245 résultats trouvés pour collège2016

par pailleauquebec
le Ven 13 Oct 2017 - 14:15
 
Rechercher dans: Mathématiques au primaire
Sujet: La méthode de Singapour
Réponses: 285
Vues: 15474

La méthode de Singapour

@Padre P. Lucas a écrit:Si on vante l'autonomie des établissements et la liberté pédagogique des enseignants vis à vis des contenus (pas seulement de la méthode) on va à l'encontre de ces principes qui prévalent à Singapour.


Oui, mais vu l'état de délabrement des programmes, et de l'institution en général, je préfère l'autonomie.
Au moins quelques bonnes volontés pourront faire les choses localement correctement.
C'est un mode survie : aujourd'hui je fais davantage confiance aux profs qu'à l'institution.

Je suis d'accord que dans un monde idéal on impose à tout le monde le programme qui va bien.
Ce serait idéal, mais on en est loin.
En l'état actuel, on impose à tout le monde ce qui n'a pas de sens, et je ne vois pas bien comment sortir de cette situation autrement que par la base.

Attention ne vous y trompez pas : je défends la méthode de Singapour en maths, comme je pourrais défendre une dizaine d'autres méthodes remarquables que j'ai identifié des années 50 à nos jours. Je n'en fais pas une panacée universelle. Mais je la préfère infiniment à toute la production #college2016 (pourtant il y avait du choix et je ne vois pas de méthode remarquable dans les 1m de manuels que j'ai reçu, à part peut-être "delta belin" pas trop mauvais, mais vraiment sans enthousiasme, et "démontrer pour comprendre" excellent, mais qui souffre de quelques défauts assez gênants notamment une trop grande aridité, un cours trop exhaustif et trop peu d'exercices type, sans compter les séries d'exos où manquent pas mal de basiques).

D'autre part je trouve le travail du Grip intéressant (l'excellente grammaire française de Cécile Revéret m'a enchanté par exemple).

Je trouve étrange que vous attaquiez précisément la méthode de Singapour à un moment où elle est dans une séquence médiatique.
Pour ma part je m'en félicite pour mes élèves et je souhaite qu'elle se répande, comme je vous souhaite de bien vendre vos manuels.
Il n'y aura pas de trop de deux bonnes méthodes.
par Iphigénie
le Ven 9 Juin 2017 - 9:51
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Avenir latin grec : dernières nouvelles !
Réponses: 990
Vues: 33357

Avenir latin grec : dernières nouvelles !

@Olympias a écrit:
@Luigi_B a écrit:

Il y a des coups de pieds au derrière qui se perdent ...

faudrait quand même pas charrier.
par Olympias
le Jeu 8 Juin 2017 - 22:49
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Avenir latin grec : dernières nouvelles !
Réponses: 990
Vues: 33357

Avenir latin grec : dernières nouvelles !

@Luigi_B a écrit:

Il y a des coups de pieds au derrière qui se perdent ...
par Luigi_B
le Jeu 8 Juin 2017 - 22:03
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Avenir latin grec : dernières nouvelles !
Réponses: 990
Vues: 33357

Avenir latin grec : dernières nouvelles !


par Luigi_B
le Lun 16 Jan 2017 - 19:10
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège
Réponses: 558
Vues: 16027

Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Digression.


par ben2510
le Ven 30 Déc 2016 - 14:26
 
Rechercher dans: Pédagogies, Apprentissages, Evaluations, Interdisciplinaire
Sujet: CANOPé promeut la pédagogie explicite
Réponses: 35
Vues: 5452

CANOPé promeut la pédagogie explicite

@KrilinXV3 a écrit:Cela fait quelques temps déjà, que je crois sentir dans l'air une tentative désespérée de faire passer (a posteriori et sans aucune preuve raisonnable) les pédagogies explicites pour la "colonne vertébrale" de #Collège2016. Ce serait à la fois succulent et pathétique, si ça n'était avant tout dramatique: les gens ne lisent ni ne comprennent les textes.


Les rats quittent le navire.
Ça sent l'effondrement total, mais l'orchestre continuera à jouer...
par KrilinXV3
le Ven 30 Déc 2016 - 13:49
 
Rechercher dans: Pédagogies, Apprentissages, Evaluations, Interdisciplinaire
Sujet: CANOPé promeut la pédagogie explicite
Réponses: 35
Vues: 5452

CANOPé promeut la pédagogie explicite

Cela fait quelques temps déjà, que je crois sentir dans l'air une tentative désespérée de faire passer (a posteriori et sans aucune preuve raisonnable) les pédagogies explicites pour la "colonne vertébrale" de #Collège2016. Ce serait à la fois succulent et pathétique, si ça n'était avant tout dramatique: les gens ne lisent ni ne comprennent les textes.
par KrilinXV3
le Lun 26 Déc 2016 - 21:35
 
Rechercher dans: Histoire-géographie, EMC
Sujet: [HG Programmes 2016] Le programme de 4e
Réponses: 987
Vues: 23700

[HG Programmes 2016] Le programme de 4e

@Isis39 a écrit:
@Philomène87 a écrit:Ah ? Nous non, car on n'a pas le droit (on ne doit pas avancer le cours en AP). En plus, comme on est en binôme (2 profs d'histoire) en classe entière, on ne peut pas vraiment faire ce qu'on veut. Je vais donc dire à mon collègue que je ne fais pas AP pendant un mois (en faisant croire qu'on rattrapera plus tard), et je ferai cours à la place.


Comment ça on n'a pas le droit ???
Il faut faire appel aux IPR !
L'AP c'est en faisant cours. On différencie sur un récit, une étude de cas, un travail de carto, etc, dans le cadre du cours. Nos programmes ne sont pas conçus pour faire de l'AP sans faire le programme. C'est déjà compliqué de les terminer alors si tu enlèves des heures pour faire de l'AP hors sol c'est juste impossible.


+ 1

En fait, c'est même l'inverse, en théorie il n'est pas acceptable de ne pas "avancer dans le cours" en AP.

Bon. La vision d'un CDE malveillant -ou qui n'a rien compris à #College2016- VS la vision d'IPR inexistants -qui de toute façon s'en foutent de #College2016.

Un bon résumé de ce qui ne va pas dans cette réforme.
par Olympias
le Sam 24 Déc 2016 - 13:22
 
Rechercher dans: Actualités françaises Education / Enfance
Sujet: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)
Réponses: 90
Vues: 10008

"La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

@KrilinXV3 a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@ycombe a écrit:En cherchant les accointances sur les questions éducations de https://twitter.com/Questions2C, on trouve l'OCDE et le MEDEF, qui soutiennent à fond les compétences et #college2016, l'autonomie des élèves et le travail de groupe.

Si j'en déduis que ce monsieur est un neolibéral fascisant favorable à la suppression du code du travail et à la loi El Khomri et qu'il roule pour le MEDEF, j'ai bon?

Parce que si lui amalgame des gens qui n'ont rien  à voir, comme par exemple des partisans de l'exclusion des immigrés de l'école publique avec des partisans d'un haut niveau d'instruction pour tous, bref Marine Le Pen et le GRIP, il n'y a pas de raison que je ne puisse pas  faire l'amalgame entre lui, l'OCDE et le MEDEF.

Je ne suis pas sûr, pourtant que ce genre d'argument (qui s'apparente à un homme de paille) fasse avancer le débat.



Tu pourrais le déduire, mais tu ne le feras pas parce que tu es intelligent. Je suppose que Q2C sait parfaitement que le GRIP, par exemple, n'est pas pour l'exclusion des immigrés de l'école publique, car il a mené une enquête rigoureuse. Le problème est que cette infographie le laisse penser et permet à d'autres, sur twitter, qui n'ont rien compris, de le dire.

C'est du même niveau que FO = FN ou CRAP = MEDEF. Mais les partisans ont des oeillières, alors ils diffusent allègrement l'un sans tolérer l'autre. Sur ce débat comme sur d'autres, on voit bien toute leur hypocrisie.

Spoiler:

Je me marre bien en ce moment à les voir récupérer l'adjectif "explicite", qu'ils disent avoir toujours eu dans leurs considérations, et dépouiller ainsi le brave Appy de son boulot.

On peut encore bien se poiler en lisant la polémique québecoise sur les "données probantes". Un premier article en début de semaine a insisté sur le fait que le métier d'enseignant était aussi un métier d'artisan et qu'il ne fallait pas se laisser gouverner par les "données probantes". Ce premier article a été largement diffusé et retweeté par ces sinistres opportunistes, alors qu'ils ont longuement combattu l'équivalence enseignant=artisan lorsqu'elle était mise en avant pas SLL ou d'autres, et qu'ils ont défendu leurs mauvaises positions pédagogiques en disant qu'elles s'appuyaient sur la recherche.

On peut enfin bien se poiler lorsque, face aux résultats catastrophiques en maîtrise de la langue, fleurissent des articles sur le mode "cela a toujours fait partie de nos préoccupations", mensonge éhonté s'il en est.

Bref, ne pas donner d'importance aux menteurs, retourneurs de veste patentés et aux hypocrites. Ils n'ont aucune crédibilité morale et pédagogique


+ 1 sur tout

L'erreur, c'est de confondre politique et pédagogie.

Spoiler:
Et je partage aussi ton analyse sur la pédagogie explicite.
J'ai eu affaire à une IEN très politique en "Formation Cycle 3 Maîtrise de la langue".
Elle a ouvert en disant que Collège2016 était une réforme centrée sur la pédagogie explicite.
Avec mes maigres connaissances acquises ici et ailleurs, je suis tout de suite intervenu pour dire non. Mais elle insistait. Notamment en citant une circulaire d'intention (et encore, postérieure à l'écriture de la réforme). Elle a fini par s'énerver. Par me demander quel était le coeur de la réforme, si ce n'était pas la pédagogie explicite. Je lui ai dit que pour moi c'était l'interdisciplinarité, la démarche de projet et la différenciation pédagogique. "C'est vrai ça" ont répondu les collègues.

Tout ça pour te dire que oui, il y a bien ici et là une tentative a posteriori de faire passer Collège2016 pour une réforme allant vers la pédagogie explicite. Au-delà des problèmes d'écriture et de brutalité, l'un des problème de la réforme, c'est que de nombreux spécialistes, apparemment (je serai bien incapable de les citer) estiment que cette réforme a un, voire deux, voire trois trains de retard.

Tag collège2016 sur Neoprofs 2252222100
par KrilinXV3
le Sam 24 Déc 2016 - 13:18
 
Rechercher dans: Actualités françaises Education / Enfance
Sujet: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)
Réponses: 90
Vues: 10008

"La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

@Presse-purée a écrit:
@ycombe a écrit:En cherchant les accointances sur les questions éducations de https://twitter.com/Questions2C, on trouve l'OCDE et le MEDEF, qui soutiennent à fond les compétences et #college2016, l'autonomie des élèves et le travail de groupe.

Si j'en déduis que ce monsieur est un neolibéral fascisant favorable à la suppression du code du travail et à la loi El Khomri et qu'il roule pour le MEDEF, j'ai bon?

Parce que si lui amalgame des gens qui n'ont rien  à voir, comme par exemple des partisans de l'exclusion des immigrés de l'école publique avec des partisans d'un haut niveau d'instruction pour tous, bref Marine Le Pen et le GRIP, il n'y a pas de raison que je ne puisse pas  faire l'amalgame entre lui, l'OCDE et le MEDEF.

Je ne suis pas sûr, pourtant que ce genre d'argument (qui s'apparente à un homme de paille) fasse avancer le débat.



Tu pourrais le déduire, mais tu ne le feras pas parce que tu es intelligent. Je suppose que Q2C sait parfaitement que le GRIP, par exemple, n'est pas pour l'exclusion des immigrés de l'école publique, car il a mené une enquête rigoureuse. Le problème est que cette infographie le laisse penser et permet à d'autres, sur twitter, qui n'ont rien compris, de le dire.

C'est du même niveau que FO = FN ou CRAP = MEDEF. Mais les partisans ont des oeillières, alors ils diffusent allègrement l'un sans tolérer l'autre. Sur ce débat comme sur d'autres, on voit bien toute leur hypocrisie.

Spoiler:

Je me marre bien en ce moment à les voir récupérer l'adjectif "explicite", qu'ils disent avoir toujours eu dans leurs considérations, et dépouiller ainsi le brave Appy de son boulot.

On peut encore bien se poiler en lisant la polémique québecoise sur les "données probantes". Un premier article en début de semaine a insisté sur le fait que le métier d'enseignant était aussi un métier d'artisan et qu'il ne fallait pas se laisser gouverner par les "données probantes". Ce premier article a été largement diffusé et retweeté par ces sinistres opportunistes, alors qu'ils ont longuement combattu l'équivalence enseignant=artisan lorsqu'elle était mise en avant pas SLL ou d'autres, et qu'ils ont défendu leurs mauvaises positions pédagogiques en disant qu'elles s'appuyaient sur la recherche.

On peut enfin bien se poiler lorsque, face aux résultats catastrophiques en maîtrise de la langue, fleurissent des articles sur le mode "cela a toujours fait partie de nos préoccupations", mensonge éhonté s'il en est.

Bref, ne pas donner d'importance aux menteurs, retourneurs de veste patentés et aux hypocrites. Ils n'ont aucune crédibilité morale et pédagogique


+ 1 sur tout

L'erreur, c'est de confondre politique et pédagogie.

Spoiler:
Et je partage aussi ton analyse sur la pédagogie explicite.
J'ai eu affaire à une IEN très politique en "Formation Cycle 3 Maîtrise de la langue".
Elle a ouvert en disant que Collège2016 était une réforme centrée sur la pédagogie explicite.
Avec mes maigres connaissances acquises ici et ailleurs, je suis tout de suite intervenu pour dire non. Mais elle insistait. Notamment en citant une circulaire d'intention (et encore, postérieure à l'écriture de la réforme). Elle a fini par s'énerver. Par me demander quel était le coeur de la réforme, si ce n'était pas la pédagogie explicite. Je lui ai dit que pour moi c'était l'interdisciplinarité, la démarche de projet et la différenciation pédagogique. "C'est vrai ça" ont répondu les collègues.

Tout ça pour te dire que oui, il y a bien ici et là une tentative a posteriori de faire passer Collège2016 pour une réforme allant vers la pédagogie explicite. Au-delà des problèmes d'écriture et de brutalité, l'un des problème de la réforme, c'est que de nombreux spécialistes, apparemment (je serai bien incapable de les citer) estiment que cette réforme a un, voire deux, voire trois trains de retard.
par Presse-purée
le Sam 24 Déc 2016 - 12:26
 
Rechercher dans: Actualités françaises Education / Enfance
Sujet: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)
Réponses: 90
Vues: 10008

"La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

@ycombe a écrit:En cherchant les accointances sur les questions éducations de https://twitter.com/Questions2C, on trouve l'OCDE et le MEDEF, qui soutiennent à fond les compétences et #college2016, l'autonomie des élèves et le travail de groupe.

Si j'en déduis que ce monsieur est un neolibéral fascisant favorable à la suppression du code du travail et à la loi El Khomri et qu'il roule pour le MEDEF, j'ai bon?

Parce que si lui amalgame des gens qui n'ont rien  à voir, comme par exemple des partisans de l'exclusion des immigrés de l'école publique avec des partisans d'un haut niveau d'instruction pour tous, bref Marine Le Pen et le GRIP, il n'y a pas de raison que je ne puisse pas  faire l'amalgame entre lui, l'OCDE et le MEDEF.

Je ne suis pas sûr, pourtant que ce genre d'argument (qui s'apparente à un homme de paille) fasse avancer le débat.



Tu pourrais le déduire, mais tu ne le feras pas parce que tu es intelligent. Je suppose que Q2C sait parfaitement que le GRIP, par exemple, n'est pas pour l'exclusion des immigrés de l'école publique, car il a mené une enquête rigoureuse. Le problème est que cette infographie le laisse penser et permet à d'autres, sur twitter, qui n'ont rien compris, de le dire.

C'est du même niveau que FO = FN ou CRAP = MEDEF. Mais les partisans ont des oeillières, alors ils diffusent allègrement l'un sans tolérer l'autre. Sur ce débat comme sur d'autres, on voit bien toute leur hypocrisie.

Spoiler:

Je me marre bien en ce moment à les voir récupérer l'adjectif "explicite", qu'ils disent avoir toujours eu dans leurs considérations, et dépouiller ainsi le brave Appy de son boulot.

On peut encore bien se poiler en lisant la polémique québecoise sur les "données probantes". Un premier article en début de semaine a insisté sur le fait que le métier d'enseignant était aussi un métier d'artisan et qu'il ne fallait pas se laisser gouverner par les "données probantes". Ce premier article a été largement diffusé et retweeté par ces sinistres opportunistes, alors qu'ils ont longuement combattu l'équivalence enseignant=artisan lorsqu'elle était mise en avant par SLL ou d'autres, et qu'ils ont défendu leurs mauvaises positions pédagogiques en disant qu'elles s'appuyaient sur la "recherche".

On peut enfin bien se poiler lorsque, face aux résultats catastrophiques en maîtrise de la langue, fleurissent des articles sur le mode "cela a toujours fait partie de nos préoccupations", mensonge éhonté s'il en est.

Bref, ne pas donner d'importance aux menteurs, retourneurs de veste patentés et aux hypocrites. Ils n'ont aucune crédibilité morale et pédagogique
par ycombe
le Sam 24 Déc 2016 - 11:05
 
Rechercher dans: Actualités françaises Education / Enfance
Sujet: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)
Réponses: 90
Vues: 10008

"La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

En cherchant les accointances sur les questions éducations de https://twitter.com/Questions2C, on trouve l'OCDE et le MEDEF, qui soutiennent à fond les compétences et #college2016, l'autonomie des élèves et le travail de groupe.

Si j'en déduis que ce monsieur est un neolibéral fascisant favorable à la suppression du code du travail et à la loi El Khomri et qu'il roule pour le MEDEF, j'ai bon?

Parce que si lui amalgame des gens qui n'ont rien à voir, comme par exemple des partisans de l'exclusion des immigrés de l'école publique avec des partisans d'un haut niveau d'instruction pour tous, bref Marine Le Pen et le GRIP, il n'y a pas de raison que je ne puisse pas faire l'amalgame entre lui, l'OCDE et le MEDEF.

Je ne suis pas sûr, pourtant que ce genre d'argument (qui s'apparente à un homme de paille) fasse avancer le débat.

par Luigi_B
le Sam 10 Déc 2016 - 16:50
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: L'accompagnement personnalisé au collège, cauchemar pédagogique ?
Réponses: 219
Vues: 14549

L'accompagnement personnalisé au collège, cauchemar pédagogique ?

Chouette reportage qui s'émerveille de l'AP de français réalisé par un professeur de mathématiques ou d'anglais. Vive le progrès avec collège 2016 !




http://www.francetvinfo.fr/societe/education/reforme-du-college/reussite-scolaire-l-accompagnement-personnalise-une-methode-qui-marche_1956285.html

On notera que la lecture est chronométrée au collège... comme en primaire. On notera aussi des effectifs miraculeux : jusqu'à trois élèves seulement !
par ycombe
le Mar 6 Déc 2016 - 10:35
 
Rechercher dans: Actualités françaises Education / Enfance
Sujet: Le "PISA choc" n'aura pas lieu en 2015
Réponses: 122
Vues: 10019

Le "PISA choc" n'aura pas lieu en 2015

Il y en a qui vont être déçus.

Les résultats sont tombés et la France se maintient globalement dans le ventre mou de l'étude. Stable, au niveau de la moyenne, pas vraiment la chute catastrophique que certains espéraient.
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2016/12/06122016Article636166071950318866.aspx

#collège2016 n'aura pas eu lieu assez tôt pour cela  araignée
par Gryphe
le Ven 2 Déc 2016 - 20:22
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: [ArrêteTonChar] Pascal Charvet, Inspecteur Général de Lettres explique pourquoi #college2016 est une catastrophe (vidéo 18 min.)
Réponses: 57
Vues: 7451

[ArrêteTonChar] Pascal Charvet, Inspecteur Général de Lettres explique pourquoi #college2016 est une catastrophe (vidéo 18 min.)

Robert Delord a écrit:
Extraits choisis de l’émission « Par un dettu / Pour ainsi dire » France 3 Via Stetta du 30-11-2016.

En 18 minutes, Pascal CHARVET, Inspecteur Général de l’Education Nationale (groupe Lettres) descend en flèche la réforme #college2016, dénonçant longuement le sort réservé aux Langues Anciennes ainsi que l’incompétence et l’idéologie des personnes qui ont élaboré cette réforme calamiteuse.


http://www.arretetonchar.fr/pascal-charvet-inspecteur-general-de-lettres-explique-pourquoi-college2016-est-une-catastrophe-video-18-min/

Tag collège2016 sur Neoprofs 2289946511
par Luigi_B
le Mar 29 Nov 2016 - 14:41
 
Rechercher dans: Actualités françaises Education / Enfance
Sujet: Résultats TIMSS/TIMSS Advanced 2015
Réponses: 303
Vues: 11161

Résultats TIMSS/TIMSS Advanced 2015


par Olympias
le Sam 12 Nov 2016 - 17:58
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Discussions-digressions autour des retours sur les formations à la réforme du collège
Réponses: 1060
Vues: 29248

Discussions-digressions autour des retours sur les formations à la réforme du collège

@Luigi_B a écrit:On ne peut pas croire que ce soit vrai.




RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : https://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.



Mais je rêve ????? furieux furieux furieux
par Sphinx
le Sam 12 Nov 2016 - 17:50
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Discussions-digressions autour des retours sur les formations à la réforme du collège
Réponses: 1060
Vues: 29248

Discussions-digressions autour des retours sur les formations à la réforme du collège

@Luigi_B a écrit:On ne peut pas croire que ce soit vrai.





"Travailler en intelligence partagée", c'est quand il y a un neurone pour toute la classe ? Laughing
par Luigi_B
le Sam 12 Nov 2016 - 17:35
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)
Réponses: 547
Vues: 29188

Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

On ne peut pas croire que ce soit vrai.




RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : https://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.
par neo-fit
le Dim 16 Oct 2016 - 6:09
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Votre année de formation à la réforme du collège : répondez nombreux !
Réponses: 67
Vues: 8822

Votre année de formation à la réforme du collège : répondez nombreux !





par laMiss
le Jeu 6 Oct 2016 - 20:29
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Collège 2016 : le Rectorat de Grenoble invite à signaler les "attitudes d'opposition"
Réponses: 768
Vues: 29278

Collège 2016 : le Rectorat de Grenoble invite à signaler les "attitudes d'opposition"

@Luigi_B a écrit:


C'est une blague ou quoi ? C'est même pas payé, ce machin.
par Luigi_B
le Jeu 6 Oct 2016 - 17:18
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Collège 2016 : le Rectorat de Grenoble invite à signaler les "attitudes d'opposition"
Réponses: 768
Vues: 29278

Collège 2016 : le Rectorat de Grenoble invite à signaler les "attitudes d'opposition"


par Anaxagore
le Jeu 6 Oct 2016 - 3:42
 
Rechercher dans: Pédagogies, Apprentissages, Evaluations, Interdisciplinaire
Sujet: La classe renversée ou la négation de l'enseignant
Réponses: 271
Vues: 10544

La classe renversée ou la négation de l'enseignant

@KrilinXV3 a écrit:
@Elyas a écrit:
Je ne suis pas expert de l'histoire de l'éducation. Cependant, je ne pense pas que ce soit dû à la primauté de théorie (pour moi, le socio-constructivisme n'est pas un concept fumeux, il est utile et fonctionne très bien mais il doit être utilisé dans des moments spécifiques de la transmission). Je pense plutôt qu'on a vraiment voulu trouver une solution aux problèmes des inégalités et de la difficulté scolaire (dont le vocable apparaît dans les années 70-80 et pas avant) avec une profession démunie et une société en crise avec le chômage de masse. Le problème est qu'on a surtout fait de beaux discours et peu d'actes. Cet axiome de venir en aide aux plus en difficulté est pour moi le vrai problème. Comme on ne savait pas traiter cela et qu'on ne mettait pas en place des dispositifs d'élévation spécifiques du niveau pour ces élèves, on a géré avec de beaux discours et on a surtout nivelé par le bas les contenus au fur et à mesure. Ces hypothèses commencent à être validées par la recherche. Par exemple, les moyens accordés à la remédiation sont un vrai débat.

Pour monter le niveau et aider les élèves en difficulté, il ne faut pas baisser le niveau de contenu mais construire des cheminements d'acquisition adaptés pour les obtenir, en gros, respecter le rythme cognitif des élèves. Et ça, c'est pas gagné.

La critique du constructivisme et du socio-constructivisme est pour moi une facilité intellectuelle. On a un bouc-émissaire que peu de gens savent vraiment définir (et de toute façon, toute personne experte en pédagogie, en didactique ou en psychologie cognitive est souvent de facto considérée comme louche ou nulle dans sa discipline) et on ne traite pas des vrais fondements de la baisse du niveau : la question de l'identité des disciplines dans l'école française actuelle et cette baisse des exigences pour aider les plus faibles. C'est une façon de comprendre nos résultats PISA (avec la baisse de notre nombre de très bons élèves).


+ 100 et deux choses:
_ La question du recours à l'abstraction: face aux difficultés de certains élèves sur ce point, on a demandé aux enseignants de diminuer ce recours. C'est l'exemple typique pour moi de ce qu'il ne faut pas faire de façon systématique (mais il ne faut rien faire de façon systématique, remarque).
_ Je me suis pris (gentiment) le bec en formation aujourd'hui, avec des IEN et formatrices: elles prétendaient que #Collège2016 est une réforme qui consacre les "pédagogies explicites", déjà.  Neutral
Le sujet c'était "Maîtrise de la langue, cycle 3", avec tous les PE CM1/CM2 du réseau ainsi que tous les professeurs de Français et d'HG du collège. Grosse éloge du "travail de groupe". Un brin provocateur, j'annonce qu'après 1 an et demi de tentatives régulières, j'avais décidé d'abandonner temporairement le "travail de groupe" (celui au sens simple du terme: faire faire en groupe de 3/4 ce qu'on aurait pu faire faire individuellement): suite à une activité sur le calendrier révolutionnaire en 4e, je me suis rendu compte que les quelques élèves que j'avais laissé bosser seuls (et ce ne sont pas les meilleurs) avaient réalisé la tâche plus vite et mieux compris les enjeux disciplinaires (la tentative de déchristianisation du quotidien). Je précise que je mettrai au point de vraies tâches collaboratives, pensées en amont, plutôt que du travail de groupe improvisé. Mais pour les formatrices, l'important est ailleurs: peu importent les enjeux disciplinaires, le travail de groupe permet de mettre les élèves en situation d'oral et c'est l'essentiel.

Donc, pour moi, tout est là: les compétences "transversales" au détriment de la didactique disciplinaire. Un lissage des attentes de chaque discipline, qui fait que l'interdisciplinarité appauvrit plus qu'elle ne renforce mutuellement, comme elle le devrait. Donc on est bien d'accord, tout ça va au-delà des querelles de chapelle, "pédagogistes excessifs" vs "tradi-réacs" (pour caricaturer).

Seul bon côté de la formation; j'ai appris l'existence dans le commerce de "clé usb enregistreur audio", entre 5 et 20 euros pièce, ce qui fait que je sais enfin quoi faire de l'argent. cheers


Si nous prenons le mot "réfléchir", si on pense à ce qu'est la réflexion, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'un contexte de sollicitations extérieures ne crée pas les conditions d'une réflexion profonde et efficace.
par KrilinXV3
le Mar 4 Oct 2016 - 21:02
 
Rechercher dans: Pédagogies, Apprentissages, Evaluations, Interdisciplinaire
Sujet: La classe renversée ou la négation de l'enseignant
Réponses: 271
Vues: 10544

La classe renversée ou la négation de l'enseignant

@Elyas a écrit:
Je ne suis pas expert de l'histoire de l'éducation. Cependant, je ne pense pas que ce soit dû à la primauté de théorie (pour moi, le socio-constructivisme n'est pas un concept fumeux, il est utile et fonctionne très bien mais il doit être utilisé dans des moments spécifiques de la transmission). Je pense plutôt qu'on a vraiment voulu trouver une solution aux problèmes des inégalités et de la difficulté scolaire (dont le vocable apparaît dans les années 70-80 et pas avant) avec une profession démunie et une société en crise avec le chômage de masse. Le problème est qu'on a surtout fait de beaux discours et peu d'actes. Cet axiome de venir en aide aux plus en difficulté est pour moi le vrai problème. Comme on ne savait pas traiter cela et qu'on ne mettait pas en place des dispositifs d'élévation spécifiques du niveau pour ces élèves, on a géré avec de beaux discours et on a surtout nivelé par le bas les contenus au fur et à mesure. Ces hypothèses commencent à être validées par la recherche. Par exemple, les moyens accordés à la remédiation sont un vrai débat.

Pour monter le niveau et aider les élèves en difficulté, il ne faut pas baisser le niveau de contenu mais construire des cheminements d'acquisition adaptés pour les obtenir, en gros, respecter le rythme cognitif des élèves. Et ça, c'est pas gagné.

La critique du constructivisme et du socio-constructivisme est pour moi une facilité intellectuelle. On a un bouc-émissaire que peu de gens savent vraiment définir (et de toute façon, toute personne experte en pédagogie, en didactique ou en psychologie cognitive est souvent de facto considérée comme louche ou nulle dans sa discipline) et on ne traite pas des vrais fondements de la baisse du niveau : la question de l'identité des disciplines dans l'école française actuelle et cette baisse des exigences pour aider les plus faibles. C'est une façon de comprendre nos résultats PISA (avec la baisse de notre nombre de très bons élèves).


+ 100 et deux choses:
_ La question du recours à l'abstraction: face aux difficultés de certains élèves sur ce point, on a demandé aux enseignants de diminuer ce recours. C'est l'exemple typique pour moi de ce qu'il ne faut pas faire de façon systématique (mais il ne faut rien faire de façon systématique, remarque).
_ Je me suis pris (gentiment) le bec en formation aujourd'hui, avec des IEN et formatrices: elles prétendaient que #Collège2016 est une réforme qui consacre les "pédagogies explicites", déjà.  Neutral
Le sujet c'était "Maîtrise de la langue, cycle 3", avec tous les PE CM1/CM2 du réseau ainsi que tous les professeurs de Français et d'HG du collège. Grosse éloge du "travail de groupe". Un brin provocateur, j'annonce qu'après 1 an et demi de tentatives régulières, j'avais décidé d'abandonner temporairement le "travail de groupe" (celui au sens simple du terme: faire faire en groupe de 3/4 ce qu'on aurait pu faire faire individuellement): suite à une activité sur le calendrier révolutionnaire en 4e, je me suis rendu compte que les quelques élèves que j'avais laissé bosser seuls (et ce ne sont pas les meilleurs) avaient réalisé la tâche plus vite et mieux compris les enjeux disciplinaires (la tentative de déchristianisation du quotidien). Je précise que je mettrai au point de vraies tâches collaboratives, pensées en amont, plutôt que du travail de groupe improvisé. Mais pour les formatrices, l'important est ailleurs: peu importent les enjeux disciplinaires, le travail de groupe permet de mettre les élèves en situation d'oral et c'est l'essentiel.

Donc, pour moi, tout est là: les compétences "transversales" au détriment de la didactique disciplinaire. Un lissage des attentes de chaque discipline, qui fait que l'interdisciplinarité appauvrit plus qu'elle ne renforce mutuellement, comme elle le devrait. Donc on est bien d'accord, tout ça va au-delà des querelles de chapelle, "pédagogistes excessifs" vs "tradi-réacs" (pour caricaturer).

Seul bon côté de la formation; j'ai appris l'existence dans le commerce de "clé usb enregistreur audio", entre 5 et 20 euros pièce, ce qui fait que je sais enfin quoi faire de l'argent. cheers
par Chocolat
le Lun 19 Sep 2016 - 14:23
 
Rechercher dans: Réforme du collège 2016
Sujet: Collège 2016 : le Rectorat de Grenoble invite à signaler les "attitudes d'opposition"
Réponses: 768
Vues: 29278

Collège 2016 : le Rectorat de Grenoble invite à signaler les "attitudes d'opposition"

@Luigi_B a écrit:


Et n'oublions pas ceux qui n'ont pas souhaité répondre, même de manière anonyme...

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Sauter vers: