Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Participerez-vous à la grève intersyndicale contre la réforme du collège le 17 septembre 2015 ?

262 - 59%
115 - 26%
65 - 15%
 
Total des votes: 442
 
AsarteLilith
Esprit sacré

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par AsarteLilith Dim 13 Sep 2015 - 23:12
J'aimerais surtout convaincre les gens. Dès que je peux, je discute avec mes commerçants, je leur en cause et du site reformeducollege ! Je voudrais que l'opinion entière pige ! Au moins 75%, allez, en enlevant les **** . Et après on s'étonnera de la présence de la tv-poubelle, du vote de plus en plus intolérant, de l'agressivité des gens.... quand on a pas les racines, on peut pas pousser !

Et sérieusement, une occupation symbolique devant le bahut, ils ont fait ça tous seuls comme des grands pour protester contre la perte éventuelle du label rep...z'ont pas eu besoin de nous autres ! furieux donc ils peuvent aussi se bouger !


Dernière édition par AsarteLilith le Dim 13 Sep 2015 - 23:15, édité 1 fois
yranoh
yranoh
Niveau 9

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par yranoh Dim 13 Sep 2015 - 23:14
Je peux être à Paris jeudi.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Daphné Dim 13 Sep 2015 - 23:33
zouz a écrit:Hébé...Pardon pour le HS, je vais prévenir mes élèves qui je je ferai grève jeudi, suffit-il de prévenir oralement la Direction (qui exactement au collège ?) pour indiquer que l'on fait grève ? Merci.

Sans le secondaire tu n'as aucune obligation de prévenir qui que ce soit.
Tu ne vas pas travailler point.
F.Lemoine
F.Lemoine
Érudit

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par F.Lemoine Lun 14 Sep 2015 - 0:08
Daphné a écrit:
zouz a écrit:Hébé...Pardon pour le HS, je vais prévenir mes élèves qui je je ferai grève jeudi, suffit-il de prévenir oralement la Direction (qui exactement au collège ?) pour indiquer que l'on fait grève ? Merci.

Sans le secondaire tu n'as aucune obligation de prévenir qui que ce soit.
Tu ne vas pas travailler point.

Non, non Daphné, pas "sans" le secondaire, mais "avec" Very Happy .
Dalva, je te suis partout et j'invite chacun d'entre nous à faire de même.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Sphinx Lun 14 Sep 2015 - 0:10
Dalva a écrit:Agenda du Président de la République :
après son passage chez Cripure demain, c'est jeudi 17 septembre, justement, que Hollande assistera à 17h à la remise du rapport sur la mise en œuvre de la Grande école du Numérique.
Les parisiens grévistes pourraient éventuellement aller faire du bruit ?

Ben pour être honnête ce serait bien que la manif se termine en faisant du bruit justement... j'ai la mauvaise expérience des manifs précédentes où l'on arrivait en se demandant "ben où qu'elle est la manif ?" heu Ben, avaipu. Quelques délégués triés sur le volet étaient allés causer bien poliment au ministère, les autres étaient bien gentiment et très rapidement rentrés chez eux. Si on pouvait au moins finir par un sitting quelque part...


_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Livre11
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Daphné Lun 14 Sep 2015 - 2:11
F.Lemoine a écrit:
Daphné a écrit:
zouz a écrit:Hébé...Pardon pour le HS, je vais prévenir mes élèves qui je je ferai grève jeudi, suffit-il de prévenir oralement la Direction (qui exactement au collège ?) pour indiquer que l'on fait grève ? Merci.

Sans le secondaire tu n'as aucune obligation de prévenir qui que ce soit.
Tu ne vas pas travailler point.

Non, non Daphné,  pas "sans" le secondaire, mais "avec" Very Happy .
Dalva, je te suis partout et j'invite chacun d'entre nous à faire de même.

Erreur de frappe, je voulais écrire Dans le secondaire Laughing
Elyas
Elyas
Empereur

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Elyas Lun 14 Sep 2015 - 6:20
Cripure a écrit:
Celeborn a écrit:
Elyas a écrit:
V.Marchais a écrit:Elyas, ce que tu décris, pour moi, ce n'est pas de l'AP.
En AP, je pouvais reprendre les lacunes de certains élèves en grammaire, ou en rédaction, parce que j'avais  à 12 élèves. À 30, je les aide comment ? Quel temps je leur consacre pour mettre des mots sur leurs erreurs, faire corriger, répéter, systématiser, en vérifiant encore et encore à chaque fois ?

Je parlais en HG. Je me réfère aux textes qui décrivent l'AP imaginé pour la réforme. Mais pas de soucis, si la réforme passe, je ne ferai pas d'AP, je le laisserai gentiment aux professeurs de lettres comme toi qui me diront que ce n'est pas de l'accompagnement personnalisé Rolling Eyes

La question à laquelle personne ne m'a toujours fourni de réponse satisfaisante est la suivante :

Quelle est la différence entre avoir 3h de cours + 1h d'AP où l'on doit également traiter du programme de la discipline d'une part, et avoir 4h de cours d'autre part ? En quoi est-on en train de faire autre chose que juste coller une étiquette sans aucune signification sur une case de l'emploi du temps, dans cette réforme ?
En l'espèce, il me semble que ce que propose Elyas, c'est une heure d'activité pendant laquelle peut être masqué le fait qu'une partie de la classe ne lit ni n'écrit. Mais je peux me tromper. En tout cas, je n'ai pas compris la sortie à Véronique sur le thème "si vous voulez mourir"...

Je trouve consternant qu'on m'accuse de vouloir ne faire ni lire ni écrire dans une heure d'AP en HG alors que j'ai écrit le contraire (j'ai été vérifié au cas où). On vit une époque formidable. On a un ministère qui pond des trucs ridicules (et qui en réalité attend de voir ce qui se fait sur le terrain) et un conflit atterrant entre pro et anti réforme où chacun traite les autres de noms d'oiseaux avec les pros qui font des procès quasi-politiques contre les antis et les antis qui accusent les pros d'être des assassins de l'école.

Ce n'est pas comme si le niveau en maîtrise de la langue et en connaissances des élèves ne s'effondraient pas. Ce n'est pas comme si des profs de lettres ne faisaient lire que des œuvres jeunesse et n'aimaient pas enseigner la grammaire et la conjugaison pour leur préférer la littérature (et quand on fusionne jeunesse + dégoût de la grammaire et de la conjugaison, ça cartonne). Ce n'est pas comme si des profs d'HG ne faisaient que des fiches d'activités ou des activités ludiques ou des textes à trous depuis une dizaine d'années, se révoltant quand au DNB on demande un petit texte sur la Guerre de Corée ou la Crise de Cuba (je vais encore me faire des amis avec ma critique sur les fiches d'activités et sur la réaction au premier DNB, moi).

Alors, voyons l'AP. Accompagnement personnalisé. 3h en 6e et 2 à 3h en 5e, 4e et 3e. Ces heures doivent être faites sur les heures de cours disciplinaires des disciplines volontaires. On peut y mettre une partie ou totalité des 2h45(2016)/3h(2017) heures de marge pour faire des groupes ou du co-enseignement. On doit y faire le programme "soclé" dedans. Il n'y aura pas dans les emplois du temps de mention AP ou EPI (informations qui m'a été donnée jeudi dernier mais je ne rêve pas, les emplois du temps auront souvent la mention AP ou EPI et là, on va rigoler).

Le paragraphe précédent, ce sont les textes et les recommandations. Maintenant, allons sur le terrain. On entend les professeurs de maths et de lettres dire qu'ils vont prendre les heures d'AP et se plaindre car ça va réduire leurs heures disciplinaires, oubliant que l'AP doit poursuivre le programme. Ils lorgnent sur les heures de marge pour faire des groupes mais voilà, les langues et les sciences lorgnent aussi dessus. Le risque est d'avoir l'AP en classe entière. Rajoutons que les maths et les lettres risquent aussi de devoir prendre des EPI. Donc, avec 1h d'AP et 1h d'EPI, il ne reste plus grand chose pour les lettres dans la tête d'un professeur. Le tout probablement en classe entière. Echec de l'AP dans beaucoup de cas.

Personnellement, moi, en HG, je préférerai prendre de l'AP que de l'EPI. J'ai en tête deux moyens de faire l'AP. je ne développerai pas l'un d'entre eux car c'est un projet personnel et qui demande une équipe voulant le tester (en gros, c'est lié aux pédagogies coopératives). L'autre est celle que je vais développer tout en donnant ma philosophie de l'AP (et vous pourrez démolir à cœur joie ce qui va suivre en disant que ce n'est pas de l'AP, que c'est du n'importe quoi... c'est le jeu du forum, c'est un truc que je dois apprendre à gérer).

Si je prends une heure d'AP en HG, je dois y travailler le programme qui s'inscrit dans la maîtrise du socle. Je ferai une heure d'AP par semaine. Quand on connaît comment se déroule l'HG et la lourdeur du programme (oui, le prochain programme est, selon les rumeurs, très lourd), on ne peut pas faire autre chose que le programme. Sauf qu'il faut que ce soit un "accompagnement personnalisé". J'y comprends que je dois aider les élèves à maîtriser ou développer des choses pour atteindre l'excellence. Les principaux problèmes des élèves de collège arrivant au lycée sont les suivants en HG : ne savent pas prendre des notes, ont une maîtrise de la langue souvent consternante et ont peu de contenu historique et géographie réellement en mémoire. Je comprends donc que je vais devoir travailler sur mon heure d'AP le programme en m'axant sur les domaines du socle des langages et d'apprendre à apprendre. Cool, j'adore ça, faire écrire à travers de multiples langages mes élèves et les forcer à mémoriser/conceptualiser tout un flot de connaissances. Je vais donc utiliser mon heure de cours d'HG en AP pour poursuivre mon programme. Mes élèves devront donc faire des textes ou des cartes ou des cartes mentales dans mon heure d'AP pour prendre et apprendre le cours. En fonction de leurs forces et faiblesses, ils choisiront un coin de ma classe (où il y aura un petit drapeau) pour faire le cours d'HG dans une pratique de langage particulière, chaque pratique langagière ayant un groupe débutant et un groupe confirmé (quand je dis groupe, c'est pour moi, ils ne sont surtout pas obligés de travailler en groupe). Ainsi, si je fais mon cours sur l'épopée d'Alexandre le grand, j'aurai cinq "ateliers/groupes" qui travailleront tous sur l'analyse de documents devant aboutir à une synthèse que je corrigerai et rendrai au cours suivant (qui ne sera pas AP). Il y aura ceux qui feront le récit (niveau débutant : aide avec un questionnaire de guidage et le plan ; niveau confirmé : juste le sujet), ceux qui feront une carte mentale (même répartition que ci-dessus mais interdiction deux AP de suite d'être en carte mentale), ceux qui seront en compréhension/apprentissage pur (je serai la moitié du temps avec eux).

A la fin, je garde cinq-dix minutes pour faire un moment de récit magistral pour faire un feedback de ce qu'ils ont vu suivi d'un petit quiz de mémorisation/renforcement.

Ce cours d'HG en AP sera une heure institutionnalisée de différenciation pédagogique pour arriver au même contenu scientifique historique ou géographique selon le chapitre.

les cours suivants, je reprends ma façon traditionnelle d'enseigner, c'est à dire qu'ils n'ont pas le choix, ils travaillent les capacités que je veux qu'ils travaillent à ce moment-là et en AP, ils choisiront celle qu'ils veulent renforcer ou affiner. Dans tous les cas, AP ou pas, la matière érudite du programme est toujours là.

Je ne vais pas prendre une heure de cours pour faire du blabla inconséquent sans préparation. Cela m'ennuie profondément le blabla pour blablater et cela ennuie aussi les élèves.

Après, ce que propose V. Marchais, c'est du soutien, pas de l'AP. Le soutien a été tué et a souvent été utilisé (pas par V. Marchais) pour faire des pratiques sans résultats (franchement, quand un élève sérieux fait 1h de soutien par an pour juste maîtriser ses temps et qu'il ne sait toujours pas faire la différence entre l'imparfait et l'infinitif, je me pose des questions sur ce qui se fait dans ledit soutien). Le soutien pourrait réapparaître si l'AP français obtient l'AP avec 1h de marge pour faire des groupes ou du co-enseignement et là, la question de continuer le programme se pose (fera-t-on dedans le programme de grammaire/conjugaison/orthographe, l'AP devenant une heure d'apprentissage de la langue ?).

L'AP ne sera qu'un moment institutionnalisé de différenciation pédagogique, rien de plus. Doit-il en être autrement ? J'en doute. Maintenant, je crains vraiment une chose : les dérives tant du camp des pro que des anti réforme, les premiers jouant aux apprentis-sorciers et les seconds faisant la tactique de la terre brûlée pour prouver qu'ils ont raison.

Au final, il n'y a pas à s'inquiéter ni à hurler à la fin des disciplines même si je comprends bien que certains pro-réforme pensent que les disciplines sont le mal et que l'AP et les EPI vont sauver les élèves de ces cultes démoniaques et que les antis ne font que véhiculer l'idée que ça va faire perdre des heures disciplinaires. Les deux visions sont mortifères pour les élèves à terme. Après, personnellement, je trouve que la répartition des heures tant actuellement que dans la réforme, c'est n'importe quoi (franchement, 2h d'EPS suffiraient et on donne les 2 autres heures au français et on aurait pu créer un enseignement de complément EPS pour les élèves qui le veulent, au même titre que le latin, le grec et les langues régionales... je milite pour un enseignement obligatoire au choix des élèves à partir de la 5e : soit un approfondissement/renforcement d'une discipline déjà existante, soit une nouvelle comme le latin, le grec ou une langue régionale) et qu'on devrait avoir 5h de marge par classe.

Maintenant, j'attends janvier. La réforme survivra-t-elle ? On verra.

Voili, voilou,
Bonne journée et bisous à tous, j'ai mes élèves de 6e qui vont devoir faire un croquis aujourd'hui et mes 4e ont une rédaction d'histoire (un récit à portée critique en changement de langage pour être technique) à faire en une heure.
Cordialement,
Elyas.
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Gryphe Lun 14 Sep 2015 - 8:35
Merci Elyas pour les perspectives que tu évoques, c'est très intéressant.  Very Happy
(Il ne me paraît toutefois pas utile, comme tu l'indiques, que l'heure soit estampillée "AP", "EPI", ou tout ce que vous voudrez dans la répartition de la DHG. La liberté pédagogique et une formation solide des professeurs suffisent à ce que ce type de dispositifs se mettent en place il me semble.)
Isis39
Isis39
Enchanteur

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Isis39 Lun 14 Sep 2015 - 8:56
Merci ELyas.

Je me demande juste quelle différence avec ce que l'on fait déjà en HG ? On fait donc déjà de l'AP quand on fait rédiger les élèves en les aidant de manières différentes ?

Une interrogation : comment aider les élèves qui arrivent en 6e en ne maîtrisant pas l'écrit (que ce soit la lecture ou l'écriture) ? J'en ai quelques uns qui passent ensuite en 5e, 4e et 3e.
Il me semble que rien n'est prévu pour ces enfants-là. Et ça me fait hurler.
Différencier en classe entière pour aider les élèves en difficulté, soit (encore que si la classe est à 30, franchement...), mais en classe entière différencier pour sauver les élèves en perdition tout en faisant le programme, je ne sais pas faire.
Ragnetrude
Ragnetrude
Expert spécialisé

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Ragnetrude Lun 14 Sep 2015 - 9:09
Elyas, ce que tu proposes est tout à fait réalisable dans la situation actuelle. Sauf que la création de cet "AP" par la réforme justifie la suppression les heures d'ATP en 6e qui permettaient de s'occuper des élèves en grande difficulté en très petits groupes, et justifie aussi les discours de la ministre sur le fait que "les élèves vont bénéficier d'un accompagnement PERSONNALISÉ", ce qui est faux.
Je ne comprends pas comment on peut encore oser dire que cette réforme est faite pour faire réussir tous les élèves. C'est le pire à supporter je crois.
Elyas
Elyas
Empereur

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Elyas Lun 14 Sep 2015 - 9:13
Isis39 a écrit:Merci ELyas.

Je me demande juste quelle différence avec ce que l'on fait déjà en HG ? On fait donc déjà de l'AP quand on fait rédiger les élèves en les aidant de manières différentes ?

Une interrogation : comment aider les élèves qui arrivent en 6e en ne maîtrisant pas l'écrit (que ce soit la lecture ou l'écriture) ? J'en ai quelques uns qui passent ensuite en 5e, 4e et 3e.
Il me semble que rien n'est prévu pour ces enfants-là. Et ça me fait hurler.
Différencier en classe entière pour aider les élèves en difficulté, soit (encore que si la classe est à 30, franchement...), mais en classe entière différencier pour sauver les élèves en perdition tout en faisant le programme, je ne sais pas faire.

Je n'ai absolument pas de solutions si l'AP se fait en classe entière. Jusqu'à 28 élèves, en HG, je pense que c'est gérable si la classe n'a pas trop de variables d'hétérogénéité. Maintenant, tout va se jouer sur l'accès pour l'AP aux heures de marge.

Cependant, je peux vous assurer que la différenciation pédagogique va être au coeur des demandes institutionnelles pour l'AP en collège
Spoiler:
. Evidemment, pour les collègues qui différencient tout le temps, faire AP ou non ne changera pas grand chose (c'est pour ça que personnellement, ça ne me dérange pas de prendre 1h d'AP si ça peut arranger les collègues anti-réforme qui ne le sentent pas) et j'en connais pas mal des collègues qui font de la différenciation pédagogique (et non de contenu, le contenu est le même, le moyen de l'acquérir change, c'est tout).

@Ragnetrude : Ce que tu dis est un fait, les modalités et le fonctionnement changent. Je ne fais que proposer des pistes. Après, vous en faîtes ce que vous voulez.
avatar
lisette83
Érudit

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par lisette83 Lun 14 Sep 2015 - 9:15
Les collègues anti-réforme ne veulent pas de la réforme ni de collègues qui l'appliqueraient à leur place "pour les arranger"; en tout cas c'est mon point de vue...
Isis39
Isis39
Enchanteur

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Isis39 Lun 14 Sep 2015 - 9:19
Elyas a écrit:
Isis39 a écrit:Merci ELyas.

Je me demande juste quelle différence avec ce que l'on fait déjà en HG ? On fait donc déjà de l'AP quand on fait rédiger les élèves en les aidant de manières différentes ?

Une interrogation : comment aider les élèves qui arrivent en 6e en ne maîtrisant pas l'écrit (que ce soit la lecture ou l'écriture) ? J'en ai quelques uns qui passent ensuite en 5e, 4e et 3e.
Il me semble que rien n'est prévu pour ces enfants-là. Et ça me fait hurler.
Différencier en classe entière pour aider les élèves en difficulté, soit (encore que si la classe est à 30, franchement...), mais en classe entière différencier pour sauver les élèves en perdition tout en faisant le programme, je ne sais pas faire.

Je n'ai absolument pas de solutions si l'AP se fait en classe entière. Jusqu'à 28 élèves, en HG, je pense que c'est gérable si la classe n'a pas trop de variables d'hétérogénéité. Maintenant, tout va se jouer sur l'accès pour l'AP aux heures de marge.

Cependant, je peux vous assurer que la différenciation pédagogique va être au coeur des demandes institutionnelles pour l'AP en collège
Spoiler:
. Evidemment, pour les collègues qui différencient tout le temps, faire AP ou non ne changera pas grand chose (c'est pour ça que personnellement, ça ne me dérange pas de prendre 1h d'AP si ça peut arranger les collègues anti-réforme qui ne le sentent pas) et j'en connais pas mal des collègues qui font de la différenciation pédagogique (et non de contenu, le contenu est le même, le moyen de l'acquérir change, c'est tout).

@Ragnetrude : Ce que tu dis est un fait, les modalités et le fonctionnement changent. Je ne fais que proposer des pistes. Après, vous en faîtes ce que vous voulez.

Il y a un réel problème pour la prise en charge des élèves en très grande difficulté. ET la réforme telle qu'elle est n'y changera rien.
Je ne sais pas comment apprendre correctement à lire et à écrire (je ne parle pas de rédiger) à un élève noyé au milieu de 28 autres.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par User5899 Lun 14 Sep 2015 - 9:37
Elyas a écrit:Je trouve consternant qu'on m'accuse de vouloir ne faire ni lire ni écrire dans une heure d'AP en HG alors que j'ai écrit le contraire (j'ai été vérifié au cas où). On vit une époque formidable. On a un ministère qui pond des trucs ridicules (et qui en réalité attend de voir ce qui se fait sur le terrain) et un conflit atterrant entre pro et anti réforme où chacun traite les autres de noms d'oiseaux avec les pros qui font des procès quasi-politiques contre les antis et les antis qui accusent les pros d'être des assassins de l'école.

Ce n'est pas comme si le niveau en maîtrise de la langue et en connaissances des élèves ne s'effondraient pas. Ce n'est pas comme si des profs de lettres ne faisaient lire que des œuvres jeunesse et n'aimaient pas enseigner la grammaire et la conjugaison pour leur préférer la littérature (et quand on fusionne jeunesse + dégoût de la grammaire et de la conjugaison, ça cartonne).
Moi, je ne me reconnais pas dans votre portrait.
Mais ce que vous reprochez aux profs de lettres, c'est de ne pas faire ce qu'on (on = IPR mais aussi discours dominant des chefs d'établissement SNPDEN/UNSA, l'UNSA, vous savez, cette pépinière de prix Nobel, je vous recommande de suivre @LionnelJeanjeau, chef d'établissement, sur Twitter) leur interdit de faire sous peine d'une carrière ralentie voire d'un refus de titularisation. Vous êtes schizophrène ou quoi ? Vous rédigez des messages complètement écartelés entre louanges à une réforme inepte, vaticinations sur "notre" (?) volonté de mourir (msg à Véronique Marchais), description d'activités aux finalités peu perceptibles, et parfois exigences et rigueur qu'on croirait publiées par un syndicat comme le SNALC ou rédigées par un président de jury d'agrégation. Quel rapport y a-t-il entre la nullité de certains profs de lettres et la louange de la réforme ? Quand Véronique dit qu'elle veut travailler la langue, vous lui dites que si elle veut mourir, ça la regarde ! Bref, que dites-vous ? Vous vous rendez compte de l'usine à gaz qui est en train de se mettre sur pied ? On reproche parfois au collège de noyer les élèves sous 6 profs différents, et là, on crée des sous-étiquetages hallucinants. Vous vous rendez compte que si quelqu'un décrivait cette réforme avec ses sigles comme vous le faites et qu'il se trouvât dans un hôpital, on l'internerait en priant le ciel qu'il ne soit pas violent ?
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Celeborn Lun 14 Sep 2015 - 10:04
En gros, ce que tu décris pour une de tes heures d'AP, c'est une heure de cours que tu organises suivant ta liberté pédagogique (je ne rentre pas dans le débat sur son contenu, puisque de toute façon tu as déjà anticipé que les gens allaient te "démolir", comme tu le fais à peu près à chaque fois que tu présentes une proposition pédagogique, et ce qui n'arrive en réalité jamais. Ce type de précautions oratoires me fatigue.) . Donc quel intérêt à l'étiqueter "AP" ? En gros, tu fais cours, avec ton programme et ta classe, et tu choisis la façon dont tu fais cours, non ? Donc l'étiquette "AP", à part être un outil de com' pour le ministère, on est bien d'accord qu'elle n'a aucun intérêt, ou alors il y a un truc que je n'aurais pas compris ?

PS : c'est 1 à 2h en 5e/4e/3e, et non 2 à 3h.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
Albius
Albius
Niveau 10

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Albius Lun 14 Sep 2015 - 12:51
lisette83 a écrit:Les collègues anti-réforme ne veulent pas de la réforme ni de collègues qui l'appliqueraient à leur place "pour les arranger"; en tout cas c'est mon point de vue...
Tout à fait. Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 2252222100
musa
musa
Fidèle du forum

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par musa Lun 14 Sep 2015 - 14:37
HS Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce que c'est qu'une carte mentale? :livre: (je crois que je ne suis pas du tout prête pour la différenciation pédagogique cafe )
avatar
amethyste
Doyen

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par amethyste Lun 14 Sep 2015 - 14:39
tape sur google "carte heuristique", c'est un peu compliqué à expliquer rapidement (et je ne maîtrise pas la bête).

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
musa
musa
Fidèle du forum

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par musa Lun 14 Sep 2015 - 14:43
Merci Amethyste! Je note la suggestion mais attends un peu pour me ruer sur google car je pressens que le concept ne risque pas d'arranger la grosse sinusite que je me traîne depuis deux jours.
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Esméralda Lun 14 Sep 2015 - 15:03
Cripure a écrit:
Elyas a écrit:Je trouve consternant qu'on m'accuse de vouloir ne faire ni lire ni écrire dans une heure d'AP en HG alors que j'ai écrit le contraire (j'ai été vérifié au cas où). On vit une époque formidable. On a un ministère qui pond des trucs ridicules (et qui en réalité attend de voir ce qui se fait sur le terrain) et un conflit atterrant entre pro et anti réforme où chacun traite les autres de noms d'oiseaux avec les pros qui font des procès quasi-politiques contre les antis et les antis qui accusent les pros d'être des assassins de l'école.

Ce n'est pas comme si le niveau en maîtrise de la langue et en connaissances des élèves ne s'effondraient pas. Ce n'est pas comme si des profs de lettres ne faisaient lire que des œuvres jeunesse et n'aimaient pas enseigner la grammaire et la conjugaison pour leur préférer la littérature (et quand on fusionne jeunesse + dégoût de la grammaire et de la conjugaison, ça cartonne).
Moi, je ne me reconnais pas dans votre portrait.
Mais ce que vous reprochez aux profs de lettres, c'est de ne pas faire ce qu'on (on = IPR mais aussi discours dominant des chefs d'établissement SNPDEN/UNSA, l'UNSA, vous savez, cette pépinière de prix Nobel, je vous recommande de suivre @LionnelJeanjeau, chef d'établissement, sur Twitter) leur interdit de faire sous peine d'une carrière ralentie voire d'un refus de titularisation. Vous êtes schizophrène ou quoi ? Vous rédigez des messages complètement écartelés entre louanges à une réforme inepte, vaticinations sur "notre" (?) volonté de mourir (msg à Véronique Marchais), description d'activités aux finalités peu perceptibles, et parfois exigences et rigueur qu'on croirait publiées par un syndicat comme le SNALC ou rédigées par un président de jury d'agrégation. Quel rapport y a-t-il entre la nullité de certains profs de lettres et la louange de la réforme ? Quand Véronique dit qu'elle veut travailler la langue, vous lui dites que si elle veut mourir, ça la regarde ! Bref, que dites-vous ? Vous vous rendez compte de l'usine à gaz qui est en train de se mettre sur pied ? On reproche parfois au collège de noyer les élèves sous 6 profs différents, et là, on crée des sous-étiquetages hallucinants. Vous vous rendez compte que si quelqu'un décrivait cette réforme avec ses sigles comme vous le faites et qu'il se trouvât dans un hôpital, on l'internerait en priant le ciel qu'il ne soit pas violent ?

Je n'ai pas tout compris au raisonnement moi non plus.
Pas plus compris le concept de cours déguisé en AP ... Bref.
trompettemarine
trompettemarine
Grand Maître

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par trompettemarine Lun 14 Sep 2015 - 15:16
musa a écrit:HS Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce que c'est qu'une carte mentale? :livre:  (je crois que je ne suis pas du tout prête pour la différenciation pédagogique cafe )

Ce sont des ronds ou des rectangles avec des mots dedans, reliés "logiquement" par des traits ou des flèches.
C'est beau, cela fait sérieux, ça jette. Tu peux même en faire avec les TICE.  diable

Je cesse d'être ironique : j'ai tenté d'en faire et j'ai abandonné, je ne peux penser et écrire ma pensée qu'à l'aide de mots.
Mais c'est probablement utile pour d'autres collègues, ou lors de certains types d'exercices.
Ce n'est pas à jeter, mais on peut faire sans.

Il vaut peut-être mieux ouvrir un fil dédié à cette discussion, si tu veux plus de réponses pour ne pas polluer celui-ci.
Cela peut être intéressant de lire les avis des uns et des autres.
musa
musa
Fidèle du forum

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par musa Lun 14 Sep 2015 - 16:13
trompettemarine a écrit:
musa a écrit:HS Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce que c'est qu'une carte mentale? :livre:  (je crois que je ne suis pas du tout prête pour la différenciation pédagogique cafe )

Ce sont des ronds ou des rectangles avec des mots dedans, reliés "logiquement" par des traits ou des flèches.
C'est beau, cela fait sérieux, ça jette. Tu peux même en faire avec les TICE.  diable

Je cesse d'être ironique : j'ai tenté d'en faire et j'ai abandonné, je ne peux penser et écrire ma pensée qu'à l'aide de mots.
Mais c'est probablement utile pour d'autres collègues, ou lors de certains types d'exercices.
Ce n'est pas à jeter, mais on peut faire sans.

Il vaut peut-être mieux ouvrir un fil dédié à cette discussion, si tu veux plus de réponses pour ne pas polluer celui-ci.
Cela peut être intéressant de lire les avis des uns et des autres.

Je pressens aussi que ce n'est pas mon genre de beauté pédagogique mais je vais ouvrir un fil pour en savoir plus.
Gallia
Gallia
Niveau 9

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Gallia Lun 14 Sep 2015 - 16:48
J'hésite encore pour la grève de jeudi car j'étais et serais la seule gréviste du bahut (comme en mai et juin) et personnellement, je me demande si le jeu en vaut la chandelle si personne ne suit...

_________________
On nous apprend à désapprendre.
Roumégueur Ier
Roumégueur Ier
Érudit

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Roumégueur Ier Lun 14 Sep 2015 - 16:58
Gallia a écrit:J'hésite encore pour la grève de jeudi car j'étais et serais la seule gréviste du bahut (comme en mai et juin) et personnellement, je me demande si le jeu en vaut la chandelle si personne ne suit...

Un élément de réponse qui pourrait motiver ceux qui hésitent encore : https://www.neoprofs.org/t94633-rumeur-hollande-vs-nvb#3264435
Les chiffres de cette grève seront scrutés à la loupe : si vous ne voulez pas de cette réforme, il faut absolument faire cette grève. Qui ne dit mot consent.
Et surtout, il faut embrayer sur un gros mouvement avec les parents en octobre, à Paris pour un gros défilé (mais ne pas se couper de la possibilité de défilés dans les grandes capitales régionales, pour ameuter un maximum de mécontents).
Ragnetrude
Ragnetrude
Expert spécialisé

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Ragnetrude Lun 14 Sep 2015 - 17:36
Celeborn a écrit:En gros, ce que tu décris pour une de tes heures d'AP, c'est une heure de cours que tu organises suivant ta liberté pédagogique (je ne rentre pas dans le débat sur son contenu, puisque de toute façon tu as déjà anticipé que les gens allaient te "démolir", comme tu le fais à peu près à chaque fois que tu présentes une proposition pédagogique, et ce qui n'arrive en réalité jamais. Ce type de précautions oratoires me fatigue.) . Donc quel intérêt à l'étiqueter "AP" ? En gros, tu fais cours, avec ton programme et ta classe, et tu choisis la façon dont tu fais cours, non ? Donc l'étiquette "AP", à part être un outil de com' pour le ministère, on est bien d'accord qu'elle n'a aucun intérêt, ou alors il y a un truc que je n'aurais pas compris ?

PS : c'est 1 à 2h en 5e/4e/3e, et non 2 à 3h.

Ce que je dis plus haut : faire croire que l'on va offrir à tous les élèves un accompagnement personnalisé alors que l'on supprime les ATP (dans mon collège on appelle ça les PPRE) et l'AE.
Ragnetrude
Ragnetrude
Expert spécialisé

Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.  - Page 20 Empty Re: Grève intersyndicale le 17 septembre 2015 contre la réforme du collège.

par Ragnetrude Lun 14 Sep 2015 - 17:47
Roumégueur Ier a écrit:
Gallia a écrit:J'hésite encore pour la grève de jeudi car j'étais et serais la seule gréviste du bahut (comme en mai et juin) et personnellement, je me demande si le jeu en vaut la chandelle si personne ne suit...

Un élément de réponse qui pourrait motiver ceux qui hésitent encore : https://www.neoprofs.org/t94633-rumeur-hollande-vs-nvb#3264435
Les chiffres de cette grève seront scrutés à la loupe : si vous ne voulez pas de cette réforme, il faut absolument faire cette grève. Qui ne dit mot consent.
Et surtout, il faut embrayer sur un gros mouvement avec les parents en octobre, à Paris pour un gros défilé (mais ne pas se couper de la possibilité de défilés dans les grandes capitales régionales, pour ameuter un maximum de mécontents).

Il va falloir arrêter de l'espérer cette manif en octobre. L'intersyndicale qui s'est réunie après la rentrée (alors qu'elle aurait du le faire en juin), n'a même pas été capable de se mettre d'accord sur une date, SUD et FO ayant demandé un "temps pour consulter leurs instances". Depuis pas de nouvelles... Le SNES n'a apparemment pas le courage, en tant que syndicat majoritaire, de décider une bonne fois pour toute de cette date, et je les soupçonne d'attendre l'échec de la grève de jeudi pour ne plus avoir à se poser la question.

J'en ai gros sur la patate quant à la stratégie de nos directions syndicales, et pourtant je suis une militante SNES. Mais là j'ai un sentiment de quasi-sabotage. Je ne vois pas comment les collègues habituellement attentistes pourraient envisager de faire grève jeudi. Ils avaient fait l'effort en mai, mais le mouvement n'a pas été relancé comme il le fallait.
Il aurait fallu une grève annoncée dès juin, une date de manif décidée dès la rentrée pour avoir le temps de mobiliser, ainsi que des mots d'ordres clair et précis sur la manière de résister à la préparation de la réforme (boycott des formations, pourrissage des conseils pédagogiques, dépôts de listes en CA "anti-réforme"). Je pensais vraiment qu'on allait pouvoir relancer la mobilisation à la rentrée, c'était possible. Là je suis juste blasée et dégoutée à l'idée de perdre une journée de salaire jeudi alors que j'ai des problèmes de fric ! furieux
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum