Le Deal du moment : -57%
Pyrex Classic Broc – Mesureur en verre avec ...
Voir le deal
8.49 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lucrezia
Lucrezia
Niveau 9

Vivre de cours particuliers Empty Vivre de cours particuliers

par Lucrezia Dim 8 Nov 2015 - 15:47
Bonjour,

J'aimerais savoir si certains d'entre vous se sont lancés dans l'aventure des cours particuliers et arrivent à ne vivre que de ça? (que de ça, ou bien avec un à-côté en tant que contractuel (disons entre 5 et 8h/semaine maximum))

Merci d'avance pour vos témoignages!
Jenny
Jenny
Modérateur

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Jenny Dim 8 Nov 2015 - 15:49
Au maximum, j'arrivais à avoir un salaire de 700/800 euros nets par mois. Ca me semble compliqué.
romain2203
romain2203
Niveau 5

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par romain2203 Dim 8 Nov 2015 - 18:24
J'ai donné pas mal de cours particuliers en couplant avec des mi-temps de l'enseignement agricole ou de l'éducation nationale.
C'est un revenu d'appoint mais pas un revenu principal. De plus il faut accepter de sacrifier les jours intéressants socialement comme le samedi, le mercredi après-midi...
Après il y a un côté intéressant, tu peux voir comment les collègues de différents établissements construisent leurs cours.
avatar
nigousse
Habitué du forum

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par nigousse Dim 8 Nov 2015 - 18:32
Tout dépend de la matière, en maths et sciences physiques c'est faisable car il y a beaucoup de demandes( cours lycée, prépa, école d'ingénieur...), en français ça me semble plus difficile. Tu peux aller consulter le site de Didier Kropp ( tu tapes son nom et tu dois tomber dessus, je ne me rappelle plus le nom du site), c'est un ancien ingénieur qui est devenu prof particulier et en vit ( il officie en maths et sciences physique) sur la région parisienne. Sur son site, il a collecté toutes les infos nécessaires pour se lancer: statut juridique, démarche... il peut aussi répondre aux questions.
scot69
scot69
Modérateur

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par scot69 Dim 8 Nov 2015 - 18:33
Je connais deux mecs qui font ça: heureusement que leurs épouses travaillent. Et il leur a fallu un certain temps pour se créer leur clientèle. Chaque été, ils stressent pour savoir s'ils vont trouver de nouveaux élèves.

Et bien sûr, ils doivent caser ces cours sur les moments où les élèves sont disponibles.
Carabas
Carabas
Vénérable

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Carabas Dim 8 Nov 2015 - 18:54
Ça dépend où et dans quelle matière. En maths, région parisienne, oui, c'est possible.
En français, même RP, c'est plus dur. Mais couplé avec autre chose, on peut bien s'en tirer, à condition en effet de sacrifier le samedi. Disons que si les arrières sont assurés (conjoint avec revenus réguliers et corrects, ou pas de loyer ni de remboursement, ou autre source de revenus comme un mi-temps ailleurs ou autre chose...) c'est faisable. Sinon, c'est quand même trop irrégulier et précaire.

Ça dépend aussi si on se lance tout seul, qu'on fait du domicile ou si on travaille dans des locaux. Pour ma part, je travaille dans une officine avec locaux, je peux, en juin, assurer des journées de 10h, ce qui serait impossible si j'avais à me déplacer.

L'avantage, quand on a réussi à se faire une clientèle, c'est que le bouche à oreille marche bien. J'ai des fratries, des copains de mes élèves, etc.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
aanjali
Niveau 4

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par aanjali Dim 8 Nov 2015 - 19:59
Alors j'ai fait ça pendant quelques années et je gagnais max 800€ nets/mois. Je devais donc compléter avec autre chose (professeur d'anglais pro pour un centre de formation ou mi-temps dans un collège).

J'étais dans un département très demandeur avec des gens qui payaient facilement 25/30€ pour une heure de cours. J'ai commencé en auto-entrepreneur, mais c'était très prise de tête, j'ai donc poursuivi avec des paiements CESU, ce qui est presque tout autant prise de tête pour le calcul de la retraite.

Les désavantages, ils ne sont pas à négliger :
- Malheureusement, on ne peut vivre que de cela.
- Et le gros point noir, c'est qu'on travaille beaucoup en soirée (après 17h30 en gros) ou très tôt le matin.
- On sacrifie les samedis et les mercredis et ce n'est pas rien, parce que se lever à 6h30 le samedi, c'est difficile, que l'on soit en mi-temps autre part ou pas.
- Les vacances scolaires sont prises d'assaut et donc, si on travaille à côté, on n'a plus de vacances du tout. Ce qui est difficile parce qu'on a déjà plus de week-end complet.
- Il faut constamment se déplacer, ce qui coûte cher en essence et ne parlons pas de l'usure de la voiture. Et... j'avais l'impression de perdre mon temps avec tous ces voyages qui me faisaient perdre beaucoup de temps.
- Il faut s'adapter à chaque élève, donc préparer un "cours" différent à chaque fois. Moi, ça ne me posait pas problème, mais cela peut se révéler très chronophage également.
- Stress chaque été pour maintenir un nombre d'élèves suffisant pour vivre de cette activité.

Les avantages :
- On est son propre chef si on n'est pas en mi-temps dans un établissement en parallèle et donc, on peut dire aux élèves "bon, je prends une semaine de vacances, on se revoit plus tard !" On peut donc facilement s'absenter si on a une tuile/problème.
- Généralement, il y a un super lien qui se crée entre l'élève et le prof particulier. J'ai adoré cette complicité, voir mes élèves évoluer et grandir, pouvoir également discuter avec eux de tout et rien après le cours quand on avait le temps.
- Beaucoup moins de préparation en ce qui me concerne, c'était vraiment beaucoup plus relax puisque je n'avais pas de programme à suivre...
- C'est très gratifiant et en plus, on a des petits cadeaux de temps en temps au moment des fêtes ! Smile

Pour ma part, je dois dire que si j'avais pu en vivre correctement, je n'aurais jamais arrêté cette activité que je préfère de loin à l'enseignement en groupe important (en anglais pro, groupe de 12, c'était génial aussi). Mais... il faut se rendre à l'évidence, une poignée de professeurs particuliers seulement parviennent à s'en sortir financièrement au prix de sacrifices tels que les horaires et les jours travaillés.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Rosanette Dim 8 Nov 2015 - 20:07
Oui c'est possible, en intégrant des boîtes de cours particuliers "luxe", qui paient mieux que Acadomia et compagnie.
Ces instituts te demandent souvent de te mettre en auto-entrepreneur, et mélangent cours collectifs (en petit comité) à tutorat individuel.


Maintenant, l'inconvénient majeur à mon sens est le sentiment d'être un larbin. Ca dépend bien entendu des gosses et des parents, mais plus que jamais tu restes "un employé" à la merci du bon vouloir d'une famille.
avatar
aanjali
Niveau 4

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par aanjali Dim 8 Nov 2015 - 20:14
C'est vrai, j'ai eu le cas une fois de 2 lycéens qui m'appelaient à chaque fois qu'ils avaient un devoir à rendre ou à bûcher pour un DS.
En gros, ils attendaient de moi que je leur mâche le boulot et recopier, ce que j'ai refusé bien entendu.
Mais les parents étaient dans cette même optique et me sortaient à chaque fois "Bon bah j'espère que vous avez fait en sorte qu'il ait une bonne note ou "j'espère que vous avez bien révisé ensemble ce qui tombera en contrôle !"
Même si je perdais un gain conséquent avec ces 2 là puisque je faisais 4h sur place, ça n'a pas duré longtemps.

J'ai eu la chance, de n'avoir que ces 2 cocos là dans le style, ouf !

Mais même les cours dits "de luxe" dans des boîtes, c'est pas facile à gérer. On m'a d'abord demandé d'être auto-entrepreneur, comme ça la boîte ne payait pas de charge... puis j'en ai eu assez et on me faisait signer des CDD d'usage et donc on pouvait me reprendre sans aboutir sur un CDI du coup. Grosse galère financière quoi.


Dernière édition par aanjali le Dim 8 Nov 2015 - 22:30, édité 1 fois
Lucrezia
Lucrezia
Niveau 9

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Lucrezia Dim 8 Nov 2015 - 20:24
Merci à tous pour vos réponses détaillées et éclairantes!  Smile
Je suis à chaque fois ébahie et émue par l'entraide que l'on trouve sur ce forum. C'est vraiment d'un grand réconfort de trouver un soutien pareil, ça change de certains établissements...

Vos réponses très précises me permettent de voir clairement les avantages et inconvénients de ce choix de vie. J'aurais adoré être préceptrice, mais je me rends compte grâce à vous que ça ne peut être qu'un revenu d’appoint, et non un revenu principal.

Merci encore à tous ceux qui ont pris la peine de participer!

_________________
« Ὁ βίος βραχύς, ἡ δὲ τέχνη μακρή, ὁ δὲ καιρὸς ὀξύς, ἡ δὲ πεῖρα σφαλερή, ἡ δὲ κρίσις χαλεπή. »  Hippocrate
avatar
moonie
Niveau 9

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par moonie Dim 8 Nov 2015 - 20:26
Est-il légal qu'un professeur certifié fasse des heures de cours pour ce type de boîtes?
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Rosanette Dim 8 Nov 2015 - 20:29
Ce n'est pas facile à gérer, mais pour le coup je connais des gens qui en vivent... Impossible à tenir sur le long terme je pense ceci-dit.

J'ai eu effectivement des zozos tels que tu le décris, et effectivement le cours particulier entretient l'idée que la note de l'élève est la note du prof, surtout en DM.

J'ai toujours refusé cette attitude, et quand des gamines m'attendaient les bras croisés et la bouche en cœur "j'ai ça à faire j'ai pas compris", sans avoir rien fait, je croisais les bras et je les regardais produire quelque chose la moitié du temps du cours, pour donner conseils et pistes d'amélioration la seconde moitié.

Ca faisait grincer, mais je mettais en avant que j'étais là aussi pour qu'elles n'aient plus besoin de moi un jour.
Mais cet argent était véritablement une noix de beurre dans les épinards, je m'imposais parce que je n'avais pas besoin nécessairement de cet argent. Si c'est la seule source de revenus, les concessions viennent plus vite.
Carabas
Carabas
Vénérable

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Carabas Dim 8 Nov 2015 - 20:35
@Rosanette a écrit:
Mais cet argent était véritablement une noix de beurre dans les épinards, je m'imposais parce que je n'avais pas besoin nécessairement de cet argent. Si c'est la seule source de revenus, les concessions viennent plus vite.
Oui, mais c'est un mauvais choix sur le long terme. Quand on cède à ce genre d'attitude, les parents pensent qu'ils peuvent te piétiner, du fait que tu as besoin d'eux. Et ils vont annuler un cours à la dernière minute, ou exiger un cours à la dernière minute. Ainsi, en les ménageant, en fait, à terme, on perd du temps et de l'argent. Or, si on s'impose, si on fait comprendre que ce sont eux qui ont besoin de nous, ils sont dans leurs petits souliers et respectueux. Et les c*ons, on les vire sans scrupule. Ils seront rapidement remplacés par d'autres plus sérieux. Je peux le dire parce que j'en parle d'expérience. Et si c'est la seule source de revenus, les parents n'ont pas à le savoir.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Jenny
Jenny
Modérateur

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Jenny Dim 8 Nov 2015 - 20:53
J'ai toujours refusé de faire ça et j'ai toujours retrouvé des cours dans la semaine. Les notes de mes élèves s'amélioraient dans la plupart des cas. Du coup, ma directrice d'agence me faisait confiance et le bouche à oreille fonctionnait.
Par contre, avoir une clientèle régulière prend du temps, les deux premières années, c'était dur de dépasser les 3/4 h par semaine.
Panta Rhei
Panta Rhei
Érudit

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Panta Rhei Ven 10 Mar 2017 - 21:46
Bonsoir,

Je déterre ce vieux "topic" car suite à une inscription (juste pour voir) sur un site qui commence par un B et finit par par un S, j'ai été mis en relation avec des parents me demandant si je pouvais aider leur fille à atteindre un VERITABLE niveau B2 en anglais (la fille est en L1).

Au début, je n'en avais pas très envie mais la perspective de gagner 50 € par semaine m'a motivé.

Figurez-vous que maintenant j'anticipe avec plaisir ces 2 heures avec une étudiante qui VEUT dépasser 750 au TOEIC.

J'ai l'impression de faire "des ménages" en dehors de mon activité principale.

Mais c'est pour la bonne cause! (réforme de 2006)

Depuis quand avez-vous ressenti cette satisfaction d'avoir vraiment enseigné?

D'où ce plaisir à s'engager dans une démarche de cours particuliers EN PLUS de nos ORS respectives.

Qu'en pensez-vous?


Dernière édition par Panta Rhei le Sam 11 Mar 2017 - 9:52, édité 1 fois (Raison : édition: syntaxe, mise en page, contenu.)

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Rosanette Ven 10 Mar 2017 - 21:58
Les cours particuliers avec des gamins matures (postbac), qui sont volontaires parce qu'ils ont un projet/un objectif précis, c'est quand même rare.

Alors oui, c'est souvent très plaisant car la motivation est là et les progrès souvent sensibles, mais ça ne me paraît pas être une vision réaliste du métier d'enseignant, d'un point de vue ne serait-ce qu'économique. Mais ça peut être tout à fait plaisant occasionnellement (on retrouve ces mêmes publics auprès d'adultes nouvellement arrivés en France qui ont besoin de cours de français).
Dikkenek
Dikkenek
Niveau 5

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Dikkenek Ven 10 Mar 2017 - 22:03
@Panta Rhei a écrit:

Qu'en pensez-vous? Je débloque -?-

Ptet ben que oui... ça fait 25 €/heure si je comprends bien.
S'ils sont vraiment très riche et que l'objectif est ambitieux ce n'est pas cher payé.
Le plombier est à 30 €/heure + 20 € de déplacement. (mini)

Ptet ben que non s'il s'agit de faire une cure pour te rappeler que c'est très plaisant d'enseigner à un élève motivé.

Tout bien réfléchi, la cure serait encore plus efficace si l'heure était payée plus qu'une HSE.
avatar
Hirondelle78
Niveau 8

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Hirondelle78 Sam 11 Mar 2017 - 0:12
Bonjour à tous, 
Il y a un vivier dans le supérieur, de mon expérience personnelle. 
1) Les élèves d'écoles de commerce qui ont besoin d'un bon score au TOEIC pour les Master 
2) Les étudiants en droit qui préparent les concours et ont une formation indigente pour 
A) culture générale 
B) note de synthèse 
C) langues vivantes 
Quand on lit les rapports, le gros problème c'est l'orthographe et la syntaxe catastrophiques, et l'absence de tout argumentaire pour la culture générale. Pour la note de synthèse, les mêmes problèmes, plus des difficultés de compréhension de documents écrits. 
Pour les langues, bah, ils en faisaient 1h30 par semaine,  20 semaines par an, en groupes de 40... 

Vu qu'ils se sont cassé le bol pour en arriver là, ils sont plutôt motivés... Et on peut, sans soucis, monter les tarifs (dans les limites du raisonnable)
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Oudemia Sam 11 Mar 2017 - 10:04
@Dikkenek a écrit:
@Panta Rhei a écrit:

Qu'en pensez-vous? Je débloque -?-

Ptet ben que oui... ça fait 25 €/heure si je comprends bien.
Vivre de cours particuliers 2252222100
C'est le calcul que j'ai fait immédiatement. Razz

Tu mérites mieux, ils peuvent davantage : c'est en effet 50€ qu'il faudrait dans ce cas précis (sans avoir mauvaise conscience vu la capacité financière des parents, le niveau des études, et la progression de l'élève).

Il faudrait que tu puisses faire une révision du tarif. trefle
avatar
Hirondelle78
Niveau 8

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Hirondelle78 Sam 11 Mar 2017 - 10:13
@Oudemia a écrit:
@Dikkenek a écrit:
@Panta Rhei a écrit:

Qu'en pensez-vous? Je débloque -?-

Ptet ben que oui... ça fait 25 €/heure si je comprends bien.
Vivre de cours particuliers 2252222100
C'est le calcul que j'ai fait immédiatement.  Razz

Tu mérites mieux, ils peuvent davantage : c'est en effet 50€ qu'il faudrait dans ce cas précis (sans avoir mauvaise conscience vu la capacité financière des parents, le niveau des études, et la progression de l'élève).

Il faudrait que tu puisses faire une révision du tarif. trefle
Une révision du prix en cours de vie contractuelle ?? Je ne vois pas comment, sauf si le cocontractant est ravi de payer plus...
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Oudemia Sam 11 Mar 2017 - 10:23
C'est pour ça que j'ai mis le trefle
Arguer des résultats obtenus pour obtenir une augmentation ? (les 50€ c'est trop tard, ne rêvons pas)
Mais si ce que tu as en ce moment te convient, Panta Rhei, ne tue pas cette poule !
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Pseudo Sam 11 Mar 2017 - 11:26
Il y a un contrat signé pour des cours particuliers ? On ne peut pas augmenter ses tarifs une fois par an ?

Pour rebondir un peu sur le sujet, je crois qu'il y a pas mal de choses à faire dans l'accompagnement global de la scolarité (et à l'orientation aussi). Pour vivre mieux de ce genre d'activité, peut-être qu'enrichir la prestation permettrait de dégager un revenu plus substantiel, ne pas en rester juste au cours traditionnel, intégrer du coaching, de l'accompagnement, des formules intensives sur des problèmes spécifiques (prendre confiance en soi, s'entraîner à l'oral, etc...), des séances via skype (ce qui permet de profiter de trous d'emploi du temps où on aurait pas pu caser une heure plus les transports), etc...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Thom
Thom
Habitué du forum

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Thom Lun 13 Mar 2017 - 16:59
tient, j'ai une question en rapport,

pour ceux qui font des CP, vous avez déjà fait plus d'un élève ? J'ai trois personnes qui souhaitent un coup de main pour préparer l'épreuve du CRPE en maths sur quelques semaines (donc 3 étudiants), j'ai aucune idée de combien leur demander si j'accepte de les aider.
neomath
neomath
Neoprof expérimenté

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par neomath Lun 13 Mar 2017 - 17:23
@Thom a écrit:tient, j'ai une question en rapport,

pour ceux qui font des CP, vous avez déjà fait plus d'un élève ? J'ai trois personnes qui souhaitent un coup de main pour préparer l'épreuve du CRPE en maths sur quelques semaines (donc 3 étudiants), j'ai aucune idée de combien leur demander si j'accepte de les aider.

Quand je donnais des cours du soir à des petits groupes d'auditeurs le tarif horaire pour moi était 50€ net environ.
Je pense donc qu'il serait raisonnable de leur demander de réunir à trois cette somme.

_________________
"Comme il éprouvait une peine infinie à découvrir des idées, il prit la spécialité des déclamations sur la décadence des mœurs, sur l'abaissement des caractères, l'affaissement du patriotisme et l'anémie de l'honneur français".
Bel Ami  Maupassant
avatar
martin12
Je viens de m'inscrire !

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par martin12 Mer 21 Juin 2017 - 8:18
Bonjour, concernant les sociétés ayant pignon sur rue, je cherche des éclairages, ou des témoignages sur la nature des contrats. En particulier des enseignants ayant eu comme employeurs les parents - suite à un mandat signé avec les sociétés type Legendre ou Acadomia.
Merci.
Contenu sponsorisé

Vivre de cours particuliers Empty Re: Vivre de cours particuliers

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum