Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Enaeco
Grand sage

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par Enaeco Ven 26 Fév 2021 - 20:17
Le mouvement a un tour est plus confortable, c'est une certitude.

En revanche, j'ai beaucoup plus de doutes sur la fluidité évoquée.
Il faudra nécessairement rajouter des contraintes sur certaines régions pour tenir compte du déséquilibre en terme d'attractivité, que ce soit entre les académies ou entre les établissements.
avatar
Invité
Invité

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par Invité Ven 26 Fév 2021 - 22:34
Enaeco a écrit:Le mouvement a un tour est plus confortable, c'est une certitude.

En revanche, j'ai beaucoup plus de doutes sur la fluidité évoquée.
Il faudra nécessairement rajouter des contraintes sur certaines régions pour tenir compte du déséquilibre en terme d'attractivité, que ce soit entre les académies ou entre les établissements.
C'est sûr qu'il y aura toujours un barème et qu'il faudra que certaines personnes aillent dans des zones moins attractives que d'autres mais les gens bougeraient plus facilement.

Là quand tu as un poste dont personne ne veut dans une académie A et que tu cherches à rejoindre une zone de l'académie B, tu dois d'abord attendre dans l'académie A d'avoir assez de points pour obtenir un poste dont personne ne veut dans l'académie B et attendre à nouveau pour espérer obtenir un poste sympa dans la zone que tu visais.
Avec le mouvement à un tour tu resterais plus longtemps sur le poste de l'académie A mais au moins quand tu le quitte tu saurais que c'est pour avoir le poste que tu souhaitais.

Avec le système actuel tu peux être sur un poste sympa mais pas dans la zone où tu aimerais vivre et ne pas oser le quitter par peur de te retrouver TZR sur 3 établissements ET loin de la zone que tu visais pendant de nombreuses années.
Danska
Danska
Prophète

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par Danska Ven 26 Fév 2021 - 22:44
Enaeco a écrit:Le mouvement a un tour est plus confortable, c'est une certitude.

En revanche, j'ai beaucoup plus de doutes sur la fluidité évoquée.
Il faudra nécessairement rajouter des contraintes sur certaines régions pour tenir compte du déséquilibre en terme d'attractivité, que ce soit entre les académies ou entre les établissements.

Rien que dans mon entourage, en plus de la collègue que j'évoquais plus haut, j'ai au moins trois personnes qui voudraient muter mais pas pour n'importe quel poste (dont une qui a fini par se décider l'année dernière, après avoir hésité pendant des années). Et j'en connais également plusieurs sur ce forum, d'ailleurs.

Ça n'en fait pas une généralité évidemment, je ne sais pas du tout si ce phénomène est très répandu, mais il n'est pas inexistant en tout cas.

Et autre élément : un mouvement à un tour éviterait la situation de ceux qui sont à la limite d'une académie mais ne peuvent demander un poste pourtant proche de chez eux mais dans une autre académie. Dans mon propre cas, je serais paradoxalement moins loin de chez moi en travaillant dans l'académie voisine que dans mon académie actuelle ; mais je ne veux pas prendre le risque de me retrouver à l'autre bout de l'académie voisine, donc je ne bouge pas, et je bloque mon poste...
zigmag17
zigmag17
Vénérable

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par zigmag17 Ven 26 Fév 2021 - 22:53
AmyR a écrit:
Enaeco a écrit:Le mouvement a un tour est plus confortable, c'est une certitude.

En revanche, j'ai beaucoup plus de doutes sur la fluidité évoquée.
Il faudra nécessairement rajouter des contraintes sur certaines régions pour tenir compte du déséquilibre en terme d'attractivité, que ce soit entre les académies ou entre les établissements.
C'est sûr qu'il y aura toujours un barème et qu'il faudra que certaines personnes aillent dans des zones moins attractives que d'autres mais les gens bougeraient plus facilement.

Là quand tu as un poste dont personne ne veut dans une académie A et que tu cherches à rejoindre une zone de l'académie B, tu dois d'abord attendre dans l'académie A d'avoir assez de points pour obtenir un poste dont personne ne veut dans l'académie B et attendre à nouveau pour espérer obtenir un poste sympa dans la zone que tu visais.
Avec le mouvement à un tour tu resterais plus longtemps sur le poste de l'académie A mais au moins quand tu le quitte tu saurais que c'est pour avoir le poste que tu souhaitais.

Avec le système actuel tu peux être sur un poste sympa mais pas dans la zone où tu aimerais vivre et ne pas oser le quitter par peur de te retrouver TZR sur 3 établissements ET loin de la zone que tu visais pendant de nombreuses années.

Ce fut exactement mon cas il n'y a pas si longtemps: envie d'un retour aux origines mais la mutation en inter était si aléatoire en dépit d'un nombre de points d'ancienneté propres à faire exploser le compteur - possibilité de se retrouver ensuite soit TZR, soit parachutée dans un département non choisi au sein d'une académie elle, voulue - que j'ai préféré timidement demander une mutation en intra - risque moindre puisque demande de postes ciblés. Je voulais changer d'air, pour voir. Ca va plutôt bien mais à ce jour je n'arrive toujours pas à savoir si j'ai pris la bonne (meilleure?) décision.
Exercice très périlleux que celui des mutations!
avatar
Enaeco
Grand sage

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par Enaeco Ven 26 Fév 2021 - 23:32
Il est clair que l'aléatoire créé par le 2ème tour est un frein et fait passer ce système pour une régression.

Maintenant, il faut quand même relativiser. Un tour ou deux, ça ne changera rien à l'attractivité des postes et aux barres.

Les collègues qui "voudraient muter mais pas pour n'importe quel poste", qu'il y ait un ou deux tours, ils bloquent quand même le mouvement, en attendant que ces postes se libèrent (et qu'ils aient assez de points). S'ils ne mutent pas, le poste sera pris par quelqu'un d'autre qui voulaient le poste, d'autant plus si ça n'était pas n'importe lequel.

Le seul cas où c'est problématique, c'est quand un collègue veut rejoindre un coin perdu de Lozère mais que le poste est occupé par un perpignanais qui ne voulait pas de ce poste (sauf que rien ne dit que le perpignanais, à choisir, préférait rester TZR93 que de rejoindre son académie d'origine)

Quand je vois des disciplines où toute la diagonale Nord-Ouest / Sud-Est  (Caen, Rennes, Nantes, Poitiers, Bordeaux, Toulouse, Montpellier) dépasse les 400pts, je doute que le problème vienne des titulaires de ces zones qui rêvent de muter dans un beau lycée d'Amiens mais n'osent pas sauter le pas de l'inter.
Clecle78
Clecle78
Monarque

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par Clecle78 Sam 27 Fév 2021 - 7:44
Je confirme. J'ai connu ce système 15 ans et il était complètement bloqué. Les collègues attendaient parfois le fameux poste rêvé toute une carrière bloqués dans le nord ou en région parisienne. J'ai moi même demandé une mutation pour la région parisienne en vain pendant 5 ans car Lille, académie déficitaire, ne laissait pas partir ses jeunes profs. Nous savions que nous bougerions difficilement durant nos dix premières années. Par contre c'est vrai qu'il y avait plus de souplesse dans le fait d'avoir cette possibilité de demander des postes dans des académies limitrophes et des postes précis. Il faudrait un système revu et amendé mais ne rêvons pas cela ne modifiera pas la pénurie de postes dans certaines régions.
Jacq
Jacq
Monarque

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par Jacq Sam 27 Fév 2021 - 9:46
LadyOlenna a écrit:
pseudo-intello a écrit:
Après, hein, je dis ça, j'occupe un poste qui m'a coûté 21 points dans une académie qui en coûte invariablement 21, donc je ne parle pas pour ma pomme. En revanche, si jamais LadyOlenna officie dans mon académie, je lui demande très très fort de venir dans notre bahut, parce que d'après ses interventions sur le forum, c'est une perdir vraiment chouette, et on en a carrément besoin. Very Happy
Oh ben je viens de tomber sur ce passage ce soir et j'en suis tout émue coeurs ça me touche beaucoup, merci @pseudo-intello !

LadyOlenna.
J'avais lu l'un de tes messages sur les difficultés à muter en tant que célibataire.
Comment cela fonctionne pour les PERDIR ? J'entends (mais entendre n'est pas savoir, loin de là) que le syndicat majoritaire aurait un poids important. Mais c'est tout. Vous avez un système de points, selon l''ancienneté, selon la situation familiale, selon l'établissement où vous êtes et celui que vous demandez ? Je suis totalement ignorant à ce sujet.
LadyOlenna
LadyOlenna
Modérateur

Mutations : être prof et célibataire... - Page 19 Empty Re: Mutations : être prof et célibataire...

par LadyOlenna Sam 27 Fév 2021 - 10:57
@Jacq : En voilà une excellente question ! Le mouvement est semble-t-il un peu opaque, mais il y a quand même quelques règles. Après la réussite au concours, c'est le rang obtenu, et ce seul critère, qui nous départage. Par la suite, on doit rester dès le premier poste au minimum 3 ans (2 ans si dérogation légale : rapprochement de conjoint donc, garde alternée, handicap) et maximum 9 ans. Quand on souhaite demander une mutation (ou quand on est fortement incité à le faire au bout de 6-7 ans), on saisit des voeux. Il n'y a qu'un tour : on peut saisir des voeux académiques, départementaux, regroupement de communes, communes, et même établissements. On peut aussi préciser un type de poste. On est dans le même temps reçu par le DASEN pour une évaluation, il définit à cette occasion le type de poste auquel on peut prétendre (adjoint ou chef, ainsi que la catégorie de l'établissement). Tout cela se passe en novembre. Ensuite... on attend ! Mars pour le mouvement des chefs, juin pour celui des adjoints.
Il n'y a pas de système de points. On est affecté selon notre profil, notre parcours, il n'y a pas vraiment de critère objectif. La situation maritale est prise en compte, ainsi que les situations de handicap. Il est  préférable de se faire connaître du DASEN de l'endroit où l'on veut aller, et c'est là toute la difficulté. Le syndicat siège encore en effet dans les commissions d'affectation, et peut défendre un dossier, je ne sais pas trop dans quelle mesure.
Normalement la mobilité correspond à une progression de carrière : on commence adjoint, on devient chef au bout d'un temps plus ou moins long, et on dirige des établissements de catégorie financière supérieure. Mais ce n'est pas toujours le cas. Et si on veut une affectation géographique précise, on ne peut pas prétendre à la fois à une progression de carrière (par exemple : je suis adjointe, si je veux un poste dans le sud-ouest pour retrouver mes proches, je ne peux pas prétendre en même temps à un poste de chef).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum