Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
maerom
Niveau 1

Licence Sciences de l'Education Empty Licence Sciences de l'Education

par maerom Dim 6 Déc 2015 - 11:03
Bonjour à tous !

Je suis actuellement en Terminale ES et souhaiterais m'orienter l'année prochaine vers une licence Sciences de l'Education (qui s'est ouvert récemment en L1).

Seulement, aucun COP n'est capable de me renseigner car dans mon académie (Orléans-Tours) cela n'existe pas ! C'est très dommage et agaçant ! Aussi, ils ne mettent pas du tout en valeur cette licence ; bien au contraire, ils voulaient que je me réoriente (pourtant ce n'est pas forcément à cause de mon dossier/notes !)...Pour quelles raisons ?  

Je voudrais avoir des avis/témoignages de professeurs des écoles et d'étudiants qui ont fait cette licence et/ou ce que vous en pensez pour pouvoir passer le CRPE. Est ce une bonne licence pour cela ?

Aussi, je serai intéressée par l'Université de Caen qui propose cette licence : est ce que c'est une bonne université ? Une ville sympa ?
Si je ne suis pas prise à Caen (car c'est une licence très sélective), que pensez vous des universités de Lille et Limoges ? (Car il n'y a pas beaucoup d'universités qui propose la licence !!).

Enfin, si par malheur je loupe mon CRPE plusieurs fois, quels sont les autres débouchés avec cette licence ?

Merci, Merci par avance pour vos réponses ! J'espère que cela va pouvoir m'éclairer un peu plus ! Smile
avatar
Cath
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Cath Dim 6 Déc 2015 - 11:09
Cette licence n'a aucun intérêt.
Prépare plutôt un diplôme dans une discipline qui te plait, histoire d'avoir des connaissances que tu pourras transmettre à tes futurs élèves.
jaybe
jaybe
Niveau 8

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par jaybe Dim 6 Déc 2015 - 11:45
En pratique, on retrouve dans les masters MEEF une proportion significative de personnes qui sortent d'une licence de l'éducation et qui se retrouvent en grandes difficultés en sciences et mathématiques (et pas seulement !). Si cela est votre cas, il faut que vous soyez bien consciente qu'une stratégie d'évitement des matières qui vous posent problème aura de lourdes conséquences lorsque vous arriverez aux épreuves du CRPE, beaucoup réalisent ce fait trop tardivement !

Pour le cas particulier de Caen, je vois dans leur description qu'il y a en L3 un parcours contenant de la préparation aux épreuves de maths et de français des concours, mais sans information sur le temps dévolu à ce bloc il n'est pas possible de savoir si cela suffit pour que les étudiants soient au niveau de ce qui les attend, aussi je vous suggère de demander des descriptions plus détaillées afin de vous aider dans votre choix.

_________________
Les mathématiciens ne sont pas des gens qui trouvent les mathématiques faciles ; comme tout le monde, ils savent qu'elles sont difficiles, mais ça ne leur fait pas peur !
gauvain31
gauvain31
Empereur

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par gauvain31 Dim 6 Déc 2015 - 11:54
Comme cath, je te déconseille cette licence qui ne t'apportera pas grand chose d'un point de vue intellectuel.Si tu es en ES, peut être vaudrait-il mieux faire un licence d'Histoire avec des modules de géographie (si tu es à l'aise dans cette matière ou en lettres si tu es bonne en Français).... et qui sait, tu auras peut être envie de passer le CAPES ou l'Agreg... en plus du CRPE car déjà tu maîtriseras au moins une discipline du concours: avec une licence de sciences de l'éducation, tu ne maîtriseras rien du tout; On n'enseigne bien bien que ce que l'on maîtrise parfaitement.

Si tu loupes le CRPE, ou que tu te rends compte que ce métier n'est pas fait pour toi, tu seras obligée de reprendre à zéro avec un L1 disciplinaire.
De plus, si tu fais un master MEEF tu feras obligatoirement des "sciences" de l'éducation, donc franchement, tu n'as rien à gagner en faisant cette licence de ... "sciences" de l'éduc

Olympias
Olympias
Prophète

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Olympias Dim 6 Déc 2015 - 12:56
Mêmes conseils que gauvain et Cath.
Licence au contenu creux, inutile et qui, en outre, ne t'aidera en rien sur le marché  du travail. Elle ne donne aucune connaissance solide pour passer un concours. Être PE nécessite un solide bagage en français et en maths.
Caspar
Caspar
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Caspar Dim 6 Déc 2015 - 13:02
J'ajoute mon conseil à celui de mes collègues. Fais une licence plus "traditionnelle" disons, et si tu t'intéresses aux sciences de l'éducation, rien ne t'empêche de lire des livres et des articles sur le sujet.
ycombe
ycombe
Monarque

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par ycombe Dim 6 Déc 2015 - 13:07
@maerom a écrit:
Seulement, aucun COP n'est capable de me renseigner car dans mon académie (Orléans-Tours) cela n'existe pas ! C'est très dommage et agaçant ! Aussi, ils ne mettent pas du tout en valeur cette licence ; bien au contraire, ils voulaient que je me réoriente (pourtant ce n'est pas forcément à cause de mon dossier/notes !)...Pour quelles raisons ?  
Qui, «ils» ? Les COP ?

Réorientation, ça voudrait dire refaire une terminale dans une autre section? Laquelle? Tu n'es pas très clair.

Sinon, pour répondre à ta question: le CRPE est un concours très exigeant puisqu'il faut être capable d'y assurer dans plusieurs disciplines, les PE enseignant toutes les disciplines du primaire. La meilleure façon de s'y préparer est de travailler le plus les disciplines dans lesquelles tu es le moins à l'aise. Va donc faire une licence de maths/sciences si tu n'est pas à l'aise de ce côté là, et au contraire une licence de lettre ou HG si ce sont les humanités qui pêchent.


Dernière édition par ycombe le Dim 6 Déc 2015 - 14:33, édité 1 fois

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Pierre-Henri Dim 6 Déc 2015 - 13:11
Comme les autres, je pense qu'une licence enseignement vous bloquerait trop tôt dans une carrière unique. Si, pour une raison ou une autre, vous ne souhaitez plus enseigner, vous vous retrouveriez avec un diplôme sans valeur pour vous.

A votre place, j'essaierais d'entrer en prépa, puis à l'université en L3. Cela vous offrirait un panel plus large de possibilités, sans vous interdire ensuite de préparer les concours. A côté, il faut travailler pour rester à niveau dans les disciplines qui ne vous sont pas naturelles (sciences pour une littéraire, ou inversement).
avatar
maerom
Niveau 1

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par maerom Dim 6 Déc 2015 - 13:31
@ycombe a écrit:
@maerom a écrit:
Seulement, aucun COP n'est capable de me renseigner car dans mon académie (Orléans-Tours) cela n'existe pas ! C'est très dommage et agaçant ! Aussi, ils ne mettent pas du tout en valeur cette licence ; bien au contraire, ils voulaient que je me réoriente (pourtant ce n'est pas forcément à cause de mon dossier/notes !)...Pour quelles raisons ?  
Qui, «ils» ? Les COP ?

Réorientation, ça voudrait dire refaire une terminale dans une autre section? Laquelle? Tu n'es pas très clair.

Sinon, pour répondre à ta question: le CRPE est un concours très exigeant puisqu'il faut être capable d'y assurer dans plusieurs disciplines, les PE enseignant toutes les disciplines du primaire. La meilleure façon de s'y préparer est de travailler le plus les disciplines dans lesquelles tu es le moins à l'aise. Va donc faire une licence de maths/sciences si tu n'est pas à l'aise de ce côté là, et au contraire une licence de lettre ou HG si ce sont les humanités qui pêchent.

Oui, j'ai trouvé que ce sont les COP qui nous renseignent mal sur cette licence sciences de l'éducation. J'ai trouvé qu'ils ne savent pas réellement ce qu'est cette licence et veulent me réorienter dans une autre licence
Caspar
Caspar
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Caspar Dim 6 Déc 2015 - 13:45
Comme tu as dû le sentir, nous allons pas les contredire. Peut-être qu'ils veulent t'empêcher de t'engager dans une voie sans issue.
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Pierre-Henri Dim 6 Déc 2015 - 13:49
@maerom a écrit:
Oui, j'ai trouvé que ce sont les COP qui nous renseignent mal sur cette licence sciences de l'éducation. J'ai trouvé qu'ils ne savent pas réellement ce qu'est cette licence et veulent me réorienter dans une autre licence

Pardonnez-moi, mais vous commettez une erreur d'appréciation. C'est la licence en sciences de l'éducation elle-même qui est floue, mal définie, cafouilleuse. Les COP ne peuvent pas donner de la cohérence à un diplôme qui n'en a pas.
avatar
maerom
Niveau 1

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par maerom Dim 6 Déc 2015 - 13:52
Merci pour vos réponses. Au vue des réponses si négatives, je me demande pourquoi cette licence Sciences de l'Education existe...?? Car elle a pour débouché principal le CRPE

Je pensais que cette licence était assez complète pour le métier de professorat des écoles car elle me paraissait regrouper toutes les différentes matières importantes pour le professorat.
Par exemple à Caen, ils proposent en option en 1° année la Construction des savoirs scolaires (français, mathématiques, histoire, géographie) ; en 2° année Des disciplines aux didactiques (français, mathématiques) et en 3° année de Licence une spécialité "métiers de l'enseignement" Cultures juvéniles et cultures scolaires, Le système éducatif, Préparation aux épreuves de maths et de français des concours... Après ce n'est que le descriptif, pas la pratique...

De plus, si je m'oriente dans une licence 'plus traditionnelle', j'ai peur de me "lasser" assez vite. En effet, je n'ai pas de matière qui m'intéresse réellement plus que les autres et je ne suis pas plus en difficulté dans une matière que dans une autre...
Caspar
Caspar
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Caspar Dim 6 Déc 2015 - 13:55
Une double licence alors? Plutôt que la "construction des savoirs scolaires" il faut aussi que tu construises les tiens, en particulier en français et en mathématiques et que tu aies une solide culture générale puisque les PE sont appelés à enseigner TOUT ou presque. Si tu parcours le forum, tu verras que les sciences de l'éducation n'y ont pas bonne presse.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par gauvain31 Dim 6 Déc 2015 - 14:00
@maerom a écrit:Merci pour vos réponses. Au vue des réponses si négatives, je me demande pourquoi cette licence Sciences de l'Education existe...?? Car elle a pour débouché principal le CRPE

Je pensais que cette licence était assez complète pour le métier de professorat des écoles car elle me paraissait regrouper toutes les différentes matières importantes pour le professorat.
Par exemple à Caen, ils proposent en option en 1° année la Construction des savoirs scolaires (français, mathématiques, histoire, géographie) ; en 2° année Des disciplines aux didactiques (français, mathématiques) et en 3° année de Licence une spécialité "métiers de l'enseignement" Cultures juvéniles et cultures scolaires, Le système éducatif, Préparation aux épreuves de maths et de français des concours... Après ce n'est que le descriptif, pas la pratique...

De plus, si je m'oriente dans une licence 'plus traditionnelle', j'ai peur de me "lasser" assez vite. En effet, je n'ai pas de matière qui m'intéresse réellement plus que les autres et je ne suis pas plus en difficulté dans une matière que dans une autre...

Ne t'inquiète pas pas : nous aussi on se demande pourquoi cette licence existe Wink c'est de l'argent publique jeté par les fenêtres; si vraiment tu aimes faire beaucoup de matière différentes; on t'a conseillé plus haut de faire une prépa. Une prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) ce serait pas mal effectivement : on n'y fait pas que de la littérature mais aussi de l'histoire, des langues ou de la géographie à un haut niveau; il me semble que ce serait le choix qui te corresponde le plus. Mais les collègues de Lettres sur ce forum sauront mieux te conseiller que moi
gauvain31
gauvain31
Empereur

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par gauvain31 Dim 6 Déc 2015 - 14:01
Caspar Goodwood a écrit:Une double licence alors? Plutôt que la "construction des savoirs scolaires" il faut aussi que tu construises les tiens, en particulier en français et en mathématiques et que tu aies une solide culture générale puisque les PE sont appelés à enseigner TOUT ou presque. Si tu parcours le forum, tu verras que les sciences de l'éducation n'y ont pas bonne presse.

Ben oui , puisqu'elles prétendent être ce qu'elles ne sont pas , à savoir des sciences
wanax
wanax
Fidèle du forum

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par wanax Dim 6 Déc 2015 - 14:03
@ycombe a écrit:
@maerom a écrit:
Seulement, aucun COP n'est capable de me renseigner car dans mon académie (Orléans-Tours) cela n'existe pas ! C'est très dommage et agaçant ! Aussi, ils ne mettent pas du tout en valeur cette licence ; bien au contraire, ils voulaient que je me réoriente (pourtant ce n'est pas forcément à cause de mon dossier/notes !)...Pour quelles raisons ?  
Qui, «ils» ? Les COP ?

Réorientation, ça voudrait dire refaire une terminale dans une autre section? Laquelle? Tu n'es pas très clair.

Sinon, pour répondre à ta question: le CRPE est un concours très exigeant puisqu'il faut être capable d'y assurer dans plusieurs disciplines, les PE enseignant toutes les disciplines du primaire. La meilleure façon de s'y préparer est de travailler le plus les disciplines dans lesquelles tu es le moins à l'aise. Va donc faire une licence de maths/sciences si tu n'est pas à l'aise de ce côté là, et au contraire une licence de lettre ou HG si ce sont les humanités qui pêchent.
Oui, enfin, restons sérieux. La maîtrise du programme de seconde suffit largement en mathématiques, si j'en crois ça :
http://dpernoux.com/Fichiers/Enonce_CB1.pdf
Si j'en crois ce que j'ai pu lire sur ce forum, en français, la maîtrise du Bled serait un plus apprécié.
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Pierre-Henri Dim 6 Déc 2015 - 14:06
Attention : enseigner "la construction des savoirs scolaires" ne signifie pas enseigner les savoirs scolaires eux-mêmes. Vous n'aurez pas de cours de grammaire ou de maths adaptables aux élèves du primaire. Vous aurez de vagues cours théoriques, généraux, sur la façon dont les savoirs sont supposés "se construire" dans la tête des élèves.

Cependant, je comprends votre questionnement. Pour le dire franchement, rien dans le système universitaire actuel ne prépare correctement au métier de professeur des écoles. Les licences disciplinaires laissent trop de choses de côté, tandis que les sciences de l'éducation ignorent les savoirs disciplinaires. Vous n'avez pas beaucoup d'autres solutions que de travailler par vous-même, en autodidacte, indépendamment du cursus choisi.
Rendash
Rendash
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Rendash Dim 6 Déc 2015 - 14:10
@maerom a écrit:c'est une licence très sélective


:shock:


Laughing

_________________
Licence Sciences de l'Education 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
maerom
Niveau 1

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par maerom Dim 6 Déc 2015 - 14:14
@Rendash a écrit:
@maerom a écrit:c'est une licence très sélective


:shock:


Laughing

Je me suis mal exprimée. Je voulais simplement dire qu'il y a un nombre de places limité dans cette section (à Caen, par exemple, il me semble que cette licence dispose de 110 places)
Rendash
Rendash
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Rendash Dim 6 Déc 2015 - 14:17
C'est déjà beaucoup, sur le plan du gaspillage humain que ça représente.

Cette licence est une vaste blague, elle n'apportera absolument rien, sinon un titre creux qui ouvrira en théorie un accès aux concours, mais sans les connaissances nécessaires pour les réussir.

@maerom a écrit: je n'ai pas de matière qui m'intéresse réellement plus que les autres et je ne suis pas plus en difficulté dans une matière que dans une autre...

Dans ces conditions, une prépa s'impose. Elle te donnera les bases disciplinaires et les habitudes de travail qui te permettront ensuite d'enchaîner sereinement avec une L3 et un master corrects, et de passer ensuite le CRPE dans les meilleures conditions possibles avec des chances de succès réelles.


edit : Je précise quand même, au cas où, que les moqueries qui fleurissent sur ce fil ne te sont pas destinées, ta question est tout à fait légitime. Elles s'adressent à ces licences bidons et leurs intitulés ronflants qui ne recouvrent qu'un vide sidéral et sidérant.

_________________
Licence Sciences de l'Education 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Cath
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Cath Dim 6 Déc 2015 - 14:20
Déjà, remarque bien l'intitulé :" Sciences de l'éducation".
Franchement, si l'éducation était une science, il y a longtemps qu'on aurait mis au point LA méthode d'enseignement infaillible ...
Une telle licence va (ou prétend) t’apprendre à apprendre aux autres selon les lubies pédagogiques du moment -celles qui marchent si bien que de plus en plus d'élèves sont illettrés -  mais en aucun cas ne t'amènera le contenu disciplinaire qui te permettra d'être un bon enseignant.
avatar
Cath
Bon génie

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Cath Dim 6 Déc 2015 - 14:21
J'allais éditer pour dire la même chose : il te faut une prépa !
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Pierre-Henri Dim 6 Déc 2015 - 14:25
@Rendash a écrit:
Dans ces conditions, une prépa s'impose. Elle te donnera les bases disciplinaires et les habitudes de travail qui te permettront ensuite d'enchaîner sereinement avec une L3 et un master corrects, et de passer ensuite le CRPE dans les meilleures conditions possibles avec des chances de succès réelles.

Exactement : prépa, prépa, prépa. Dans ce domaine, qui peut le plus peut le moins. Au sortir du bac, il est imprudent de se limiter à un cursus aussi fermé qu'une licence en sciences de l'éducation. Écoutez les vieux croulants que nous sommes : les projets qu'on entretient à 18 ans changent vite. Il vaut mieux commencer large pour se spécialiser ensuite, en se gardant des portes ouvertes.
Sulfolobus
Sulfolobus
Érudit

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Sulfolobus Dim 6 Déc 2015 - 15:07
Oui. Pourquoi pas une prépa BL ?

De la littérature, de la sociologie, de l'économie, des mathématiques, de l'histoire, des langues vivantes (voire ancienne) : ça me semble regrouper pas mal des disciplines demandées au CRPE. Le tout dans une formation :
- exigeante et réputée ;
- qui ouvrent beaucoup de portes (ENS, universités dans divers disciplines, ENSAE, écoles de commerces, IEP) au cas où tu changes d'avis.

Il y a en a une à Caen il me semble.
Dimka
Dimka
Vénérable

Licence Sciences de l'Education Empty Re: Licence Sciences de l'Education

par Dimka Dim 6 Déc 2015 - 16:05
Salut,
Quelques remarques en vrac…
@maerom a écrit:De plus, si je m'oriente dans une licence 'plus traditionnelle', j'ai peur de me "lasser" assez vite. En effet, je n'ai pas de matière qui m'intéresse réellement plus que les autres et je ne suis pas plus en difficulté dans une matière que dans une autre...
Quand je suis entré à la fac, je connaissais des gens qui entraient en fac de psycho, justement avec ces arguments : l’attrait de la nouveauté, le manque de motivation pour des matières déjà connues. Pas mal se sont plantés : les disciplines qui ne sont pas étudiées dans le secondaire ont le même potentiel de pénibilité et d’ennui que les autres, et je ne vois pas pourquoi les sciences de l’éducation échapperaient à cette règle. Ce n’est pas que c’est nouveau que ça sera différent, et a priori, si tu estimes avoir un problème avec les disciplines scolaires en général et que tu penses que ce problème scolaire se transformera en problème avec les disciplines universitaires en général, alors ça concernera toutes les disciplines universitaires.

Ceci étant posé, les matières déjà étudiées au lycée changent souvent, quand on entre à l’unif’ : une matière pénible au lycée peut devenir plus intéressante quand on l’approfondit ; les exigences et les pratiques sont différentes. Il y a aussi de nouvelles disciplines (par exemple, on fait de la linguistique en lettres, ou encore en histoire, on approfondit des périodes plutôt délaissées dans le secondaire, puis en L2 on fait de l’épistémologie ou de l’historiographie). Après… dur à dire, ça tient vraiment de l’expérience personnelle : certains vont voir l’entrée à la fac comme un fossé insurmontable, d’autres vont trouver leur compte dans ce changement.

Par ailleurs, il y a moyen de ne pas trop se lasser à la fac, on peut s’amuser un peu, voir des choses : par exemple, c’est possible de faire une année Erasmus (ou autre, hors Europe) en L2 ou L3. C’est aussi possible de se dégager du temps libre pour découvrir ou apprendre des savoirs non-universitaires, ou expérimenter (s’investir dans une association − étudiante ou pas −, un syndicat, un parti politique, lire, adhérer à un club, faire du théâtre, du sport, etc.) : l’université offre beaucoup d’opportunités. Enfin, si trois ans te semblent longs : certaines facs proposent de faire une L1 et L2 traditionnelles (par exemple en lettres modernes, en philosophie, en histoire) et une L3 plus spécialisée (info com’, sciences de l’éducation, métiers du livre, etc.), ce qui permet de prendre deux ans de plus pour réfléchir.



Enfin, je trouve que les réponses qui t’ont été données ici sont extrêmement idéologiques, elles sont orientées : les gens qui te donnent des conseils ne surplombent pas les choses, ils sont dedans jusqu’au cou, ils ont leurs opinions, leurs combats, leur expérience, leur camp (et moi aussi ! Et mon discours qui se pose comme au-dessus de tout est aussi peu neutre, aussi idéologique, aussi orienté, aussi partisan que les autres ! Ne fais confiance à personne). Ce n’est pas un mal en soi, car tout est idéologique, mais l’important est de le savoir. L’éducation en soi est un enjeu énorme, car elle forge l’individu : sous ses dehors de parfaite neutralité − on apprend aux enfants à lire, compter, etc. −, il y a des oppositions énormes car l’éducation est perçue comme ce qui forge l’individu à des niveaux bien plus profonds (docilité, soumission, capacité à réfléchir, savoirs, capacités à imaginer, à s’émanciper, à vivre en société, préjugés, vision du monde, morale, etc.). Le problème − ton problème −, c’est que tu dois t’engager dans une voie, dans un choix, dont tu ne maîtrises pas la totalité des enjeux, et t’en remettre aux avis d’autres personnes, alors que cela aura potentiellement une influence importante sur ta formation intellectuelle et idéologique. Donc je vais essayer de résumer les choses telles que je les vois, sachant que ça ne t’apportera aucune réponse.

Les sciences de l’éducation sont à la fois puissantes et dénigrées. Elles sont puissantes parce qu’elles ont, pour le moment, le pouvoir : elles s’imposent, dans les masters enseignements, dans les formations professionnelles des enseignants, et parfois dans les concours. Elles sont largement valorisées par le pouvoir politique et médiatique, ainsi que par une bonne partie de la hiérarchie de l’éducation nationale. Elles sont souvent un élément moteur des réformes. Dans les concours du primaire, tu risques d’être en partie sélectionnée par des partisans des sciences de l’éducation. Ça ne signifie pas que tu aies besoin d’une formation complète en sciences de l’éducation, ni que tu doives adhérer à leurs principes : c’est parfaitement possible et fréquent de faire un cursus traditionnel et de réussir les concours, puisque tu peux apprendre à « parler le langage des sciences de l’éducation », que tu y croies ou non, le moment venu. Je veux dire : honnêtement, je pense qu’on peut devenir prof des écoles en suivant les deux cursus : licence traditionnelle ou en sciences de l’éducation. L’idée, c’est de savoir quelle prof tu souhaites devenir.

Les sciences de l’éducation sont également dénigrées : beaucoup de gens − en particulier chez les universitaires, ce qui peut te fermer des portes si tu veux te réorienter − estiment que les sciences de l’éducation sont creuses, qu’elles se donnent l’apparence de science en singeant les méthodes de cette dernières, en utilisant un vocabulaire scientifique − un jargon − sans en suivre la rigueur : on leur reproche d’être du vent, du baratin, du charlatanisme et d’être responsables de tout ce qui va mal (de rendre les élèves ignorants et fainéants, par exemple). On leur reproche également de ne pas donner de contenu, de dévaloriser les savoirs bruts, de rendre les enseignants eux-mêmes ignorants, d’en faire des animateurs, de dévaloriser la profession : tout la différence entre un étudiant de maths qui a un solide bagage mathématique et qui devra apprendre à enseigner les maths en fin de cursus (ou par la pratique), et un étudiant de sciences de l’éducation qui saura en théorie apprendre n’importe quoi à un élève, qui aura des méthodes et des réflexions sur l’apprentissage en soi… mais qui devra apprendre le contenu disciplinaire brut en fin de cursus. Il y a un impact idéologique réel sur la façon d’enseigner, sur ce que doit transmettre le prof aux élèves, sur la position du prof. Enfin, ces débats s’inscrivent souvent dans des idéologies plus larges, sur l’orientation politique, idéologique, sociale… du monde. Certains reprochent par exemple aux sciences de l’éducation d’être les larbins du néolibéralisme (schématiquement, l’éducation ainsi prônée vise non pas à former un citoyen instruit, mais à l’abrutir pour former un employé flexible au service des intérêts de l’entreprise), d’autres reprochent à l’éducation traditionnelle d’être réactionnaire, de faire des individus dociles, d’être rigide et de ne pas être socialement très juste.

En règle générale, les débats entre partisans et opposants des sciences de l’éducation sont très caricaturaux, très binaires, et très catastrophistes (les exemples que je t’ai donnés le sont : chez beaucoup de gens, les positions sont plus souples, plus nuancées, et surtout, dans la pratique, il y a un monde entre la théorie et le bidouillage que l’on doit faire au contact du réel), il y a souvent une idéalisation chez les uns et les autres, ou du passé, ou du présent, ou de l’avenir. Et les gens sont très sûrs d’eux : ils savent, c’est très « professeur ». De plus, différentes idéologies politiques peuvent se retrouver un peu sous une même bannière (d’autant plus que l’aspect caricatural du débat gomme totalement les nuances). Bref. Ici, c’est plutôt un forum catastrophiste tendance « les élèves deviennent stupides et ne savent plus rien, c’était mieux avant » : je dis ça avec un peu d’ironie, mais en fait, ce n’est pas un mal en soi, et ce n’est pas nécessairement faux.

Du coup, je n’ai pas de conseil, à dire fais ceci, fais cela. Ça pourrait être intéressant de discuter avec des étudiants ou des professeurs de sciences de l’éducation, d’écouter leurs discours, en ayant conscience que ça sera orienté, partisan et que ça tentera de vendre du rêve (comme ici… mais un autre type de rêve). Si tu as du courage, tu peux aussi faire un double-cursus : une licence d’une discipline traditionnelle et une de sciences de l’éduc, de façon à te forger un avis nuancé (ou pas… mais à mon avis, il y a toujours des trucs à prendre, partout).

’fin si. Si tu veux mon avis : fais de l’histoire ou de la philosophie. C’est dur, mais ça rend beau, intelligent et modeste. Razz


Dernière édition par Dimka le Lun 7 Déc 2015 - 1:12, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
Licence Sciences de l'Education 1512263083
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum