Stagiaire en souffrance

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par gnay-morgane le Ven 1 Déc 2017 - 23:47

Séduits
Fait une pause.
Ça fait 3 jours que je suis à la maison et je t'assure, j'ai fait que dormir tellement j'étais fatigué.
Et puis ça fait du bien.
Même si je sais que les conseils de classe sont la semaine prochaine, je m'en f*****
J'ai rempli mes bulletins.
Je remets de l'ordre dans ma tête.
Je peux te dire que ça s'éclaircit.
J'ai un tableau monstre pour m'auto evaluer SUR 1H DE COURS: activités proposées, ma place dans la classe, distribution de la parole....
J' espère être mieux armée quand je vais reprendre.

gnay-morgane
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Senochel le Sam 2 Déc 2017 - 11:05

@marcellinette a écrit:Sedulius : tous les conseils t'ont été donnés, dont celui de te faire arrêter pour quelques temps. Tu passes ton temps à dire que tu es nul, épuisé, en plein burn out : on va passer notre temps à te dire que tu n'es pas nul, de faire une pause.... Cela peut durer jusqu'à la fin de l'année scolaire.... Un moment donné il s'agit de prendre une décision et sortir de l'auto-flagellation.
Écoute Sedulius, arrête de dire "je vais voir un médecin" et FAIS-LE. Tu vas droit au burn-out et si tu ne réagis pas, tu te feras effectivement licencier pour avoir frappé ou insulté un élève.
Concernant ces derniers, n'oublie jamais que les gamins sont très égocentriques : quand ils foutent le bordel en classe, ce n'est non pas pour t'humilier, mais simplement pour en profiter. Écoute-les dans les couloirs, à la récré : ils pensent à eux avant tout et leur petite vie est bien plus importante que celle des autres et bien plus que celle du prof, évidemment. Rares sont les élèves à vouloir nous faire volontairement du mal, je te le dis, ils sont dans leur bulle, ils savent que tu es fragile et pas sûr de toi, donc ils en profitent un max.
Il n'y a qu'une solution pour pallier à ça : tu dois te reposer et voir un médecin. Écoute-nous et fais-le.
Et arrête de dire que tu es incompétent et un prof raté : des profs incompétents, j'en connais et ce ne sont sûrement pas ceux qui se font malmener par leurs classes, mais plutôt ceux qui photocopient leurs cours tous prêts dans un livre, ceux qui favorisent les meilleurs élèves et dégomment verbalement les plus faibles ou ceux qui les acceptent comme amis sur Facebook. Sûrement pas ceux qui, comme toi, se remettent en question et essaient d'améliorer leur pratique.
Je te l'ai déjà dit, tout est dans le mental : si tu crois en toi, il y aura de l'amélioration. Pas un bouleversement, mais de l'amélioration.
avatar
Senochel
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Sedulius le Sam 2 Déc 2017 - 11:32

J'ai pris rdv ce matin. Je vois un médecin la semaine prochaine. Il est en effet inutile de tirer davantage sur la corde.

Je l'admets : je n'ai plus de ressources.

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Senochel le Sam 2 Déc 2017 - 11:53

@Sedulius a écrit:J'ai pris rdv ce matin. Je vois un médecin la semaine prochaine.
Très bien. Maintenant, arrange-toi pour ne pas avoir de copies à corriger pendant les vacances : si tu n'as que des cours à préparer, ça t'allégera la charge de travail et tu pourras passer de bonnes fêtes de fin d'année, bien reposé.
Courage Very Happy
avatar
Senochel
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par JaneB le Sam 2 Déc 2017 - 12:33

@Sedulius a écrit:J'ai pris rdv ce matin. Je vois un médecin la semaine prochaine. Il est en effet inutile de tirer davantage sur la corde.

Je l'admets : je n'ai plus de ressources.

C'est une bonne chose. Tu vas pouvoir souffler et reprendre des forces.
avatar
JaneB
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Sedulius le Sam 2 Déc 2017 - 13:02

@JaneB a écrit:
@Sedulius a écrit:J'ai pris rdv ce matin. Je vois un médecin la semaine prochaine. Il est en effet inutile de tirer davantage sur la corde.

Je l'admets : je n'ai plus de ressources.

C'est une bonne chose. Tu vas pouvoir souffler et reprendre des forces.

Ça fait du bien de s'avouer vaincu pour un moment. Je suis un peu moins stressé. Je pourrais mieux combattre par la suite.

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Jenny le Sam 2 Déc 2017 - 13:03

C'est bien que tu l'aies fait. Bonne journée !
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par dorémy le Sam 2 Déc 2017 - 13:20

@Babarette a écrit:
@Sedulius a écrit:
@JaneB a écrit:Et surtout tu cours au burn out!
Tu trouves que tu es payé assez cher pour te rendre esclave de ton travail ?

En tant que stagiaire tu es noté et surveillé : quand on te dis que si ça ne marche c'est que tu ne travailles pas assez, tu n'as pas d'autre choix que d'en faire toujours plus.


Tu opines du chef, tu penses très fort dans ta tête que le formateur est une nouille et tu vas boire un verre en sortant du cours. Les formateurs ne peuvent pas savoir ce que tu fais quand tu es hors de l'établissement scolaire et hors de l'ESPE.
Tu travailles énormément, et ça ne fonctionne pas bien. La réponse n'est pas de travailler plus dur mais de prendre du recul et de respirer.

Mon inspecteur m'a sauvé mon année de stage en m'expliquant que dans notre métier celui qui travaille le plus c'est l'élève et pas le prof. Il était tout à fait conscient de nos difficultés (j'ai fait partie de l'ignoble promo masterisation 18h de présence + 1 journée de formation par semaine à pétaouchnok). Il est inutile d'en faire toujours, on peut toujours en faire plus dans notre travail. L'important est de savoir dire stop, j'ai ma trame c'est suffisant.

Je pense que le problème ne vient pas du contenu mais de la transmission. Viens faire un tour sur le fil gestion de classe, ça vaut le coup.
Ce sont les petites astuces partagées entre nous qui nous font progresser et prendre de l'assurance. L'erreur au départ est d'être la multiplication de la sanction, l'énervement, les cris mais cela ne marche pas vraiment et c'est un cercle vicieux.

Profite du conseil de classe pour faire barrage avec l'équipe et appelle les parents (ceux des plus pénibles) au retour des conseils de classe.
Si tu es en collège, varie les activités au maximum, fais les lire à haute voix les textes (en leur disant qu'ils ne se respectent entre eux s'ils parle, la notion de respect entre pairs fonctionne mieux qu'envers le professeur j'ai l'impression), utilise des supports vidéo.

Et si tu peux vas dans les classes des collègues pour voir comment ils gèrent leurs classe (et pas que dans le cours de ta tutrice).
Courage !
avatar
dorémy
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par dorémy le Sam 2 Déc 2017 - 13:22

Je repense également à un ancien topic qui m'avait permis de faire mes armes et de trouver des punchlines bien utiles. :

http://www.neoprofs.org/t8577-vos-bonnes-reparties?highlight=r%E9parties

L'humour et le fait de casser gentiment mais surement les perturbateurs peut permettre de désamorcer la tension.
avatar
dorémy
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Sedulius le Mer 6 Déc 2017 - 18:01

J'ai vu le médecin, mais je n'ai pas osé demander d'arrêt. Seulement des anxio et des somni. J'ai conscience que c'est une erreur... Mais c'est fait : on verra ce que ça donnera avec ces "béquilles".

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par amethyste le Mer 6 Déc 2017 - 18:03

Et tu as un médecin qui te prescrit ces médicaments sans se poser de questions ? Sans envisager de lui-même un arrêt de travail ????

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein
                   
avatar
amethyste
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Sedulius le Mer 6 Déc 2017 - 18:06

@amethyste a écrit:Et tu as un médecin qui te prescrit ces médicaments sans se poser de questions ? Sans envisager de lui-même un arrêt de travail ????

En fait je l'ai refusé, l'arrêt... Je ne voulais pas paraître trop faible. Et puis surtout je suis très en retard sur le programme et on me le reprochera lors des visites/inspections.

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Tamerlan le Mer 6 Déc 2017 - 18:09

Surtout n'hésitez pas à retourner voir votre toubib d'ici quelques temps (fin d'année) pour qu'il évalue l'efficacité du traitement et votre état.
Bon courage.

PS : bien sûr il fallait accepter l'arrêt...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)
avatar
Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Sedulius le Mer 6 Déc 2017 - 18:11

Oui j'ai fait une erreur. J'ai commencé par parler de mes angoisses, devenues permanentes, et des difficultés que ça me posent dans le cadre du travail, mais tout de suite après j'ai dit que je voulais quand même me battre et continuer. Je n'arrive pas accepter mon état de faiblesse en public...

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par LadyC le Mer 6 Déc 2017 - 18:13

Je plussoie Tamerlan.
@Sedulius a écrit:
@amethyste a écrit:Et tu as un médecin qui te prescrit ces médicaments sans se poser de questions ? Sans envisager de lui-même un arrêt de travail ????

En fait je l'ai refusé, l'arrêt... Je ne voulais pas paraître trop faible. Et puis surtout je suis très en retard sur le programme et on me le reprochera lors des visites/inspections.
Le programme, franchement... Certes, on doit se sentir plus contraint de le finir dans ta matière que dans la mienne. Mais (1) ce n'est pas le bout du monde de ne pas le finir ; (2) si tu t'étais cassé une jambe, tu serais bien obligé d'être en arrêt, et vogue la galère. Personne n'est indispensable, les élèves feraient sans, et basta.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par capucine42 le Mer 6 Déc 2017 - 18:15

Il suffit d'y retourner si tu as changé d'avis.

_________________
Age des enfants
avatar
capucine42
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Tamerlan le Mer 6 Déc 2017 - 18:17

@LadyC a écrit:
(2) si tu t'étais cassé une jambe, tu serais bien obligé d'être en arrêt, et vogue la galère. .

C'est tout à fait cela. Quand on entame un burn-out ou une dépression c'est l'équivalent d'une maladie "physique" (je n'aime pas ce terme car cela a aussi un aspect physique). Mais dans le deuxième cas on ne se pose même pas la question de l'arrêt. Et il faut dépasser les représentations sur une éventuelle "faiblesse".

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)
avatar
Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par lalilala le Mer 6 Déc 2017 - 18:19

@amethyste a écrit:Et tu as un médecin qui te prescrit ces médicaments sans se poser de questions ? Sans envisager de lui-même un arrêt de travail ????

Je confirme que ça existe... j'en avais vu un comme ça il y a quelques années, à un moment où j'allais vraiment mal. La consultation a duré montre en main 4 minutes. Je lui ai demandé des anxiolytiques et il ne m'a posé aucune question. Bonjour merci au revoir...Résultat 15 jours plus tard j'ai quitté le collège entre deux cours pour aller voir en urgence quelqu'un d'autre qui m'a filé un arrêt parce que j'allais droit au burn out.

Sedulius, j'ai vécu une première année de stage infernale. J'ai tenu grâce aux anxiolytiques et aux somnifères qui finalement me faisaient faire n'importe quoi (trous de mémoire à répétition en cours, mise en danger sur la route, etc...). Au moins ils limitaient les tremblements de stress et les nausées. Comme toi (et comme une idiote), j'ai refusé les arrêts que me proposait mon médecin parce que je pensais que ça allait être mal vu, parce que j'allais prendre du retard, que la séance n'allait pas tomber comme il fallait pour la visite de formateur, etc. Résultat, j'ai passé l'année au bord du suicide, je me suis mise en danger, j'ai perdu du poids, j'ai continué à bosser jour et nuit dans un état second... tout ça pour lire à la fin de l'année dans mon dossier que je suis allée consulter au rectorat qu'en gros, j'avais pris la formation par-dessus la jambe et que je ne m'étais pas assez investie (ce qui a fini de m'achever). Ben merde quoi! Si j'avais accepté les arrêts, je n'aurais pas eu de plus mauvaises appréciations, et j'aurais pu au moins me retaper, me poser et peut-être même reprendre le dessus au lieu de couler doucement mais sûrement toute l'année, totalement abrutie par les médicaments et les idées noires. Qu'est-ce que j'ai gagné à m'entêter comme ça? Rien. Aucune considération et un renouvellement. Si tu avais une grippe (une vraie), ou une gastro, t'irais faire cours? Ben là c'est pareil. C'est un cas de force majeure. Et tu n'as pas forcément besoin d'être arrêté longtemps pour pouvoir souffler. Je précise aussi que l'administration n'a pas accès aux motifs des arrêts maladie.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Jenny le Mer 6 Déc 2017 - 18:35

@capucine42 a écrit:Il suffit d'y retourner si tu as changé d'avis.

Exactement. N'hésite pas à le faire.
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par JaneB le Mer 6 Déc 2017 - 18:36

@Tamerlan a écrit:
@LadyC a écrit:
(2) si tu t'étais cassé une jambe, tu serais bien obligé d'être en arrêt, et vogue la galère. .

C'est tout à fait cela. Quand on entame un burn-out ou une dépression c'est l'équivalent d'une maladie "physique" (je n'aime pas ce terme car cela a aussi un aspect physique). Mais dans le deuxième cas on ne se pose même pas la question de l'arrêt. Et il faut dépasser les représentations sur une éventuelle "faiblesse".

Totalement d'accord! Il faut savoir prendre soin de soi car personne ne le fera à ta place.
avatar
JaneB
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par amethyste le Mer 6 Déc 2017 - 18:38

Entre un arrêt maladie et des médicaments, j'aurais vite choisi. Les médicaments (pour moi), c'est quand le repos ne suffit plus.

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein
                   
avatar
amethyste
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par lalilala le Mer 6 Déc 2017 - 18:40

@JaneB a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@LadyC a écrit:
(2) si tu t'étais cassé une jambe, tu serais bien obligé d'être en arrêt, et vogue la galère. .

C'est tout à fait cela. Quand on entame un burn-out ou une dépression c'est l'équivalent d'une maladie "physique" (je n'aime pas ce terme car cela a aussi un aspect physique). Mais dans le deuxième cas on ne se pose même pas la question de l'arrêt. Et il faut dépasser les représentations sur une éventuelle "faiblesse".

Totalement d'accord! Il faut savoir prendre soin de soi car personne ne le fera à ta place.

topela
(mais c'est sûr que le stress du stage n'aide pas à prendre les bonnes décisions)

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Sedulius le Mer 6 Déc 2017 - 18:55

Je suis devenu complètement irrationnel.

Je ne peux pas aller chez le médecin avant la semaine prochaine. Je suis tellement idiot !!!


Dernière édition par Sedulius le Mer 6 Déc 2017 - 19:56, édité 1 fois

Sedulius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Croustibapt le Mer 6 Déc 2017 - 20:49

Sedulius, comme toi j'ai refusé un arrêt de travail il y a deux ans quand je me suis fracturé le trochiter (pour vous épargner la recherche google, c'est un bout de l'épaule Very Happy).
Résultat, je suis allé faire cours pour ne "pas être en retard dans le programme" (oui en HG, on est vraiment écrasé par ce satané programme). Après 15 jours de souffrances, j'ai craqué et j'ai accepté l'arrêt.

Résultat 1 : j'ai été arrêté 8 semaines alors que je l'aurais été 3 semaines si je l'avais fait tout de suite.
Résultat 2 : j'ai fait des cours de merde pendant quinze jours, parce que je ne pensais qu'à la douleur.
Résultat 3 : mon épaule me fait souffrir tous les jours, alors qu'un ami qui a eu la même chose et s'est reposé est complètement remis.

A l'idée que mon bras va me lancer une bonne partie de ma vie parce que j'ai voulu faire trois cours sur l'Afrique à des élèves de terminale qui n'en avaient pas grand chose à faire, tu ne peux pas imaginer à quel point je m'en veux de ne pas avoir pris ce foutu arrêt.

Désolé pour le côté "C'est ma vie", mais on a la tête dans le guidon sans prendre le recul suffisant et sans voir les véritables priorités, et ensuite, on s'en mord les doigts.


Dernière édition par Croustibapt le Mer 6 Déc 2017 - 20:53, édité 1 fois (Raison : Des trucs pas français :()

_________________
Discipline & Bonté
avatar
Croustibapt
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Murr le Mer 6 Déc 2017 - 20:58

@Croustibapt a écrit:Désolé pour le côté "C'est ma vie", mais on a la tête dans le guidon sans prendre le recul suffisant et sans voir les véritables priorités, et ensuite, on s'en mord les doigts.

Voilà, c'est tout à fait cela : tu n'es pas idiot, tu as juste la tête dans le guidon, comme tous les stagiaires (je suis passée par là moi aussi). Mais il faut quand même relever la tête quand on est sur le point de foncer dans le mur. Bon courage à toi fleurs

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire en souffrance

Message par Babarette le Mer 6 Déc 2017 - 21:14

@Sedulius a écrit:Je suis devenu complètement irrationnel.

Je ne peux pas aller chez le médecin avant la semaine prochaine. Je suis tellement idiot !!!


Tu peux contacter en urgence un médecin généraliste, qui peut t'arrêter, même s'il n'est pas ton médecin traitant. Je l'ai déjà fait.
N'hésite pas ! 
N'aies pas peur d'avoir l'air faible. Si quelqu'un est assez bête pour te trouver "trop faible" parce que tu es malade, c'est un idiot et sale type.
avatar
Babarette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum