-même sur twitter, qui non seulement n'est pas rejeté, non seulement est le biais par lequel on choisit de faire remarquer tel ou tel problème mentionné ci-dessus, mais de surcroît est valorisé au point qu'on s'en serve comme outil pédagogique (et après tout, pourquoi pas, puisque ce n'est qu'un média ou un canal comme peut l'être l'ardoise, la lettre, la télévision, le livre ou le cahier du jour) ?
Eh bien ce soir, twitter est empli du hashtag #TeamHomophobeEtFier, où l'on peut lire à loisir un déferlement d'homophobie comme il est devenu habituel et coutumier d'en lire sur twitter, au milieu d'autres hashtags racistes, antisemites, sexistes, etc.

Et c'est là qu'il faut bien dire ce qui est : Twitter permet d'écrire anonymement. Twitter est aussi le lieu de débats vifs. Twitter permet enfin des dérapages individuels ou collectifs, comme celui que je relève en ce moment.

Ma question est donc un peu égoïste : à partir du moment où l'on adopte twitter comme media intéressant, ne devrait-on pas en faire autant avec le forum, qui est encore plus modéré que twitter ? N'y a-t-il pas un paradoxe à faire l'éloge de twitter, que l'on utilise sans aucun problème, et dans le même temps à critiquer le forum, à qui on reproche des faits moins graves que ce qui se déroule sur le canal même que l'on utilise pour dénoncer ces mêmes faits ?

Ce sont des vraies questions.

Et je crois que tu as la réponse : l'absence de cohérence de ceux qui peuvent faire ces reproches au forum.
Faut pas chercher plus loin.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Igniatius Lun 29 Déc 2014 - 11:01
@Isis39 a écrit:
@Igniatius a écrit:
@John a écrit:
Et inversement : qu'on fustige ceux qui s'en servent.

Je crois que quand on voit des enseignants de collège, voire de maternelle, faire utiliser twitter à leurs élèves, qui n'ont pourtant pas besoin qu'on leur impose les écrans, si, il y a un problème : j'y suis profondément opposé.

Pourtant vous n'arrêtez pas de parler de liberté pédagogique...

Si la PE de ma fille utilise twitter en classe, mais fait des fautes de français partout sur ses copies et bulletins, je vais peut-être jeter un oeil à sa liberté pédagogique : on ne peut pas laisser faire n'importe quoi.
Et encourager les gamins à utiliser les écrans relève du grand n'importe quoi à mon avis.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Isis39
Isis39
Enchanteur

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Isis39 Lun 29 Déc 2014 - 11:06
Mettre sur le même plan les fautes d'orthographe et l'utilisation d'écran, bravo ! Quelle argumentation !
Balthamos
Balthamos
Grand sage

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Balthamos Lun 29 Déc 2014 - 11:13
Twitter est une entreprise privée à but lucratif.
L'utiliser dans un cadre privé est une chose, mais encourager les élèves à l'utiliser dans le cadre professionnel est autre chose. De plus il y a tout un aspect sur la vie privée qu'il faut faire comprendre aux élèves.
Isis39
Isis39
Enchanteur

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Isis39 Lun 29 Déc 2014 - 11:14
@balthamos a écrit:Twitter est une entreprise privée à but lucratif.
L'utiliser dans un cadre privé est une chose, mais encourager les élèves à l'utiliser dans le cadre professionnel est autre chose. De plus il y a tout un aspect sur la vie privée qu'il faut faire comprendre aux élèves.

Je rappelle que l'article parle de l'utilisation de Twitter par les profs. Pas en classe.
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Igniatius Lun 29 Déc 2014 - 11:15
@Isis39 a écrit:Mettre sur le même plan les fautes d'orthographe et l'utilisation d'écran, bravo ! Quelle argumentation !

En primaire, oui, ça me choque : je lis nombre de PE sur twitter qui militent à fond pour les TICE, déclarent l'orthographe et la qualité de la langue discriminantes et semblent donc faire profession de ne pas faire porter leur enseignement sur ces points de manière excessive.
A côté de ça, ils n'écrivent pas un tweet sans des fautes majeures de français (ce n'est pas exceptionnel, sur twitter j'en lis tous les jours) : alors oui, je m'interroge sur leur militantisme forcené. N'est-il là que pour cacher leur incompétence ? Est-il normal de parler de liberté pédagogique dans ces conditions ? La formation initiale est-elle au niveau ?

Si tu avais lu des dizaines de fautes incroyables sur les bulletins et copies de tes enfants (comme j'ai pu le faire avec mes 6 neveux et nièces durant tout le primaire) tu serais peut-être inquiète toi aussi : à côté, ces PE étaient à fond dans les TICE et les promouvaient même.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Isis39
Isis39
Enchanteur

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Isis39 Lun 29 Déc 2014 - 11:18
@Igniatius a écrit:
@Isis39 a écrit:Mettre sur le même plan les fautes d'orthographe et l'utilisation d'écran, bravo ! Quelle argumentation !

En primaire, oui, ça me choque : je lis nombre de PE sur twitter qui militent à fond pour les TICE, déclarent l'orthographe et la qualité de la langue discriminantes et semblent donc faire profession de ne pas faire porter leur enseignement sur ces points de manière excessive.
A côté de ça, ils n'écrivent pas un tweet sans des fautes majeures de français (ce n'est pas exceptionnel, sur twitter j'en lis tous les jours) : alors oui, je m'interroge sur leur militantisme forcené. N'est-il là que pour cacher leur incompétence ? Est-il normal de parler de liberté pédagogique dans ces conditions ? La formation initiale est-elle au niveau ?

Si tu avais lu des dizaines de fautes incroyables sur les bulletins et copies de tes enfants (comme j'ai pu le faire avec mes 6 neveux et nièces durant tout le primaire) tu serais peut-être inquiète toi aussi : à côté, ces PE étaient à fond dans les TICE et les promouvaient même.

Donc si l'on utilise les tice on est mauvais en orthographe. J'aime beaucoup ce genre de raccourci.
Par contre, je remarque effectivement un souci d'orthographe chez de nombreux jeunes collègues. J'ai pu le mesurer avec les stagiaires (M1 ou M2) que j'ai accueillis dans mes classes.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par User5899 Lun 29 Déc 2014 - 11:28
@Isis39 a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Isis39 a écrit:Mettre sur le même plan les fautes d'orthographe et l'utilisation d'écran, bravo ! Quelle argumentation !

En primaire, oui, ça me choque : je lis nombre de PE sur twitter qui militent à fond pour les TICE, déclarent l'orthographe et la qualité de la langue discriminantes et semblent donc faire profession de ne pas faire porter leur enseignement sur ces points de manière excessive.
A côté de ça, ils n'écrivent pas un tweet sans des fautes majeures de français (ce n'est pas exceptionnel, sur twitter j'en lis tous les jours) : alors oui, je m'interroge sur leur militantisme forcené. N'est-il là que pour cacher leur incompétence ? Est-il normal de parler de liberté pédagogique dans ces conditions ? La formation initiale est-elle au niveau ?

Si tu avais lu des dizaines de fautes incroyables sur les bulletins et copies de tes enfants (comme j'ai pu le faire avec mes 6 neveux et nièces durant tout le primaire) tu serais peut-être inquiète toi aussi : à côté, ces PE étaient à fond dans les TICE et les promouvaient même.

Donc si l'on utilise les tice on est mauvais en orthographe. J'aime beaucoup ce genre de raccourci.
Par contre, je remarque effectivement un souci d'orthographe chez de nombreux jeunes collègues. J'ai pu le mesurer avec les stagiaires (M1 ou M2) que j'ai accueillis dans mes classes.
Je n'établirais pas un lien de cause à conséquence, mais il est manifeste que certains étudiants devenant profs gagneraient à passer un peu plus de temps sur de bons manuels de français de collège que sur FB... Or, souvent, leur réponse est que "ce n'est pas si grave de faire des fautes", ce qui est une idiotie, ne serait-ce que parce que les fautes ôtent la crédibilité.
Igniatius
Igniatius
Guide spirituel

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Igniatius Lun 29 Déc 2014 - 11:32
Cripure a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Igniatius a écrit:

En primaire, oui, ça me choque : je lis nombre de PE sur twitter qui militent à fond pour les TICE, déclarent l'orthographe et la qualité de la langue discriminantes et semblent donc faire profession de ne pas faire porter leur enseignement sur ces points de manière excessive.
A côté de ça, ils n'écrivent pas un tweet sans des fautes majeures de français (ce n'est pas exceptionnel, sur twitter j'en lis tous les jours) : alors oui, je m'interroge sur leur militantisme forcené. N'est-il là que pour cacher leur incompétence ? Est-il normal de parler de liberté pédagogique dans ces conditions ? La formation initiale est-elle au niveau ?

Si tu avais lu des dizaines de fautes incroyables sur les bulletins et copies de tes enfants (comme j'ai pu le faire avec mes 6 neveux et nièces durant tout le primaire) tu serais peut-être inquiète toi aussi : à côté, ces PE étaient à fond dans les TICE et les promouvaient même.

Donc si l'on utilise les tice on est mauvais en orthographe. J'aime beaucoup ce genre de raccourci.
Par contre, je remarque effectivement un souci d'orthographe chez de nombreux jeunes collègues. J'ai pu le mesurer avec les stagiaires (M1 ou M2) que j'ai accueillis dans mes classes.
Je n'établirais pas un lien de cause à conséquence, mais il est manifeste que certains étudiants devenant profs gagneraient à passer un peu plus de temps sur de bons manuels de français de collège que sur FB... Or, souvent, leur réponse est que "ce n'est pas si grave de faire des fautes", ce qui est une idiotie, ne serait-ce que parce que les fautes ôtent la crédibilité.

Voilà.
Je suis à la fois d'accord avec ton constat, Isis, et avec la remarque de Cripure.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
Balthamos
Balthamos
Grand sage

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Balthamos Lun 29 Déc 2014 - 11:41
@Isis39 a écrit:
Je rappelle que l'article parle de l'utilisation de Twitter par les profs. Pas en classe.

Twitter par les profs, donc on lui retire la possibilité d'avoir une vie en dehors de son rôle professionnel.

Je me suis mis dans ce cas, l'utilisation de twitter par la classe (on parle bien de liberté pédagogique), et non dans le cadre privé qui n'appelle à aucun débat à mon sens.

Pour la classe, je me bats pour que les élèves rédigent. Ecrivez, ne vous limitez pas.

Enfin, il me semble évident qu'un forum comme celui ci (et comme d'autres) est un lieu plus approprié pour un débat que twitter qui pousse à la petite phrase et à la simplification, au détriment de la nuance et de l'explication.

Cet article tourne en dérision des choix personnels de certaines personnes, choix qui ne sont du coup pas personnels mais professionnels ou corporatistes, puisque, si je comprends bien, la raison pour laquelle je n'ai pas twitter, ce n'est pas parce que je n'en n'ai pas envie, je n'en vois pas l'utilité, ou autre, mais parce que je suis prof. Je suis libre de faire ce que je veux, et d'aller sur twitter ou non.
Pas besoin d'un article moralisateur pour ça.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Reine Margot Lun 29 Déc 2014 - 11:48
S'il s'agit d'un usage personnel et non en classe, quel intérêt de venir moquer ceux que Twitter n'intéresse pas?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
cliohist
Habitué du forum

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par cliohist Lun 29 Déc 2014 - 13:43

quel intérêt de venir moquer ceux que Twitter n'intéresse pas?
Laissons l'orthographe à l'autre fil du moment, pour rester sur Twitter.
Laissons aussi la lecture supposée longue. Habituellement la lamentation est faite dans une page de magazine,
entre trois encarts publicitaires. Un bon exemple de texte profond !

On peut se sentir individuellement visé par le billet de Guillou.
Mais le texte n'est-il pas d'abord une compilation à mettre du côté d'un argumentaire ?
(avec 5 "bonnes raisons", à comparer avec "Profs débutants : 10 bonnes raisons d’échapper au numérique" 09.2013)

Il en est de Twitter comme du reste du web :
Les profs s'en servent presque tous pour préparer leurs cours (plutôt à domicile),
[ou passer du temps à converser /controverser sur Neoprofs]
Les lycéens et les étudiants s'en servent aussi, en privé ou pour le boulot.
Pourquoi serait-il impensable d'envisager des usages utiles en classe ou en salle de TD ?

Oui, Twitter est une entreprise privée, avec des dérives connues.
Oui, les internautes alimentent les profits de ces entreprises.
Framasoft tente de fournir aux internautes des outils alternatifs.
Mais la domination écrasante du GAFAM ne risque-t-elle pas de durer ?

Au fait, qui alimente le compte https://twitter.com/FinkielkrautAl ?
L'académicien ?


Dernière édition par cliohist le Lun 29 Déc 2014 - 14:02, édité 2 fois
avatar
cliohist
Habitué du forum

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par cliohist Lun 29 Déc 2014 - 13:51
N'y a-t-il pas un paradoxe à faire l'éloge de twitter, que l'on utilise sans aucun problème, et dans le même temps à critiquer le forum, à qui on reproche des faits moins graves que ce qui se déroule sur le canal même que l'on utilise pour dénoncer ces mêmes faits ?

L'activité du forum devrait rassurer John et lui faire relativiser les critiques.

Parmi les éléments qui entrent peut-être en jeu :
dans un forum généraliste, beaucoup de questions prennent vite une tournure politique. C'est le cas pour l'Education avec la guérilla interminable entre modernistes et traditionalistes.
Sur internet, on ne débat pas, on cogne. L'effet est plus immédiat. Asséner une opinion définitive, cela assure une victoire temporaire. Au moins jusqu'à la surenchère suivante.

Les forums par discipline devraient échapper à ces dérives. Les échanges sur le métier, sur la manière d'aborder et d'enseigner une question, devraient tempérer le choc des points de vue. A l'expérience, les inimitiés y prennent aussi vite le dessus. Comment en politique où les scissions sont fréquentes, dans tous les camps. Pour des questions qui tiennent souvent aux ambitions personnelles.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Reine Margot Lun 29 Déc 2014 - 17:35
@cliohist a écrit:

quel intérêt de venir moquer ceux que Twitter n'intéresse pas?
Laissons l'orthographe à l'autre fil du moment, pour rester sur Twitter.
Laissons aussi la lecture supposée longue. Habituellement la lamentation est faite dans une page de magazine,
entre trois encarts publicitaires. Un bon exemple de texte profond !

On peut se sentir individuellement visé par le billet de Guillou.
Mais le texte n'est-il pas d'abord une compilation à mettre du côté d'un argumentaire ?
(avec 5 "bonnes raisons", à comparer avec "Profs débutants : 10 bonnes raisons d’échapper au numérique" 09.2013)

Il en est de Twitter comme du reste du web :
Les profs s'en servent presque tous pour préparer leurs cours (plutôt à domicile),
[ou passer du temps à converser /controverser sur Neoprofs]
Les lycéens et les étudiants s'en servent aussi, en privé ou pour le boulot.
Pourquoi serait-il impensable d'envisager des usages utiles en classe ou en salle de TD ?

Oui, Twitter est une entreprise privée, avec des dérives connues.
Oui, les internautes alimentent les profits de ces entreprises.
Framasoft tente de fournir aux internautes des outils alternatifs.
Mais la domination écrasante du GAFAM ne risque-t-elle pas de durer ?

Au fait, qui alimente le compte https://twitter.com/FinkielkrautAl ?
L'académicien ?

Je ne me suis jamais intéressée à Twitter, que ce soit en cours en tant que prof (j'estimais avoir assez à faire avec la littérature en classe), ou personnellement (je ne vois vraiment pas ce que ça m'apporterait de plus). Je ne comprends pas pourquoi vouloir l'imposer à tout prix, sachant qu'on peut être très efficace en cours sans, tout comme dans sa vie personnelle.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
cliohist
Habitué du forum

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par cliohist Mar 30 Déc 2014 - 11:00
.
Les boursiers veulent la tête du patron de Twitter.
(http://twitter.com/toniolibero cité par EmmanuelLauren2)
« l'action est passée de 64 dollars au 31.12.2013 à 38 dollars le 23.12.2014 ».
d'après l'article, « Dick Costolo n'est pas un gestionnaire de produit »
et le business modèle de Twitter n'est pas assez visible et sa pub trop compliquée.
http://www.arobasenet.com/2014/12/pourquoi-exige-t-on-depart-de-dick-costolo-de-twitter-1460.html

"Envie de vous réchauffer ?".
Les publicitaires de l'entreprise Boulanger communiquent...

.
avatar
InviteeF
Vénérable

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par InviteeF Mar 30 Déc 2014 - 12:28
Un article d'intérêt très limité. Certes, il y a du second degré, de l'humour... mais si l'on gratte un peu le vernis, que de vacuité. Et de fatuité.

Le portrait dressé ici de l'enseignant qui refuse d'utiliser Twitter l'est à l'emporte - pièce. Ce n'est pas très reluisant pour l'auteur que cela décrédibilise plus que toute autre chose.

Je doute qu'une telle prose puisse vraiment motiver quiconque à s'inscrire sur Twitter. Si c'était l'objectif premier, bel échec... Sinon, s'il s'agit bien, en premier ou second lieu, peu importe, de tourner en ridicule les vilains pas beaux absents de la 'mare' et de leur prêter des arguments d'un goût nécessairement douteux, c'est à mon sens indigne d'un enseignant (fût - il retraité).

Haro sur les non 'tweetos'?

Quelle tristesse. La vieillesse est un naufrage, disait Chateaubriand.
avatar
cliohist
Habitué du forum

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par cliohist Mar 30 Déc 2014 - 15:19
Le portrait dressé ici de l'enseignant qui refuse d'utiliser Twitter l'est à l'emporte - pièce.

Un portrait ? ou un miroir et une compilation ?
Il serait possible de compléter le texte en prenant des extraits de ce ce qui précède.
Utiliser Internet pour écrire tout le mal qu'il faudrait penser de l'Internet...  yesyes

Les critiques sérieuses ne manquent pas. Ainsi, la privatisation du web par les multinationales du GAFAM est une réalité.
L'ennui, c'est que dans les magazines qui dénoncent l'usage de la pub, il faut parfois chercher les articles entre de pleines pages... de pub. Les lamentations sur la disparition de la lecture dite profonde sont perdues au milieu d'une multitude de brèves !

On parle aussi de réseaux sociaux là où les anglo-saxons préfèrent parler de social media.
De fait, l'internet des pionniers servait à fédérer les initiatives des internautes.
L'internet de l'industrie du spectacle est juste une vitrine et un lieu de promotion,l'intérêt du réseau se limitant à compter le nombre de ses fans.
avatar
InviteeF
Vénérable

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par InviteeF Mar 30 Déc 2014 - 15:44
@cliohist a écrit:
Le portrait dressé ici de l'enseignant qui refuse d'utiliser Twitter l'est à l'emporte - pièce.

C'est davantage un miroir des arguments prêtés aux adversaires de cette application et d'Internet en général.

Le profit tiré de la pub est souvent utilisé, à bon escient, pour critiquer le web privatisé par le GAFAM.
L'ennui, c'est que dans les magazines qui développent cet argumentaire, il faut parfois chercher les articles entre de pleines pages de pub.
On parle aussi de réseaux sociaux là où les anglo-saxons parlent de social media.
De fait, internet est perçu par l'industrie du spectacle comme un lieu de promotion et une vitrine, l'intérêt du réseau se limitant à compter le nombre de ses fans. Là où celui des pionniers servait à fédérer les initiatives des internautes.

Un miroir déformant. Et grossier. Le trait est tellement forcé que cela en devient outrancier.
Par ailleurs, il serait bon de faire preuve de nuance (par exemple, faire une distinction entre Twitter et Internet). Passer du constat "X n'est pas sur Twitter" à "X est un adversaire de Twitter" à "X est un adversaire de Twitter et Internet en général" est un raccourci aussi grotesque que les arguments présentés (au second degré) dans l'article de Guillou. On peut ne pas être actif sur Twitter et utiliser énormément le numérique (en classe ou pour sa vie personnelle). Ce raccourci doit également être évité à partir des autres outils numériques car hélas ce n'est pas propre à Twitter. Je n'aime pas Google+ ou Scoop.it et refuse de les utiliser, en suis - je une "adversaire" pour autant ? (Précisons que c'est une prof active sur Twitter et engagée dans la formation des collègues aux TICE qui vous l'écrit... avant qu'on ne me traite de technophobe.)

Pour le reste de votre message, je ne vois pas le rapport avec le sujet de départ, ni avec le morceau de ma réaction que vous citez, je n'y réponds donc pas.
Isis39
Isis39
Enchanteur

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par Isis39 Mar 30 Déc 2014 - 17:25
Je constate donc, comme cliohist, que la plupart des intervenants sur ce fil n'ont pas compris l'article qui compile les arguments de ceux qui critiquent les profs qui sont sur twitter...
avatar
InviteeF
Vénérable

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par InviteeF Mar 30 Déc 2014 - 17:42
@Isis39 a écrit:Je constate donc, comme cliohist, que la plupart des intervenants sur ce fil n'ont pas compris l'article qui compile les arguments de ceux qui critiquent les profs qui sont sur twitter...

Il est clair que des critiques envers
- le numérique
- Son utilisation en classe
- les collègues la pratiquant

- Twitter
- certains aspects de Twitter
- certains choix de la part de la société qui gère Twitter (ne pas supprimer les tweets racistes par exemple)
- le comportement de certains sur Twitter
- son utilisation en classe
- les collègues qui la pratiquent

(Liste non exhaustive)

Existent.

Il est vrai aussi qu'elles sont parfois
- déplacées
- exagérées
- le produit d'une résistance "de principe"
- gratuites
- contradictoires
- infondées
- farfelues.

Mais
1) pas toujours
2) dire que Guillou ne force pas le trait mais fait une simple compilation sans en rajouter des tonnes et sans se livrer à un pastiche carnavalesque de très mauvais goût ayant pour but de ridiculiser autrui me semble hautement malhonnête d'un point de vue intellectuel.

"Tout cet outillage insupportable et graisseux que la collectivité a déposé dans votre classe sans même vous demander votre avis. "

"immense lupanar où traîne à longueur de temps toute la lie de la Terre "

Non, non, vraiment, il n'y a aucunement déformation et on lit couramment ce genre de remarques avec ce vocabulaire précis et ce degré de nuances...

Je suis personnellement convaincue que Twitter est un outil de veille fabuleux et je m'en sers tous les jours. Il ne me viendrait pourtant pas à l'idée de pondre un billet de ce tonneau... Il est imbuvable, pour moi.

(C'était mon dernier commentaire sur ce triste torchon qui n'en vaut pas plus selon moi, ayant fait le tour de la question. Je pense que cela dessert l'utilisation de Twitter plus qu'autre chose. L'agressivité et la rancoeur en moins, l'argumentation en plus, cela aurait pu être utile à certains...)

avatar
cliohist
Habitué du forum

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par cliohist Mar 30 Déc 2014 - 18:29
Je suis personnellement convaincue que Twitter est un outil de veille fabuleux et je m'en sers tous les jours.
Merci pour cette nouvelle illustration de l'écart entre les usages et les discours.

Je m'en sers aussi comme outil de veille au quotidien.
Avec l'aide de gens comme E. Laurentin ou Ph. Rekacewicz déjà cités.

.


Dernière édition par cliohist le Mar 30 Déc 2014 - 21:54, édité 2 fois
avatar
cliohist
Habitué du forum

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par cliohist Mar 30 Déc 2014 - 18:47
.
Via Twitter, ce soir, des photos prises par Joelle Alazard à Rome.
https://twitter.com/AlazardJ

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Louve-10
https://twitter.com/AlazardJ/status/549947495724621824/photo/1
(cliquer sur l'adresse puis sur l'image pour la voir en plein écran)

et un lien vers cette photo de juillet 2013 archivée sur Commons :

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Zaatri10
Za'atri camp for Syrian refugees as seen on July 18, 2013
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:An_Aerial_View_of_the_Za%27atri_Refugee_Camp.jpg  
avatar
InviteeF
Vénérable

5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof… - Page 3 Empty Re: 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

par InviteeF Mar 30 Déc 2014 - 19:34
@cliohist a écrit:
Je suis personnellement convaincue que Twitter est un outil de veille fabuleux et je m'en sers tous les jours.
Merci pour cette nouvelle illustration de l'écart entre les usages sociaux et les discours en public.

Je ne suis pas certaine de comprendre. Vous parlez de mon "discours public" prétendument en décalage avec ma pratique ?
Si tel est le cas, sincèrement, je ne vois pas ce qui vous semble "décalé"... Votre impression me surprend. Cela montre à mon sens que vous n'envisagez que peu de positions intermédiaires, nuancées. On peut ne pas cautionner un discours que l'on juge agressif sans pour autant être un "adversaire" de l'auteur ou de son courant (pédagogique ou autre).
On peut être personne ressource pour les TICE tout en émettant des réserves face à certains positionnements, certaines démarches (en particulier quand l'agressivité s'en mêle) de moqueries (par exemple) envers les réfractaires. Or, c'est ce qui me gêne beaucoup dans le cas du billet dont il est question ici.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum