Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lit et rature
Niveau 6

Feuillets d'Hypnos / René Char

par lit et rature le Lun 11 Juin 2018 - 18:32
Je suis embêtée car je ne sais pas comment m'y prendre pour élaborer une lecture analytique sur les fragments 1 à 6 et fragments 123 à 127 de Feuillets d'Hypnos de René Char.

Qui a déjà travaillé ces fragments ?

Izambard
Neoprof expérimenté

Re: Feuillets d'Hypnos / René Char

par Izambard le Lun 11 Juin 2018 - 18:53
Ce sont deux LA distinctes ?
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Feuillets d'Hypnos / René Char

par Pierre-Henri le Lun 11 Juin 2018 - 19:16
Le style hermétique (au sens premier) de Char reste assez rétif à la lecture analytique. Mieux vaut partir du contexte et de l'intention.

Dans leur contexte, les Feuillets d'Hypnos sont le reliquat de notes prises au maquis, dans la résistance, et partiellement détruites par la suite. => difficulté de s'exprimer face à l'horreur nazie, limites de la parole.

Dans leur intention, ces fragments visent à retrouver la pensée grecque antique en s'exprimant par aphorismes. Un côté Héraclite pour la pensée obscure, oblique ; un côté Marc Aurèle pour le stoïcisme du résistant face à l'adversité, les dangers et la mort.

1) être efficace ici et maintenant. C'est la guerre, il faut se battre.
2) rester toujours dans l'immédiateté de l'action.
3) C'est dans ces épreuves, face à la mort, qu'on réalise pleinement ce qu'est la vie.
4) première définition du stoïcisme. Les résistants sont conscients de risquer la torture et la mort, mais ils font face.
5) totale liberté des résistants. Liberté paradoxale, puisqu'elle existe pour éviter la mort. Il est possible que la lampe soit celle de la madeleine à la veilleuse de De la Tour, dont Char avait conservé une reproduction dans son QG (cf fragment 178). Le clair-obscur du tableau symbolise la permanence de l'espoir, de la beauté, de l'humanisme, même au milieu des ténèbres hitlériennes.
6) les "loyaux adversaires" est le titre d'un autre recueil. C'est une idée que Char tenait à coeur. Malgré l'horreur absolue (quand les voiles du bateau nous mènent à l'abîme), il faudra trouver la force de pardonner après avoir vaincu. Ces loyaux adversaires (comprendre : ces ennemis que l'art et la poésie seuls peuvent rendre loyaux, auxquels ils peuvent rendre leur humanité) ne sont pas seulement les nazis ou les collabos, mais aussi la souffrance et la mort de façon générale.

123) Célébration des jeunes résistants dont Char était le commandant.
124) la France des cavernes : simple référence au mode de vie des résistants, contraints de toujours se terrer. Ils reviennent à l'état sauvage, primitif. Ce retour à l'état primitif est une bonne chose dans l'esprit de Char.
125) même idée, dite différemment : c'est peut-être parmi ces résistants rendus à l'état sauvage qu'est la vraie intelligence, la dernière flamme. Char avait combattu pendant la déroute de 40, échec total des états majors.
126) entre la réalité et la poésie, il y a la vie, celle du combattant, qui est plus forte, plus intense. L'abjection nazie, elle, ruine l'exposé de l'existence (les romans, la littérature, etc.) Char n'a rien publié pendant la guerre. Il considérait que se battre était plus urgent.




lit et rature
Niveau 6

Feuillets d'Hypnos / René Char

par lit et rature le Mar 12 Juin 2018 - 17:38
Merci Pierre-Henri. Je vais m'y mettre
Contenu sponsorisé

Re: Feuillets d'Hypnos / René Char

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum