Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Niht
Habitué du forum

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Niht Lun 23 Nov 2015 - 17:50
J'ai testé la prise de notes les 2 premières années. J'ai laissé tomber, les étudiants n'y arrivaient pas, j'avançais comme une tortue, l'horreur. J'ai ensuite testé le cours écrit au tableau mais avec des feutres et un tableau blanc riquiqui, c'est vite infernal. Alors je suis passée aux diapos sur lesquelles figurent les expressions clés, les images et les formules. Toutes les explications sont à l'oral, les démonstrations au tableau. Malgré les supplications des étudiants, je ne fournis pas mes diapos et je ne distribue pas de poly. Copier les diapos et prendre en note ce que je raconte ? Trop difficile pour les étudiants. Mais je m'accroche. Je passe pour la psychorigide de service auprès des nouveaux étudiants (surtout qu'en plus je demande que les réponses soient rédigées en partiel). Dès la 2e année, cela va mieux, les étudiants progressent et finalement apprécient le système mis en place. En attendant, je serre les dents.

Les 3/4 de mes collègues distribuent un poly de diapos avec les fameuses lignes à côté + un poly de cours...

Spoiler:
HORA
HORA
Habitué du forum

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par HORA Lun 23 Nov 2015 - 19:02
e-Wanderer a écrit:Chez moi, le seuil de dédoublement est à 40, mais les Erasmus ne sont pas comptés, donc les effectifs peuvent facilement monter à 45.

Depuis la réforme Pécresse (poursuivie par Fioraso et le très transparent Thierry Mandon), les conditions de travail se sont nettement détériorées. La faute en partie aux contraintes budgétaires (une photographie des besoins de l'université a été faite à l'époque de Pécresse, et depuis l'établissement reçoit la même enveloppe, qui ne tient pas compte de l'inflation ni du "GVT" : glissement vieillesse technicité, en gros l'augmentation de la masse salariale due à l'avancement en grade des personnels). Ça commence à peser sérieusement ! D'où gel de postes, fermetures de cours (notamment d'options), augmentation des seuils de dédoublement et d'ouverture, disparition des imprimantes des bureaux, baisse du chauffage même en plein hiver etc. Sans parler de la divine surprise de la ponction de 100 millions l'an dernier sur les facs qui ont géré leur budget de façon vertueuse (3 millions partis en fumée chez nous : presque les 2/3 de la masse salariale de l'ensemble de mon département, charges employeur et primes comprises).

L'autre dérive est administrative, avec le choix d'obliger les facs à se regrouper (d'où des réunions incessantes car il faut bien que tout cela s'organise), la tendance à "l'évaluationite" (AERES / HCERES, projets IDEX, EQUIPEX, ANR etc.), le financement croissant de la recherche sur projets (au détriment des financement dits "récurrents" : mon centre de recherche a perdu 30% de ses dotations en 3 ans), ce qui oblige à passer un temps fou à monter des projets, évaluer des projets, rédiger des comptes rendus de projets…). L'an dernier, je n'avais pas de cours au second semestre, mais je suis allé tout de même 3 fois minimum par semaine à l'université pour des réunions. Depuis le début de l'année universitaire en cours, le 7 septembre, c'est à peine moins : j'en suis à 11 réunions purement administratives et j'en ai encore 2 la semaine à venir (2 X 3h).

Autre constat : la prolifération des postes d'administratifs, et la baisse du nombre de postes d'enseignants-chercheurs.

Honnêtement, je ne crois pas que beaucoup de chercheurs soient très à l'aise avec ce nouveau climat. Mais c'est une lame de fond européenne, malheureusement : c'est la même chose à l'étranger, il ne faut pas se leurrer, même si certains ont davantage de moyens ou gèrent tout ça avec davantage de bon sens.

David Graeber, sors de ce corps e-wandering ! Very Happy

Voici ce qu'il écrit dans "Bureaucratie" (qu'au passage, je recommande chaudement, tout comme son ouvrage sur la dette : pas plus tôt finis qu'on a envie de les relire tant c'est riche) :

"Ma propre connaissance du sujet vient largement des universités, tant aux Etats-Unis qu'en Grande-Betagne. Dans les deux pays, les trente dernières années ont vu une véritable explosion de la part du temps de travail vouée à la paperasserie administrative, aux dépens de pratiquement tout le reste. Dans ma propre université, par exemple, non seulement le personnel administratif est plus nombreux que le corps enseignant, mais ce dernier aussi est censé consacrer au moins autant de temps à des responsabilités administratives qu'à l'enseignement et à la recherche réunis. C'est plus ou moins ce qui se passe dans les universités du monde entier. L'explosion de la paperasse résulte directement de l'introduction des techniques de management des entreprises, qui sont toujours justifiées comme des moyens d'accroître l'efficacité, en instaurant la concurrence à tous les niveaux. La traduction pratique de ces méthodes de management est invariablement la même : tout le monde finit par passer le plus clair de son temps à s'efforcer de vendre aux autres des choses - propositions de bourse ; projets de livre ; évaluations sur les candidatures de nos étudiants à des bourses ou à des postes ; évaluations sur nos collègues ; prospectus vantant de nouvelles "majeures interdisciplinaires", de nouveaux instituts, de nouveaux ateliers préparatoires aux colloques, et les universités elles-mêmes, aujourd'hui devenues des marques à commercialiser auprès des futurs étudiants ou des financeurs en perspective. Le marketing et les relations publiques finissent par engloutir de tous côtés la vie universitaire.
Il en résulte un océan de documents sur la stimulation de l'"imagination" et de la "créativité", dans un cadre qu'on aurait très bien pu concevoir délibérément pour étouffer dans l'oeuf toute manifestation de créativité et d'imagination. "
(pp.  159-160, éd. Les Liens qui Libèrent)

(Ce passage m'avait marquée aussi pour les similitudes avec la réforme du collège : obsession du projet interdisciplinaire et de l'autonomie des établissements.)
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Lun 23 Nov 2015 - 19:28
Ayez une pensée pour moi, j'ai demain 9h de cours, réparties entre 8 et 20h. J'espère y survivre...
gauvain31
gauvain31
Empereur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par gauvain31 Lun 23 Nov 2015 - 19:32
Marcel Khrouchtchev a écrit:Ayez une pensée pour moi, j'ai demain 9h de cours, réparties entre 8 et 20h. J'espère y survivre...

fleurs
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Lun 23 Nov 2015 - 19:46
Merci Very Happy
avatar
barèges
Érudit

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par barèges Lun 23 Nov 2015 - 19:48
fleurs
Moi, 8 seulement.
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Lun 23 Nov 2015 - 19:51
Je ne sais pas comment tu fais, moi je n'en avais jamais eu plus de 5. Et, l'idée d'en avoir 9 me fout la trouille...
Mais bon, faut rattraper mon absence pour un colloque...
avatar
barèges
Érudit

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par barèges Lun 23 Nov 2015 - 19:53
A la fin, je meurs Very Happy
Enfin pas vraiment, mais je ne comprends plus rien à ce que je raconte et ma voix réfléchie par la mauvaise acoustique de la salle m'insupporte.
Je rentre chez moi et m'écroule.
Bref que du bonheur !
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marie Laetitia Lun 23 Nov 2015 - 19:54
Je n'aurais pas dû lire ce fil...

_________________
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
gauvain31
gauvain31
Empereur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par gauvain31 Lun 23 Nov 2015 - 20:01
Marcel Khrouchtchev a écrit:Je ne sais pas comment tu fais, moi je n'en avais jamais eu plus de 5. Et, l'idée d'en avoir 9 me fout la trouille...
Mais bon, faut rattraper mon absence pour un colloque...

Prévois quand même le café dans le thermos et les petits gâteaux à proximité (les neurones consomment une grande quantité d'énergie via le glucose). A midi mange des pâtes. N'oublie pas de te coucher tôt surtout. J'espère que tes heures sont bien réparties dans la journée
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Lun 23 Nov 2015 - 20:08
Merci pour ces conseils, je vais essayer de les appliquer... Sinon, je sais que c'est difficile à accepter (ma femme et ma mère me font la leçon depuis des années), mais je ne mange que le soir, un seul repas par jour me suffit.
Mais j'ai une machine Nespresso dans mon bureau, elle va servir demain!
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par DesolationRow Lun 23 Nov 2015 - 20:26
Marcel Khrouchtchev a écrit:Merci pour ces conseils, je vais essayer de les appliquer... Sinon, je sais que c'est difficile à accepter (ma femme et ma mère me font la leçon depuis des années), mais je ne mange que le soir, un seul repas par jour me suffit.
Mais j'ai une machine Nespresso dans mon bureau, elle va servir demain!

:shock: :shock:
Mais alors genre cinq cent grammes de pâtes, un demi-potiron, un rumsteck et deux parts de forêt noire, avec les cerises ?
gauvain31
gauvain31
Empereur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par gauvain31 Lun 23 Nov 2015 - 20:27
Marcel Khrouchtchev a écrit:Merci pour ces conseils, je vais essayer de les appliquer... Sinon, je sais que c'est difficile à accepter (ma femme et ma mère me font la leçon depuis des années), mais je ne mange que le soir, un seul repas par jour me suffit.
Mais j'ai une machine Nespresso dans mon bureau, elle va servir demain!


un seul repas par jour me suffit Oh ! à circonstance exceptionnelle, menu exceptionnel. Perso, je sais que si je prend le petit dej à 6h30, je vais être en hypoglycémie à 11h et là c'est terminé. Ca m'est arrivé en 2008: TP de seconde de 10h30 à midi ... je savais que je n'allais pas y arriver. J'ai demandé à mes élèves de sortir de la salle et de m'attendre 5 minutes le temps que je me prenne un café sucré. C'est la seule fois dans ma carrière que cela m'est arrivé, mais j'ai bien retenu la leçon. Je prévois toujours un petit truc dans la poche au cas où (en ce moment ce sont les clémentines) sauf si j'ai le labo juste à côté avec toutes les victuailles...

Mais sans rigoler prends-toi quand même des pâtes froides si tu n'as pas l'habitude d'aller au RU . Il faut toujours avoir une roue de secours... Je crois que je suis pire que ta mère ou ta femme !! Razz Razz
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Lun 23 Nov 2015 - 20:30
DesolationRow a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:Merci pour ces conseils, je vais essayer de les appliquer... Sinon, je sais que c'est difficile à accepter (ma femme et ma mère me font la leçon depuis des années), mais je ne mange que le soir, un seul repas par jour me suffit.
Mais j'ai une machine Nespresso dans mon bureau, elle va servir demain!

:shock: :shock:
Mais alors genre cinq cent grammes de pâtes, un demi-potiron, un rumsteck et deux parts de forêt noire, avec les cerises ?

Ouais, ça ressemble un peu à ça effectivement Laughing

@Gauvain, merci pour tes conseils Wink
Mais c'est vrai que c'est venu insensiblement: je ne prenais plus de petit déjeuner depuis que j'ai commencé à fumer (ça me coupait l'appétit le matin), soit vers 15 ans, et ensuite, petit à petit, j'ai arrêté le repas de midi... Mais je m'adapte, je suis capable de prendre des repas "sociaux" Very Happy
Niht
Niht
Habitué du forum

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Niht Lun 23 Nov 2015 - 20:48
Marcel Khrouchtchev a écrit:Ayez une pensée pour moi, j'ai demain 9h de cours, réparties entre 8 et 20h. J'espère y survivre...

Mes condoléances. Quelle horreur. CM, TD, TP ?
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Lun 23 Nov 2015 - 20:52
Niht a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:Ayez une pensée pour moi, j'ai demain 9h de cours, réparties entre 8 et 20h. J'espère y survivre...

Mes condoléances. Quelle horreur. CM, TD, TP ?

3h de CM, 6h de TD.
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par DesolationRow Lun 23 Nov 2015 - 20:53
Marcel Khrouchtchev a écrit:
DesolationRow a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:Merci pour ces conseils, je vais essayer de les appliquer... Sinon, je sais que c'est difficile à accepter (ma femme et ma mère me font la leçon depuis des années), mais je ne mange que le soir, un seul repas par jour me suffit.
Mais j'ai une machine Nespresso dans mon bureau, elle va servir demain!

:shock: :shock:
Mais alors genre cinq cent grammes de pâtes, un demi-potiron, un rumsteck et deux parts de forêt noire, avec les cerises ?

Ouais, ça ressemble un peu à ça effectivement Laughing

@Gauvain, merci pour tes conseils Wink
Mais c'est vrai que c'est venu insensiblement: je ne prenais plus de petit déjeuner depuis que j'ai commencé à fumer (ça me coupait l'appétit le matin), soit vers 15 ans, et ensuite, petit à petit, j'ai arrêté le repas de midi... Mais je m'adapte, je suis capable de prendre des repas "sociaux" Very Happy

Et sous le choc, je fais des fautes d'orthographe. Si Cripure passe par là, je plaide la folie passagère.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Thalia de G Lun 23 Nov 2015 - 20:58
DesolationRow a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:
DesolationRow a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:Merci pour ces conseils, je vais essayer de les appliquer... Sinon, je sais que c'est difficile à accepter (ma femme et ma mère me font la leçon depuis des années), mais je ne mange que le soir, un seul repas par jour me suffit.
Mais j'ai une machine Nespresso dans mon bureau, elle va servir demain!

:shock: :shock:
Mais alors genre cinq cent grammes de pâtes, un demi-potiron, un rumsteck et deux parts de forêt noire, avec les cerises ?

Ouais, ça ressemble un peu à ça effectivement Laughing

@Gauvain, merci pour tes conseils Wink
Mais c'est vrai que c'est venu insensiblement: je ne prenais plus de petit déjeuner depuis que j'ai commencé à fumer (ça me coupait l'appétit le matin), soit vers 15 ans, et ensuite, petit à petit, j'ai arrêté le repas de midi... Mais je m'adapte, je suis capable de prendre des repas "sociaux" Very Happy

Et sous le choc, je fais des fautes d'orthographe. Si Cripure passe par là, je plaide la folie passagère.
L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 3795679266 C'est ce qu'on dit. Razz

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Ergo
Ergo
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Ergo Lun 23 Nov 2015 - 21:03
Courage, MK ! Le lundi après 7h30 de TD, je ne suis plus bonne à grand chose...

La prise de notes à mon unique CM est en effet catastrophique. Pour les périodes historiques un peu denses, j'en ai été réduite à filer en effet des polys avec les événements principaux en leur disant de compléter. Neutral
(Bon, pour les autres CM, la flemme, ils se débrouillent (ou pas.)

(Je ne dirai rien sur les "il disa" que j'ai corrigés en version aujourd'hui. Ah ben si. pale Ou l'exposé avec l'étudiante qui ne savait pas prononcer United Kingdom correctement, ni aucun des "i" d'ailleurs...)

_________________
At some point you stopped working from home and started living at work. -- Mark Bould, SFS #142, Nov.2020
Tout plaquer et partir respirer l'odeur de chocolat à York.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par DesolationRow Lun 23 Nov 2015 - 21:15
Thalia de G a écrit:
DesolationRow a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:
DesolationRow a écrit:

:shock: :shock:
Mais alors genre cinq cent grammes de pâtes, un demi-potiron, un rumsteck et deux parts de forêt noire, avec les cerises ?

Ouais, ça ressemble un peu à ça effectivement Laughing

@Gauvain, merci pour tes conseils Wink
Mais c'est vrai que c'est venu insensiblement: je ne prenais plus de petit déjeuner depuis que j'ai commencé à fumer (ça me coupait l'appétit le matin), soit vers 15 ans, et ensuite, petit à petit, j'ai arrêté le repas de midi... Mais je m'adapte, je suis capable de prendre des repas "sociaux" Very Happy

Et sous le choc, je fais des fautes d'orthographe. Si Cripure passe par là, je plaide la folie passagère.
L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 3795679266 C'est ce qu'on dit. Razz

diable
avatar
User17706
Bon génie

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par User17706 Lun 23 Nov 2015 - 21:21
Ergo a écrit: Je ne dirai rien sur les "il disa" que j'ai corrigés en version aujourd'hui.
-45 points par occurrence à partir de la prochaine fois.
RogerMartin
RogerMartin
Bon génie

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par RogerMartin Lun 23 Nov 2015 - 21:23
Marcel Khrouchtchev a écrit:
Niht a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:Ayez une pensée pour moi, j'ai demain 9h de cours, réparties entre 8 et 20h. J'espère y survivre...

Mes condoléances. Quelle horreur. CM, TD, TP ?

3h de CM, 6h de TD.

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 1547453357 Bon courage!

Boire beaucoup d'eau et ne pas se prendre le chou, ne pas parler du tout pendant les pauses.

J'ai fait une seule fois dix heures dans la même journée: tout un CM d'agrég en une seule fois, deux fois 5h à pérorer, avec une pause déjeuner de 1h30 durant laquelle j'ai mangé avec mon public, qui m'a (gentiment) bombardée de questions, auxquelles il fallait bien répondre, et dans un bruit de cantine infernal.
Une fois dehors, j'ai cru mourir tellement j'étais fatiguée, et je n'ai pas pu parler pendant deux jours tellement j'avais mal à la gorge. Mais c'était fini Very Happy

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Lun 23 Nov 2015 - 21:25
Quand je pense aux beaufs qui pensent qu'une heure de cours c'est comme une heure de bureau...
RM, je suis très impressionné... 10h de CM d'agreg! veneration
RogerMartin
RogerMartin
Bon génie

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par RogerMartin Lun 23 Nov 2015 - 21:28
J'étais jeune, j'avais besoin des sous -- je refaisais un cours déjà donné ailleurs. Je n'ai plus jamais accepté un délire de ce genre depuis.

Mais là tu te dévoues pour la bonne cause, celle de la recherche coeurs

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
MrBrightside
MrBrightside
Empereur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par MrBrightside Lun 23 Nov 2015 - 21:42
Ergo a écrit:
(Je ne dirai rien sur les "il disa" que j'ai corrigés en version aujourd'hui. Ah ben si.  pale Ou l'exposé avec l'étudiante qui ne savait pas prononcer United Kingdom correctement, ni aucun des "i" d'ailleurs...)

Un classique, le "disat-il". On peut aussi y ajouter les joyeusetés type "ils intervenèrent"...
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

L'enseignement dans le supérieur au quotidien - Page 2 Empty Re: L'enseignement dans le supérieur au quotidien

par Marcel Khrouchtchev Mar 24 Nov 2015 - 18:54
J'ai craqué, j'ai libéré les étudiants à 19h45 au lieu de 20h...
8h45 de cours quoi... M'en vais dormir (retour à la maison à 21h...)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum