Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mozhan
Niveau 1

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Mozhan Sam 18 Juin 2016 - 17:26
Oui, pour l'exercice de confinement je pensais que les élèves devaient rester dans la salle de classe, je m'étais référé à ce que m'avait dit un collègue le matin même de l'exercice...mais quand j'ai vu que toutes les classes sortaient, alors je j'ai sorti mes élèves, je les ai compté et surveillé pendant le temps de l'exercice! Pour la validation des compétences disciplinaires, la proviseure s'est référé à ma tutrice qui n'a fait que m'enfoncer depuis le début de l'année, mais quand l'inspecteur lui a dit que mes cours étaient sérieux et adaptés et que je maîtrisais ma discipline, elle a fait celle qui n'entend pas...je crois aussi qu'elle ne s'entend pas très bien avec l'inspecteur qui m'a visité! Il a de l'expérience, il part à la retraite cette année...elle préfère donc écouter une "gamine" qui n'a que 3 ans d'expérience et non un professionnel chevronné! Son rapport à lui met bien en avant mes points positifs tout en expliquant ce qui ne va pas, au moins grâce à son rapport je sais maintenant ce que je dois travailler!
dami1kd
dami1kd
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par dami1kd Sam 18 Juin 2016 - 17:47
@madigoù a écrit:Pour répondre à dami1kd : tout d'abord c'est plutôt le terme "malmenés" (et c'est un euphémisme) qui n'a rien de normal.
Ensuite, quelqu'un qui a réussi le capes (ou un autre concours de recrutement) est bien sûr qualifié pour ce métier. De la même manière que ses diplômes font partie de sa qualification. Il n'y a aucune raison valable pour les remettre en question. Dans le privé par exemple, je ne sais pas si vous avez déjà travaillé dans le privé, moi oui, j'ai été recrutée et j'ai eu aussi à recruter, quelqu'un est embauché à partir de ses qualifications (cv + lettre de motivation) puis d'un entretien. Cet entretien ne sert pas à déterminer si ses diplômes sont valides et à remettre en question son parcours mais à sélectionner un candidat, car il y a le plus souvent plusieurs candidats pour un seul poste dans le privé. A la limite on pourrait dire que les concours de recrutement s'apparentent à ces étapes. En revanche la période d'essai n'a rien à voir avec un stage dans l'EN. D'abord parce qu'elle est de trois/quatre mois pour un cadre (c'est une quand même une différence de taille !), qu'il n'y a pas de rapports d'évaluation, juste un entretien qui n'a rien à voir avec l'EQP. Et surtout les employés dans le privé ne sont pas sélectionnés au préalable pour passer ce cap, c'est une formalité pour tout le monde, contrairement aux stagiaires. Autre différence de taille : la discussion se passe avec votre employeur (celui-là même qui vous a embauché), éventuellement un autre cadre dirigeant et non une équipe de subordonnés qui ne vous connaissent pas, qui ne vous ont jamais vu, et qui vont en plus vous juger sur la foi de rapports parfois mensongers. Donc, non cela n'a rien à voir avec le privé.
Pour répondre à Mozhan : prépare quand même quelque chose pour répondre à la non-validation de la compétence sur la ponctualité, assiduité etc. (surtout si l'avis de la cde n'est pas motivé, tu peux dire que tu ne comprends pas, et là tu avances tes arguments) ; prépare aussi quelque chose sur le rapport de l'inspecteur suite à la procédure d'alerte, surtout s'il est négatif, ou alors appuie-toi dessus s'il est positif. De toute façon, mieux vaut prévoir large et anticiper le maximum de points abordés (même si l'entretien ne dure pas très longtemps, normalement) pour que tu ne sois pas prise au dépourvu.

Non, non et non. Quelqu'un qui a réussit la CAPES a montré des compétences disciplinaires. Il n'en a montré aucune liée au métier d'enseignant.
Vous semblez confondre concours et diplôme.

EDIT : d'ailleurs, vous semblez accepter que 3 inconnus vous aient jugé sur la base de vos prestations aux oraux du CAPES et selon vous, cela devrait suffire pour une embauche à vie, mais vous refusez que d'autres inconnues aient leur mot à dire sur vos prestations devant une classe, ce pour quoi vous serez payé pour le restant de votre carrière professionnelle... Paradoxal, non ?


Dernière édition par dami1kd le Sam 18 Juin 2016 - 18:05, édité 1 fois
Mcready1
Mcready1
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Mcready1 Sam 18 Juin 2016 - 17:59
Ce que veut dire dami1kd, c'est que tu as la partie théorique du concours et la partie pratique (année de stage) : ce n'est pas "totalement/réellement" comparable à une période d'essai.

Comme tu le dis, ce n'est pas comme pour le recrutement d'un cadre dans le privé ; et à raison : c'est la fonction publique. Le procédé n'est pas comparable.

Je ne dis pas que le système de validation soit parfait, mais cette année de stage fait "partie du concours".

Quoi qu'il en soit, je souhaite bon courage à Mozhan. trefle
avatar
madigoù
Niveau 5

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par madigoù Sam 18 Juin 2016 - 18:49
Mcready 1 : J'avais bien compris la différence entre la partie théorique et la partie pratique. C'est comme pour tout métier. Vous pouvez faire valoir des diplômes, des qualifications, une expérience aussi, mais il faut bien entendu mettre en pratique ces compétences dans un cadre précis, les développer... Tout métier s'apprend comme le métier d'enseignant. Là n'est pas le problème. Même un système de validation qui n'est pas parfait ce n'est pas non plus le problème. Mais il me semble qu'il y a une grande différence entre des évaluations à parfaire, avec une marge d'erreurs et d'appréciations, et des évaluations complètement biaisées. Et si on admet pas que la partie théorique est acquise (même si cette partie théorique est elle-même à développer en fonction de l'évolution des recherches didactiques), un enseignant qui débute dans le métier peut au moins s'appuyer sur ces acquis. Si on lui retire ça, il va avoir du mal à avancer, et je trouve cela en effet néfaste tant sur le plan humain que sur le plan professionnel.
Dami1kd : Il n'y a rien de paradoxal à accepter d'être jugé par des "inconnus" lors de l'oral du Capes puisqu'ils vous jugent sur des critères et un programme précis. En revanche, les "inconnus" de l'EQP ont en effet jugé de mes compétences à partir de rapports mensongers et ne m'ont posé aucune question en rapport avec mon travail ou ma "prestation" devant ma classe. J'ai plutôt dû essuyer des attaques frontales qui n'avaient rien à voir avec le métier d'enseignant. Ce que je n'accepte pas, et ce qui ne devrait pas être accepté, c'est cet arbitraire mais aussi des méthodes inhumaines qui ne devraient pas pouvoir être utilisées et surtout pas justifiées au sein du MEN ou dans n'importe quel autre milieu professionnel.
avatar
jerem-reloaded
Niveau 1

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par jerem-reloaded Sam 18 Juin 2016 - 19:04
En fait le tuteur devrait être là pour faire de l'évaluation formative (sans note, juste pour aider le stagiaire). Ça assainirait déjà les rapports stagiaire/tuteur établissement. Il y aurait un rapport de l'inspecteur et un autre d'un tuteur ESPE (si possible pas un formateur du stagiaire pour plus d'objectivité). Le tuteur établissement pourrait peser sur la balance si les deux premiers avis sont réservés... Ça parait tellement plus simple comme ça...
dami1kd
dami1kd
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par dami1kd Sam 18 Juin 2016 - 19:23
@jerem-reloaded a écrit:En fait le tuteur devrait être là pour faire de l'évaluation formative (sans note, juste pour aider le stagiaire). Ça assainirait déjà les rapports stagiaire/tuteur établissement. Il y aurait un rapport de l'inspecteur et un autre d'un tuteur ESPE (si possible pas un formateur du stagiaire pour plus d'objectivité). Le tuteur établissement pourrait peser sur la balance si les deux premiers avis sont réservés... Ça parait tellement plus simple comme ça...

Euh, n'est-ce pas déjà le cas ?
Je suis tuteur terrain depuis 5 ans et je n'ai jamais eu à mettre une note à mes stagiaires. Simplement deux bilans de positionnement intermédiaires et un rapport final. Mais ces documents ne servent qu'à l'IPR, pour rédiger son rapport. Ce rapport n'est en général négatif que lorsque l'IPR a pris la peine de venir voir le stagiaire.
Après, c'est toujours le même problème du tuteur-évaluateur. Qui de mieux placé qu'un collègue sur le terrain pour aider les stagiaires, mais également qui de mieux placé que le tuteur terrain pour donner son avis ?
Je suis également tuteur ESPE de plusieurs autres stagiaires, sans les avoir préalablement croisé en formation (les formations que j'assure à l'ESPE sont pour un autre concours). Et c'est sur les rapports écrits lors des visites que se base celui du directeur de l'ESPE.
(Encore une fois, ce que j'écris est valable en maths, dans mon académie, je sais que les pratiques diffèrent pas mal d'une académie à l'autre, d'une matière à l'autre).
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Philomène87 Sam 18 Juin 2016 - 19:29
On voit des trucs hallucinants quand même. Je veux bien croire que certains stagiaires soient en très grande difficulté pour gérer leurs classes, et que leur titularisation soit mise en question. Cela dit, à ce qui est raconté ici, on sent bien la volonté de certains tuteurs/cde de casser davantage le stagiaire : le coup de l'exercice de confinement... si on ne prévient pas l'enseignant, comment peut-il réagir efficacement ? Et bam, on l'accuse d'être un danger pour les élèves.
J'ai subi cet acharnement lors de ma 1ère année. On me cherchait des noises sur le moindre petit truc : "mais qu'est-ce que tu fais ici alors que t'as pas cours aujourd'hui ? ça prouve que t'es stressée, alors c'est pas un métier pour toi". Un exemple parmi des centaines.
Dimka
Dimka
Vénérable

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Dimka Sam 18 Juin 2016 - 19:35
@dami1kd a écrit:Qui de mieux placé qu'un collègue sur le terrain pour aider les stagiaires, mais également qui de mieux placé que le tuteur terrain pour donner son avis ?
Sauf que les deux en même temps, ça ne le fait pas. On va forcément hésiter à faire part de ses difficultés et états d'âme à un type qui a le moindre rôle dans l'évaluation. En plus, je ne pense pas que celui avec qui on est quotidiennement en contact soit forcément la bonne personne pour évaluer. Trop d'affect, et pas assez de garde-fous en cas de problème. Ce n'est pas un avis assez impartial, humainement parlant.

_________________
Spoiler:
Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 1512263083
Dimka
Dimka
Vénérable

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Dimka Sam 18 Juin 2016 - 19:49
Pour l'exercice de confinement (ou d'évacuation, du coup j'ai pas trop pigé), c'est du complet délire (mais de façon générale, le peu d'accidents dans l'éducation nationale invalide largement la loi de Murphy). Si quelqu'un doit deviner ce qu'il doit faire, le problème ne vient pas de lui.

_________________
Spoiler:
Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 1512263083
dami1kd
dami1kd
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par dami1kd Sam 18 Juin 2016 - 19:53
kiko30 a écrit:On voit des trucs hallucinants quand même. Je veux bien croire que certains stagiaires soient en très grande difficulté pour gérer leurs classes, et que leur titularisation soit mise en question. Cela dit, à ce qui est raconté ici, on sent bien la volonté de certains tuteurs/cde de casser davantage le stagiaire : le coup de l'exercice de confinement... si on ne prévient pas l'enseignant, comment peut-il réagir efficacement ? Et bam, on l'accuse d'être un danger pour les élèves.
J'ai subi cet acharnement lors de ma 1ère année. On me cherchait des noises sur le moindre petit truc : "mais qu'est-ce que tu fais ici alors que t'as pas cours aujourd'hui ? ça prouve que t'es stressée, alors c'est pas un métier pour toi". Un exemple parmi des centaines.

Il y a, comme partout, des gens qui font mal la boulot qu'on leur a confié : accompagner un stagiaire. C'est certain. Il est probable que certains tuteurs se disent : "si on m'a confié un stagiaire c'est que ce que je fais est bien, il devra donc faire tout comme moi", ce qui est une connerie sans nom ! Pour palier à ce problème, les tuteurs de mon académie, eux aussi, ont le droit à des heures de formations à l'ESPE (près d'une vingtaine d'heures). Après, que des gens acceptent d'être tuteurs dans le seul but de casser du stagiaire, comme c'est souvent relayé ici, j'en doute fortement. Oui, il doit y avoir des c**s, mais il faudrait vraiment pas avoir de chance pour que tuteur terrain + tuteur ESPE + inspection + CDE soient tous à la fois de mauvaise foi...
J'avais l'an dernier un stagiaire en renouvellement venant d'une autre académie, je n'ai toujours pas compris ce qu'on avait pu lui reprocher pour qu'il se retrouve dans cette situation. Mais sa deuxième année de stage n'a pas non plus été un drame pour lui (sauf peut-être de refaire tous les travaux à rendre à l'ESPE), il a simplement été titularisé un an plus tard...
Inversement, j'ai également eu un stagiaire avec lequel tout se passait très très mal, absolument pas fait pour le métier. Pourtant, le rectorat a eu toute les peines du monde à le licencier dès la première année, alors même que des familles avaient de quoi le traîner au pénal !
Je comprends le stress des candidats qui vont passer en EQP, je comprends également que certains doivent trouver cela injuste (et parfois, certainement à raison), mais vous devez aussi comprendre que ces procédures doivent exister : une fois titularisé, l'incompétence suffit rarement à licencier un prof...

Enfin, ce n'est pas sur un non respect d'une procédure de confinement qu'on licencie un stagiaire, c'est déjà étonnant que cela suffise au passage en EQP (si vraiment c'est le seul motif).
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Tamerlan Sam 18 Juin 2016 - 19:56
@Dimka a écrit:
@dami1kd a écrit:Qui de mieux placé qu'un collègue sur le terrain pour aider les stagiaires, mais également qui de mieux placé que le tuteur terrain pour donner son avis ?
Sauf que les deux en même temps, ça ne le fait pas. On va forcément hésiter à faire part de ses difficultés et états d'âme à un type qui a le moindre rôle dans l'évaluation. En plus, je ne pense pas que celui avec qui on est quotidiennement en contact soit forcément la bonne personne pour évaluer. Trop d'affect, et pas assez de garde-fous en cas de problème. Ce n'est pas un avis assez impartial, humainement parlant.

Oui, cela peut être compliqué pour le tuteur de terrain quand les choses ne vont pas, compte-tenu des liens établis avec le stagiaire. Rien ne remplace les regards croisés et le fait que quelqu'un d'extérieur (tuteur Espe, CMI ou IPR) vienne donner son avis et dire, s'il le faut, ce qui ne va pas. Ou au contraire contrebalancer le regard du tuteur.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
madigoù
Niveau 5

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par madigoù Dim 19 Juin 2016 - 13:44
Dami1kd : les choses sont plus complexes et plus graves que cela. Il ne s'agit pas de mal accompagner le stagiaire ou de mal faire son boulot. Il s'agit de nuire... Mais le but de ces tuteurs qui "cassent du stagiaire", ce n'est pas de casser du stagiaire. Personne n'a d'ailleurs relayé ça sur ce fil. Ce n'est pas une fin en soi, mais un moyen utilisé. Un harceleur par ex. qu'il soit PN ou moins pathologiquement marqué, va rentrer dans une logique de domination pour restaurer un ego mis à mal, pour faire payer dans une certaine mesure des frustrations, des échecs, etc. mais aussi les oublier et les faire oublier, et se faire valoir à ses yeux et aux yeux des autres, etc.  Des psychologues se sont très bien exprimés sur la question et s'exprimeront mieux que moi, et il existe plusieurs sites qui donnent la parole à des psychologues ou des avocats sur le thème du harcèlement ou les profils et motivations des harceleurs et/ou PN. Il existe aussi des ouvrages sur la question. Mais de la même manière qu'il existe du harcèlement entre élèves, il existe aussi du harcèlement entre adultes au sein de l'EN (et dans d'autres milieux professionnels, ce n'est pas réservé au public). Quant à l'IPR et/ou au CDE qui relaient les mensonges d'un tuteur/d'une tutrice, en fait c'est très simple ; lorsque votre tuteur/tutrice dans votre dos fait courir des rumeurs (moi ce n'était pas l'ingestion d'un produit comme Mozhan ou un exercice de confinement, c'était une poignée de porte défectueuse qui selon les propos rapportés par ma tutrice aurait été cassée par mes élèves pour m'enfermer dans la salle de classe), quelle parole va être prise en compte, celle du stagiaire (à condition qu'il ait vent de toutes les rumeurs et qu'on accepte de l'écouter) ou celle du titulaire ? Et encore ce n'est qu'une rumeur parmi tant d'autres, ce n'est qu'une des attaques que j'ai dû subir.
Comme le dit Dimka, en effet, il serait beaucoup plus simple de ne pas accorder autant de poids à la parole d'un seul. D'autant que ma tutrice n'a bénéficié d'aucune formation. Pourquoi par ex. ne pas faire évaluer le/la stagiaire par une équipe ? Je travaillais très bien avec la plupart de mes collègues et j'aurais préféré de loin être accompagnée, même évaluée, par des collègues qui connaissaient mieux que ma tutrice mon travail mais aussi mes classes. Je parlais d'ailleurs plus volontiers avec eux des difficultés rencontrées avec tel ou tel élève, car ma tutrice s'en servait pour grossir le trait, sans me donner le moindre conseil, tandis que mes autres collègues me conseillaient au mieux pour les résoudre.
Miew
Miew
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Miew Dim 19 Juin 2016 - 19:06
@madigoù a écrit:
@Marie-Henriette a écrit:Je trouve inouï qu'un chef d'établissement soit amené à donner un avis sur les compétences disciplinaires et didactiques. Ce n'est pas de son ressort.

Et bon courage à Miew, en espérant que tu retrouveras à l'écrit sur tes rapports les propos élogieux tenus sur ton compte. Dans ce cas-là, même avec un rapport négatif, je ne vois pas comment ils pourraient justifier un licenciement. Et en effet si un délégué syndical pouvait lire également ces rapports, ce serait une aide précieuse. C'est toujours bien d'avoir un autre regard (plus distancié aussi) sur ces évaluations.

J'espère obtenir rapidement une réponse de mon syndicat.
Demain, je vais demander à ma CDE si elle peut me montrer son rapport. J'ai déjà lu celui de ma tutrice EN et celui de ma tutrice ESPE. Il me manquerait donc celui de l'inspecteur.
Cela me donnerait déjà une petite idée des choses à mettre en avant lors de la commission, avant d'aller consulter mon dossier complet au rectorat (je ne peux pas m'y rendre pour l'instant, je n'habite pas à proximité... et je bosse, je surveille le brevet jeudi, qui plus est...)


_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.
dami1kd
dami1kd
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par dami1kd Dim 19 Juin 2016 - 20:15
@Miew a écrit:
@madigoù a écrit:
@Marie-Henriette a écrit:Je trouve inouï qu'un chef d'établissement soit amené à donner un avis sur les compétences disciplinaires et didactiques. Ce n'est pas de son ressort.

Et bon courage à Miew, en espérant que tu retrouveras à l'écrit sur tes rapports les propos élogieux tenus sur ton compte. Dans ce cas-là, même avec un rapport négatif, je ne vois pas comment ils pourraient justifier un licenciement. Et en effet si un délégué syndical pouvait lire également ces rapports, ce serait une aide précieuse. C'est toujours bien d'avoir un autre regard (plus distancié aussi) sur ces évaluations.

J'espère obtenir rapidement une réponse de mon syndicat.
Demain, je vais demander à ma CDE si elle peut me montrer son rapport. J'ai déjà lu celui de ma tutrice EN et celui de ma tutrice ESPE. Il me manquerait donc celui de l'inspecteur.
Cela me donnerait déjà une petite idée des choses à mettre en avant lors de la commission, avant d'aller consulter mon dossier complet au rectorat (je ne peux pas m'y rendre pour l'instant, je n'habite pas à proximité... et je bosse, je surveille le brevet jeudi, qui plus est...)


Je ne veux pas vous donner une fausse joie, mais, dans l'académie de Rouen, vu la description de votre année, il ne fait presque aucun doute que vous serez titularisé(e). En effet, pour un licenciement, il faut que tous les rapports soient négatifs ET qu'aucune éventualité d'un quelconque progrès ne soit mentionnée dans aucun des trois rapports. Si votre tutrice estime que vous avez fait des progrès dans l'année, si l'ESPE trouve votre renouvellement bénéfique, alors, vous ne serez pas licencié.
De mémoire, en maths, il n'y avait que trois candidats dans ce cas l'an dernier, avec des rapports verrouillés par l'inspection (qui s'était déplacé plusieurs fois pour voir les stagiaires en questions). Et pourtant, le recteur n'a autorisé que 2 licenciements... (En maths, la pénurie est forte).
Miew
Miew
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Miew Lun 20 Juin 2016 - 13:20
Je suis dans l'Académie de Caen en lettres modernes.
2 licenciés sur 3 en Maths lors de cet entretien, c'est tout de même beaucoup.
Je ne sais pas si d'autres personnes que moi en renouvellement sont de nouveau convoquées cette année, mais je suis quasi sûre pour une personne, et j'ai un doute pour une autre.
Je ne sais pas quels sont les "quotas" du Rectorat en la matière.

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.
avatar
madigoù
Niveau 5

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par madigoù Mar 21 Juin 2016 - 13:53
@dami1kd a écrit:

Je ne veux pas vous donner une fausse joie, mais, dans l'académie de Rouen, vu la description de votre année, il ne fait presque aucun doute que vous serez titularisé(e). En effet, pour un licenciement, il faut que tous les rapports soient négatifs ET qu'aucune éventualité d'un quelconque progrès ne soit mentionnée dans aucun des trois rapports.
Ce n'est pas comme si en effet il n'y avait aucune concertation possible entre les différents évaluateurs, ni dans les regards "croisés" un fort strabisme.
@dami1kd a écrit:
De mémoire, en maths, il n'y avait que trois candidats dans ce cas l'an dernier, avec des rapports verrouillés par l'inspection (qui s'était déplacé plusieurs fois pour voir les stagiaires en questions). Et pourtant, le recteur n'a autorisé que 2 licenciements... (En maths, la pénurie est forte).
"Verrouillés", pourquoi ? Genre il ne faut laisser aucune issue possible au stagiaire qui ne pourra en réchapper. Mais j'oubliais le recteur en a gracié un. Et puis deux stagiaires qu'on licencie, c'est vrai que c'est rien, après tout, c'est à peine des êtres humains, enfin, des enseignants à peine finis, et un licenciement, c'est quoi ? Un vague accident de parcours ? On ne va pas quand même en faire tout un plat.
Etre stagiaire de maths dans l'académie de Rouen, ça fait vraiment rêver...
Dimka
Dimka
Vénérable

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Dimka Mar 21 Juin 2016 - 14:15
D'un autre côté, on est en train de parler de situations qu'on ne connait pas.

_________________
Spoiler:
Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 1512263083
Dimka
Dimka
Vénérable

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Dimka Mar 21 Juin 2016 - 14:19
(donc ça me semble aussi foireux, intellectuellement, de les accabler - du genre : ils ont été licencés, donc ils étaient incompétents et c'est impossible que l'éducation nationale puisse être injuste -que de les défendre comme si un licencié ne pouvait qu'être un martyr du grand méchant système)

_________________
Spoiler:
Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 1512263083
avatar
madigoù
Niveau 5

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par madigoù Mar 21 Juin 2016 - 14:31
Il ne s'agit en aucun cas de "martyrs" du méchant système. Mais je ne vois pas l'intérêt d'accabler un stagiaire que l'on veut licencier. Il suffit d'écrire des rapports factuels, si les raisons sont suffisantes. Si elles ne le sont pas, je ne vois pas en quoi la surenchère peut être un gage de quoi que ce soit. Et dans les cas précis où le stagiaire en effet ne peut pas être titularisé, parce qu'il n'est pas apte à faire ce métier, ce serait quand même plus humain de discuter avec lui, plutôt que de pondre un énième rapport. Il n'y a pas mort d'homme et rien ne justifie ces méthodes. Ou alors on estime que le stagiaire présente un réel danger, mais dans ce cas-là, il faut prendre d'autres mesures.
avatar
Gisèle
Niveau 4

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Gisèle Mar 21 Juin 2016 - 14:58
... Ou simplement parce que nombre de lauréats des concours en mathématiques sont, vu l'état actuel du recrutement, tout à fait incompétents sur la maîtrise disciplinaire elle-même, et qu'il n'est pas envisageable du tout de les voir nommés profs ... Malheureusement, c'est une réalité. Il ne s'agit pas de casser des personnes ...
avatar
madigoù
Niveau 5

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par madigoù Mar 21 Juin 2016 - 15:23
Oui, ça peut être une raison. Peu importe. Si on estime qu'il ne maîtrise pas la matière enseignée, c'est que le tuteur espé + tuteur établissement + IPR l'ont observé, il suffit de rédiger des rapports factuels là encore. Mais "verrouiller", faire venir des inspecteurs supplémentaires, rédiger de nouveau des rapports... pour enfin le convoquer à l'EQP, c'est un vrai parcours du combattant. Et puis franchement si on discute avec un stagiaire des points disciplinaires qu'il ne maîtrise pas (d'autant que ses élèves doivent complètement décrocher et qu'il doit bien voir que quelque chose ne va pas), à moins d'être complètement à l'ouest, ça m'étonnerait fort qu'il ne l'accepte pas. Les élèves le plus souvent reconnaissent lorsqu'on discute avec eux leurs erreurs, alors un adulte... Encore une fois il ne s'agit pas de titulariser tout le monde, mais d'évaluer les stagiaires de façon "bienveillante" (avec mesure et justice bien sûr). Et en évitant les excès et abus de toute sorte.
Dimka
Dimka
Vénérable

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Dimka Mar 21 Juin 2016 - 15:38
Je vois pas trop le problème, en fait, là.

_________________
Spoiler:
Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 1512263083
avatar
Lenagcn
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par Lenagcn Mar 21 Juin 2016 - 15:45
Vous n'avez pas (encore) rencontré la stagiaire qui assure le début de semaine avec nos élèves communs, vous!

Elle est meilleure que tout le monde (ne prépare pas sa classe tellement elle n'en a pas besoin, elle lit plus vite que ses élèves ouf), n'a pas besoin d'aide (accompagnement, proposé à tous les stagiaires sans préjuger de la suite, refusé d'entrée), être maitresse c'est son rêve de petite fille, épicétou.

Je rassure les stagiaires angoissés:
- tous les rapports d'observation de tous les tuteurs sont négatifs
- les parents délégués (ou pas) se sont succédé auprès de l'ien et de la directrice
- des entretiens informels ont eu lieu entre formateurs et espé pour tout ce qui ne peut pas s'écrire (pas assez factuel)
MAIS
- le rapport d'inspection est positif (quand l'ien vient m'inspecter, elle vérifie le contenu des cahiers; là, manifestement, non).

Résultat:
Elle sera en classe l'an prochain.

(et là, je reste dans le travail en présence d'élèves dans une classe; pour le reste et bien... ah bé non, ça c'est pour les autres; surveillances de cour et dressage de monstres qui mettent tellement le caillon qu'il est impossible de travailler dans la pièce d'à côté, c'est par les collègues; et tout tout tout le reste, c'est pour moi - précision: il s'agit de la classe la plus facile et bosseuse depuis la cuvée 2008!)
avatar
madigoù
Niveau 5

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par madigoù Mar 21 Juin 2016 - 16:04
heu
dami1kd
dami1kd
Habitué du forum

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par dami1kd Mar 21 Juin 2016 - 16:40
@madigoù a écrit:
@dami1kd a écrit:

Je ne veux pas vous donner une fausse joie, mais, dans l'académie de Rouen, vu la description de votre année, il ne fait presque aucun doute que vous serez titularisé(e). En effet, pour un licenciement, il faut que tous les rapports soient négatifs ET qu'aucune éventualité d'un quelconque progrès ne soit mentionnée dans aucun des trois rapports.
Ce n'est pas comme si en effet il n'y avait aucune concertation possible entre les différents évaluateurs, ni dans les regards "croisés" un fort strabisme.
Et bien j'espère que vos tuteurs, formateurs et inspecteurs ont jugé moins vitre votre professionnalisme que vous ne le faites pour eux...

@madigoù a écrit:
@dami1kd a écrit:
De mémoire, en maths, il n'y avait que trois candidats dans ce cas l'an dernier, avec des rapports verrouillés par l'inspection (qui s'était déplacé plusieurs fois pour voir les stagiaires en questions). Et pourtant, le recteur n'a autorisé que 2 licenciements... (En maths, la pénurie est forte).
"Verrouillés", pourquoi ? Genre il ne faut laisser aucune issue possible au stagiaire qui ne pourra en réchapper. Mais j'oubliais le recteur en a gracié un. Et puis deux stagiaires qu'on licencie, c'est vrai que c'est rien, après tout, c'est à peine des êtres humains, enfin, des enseignants à peine finis, et un licenciement, c'est quoi ? Un vague accident de parcours ? On ne va pas quand même en faire tout un plat.
Etre stagiaire de maths dans l'académie de Rouen, ça fait vraiment rêver...

Je n'ai jamais dit que les rapports n'en restaient pas moins factuels ! Verrouillé en vue d'un éventuel T.A., une simple vérification des procédures.
Et s'il faut titulariser tout le monde, supprimons l'année de stage dans ce cas ! Je sais que c'est difficile à imaginer quand on essaye de bien faire son boulot, mais il y a vraiment des gens qui n'essayent pas, il y a vraiment des gens qui décrochent le concours en pensant arriver dans une planque, il y a vraiment des gens qui maîtrisent une discipline mais pas avec 30 enfants dans la pièce, et ça ne fait plaisir à personne de les licencier, mais ça ferait encore moins plaisir qu'un jour ces gens soient les profs de mes enfants, de vos enfants... Je le répète, une fois titularisé, l'incompétence ne suffit plus...
avatar
madigoù
Niveau 5

Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ? - Page 16 Empty Re: Titularisation d'un prof stagiaire : quel est le poids du tuteur en tant qu'évaluateur ?

par madigoù Mar 21 Juin 2016 - 17:23
Oh là là ! Je n'aurais pas dû relancer le débat... Et les esprits commencent à s'échauffer. Encore une fois je n'ai jamais dit qu'il fallait titulariser tout le monde (de toute façon je pourrais bien le dire, ça ne changerait pas grand chose). Et puis l'année de stage manquerait vraiment de piquant s'il n'y avait pas toutes ces évaluations. Et l'EQP, pour rien au monde je n'aurais voulu rater ça. Oups... Je vais encore me faire allumer. Quant au professionnalisme de mes évaluateurs... Que dire ? Que je ne trouve pas très professionnel que l'on m'ait jugée sur des rumeurs (et encore je suis gentille) et qu'on ait "verrouillé", blindé mon dossier avec le rapport d'un inspecteur qui n'est jamais venu m'observer ? Ou est-ce trop peu professionnel de dire une chose pareille ?
Plus sérieusement, bien sûr que c'est normal de ne pas mettre n'importe qui devant des élèves... autant qu'il est normal (et je trouve plutôt sain) de s'interroger sur tel ou tel dysfonctionnement au sein de l'EN... et de prendre en compte la parole de ceux qui subissent ces "dysfonctionnements".
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum