Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
MiniBN
Niveau 1

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Etre prof principal d'une classe difficile

par MiniBN Jeu 5 Nov 2015 - 19:43
Bonsoir à tous,
J'envoie un petit appel à l'aide car je manque d'expérience en ce domaine.
Je suis néo-titulaire et prof principale d'une 4ème. Cette classe est difficile et je manque sacrément d'expérience.
Le problème est que je ne vois les élèves qu'une heure par semaine et je suis l'une des rares profs avec qui ça se passe bien. De ce fait, j'ai du mal a avoir un bon point de vue sur la classe. J'essaye de soutenir mes collègues au maximum, je vois les parents des élèves dès qu'il y a des soucis majeurs ou qu'un élève pose problème à de trop nombreux profs, mais malgré cela la situation stagne.
Auriez vous des conseils à me donner ?
avatar
amethyste
Doyen

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par amethyste Jeu 5 Nov 2015 - 19:46
Visiblement, tu fais déjà pas mal de choses, je ne suis pas sûre que ce soit à toi de TOUT régler. Et la direction ? la vie scolaire ? Le prof principal n'a pas vocation non plus à gérer tous les problèmes.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
avatar
Jeffix
Niveau 6

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Jeffix Jeu 5 Nov 2015 - 20:46
Je suis aussi PP d'une classe difficile, et avec moi ça se passe bien... Moins avec mes collègues, j'en culpabilise un peu et suis assez énervé de devoir faire la discipline pour mes collègues.
Pour moi le rôle d'un PP est une représentant administratif, je n'ai pas a appeler un parent pour leur dire que "junior n'a pas été gentil en EPS"... En tant que parent je demanderai pourquoi le prof d'EPS ne me contacte pas.
(bref coup de gueule du soir).
nitescence
nitescence
Érudit

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par nitescence Jeu 5 Nov 2015 - 20:55
@Jeffix a écrit:Je suis aussi PP d'une classe difficile, et avec moi ça se passe bien... Moins avec mes collègues, j'en culpabilise un peu et suis assez énervé de devoir faire la discipline pour mes collègues.
Pour moi le rôle d'un PP est une représentant administratif, je n'ai pas a appeler un parent pour leur dire que "junior n'a pas été gentil en EPS"... En tant que parent je demanderai pourquoi le prof d'EPS ne me contacte pas.
(bref coup de gueule du soir).

Sauf que si ça se passe mal dans différentes matières, les profs ne vont pas appeler les uns après les autres : c'est plus simple que ce soit le PP qui s'en charge, d'autant plus qu'il est censé avoir une vue synthétique de la situation...
Et d'ailleurs il reçoit une indemnité spécifique pour ça, qui ne se justifierait pas s'il se contentait de distribuer quelques documents administratifs.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Ergo
Ergo
Enchanteur

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Ergo Jeu 5 Nov 2015 - 20:59
Quand ça m'est arrivé, avec une classe de 4e (que je ne voyais plus en classe après deux mois, groupes de compétences obligent), nous avions mis en place une fiche de suivi de la classe avec la CPE. Ca me permettait de voir un peu ce qui se passait dans les autres cours (bavardages, travail non fait, insolence etc.). Ensuite, selon les cas, appels aux parents, heures de vie de classe/retenue avec quelques élèves ciblés pour reprendre quelques règles, et la CPE (qui récupérait la fiche à chaque fin de semaine) voyait également si elle voulait les voir, si on les recevait ensemble, si ça remontait plus haut etc.

_________________
At some point you stopped working from home and started living at work. -- Mark Bould, SFS #142, Nov.2020
Tout plaquer et partir respirer l'odeur de chocolat à York.
avatar
Jeffix
Niveau 6

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Jeffix Jeu 5 Nov 2015 - 21:02
@nitescence a écrit:
@Jeffix a écrit:Je suis aussi PP d'une classe difficile, et avec moi ça se passe bien... Moins avec mes collègues, j'en culpabilise un peu et suis assez énervé de devoir faire la discipline pour mes collègues.
Pour moi le rôle d'un PP est une représentant administratif, je n'ai pas a appeler un parent pour leur dire que "junior n'a pas été gentil en EPS"... En tant que parent je demanderai pourquoi le prof d'EPS ne me contacte pas.
(bref coup de gueule du soir).

Sauf que si ça se passe mal dans différentes matières, les profs ne vont pas appeler les uns après les autres : c'est plus simple que ce soit le PP qui s'en charge, d'autant plus qu'il est censé avoir une vue synthétique de la situation...
Et d'ailleurs il reçoit une indemnité spécifique pour ça, qui ne se justifierait pas s'il se contentait de distribuer quelques documents administratifs.

Oui je sais, mon exemple était avec un prof et non plusieurs.
Rassurez-vous après le bilan de mi trimestre j'ai pris du temps à appeler une dizaine de parents.
Par contre en bac-pro, et pour la même indemnité qu'en général, on doit aussi gérer les stages (notamment aider les élèves à en trouver un)... Et là je me dis que je me passerai bien de ces 100€.
livie
livie
Fidèle du forum

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par livie Jeu 5 Nov 2015 - 21:51
Ce que je fais c'est que je relève les carnets de correspondance tous les 15 jours/3 semaines pour ma classe. Quand je vois une accumulation de mots de la part des collègues JE colle l'élève même s'il ne me pose pas de problèmes en classe.
Myrrha
Myrrha
Niveau 7

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Myrrha Sam 12 Juin 2021 - 23:02
Bonsoir à tous,

Je fais remonter ce sujet car je me pose une question.

Je vais sans doute hériter d'une classe de 4e difficile à la rentrée prochaine. Je ne suis pas très à l'aise en gestion de classe, étant néotit' cette année. J'ai bien progressé depuis l'an dernier mais je dois toujours être vigilante et je suis parfois déçue de certaines séances, jugeant que j'ai manqué d'autorité.

Quitte à avoir une classe difficile, pensez-vous qu'il soit intéressant d'en être la PP ? On dit parfois qu'une classe se tient mieux avec son PP qu'avec les autres profs. Qu'en pensez-vous ? Est-ce parce que les PP sont généralement des profs expérimentés ?

D'un côté je me dis que si je suis PP de cette classe, je serai extrêmement vigilante, pour que tout se passe au mieux. D'un autre côté, je me dis que si je n'arrive pas à gérer cette classe en tant que PP, ce serait catastrophique.

Il y a une part de moi qui veut prendre cette classe et en être la PP pour me tester, progresser en gestion de classe, et gagner en assurance pour les années suivantes. Et en même temps une part de moi qui voudrait choisir la facilité et demander à ne pas avoir cette classe, en arguant que je me sens encore fragile en gestion de classe. Mais vais-je progresser si je ne me confronte pas à la difficulté ?

Sans compter que je peux également hériter d'une autre classe difficile ; on ne peut pas toujours préjuger de la difficulté d'une classe. Cette classe qui était pénible en 5e le sera-t-elle forcément en 4e ? Une autre classe dite facile l'an dernier peut devenir difficile cette année.

Mais admettons que j'ai cette 4e : vaut-il mieux être PP ou pas PP ?
Pour ceux qui ont parfois des difficultés de gestion de classe et ont été PP de classes difficiles, est-ce mieux passé avec les classes dont vous étiez les PP ?

Merci d'avance pour vos retours !
Ha@_x
Ha@_x
Neoprof expérimenté

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Ha@_x Sam 12 Juin 2021 - 23:20
@Myrrha a écrit:Je vais sans doute hériter d'une classe de 4e difficile à la rentrée prochaine. Je ne suis pas très à l'aise en gestion de classe, étant néotit' cette année. J'ai bien progressé depuis l'an dernier mais je dois toujours être vigilante et je suis parfois déçue de certaines séances, jugeant que j'ai manqué d'autorité.

Quitte à avoir une classe difficile, pensez-vous qu'il soit intéressant d'en être la PP ? On dit parfois qu'une classe se tient mieux avec son PP qu'avec les autres profs. Qu'en pensez-vous ? Est-ce parce que les PP sont généralement des profs expérimentés ?

D'un côté je me dis que si je suis PP de cette classe, je serai extrêmement vigilante, pour que tout se passe au mieux. D'un autre côté, je me dis que si je n'arrive pas à gérer cette classe en tant que PP, ce serait catastrophique.

Il y a une part de moi qui veut prendre cette classe et en être la PP pour me tester, progresser en gestion de classe, et gagner en assurance pour les années suivantes. Et en même temps une part de moi qui voudrait choisir la facilité et demander à ne pas avoir cette classe, en arguant que je me sens encore fragile en gestion de classe. Mais vais-je progresser si je ne me confronte pas à la difficulté ?

Sans compter que je peux également hériter d'une autre classe difficile ; on ne peut pas toujours préjuger de la difficulté d'une classe. Cette classe qui était pénible en 5e le sera-t-elle forcément en 4e ? Une autre classe dite facile l'an dernier peut devenir difficile cette année.

Mais admettons que j'ai cette 4e : vaut-il mieux être PP ou pas PP ?
Pour ceux qui ont parfois des difficultés de gestion de classe et ont été PP de classes difficiles, est-ce mieux passé avec les classes dont vous étiez les PP ?

Je vais tenter de répondre en bloc à ce que j'ai mis en gras.  Etre prof principal d'une classe difficile 3854100262

Il y a généralement un effet PP, surtout dans les établissements difficiles (dans les plus favorisés je suis plus circonspect mais je n'ai pas assez d'expérience), donc oui, la classe dont tu es PP se tient généralement mieux avec toi qu'avec les autres. (Mais ça ne veut rien dire en termes de travail, je me souviens encore de ma 4e de l'enfer d'il y a 7 ans, avec moi ça pouvait aller, mais avec les autres... Etre prof principal d'une classe difficile 1665347707 , le nombre d'entretiens que j'ai été obligé de faire, le nombre d'heures dans le bureau du CPE ou de la chef....)
Et non les PPs ne sont pas nécessairement des profs expérimentés, ce sont ceux qui acceptent la charge.

Généralement, d'une année sur l'autre, on modifie les groupes classes, une 5e pénible se fait dispatcher pour ne justement pas continuer à être une 4e pénible.

PP ou pas ? Certains font PP pour la prime, certains refusent en bloc. Certains le font car le rapport à la classe est autre.

J'ai pour ma part toujours apprécié de l'être, surtout en REP+. Le rapport aux élèves est différent, aux parents aussi. On se sent parfois très utile, on se sent souvent complètement seul. Je comprend parfaitement les collègues qui refusent catégoriquement de le faire, vu la surcharge de travail. Mais j'adore cette fonction.
Alors tout dépend aussi des niveaux : en 6e t'es un peu le parent bis, en 5e/4e t'es un flic, en 3e tu fais flic/psy-en/orientateur/distributeur de documents/etc...

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Myrrha
Myrrha
Niveau 7

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Myrrha Sam 12 Juin 2021 - 23:29
@Ha@_x a écrit:
@Myrrha a écrit:Je vais sans doute hériter d'une classe de 4e difficile à la rentrée prochaine. Je ne suis pas très à l'aise en gestion de classe, étant néotit' cette année. J'ai bien progressé depuis l'an dernier mais je dois toujours être vigilante et je suis parfois déçue de certaines séances, jugeant que j'ai manqué d'autorité.

Quitte à avoir une classe difficile, pensez-vous qu'il soit intéressant d'en être la PP ? On dit parfois qu'une classe se tient mieux avec son PP qu'avec les autres profs. Qu'en pensez-vous ? Est-ce parce que les PP sont généralement des profs expérimentés ?

D'un côté je me dis que si je suis PP de cette classe, je serai extrêmement vigilante, pour que tout se passe au mieux. D'un autre côté, je me dis que si je n'arrive pas à gérer cette classe en tant que PP, ce serait catastrophique.

Il y a une part de moi qui veut prendre cette classe et en être la PP pour me tester, progresser en gestion de classe, et gagner en assurance pour les années suivantes. Et en même temps une part de moi qui voudrait choisir la facilité et demander à ne pas avoir cette classe, en arguant que je me sens encore fragile en gestion de classe. Mais vais-je progresser si je ne me confronte pas à la difficulté ?

Sans compter que je peux également hériter d'une autre classe difficile ; on ne peut pas toujours préjuger de la difficulté d'une classe. Cette classe qui était pénible en 5e le sera-t-elle forcément en 4e ? Une autre classe dite facile l'an dernier peut devenir difficile cette année.

Mais admettons que j'ai cette 4e : vaut-il mieux être PP ou pas PP ?
Pour ceux qui ont parfois des difficultés de gestion de classe et ont été PP de classes difficiles, est-ce mieux passé avec les classes dont vous étiez les PP ?

Je vais tenter de répondre en bloc à ce que j'ai mis en gras.  Etre prof principal d'une classe difficile 3854100262

Il y a généralement un effet PP, surtout dans les établissements difficiles (dans les plus favorisés je suis plus circonspect mais je n'ai pas assez d'expérience), donc oui, la classe dont tu es PP se tient généralement mieux avec toi qu'avec les autres. (Mais ça ne veut rien dire en termes de travail, je me souviens encore de ma 4e de l'enfer d'il y a 7 ans, avec moi ça pouvait aller, mais avec les autres... Etre prof principal d'une classe difficile 1665347707 , le nombre d'entretiens que j'ai été obligé de faire, le nombre d'heures dans le bureau du CPE ou de la chef....)
Et non les PPs ne sont pas nécessairement des profs expérimentés, ce sont ceux qui acceptent la charge.

Généralement, d'une année sur l'autre, on modifie les groupes classes, une 5e pénible se fait dispatcher pour ne justement pas continuer à être une 4e pénible.

PP ou pas ? Certains font PP pour la prime, certains refusent en bloc. Certains le font car le rapport à la classe est autre.

J'ai pour ma part toujours apprécié de l'être, surtout en REP+. Le rapport aux élèves est différent, aux parents aussi. On se sent parfois très utile, on se sent souvent complètement seul. Je comprend parfaitement les collègues qui refusent catégoriquement de le faire, vu la surcharge de travail. Mais j'adore cette fonction.
Alors tout dépend aussi des niveaux : en 6e t'es un peu le parent bis, en 5e/4e t'es un flic, en 3e tu fais flic/psy-en/orientateur/distributeur de documents/etc...

Merci pour ta réponse !
Cette classe devrait rester la même car c'est une classe de germanistes.
Je pense que je vais prendre le temps d'y réfléchir, demander conseil aux collègues. Ça me tente de tester mais j'ai un peu peur ! En même temps je me dis que si je sais d'emblée que la classe peut être rude, je partirai armée au moins !
Médée
Médée
Fidèle du forum

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Médée Dim 13 Juin 2021 - 8:54
Effectivement, les PP ne sont pas forcément des professeurs expérimentés ; de moins en moins de professeurs acceptent cette fonction compte-tenu du nombre de missions qui ne cessent d'augmenter pour une prime qui reste toujours la même.
Personnellement, je viens de l'être deux années de suite en rep+, et l'année prochaine (peu importe où je serai) ce sera un non catégorique ! Cette fonction réunit deux choses que je déteste : la paperasse et le flicage. Il faut dire aussi que ces deux années avec covid n'étaient peut-être pas les meilleures pour débuter dans cette fonction !
Il est vrai cependant qu'une classe se tient souvent mieux avec le PP qu'avec les autres collègues, la fameuse et énigmatique "aura du PP" ! Razz

_________________
2021-2022 : T4 - TZR en attente d'affectation
2020-2021 : T3 - TZR en AFA : 1 collège  woohoo 6e, 5e + PP 5e
2019-2020 : T2 - TZR en AFA : 2 collèges 6e, 5e, 4e + PP 5e
2018-2019 : T1 - TZR en AFA : 3 collèges  Etre prof principal d'une classe difficile 2164541516  5e, 4e
2017-2018 : Stagiaire en lycée (2nde x2)
Emeraldia
Emeraldia
Érudit

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Emeraldia Dim 13 Juin 2021 - 9:21
En ce qui me concerne, j’ai souvent été PP : plusieurs fois quand j’étais TZR et ça fait 10 ans que je le suis tous les ans depuis que je suis en poste fixe. Mais je ne veux plus l’être : entre les collègues qui attendent que tu gères la classe à leur place ou se plaignent comme si tu étais responsable du comportement des élèves, les parents démissionnaires et l’administration qui croit aussi que tu as adopté toute la classe, j’en ai assez. Ça empiète trop sur le reste. Je suis là avant tout pour préparer mes cours, faire cours et corriger des copies.
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Clecle78 Dim 13 Juin 2021 - 9:23
Peut-être que devant la désaffection des mesures de revalorisation seront prises. Personnellement depuis deux ans je me sens libérée, délivrée ...
scot69
scot69
Modérateur

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par scot69 Dim 13 Juin 2021 - 9:26
j'insiste sur un point: demande à tes collègues du concret. J'étais PP d'une classe difficile cette année, le soucis est que les collègues me faisaient des retours entre deux portes mais ne mettaient ni rapports, ni observation, c'était donc compliqué de faire des remontées explicites aux parents. Demande vraiment des faits. Après, c'est compliqué je sais quand c'est une insolence silencieuse.
zigmag17
zigmag17
Esprit éclairé

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par zigmag17 Dim 13 Juin 2021 - 9:37
J'ai longtemps été PP, de classes de LP difficiles ou moins difficiles. Pour l'élève, le PP c'est le chef des profs. Evidemment il ne faut pas jouer ce jeu-là, mais s'ils le croient ça aide!
Tant que la charge a été cohérente avec la fonction, c'était parfait: lien élèves/familles/collègues/administration/instances éducatives etc. Cela permettait aussi de créer un lien particulier avec les élèves (beaucoup de temps passé en entretiens, à la tentative de résolution de problèmes), ce qui était gratifiant et permettait en effet d'instaurer une confiance assez forte et une autorité "de facto".
Maintenant qu'il faut être sur le pont 24h/24 pour faire tout ça plus l'orientation, plus passer sa vie devant un écran pour remplir des papiers et répondre à des tonnes de mails, plus se fader des réunions chronophages et inutiles, plus recevoir plaintes et agressivité des parents, c'est un non total et définitif. Pour être PP aujourd'hui, il faudrait n'avoir qu'une classe. A l'impossible nul n'est tenu.
Pour résumer:
Avantages de la fonction: lien privilégié avec les élèves, sensation forte d'utilité
Inconvénients: tout le reste.
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Ramanujan974 Dim 13 Juin 2021 - 10:30
@Clecle78 a écrit:Peut-être que devant la désaffection des mesures de revalorisation seront prises. Personnellement depuis deux ans je me sens libérée, délivrée ...

Sûrement que devant la désaffection la charge de PP deviendra imposable par le CdE. Avec suppression de la prime PP.
C'est le moment de refuser de l'être, ça ne va pas durer.
NanouV
NanouV
Niveau 1

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par NanouV Dim 13 Juin 2021 - 10:46
J'ai été PP pour la première fois cette année. Une classe de 3ème avec laquelle j'ai plutôt bien accroché même si je me serais bien passé de certains phénomènes de foire dignes des plus mauvais cirques... Etre prof principal d'une classe difficile 1665347707
Personnellement, j'ai trouvé l'expérience très enrichissante sur le plan professionnel et je reprends du service à la rentrée... MAIS!
1 - J'ai la chance d'avoir une bonne relation avec mon CDE et si ça n'avait pas été le cas, je pense que j'aurais vécu l'enfer.
2 - J'ai la chance d'avoir de bons collègues dans l'ensemble avec lesquels je communique en toute transparence.
Si ce n'est pas le cas pour toi, à méditer...
Bon courage en tout cas! Wink
Myrrha
Myrrha
Niveau 7

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Myrrha Dim 13 Juin 2021 - 11:03
Merci pour toutes vos réponses, c'est super d'avoir plusieurs avis !

Dans mon collège, on communique bien entre collègues et les PP ont l'habitude de demander régulièrement des retours ; quand on instaure des fiches de suivi, cela fonctionne bien ; on se parle également par message et pas uniquement entre deux portes, donc je dirais qu'on a de bonnes conditions. Évidemment comme toujours cela dépend des collègues, il y en a toujours qui travaillent seuls dans leur coin.

Je pense que je vais me laisser tenter, au moins pour l'expérience. Mais j'ai encore le temps d'y réfléchir un peu, et d'en parler avec mes collègues.
Merci en tout cas pour vos retours !

Lagomorphe
Lagomorphe
Niveau 10

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Lagomorphe Dim 13 Juin 2021 - 11:08
@Ramanujan974 a écrit:
@Clecle78 a écrit:Peut-être que devant la désaffection des mesures de revalorisation seront prises. Personnellement depuis deux ans je me sens libérée, délivrée ...

Sûrement que devant la désaffection la charge de PP deviendra imposable par le CdE. Avec suppression de la prime PP.
C'est le moment de refuser de l'être, ça ne va pas durer.

Je ne crois pas. Le fameux vieux décret 93-55 qui précise que les PP sont désignés "avec l'accord de l'intéressé" a été repris texto dans une circulaire beaucoup plus récente n°2018-108 du 10-10-2018 "les professeurs principaux sont désignés par le chef d'établissement, conformément aux dispositions de l'article R. 421-10 du Code de l'éducation, avec l'accord des intéressés.". Ce n'est pas une garantie, certes, mais ça montre une certaine stabilité sur ce point.

En revanche, il est question de créer la mission de "professeur référent", qui suivraient un groupe d'élèves. C'est une réponse au bazar engendré par la réforme du lycée où les classes sont éclatées en groupes de spécialités, seuls les professeurs du tronc commun (qui voient peu les élèves) ayant la classe entière. On se retrouve avec un collègue de philo PP d'une classe de terminale à moitié pleine de purs scientifiques, ou un collègue de PC assurant en duo l'enseignement scientifique (1h par semaine) PP d'une classe dont la moitié est orientée littéraire ou éco. Pas optimal pour l'orientation. Non qu'on ne puisse pas devenir compétent en matière d'orientation hors de sa discipline, mais je ne crois pas qu'on le soit spontanément, et quelle que soit la configuration, on n'est pas CO-psy (et ces derniers n'existent officiellement plus).

La réponse de l'institution à la pénurie de PP serait donc d'éclater la fonction sur plusieurs professeurs référents, idéalement de disciplines en rapport avec l'orientation de l'élève (en tous cas au lycée). Reste à savoir comment cette nouvelle fonction sera rémunérée, et si elle sera refusable ou non.

@Myrrha a écrit:Je vais sans doute hériter d'une classe de 4e difficile à la rentrée prochaine. Je ne suis pas très à l'aise en gestion de classe, étant néotit' cette année. J'ai bien progressé depuis l'an dernier mais je dois toujours être vigilante et je suis parfois déçue de certaines séances, jugeant que j'ai manqué d'autorité.

Quitte à avoir une classe difficile, pensez-vous qu'il soit intéressant d'en être la PP ? On dit parfois qu'une classe se tient mieux avec son PP qu'avec les autres profs. Qu'en pensez-vous ?

Il y a bien un effet PP, mais je dirais qu'il n'est que l'amplification du rapport classe-professeur qui aurait eu lieu même si ce dernier n'était pas PP. Un PP bordélisé avec une classe difficile a tendance à rendre cette classe encore plus difficile, un PP ferme rend cette classe plus gérable. Je ne suis pas convaincu qu'il existe une modification durable du comportement de la classe face à un professeur due à son statut de PP. En tout début d'année peut-être, et brièvement, parce que le PP accueille la classe et que c'est le premier professeur qu'elle voit. Je ne compterais pas sur l'étiquette PP pour résoudre d'éventuels problèmes prévisibles de tenue de classe.

@Myrrha a écrit:Est-ce parce que les PP sont généralement des profs expérimentés ?

C'est devenu faux: les PP sont de plus en plus des BMP occupés par des TZR ou des contractuels, ou des collègues arrivant dans l'établissement et plus ou moins contraints d'accepter la répartition de service définie avant leur arrivée. Donc souvent des collègues plus jeunes n'osant pas dire non, ou ne pouvant pas. Chez moi, des collègues proches de la retraites acceptent encore d'être PP par une sorte d'habitude, parce qu'ils ont fait toute leur carrière dans un monde où PP=professeur valorisé, reconnu par la direction. Les 30-55 ans ont bien compris qu'accepter d'être PP revenait à signer un chèque en blanc à l'institution: on connaît le montant de la prime (ridicule), mais la charge de travail peut passer du simple au quadruple en fonction du nombre de cas problématiques à gérer, et ce nombre est en inflation certaine.

@Myrrha a écrit:D'un côté je me dis que si je suis PP de cette classe, je serai extrêmement vigilante, pour que tout se passe au mieux. D'un autre côté, je me dis que si je n'arrive pas à gérer cette classe en tant que PP, ce serait catastrophique.

Il y a une part de moi qui veut prendre cette classe et en être la PP pour me tester, progresser en gestion de classe, et gagner en assurance pour les années suivantes. Et en même temps une part de moi qui voudrait choisir la facilité et demander à ne pas avoir cette classe, en arguant que je me sens encore fragile en gestion de classe. Mais vais-je progresser si je ne me confronte pas à la difficulté ?

Etrange argument: PP ou pas, tu seras confronté à des difficultés, que tu apprendras à surmonter, et tu progresseras. Avec cette classe ou une autre.

@Myrrha a écrit:
Sans compter que je peux également hériter d'une autre classe difficile ; on ne peut pas toujours préjuger de la difficulté d'une classe. Cette classe qui était pénible en 5e le sera-t-elle forcément en 4e ? Une autre classe dite facile l'an dernier peut devenir difficile cette année.
Mais admettons que j'ai cette 4e : vaut-il mieux être PP ou pas PP ?
Pour ceux qui ont parfois des difficultés de gestion de classe et ont été PP de classes difficiles, est-ce mieux passé avec les classes dont vous étiez les PP ?

Non. Comme je l'ai écrit plus haut, je n'ai jamais eu l'impression que l'étiquette PP était une solution à des difficultés de gestion de classe. Pour la question précédente, j'aurais tendance à refuser: une classe difficile épuise même quand on n'est pas PP, la fonction de PP aussi, surtout pour une classe difficile. Et pour tenir une classe difficile, il vaut mieux conserver son énergie. C'est sous l'effet de la fatigue qu'on commet des erreurs.

Jacq
Jacq
Monarque

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Jacq Dim 13 Juin 2021 - 11:33
@Emeraldia a écrit:En ce qui me concerne, j’ai souvent été PP : plusieurs fois quand j’étais TZR et ça fait 10 ans que je le suis tous les ans depuis que je suis en poste fixe. Mais je ne veux plus l’être : entre les collègues qui attendent que tu gères la classe à leur place ou se plaignent comme si tu étais responsable du comportement des élèves, les parents démissionnaires et l’administration qui croit aussi que tu as adopté toute la classe, j’en ai assez. Ça empiète trop sur le reste. Je suis là avant tout pour préparer mes cours, faire cours et corriger des copies.

@scot69 a écrit:j'insiste sur un point: demande à tes collègues du concret. J'étais PP d'une classe difficile cette année, le soucis est que les collègues me faisaient des retours entre deux portes mais ne mettaient ni rapports, ni observation, c'était donc compliqué de faire des remontées explicites aux parents. Demande vraiment des faits. Après, c'est compliqué je sais quand c'est une insolence silencieuse.

C'est un peu le problème que j'ai cette année. Un collègue très en difficulté avec une classe ou rien n'a accroché en début d'année et où les incidents se multiplient mais sans rapport (sauf des notes sur l'ENT, mais je ne peux passer ma vie à aller voir chaque élève pour voir s'il y a une notification d'incident). Je demande depuis le début à ce collègue d'envoyer un rapport d'incident sur ma boite mail, un fichier WORD qui relate clairement l'incident, mais je n'ai toujours rien.
En plus il faut gérer la rancœur du prof mais aussi des élèves car le collègue lui-même a une attitude qui est loin d'être irréprochable, non pas parce que c'est un mauvais prof (c'est un prof très expérimenté, avec de la bouteille). Donc il faut assumer avec le collègue et aussi calmer les élèves pour que la situation ne dégénère pas.  Les erreurs commises par le collègue viennent simplement du climat extrêmement tendu avec la classe. Mais, pas de rapport, donc on ne peut intervenir.
Autre problème, est-ce que la vie scolaire tient la route ou pas. Là j'ai en face de moi un CPE qui, c'est notoire, ne fait strictement rien. C'est vraiment la présence de ce CPE qui me fait douter de ma volonté d'être PP de cette classe l'année prochaine, mais je vais le faire.

@Clecle78 a écrit:Peut-être que devant la désaffection des mesures de revalorisation seront prises. Personnellement depuis deux ans je me sens libérée, délivrée  

Etre prof principal d'une classe difficile 4105177660  Etre prof principal d'une classe difficile 1427763993  Etre prof principal d'une classe difficile 3284587592


@zigmag17 a écrit:J'ai longtemps été PP, de classes de LP difficiles ou moins difficiles. Pour l'élève, le PP c'est le chef des profs. Evidemment il ne faut pas jouer ce jeu-là, mais s'ils le croient ça aide!
Tant que la charge a été cohérente avec la fonction, c'était parfait: lien élèves/familles/collègues/administration/instances éducatives etc. Cela permettait aussi de créer un lien particulier avec les élèves (beaucoup de temps passé en entretiens, à la tentative de résolution de problèmes), ce qui était gratifiant et permettait en effet d'instaurer une confiance assez forte et une autorité "de facto".
Maintenant qu'il faut être sur le pont 24h/24 pour faire tout ça plus l'orientation, plus passer sa vie devant un écran pour remplir des papiers et répondre à des tonnes de mails, plus se fader des réunions chronophages et inutiles, plus recevoir plaintes et agressivité des parents, c'est un non total et définitif. Pour être PP aujourd'hui, il faudrait n'avoir qu'une classe. A l'impossible nul n'est tenu.
Pour résumer:
Avantages de la fonction: lien privilégié avec les élèves, sensation forte d'utilité
Inconvénients: tout le reste
.

Clecle78 évoque la désaffection, Zigmag17 une partie des raisons.

Lorsque je me suis retrouvé, lors de ma première année, Néotit et PP d'une classe en LP j'ai demandé à une collègue, à une année de la retraite pourquoi ce n'était pas elle (en plus prof de matières pro) avec toute son expérience mais moi, sans aucune expérience. Sa réponse a été claire : à une année de la retraite elle m'a dit qu'elle n'y tenait plus (depuis quelques années).  Son deuxième argument : la prime de PP n'était plus rentable pour elle en fin de carrière alors qu'elle l'était plus, proportionnellement, pour un débutant. Ce qui est vrai ! Cette collègue, durant l'année, me servait un peu de "tuteur PP" puisque je débutais et ignorait pas mal de choses.

Après tout, c'était pas mal. Lorsqu'on est ancien dans un lycée on est connu comme le loup blanc par les élèves (en bien ou en mal) parce que le cousin a dit, parce qu'on a eu le frère (parfois même un parent !), on a la légitimité acceptée. Quand on débute se retrouver PP donne, pour nos classes, une certaine légitimité (dans la tête de l'élève, si on est PP c'est bien que l'on sait faire !).  Finalement c'était très bien, je me sentais plus assuré et puis une petite prime, finalement, c'est pas mal quand on débute.

Un ami contractuel, depuis peu, peu assuré en ses capacités, s'interrogeait car son actuel établissement lui proposait d'être PP. Il doutait de lui, surtout qu'il y a deux ans il avait eu de gros soucis avec certaines classes. Sur mes conseils il a accepté et il en est très heureux (et en plus, là encore, pour un contractuel qui gagne donc peu, c'est bien d'être PP). En plus il était dans un nouvel établissement, là encore cela lui a donné de la légitimité. Par contre il a été bien conseillé et suivi (lui aussi) par un vieux grognard qui avait la même classe.
Ha@_x
Ha@_x
Neoprof expérimenté

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Ha@_x Dim 13 Juin 2021 - 14:43
@Lagomorphe a écrit:Il y a bien un effet PP, mais je dirais qu'il n'est que l'amplification du rapport classe-professeur qui aurait eu lieu même si ce dernier n'était pas PP. Un PP bordélisé avec une classe difficile a tendance à rendre cette classe encore plus difficile, un PP ferme rend cette classe plus gérable. Je ne suis pas convaincu qu'il existe une modification durable du comportement de la classe face à un professeur due à son statut de PP. En tout début d'année peut-être, et brièvement, parce que le PP accueille la classe et que c'est le premier professeur qu'elle voit. Je ne compterais pas sur l'étiquette PP pour résoudre d'éventuels problèmes prévisibles de tenue de classe.

Un PP qui se fait bordeliser par sa classe, ça veut aussi souvent dire que la classe n'est pas tenue, ni par le CPE ni par la direction, ce qui veut dire en fait, que l'établissement est mal géré.
Quand tous les adultes tiennent le même discours et que la classe difficile est cernée, on arrive à s'en sortir. Et la classe difficile est plus docile avec le PP qu'avec les autres collègues, ou encore pire avec les collègues néo-arrivés ou remplaçants qui se font tester puissance 10.
Alors oui, des PP bordelisés, qui finissent par acheter la paix sociale à coup de démagogie, j'en ai connus, aussi...mais là ça devient franchement ingérable, pour l'établissement.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Contenu sponsorisé

Etre prof principal d'une classe difficile Empty Re: Etre prof principal d'une classe difficile

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum