Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
DesolationRow
Monarque

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par DesolationRow Mer 23 Mar 2016 - 15:24
Elyas a écrit:
Isis39 a écrit:
Honchamp a écrit:
Elyas a écrit:

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

N'y aurait-il pas un peu de victimisation ?

L'HG régulièrement attaquées ?
Certes il y eu la disparition en TS, mais suivie du retour ! (Avec des programmes discutables, certes).

Mais à part ça ?
L'HG est présente dans tous les cursus, bacs généraux et technologiques, bacs pros, CAP.
L'HG est présente aux épreuves de tous les bacs et à l'écrit du DNB.
L'HG ne subit pas les lubies programmatiques qui consistent à fonctionner par cyles. Nos programmes sont
annuels.

Quand l'histoire est violemment attaquée, les intellectuels, journalistes, etc...interviennent. Avec des résultats qu'on peut discuter, mais qui bénéficie tout de même à la discipline (Voir l'affaire des TS). Quand les STI subissent une réduction drastique, avec un "plan social" pour les profs, est-ce que les médias, les académiciens, etc, s'en émeuvent ?

Au lycée, l'HG récupère souvent pas mal d'heures grâce à l'AP et aux TPE.
Mes collègues envient souvent l'HG car nous pouvons faire participer nos élèves à un tas de concours, participer à un tas d'actions. (Après, on aime ou on n'aime pas).
Les profs d'HG peuvent postuler pour des missions d'action culturelle et donc être missionnés dans des musées, châteaux...Pistes quand on commence à s'ennuyer en établissement ou pour aller s'aérer l'esprit...

Grâce à leurs 3 heures de cours en collège, à leur présence à l'écrit du DNB, les profs d'histoire comptent souvent aux yeux des élèves et des parents, davantage que les disciplines à "1h30" ou "1h".
Les émissions du type "Des racines et des ailes", "Secrets d'histoire", quoi que ça vale, les émissions radio (France Inter, Europe 1, à 13 h 30), nous servent plus qu'elles ne nous desservent, car en gros, elles légitiment nos heures de cours.
Et bon an, mal an, on garde nos 3 heures de cours... Espère-t-on former les scientifiques et l'ingénieur de l'avenir avec 1 h 30 de Sc Phy,  et 1 h 30 de SVT, de plus en plus transformées en recherche sur dossiers qui plus est ? (Mais 4 h d'EPS en 6ème !).

Enfin, on cause français (niveau de langue utilisé à dessein), on raconte des histoires aux élèves, que ce soit en histoire, en géo, en Ed Civ, nous n'avons pas de pré-requis gigantesques...Bref, je pense que notre matière est la plus facile à faire passer aux élèves...(Va en parler aux collègues de langues, de maths, de physique, où il y a de vrais pré-requis. en clair, on est noyé/on est noyé ! ).

Alors "régulièrement attaquée" ?????? : il y a pire !
"Violemment attaquée" ???????

Elyas, tu ne serais pas un peu trop porté à te plaindre ?
Et tu ne serais pas un peu trop porté à l'hyperbole ?

Je crois que tu ne sais pas ce qui a failli se passer pour l'HG, notamment à cause de cela : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/03/23032016Article635943126320157854.aspx

Non, apparemment, elle ne sait pas qu'on est passé à deux doigts des 1h30 par semaine de la 6e à la 3e.

Cela aurait été dommage.
Tiens, le latin, lui, passe à 0h.
avatar
lisette83
Érudit

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par lisette83 Mer 23 Mar 2016 - 15:25
Elyas a écrit:Je finis mes formations demain. J'ai rencontré en formation 200 collègues d'HG. Leur avis sur la réforme varie selon les bassins, les établissements et les convictions. J'ai vu des gens blasés ou assommés parfois mais tous étaient respectueux et intéressés par ce que moi et mes collègues formateurs proposions. Hier, deux collègues sont venus me voir pour me demander si ce que je présentais était vraiment ce que je faisais. La réponse était oui et les travaux d'élèves dans mon sac confirmaient mes affirmations.

Cette réforme est sans commune mesure. Le rôle des formateurs est de donner des pistes. Ce n'est ni un pouvoir ni une étalage de son égo mais bien une responsabilité et un rôle de serviteur loyal envers les collègues. J'espère avoir fait de mon mieux (bon, les gens des bassins où je forme me connaissent depuis longtemps et savent mes marottes comme la compétence "Coopérer et mutualiser" ou "Pratiquer les différents langages de l'HG").
Si les formateurs sont satisfaits, c'est l'essentiel...
avatar
lisette83
Érudit

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par lisette83 Mer 23 Mar 2016 - 15:26
DesolationRow a écrit:
Elyas a écrit:
Isis39 a écrit:
Honchamp a écrit:

N'y aurait-il pas un peu de victimisation ?

L'HG régulièrement attaquées ?
Certes il y eu la disparition en TS, mais suivie du retour ! (Avec des programmes discutables, certes).

Mais à part ça ?
L'HG est présente dans tous les cursus, bacs généraux et technologiques, bacs pros, CAP.
L'HG est présente aux épreuves de tous les bacs et à l'écrit du DNB.
L'HG ne subit pas les lubies programmatiques qui consistent à fonctionner par cyles. Nos programmes sont
annuels.

Quand l'histoire est violemment attaquée, les intellectuels, journalistes, etc...interviennent. Avec des résultats qu'on peut discuter, mais qui bénéficie tout de même à la discipline (Voir l'affaire des TS). Quand les STI subissent une réduction drastique, avec un "plan social" pour les profs, est-ce que les médias, les académiciens, etc, s'en émeuvent ?

Au lycée, l'HG récupère souvent pas mal d'heures grâce à l'AP et aux TPE.
Mes collègues envient souvent l'HG car nous pouvons faire participer nos élèves à un tas de concours, participer à un tas d'actions. (Après, on aime ou on n'aime pas).
Les profs d'HG peuvent postuler pour des missions d'action culturelle et donc être missionnés dans des musées, châteaux...Pistes quand on commence à s'ennuyer en établissement ou pour aller s'aérer l'esprit...

Grâce à leurs 3 heures de cours en collège, à leur présence à l'écrit du DNB, les profs d'histoire comptent souvent aux yeux des élèves et des parents, davantage que les disciplines à "1h30" ou "1h".
Les émissions du type "Des racines et des ailes", "Secrets d'histoire", quoi que ça vale, les émissions radio (France Inter, Europe 1, à 13 h 30), nous servent plus qu'elles ne nous desservent, car en gros, elles légitiment nos heures de cours.
Et bon an, mal an, on garde nos 3 heures de cours... Espère-t-on former les scientifiques et l'ingénieur de l'avenir avec 1 h 30 de Sc Phy,  et 1 h 30 de SVT, de plus en plus transformées en recherche sur dossiers qui plus est ? (Mais 4 h d'EPS en 6ème !).

Enfin, on cause français (niveau de langue utilisé à dessein), on raconte des histoires aux élèves, que ce soit en histoire, en géo, en Ed Civ, nous n'avons pas de pré-requis gigantesques...Bref, je pense que notre matière est la plus facile à faire passer aux élèves...(Va en parler aux collègues de langues, de maths, de physique, où il y a de vrais pré-requis. en clair, on est noyé/on est noyé ! ).

Alors "régulièrement attaquée" ?????? : il y a pire !
"Violemment attaquée" ???????

Elyas, tu ne serais pas un peu trop porté à te plaindre ?
Et tu ne serais pas un peu trop porté à l'hyperbole ?

Je crois que tu ne sais pas ce qui a failli se passer pour l'HG, notamment à cause de cela : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/03/23032016Article635943126320157854.aspx

Non, apparemment, elle ne sait pas qu'on est passé à deux doigts des 1h30 par semaine de la 6e à la 3e.

Cela aurait été dommage.
Tiens, le latin, lui, passe à 0h.
+1
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Daphné Mer 23 Mar 2016 - 15:26
lisette83 a écrit:
Elyas a écrit:Je finis mes formations demain. J'ai rencontré en formation 200 collègues d'HG. Leur avis sur la réforme varie selon les bassins, les établissements et les convictions. J'ai vu des gens blasés ou assommés parfois mais tous étaient respectueux et intéressés par ce que moi et mes collègues formateurs proposions. Hier, deux collègues sont venus me voir pour me demander si ce que je présentais était vraiment ce que je faisais. La réponse était oui et les travaux d'élèves dans mon sac confirmaient mes affirmations.

Cette réforme est sans commune mesure. Le rôle des formateurs est de donner des pistes. Ce n'est ni un pouvoir ni une étalage de son égo mais bien une responsabilité et un rôle de serviteur loyal envers les collègues. J'espère avoir fait de mon mieux (bon, les gens des bassins où je forme me connaissent depuis longtemps et savent mes marottes comme la compétence "Coopérer et mutualiser" ou "Pratiquer les différents langages de l'HG").
Si les formateurs sont satisfaits, c'est l'essentiel...

diable
ben2510
ben2510
Expert spécialisé

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par ben2510 Mer 23 Mar 2016 - 15:28
Je plussoie.
Je crois que  le terme technique pour ce qui est arrivé à la Physique au lycée ces dernières années (en particulier le lien avec les maths) est : boucherie.

(Je réponds à Gauvain)


Dernière édition par ben2510 le Mer 23 Mar 2016 - 15:34, édité 1 fois

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Elyas
Elyas
Empereur

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Elyas Mer 23 Mar 2016 - 15:28
DesolationRow a écrit:
Elyas a écrit:
Isis39 a écrit:
Honchamp a écrit:

N'y aurait-il pas un peu de victimisation ?

L'HG régulièrement attaquées ?
Certes il y eu la disparition en TS, mais suivie du retour ! (Avec des programmes discutables, certes).

Mais à part ça ?
L'HG est présente dans tous les cursus, bacs généraux et technologiques, bacs pros, CAP.
L'HG est présente aux épreuves de tous les bacs et à l'écrit du DNB.
L'HG ne subit pas les lubies programmatiques qui consistent à fonctionner par cyles. Nos programmes sont
annuels.

Quand l'histoire est violemment attaquée, les intellectuels, journalistes, etc...interviennent. Avec des résultats qu'on peut discuter, mais qui bénéficie tout de même à la discipline (Voir l'affaire des TS). Quand les STI subissent une réduction drastique, avec un "plan social" pour les profs, est-ce que les médias, les académiciens, etc, s'en émeuvent ?

Au lycée, l'HG récupère souvent pas mal d'heures grâce à l'AP et aux TPE.
Mes collègues envient souvent l'HG car nous pouvons faire participer nos élèves à un tas de concours, participer à un tas d'actions. (Après, on aime ou on n'aime pas).
Les profs d'HG peuvent postuler pour des missions d'action culturelle et donc être missionnés dans des musées, châteaux...Pistes quand on commence à s'ennuyer en établissement ou pour aller s'aérer l'esprit...

Grâce à leurs 3 heures de cours en collège, à leur présence à l'écrit du DNB, les profs d'histoire comptent souvent aux yeux des élèves et des parents, davantage que les disciplines à "1h30" ou "1h".
Les émissions du type "Des racines et des ailes", "Secrets d'histoire", quoi que ça vale, les émissions radio (France Inter, Europe 1, à 13 h 30), nous servent plus qu'elles ne nous desservent, car en gros, elles légitiment nos heures de cours.
Et bon an, mal an, on garde nos 3 heures de cours... Espère-t-on former les scientifiques et l'ingénieur de l'avenir avec 1 h 30 de Sc Phy,  et 1 h 30 de SVT, de plus en plus transformées en recherche sur dossiers qui plus est ? (Mais 4 h d'EPS en 6ème !).

Enfin, on cause français (niveau de langue utilisé à dessein), on raconte des histoires aux élèves, que ce soit en histoire, en géo, en Ed Civ, nous n'avons pas de pré-requis gigantesques...Bref, je pense que notre matière est la plus facile à faire passer aux élèves...(Va en parler aux collègues de langues, de maths, de physique, où il y a de vrais pré-requis. en clair, on est noyé/on est noyé ! ).

Alors "régulièrement attaquée" ?????? : il y a pire !
"Violemment attaquée" ???????

Elyas, tu ne serais pas un peu trop porté à te plaindre ?
Et tu ne serais pas un peu trop porté à l'hyperbole ?

Je crois que tu ne sais pas ce qui a failli se passer pour l'HG, notamment à cause de cela : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/03/23032016Article635943126320157854.aspx

Non, apparemment, elle ne sait pas qu'on est passé à deux doigts des 1h30 par semaine de la 6e à la 3e.

Cela aurait été dommage.
Tiens, le latin, lui, passe à 0h.

Si le collège décide de ne pas donner l'enseignement de complément et, s'il est créé, les horaires ont effectivement baissé de 1h pour chaque niveau, ce qui est un second problème.
Sophie38
Sophie38
Fidèle du forum

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Sophie38 Mer 23 Mar 2016 - 15:35
Cela fait longtemps que je n'ai pas lu ce topic, mais à parcourir les pages 10 et 11, je crois que la Réforme a gagné : dissensions de tous les côtés.
J'avoue que j'espérais que cela ne soit pas ainsi ... Je suis triste.
natha
natha
Niveau 3

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par natha Mer 23 Mar 2016 - 15:38
Elyas a écrit:
prof2maths a écrit:
Comment réagiras-tu lorsque ta discipline sera attaquée de la sorte?

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

Je dois te contredire , Elyas notre discipline souffre moins que les lettres et les mathématiques .Nous avons la chance de ne pas enseigner une matière cumulative et nos élèves peuvent repartir "à peu près " d'un bon pied chaque année .Nous pouvons varier les exercices et nus sommes relativement bien défendus au niveau national par l'association .Les profs de maths n'ont personne pour les défendre et ils font "souffrir " nos chers élèves tout comme nos collègues de lettres .
A chaque pré-rentrée lors des bilans du DNB on voit bien l'écart de points (en notre faveur ) entre notre matière et les maths ou français et le principal est plus soucieux de ces 2 matières que de la notre .
Ceux qui s'en prennent à l'histoire sont souvent des politiques qui n'ont pas lu un programme et ne vont plus dans des salles de classe mais nous sommes relativement tranquilles , nos programmes ne changent pas énormément dans cette réforme .
Elyas
Elyas
Empereur

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Elyas Mer 23 Mar 2016 - 15:42
natha a écrit:
Elyas a écrit:
prof2maths a écrit:
Comment réagiras-tu lorsque ta discipline sera attaquée de la sorte?

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

Je dois te contredire , Elyas notre discipline souffre moins que les lettres et les mathématiques .Nous avons la chance de ne pas enseigner une matière cumulative et nos élèves peuvent repartir "à peu près " d'un bon pied chaque année .Nous pouvons varier les exercices et nus sommes relativement bien défendus au niveau national par l'association .Les profs de maths n'ont personne pour les défendre et ils font "souffrir " nos chers élèves tout comme nos collègues de lettres .
A chaque pré-rentrée lors des bilans du DNB on voit bien l'écart de points (en notre faveur ) entre notre matière et les maths ou français et le principal est plus soucieux de ces 2 matières que de la notre .
Ceux qui s'en prennent à l'histoire sont souvent des politiques qui n'ont pas lu un programme et ne vont plus dans des salles de classe mais nous sommes relativement tranquilles , nos programmes ne changent pas énormément dans cette réforme .

Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.
Isis39
Isis39
Enchanteur

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Isis39 Mer 23 Mar 2016 - 15:44
natha a écrit:
Elyas a écrit:
prof2maths a écrit:
Comment réagiras-tu lorsque ta discipline sera attaquée de la sorte?

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

Je dois te contredire , Elyas notre discipline souffre moins que les lettres et les mathématiques .Nous avons la chance de ne pas enseigner une matière cumulative et nos élèves peuvent repartir "à peu près " d'un bon pied chaque année .Nous pouvons varier les exercices et nus sommes relativement bien défendus au niveau national par l'association .Les profs de maths n'ont personne pour les défendre et ils font "souffrir " nos chers élèves tout comme nos collègues de lettres .
A chaque pré-rentrée lors des bilans du DNB on voit bien l'écart de points (en notre faveur ) entre notre matière et les maths ou français et le principal est plus soucieux de ces 2 matières que de la notre .
Ceux qui s'en prennent à l'histoire sont souvent des politiques qui n'ont pas lu un programme et ne vont plus dans des salles de classe mais nous sommes relativement tranquilles , nos programmes ne changent pas énormément dans cette réforme .

Tu ne contredis pas Elyas. Ce que tu dis n'a rien à voir avec les attaques subies par notre matière. Ce qu'il dit est vrai.
Toi, tu parles du traitement de l'HG dans la réforme.
Au fait, on met un espace après le point, pas avant.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par gauvain31 Mer 23 Mar 2016 - 15:44
Sophie38 a écrit:Cela fait longtemps que je n'ai pas lu ce topic, mais à parcourir les pages 10 et 11, je crois que la Réforme a gagné : dissensions de tous les côtés.
J'avoue que j'espérais que cela ne soit pas ainsi ... Je suis triste.

Mais ce sera pire en collège. Car en lycée , nous sommes des équipes "contre" d'autres équipes disciplinaires, mais bon le patron prend ses responsabilité de terme de répartition d'AP, de demi-groupe.Et l'ambiance reste globalement bonne. On ne se tire pas les pattes pour des histoires d’horaire. (enfin pas trop)

Par contre en collège, ce sera des individus contre"" d'autres individus. Et là ce sera plus violent, car il n'y a pas l'effet de groupe. En SVT on peut être jusqu'à 11-12 profs dans les gros lycées. Mais souvent en collège, il n'y a qu'un prof de SVT... qui va devoir se vendre et vendre sa matière: ce sera oui, plus violent. Autant le dire de suite, et certains sur ce forum l'ont je crois déjà expérimenté
Verpa
Verpa
Niveau 6

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Verpa Mer 23 Mar 2016 - 15:45
Elyas a écrit:
natha a écrit:
Elyas a écrit:
prof2maths a écrit:
Comment réagiras-tu lorsque ta discipline sera attaquée de la sorte?

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

Je dois te contredire , Elyas notre discipline souffre moins que les lettres et les mathématiques .Nous avons la chance de ne pas enseigner une matière cumulative et nos élèves peuvent repartir "à peu près " d'un bon pied chaque année .Nous pouvons varier les exercices et nus sommes relativement bien défendus au niveau national par l'association .Les profs de maths n'ont personne pour les défendre et ils font "souffrir " nos chers élèves tout comme nos collègues de lettres .
A chaque pré-rentrée lors des bilans du DNB on voit bien l'écart de points (en notre faveur ) entre notre matière et les maths ou français et le principal est plus soucieux de ces 2 matières que de la notre .
Ceux qui s'en prennent à l'histoire sont souvent des politiques qui n'ont pas lu un programme et ne vont plus dans des salles de classe mais nous sommes relativement tranquilles , nos programmes ne changent pas énormément dans cette réforme .

Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.
Il faut dire que dès qu'on touche à un morceau des programmes d'histoire, le grand public et les associations d'HG sortent le grand jeu. Ce qui aide.
William Foster
William Foster
Expert

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par William Foster Mer 23 Mar 2016 - 15:46
C'était bien la peine qu'un topic soit dédié aux discussions et aux digressions sur la réforme... Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 248604097

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Opinions are like orgasms : mine matters most and I really don't care if you have one." Sylvia Plath
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
lisette83
Érudit

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par lisette83 Mer 23 Mar 2016 - 15:48
Elyas a écrit:
natha a écrit:
Elyas a écrit:
prof2maths a écrit:
Comment réagiras-tu lorsque ta discipline sera attaquée de la sorte?

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

Je dois te contredire , Elyas notre discipline souffre moins que les lettres et les mathématiques .Nous avons la chance de ne pas enseigner une matière cumulative et nos élèves peuvent repartir "à peu près " d'un bon pied chaque année .Nous pouvons varier les exercices et nus sommes relativement bien défendus au niveau national par l'association .Les profs de maths n'ont personne pour les défendre et ils font "souffrir " nos chers élèves tout comme nos collègues de lettres .
A chaque pré-rentrée lors des bilans du DNB on voit bien l'écart de points (en notre faveur ) entre notre matière et les maths ou français et le principal est plus soucieux de ces 2 matières que de la notre .
Ceux qui s'en prennent à l'histoire sont souvent des politiques qui n'ont pas lu un programme et ne vont plus dans des salles de classe mais nous sommes relativement tranquilles , nos programmes ne changent pas énormément dans cette réforme .

Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.
Si vous le dites...
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par JPhMM Mer 23 Mar 2016 - 15:53
Elyas a écrit:
natha a écrit:
Elyas a écrit:
prof2maths a écrit:
Comment réagiras-tu lorsque ta discipline sera attaquée de la sorte?

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

Je dois te contredire , Elyas notre discipline souffre moins que les lettres et les mathématiques .Nous avons la chance de ne pas enseigner une matière cumulative et nos élèves peuvent repartir "à peu près " d'un bon pied chaque année .Nous pouvons varier les exercices et nus sommes relativement bien défendus au niveau national par l'association .Les profs de maths n'ont personne pour les défendre et ils font "souffrir " nos chers élèves tout comme nos collègues de lettres .
A chaque pré-rentrée lors des bilans du DNB on voit bien l'écart de points (en notre faveur ) entre notre matière et les maths ou français et le principal est plus soucieux de ces 2 matières que de la notre .
Ceux qui s'en prennent à l'histoire sont souvent des politiques qui n'ont pas lu un programme et ne vont plus dans des salles de classe mais nous sommes relativement tranquilles , nos programmes ne changent pas énormément dans cette réforme .

Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.
Laughing Laughing Laughing

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Sansbougerdemoncanape_superprof

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
prof2maths
Niveau 5

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par prof2maths Mer 23 Mar 2016 - 16:01
Elyas a écrit:
Non, apparemment, elle ne sait pas qu'on est passé à deux doigts des 1h30 par semaine de la 6e à la 3e.

est passée à deux doigts... Toute la différence est là!!! Comment peut-on décemment sortir un tel argument alors que les Maths, le français, le latin, les SPC et SVT, y sont passés carrément !
avatar
prof2maths
Niveau 5

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par prof2maths Mer 23 Mar 2016 - 16:03
Elyas a écrit:
Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.

"moins de clivages et de divisions" ? Mais de quoi parles-tu ? Tu peux développer ? Quels sont ces fameux clivages qui frapperaient plus particulièrement ces deux disciplines? J'avoue ne pas bien saisir...


Dernière édition par prof2maths le Mer 23 Mar 2016 - 16:07, édité 1 fois
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Anaxagore Mer 23 Mar 2016 - 16:04
De l'art de chanter sur les ruines fumantes.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
Isis39
Isis39
Enchanteur

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Isis39 Mer 23 Mar 2016 - 16:10
prof2maths a écrit:
Elyas a écrit:
Non, apparemment, elle ne sait pas qu'on est passé à deux doigts des 1h30 par semaine de la 6e à la 3e.

est passée à deux doigts... Toute la différence est là!!! Comment peut-on décemment sortir un tel argument alors que les Maths, le français, le latin, les SPC et SVT, y sont passés carrément !

Vos horaires ont diminué de 50% ?
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par JPhMM Mer 23 Mar 2016 - 16:12
Anaxagore a écrit:De l'art de chanter sur les ruines fumantes.
Et l'art d'avoir le melon aussi. Et pas un petit. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Olympias
Olympias
Prophète

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Olympias Mer 23 Mar 2016 - 16:14
Verpa a écrit:
Elyas a écrit:
natha a écrit:
Elyas a écrit:

Ma discipline est régulièrement et violemment attaquée.

Je dois te contredire , Elyas notre discipline souffre moins que les lettres et les mathématiques .Nous avons la chance de ne pas enseigner une matière cumulative et nos élèves peuvent repartir "à peu près " d'un bon pied chaque année .Nous pouvons varier les exercices et nus sommes relativement bien défendus au niveau national par l'association .Les profs de maths n'ont personne pour les défendre et ils font "souffrir " nos chers élèves tout comme nos collègues de lettres .
A chaque pré-rentrée lors des bilans du DNB on voit bien l'écart de points (en notre faveur ) entre notre matière et les maths ou français et le principal est plus soucieux de ces 2 matières que de la notre .
Ceux qui s'en prennent à l'histoire sont souvent des politiques qui n'ont pas lu un programme et ne vont plus dans des salles de classe mais nous sommes relativement tranquilles , nos programmes ne changent pas énormément dans cette réforme .

Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.
Il faut dire que dès qu'on touche à un morceau des programmes d'histoire, le grand public et les associations d'HG sortent le grand jeu. Ce qui aide.

Les collègues ne réalisent pas toujours tout le boulot que ça demande.
Il n'y aura jamais de consensus sur les programmes, c'est certain. Mais nous avons fait alléger le programme de TES/L , faisons le forcing pour avoir des aménagements en TS. On laisse les collègues dans des conditions de travail compliquées avec des classes chargées pour des motifs purement budgétaires.
Par contre, lire à droite et à gauche que les profs d'histoire-géo ne font pas leur travail ou n'enseignent pas ceci ou cela...ça me saoule sévèrement.
avatar
prof2maths
Niveau 5

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par prof2maths Mer 23 Mar 2016 - 16:16
Isis39 a écrit:
prof2maths a écrit:
Elyas a écrit:
Non, apparemment, elle ne sait pas qu'on est passé à deux doigts des 1h30 par semaine de la 6e à la 3e.

est passée à deux doigts... Toute la différence est là!!! Comment peut-on décemment sortir un tel argument alors que les Maths, le français, le latin, les SPC et SVT, y sont passés carrément !

Vos horaires ont diminué de 50% ?

Donc une baisse horaire, si elle n'atteint pas 50%, ce n'est pas grave, c'est ça? Mais quel propos méprisant !
et l'HG perd combien ?
Isis39
Isis39
Enchanteur

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Isis39 Mer 23 Mar 2016 - 16:19
prof2maths a écrit:
Isis39 a écrit:
prof2maths a écrit:
Elyas a écrit:
Non, apparemment, elle ne sait pas qu'on est passé à deux doigts des 1h30 par semaine de la 6e à la 3e.

est passée à deux doigts... Toute la différence est là!!! Comment peut-on décemment sortir un tel argument alors que les Maths, le français, le latin, les SPC et SVT, y sont passés carrément !

Vos horaires ont diminué de 50% ?

Donc une baisse horaire, si elle n'atteint pas 50%, ce n'est pas grave, c'est ça? Mais quel propos méprisant !
et l'HG perd combien ?

Ce n'est pas ce que je disais. On a failli avoir une diminution de 50%, ce qui aurait été une vraie catastrophe.
Par contre je déplore les baisses d'horaire en français et en latin. Cela diminue aussi en maths ?
Olympias
Olympias
Prophète

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Olympias Mer 23 Mar 2016 - 16:20
Certains collègues de lettres classiques ou d'allemand vont perdre leur poste !!!! À part ça, c'est une fabuleuse réforme
kamasolou
kamasolou
Habitué du forum

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par kamasolou Mer 23 Mar 2016 - 16:22
Elyas a écrit:
Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.

Les collègues concernés apprécieront à sa juste valeur cette brillante démonstration d'humilité.
Isis39
Isis39
Enchanteur

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) - Page 11 Empty Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

par Isis39 Mer 23 Mar 2016 - 16:23
kamasolou a écrit:
Elyas a écrit:
Si nous résistons mieux que les Lettres et les maths, c'est aussi qu'il y a moins de clivages et de divisions chez nous. Nous sommes très attaqués mais nous résistons beaucoup mieux.

Les collègues concernés apprécieront à sa juste valeur cette brillante démonstration d'humilité.

C'est pas sympa pour Olympias.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum