Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
goleada
Je viens de m'inscrire !

Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par goleada le Lun 5 Nov 2018 - 0:52
Bonjour,

Je suis prof stagiaire en français dans un collège depuis septembre depuis septembre, dans le privé.
Ma demande est la suivante. Je souhaiterais arrêter et faire des suppléances près de chez moi pour cette année. Savez-vous si c'est possible ? Est ce que le rectorat accepte de prendre comme suppléant un stagiaire démissionnaire … ? Est ce que quelqu'un s'est déjà trouvé dans ce cas de figure ?

Ma situation, plus précisément, est la suivante :
- Mon lieu de stage et mes lieux de formation se trouvent à plus d'une heure de route de chez moi (et à une heure les uns des autres) donc je dépasse allègrement les dix heures par semaine en voiture (quel temps perdu), et mon budget essence dépasse les deux salaires par an.
- De plus je ne supporte plus la formation : inutilité totale, incompétence des formateurs, pouvoir de nuisance de mon institut de formation (le taux de redoublement des stagiaires y est 5 fois supérieur à la moyenne nationale, nous supposons qu'ils n'ont pas assez d'inscrits et cherchent ainsi à gonfler leurs effectifs, car nous sommes dans un département rural, nous sommes épiés en permanence, et bizarrement ceux qui n'ont pas été validés par l'institut les années précédentes sont ceux qui ont eu l'outrecuidance de leur faire part de leur mécontentement…).

Bref, j'aime bien mon boulot, malgré les difficultés que je rencontre en tant que débutante, j'ai envie de continuer, mais pas dans ces conditions. Compte-tenu de la fatigue et des frais engendrés par le trajet, et du fait que je ne supporte pas mes conditions de "formation", les suppléances me semblent être une bonne idée. Ca peut sembler excessif, je sais qu'il y a des gens qui traversent de choses bien pires, mais je sens que ça commence à entamer mon moral et même ma santé physique. Je sais d'expérience reconnaître les signes avant-coureurs du "il est temps que je me casse". Ce n'est pas une décision sur un coup de tête.

Je pense par la suite soit repasser le concours en interne dans quelques années, soit faire un m2 recherche l'année prochaine (c'est l'un de mes grands regrets de m'être lancée direct dans ces histoires de concours sans l'avoir fait) et repasser le concours en externe dans un ou deux ans. Ma situation familiale aura probablement changé d'ici là et me permettra une affectation plus avantageuse.

Enfin bref, si quelqu'un sait si on peut faire des suppléances, dans le privé ou dans le public, après avoir démissionné, je suis preneuse d'infos ^^

Bonne reprise à tout le monde.


Dernière édition par Verdurette le Lun 5 Nov 2018 - 5:01, édité 1 fois (Raison : Coquilles dans le titre)
avatar
FiatLux
Fidèle du forum

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par FiatLux le Lun 5 Nov 2018 - 7:34
goleada, j'ai bien saisi que tu as réfléchi à tout ça, mais je me permets une remarque : tu peux te retrouver dans une situation pire en effectuant des suppléances, au niveau des trajets à faire. Nombre d'amis suppléants font/ont fait énormément de route. Je ne sais pas comment ça se passe dans le public, mais dans le privé, si les chefs d'établissement se rendent compte que le suppléant n'accepte que les remplacements qui sont près de chez lui, il est grillé.
nc33
Niveau 1

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par nc33 le Lun 5 Nov 2018 - 8:19
J'ai connu quelqu'un dans une situation ressemblante, le rectorat a menacé de le blacklister (dans le public, pas le privé).
avatar
PaulineProf
Niveau 2

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par PaulineProf le Lun 5 Nov 2018 - 10:05
C'est techniquement possible mais comme dit plus haut, ils peuvent t'en tenir rigueur je pense, et faire les sourds à ta candidature pour exercer des suppléances.
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par LaMaisonQuiRendFou le Lun 5 Nov 2018 - 10:12
@goleada a écrit:Bonjour,

Je suis prof stagiaire en français dans un collège depuis septembre depuis septembre, dans le privé.
Ma demande est la suivante. Je souhaiterais arrêter et faire des suppléances près de chez moi pour cette année. Savez-vous si c'est possible ? Est ce que le rectorat accepte de prendre comme suppléant un stagiaire démissionnaire … ? Est ce que quelqu'un s'est déjà trouvé dans ce cas de figure ?

Ma situation, plus précisément, est la suivante :
- Mon lieu de stage et mes lieux de formation se trouvent à plus d'une heure de route de chez moi (et à une heure les uns des autres) donc je dépasse allègrement les dix heures par semaine en voiture (quel temps perdu), et mon budget essence dépasse les deux salaires par an.
- De plus je ne supporte plus la formation : inutilité totale, incompétence des formateurs, pouvoir de nuisance de mon institut de formation (le taux de redoublement des stagiaires y est 5 fois supérieur à la moyenne nationale, nous supposons qu'ils n'ont pas assez d'inscrits et cherchent ainsi à gonfler leurs effectifs, car nous sommes dans un département rural, nous sommes épiés en permanence, et bizarrement ceux qui n'ont pas été validés par l'institut les années précédentes sont ceux qui ont eu l'outrecuidance de leur faire part de leur mécontentement…).


Bref, j'aime bien mon boulot, malgré les difficultés que je rencontre en tant que débutante, j'ai envie de continuer, mais pas dans ces conditions. Compte-tenu de la fatigue et des frais engendrés par le trajet, et du fait que je ne supporte pas mes conditions de "formation", les suppléances me semblent être une bonne idée. Ca peut sembler excessif, je sais qu'il y a des gens qui traversent de choses bien pires, mais je sens que ça commence à entamer mon moral et même ma santé physique. Je sais d'expérience reconnaître les signes avant-coureurs du "il est temps que je me casse". Ce n'est pas une décision sur un coup de tête.

Je pense par la suite soit repasser le concours en interne dans quelques années, soit faire un m2 recherche l'année prochaine (c'est l'un de mes grands regrets de m'être lancée direct dans ces histoires de concours sans l'avoir fait) et repasser le concours en externe dans un ou deux ans. Ma situation familiale aura probablement changé d'ici là et me permettra une affectation plus avantageuse.

Enfin bref, si quelqu'un sait si on peut faire des suppléances, dans le privé ou dans le public, après avoir démissionné, je suis preneuse d'infos ^^

Bonne reprise à tout le monde.

Je ne vois rien d'extraordinaire dans ton année de stage (trajet, formation, etc.). Tout ceci est "normal" dans le monde de l'EN. Si tu lâches pour ça dès le début... Tu dirais que tu n'es pas à ta place et que tu as envie de faire autre chose, je dirais "vas-y !". Mais là, laisser tomber pour ensuite repasser les mêmes concours...

Courage ! fleurs
avatar
tchanq'
Niveau 3

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par tchanq' le Lun 5 Nov 2018 - 11:11
Je pense que c'est lâcher la proie pour l'ombre. Rien n'indique que les suppléances seront à proximité ni même acceptées. Quant à l'idée de repasser les concours par la suite, je ne suis pas certaine que les conditions seront meilleures. Il y aura quand même une formation et le lieu d'affectation du stage pourrait malgré tout être loin malgré une situation familiale plus avantageuse sur le papier.
C'est la période fatigante. Si vraiment le métier plait, il faut s'accrocher !
Courage ! fleurs
avatar
*Ombre*
Niveau 9

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par *Ombre* le Lun 5 Nov 2018 - 12:42
Malheureusement, ce que tu dis de ton année de stage est monnaie courante, et pas seulement dans le privé. Cette formation indigne était déjà une épreuve physique et morale il y a vingt ans quand j'y ai eu droit, et c'est toujours le cas, si j'en juge par les quelques stagiaires que j'ai pu côtoyer ces dernières années. Il faut en passer par là si l'on veut devenir titulaire. Quant à l'alternative que tu envisages, la poursuite en tant que suppléante, rien ne te garantit en effet qu'elle te vaudra de meilleures conditions de travail.
Cela vaut peut-être la peine d'y réfléchir encore.
Enfin, si les conditions infligées sont trop douloureuses, un arrêt maladie peut être une réponse honnête et un moyen de reprendre de la distance.
Courage.
Flo44
Niveau 3

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par Flo44 le Mar 6 Nov 2018 - 9:12
Tu as probablement fait une erreur dans le calcul des frais (ou une faute de frappe). Si tu roules 10 heures par semaine, tu fais probablement au plus autour de 10 x 100 km par semaine, soit 1000 km. Si ta voiture consomme 10l aux cent kilomètres (c'est énorme!), elle consomme donc un litre pour 10 km, ce qui te fais environ 100 litres par semaine. Si on prend un prix de 1,5 euros par litre, tu payes 150 euros par semaine, soit autour de 600 euros par mois. C'est beaucoup, certes, mais ça ne fait pas deux fois ton salaire... et j'ai calculé très large.
Autrement, pour diminuer les frais, est-ce que tu n'as pas la possibilité de covoiturer, au moins sur une partie du trajet (pour aller au lieu de formation, c'est sans doute plus simple)?
Et sinon, quand tu dis "chez moi", c'est "chez maman" ou "au domicile familial avec conjoint et enfants"? Parce que si c'est le premier cas, tu as très probablement intérêt à trouver une chambre à proximité de ton établissement (notamment pour la fatigue...). Après, tu peux te faire rembourser les frais pour te rendre à l'ESPE. Si tu es en couple sans enfant, vois si tu ne peux pas négocier avec ton conjoint un déménagement plus près de ton établissement... 
Courage, l'année de stage est difficile pour tout le monde. Mais si tu es déjà physiquement fatiguée, va vite faire le point avec ton médecin, la fatigue ne partira pas toute seule.


Dernière édition par Flo44 le Mar 6 Nov 2018 - 15:55, édité 1 fois
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par Une passante le Mar 6 Nov 2018 - 9:52
@Flo44 a écrit:Tu as probablement fait une erreur dans le calcul des frais (ou une faute de frappe). Si tu roules 10 heures par semaine, tu fais probablement au plus autour de 10 x 100 km par semaine, soit 1000 km. Si ta voiture consomme 10l aux cent kilomètres (c'est énorme!), elle consomme donc un litre pour 10 km, ce qui te fais environ 100 litres par semaine. Si on prend un prix de 1,5 euros par litre, tu payes 150 euros par semaine, soit autour de 600 euros par mois. C'est beaucoup, certes, mais ça ne fait pas deux fois ton salaire... et j'ai calculé très large.
Autrement, pour diminuer les frais, est-ce que tu n'as pas la possibilité de covoiturer, au moins sur une partie du trajet (pour aller au lieu de formation, c'est sans doute plus simple)?
Et sinon, quand tu dis "chez moi", c'est "chez maman" ou "au domicile familial avec conjoint et enfants"? Parce que si c'est le premier cas, tu as très probablement intérêt à trouver une chambre à proximité de ton établissement (notamment pour la fatigue...). Après, tu peux te faire rembourser les frais pour te rendre à l'ESPE. Si tu es en couple sans enfant, vois si tu ne peux pas négocier avec ton conjoint un déménagement plus près de ton établissement... 
Courage, l'année de stage est difficile pour tout le monde. Mais si tu es déjà physiquement fatiguée, va vite faire le point avec ton médecin, la fatigue ne partira pas toute seule.

Il est indiqué "mon budget essence dépasse les deux salaires par an" et non par mois.
Si on reprend tes calculs, 600 euros par mois, cela fait 6000 euros par an (en comptant sur 10 mois), nous sommes donc bien à plus de deux salaires d'un stagiaire Wink
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par Daphné le Mar 6 Nov 2018 - 10:53
@tchanq' a écrit:Je pense que c'est lâcher la proie pour l'ombre. Rien n'indique que les suppléances seront à proximité ni même acceptées. Quant à l'idée de repasser les concours par la suite, je ne suis pas certaine que les conditions seront meilleures. Il y aura quand même une formation et le lieu d'affectation du stage pourrait malgré tout être loin malgré une situation familiale plus avantageuse sur le papier.
C'est la période fatigante. Si vraiment le métier plait, il faut s'accrocher !
Courage ! fleurs

+1
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par Schéhérazade le Mar 6 Nov 2018 - 15:10
D'excellentes raisons t'ont été données ci-dessus de ne pas démissionner.
J'ajoute que les chefs d'établissement ont leur mot à dire dans le recrutement des professeurs, dans le privé. Travailler dans un établissement, c'est se constituer -ou pas- un carnet d'adresses. Les chefs d'établissement attendent des professeurs qu'ils soient fiables, et bien légitimement. Si tu démissionnais, tu mettrais ton chef d'établissement dans une situation difficile: il lui faudrait trouver un suppléant. Il pourrait être contacté ultérieurement par ses collègues à ton sujet, et il ne pourrait pas te présenter comme quelqu'un de fiable. Ce serait dommage: le métier te plaît, tu fais au mieux, il est sans doute content de ton travail. Si tu tiens bon, il peut encourager ses collègues, s'ils le contactent, à te recruter.
Je comprends que ta situation soit très difficile, et je trouve révoltant le sort fait aux stagiaires. S'il t'est impossible de déménager à proximité de ton lieu de stage, vois avec ton chef d'établissement actuel s'il peut aménager ton emploi du temps. N'hésite pas à voir avec des collègues si tu peux covoiturer, pour t'épuiser le moins possible lors des trajets.
Courage.
Flo44
Niveau 3

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par Flo44 le Mar 6 Nov 2018 - 15:46
@Une passante a écrit:
@Flo44 a écrit:Il est indiqué "mon budget essence dépasse les deux salaires par an" et non par mois.
Si on reprend tes calculs, 600 euros par mois, cela fait 6000 euros par an (en comptant sur 10 mois), nous sommes donc bien à plus de deux salaires d'un stagiaire Wink
Je viens du privé, quand on parle de salaire, c'est souvent le salaire annuel, d'où ma mauvaise interprétation, je n'avais pas compris que c'était deux mois de salaire....
Mea culpa
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par Manu7 le Mar 6 Nov 2018 - 19:08
Tout dépend de la situation familiale mais dans un département rural, on doit pouvoir trouver un moyen de se loger dans le lieu du stage, dans mon collège, quand un stagiaire vient de loin il loue une chambre 15€ la nuit. Cela limite les déplacements même si c'est une fois par semaine.

Sinon avec le salaire de remplaçant la perte financière serait encore bien plus lourde que 2 mois en moins sur une année.
Contenu sponsorisé

Re: Démissionner d'un poste de prof stagiaire pour faire des suppléances

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum