Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
kimy
Grand sage

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par kimy Dim 15 Nov 2015 - 17:51
Chez nous, Entea ne fonctionne plus depuis vendredi. Je suis censée être en formation lundi et je viens de lire un message (ici) disant que les formations sont annulées.
Je ne sais pas quoi faire. Je pense que j'appellerai le collège demain matin pour savoir...
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Honchamp Dim 15 Nov 2015 - 17:52
Ressources du CLEMI Orleans-Tours .
Beaucoup de choses.

http://fr.padlet.com/CLEMIDANEOT/Attentatsparis13novembre2015

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
cavatine
cavatine
Niveau 7

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par cavatine Dim 15 Nov 2015 - 17:53
Au lycée, je serai la première prof que mes élèves de première et seconde verront lundi. J'ai deux heures avec chaque classe, je pense consacrer une heure à chaque fois pour leur laisser la parole (avec un bâton de parole, pour réguler celle-ci), partager leurs ressentis, contextualiser aussi - même si je ne suis pas prof d'histoire-géo -. Faire un point également sur le vocabulaire employé - je me suis servie de la double-page d'Okapi dont le lien avait été posté par un(e) néo -, comme fanatique, extrémiste, terroriste...

(j'espère seulement qu'aucun membre de leur entourage n'aura été touché vu que nous sommes très près de Paris... pale )

Avec les secondes, j'étais sur Zadig... et j'avais déjà abordé le fanatisme avec eux la semaine dernière... je vais voir, soit continuer le cours prévu sur un chapitre exposant un régime politique et judiciaire idéal (ahem), soit faire un détour par des extraits de l'article Fanatisme de Voltaire, dans son Dictionnaire philosophique.

On entend aujourd’hui par fanatisme une folie religieuse, sombre et cruelle. C’est une maladie de l’esprit qui se gagne comme la petite-vérole. Les livres la communiquent beaucoup moins que les assemblées et les discours. On s’échauffe rarement en lisant : car alors on peut avoir le sens rassis. Mais quand un homme ardent et d’une imagination forte parle à des imaginations faibles, ses yeux sont en feu, et ce feu se communique ; ses tons, ses gestes, ébranlent tous les nerfs des auditeurs. Il crie : Dieu vous regarde, sacrifiez ce qui n’est qu’humain ; combattez les combats du Seigneur ; et on va combattre.

Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère.
[...]
Le plus grand exemple de fanatisme est celui des bourgeois de Paris qui coururent assassiner, égorger, jeter par les fenêtres, mettre en pièces, la nuit de la Saint-Barthélemy, leurs concitoyens qui n’allaient point à la messe. Guyon, Patouillet, Chaudon, Nonotte, l’ex-jésuite Paulian, ne sont que des fanatiques du coin de la rue, des misérables à qui on ne prend pas garde ; mais un jour de Saint-Barthélemy ils feraient de grandes choses.
Il y a des fanatiques de sang-froid : ce sont les juges qui condamnent à la mort ceux qui n’ont d’autre crime que de ne pas penser comme eux ; et ces juges-là sont d’autant plus coupables, d’autant plus dignes de l’exécration du genre humain, que, n’étant pas dans un accès de fureur comme les Clément, les Chastel, les Ravaillac, les Damiens, il semble qu’ils pourraient écouter la raison.

Il n’est d’autre remède à cette maladie épidémique que l’esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les mœurs des hommes, et qui prévient les accès du mal : car dès que ce mal fait des progrès, il faut fuir et attendre que l’air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent pas contre la peste des âmes ; la religion, loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés. Ces misérables ont sans cesse présent à l’esprit l’exemple d’Aod, qui assassine le roi Églon ; de Judith, qui coupe la tête d’Holopherne en couchant avec lui ; de Samuel, qui hache en morceaux le roi Agag ; du prêtre Joad, qui assassine sa reine à la porte aux chevaux, etc., etc., etc. Ils ne voient pas que ces exemples, qui sont respectables dans l’antiquité, sont abominables dans le temps présent : ils puisent leurs fureurs dans la religion même qui les condamne.
Les lois sont encore très-impuissantes contre ces accès de rage : c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre.
Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui en conséquence est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ?
Lorsqu’une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. J’ai vu des convulsionnaires qui, en parlant des miracles de saint Pâris, s’échauffaient par degrés parmi eux ; leurs yeux s’enflammaient, tout leur corps tremblait, la fureur défigurait leur visage, et ils auraient tué quiconque les eût contredits.
Oui, je les ai vus ces convulsionnaires, je les ai vus tordre leurs membres et écumer. Ils criaient : Il faut du sang. Ils sont parvenus à faire assassiner leur roi par un laquais, et ils ont fini par ne crier que contre les philosophes.

Ce sont presque toujours les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains ; ils ressemblent à ce Vieux de la montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait. Il n’y a eu qu’une seule religion dans le monde qui n’ait pas été souillée par le fanatisme, c’est celle des lettrés de la Chine. Les sectes des philosophes étaient non-seulement exemples de cette peste, mais elles en étaient le remède : car l’effet de la philosophie est de rendre l’âme tranquille, et le fanatisme est incompatible avec la tranquillité. Si notre sainte religion a été si souvent corrompue par cette fureur infernale, c’est à la folie des hommes qu’il faut s’en prendre.

Pour les première, j'achève ma séquence sur la poésie... alors, je pensais leur faire lire (et écouter) des poèmes - merci d'ailleurs à tous les neos qui ont posté toutes ces ressources -

Tout ce que l’homme fut de grand et de sublime
Sa protestation ses chants et ses héros
Au dessus de ce corps et contre ses bourreaux
A Grenade aujourd’hui surgit devant le crime

Et cette bouche absente et Lorca qui s’est tu
Emplissant tout à coup l’univers de silence
Contre les violents tourne la violence
Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Ah je désespérais de mes frères sauvages
Je voyais je voyais l’avenir à genoux
La Bête triomphante et la pierre sur nous
Et le feu des soldats porté sur nos rivages

Quoi toujours ce serait par atroce marché
Un partage incessant que se font de la terre
Entre eux ces assassins que craignent les panthères
Et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Quoi toujours ce serait la guerre la querelle
Des manières de rois et des fronts prosternés
Et l’enfant de la femme inutilement né
Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
Le massacre toujours justifié d’idoles
Aux cadavres jeté ce manteau de paroles
Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Louis Aragon, Le Fou d’Elsa (1963)

(il y a la version de Jean Ferrat, ainsi que celle de Marc Ogeret)

Éventuellement aussi, leur montrer des dessins - avec pour finir celui de Martin Vidberg, qui fait sourire, pour montrer que oui, malgré la douleur, le sang, la peur, la vie doit continuer -. Je verrai, je suis encore secouée par tout ça...

Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Tangleding Dim 15 Nov 2015 - 17:54
Je crois qu'il faut se mettre d'accord pour chaque classe, en équipe, un volontaire. Soit le prof d'HG (c'est dans son programme) soit un volontaire d'une autre discipline (PP ou collègue estimant avoir un bon contact avec la classe, surtout si la classe est difficile).

Dans le mail de la ministre il est question de consignes que les CE recevront des recteurs. Mais encore uen fois, fait n'importe comment en improvisant dans la matinée avec les consignes qui seront reçues quelques heures avant. L'impréparation et l'improvisation permanente si caractéristiques de l'EN (voir la journée pour le harcèlement annoncée durant les congés de Toussaint).

Pour répondre à ta question, chez nous rien n'est coordonné (on a eu un embryon d'échange avec la direction hier matin dans le cadre d'une réunion de travail réforme, mais ca n'a pas débouché sur grand chose de concret sauf que la minute de silence sera proposée au retour de la récré du matin - ou alors dans la cour avant de monter, c'est ce que je n'ai pas compris [si vous pouvez préciser Tomoe ou Alex B].

Ce n'est pas de la faute de notre CE car le mail du MEN n'était pas encore sorti. Mais s'agissant du temps d'échange il ne peut se dérouler avant dans ces conditions.

Si rien n'est coordonné (ce n'est pas mon rôle, c'est la responsabilité du CE), j'agirai en fonction des demandes des élèves. S'ils demandent à respecter une minute de silence nous le ferons, après un temps d'échange que je fixerai à 15 minutes, avec un "bâton de parole". De façon à ce qu'ils puissent poser les questions, entendre des points de vue différents (surtout entre eux), dans le respect de la loi cela va sans dire, mais sans police de la pensée, sans procès d'intention ni attaques ad hominem.

Si les choses sont coordonnées dès demain matin, je me déterminerai en fonction de ce qui est proposé et de la pertinence que cela me semblera avoir.

Je reste assez peu convaincu de la pertinence d'imposer une minute de silence comme un rite républicain. Je ne trouve pas que cela relève du rôle de l'école républicaine. La république n'étant pas une religion.

Pour finir je dois dire que j'ai été assez déçu des échanges qu'on a eus en plénière samedi matin. De toute façon, par la simple disposition des tables dans la salle, le sens de la réunion était clairement inadéquat. CE en position de maître au tableau, et nous tous comme des idiots à nos tables comme des élèves écoutant un maître.

Imagine t on un Conseil d'Administration dans ces conditions absurdes ?

Je suis stupéfait de l'absence de réflexion sur ces aspects pratiques dans le monde de l'EN.


S'agissant de la question "Et les enfants Palestiniens?", j'avais répondu comme d'autres que oui il est humain visiblement qu'on soit plus choqué par des morts près de nous que loin. La proximité pouvant ne pas être uniquement "géographique" (ex : le 11/09/2001). Humain ne veut pas dire moral, et je ne me hasarderais pas à dire ce qui EST moral ou non avec mon autorité de maître (le champ démocratique étant celui de la loi, non de la morale). Je leur avais donné l'exemple (le contre exemple) de la presse qui accorde facilement 4 pages à un accident en France causant 10 morts, et expédiant 100 morts dans un attentat au Liban en quelques lignes. Leur interrogation est une porte d'entrée à une réflexion sur les médias (l'amorcer c'est déjà beaucoup).

De toute façon je ne réagirais pas pareil selon l'âge des élèves mais aussi leur maturité et le climat de classe.

Je pense aussi que nos collègues d'HG sont les mieux outillés (on va éviter "armé") pour aborder ces sujets.

_________________
"Never complain, just fight."
Tangleding
Tangleding
Esprit éclairé

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Tangleding Dim 15 Nov 2015 - 17:58
Ah oui dernière chose, on peut aussi dire aux élèves qu'on considère que c'est trop tôt pour en parler à vif, mais qu'on est d'accord pour proposer une HVC dans quelques temps s'ils le souhaitent.

Je pense même que le MEN s'honorerait à mettre en place un dispositif de ce type pour qu'on ne réagisse pas systématiquement dans l'urgence, l'improvisation et l’impréparation, avec beaucoup d'émotion et peu de réflexion.

Il y a bien un protocole pour traiter le harcèlement (il devrait être affiché dans les SDP, c'est la moindre des choses) pourquoi pas un protocole sur ce sujet aussi, surtout si cela risque hélas de se reproduire.

_________________
"Never complain, just fight."
Foulquart
Foulquart
Niveau 6

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Foulquart Dim 15 Nov 2015 - 17:59
Ce lien des Décodeurs sur les intox qui circulent, ça peut aider pour être au point (le plus possible) pour demain : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/14/attaques-a-paris-les-rumeurs-et-les-intox-qui-circulent_4809992_4355770.html#uqksG6ZdIP0bCcAk.99
avatar
User21929
Expert

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par User21929 Dim 15 Nov 2015 - 18:12
Lire cela, vous en pensez quoi ?

Collectif de professeurs (?) a écrit:Vendredi 13 novembre 2015 au soir, à Paris, il faisait beau et doux, et la pause bien méritée du week-end s'annonçait des plus agréables.
Dans les cafés des quartiers Charonne et Oberkampf ou aux abords du canal Saint-Martin, comme partout ailleurs, des personnes aussi diverses que peut l'être notre beau peuple de France, se délassaient après le labeur de la semaine. D'autres, après peut-être avoir passé un temps entre amis à une terrasse, avaient plutôt choisi la bonne humeur d'un concert au Bataclan, pour faire le plein d'énergie, pour « faire la fête ». Pour d'autres encore, rien de tel que le sport pour « vibrer » : la fraternité des stades, l'émotion vécue ensemble, le plaisir des sensations fortes, dans l'ambiance décontractée d'un match amical France-Allemagne.
Vendredi soir, pour profiter de la vie entre amis et de belle et simple liberté de discuter, ou pour se défouler sur la musique qu'on aime, ou encore pour se passionner pour son équipe sportive de prédilection, il y avait l'embarras du choix.
Vendredi soir, pour ceux qui méprisent le débat et la libre discussion, qui vomissent la culture au point de la dynamiter, qui méprisent l'effort et l'idéal d'une société où tous aspirent à vivre ensemble, à faire de grandes choses ensemble, quelles que soient leurs différences – eh bien, hélas, pour ceux-là aussi, il y avait l'embarras du choix.
Alors, au nom d'un idéologie barbare et dans une pulsion de mort si terrible que, dès le départ, ils s'étaient promis d'en être eux-mêmes les victimes, ils ont tiré. Froidement, méthodiquement, avec pour seul but de tous nous rendre otages de leur cauchemar binaire, fanatique, totalitaire.
Ils ont tiré, ils ont tué, et ils se sont tués dans un effort pour tuer plus encore.
Nous pleurons nos victimes : cela aurait pu être notre père, notre mère, notre frère, notre voisin, notre ami. Cela aurait pu être chacun d'entre nous. Alors nous nous recueillons, et plus que jamais : prenons l'engagement de chérir et revendiquer qui nous sommes, et qui nous ne voulons pas être.
Vive la République, et vive la France.
WabiSabi
WabiSabi
Habitué du forum

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par WabiSabi Dim 15 Nov 2015 - 18:12
@Esméralda a écrit:J'ai parcouru rapidement les 2-3 dernières pages de ce topic : les docs dans les liens d'Isis sont intéressants ( le journal d'Arte est bien fait je trouve), mais je me dis que c'est plutôt aux collègues d'HG de les diffuser aux gamins, non ?
Que faire/dire en tant que prof de lettres ? Qu'avez-vous prévu ? Je ne me sens ni assez armée ni assez solide pour répondre à certaines questions éventuelles. D'ailleurs à 8 h j'ai une classe tellement molle que j'ai peur de parler toute seule et d'affronter le vide. Après les 6èmes, je ne sais pas comment ils vont réagir, notamment un groupe de petits mecs dans la provoc... Et puis pas envie de passer une heure là-dessus ( imaginez si tous leurs profs leur en parle toute la journée...)
Que prévoyez-vous demain ?  

Pour ma part j'ai informé la PP de la classe de 1re que j'accueille lundi matin de mon intention de consacrer tout ou partie de mon cours de lundi au traitement de cet évènement choquant, à condition bien sûr que les élèves le souhaitent.

Pour une approche "prof de lettres" des évènements : J'ai prévu d'abord de recueillir leurs questions, de les noter, et de m'appuyer dessus pour lancer mon intervention, mais de me segmenter les réponses en plusieurs temps :
rapide explication "géostratégique" avec mes faibles connaissances, mais parce que je m'en sens capable (ayant eu, de plus, quelques cours sur l'histoire et les différents courants de l'islam récemment), puis de passer rapidement à un "déminage" et une explication sémantico-historique des termes sans cesse ressassés dans les médias : Daesh/EI/ISIS/Califat, terroristes, fanatiques, islamistes, deuil national, minute de silence, etc. en m'appuyant sur des textes "classiques" (Traité sur la tolérance de Voltaire, entre autres). Et, notamment, faire une lecture critique du communiqué de revendication de l'EI pour en montrer l'abyssale bêtise et finir par la lecture (puisque c'est l'oeuvre sur laquelle ma classe bosse actuellement) du passage du Discours de la servitude volontaire qui parle de la différence de vaillance entre ceux qui se battent pour la liberté et ceux qui se battent pour un tyran. Ce qui m'amènera somme toute à une conclusion rassurante : l'esprit de la démocratie ne peut que vaincre le totalitarisme, comme il l'a fait hier (nazisme, communisme). C'est très schématique, je dois peaufiner tout cela ce soir au calme. Je pense donner aux mots leur vrai sens est notre plus important travail dans ce contexte qui s'annonce tendu...

Merci Cavatine pour ces textes. Je pensais fermement faire lire l'article "Fanatisme" de l'encyclopédie à mes élèves demain, et je maintiens, mais il me serait impossible de lire le poème d'Aragon à ma classe sans pleurer, donc je vais éviter... 😢

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
avatar
User7674
Érudit

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par User7674 Dim 15 Nov 2015 - 18:20
@Celeborn a écrit:
@Isis39 a écrit:
@JCP a écrit:
@Isis39 a écrit:Une page spéciale du Petit Quotidien
http://www.lepetitquotidien.fr

Merci à Isis39 aussi, pour tes liens qui permettent une vision et une explication plus simple, accessibles aux enfants de primaire et aux collégiens... fleurs

J'ai fait une sélection pour mes élèves.
http://www.clg-du-plateau.ac-besancon.fr/spip.php?article721

j'ai transmis le lien aux collègues de mon collège. Merci de ton travail, Isis !

Merci Isis30, j'ai également transmis ce lien à mes collègues.

Pour ma part, je ne sais pas s'il est raisonnable de maintenir mon évaluation sur les Lumières demain (en 3e heure). Un ami me conseille de maintenir, tant ce thème est fondamental, mais j'hésite. Qu'en pensez-vous ?
acsyle
acsyle
Niveau 10

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par acsyle Dim 15 Nov 2015 - 18:22
Je ne sais pas si c'est déjà passé, ce pdf qui explique aux plus jeunes les évènements :

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Ftiny.cc%2Fztu65x&h=4AQHtQDHV&enc=AZNrXdHVSgRUJKgKEgSVREiSYTJbzTbP71P6-huvf7DGAQXc0RbvY5vKyBGBPzeTnBulsnEa90zdVuocwonlgjf0ZIAGKKrF6JOYH8X9r1Vc9qrxsb6po-vacA1YNwC5_g-hnULeVy4jQQ96Yyos8fMIFcxQqsiTrMq29a5JPb1OhfPcdkeVCl9BMzNxCuhT2uAttw5Lofj2XTWfTnbcVJdM&s=1
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Honchamp Dim 15 Nov 2015 - 18:24
Dossier spécial sur Confluences (Géographie, ENS Lyon).
Ce sont en général des éclairages pointus.

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/eclairage/pour-contribuer-a-la-reflexion-apres-les-attentats-du-13-novembre-2015

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
mdd
mdd
Niveau 9

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par mdd Dim 15 Nov 2015 - 18:26
@cavatine a écrit:

(j'espère seulement qu'aucun membre de leur entourage n'aura été touché vu que nous sommes très près de Paris... pale )


Merci à tous pour vos idées et l'expression de vos doutes.
J'en ai un qui rejoins cavatine : comment réagir, comment mener le temps de parole si un proche d'un élève a été touché ?
avatar
amethyste
Doyen

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par amethyste Dim 15 Nov 2015 - 18:29
Nous, on nous a dit que la COP, l'infirmière et la CPE seraient disponibles si un de nos élèves était touché.


Dernière édition par amethyste le Dim 15 Nov 2015 - 18:35, édité 1 fois

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Audrey
Audrey
Oracle

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Audrey Dim 15 Nov 2015 - 18:34
Pas de mail de ma direction, j'ai donc pris la liberté de contacter ma chef et mon adjointe par mail...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Derborence
Derborence
Modérateur

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Derborence Dim 15 Nov 2015 - 18:35
Aucune nouvelle de mon établissement non plus.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
avatar
amethyste
Doyen

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par amethyste Dim 15 Nov 2015 - 18:36
J'avais envoyé un mail ce midi, car pas de réaction non plus et sur le site du collège, le rappel pour une réunion avec les parents a été affiché ce matin...

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Honchamp Dim 15 Nov 2015 - 18:41
Peut-être qu'il faudrait faire un fil spécifique "Ressources"...
J'ai l'impression que nos ressources sont bien "sèches", face aux attentes (envers nos établissements) , et au ressenti de chacun pour demain matin..

PS Ma ressource "Géoconfluences", pour sérieuse qu'elle soit me paraît décalée..

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
lisontine
lisontine
Niveau 10

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par lisontine Dim 15 Nov 2015 - 18:41
Nous venons de recevoir un mail très précis de l'organisation qui sera faite dans notre établissement. Il y aura une heure d'échange de 10h à 11h en classe qui se conclura par une minute de silence à 11h. Une sonnerie différente sera utilisée pour marquer le début et la fin de ce temps. Faire sortir les 700 élèves aurait été source de trop de complication.
Il est aussi précisé que toutes les sorties occasionnelles sont annulées cette semaine ainsi que les formations.
Lundi matin j'ai des 6e et il était prévu récitation : parmi le choix il y avait "Il pleure dans mon cœur". Alors je crois que plutôt que parler, je vais réciter le poème avant eux.
Pour l'autre classe de 6e que j'aurai pour l'heure d'échange, je laisserai venir leurs questions puis je leur demanderai d'écrire un petit poème ou quelques mots (puisque nous sommes aussi dans ce chapitre).
L'après-midi je retrouverai mes 4e et coïncidence malheureuse, alors que nous travaillions vendredi le vocabulaire de la peur j'ai voulu faire le point sur le mot "terroriste". Ça m'a hanté tout le weekend. Nous corrigerons les exercices et nous reviendrons alors surement sur ce mot.
Audrey
Audrey
Oracle

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Audrey Dim 15 Nov 2015 - 18:42
Merci, Isis, pour ton travail... ces docs sont supers..

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
zeprof
zeprof
Sage

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par zeprof Dim 15 Nov 2015 - 18:45
nous je crois que ça va être démerdassek... toujours aucune nouvelle....

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
Rabelais
Rabelais
Vénérable

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Rabelais Dim 15 Nov 2015 - 18:46
Rendez-vous à 8 h du mat en SDP pour nous tous.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
C'est pas faux
C'est pas faux
Esprit éclairé

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par C'est pas faux Dim 15 Nov 2015 - 18:50
Chez moi, on n'est déjà pas foutu de nous mettre un enseignant devant les élèves de la collègue malade depuis 6 semaines (on en est réduit à faire faire des pétitions aux parents, puisque nous, nous sommes de la m***), on ne risque pas de venir nous dire ce qu'on doit faire. Ca va être free style, comme tout le reste. Remarquez, moi, je préfère.
Mais bon, avec tout ça, j'ai rien foutu de concret du we. Incapable. Pourtant, au départ, j'avais une fenêtre de lancement rare.


Dernière édition par C'est pas faux le Dim 15 Nov 2015 - 18:52, édité 1 fois
Derborence
Derborence
Modérateur

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Derborence Dim 15 Nov 2015 - 18:50
@Derborence a écrit:Aucune nouvelle de mon établissement non plus.
Je viens de recevoir un mail... au sujet de la liaison CM2-6e.
heu Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 3795679266

Les PE viennent nous voir dans nos cours de 6e mercredi.
Mais
Afin de donner priorité à l’accueil des élèves et de permettre la présence de tous les personnels dans les écoles et établissements, les réunions et les formations des personnels de l’Éducation nationale prévues cette semaine sont annulées.
Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 3795679266


Dernière édition par Derborence le Dim 15 Nov 2015 - 18:53, édité 1 fois

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Fesseur Pro Dim 15 Nov 2015 - 18:53
Mail de notre CDE pour l'organisation de demain.
Sinon, la réunion formation réforme de cette semaine est maintenue suivant les directives du recteur.( aca de Besançon )

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Isis39
Isis39
Enchanteur

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Isis39 Dim 15 Nov 2015 - 18:53
@Audrey a écrit:Merci, Isis, pour ton travail... ces docs sont supers..

Je n'ai fait que compiler.
Mona Lisa Klaxon
Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé

Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ? - Page 18 Empty Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

par Mona Lisa Klaxon Dim 15 Nov 2015 - 18:56
@Fesseur Pro a écrit:Mail de notre CDE pour l'organisation de demain.
Sinon, la réunion formation réforme de cette semaine est maintenue suivant les directives du recteur.( aca de Besançon )
je viens de lire son mail; rien sur les formations. On ne tient pas compte de ce qui est dit sur le site du ministère, donc? Les formations sont maintenues? (je suis en stage mardi/mercredi, normalement...) Rien de notre CDE pour le moment.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum