Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par User5899 Mar 25 Aoû 2015 - 22:12
Je déjeune encore, 30 ans après, avec deux de mes profs de prépas, et je sais ce que je leur dois.
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par Celeborn Mar 25 Aoû 2015 - 22:19
@cannelle21 a écrit:Jje ne comprends pas le but du post initial.

Mettre le bazar ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par User5899 Mar 25 Aoû 2015 - 22:21
C'est ce que j'ai postulé un peu plus haut. Ca a l'air de ne pas trop mal fonctionner...
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par Celeborn Mar 25 Aoû 2015 - 22:22
*se rapproche insensiblement des pop-corns et de la bière*

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
amour
amour
Expert

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par amour Mar 25 Aoû 2015 - 22:27
@Filnydar a écrit:Je suis également prof de prépa, et j'ai pris un certain nombre de messages dans ce fil comme des crachats dans la figure. Je vais demander à être désinscrit de ce forum.

Allons, allons, on sait bien que l'opinion sur les prépas au sein de l'EN, c'est un peu comme l'opinion publique sur l'EN, mais en pire. Very Happy Et ce n'est pas parce que quelques personnes sur ce forum, dont certaines n'enseignent même pas encore , est un peu hésitante, erronée, partisane, frustrée, qu'il est nécessaire de vous désinscrire.

RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par RogerMartin Mar 25 Aoû 2015 - 22:38
@lisette83 a écrit:Certaines prépas parisiennes sont des mondes à part...

Et dans mon humble expérience, ceux qui n'y ont jamais fourré les pieds ne sont pas les derniers à faire circuler les pires âneries. Il y a des kh* et des salauds partout, mais je ne les crois pas tous rassemblés dans les prépas, même (horreur) parisiennes. Le navet "Le plus bel âge" aura largement contribué à nourrir ce besoin de fantasmer.

@cannelle21 a écrit:Je crois qu'on ne peut pas généraliser à partir de cas particuliers. D'ailleurs, je ne comprends pas le but du post initial. En revanche, moi, j'ai adoré mes années de prépas. J'ai eu des professeurs formidables, brillants et extrêmement attentifs... Mon professeur de lettres m'a même accompagnée à l'oral de l'ENS pour me soutenir. C'est une époque que je regrette : apprendre, creuser...

Je ne saisis pas non plus le but du post initial.

Je trouve que les insolences d'un jeune malotru qui se plaint qu'on lui envoie un kholloscope trop tard à son goût se voient accorder bien de l'importance. Avant qu'internet ne veille sur les préparationnaires, ils leur arrivait de découvrir l'EDT et le programme des colles en arrivant dans leur salle le matin, et il ne me semble pas qu'il y ait eu des vagues de décès par excès de surprise à ces occasions. Bien sûr, on ne pouvait pas téléphoner à papamaman pour s'en plaindre, faute de téléphone portable Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 2289946511
Je gage que si un conseil de discipline a été convoqué, ce n'est pas sur la foi de cette seule insolence.

Idem pour le pénible qui vient réclamer des corrections après la bataille; quand on connaît le volume de copies corrigé par les collègues en prépa, cela relève du caprice au mieux.

Le 3e grief est le seul qui pourrait m'émouvoir; si la situation est si scandaleuse, il n'est pas trop tard pour la "victime" de ces cours de rédiger un gentil et courageux courrier de délation a posteriori. Les IG n'ont pas que cela à faire, mais les places en prépa sont chères, et ils pourront soit nommer quelqu'un d'autre soit, si ce sont des heures faites par un collègue en poste dans le secondaire, exiger qu'elles soient confiées ailleurs.

En tout cas, si le seul truc qui fasse s'indigner ou cauchemarder certains, ce sont ces horreurs qui se dérouleraient en prépa, tout va bien dans et pour l'EN.


Dernière édition par RogerMartin le Mar 25 Aoû 2015 - 23:02, édité 1 fois (Raison : orthographe...)

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
John
John
Médiateur

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par John Mar 25 Aoû 2015 - 22:55
C'est Filnydar qui a le mieux résumé ce qu'il y avait à dire :
"Si les faits relatés dans le message initial se sont effectivement produits, ils doivent être rapportés à l'inspection générale et seront sanctionnés".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par User5899 Mar 25 Aoû 2015 - 22:57
@Celeborn a écrit:*se rapproche insensiblement des pop-corns et de la bière*
Tu vas grossir, ami lapin Wink
klaus2
klaus2
Habitué du forum

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par klaus2 Mar 25 Aoû 2015 - 22:58
@Filnydar a écrit:Je suis également prof de prépa, et j'ai pris un certain nombre de messages dans ce fil comme des crachats dans la figure. Je vais demander à être désinscrit de ce forum.
Dommage, on va laisser la place aux "comment faire un cours ?" ou "je suis dépassée, help". bref, des collègues respectables, mais...

_________________
Eine andere Sprache zu können, ist wie eine zweite Seele zu besitzen.“ – Karl der Große. "Parler une autre langue, c'est comme posséder une seconde âme" (Charlemagne)
MrBrightside
MrBrightside
Empereur

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par MrBrightside Mar 25 Aoû 2015 - 23:03
@Filnydar a écrit:Je suis également prof de prépa, et j'ai pris un certain nombre de messages dans ce fil comme des crachats dans la figure.

Vous en faites pas, on s'habitue Very Happy
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par User5899 Mar 25 Aoû 2015 - 23:06
Vazy, p'tit n'veu, rentre-zy leur dans le lard !
Kapellmeister
Kapellmeister
Habitué du forum

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par Kapellmeister Mar 25 Aoû 2015 - 23:06
@Dimka a écrit:
@Kapellmeister a écrit:
@dami1kd a écrit:Perso, j'ai une fâcheuse tendance à fuir les histoires de "Kevin m'a raconté que le prof de Brandon il faisait....". Nous savons bien comme d'infimes arrangements peuvent modifier une vérité.

Oooh que oui ! Et certains sont très forts quand il s'agit de diffamer.
La diffamation, c’est quand on parle de quelqu’un en particulier, nommément. On aurait raison d’être prudent, si le post disait que tel prof de telle prépa avait été accusé de telles pratiques, par respect pour la présomption d’innocence, mais je ne vois pas de raison de refuser, par principe, l’idée que des abus de pouvoir ou des comportements pas très reluisants puissent avoir lieu en prépa. Je veux bien qu’il s’agisse d’antres du savoir et de la connaissance désintéressés, mais ça ne porte atteinte ni à la structure ni à la profession d’admettre qu’il y a des psychopathes ou des crétins autoritaires dans les marges, comme partout.

[IRONIE]Merci pour le cours sur la diffamation, ça me manquait, je ne savais pas du tout ce que c'était.[/IRONIE]

Je n'ai pas dit que l'auteur du fil diffamait, j'ai sous-entendu que la diffamation existait et que certains ("des gens", "on") étaient super calés dans le domaine (mais je dois me planter complètement). Je souligne simplement que je suis d'accord avec dami1kd : le coup de "Machin m'a dit que bidule aurait entendu dire que dans une prépa parisienne etc", vois-tu, moi aussi ça me fait fuir. Je ne refuse pas le fait qu'il y ait possibilité que certains collègues de prépa soient des ***, vu que des ***, y en a partout, même chez les prix Nobel. Mais aller disserter sur le fait qu'on ait rapporté au collègue à l'origine du fil qu'untel, prof en prépa parisienne, aurait été très méchant avec ses étudiants .. Est-ce que c'est vrai ? Est-ce que c'est faux ? On n'en sait rien, on n'était pas là pour le voir (le collègue qui évoque la chose non plus d'ailleurs). Tu veux qu'on dise quoi de fondé et d'intéressant au sujet d'un cas particulier sur lequel règne le flou le plus complet ? A part : "Ah oui, c'est vrai, y a des profs de prépa qui sont méchants et qui font pas leur boulot" ?
amour
amour
Expert

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par amour Mar 25 Aoû 2015 - 23:23
@Kapellmeister a écrit:
@Dimka a écrit:
@Kapellmeister a écrit:
@dami1kd a écrit:Perso, j'ai une fâcheuse tendance à fuir les histoires de "Kevin m'a raconté que le prof de Brandon il faisait....". Nous savons bien comme d'infimes arrangements peuvent modifier une vérité.

Oooh que oui ! Et certains sont très forts quand il s'agit de diffamer.
La diffamation, c’est quand on parle de quelqu’un en particulier, nommément. On aurait raison d’être prudent, si le post disait que tel prof de telle prépa avait été accusé de telles pratiques, par respect pour la présomption d’innocence, mais je ne vois pas de raison de refuser, par principe, l’idée que des abus de pouvoir ou des comportements pas très reluisants puissent avoir lieu en prépa. Je veux bien qu’il s’agisse d’antres du savoir et de la connaissance désintéressés, mais ça ne porte atteinte ni à la structure ni à la profession d’admettre qu’il y a des psychopathes ou des crétins autoritaires dans les marges, comme partout.

[IRONIE]Merci pour le cours sur la diffamation, ça me manquait, je ne savais pas du tout ce que c'était.[/IRONIE]

Je n'ai pas dit que l'auteur du fil diffamait, j'ai sous-entendu que la diffamation existait et que certains ("des gens", "on") étaient super calés dans le domaine (mais je dois me planter complètement).  Je souligne simplement que je suis d'accord avec dami1kd : le coup de "Machin m'a dit que bidule aurait entendu dire que dans une prépa parisienne etc", vois-tu, moi aussi ça me fait fuir. Je ne refuse pas le fait qu'il y ait possibilité que certains collègues de prépa soient des ***, vu que des ***, y en a partout, même chez les prix Nobel. Mais aller disserter sur le fait qu'on ait rapporté au collègue à l'origine du fil qu'untel, prof en prépa parisienne, aurait été très méchant avec ses étudiants .. Est-ce que c'est vrai ? Est-ce que c'est faux ? On n'en sait rien, on n'était pas là pour le voir (le collègue qui évoque la chose non plus d'ailleurs). Tu veux qu'on dise quoi de fondé et d'intéressant au sujet d'un cas particulier sur lequel règne le flou le plus complet ? A part : "Ah oui, c'est vrai, y a des profs de prépa qui sont méchants et qui font pas leur boulot" ?

Krokos n'est pas professeur, il l'a précisé dans sa présentation (que je suis allée revoir aujourd'hui parce que je m'étonnais du ton de son message, qui pour moi est celui d'un étudiant, et aussi parce que ça me distrait de mon emménagement, oui, j'avoue Very Happy )
Krokos
Krokos
Niveau 1

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par Krokos Ven 28 Aoû 2015 - 2:47
Bonsoir,
le but du post n'était ni de généraliser à partir de cas particuliers, ni de mettre le bazar, ni de faire circuler quelque rumeur, calomnie ou ânerie que ce soit ou de faire disserter sur ce genre de propos, et certainement pas de déclencher certaines des réactions qu'il y a eues ; le but était d'obtenir des réponses aux questions du premier message : "par quelle abomination ces élèves en arrivent-ils à faire passer l'autorité qui les soumet au dessus de leur citoyenneté ? Bref ça me fait bondir. Est-ce que c'est moi qui suis bizarre ? Est-ce que ce genre de choses est courant ?"
Les CPGE étaient le contexte de ces trois questions, comme l'indiquait le titre. Je n'ai cité les "(grandes) CPGE parisienne(s)" que pour indiquer le cadre des anecdotes qui m'ont été rapportées et pour préciser que je ne le connaissais pas ; et effectivement vous avez pu vérifier mon ignorance !

À la première question, il a pertinemment été répondu par mandane, InvitéL3 et Dimka. Merci.
À la seconde question, il a été répondu par des réactions très diverses ; je retiendrai évidemment les réponses de Daphné et de Filnydar
@Filnydar a écrit:Si les faits relatés dans le message initial se sont effectivement produits, ils doivent être rapportés à l'inspection générale et seront sanctionnés.
, car ça me rendait malade de penser que l'arbitraire (pas forcément l'humiliation, d'après l'expérience de certains Wink ) devait rester impuni et devait surtout être accepté parce que "c'est la vie" (cf. mon 2e message sur ce sujet).
À la troisième question, ceux qui ont répondu s'accordent heureusement à dire que ce n'est pas forcément le cas tout le temps et partout. Merci aussi à tous ceux qui ont avec plus ou moins d'amabilité fait partager leur expérience.

Mes excuses à ceux qui se sont sentis insultés, je ne l'ai pas voulu. Je ne crois pas avoir poussé quiconque à tenir des propos blessants.
Pour les personnes qui n'ont pas su intervenir avec tact, pardonnez-moi de ne pas avoir fait passer mon parcours par une CPGE et de ne pas en connaître le fonctionnement, concernant les colles ou les corrections de devoir notamment. Tout le monde ne sait pas nécessairement comment tout ça marche.
Et sinon, je suis heureux d'avoir distrait amour Smile
MrBrightside
MrBrightside
Empereur

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par MrBrightside Ven 28 Aoû 2015 - 9:48
@Krokos a écrit:
Pour les personnes qui n'ont pas su intervenir avec tact, pardonnez-moi de ne pas avoir fait passer mon parcours par une CPGE et de ne pas en connaître le fonctionnement, concernant les colles ou les corrections de devoir notamment. Tout le monde ne sait pas nécessairement comment tout ça marche.

Oh mais personne ne t'a reproché d'ignorer le fonctionnement de l'enseignement en CPGE. Nous avons juste trouvé.... étonnante la violence avec laquelle tu attaques un système sans les contraintes qui régissent son fonctionnement. De la part d'un futur enseignant, on aurait attendu peut-être un peu plus de recherche avant de fustiger certains collègues à partir de faits rares et présentés d'une manière des moins objectives.
Croustibapt
Croustibapt
Niveau 7

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par Croustibapt Ven 28 Aoû 2015 - 13:06
J'ai fait une grande prépa parisienne, et je n'ai jamais subi la moindre humiliation des enseignants, bien au contraire. C'était vraiment exigence et bienveillance (et pourtant, je n'étais vraiment pas doué dans certaines disciplines).

Faut arrêter les mythes et les généralisations abusives.

Il y aurait aussi à dire sur certains professeurs d'universités, ou de lycée, ou de collège. Il y a des brebis galleuses partout.

_________________
Discipline & Bonté
Krokos
Krokos
Niveau 1

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par Krokos Ven 28 Aoû 2015 - 16:55
@MrBrightside a écrit:Nous avons juste trouvé.... étonnante la violence avec laquelle tu attaques un système sans les contraintes qui régissent son fonctionnement.
Je ne croyais pas avoir attaqué aucun système. Si c'est le cas, je me suis mal exprimé et j'en suis désolé. Ce sujet n'est pas une tribune. Encore une fois le but était d'obtenir des réponses aux questions du premier message : "par quelle abomination ces élèves en arrivent-ils à faire passer l'autorité qui les soumet au dessus de leur citoyenneté ? Bref ça me fait bondir. Est-ce que c'est moi qui suis bizarre ? Est-ce que ce genre de choses est courant ?" Les CPGE étaient le contexte de ces trois questions, comme l'indiquait le titre.
@MrBrightside a écrit:on aurait attendu peut-être un peu plus de recherche avant de fustiger certains collègues à partir de faits rares et présentés d'une manière des moins objectives.
et on aurait eu raison. C'est une démarche qui entre dans ce contexte. Je n'avais pas eu de point de vue de profs (de CPGE notamment) ; et je ne connais pas de base de données qui permette d'étudier les pratiques ayant cours en CPGE. Je suis certain que je n'aurais pas eu de réponses aussi sincères et personnelles, ni aussi adaptées aux situations rapportées si j'avais simplement posé la question "y a-t-il couramment de l'abus d'autorité de la part des profs de CPGE ?" La deuxième question que j'ai posée revenait à demander : "partagez-vous mon incompréhension ou pouvez-vous la comprendre ?" Comment poser cette question sans montrer mon incompréhension ?

Je me suis dit choqué, et la violence que mon premier message est celle de ce choc. J'ai violemment critiqué les personnes dont j'ai entendu parler et par rapport à ce que j'ai entendu d'elles, c'est vrai, mais je ne les attaque pas autrement, ni personne d'autre ; en particulier, il allait de soi que les critiques n'avaient pas de raison d'être dans le cas où tout ce qui m'avait été rapporté était faux.
- J'ai fustigé un être humain qui "exige[...] des excuses d'une personne qui s'est plainte de ce que [son] devoir n'a été accompli qu'à la dernière minute" ; il a été répondu qu'en réalité il ne s'agissait pas de son devoir : ce motif de fustigation ne tient plus vraiment.
- J'ai fustigé un fonctionnaire qui "refuse[...] de faire le travail pour lequel l’État [le] paie au motif que la personne concernée ne [lui] plaît pas" ; il a été répondu que ladite personne serait en tort si les choses rapportées sont vraies : ce motif de fustigation tient.
- J'ai fustigé un professeur qui "reproche[...] à un élève de n'être pas parti au ski" ; il a été répondu qu'il pouvait y avoir des motifs valables de lui reprocher ça : ce motif de fustigation ne tient plus à priori.
- J'ai fustigé un fonctionnaire qui "enfreint[...] la laïcité" et qui "punit[...] ceux qui la défendent" ; si ce qui est rapporté est vrai, j'ai raison de le faire, personne ne dit le contraire ; ce motif de fustigation tient.
- J'ai trouvé anormal que les élèves qui "n'[ont pas] réagi ou [qui] ne réagisse[nt pas] aujourd'hui ?" ; les réponses sont diverses mais personne n'a trouvé ce comportement souhaitable ; je ne crois pas les avoir fustigées.

Parmi toutes les personnes fustigées, il y a au plus un groupe d'élèves et deux professeurs. Ceux qui ne sont ni l'un des élève de ce groupe, ni l'un des deux professeurs fustigés ne devraient pas se sentir attaqués ; je n'ai rien dit à leur encontre. J'espère n'avoir rien généralisé, et n'avoir attaqué aucun système.
Quant aux deux personnes visées, croyez bien que, dans la mesure où ce qui m'a été rapporté est vrai ça va de soi, je les fustige maintenant réellement pour les motifs qui tiennent toujours et que je les fustigerais encore beaucoup plus si les faits avaient été nombreux et présentés d'une manière des plus objectives.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Abus d'autorité en CPGE ? - Page 2 Empty Re: Abus d'autorité en CPGE ?

par Thalia de G Ven 28 Aoû 2015 - 17:06
Topic provisoirement verrouillé, le temps d'y voir un peu plus clair...

Thalia pour la modération.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum