Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
hugar
Je viens de m'inscrire !

Complétement perdu Empty Complétement perdu

par hugar Lun 22 Fév 2016 - 23:38
Bonjour,

Je tiens d'abord à vous remercier pour l'écoute que vous m'accorderez ce forum est une véritable aubaine pour les étudiants aspirant professeur comme moi.
Alors voilà, je suis étudiant en double licence et à la fin de cette année j'aurais (je mets un s au cas où quand même) une licence de lettres modernes ainsi qu'une autre d'histoire. J'ai des doutes cependant quant à mon orientation, il est sûr que je veux persévérer dans les lettres qui me correspondent beaucoup plus mais je n'arrive pas à me décider entre le master recherche et celui enseignement. Mes parents me mettent une pression pas possible du fait de mon âge qui avance (23 ans) et ils veulent en gros quelque soit mon choix que je passe mon CAPES l'année prochaine. Mais moi dans le fond je pense m'épanouir intellectuellement en faisant de la recherche j'ai regardé la maquette du MEEF qui ne me fait vraiment pas envie. Ma question est donc la suivante: pensez-vous possible/réaliste un tel parcours:
Je m'inscris en M1 de recherche et je passe mon Capes l'année pro que j'ai du premier coup. L'année d'après je demande un report de stage et reste  en M2 recherche afin de terminer le master. L'année suivante je fais mon stage et (soyons fous) je tente l'agreg dans la foulée quitte à la rater et demander une mise en disponibilité plus tard une fois déjà entré dans la fonction publique pour la repasser.
Question bis: est-il possible de se faire rémunérer pour passer un doctorat une fois l'agreg passée ? Si oui, à quelles conditions ?

Je vous remercie pour votre aide et vous souhaite une bonne soirée,


Dernière édition par hugar le Jeu 25 Fév 2016 - 21:49, édité 1 fois
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Elaïna Mar 23 Fév 2016 - 0:41
hugar a écrit:Bonjour,

Question bis: est-il possible de se faire rémunérer pour passer un doctorat une fois l'agreg passée ? Si oui, à quelles conditions ?


oui, en étant en contrat doctorat (donc en détachement après avoir eu le concours) ou bien en se mettant à temps partiel, annualisé ou non.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par User5899 Mar 23 Fév 2016 - 1:06
N'allez surtout pas en master MEEF, faites plutôt un CAP boucherie, au moins, ça aura une utilité...
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par e-Wanderer Mar 23 Fév 2016 - 3:16
Bah ! C'est la même chose, non ? Le MEEF, c'est forme de une boucherie…
Zappons
Zappons
Niveau 7

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Zappons Mar 23 Fév 2016 - 3:51
Je ne voudrais surtout pas blesser, paraître malpoli, mais vraiment ce que je vais dire est quelque chose qui m'interpelle beaucoup.

Je suis vraiment très étonné de voir des étudiants en licence de lettres (qui en plus aspirent à devenir professeurs de français !), faire des fautes d'orthographe à plusieurs reprises.

Je sais très bien que ça arrive à tout le monde (moi le premier), surtout en écrivant rapidement sur un forum... J'imagine que c'est sans doute de l'inattention, mais comme ce n'est pas la première fois que je vois ça, j'en arrive à douter, et ça m'inquiète grandement pour l'avenir de l'apprentissage de l'écriture en France.

Désolé, encore une fois ce n'est pas du tout une attaque contre l'auteur de ce topic, mais vraiment je suis assez inquiet de cette situation.

Dans ma classe, quand je corrige les copies de Physique, même celles des meilleurs étudiants futurs ingénieurs potentiellement talentueux sont bourrées de fautes. D'ailleurs c'est bien simple, je crois que sur ma classe de 45 je dois avoir qu'une seule étudiante qui sait écrire avec un niveau de fin d'école primaire (à mon sens... et pourtant je n'ai que 29 ans). Alors quand je vois que même les profs de français ne savent plus écrire, je ne comprends pas bien où on va. Ou peut être que c'est moi qui suis un peu réac' (ce que je crois de plus en plus, et que je vais finir par accepter, ce n'est effectivement peut-être pas si grave).
Panta Rhei
Panta Rhei
Érudit

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Panta Rhei Mar 23 Fév 2016 - 5:57
Franchement, ok je viens de me lever, après deux heures de pseudo sommeil et là je trouve cette remarque déplacée. D'abord parce que le texte est bien rédigé, et qu'en relisant une fois je ne vois qu'une seule erreur sur je m'inscriS pas m'incriT.

En plus ce sujet a été abordé à maintes reprises, il ressort régulièrement sur le forum (il y a des fautes sur le forum)

L'heure me certainement plus ronchon qu'à la normale.

" je dois avoir (...) qui sait (...) " Cette tournure est-elle correcte? N'attend-on pas un subjonctif ici?

Je répondrai plus tard à Hugar... Bonne journée.




_________________
Signature:
géohistoire
géohistoire
Niveau 10

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par géohistoire Mar 23 Fév 2016 - 6:03
e-Wanderer a écrit:Bah ! C'est la même chose, non ? Le MEEF, c'est forme de une boucherie…
Sauf qu'avec le MEEF c'est l'étudiant qui se fait hacher.
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Grand sage

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par VicomteDeValmont Mar 23 Fév 2016 - 7:35
Le seul couac dans ton projet d'avenir c'est qu'après ton report de stage et l'obtention de ton M2 recherche, tu auras de nouveau un M2 MEEF à valider (mais pas à obtenir puisque tu seras déjà détenteur d'un master qui remplit la condition de diplôme du concours) avec mémoire pédagogique, validation d'UE, etc., tout en étant stagiaire à mi-temps. Ce qui ne te permettra pas de passer et réussir l'agrégation.
A toi de voir si tu as l'envie et le courage de t'infliger deux années de M2.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Complétement perdu Logo_s11, je m'y syndique !
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Pseudo Mar 23 Fév 2016 - 7:47
Mais pourquoi vouloir à tout pris devenir prof si ça ne te correspond pas et si le seul but est de ne jamais enseigner ? C'est pour faire plaisir à papa maman ? Ou bien ont-ils des moyens de pression très persuasifs ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
lapetitemu
lapetitemu
Expert

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par lapetitemu Mar 23 Fév 2016 - 9:36
Attention aussi, ce n'est peut-être pas le cas dans toutes les académies, mais avec les problèmes de recrutement, l'époque n'est pas favorable aux détachements pour contrat doctoral (beaucoup de refus en ce début d'année scolaire), ni aux détachements, ni (j'imagine) aux reports de stage.
Je n'aurai qu'un conseil : ne rentre surtout pas dans l'EN si tu n'en es pas convaincu !!! Si c'est d'argent dont tu as besoin, tente le contrat doctoral, et si ça ne marche pas, donne des cours particuliers, trouve quelque chose.
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par e-Wanderer Mar 23 Fév 2016 - 9:52
Attention aussi en ce qui concerne le contrat doctoral : beaucoup d'appelés et peu d'élus… (10% seulement des dossiers l'an dernier dans mon université).
avatar
hugar
Je viens de m'inscrire !

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par hugar Mer 24 Fév 2016 - 21:27
Zappons a écrit:Je ne voudrais surtout pas blesser, paraître malpoli, mais vraiment ce que je vais dire est quelque chose qui m'interpelle beaucoup.

Je suis vraiment très étonné de voir des étudiants en licence de lettres (qui en plus aspirent à devenir professeurs de français !), faire des fautes d'orthographe à plusieurs reprises.

Je sais très bien que ça arrive à tout le monde (moi le premier), surtout en écrivant rapidement sur un forum... J'imagine que c'est sans doute de l'inattention, mais comme ce n'est pas la première fois que je vois ça, j'en arrive à douter, et ça m'inquiète grandement pour l'avenir de l'apprentissage de l'écriture en France.

Désolé, encore une fois ce n'est pas du tout une attaque contre l'auteur de ce topic, mais vraiment je suis assez inquiet de cette situation.

Dans ma classe, quand je corrige les copies de Physique, même celles des meilleurs étudiants futurs ingénieurs potentiellement talentueux sont bourrées de fautes. D'ailleurs c'est bien simple, je crois que sur ma classe de 45 je dois avoir qu'une seule étudiante qui sait écrire avec un niveau de fin d'école primaire (à mon sens... et pourtant je n'ai que 29 ans). Alors quand je vois que même les profs de français ne savent plus écrire, je ne comprends pas bien où on va. Ou peut être que c'est moi qui suis un peu réac' (ce que je crois de plus en plus, et que je vais finir par accepter, ce n'est effectivement peut-être pas si grave).

Bonjour déjà,

Ce que vous semblez déplorer, il me semble, c'est que je ne m'exprime pas en "beau français" et il est vrai qu'en dehors de certains TD dirigés par des profs qui y sont sensibles je m'en dispense avec plaisir. D'autant qu'en plus de trouver cela pompeux et suranné je le considère d'un ridicule achevé sur un forum internet. Enfin, oui, j'ai fait une faute d'inattention (que vous n'avez pas manqué(e?) de me faire remarquer avec élégance) et croyez-bien que ça me coûte alors que pèsent sur mes frêles épaules l'avenir et la défense de notre belle langue (charge dont vous êtes dispensés en physique ô chanceux que vous êtes). Je n'aurai pas la mesquinerie de relever les quelques tournures étranges/absence de négation que j'ai (non là il n'y a pas de subjonctif) trouvées dans votre charge.
Excusez la sécheresse de ma réponse; si vous aviez, au moins partiellement, tenté de répondre à mes interrogations soyez sûr que je l'aurais pris différemment.
En espérant que tout ça ne soit que la conséquence de votre désœuvrement en cette période de vacances ou bien d'un trop-plein de vin vu l'heure tardive à laquelle vous avez posté,
Des gros poutous donc,

Ps: il ne faut pas confondre sérieux et esprit de sérieux, méditez là-dessus!

Merci aux autres je vais regarder tout ça et vous répondre bientôt!


Dernière édition par hugar le Jeu 25 Fév 2016 - 22:23, édité 3 fois
Zappons
Zappons
Niveau 7

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Zappons Jeu 25 Fév 2016 - 0:21
OK OK je m'excuse sincèrement, je ne voulais pas vous blesser, et c'est effectivement complètement injuste comme attaque envers vous, car il ne s'agissait que d'une erreur d'inattention comme il en arrive à tout le monde moi le premier, comme je le disais.

Si j'ai voulu dire ça (et encore une fois je le regrette, c'était malvenu) c'est parce qu'il n'est plus si rare que ces erreurs ne soient que des erreurs d'inattention : de plus en plus de jeunes enseignants de matières littéraires (mais je n'excuse pas non plus ceux des autres matières) ne maîtrisent vraiment plus l'orthographe, et ça m'effraie. Surtout quand il s'agit de profs de français, et si j'ai réagi c'est à cause d'une récente déconvenue : pendant les vacances j'ai vu un polycopié de contrôle de lecture de mon neveu en collège, et ça m'a scié. J'en suis malade, de me dire que maintenant même les profs de français ne savent plus écrire.

Voilà, du coup j'ai (mal) réagi en voyant votre post, et c'était tout-à-fait immérité, je m'en excuse encore. Désolé aussi pour le bruit, surtout qu'en plus on a parlé de ça mille fois, et je n'apporte strictement rien d'intéressant. Je me rends compte que je deviens un vieux grincheux qui râle tout le temps pour tout, à mon âge !... Je me fais peur...

Bref, je me tais. Smile sorry
Le Schtroumpfissime
Le Schtroumpfissime
Niveau 6

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Le Schtroumpfissime Jeu 25 Fév 2016 - 0:47
D'après la rumeur, le MEEF n'est qu'une vaste blague. Poursuivre un master recherche sera plus enrichissant pour toi.
Pourquoi ne pas tenter l'agrégation directement?

Par contre, sans vouloir polémiquer: tes deux messages contiennent des fautes. Sans aller jusqu'à pratiquer le beau langage évoqué précédemment, on peut quand même faire un effort pour écrire correctement quand on se destine à enseigner le français.

_________________
"Si on cueille pas les cerises tant qu'elles sont sur l'arbre, et bien on s'ra tintin pour le clafoutis." Roi Loth
Condorcet
Condorcet
Oracle

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Condorcet Jeu 25 Fév 2016 - 0:50
Hugar, il vaut mieux que ces fautes soient commises sur un forum que sur un tableau destiné aux élèves. Tu es ici sur un forum de professeurs du secondaire (en majorité) fréquenté aussi par des professeurs des écoles et quelques universitaires. Cela signifie que les points suivants seront mis en avant : moindre sélectivité du CAPES de lettres modernes, crise identitaire du métier d'enseignant (soumis à des injonctions contradictoires dont la transmission du savoir ne ressort pas - euphémisme - toujours gagnante), nécessité d'une information préalable avant tout choix. Il semble essentiel de glaner des expériences enseignantes et/ou académiques vécues et si possible, de première main (pas seulement sur un forum, aussi exhaustif se veut-il) : postuler à un poste de contractuel te permettrait de te confronter aux réalités du métier d'enseignant et recueillir des témoignages d'ATER, de vacataires, de chargés d'enseignement (ceux de ton université par exemple) dans l'enseignement supérieur te montrerait sans doute que le chemin qui mène à un poste de titulaire dans l'enseignement supérieur est long et ardu. Sans agrégation, obtenir un poste de maître de conférences en littérature (ce n'est pas l'intitulé exact d'ailleurs) ou en histoire relève de la gageure.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par JPhMM Jeu 25 Fév 2016 - 0:54
Je comprends mal en quoi s'exprimer en beau français serait pompeux et suranné.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Audrey
Audrey
Oracle

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Audrey Jeu 25 Fév 2016 - 0:58
Je ne résiste pas: il y des fautes dans le deuxième message d'Hugar...il faudra revoir l'accord sujet/verbe et l'accord du participe passé, j'en ai peur!

Si effectivement Hugar trouve suranné le fait de s'exprimer correctement, ma foi, je ne comprends même pas ce qu'il fait en poursuivant des études littéraires...

Pour prévenir toute remarque de sa part, je préfère préciser que malgré l'heure tardive, non, je ne suis pas ivre morte.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Audrey
Audrey
Oracle

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Audrey Jeu 25 Fév 2016 - 0:58
JPhMM a écrit:Je comprends mal en quoi s'exprimer en beau français serait pompeux et suranné.

Complétement perdu 2252222100

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Babsie
Babsie
Niveau 10

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Babsie Jeu 25 Fév 2016 - 1:17
Panta Rhei a écrit:
" je dois avoir (...) qui sait (...) " Cette tournure est-elle correcte? N'attend-on pas un subjonctif ici?

Je répondrai plus tard à Hugar... Bonne journée.




Je ne crois pas.
Babsie
Babsie
Niveau 10

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Babsie Jeu 25 Fév 2016 - 1:21
hugar a écrit:
Zappons a écrit:Je ne voudrais surtout pas blesser, paraître malpoli, mais vraiment ce que je vais dire est quelque chose qui m'interpelle beaucoup.

Je suis vraiment très étonné de voir des étudiants en licence de lettres (qui en plus aspirent à devenir professeurs de français !), faire des fautes d'orthographe à plusieurs reprises.

Je sais très bien que ça arrive à tout le monde (moi le premier), surtout en écrivant rapidement sur un forum... J'imagine que c'est sans doute de l'inattention, mais comme ce n'est pas la première fois que je vois ça, j'en arrive à douter, et ça m'inquiète grandement pour l'avenir de l'apprentissage de l'écriture en France.

Désolé, encore une fois ce n'est pas du tout une attaque contre l'auteur de ce topic, mais vraiment je suis assez inquiet de cette situation.

Dans ma classe, quand je corrige les copies de Physique, même celles des meilleurs étudiants futurs ingénieurs potentiellement talentueux sont bourrées de fautes. D'ailleurs c'est bien simple, je crois que sur ma classe de 45 je dois avoir qu'une seule étudiante qui sait écrire avec un niveau de fin d'école primaire (à mon sens... et pourtant je n'ai que 29 ans). Alors quand je vois que même les profs de français ne savent plus écrire, je ne comprends pas bien où on va. Ou peut être que c'est moi qui suis un peu réac' (ce que je crois de plus en plus, et que je vais finir par accepter, ce n'est effectivement peut-être pas si grave).

Bonjour déjà,

Ce que vous semblez déplorer, il me semble, c'est que je ne m'exprime pas en "beau français" et il est vrai qu'en dehors de certains TD dirigés par des profs qui y sont sensibles je m'en dispense avec plaisir. D'autant qu'en plus de trouver cela pompeux et suranné je le considère d'un ridicule achevé sur un forum internet.

C'est assez dommage de la part de quelqu'un qui prétend poursuivre des études littéraires et devenir un mentor dans le domaine.
avatar
Gisèle
Niveau 4

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Gisèle Jeu 25 Fév 2016 - 1:24
C'est un fait avéré que les profs de français, bien souvent ici et aussi ailleurs manifestent par des fautes autrefois jugées indignes une certaine manière d'indigence, d'indolence, mélange d'irresponsabilité, d'inconscience (si, si).

Inconscience de ce qu'est la pratique d'une langue exigeante (relire cinq ou six fois un mail pour être sûr d'en avoir extirpé toutes les fautes, d'orthographe de syntaxe ou simplement de frappe, d'en avoir vérifié le style en fonction de l'effet que l'on veut produire) et aussi de l'effet désastreux sur cette pratique de nos "environnements numériques".

Le prof de français moyen n'est plus nécessairement un authentique littéraire, celui qui connaît la langue, la fait vivre, la défend bec et ongles. S'il est manifeste que ce profil-là a nettement tendance à disparaître, on peut comprendre le désarroi de certains d'entre nous ici.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par JPhMM Jeu 25 Fév 2016 - 1:33
Il me semble que serait depuis peu admise une certaine confusion entre niveaux de langue et correction de la langue, en cela que des fautes seraient justifiables, voire attendues, dans une langue courante ou familière. Je présume que la société de communication maximale n'est pas tout à fait étrangère à cela.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Zappons
Zappons
Niveau 7

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Zappons Jeu 25 Fév 2016 - 1:54
À vrai dire, je ne parlais même pas des tournures de phrases ou du "beau langage", mais bien plus basiquement des grossières fautes d'orthographe niveau fin d'école primaire (en tout cas dans mon référentiel). Je trouvais déjà ça assez peu acceptable chez mes collègues de physique (par exemple), mais des profs de français !!!  :shock: Ca me troue le… postérieur. Je trouve ça vraiment incroyable, c'est pour moi exactement comme si un prof de maths ne savait pas calculer 3+2, quoi...

Ceci dit, je ne sais plus où j'ai lu très récemment (dans des propos rapportés d'un IPR de Lettres, je crois) qu'il fallait effectivement s'attendre désormais à voir des profs de français ne sachant plus écrire sans faute d'orthographe, et qu'il s'agissait là d'une évolution normale à accepter.
Ascagne
Ascagne
Sage

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Ascagne Jeu 25 Fév 2016 - 1:57
Je suis passé par le master recherche et je ne connais le master MEEF qu'indirectement ; mais je tends à penser que si l'on recherche un certain épanouissement intellectuel, le master recherche est tout indiqué.
Il est vrai que, comparativement, le master MEEF assure un accès plus rapide à l'emploi, puisqu'il ouvre la voie vers le CAPES, qui est plus accessible que l'agrégation en lettres modernes. Toutefois, j'ai l'impression qu'un étudiant engagé dans cette voie-là ayant un niveau permettant d'envisager sérieusement l'agrégation, risque de se retrouver bloqué comme l'indique VicomteDeValmont.
Il me semble que la situation idéale pour préparer l'agrégation, au moins la première tentative, c'est une année qui lui soit spécifiquement consacrée (j'ai bien peur que ce soit encore plus qu'avant un luxe que peuvent se permettre avant tout les étudiants ayant la chance d'avoir une situation favorisée et le filet de sécurité des parents, ce qui pose évidemment problème), en ayant pensé au concours en amont de la préparation proprement dite du programme de la session concernée ; plus l'on s'éloigne de cette situation, plus cela devient compliqué à gérer.
Concernant la rémunération du doctorat, la situation la plus avantageuse est le contrat doctoral. Il me semble que son attribution peut être conditionnée au fait d'être agrégé ou peut être considérée comme sérieuse s'il y a au minimum admissibilité au concours (c'est ainsi que l'affaire a été perçue dans ma fac). Je crois que la procédure exacte varie selon l'université, mais la règle générale est que la concurrence est rude, les contrats peu nombreux : il faut tout simplement avoir le meilleur dossier possible.

JPhMM a écrit:Il me semble que serait depuis peu admise une certaine confusion entre niveaux de langue et correction de la langue, en cela que des fautes seraient justifiables, voire attendues, dans une langue courante ou familière.
Tout à fait, JPhMM.

En outre, en ce qui concerne la question, cette fois-ci, du style lui-même, il me semble qu'à une époque où dominent des biais de communication comme Twitter et Facebook sur la toile, le forum de discussion, malgré les traits caractéristiques qu'on peut lui attribuer généralement et qui ne sont pas forcément consensuels (un exemple simple : tutoie-t-on, vouvoie-t-on, oscille-t-on entre les deux selon la situation, le caractère auguste et vénérable de l'interlocuteur, son rang sur le forum et dans la société, etc.), n'est pas intrinsèquement contraint par ceux-ci ; mieux, c'est l'outil (ou l'un des outils) de discussion sur Internet le plus approprié à des échanges pouvant être sérieux, bien bâtis, plus ou moins recherchés, qu'ils soient longs ou courts (il y a des concetti collector, parfois) - pourquoi pas ? En tout cas, sur les forums comme Neoprofs, c'est, évidemment, possible.

Gisèle a écrit:relire cinq ou six fois un mail pour être sûr d'en avoir extirpé toutes les fautes
Cela me fait penser aux courriels des étudiants. J'aimerais parvenir à leur inculquer l'idée qu'un courriel de demande de renseignement/de conseil (etc.), surtout s'il est très court, doit être parfait, d'autant plus qu'ils sont censés suivre des études de lettres. Je me dis qu'ils sont peut-être plus précautionneux en la matière envers les maîtres de conférences et les professeurs d'université qu'envers un jeune doctorant, mais je n'en suis pas sûr.


Dernière édition par Ascagne le Jeu 25 Fév 2016 - 2:19, édité 1 fois
Zenxya
Zenxya
Grand sage

Complétement perdu Empty Re: Complétement perdu

par Zenxya Jeu 25 Fév 2016 - 2:06
Nous pouvons lui souhaiter la bienvenue quand même !
:bienv:

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum