Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 10:22
@DesolationRow a écrit:

J'oublie peut-être une partie de la phrase.
Mais l'hypothèse que tu assènes péremptoirement : "ils regardent la vidéo parce qu'ils voient que ça marche" me paraît beaucoup moins vraisemblable que "ils regardent la vidéo parce qu'en leur fournissant une vidéo, je n'essaie même pas de les sortir de leur addiction à des écrans".

Excuse moi mais je ne comprends pas pourquoi tu es inutilement agressif. Si ce que je dis ne te plaît pas, tu n'es pas obligé de le lire. Tu as le droit d'être en désaccord avec moi et du coup, moi aussi.
Je ne fais pas d'hypothèse, je parle de ce qui se passe dans mes classes.
Et de plus tu me prêtes des intentions que je n'ai pas.
C'est fatigant...
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 10:23
@Mila Saint Anne a écrit:
@celitian a écrit:Non puisque une élève, qui arrive en cours sans avoir fait son travail à la maison sur les concepts, sera totalement perdu et pourra gêner l'avancée de la classe alors que si les exercices ne sont pas faits, il sera le seul pénalisé.

Au passage, ce n'est pas parce qu'un élève a regardé la vidéo qu'il a compris ce qu'il y avait dedans. Le travail en classe organisé en groupe permet justement d'individualiser les exercices. Cela ne pénalise donc que les élèves qui n'ont pas travaillé. Comme un cours classique.

Et le groupe, si personne du groupe n'a fait le travail ?

Si la vidéo n'est pas assez claire pour que l'élève comprenne, cela signifie qu'il faut reprendre le cours en classe donc je ne vois pas bien l'intérêt.

Mais de toute façon, nous ne tomberons pas d'accord car ce n'est pas la classe inversée qui me dérange le plus mais toutes les méthodes qui vont avec, que je trouve dangereuses et absolument inadaptées pour des collégiens.
Cela me permet, par contre, de comprendre la baisse du niveau des lycées/étudiants en français.
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 10:27
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
@celitian a écrit:Non puisque une élève, qui arrive en cours sans avoir fait son travail à la maison sur les concepts, sera totalement perdu et pourra gêner l'avancée de la classe alors que si les exercices ne sont pas faits, il sera le seul pénalisé.

Au passage, ce n'est pas parce qu'un élève a regardé la vidéo qu'il a compris ce qu'il y avait dedans. Le travail en classe organisé en groupe permet justement d'individualiser les exercices. Cela ne pénalise donc que les élèves qui n'ont pas travaillé. Comme un cours classique.

Et le groupe, si personne du groupe n'a fait le travail ?

Si la vidéo n'est pas assez claire pour que l'élève comprenne, cela signifie qu'il faut reprendre le cours en classe donc je ne vois pas bien l'intérêt.

Mais de toute façon, nous ne tomberons pas d'accord car ce n'est pas la classe inversée qui me dérange le plus mais toutes les méthodes qui vont avec, que je trouve dangereuses et absolument inadaptées pour des collégiens.
Cela me permet, par contre, de comprendre la baisse du niveau des lycées/étudiants en français.

Les groupes sont composés en fonction des besoins des élèves.
Je ne vois pas le rapport avec le niveau de français des élèves pour deux raisons :
- la classe inversée n'est pratiquée que depuis deux ans en France, et donc tes élèves lycéens ou étudiants n'y ont jamais été confrontés.
- avec le temps gagné sur la recopie du cours les élèves ont le temps de beaucoup écrire. C'est d'ailleurs ce dont ils se plaignent le plus Smile
- je ne vois pas en quoi dicter un cours à un groupe d'élèves (ou leur faire recopier un cours au tableau) peut les fait progresser en français.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 10:29
@Mila Saint Anne a écrit:
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
Je ne suis pas d'accord. Tout simplement parce que que le matériel n'est pas toujours disponible. Je n'ai qu'un ordinateur dans ma salle. S'ajoutent mon portable personnel et mon smartphone. Pour 30 élèves, ça fait finalement peu d'écrans.
Tu sais pertinemment que les professeurs de collège, qui nous sont donnés en exemple, utilisent intensivement le numérique.
Oui, et alors ? Si j'avais des outils numériques, je m'en servirais parce que ne pas apprendre à avoir un usage raisonné de ces outils en 2015, c'est à mon avis priver les élèves des compétences et des connaissances dont ils auront besoin dans leur vie d'adulte.
Il se trouve que je n'en ai pas. Mais ça ne m’empêche pas d'inverser la classe.
Et je comprends que ce style d'organisation ne plaise pas à tout le monde. Moi, il me plaît, je l'utilise parce que je le trouve efficace.

C'est de l'humour ?
Maitriser la réalisation de vidéos/de QR code...., cela ne sert à rien dans la plupart des professions, et de plus cela s'apprend beaucoup plus facilement que les bases du français.

Pour connaître le secteur privé de près, les recruteurs sont effarés du niveau de français des postulants, et les compétences numériques ont peu d'importance dans le recrutement.

Et ce qui est marrant, c'est que les collégiens n'ont jamais utilisé autant le numérique, et qu'ils arrivent au lycée avec de mois en moins de maitrise des logiciels bureautiques, par exemple.
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 10:33
@celitian a écrit:

Et ce qui est marrant, c'est que les collégiens n'ont jamais utilisé autant le numérique, et qu'ils arrivent au lycée avec de mois en moins de maitrise des logiciels bureautiques, par exemple.

La bureautique c'est pas du numérique ?
Et justement, vu la pauvreté des équipements, c'est très difficile de pouvoir leur apprendre à utiliser des logiciels bureautique. Crois bien que je le regrette autant que toi.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 10:34
@Mila Saint Anne a écrit:
Les groupes sont composés en fonction des besoins des élèves.
Je ne vois pas le rapport avec le niveau de français des élèves pour deux raisons :
- la classe inversée n'est pratiquée que depuis deux ans en France, et donc tes élèves lycéens ou étudiants n'y ont jamais été confrontés.
- avec le temps gagné sur la recopie du cours les élèves ont le temps de beaucoup écrire. C'est d'ailleurs ce dont ils se plaignent le plus Smile
- je ne vois pas en quoi dicter un cours à un groupe d'élèves (ou leur faire recopier un cours au tableau) peut les fait progresser en français.

Au collège peut-être, personnellement je pratique avec mes étudiants depuis 4 ans.

Et encore une fois c'est plutôt ce qui accompagne la classe inversée qui me dérange.

Toi, tu les fais écrire avec un crayon car tu n'as pas d'outils numériques, tu sais très bien que dans les exemples donnés, le crayon/cahier sont peu présents.

Je trouve qu'un collégien a absolument besoin d'un cours structuré, rédigé et écrit à la main.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 10:36
@Mila Saint Anne a écrit:
@celitian a écrit:

Et ce qui est marrant, c'est que les collégiens n'ont jamais utilisé autant le numérique, et qu'ils arrivent au lycée avec de mois en moins de maitrise des logiciels bureautiques, par exemple.

La bureautique c'est pas du numérique ?
Et justement, vu la pauvreté des équipements, c'est très difficile de pouvoir leur apprendre à utiliser des logiciels bureautique. Crois bien que je le regrette autant que toi.

Ce que je veux dire c'est que j''ai des élèves qui ont eu des tablettes au collège, et qui ne savent pourtant rien faire de réellement utiles pour leur vie professionnelle.
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 10:38
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
@celitian a écrit:

Et ce qui est marrant, c'est que les collégiens n'ont jamais utilisé autant le numérique, et qu'ils arrivent au lycée avec de mois en moins de maitrise des logiciels bureautiques, par exemple.

La bureautique c'est pas du numérique ?
Et justement, vu la pauvreté des équipements, c'est très difficile de pouvoir leur apprendre à utiliser des logiciels bureautique. Crois bien que je le regrette autant que toi.

Ce que je veux dire c'est que j''ai des élèves qui ont eu des tablettes au collège, et qui ne savent pourtant rien faire de réellement utiles pour leur vie professionnelle.

L'important ce n'est pas l'outil, mais son usage. C'est la pédagogie qui doit primer. Si le numérique me permet de faire mieux, d'être plus efficace, je l'utilise. Sinon, je m'en passe très bien. C'est aussi être capable de ce genre de choix qu'il est important de leur apprendre.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 10:42
@Mila Saint Anne a écrit:
L'important ce n'est pas l'outil, mais son usage. C'est la pédagogie qui doit primer. Si le numérique me permet de faire mieux, d'être plus efficace, je l'utilise. Sinon, je m'en passe très bien. C'est aussi être capable de ce genre de choix qu'il est important de leur apprendre.

Et oui, je ne vois pas en quoi l'usage du numérique pour réaliser des vidéos/des QR codes/affiche avec de la réalité augmentée....sur du temps de cours se justifie pédagogiquement, car c'est quand même la dernière tendance de faire co-construire les capsules.
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 10:47
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
L'important ce n'est pas l'outil, mais son usage. C'est la pédagogie qui doit primer. Si le numérique me permet de faire mieux, d'être plus efficace, je l'utilise. Sinon, je m'en passe très bien. C'est aussi être capable de ce genre de choix qu'il est important de leur apprendre.

Et oui, je ne vois pas en quoi l'usage du numérique pour réaliser des vidéos/des QR codes/affiche avec de la réalité augmentée....sur du temps de cours se justifie pédagogiquement, car c'est quand même la dernière tendance de faire co-construire les capsules.

Faire construire les capsules par les élèves suppose qu'ils aient écrit avant un scénario et des textes. Avec un crayon et une feuille de papier. Et donc qu'ils maîtrisent bien leur sujet. C'est à mon avis un bon mode d'évaluation de la compréhension du sujet par les élèves.
C'est d'ailleurs ce qui est le plus long dans la création de capsules, même pour le prof. La technique c'est vraiment ce qui pose le moins de problème, il suffit en général d'appuyer sur un bouton.
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 10:49
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
Les groupes sont composés en fonction des besoins des élèves.
Je ne vois pas le rapport avec le niveau de français des élèves pour deux raisons :
- la classe inversée n'est pratiquée que depuis deux ans en France, et donc tes élèves lycéens ou étudiants n'y ont jamais été confrontés.
- avec le temps gagné sur la recopie du cours les élèves ont le temps de beaucoup écrire. C'est d'ailleurs ce dont ils se plaignent le plus Smile
- je ne vois pas en quoi dicter un cours à un groupe d'élèves (ou leur faire recopier un cours au tableau) peut les fait progresser en français.

Au collège peut-être, personnellement je pratique avec mes étudiants depuis 4 ans.

Et encore une fois c'est plutôt ce qui accompagne la classe inversée qui me dérange.

Toi, tu les fais écrire avec un crayon car tu n'as pas d'outils numériques, tu sais très bien que dans les exemples donnés, le crayon/cahier sont peu présents.

Je trouve qu'un collégien a absolument besoin d'un cours structuré, rédigé et écrit à la main.

Je ne vois pas en quoi cela s'oppose à la pratique de la classe inversée.... mes élèves ont dans leur cahier un cours structuré, rédigé et écrit à la main.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 10:53
Dans le collège plutôt favorisé de mon ainé, les parents surveillent attentivement le contenu des cours, et appellent pour réclamer des cours, que toi tu juges, classiques.
J'imagine très bien les réactions si les professeurs décidaient de prendre du temps de cours pour faire des capsules.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 10:56
@Mila Saint Anne a écrit:
Je ne vois pas en quoi cela s'oppose à la pratique de la classe inversée.... mes élèves ont dans leur cahier un cours structuré, rédigé et écrit à la main.

C'est marrant que tu ne veuilles pas comprendre que ce n'est pas la classe inversée qui me pose problème mais les méthodes qui l'accompagnent.

Sur le forum du cours, un formateur m'a répondu qu'écrire numériquement était la même chose que d'écrire à la main, et je suis persuadée que non.
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 11:17
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
Je ne vois pas en quoi cela s'oppose à la pratique de la classe inversée.... mes élèves ont dans leur cahier un cours structuré, rédigé et écrit à la main.

C'est marrant que tu ne veuilles pas comprendre que ce n'est pas la classe inversée qui me pose problème mais les méthodes qui l'accompagnent.

Sur le forum du cours, un formateur m'a répondu qu'écrire numériquement était la même chose que d'écrire à la main, et je suis persuadée que non.

Ce que j'essaie de te dire, moi, c'est que tu n'es pas obligée d'écrire de façon numérique...
Je crois aussi que l'idée principale de la première semaine état "varier les approches".

Je pense sincèrement que la classe inversée est une corde de plus à ajouter à notre arc de pratiques pédagogiques. Comme toujours, on prend ce qui nous plaît et on abandonne le reste.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 11:27
@Mila Saint Anne a écrit:
Ce que j'essaie de te dire, moi, c'est que tu n'es pas obligée d'écrire de façon numérique...
Je crois aussi que l'idée principale de la première semaine état "varier les approches".
Je pense sincèrement que la classe inversée est une corde de plus à ajouter à notre arc de pratiques pédagogiques. Comme toujours, on prend ce qui nous plaît et on abandonne le reste.

Ah mais si j'ai bien compris, mais comme tu le disais précédemment si tu avais des outils numériques, tu t'en servirais alors que justement c'est ce que je trouve très dangereux au collège, et ce sont ces fameuses méthodes qui accompagnent systématiquement la classe inversée.

Donc "Varier les approches" peut-être mais avec très très souvent, voire tout le temps, l'outil numérique.
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 11:32
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
Ce que j'essaie de te dire, moi, c'est que tu n'es pas obligée d'écrire de façon numérique...
Je crois aussi que l'idée principale de la première semaine état "varier les approches".
Je pense sincèrement que la classe inversée est une corde de plus à ajouter à notre arc de pratiques pédagogiques. Comme toujours, on prend ce qui nous plaît et on abandonne le reste.

Ah mais si j'ai bien compris, mais comme tu le disais précédemment si tu avais des outils numériques, tu t'en servirais alors que justement c'est ce que je trouve très dangereux au collège, et ce sont ces fameuses méthodes qui accompagnent systématiquement la classe inversée.

Donc "Varier les approches" peut-être mais avec très très souvent, voire tout le temps, l'outil numérique.

Oui, je m'en servirais quand j'en aurais besoin. Je n'ai jamais parlé de systématisme, qui est à mon avis assez dangereux en matière de pédagogie.
celitian
celitian
Expert spécialisé

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par celitian Lun 9 Nov 2015 - 11:40
@Mila Saint Anne a écrit:Oui, je m'en servirais quand j'en aurais besoin. Je n'ai jamais parlé de systématisme, qui est à mon avis assez dangereux en matière de pédagogie.

Je suis partiellement d'accord avec toi, mais ce n'est pas du tout la tendance dans les exemples présentés comme des innovations pédagogiques, et je trouve que les collégiens doivent essentiellement écrire avec un crayon.
Isis39
Isis39
Enchanteur

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Isis39 Lun 9 Nov 2015 - 12:08
@celitian a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:Oui, je m'en servirais quand j'en aurais besoin. Je n'ai jamais parlé de systématisme, qui est à mon avis assez dangereux en matière de pédagogie.

Je suis partiellement d'accord avec toi, mais ce n'est pas du tout la tendance dans les exemples présentés comme des innovations pédagogiques, et je trouve que les collégiens doivent essentiellement écrire avec un crayon.

L'an dernier les 6e avaient des ipads que l'on utilisait à chaque heure de cours MAIS mes élèves avait un cahier et n'ont cessé de rédiger à la main tout au long de l'année.
avatar
isabe
Niveau 8

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par isabe Lun 9 Nov 2015 - 12:15
@Mila Saint Anne a écrit:
Comme toujours, on prend ce qui nous plaît et on abandonne le reste.

Je pense que c'est la base, on ne fait pas si on ne le sent pas.

Je fais de la classe inversée uniquement pour la grammaire (environ 10-12 capsules par an) en collège et j'y vois plusieurs avantages :
- je gagne du temps pour écrire et parler en allemand en classe
- les élèves travaillent plus à leur rythme en grammaire et j'ai moins l'impression que les faibles rament et que les bons attendent
- j'observe davantage de motivation des élèves
- je peux envoyer certains élèves revoir des points précis

et sinon, je travaille très peu sur ordi en classe (1 fois par mois max) et ils écrivent à la main toutes les leçons.

Pour ceux que ça intéresse, je vous recommande cette conférence
https://www.youtube.com/watch?v=49GAWKzp0cM
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Lun 9 Nov 2015 - 13:04
@isabe a écrit:

Pour ceux que ça intéresse, je vous recommande cette conférence
https://www.youtube.com/watch?v=49GAWKzp0cM

+ 1.000 !

Marcel Lebrun :
- Les bonnes questions sont "Pourquoi ? et Pour quoi ?"
- Ne confondons pas "enseigner et apprendre" .
Rendash
Rendash
Bon génie

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Rendash Lun 9 Nov 2015 - 23:48
@Mila Saint Anne a écrit:

Ce que j'essaie de te dire, moi, c'est que tu n'es pas obligée d'écrire de façon numérique...
Je crois aussi que l'idée principale de la première semaine état "varier les approches".

Je pense sincèrement que la classe inversée est une corde de plus à ajouter à notre arc de pratiques pédagogiques. Comme toujours, on prend ce qui nous plaît et on abandonne le reste.


@Mila Saint Anne a écrit:(Le) systématisme, [...] est à mon avis assez dangereux en matière de pédagogie.

Je suis d'accord avec ces deux points.

L'idée de classe inversée me rebutait a priori, et je me méfie beaucoup des MOOC, parce que j'ai été échaudé par deux tentatives précédentes qui ont tourné en eau de boudin, m'ont fait perdre du temps et ne m'ont rien appris. Mais j'ai envie de tenter la chose, avec mes terminales qui sont bosseurs et qui feront le nécessaire à la maison. Seulement, je me méfie encore de l'outil "capsule" (d'ailleurs, quelqu'un peut m'expliquer pourquoi on appelle ça comme ça? heu ) =/ Je ne suis pas certain de réussir à produire une vidéo de qualité suffisante. Quand je vois ce qui est fait et visible sur YouTube par exemple, je suis dubitatif : bien souvent ça balbutie, ça bredouille, ça manque de clarté ; comme je suppose que c'est l'effet "auto-enregistrement", je crains de faire la même chose. Des suggestions?




_________________
MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Mila Saint Anne
Mila Saint Anne
Niveau 9

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Mila Saint Anne Mar 10 Nov 2015 - 0:04
@Rendash a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:

Ce que j'essaie de te dire, moi, c'est que tu n'es pas obligée d'écrire de façon numérique...
Je crois aussi que l'idée principale de la première semaine état "varier les approches".

Je pense sincèrement que la classe inversée est une corde de plus à ajouter à notre arc de pratiques pédagogiques. Comme toujours, on prend ce qui nous plaît et on abandonne le reste.


@Mila Saint Anne a écrit:(Le) systématisme, [...] est à mon avis assez dangereux en matière de pédagogie.

Je suis d'accord avec ces deux points.

L'idée de classe inversée me rebutait a priori, et je me méfie beaucoup des MOOC, parce que j'ai été échaudé par deux tentatives précédentes qui ont tourné en eau de boudin, m'ont fait perdre du temps et ne m'ont rien appris. Mais j'ai envie de tenter la chose, avec mes terminales qui sont bosseurs et qui feront le nécessaire à la maison. Seulement, je me méfie encore de l'outil "capsule" (d'ailleurs, quelqu'un peut m'expliquer pourquoi on appelle ça comme ça?  heu ) =/ Je ne suis pas certain de réussir à produire une vidéo de qualité suffisante. Quand je vois ce qui est fait et visible sur YouTube par exemple, je suis dubitatif : bien souvent ça balbutie, ça bredouille, ça manque de clarté ; comme je suppose que c'est l'effet "auto-enregistrement", je crains de faire la même chose. Des suggestions?


Pour le terme de "capsule", je crois me souvenir que c'est le terme qu'emploient nos ami québécois.
Faire une capsule, techniquement aujourd'hui, ce n'est pas très difficile (Des tas d'outils existent, le plus facile quand on n'a pas l’habitude étant d'ajouter du son à un PowerPoint avec la fonction "Mix", mais si on a la chance d'avoir une tablette avec une pomme dessus, il y a une super appli qui s'appelle Adobe Voice qui est simplissime d'utilisation).
Le plus long et le plus important c'est l'élaboration pédagogique de son contenu.
Moi aussi, je trouve des capsules qui ne me plaisent pas. Dans ce cas, je fais les miennes (et je les partage si ça peut intéresser les collègues). D'ailleurs, je n'aime pas figurer sur les vidéos alors c'est toujours en "voix-off".
Sur le plan de la diction, comme je pense comme toi que c'est important, je m'y reprends en plusieurs fois. Au début c'est un peu pénible mais on s'y fait et j'ai de moins en moins besoin de recommencer.

Rendash
Rendash
Bon génie

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Rendash Mar 10 Nov 2015 - 0:17
Ha, mais ce n'est pas l'aspect technique qui me pose problème, je sais faire. C'est plutôt l'élaboration pédagogique du contenu, comme tu appelles ça. Il faut faire court pour que ce soit efficace, il faut faire précis et concis, et surtout je ne peux pas adapter mon explication aux réactions de mon public : c'est ça le point qui me chiffonne le plus. Via une vidéo, je ne saurai pas si je suis suffisamment clair dans ce que je raconte, ni si les documents choisis seront efficaces, et je ne pourrai donc pas moduler le tout au fil de l'explication.

Je comprends bien que le questionnaire préalable au cours servira en partie à jauger l'efficacité de la vidéo, mais ça ne me paraît être qu'un pis-aller. C'est ça qui me pose problème, pour le moment. J'y réfléchis.

_________________
MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Dw4rF_Naheulbeuk
Dw4rF_Naheulbeuk
Niveau 5

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Dw4rF_Naheulbeuk Mar 10 Nov 2015 - 2:53
Bonsoir.
Un des rares souvenirs qu'il me reste de mes folles années de stagiaire c'était la découverte pour moi des mémorisations visuelles et auditives. Et de fait, j'ai réalisé à cette occasion que j'apprenais en écrivant et en recopiant mes leçons. Ces histoires de capsules vidéos par exemple me semblent très étonnantes de ce point de vue, car si je comprends bien, elles ne s'adressent qu'à des auditifs et pas à des visuels?

Spoiler:
Bon après farfouillage sur le forum je m'autoréponds. La cuiller n'existe pas Néo; le cuiller n'existe pas. https://www.neoprofs.org/t96584-learning-styles-concepts-and-evidence-article-en-anglais-sur-les-styles-d-apprentissage

Une deuxième chose; l'intérêt des élèves n'est-il pas non plus dû au fait que ces vidéos restent "exceptionnelles" et "ludiques"? En me plaçant dans la peau d'un élève lambda (de collège 2016 qui aura ses 26h de cours par semaine et tout et tout hors AP EPI EC et que sais-je) si plusieurs matières se reposent sur ces capsules vidéos le caractère exceptionnel de la capsule (et ça marche aussi pour les fameux projets d'ailleurs) s'amenuisant au fil du temps ne s'installe-t-il pas une lassitude tout aussi néfaste que celle de ne pas s'investir dans ses exercices?

_________________
Les Annales du Disque-Monde, Tome 18 : Masquarade de Terry Pratchett

Et, comme le Q.I. D'une populace équivaut au Q.I. de son membre le plus crétin divisé par le nombre de participants, personne ne sut jamais vraiment ce qui s'était passé.
avatar
Jeanhot
Niveau 1

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par Jeanhot Mer 27 Avr 2016 - 20:58
Si la classe inversée c'est demander (parfois) aux élèves de se documenter sur un point avant de le développer en classe, la plupart d'entre nous ont toujours fait ça (de temps en temps), non ? J'ai l'impression qu'on nous prend pour Mr Jourdain avec sa prose.
avatar
earquake
Niveau 2

MOOC sur la "Classe inversée" - Page 3 Empty Re: MOOC sur la "Classe inversée"

par earquake Mer 27 Avr 2016 - 21:47
@Rendash a écrit:Ha, mais ce n'est pas l'aspect technique qui me pose problème, je sais faire. C'est plutôt l'élaboration pédagogique du contenu, comme tu appelles ça. Il faut faire court pour que ce soit efficace, il faut faire précis et concis, et surtout je ne peux pas adapter mon explication aux réactions de mon public : c'est ça le point qui me chiffonne le plus. Via une vidéo, je ne saurai pas si je suis suffisamment clair dans ce que je raconte, ni si les documents choisis seront efficaces, et je ne pourrai donc pas moduler le tout au fil de l'explication.

Pour les enseignants, pédagogie inversée ou MOOC, ce n'est pas se tirer une balle dans le pied, c'est se tirer une balle dans la tête...
Une formatrice NTIC nous a dit en début d'année que les ENT, ballado diffusion et autres permettaient de pallier la baisse du volume horaire de nos enseignements et les classes chargées en "délocalisant" le travail de l'élève (et accessoirement du prof qui anime des forums, corrige des cyber bidules et prépare ses vidéos "tranquillement à la maison").

Quant à l'aspect technique.

1920 le prof (correctement rémunéré) prépare ses cours ou corrige 6 copies dans son jardin, puis si le vent se lève, 8 autres dans son salon avec le grammophone en sourdine.
2017 le prof (au pouvoir d'achat - bel oxymore - laminé) s'esquinte les yeux dans la position du penseur de Rodin (pour rester poli) devant un ordinateur... Et on appelle ça le progrès.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum