1 résultat trouvé pour CrêpageDeChignons

par KrilinXV3
le Mer 01 Nov 2017, 22:51
 
Rechercher dans: L'entrée dans le métier : Emplois d'avenir et stages
Sujet: Stagiaires licenciés : appel à témoins ?
Réponses: 290
Vues: 14947

Stagiaires licenciés : appel à témoins ?

@Babarette a écrit:

Tenez, une autre anecdote. ESPE cette fois. La formatrice nous demande de nous mettre par groupe et de préparer une séance à partir d'un des textes qu'elle propose. J'ai déjà fait en classe les deux textes qu'elle propose pour le niveau sixième et j'ai déjà préparé avec elle l'an dernier le texte pour le niveau quatrième. Un de mes collègues est seul, il planche sur le texte de quatrième, alors je me dis que je peux l'aider (j'avais des sixièmes et des quatrièmes). La formatrice arrive et me dit que cela ne me sera pas utile. Je lui réponds alors que de toutes façons, le problème est le même pour le niveau sixième, puisque j'ai déjà fait les cours. "Ah bon, si vous estimez que votre cours est parfait alors..." Je lui dis que ce n'est pas ça, mais que mon camarade est seul et que ce n'est pas que mon cours soit parfait mais qu'il soit déjà passé. Elle somme alors mon collègue de se mettre en groupe avec d'autres personnes et me donne le texte pour les Troisièmes en m'ordonnant de le préparer seule. Je me suis sentie terriblement humiliée: quoi, il fallait non seulement que je fasse quelque chose d'inutile, mais en plus que je le fasse seule? A la fin de la séance, je suis partie en pleurs.


fleurs fleurs fleurs

Je me rends compte maintenant de la chance que j'ai eu de ne pas vivre ça. C'était un peu comme ça pour les Lettreux-ses et la hiérarchie mettait goguenardement ça sur le dos de l'hyper-féminisation de la section (#CrêpageDeChignons). Je précise que c'était en Bretagne, pas en Iran et en 2009, pas en 1809. Mais on était des stagiaires, pas syndiqués, donc on a soutenu nos collègues en leur conseillant d'avaler le venin.

Aujourd'hui, je répète souvent à mon stagiaire qu'il a de la chance de ne pas vivre ça.

En tout cas, dans ton cas, il y a bien un énorme paradoxe entre l'injonction généralisée de bienveillance absolue à l'égard des élèves et le harcèlement littéral qu'on vécu (ou vivent encore) certains stagiaires comme toi. Bien sûr ce n'est pas partout, mais on est pas là pour féliciter les RER qui arrivent à l'heure. Encore fleurs

Sauter vers: