Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
archeboc
Esprit éclairé

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par archeboc Mar 23 Fév 2016 - 17:13
http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/02/23/concours-de-l-enseignement-une-selectivite-a-geometrie-variable_4870134_4401467.html

Je ne mets pas d'extrait. Cela vous évite un ulcère.

Edit : la modération me demande de mettre un extrait. C'est comme la peau de l'ours, chez les esquimaux, qui revient non pas à celui qui le tue, mais à celui qui le premier l'a vu.

La modération a toujours raison :
Le Monde a écrit:Historien de l’éducation, Claude Lelièvre juge absurde de parler de « baisse de niveau ». « Il y a encore dix ans, rappelle-t-il, avant la réforme qui a fait obligation aux profs des écoles d’avoir un master comme dans le secondaire, ils étaient recrutés au niveau licence. Comment évoquer une baisse de niveau s’ils ont un diplôme bac + 5  ?  »


Dernière édition par archeboc le Mer 24 Fév 2016 - 23:18, édité 2 fois
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Pierre-Henri Mar 23 Fév 2016 - 17:21
Véronique Soulé n'a visiblement pas pris la peine de consulter les rapports de jury, comme celui de Lettres cette année, on ne peut plus limpide. Une belle leçon de journalisme.
Artysia
Artysia
Vénérable

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Artysia Mar 23 Fév 2016 - 17:26
Ca serait pourtant bien d'avoir un extrait archeboc, je te laisse choisir celui que tu veux et le rajouter Wink
ben2510
ben2510
Expert

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par ben2510 Mar 23 Fév 2016 - 17:31
Historien de l’éducation, Claude Lelièvre juge absurde de parler de « baisse de niveau ». « Il y a encore dix ans, rappelle-t-il, avant la réforme qui a fait obligation aux profs des écoles d’avoir un master comme dans le secondaire, ils étaient recrutés au niveau licence. Comment évoquer une baisse de niveau s’ils ont un diplôme bac + 5  ?  »

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement 1427763993 Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement 1427763993 Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement 1427763993 Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement 3284587592 Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement 3284587592 Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement 3284587592 :mdr3: :mdr3: :mdr3:

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Bouboule
Grand sage

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Bouboule Mar 23 Fév 2016 - 17:34
Allez moi j'en cite un :

Le Monde a écrit:Historien de l’éducation, Claude Lelièvre juge absurde de parler de « baisse de niveau ». « Il y a encore dix ans, rappelle-t-il, avant la réforme qui a fait obligation aux profs des écoles d’avoir un master comme dans le secondaire, ils étaient recrutés au niveau licence. Comment évoquer une baisse de niveau s’ils ont un diplôme bac + 5  ?  »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/02/23/concours-de-l-enseignement-une-selectivite-a-geometrie-variable_4870134_4401467.html#PyRZU2HGGGwZUsXA.99

Non, mais ce gars n'est pas historien, ce n'est pas possible ou il n'a pas dit ça, ou il est ironique et critique le niveau bac+5, ce que Véronique Soulé n'a pas compris.

Après réflexion, je comprends que "le niveau" est un terme trop vague. Le niveau de diplôme a augmenté parmi les recrutés mais le niveau disciplinaire pour obtenir le diplôme de niveau supérieur a baissé.

Edit : grillé de 3 min par ben
ben2510
ben2510
Expert

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par ben2510 Mar 23 Fév 2016 - 17:40
Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement 2252222100
Clairement c'est le même passage qui nous a choqués tous deux.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Bouboule
Grand sage

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Bouboule Mar 23 Fév 2016 - 17:43
Effectivement.
avatar
pignolo
Niveau 6

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par pignolo Mar 23 Fév 2016 - 21:24
C'est surtout qu'essentiellement un certifié actuel est recruté avec un niveau L3 disciplinaire pur.
Il fait ensuite un M1 MEEF (on en pense ce qu'on en veut, mais ce n'est pas un M1 de maths) puis son M2 est validé au travers de son stage de fonctionnaire.

On a donc une constance disciplinaire absolue du niveau de recrutement minimal. Et évidemment, évoquer aussi le niveau et la sélectivité desdits diplômes et concours à l'heure actuelle, c'est achever la bête agonisante.
avatar
Bouboule
Grand sage

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Bouboule Mar 23 Fév 2016 - 23:11
@pignolo a écrit:C'est surtout qu'essentiellement un certifié actuel est recruté avec un niveau L3 disciplinaire pur.
Il fait ensuite un M1 MEEF (on en pense ce qu'on en veut, mais ce n'est pas un M1 de maths) puis son M2 est validé au travers de son stage de fonctionnaire.

On a donc une constance disciplinaire absolue du niveau de recrutement minimal. Et évidemment, évoquer aussi le niveau et la sélectivité desdits diplômes et concours à l'heure actuelle, c'est achever la bête agonisante.

Non, en fait vu la baisse des heures disciplinaires sur l'ensemble de la scolarité et le baisse du contenu en L1 notamment.
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Marcel Khrouchtchev Mar 23 Fév 2016 - 23:14
Considérer le MEEF comme un "bac+5" est effectivement une escroquerie intellectuelle.
Quant au niveau disciplinaire de la L3 et son évolution, je pense que cela doit dépendre des lieux et des disciplines. Franchement, j'ai des L3 vraiment très bons cette année et on fait des choses poussées avec eux.
avatar
pignolo
Niveau 6

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par pignolo Mar 23 Fév 2016 - 23:15
@Bouboule a écrit:
@pignolo a écrit:C'est surtout qu'essentiellement un certifié actuel est recruté avec un niveau L3 disciplinaire pur.
Il fait ensuite un M1 MEEF (on en pense ce qu'on en veut, mais ce n'est pas un M1 de maths) puis son M2 est validé au travers de son stage de fonctionnaire.

On a donc une constance disciplinaire absolue du niveau de recrutement minimal. Et évidemment, évoquer aussi le niveau et la sélectivité desdits diplômes et concours à l'heure actuelle, c'est achever la bête agonisante.

Non, en fait vu la baisse des heures disciplinaires sur l'ensemble de la scolarité et le baisse du contenu en L1 notamment.

Oui nous sommes bien d'accord, je me suis mal exprimé au travers de l'adjectif "absolue".
avatar
Bouboule
Grand sage

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Bouboule Mar 23 Fév 2016 - 23:16
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Considérer le MEEF comme un "bac+5" est effectivement une escroquerie intellectuelle.
Quant au niveau disciplinaire de la L3 et son évolution, je pense que cela doit dépendre des lieux et des disciplines. Franchement, j'ai des L3 vraiment très bons cette année et on fait des choses poussées avec eux.

Il n'y a pas de crise de recrutement en H-G, non ?
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Marcel Khrouchtchev Mar 23 Fév 2016 - 23:17
@Bouboule a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Considérer le MEEF comme un "bac+5" est effectivement une escroquerie intellectuelle.
Quant au niveau disciplinaire de la L3 et son évolution, je pense que cela doit dépendre des lieux et des disciplines. Franchement, j'ai des L3 vraiment très bons cette année et on fait des choses poussées avec eux.

Il n'y a pas de crise de recrutement en H-G, non ?

Pour l'instant ça peut aller.
Il y a encore plus de candidats que de postes et il y a une vraie sélection à l'oral.
Après, au CAPES, il y a toujours des mauvais qui passent. Mais ça a toujours été le cas.
VinZT
VinZT
Grand sage

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par VinZT Mar 23 Fév 2016 - 23:31
Visiblement le carnet d'adresse de cette journaliste concernant l'EN s'arrête à Lelièvre et l'UNSA ... ça promet.

J'ai aussi appris ce qu'était que le MEEF, grâce à gogole, merci à vous ...

J'imaginais déjà des trucs: (Manifeste Enorme des Etudiants Fatigués, Maman Elle Est Forte, Magistère Ereintant Et Futile, etc)

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
ben2510
ben2510
Expert

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par ben2510 Mar 23 Fév 2016 - 23:55
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Considérer le MEEF comme un "bac+5" est effectivement une escroquerie intellectuelle.
Quant au niveau disciplinaire de la L3 et son évolution, je pense que cela doit dépendre des lieux et des disciplines. Franchement, j'ai des L3 vraiment très bons cette année et on fait des choses poussées avec eux.
Voila, c'est exactement ça.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
jésus
Habitué du forum

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par jésus Mer 24 Fév 2016 - 10:03
Bon,

Je vais mettre mon nez dedans en disant qu'il y a bac +5 et bac+5 et lire que les bac +5 ne valent rien en général est erroné.

Un master recherche disciplinaire, c'est du boulot, on ne l'a pas en claquant des doigts ou dans une pochette surprise. Et il y a encore une différence entre ceux qui en on fait un et ceux qui n'en n'ont pas fait. Tout le monde ne peut pas ou n'est pas capable d'en avoir un , ni de l'avoir avec mention. Bref, ça veut encore dire quelque chose.

Et pour être cash, voir dénigrer ses diplômes sous prétexte que le niveau "baisse" , moi ça me fait fuir et ça m'effraye. C'est aussi profond que "après moi le déluge", "après moi tout le monde est mauvais" . Même une licence avec mention, je vous garantis que j'ai pas fait semblant de bosser pour l'avoir...

Et puis ne pas se poser la question de la qualité de la préparation aux concours, qui est un autre "trip" qu'un cursus universitaire. Il faut un formatage pour que les connaissances acquises rentre dans le format concours. Même les facs prétendument réputées ne sont parfois pas à la hauteur de ce qu'elles annoncent? ( je me rappelle des facs désertes après les écrits de l'agrég, le très faible nombre de colles que l'étudiant lambda passaient, l'absence de vrai suivi).

Et si on méprisait un peu moins les étudiants qui ont réussi à avoir un bac+5 en leur proposant une préparation correcte aux concours ou en leur montrant de la considération, ils seraient peut être plus nombreux à s'inscrire...
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Marcel Khrouchtchev Mer 24 Fév 2016 - 10:07
Tu dis exactement la même chose que moi! Il y a des masters qui ont une valeur et heureusement!
Finrod
Finrod
Expert

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Finrod Mer 24 Fév 2016 - 10:13
Jésus n'a pas tout compris. Seul le MEEF = Bac + 5 est moqué, précisément parce qu'il ne contient que peu (ou pas ?) de disciplinaire.    
C'est une sorte de préformation en pédagogie théorique et didactique "pour" le métier d'enseignant qui est requalifiée en BAC+5 artificiellement.

Du coup les étudiants qui en sortent ont mécaniquement un niveau L3 disciplinaire.  Si on ajoute à cela que la barre du concours baisse d'année en année et que de nombreuses bases du L3 ne sont pas acquises, on peut préciser que leur niveau L3 est plus de l'ordre, pour les derniers admis (et ceux-ci uniquement) du L3 obtenu à l'arrache au repêchage et avec coup de bol, que du L3 obtenu du premier coup voir avec mention AB.
avatar
jésus
Habitué du forum

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par jésus Mer 24 Fév 2016 - 10:16
Certes, mais demander d'avoir un bac+5 pour un concours de l'enseignement, ça peut être disciplinaire et pas forcément MEEF. On peut aussi demander d'avoir ce m2 MEEF à des étudiants qui ont déjà un m2 recherche et ils se retrouvent dans le même "panier" des "nuls"
Ma'am
Ma'am
Érudit

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Ma'am Mer 24 Fév 2016 - 10:18
@pignolo a écrit:C'est surtout qu'essentiellement un certifié actuel est recruté avec un niveau L3 disciplinaire pur.
Il fait ensuite un M1 MEEF (on en pense ce qu'on en veut, mais ce n'est pas un M1 de maths) puis son M2 est validé au travers de son stage de fonctionnaire.

On a donc une constance disciplinaire absolue du niveau de recrutement minimal. Et évidemment, évoquer aussi le niveau et la sélectivité desdits diplômes et concours à l'heure actuelle, c'est achever la bête agonisante.

Pour les PE, un nombre non négligeable suit le cursus Licence de sciences de l'éducation et MEEF. Au niveau disciplinaire, c'est très léger.
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Marcel Khrouchtchev Mer 24 Fév 2016 - 10:19
@jésus a écrit:Certes, mais demander d'avoir un bac+5 pour un concours de l'enseignement, ça peut être disciplinaire et pas forcément MEEF.

Le fait est que peu d'étudiants, surtout en province, font ce choix. Nos meilleurs L3 qui veulent être enseignants vont en MEEF, faute de temps et d'argent pour allonger le parcours.

@jésus a écrit:On peut aussi demander d'avoir ce m2 MEEF à des étudiants qui ont déjà un m2 recherche et ils se retrouvent dans le même "panier" des "nuls"

Précisément non, ils ne sont pas le "même panier". Et personne ne parle de "nuls". Je le répète, certains de nos meilleurs L3 vont en MEEF. Ils ne sont pas nuls, mais ils obtiennent un master qui ne vaut rien et ils en sont, eux, les premières victimes.
avatar
jésus
Habitué du forum

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par jésus Mer 24 Fév 2016 - 10:20
Quelqu'un qui sortirait de socio, philo etc, n'a pas non plus à la base un niveau disciplinaire dans les matières enseignées.
Je connais pourtant quelqu'un qui sort de socio et une autre de philo et qui font de bons PE...


Dernière édition par jésus le Mer 24 Fév 2016 - 10:29, édité 1 fois
Finrod
Finrod
Expert

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Finrod Mer 24 Fév 2016 - 10:22
@jésus a écrit:Certes, mais demander d'avoir un bac+5 pour un concours de l'enseignement, ça peut être disciplinaire et pas forcément MEEF. On peut aussi demander d'avoir ce m2 MEEF à des étudiants qui ont déjà un m2 recherche et ils se retrouvent dans le même "panier" des "nuls"

Non dire que le niveau n'est pas garanti et que l'on recrute bas, ne signifie pas, comme je l'ai précisé dans ma phrase, que l'on recrute tout le monde au niveau le plus bas.  
Le problème est que même une légère perméabilité à un niveau insuffisant suffit à discréditer un diplôme ou un concours... car c'est la preuve qu'il ne garanti pas le niveau souhaité.

Les premiers à en pâtir, nous le remarquons tout deux, sont ceux qui ont bien un niveau suffisant, voir bon, mais ne peuvent plus le prouver par ce diplôme/concours !
Euphémia
Euphémia
Niveau 8

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Euphémia Mer 24 Fév 2016 - 10:23
N'est pas évoquée dans cet article la réforme même des concours à la suite de laquelle la part du disciplinaire dans les épreuves a été considérablement réduite. En Lettres modernes, par exemple, nombre de candidats obtiennent le CAPES sans avoir la moindre notion d'ancien français, qui ne porte plus que sur 5 points et fait souvent l'objet d'une impasse.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Finrod
Finrod
Expert

Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement Empty Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

par Finrod Mer 24 Fév 2016 - 10:24
@jésus a écrit:Quelqu'un qui sortirait de socio, philo etc, n'a pas non plus à la base un niveau disciplinaire dans les métiers d'enseignement.

C'est quoi un "niveau disciplinaire dans les métiers de l'enseignement" ?

l'enseignement n'est pas une discipline.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum