Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Babarette
Vénérable

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Babarette le Dim 3 Fév 2019 - 19:38
@Rendash a écrit:
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Il est loin le temps où on avait droit à un poulet et une demi-livre de beurre…

Oui, ben, à qui la faute ? Les profs y z'en veulent pas, des poulets, à l'école.

Et à la place du demi-livre, t'as droit à une tablette complète, si toutefois tu te l'achètes toi-même.

Comment ça un demi-livre? M'enfin, on déchire pas les livres, bande de saguins! affraid

@Delia a écrit:Un droit qui se mérite ? Bel oxymore ! Ce qui est de droit ne se mérite pas, et ce qui se mérite n'est pas de droit...

+1000
pogonophile
pogonophile
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par pogonophile le Dim 3 Fév 2019 - 19:50
@Mathador a écrit:
On parle ici d'« élèves » qui n'apprennent rien. Qu'ils aient chauffé les chaises du système scolaire 9, 12 ou 15 ans ne changera pas leur capacité à s'insérer dans la société s'ils n'apprennent plus rien après 9 ans. Au contraire, plus on les garde longtemps dans les établissements en leur accordant l'impunité du « pas de vague », plus on a de chances d'en faire des délinquants.

Tu considères que "ces" élèves (reste à voir qui ils sont au juste, dans quelle typologie ils s'inscrivent) n'apprennent rien ainsi, ou qu'ils ne sont pas en mesure d'apprendre tout court ?
Et sur quoi, quelle étude, quels chiffres se base cette conviction selon laquelle on accroît les chances d'en faire des délinquants en les gardant à l'école, plutôt qu'en les mettant, euh, dehors, c'est à dire nulle part ?
Ponocrates
Ponocrates
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Ponocrates le Dim 3 Fév 2019 - 19:52
@Delia a écrit:Un droit qui se mérite ? Bel oxymore ! Ce qui est de droit ne se mérite pas, et ce qui se mérite n'est pas de droit...
C'est tout à fait exact. Reste qu'en raison de son comportement, on peut être déchu de certains de ses droits. La réalité c'est aussi cela.
Je ne cautionne ni le ton du premier message ni l'idée qu'il faut " se débarrasser" de certains élèves. Je rejoins tout ce qui a été dit sur la nécessité de mieux accompagner, encadrer les élèves les plus en difficultés - parce que s'ils n'étaient pas autant en difficulté, ils ne passeraient pas leur vie à pourrir celles de leurs camarades- qui rappelons-le, les subissent toute la semaine, toute l'année, voire plusieurs. Mais, pour des raisons budgétaires et politiques, tout ce qui permettait d'inclure réellement les élèves- en mettant face à eux des enseignants qui savaient qu'ils auraient affaire à des besoins particuliers- a été supprimé, en comptant sur la "différenciation pédagogique".
Une fois que l'on a fait ce constat, après s'être battus en vain contre cette transformation, pour beaucoup d'entre nous en y laissant des semaines de salaire et beaucoup d'illusion sur le poids de nos voix (aparté à l'intention des plus "anciens" du forum qui, contrairement aux "jeunes" ont eu au moins la satisfaction de faire reculer, avec leur sacrifice le gouvernement sur tel ou tel projet: ceci explique peut-être le manque d'enthousiasme des nouveaux à se faire plumer pour rien), une fois que l'on a bien compris que le gouvernement ne mettra plus jamais- sauf changement de paradigme- les moyens financiers pour bien éduquer sa population, je comprends la tentation de jeter le bébé avec l'eau du bain. Parce que les seuls à qui on demande de faire des efforts, c'est nous, tout en nous liant les mains. Ni l'institution, ni les parents, ni surtout les élèves, ne sont sommés de tenir leur rôle respectif, et certains élèves se comportent avec une impunité qui leur coûtera cher une fois les portes du secondaire fermés.
En ce qui me concerne, même si j'ai bien conscience que cette opinion sera conspuée, je vais au bout de la logique actuelle. Le droit à l'éducation est indiscutable. Ses modalités en revanche- nous le voyons tous les jours- fluctuent considérablement d'une académie, d'un établissement, d'une classe à l'autre. Si, pour "sauver" une classe de 30, il faut mettre au CNED un ou deux élèves, je ne vois pas où serait le scandale- et le coût resterait minime.On nous dit tant de bien de la classe inversée, des moocs, et autres joyeusetés, faisons en profiter ces chers bambins dont les compétences sociales sont à perfectionner. Après tout, c'est peut-être là l'aménagement dont ils ont besoin, en tout cas c'est certainement celui qui profitera le plus à leurs camarades.


Dernière édition par Ponocrates le Dim 3 Fév 2019 - 20:16, édité 1 fois

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
aline dubois
Niveau 2

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par aline dubois le Dim 3 Fév 2019 - 20:06
Aux différents intervenants de cette file, je vous trouve bien durs avec notre collègue.

Elle a parfaitement raison de dire que nos conditions de travail se sont profondément dégradées, au point de devenir parfois invivables.
Regardez autour de vous, ne voyez-vous pas ces collègues qui n'en peuvent plus, craquent littéralement ou mettent en place des stratégies diverses pour survivre dans ce qui est parfois devenu un enfer.

Combien de collègues finissent leur carrière en CLM/CLD, combien de stagiaires démissionnent ? % infimes certes, mais en forte augmentation

Ce dont témoigne 3,14159 devrait choquer tout le monde
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
Sincèrement que penses-tu de la situation suivante : 32 élèves (classe de bac pro !), 21 élèves avec un PAP dont 9 avec AVS. En cours de français il a fallu trouver une classe avec plus de 40 chaises et tables…
Comment travailler correctement dans de telles conditions ? Et je ne pense pas ici qu'au seul enseignant

Mais, manifestement, vues les réactions sur la file que j'ai créée hier, ce type de situations n'a pas l'air de choquer grand-monde sur ce forum.

Ne voyez-vous donc pas qu'avec les passages devenus quasi automatiques, cette inclusion à marche forcée n'est qu'un leurre pour les élèves - le moment de la vraie sélection finit toujours par arriver - et un moyen de répondre à une demande sociale à très peu de frais.

Enfin, pour les finances publiques, parce que pour nous enseignants, ces généreuses politiques entraînent un surcroît de travail non rémunéré et une dégradation considérable de nos conditions d'exercice. Et puis pour les élèves, est-ce vraiment leur rendre service que de les entretenir dans l'illusion de la réussite.

Bon, ok, je suis de la vieille école, mais lire des copies de bac à l'argumentation inconsistante, bourrées de fautes en tous genres et voir qu'au final grâce aux consignes appuyées de l'inspection et aux options diverses, l'élève décrochera une mention, ça me fait bondir

Lesquels d'entre eux s'en sortiront bien à la fin, à votre avis ?
Car loin de le supprimer, cette massification scolaire a paradoxalement renforcé le poids de l'origine sociale dans la réussite scolaire et professionnelle
Beaucoup ont le bac, oui, mais tous n'ont pas le même
 
Pour le reste :

@jjrousseau : si tu veux crier ton ras-le-bol, tu vas en avoir l'occasion dés mardi avec la journée d'action organisée par plusieurs fédérations syndicales ce 5 février

Pas besoin j'imagine de rappeler ce RV aux autres, puisque grands militants, très impliqués dans les luttes
Caspar
Caspar
Bon génie

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Caspar le Dim 3 Fév 2019 - 20:11
Je pense aussi qu'il s'agissait d'un cri du cœur, certes maladroit, d'une collègue qui a dit sur autre fil avoir de gros problèmes avec une classe et qui (si j'ai bien compris), enseigne à nouveau après cinq ans d'interruption. Je me souviens que mon retour après le congé de formation a été très dur, j'ai bien mis un ou deux trimestres à retrouver mon rythme.
Mathador
Mathador
Érudit

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Mathador le Dim 3 Fév 2019 - 20:14
@pogonophile a écrit:
@Mathador a écrit:
On parle ici d'« élèves » qui n'apprennent rien. Qu'ils aient chauffé les chaises du système scolaire 9, 12 ou 15 ans ne changera pas leur capacité à s'insérer dans la société s'ils n'apprennent plus rien après 9 ans. Au contraire, plus on les garde longtemps dans les établissements en leur accordant l'impunité du « pas de vague », plus on a de chances d'en faire des délinquants.

Tu considères que "ces" élèves (reste à voir qui ils sont au juste, dans quelle typologie ils s'inscrivent) n'apprennent rien ainsi, ou qu'ils ne sont pas en mesure d'apprendre tout court ?

On pourrait sans doute diminuer leur nombre avec une organisation de l'institution mieux adaptée aux élèves.

@pogonophile a écrit:Et sur quoi, quelle étude, quels chiffres se base cette conviction selon laquelle on accroît les chances d'en faire des délinquants en les gardant à l'école, plutôt qu'en les mettant, euh, dehors, c'est à dire nulle part ?

Si le climat scolaire de l'établissement est correct il est effectivement préférable de les garder. Mais faut-il encore pouvoir remplir ces deux objectifs simultanément… et je considère qu'à partir du lycée le climat scolaire correct est prioritaire sur la scolarisation de tous les élèves.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
lucB
lucB
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par lucB le Dim 3 Fév 2019 - 20:14
Incroyable. Avec les propos postés par certain.e.s ici ou là, c'est nous qui sommes durs ? Je suis consternée de voir que certains collègues se comportent comme les élèves qu'ils critiquent : en consommateurs qui arrivent sur un forum pour réclamer, quand ce n'est pas exiger des solutions et qui envoient balader ceux qui leur font une remarque qui leur déplait.
avatar
aline dubois
Niveau 2

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par aline dubois le Dim 3 Fév 2019 - 20:16
@Caspar

Donc le problème, c'est la collègue et rien d'autre

Ben moi, je ne crois pas.

@LucB

Ben oui, je râle, mais je descends aussi dans la rue. J'y étais encore le 31 du mois dernier
Et puis, un forum, ça sert aussi à s'exprimer.
Désolée si tout le monde ne partage pas votre vision béate de l'institution et de ses évolutions


Dernière édition par aline dubois le Dim 3 Fév 2019 - 20:22, édité 2 fois
pogonophile
pogonophile
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par pogonophile le Dim 3 Fév 2019 - 20:17
@lucB a écrit:Incroyable. Avec les propos postés par certain.e.s ici ou là, c'est nous qui sommes durs ? Je suis consternée de voir que certains collègues se comportent comme les élèves qu'ils critiquent : en consommateurs qui arrivent sur un forum pour réclamer, quand ce n'est pas exiger des solutions et qui envoient balader ceux qui leur font une remarque qui leur déplait.

L'essentiel étant de protester pour en arriver au nœud du problème : on ne choisit pas ses élèves.
Préciser, répondre aux questions, argumenter ? Regarde l'intervention qui précède la tienne, l'adéquation questions-réponses.
Caspar
Caspar
Bon génie

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Caspar le Dim 3 Fév 2019 - 20:17
@lucB a écrit:Incroyable. Avec les propos postés par certain.e.s ici ou là, c'est nous qui sommes durs ? Je suis consternée de voir que certains collègues se comportent comme les élèves qu'ils critiquent : en consommateurs qui arrivent sur un forum pour réclamer, quand ce n'est pas exiger des solutions et qui envoient balader ceux qui leur font une remarque qui leur déplait.

Je n'ai pas eu ce sentiment sur l'autre fil mais peut-être...En tout cas la série de messages au début était un peu dure je trouve, même si encore une fois le message de départ est maladroit, sans doute écrit sur un coup de colère ou de lassitude.
lucB
lucB
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par lucB le Dim 3 Fév 2019 - 20:18
Je ne suis pas étonnée de la part de quelqu'un qui refuse une notification MDPH et nourrit de la suspicion envers ces sales élèves qui ne sont pas foutus d'écrire...
Une passante
Une passante
Érudit

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Une passante le Dim 3 Fév 2019 - 20:21
@aline dubois a écrit:Aux différents intervenants de cette file, je vous trouve bien durs avec notre collègue.

Elle a parfaitement raison de dire que nos conditions de travail se sont profondément dégradées, au point de devenir parfois invivables.
Regardez autour de vous, ne voyez-vous pas ces collègues qui n'en peuvent plus, craquent littéralement ou mettent en place des stratégies diverses pour survivre dans ce qui est parfois devenu un enfer.


La dureté des réponses ne vient pas du constat fait par notre collègue, mais par sa revendication de n'avoir jamais fait aucune grève...
Quand on se bat, quand on lutte, on peut se permettre de râler, quand on n'a rien fait pour éviter que l'éducation devienne ce qu'elle est devenue, il est fort malvenu de venir agresser des collègues qui, eux, ont tenté de faire quelque chose.
Mais bon, les êtres humains étant ce qu'ils sont, ce n'est que lorsqu'ils sont directement touchés qu'ils réagissent, une relecture de Matin brun s'impose peut-être Wink
lucB
lucB
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par lucB le Dim 3 Fév 2019 - 20:22
Tout à fait d'accord avec Une Passante.
Caspar
Caspar
Bon génie

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Caspar le Dim 3 Fév 2019 - 20:27
@lucB a écrit:Je ne suis pas étonnée de la part de quelqu'un qui refuse une notification MDPH et nourrit de la suspicion envers ces sales élèves qui ne sont pas foutus d'écrire...

J'ai dû louper cet épisode.
avatar
aline dubois
Niveau 2

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par aline dubois le Dim 3 Fév 2019 - 20:36
@lucB a écrit:Je ne suis pas étonnée de la part de quelqu'un qui refuse une notification MDPH et nourrit de la suspicion envers ces sales élèves qui ne sont pas foutus d'écrire...

On peut aussi s'interroger devant cette épidémie de troubles de l'apprentissage dont nos élèves sont frappés.
Médicaliser le problème évite peut-être d'avoir à le solutionner.
Ce n'est pas ma vision de l'intérêt des élèves

Poupoutch
Poupoutch
Expert

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Poupoutch le Dim 3 Fév 2019 - 20:39
@aline dubois a écrit:
@lucB a écrit:Je ne suis pas étonnée de la part de quelqu'un qui refuse une notification MDPH et nourrit de la suspicion envers ces sales élèves qui ne sont pas foutus d'écrire...

On peut aussi s'interroger devant cette épidémie de troubles de l'apprentissage dont nos élèves sont frappés.
Médicaliser le problème évite peut-être d'avoir à le solutionner.
Ce n'est pas ma vision de l'intérêt des élèves

Est ce que la raison de cette "épidémie" n'est pas simplement qu'on diagnostique mieux, plus tôt et davantage d'enfants ? Et qu'on les prend plus en charge (ces enfants qui, il n'y a pas si longtemps étaient eux aussi considérés comme des inadaptés)? Et est-ce que les élèves en PAP sont forcément les plus pénibles ?

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
lucB
lucB
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par lucB le Dim 3 Fév 2019 - 20:42
Entièrement d'accord avec Poupoutch. Sinon, il y avait moins de cancers au Moyen Age, ah mince, on ne les détectait pas encore, fichu progrès qui met un nom sur un trouble pour essayer de proposer des aides...
Tivinou
Tivinou
Niveau 9

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Tivinou le Dim 3 Fév 2019 - 20:43
Les élèves que j'ai en classe et qui utilisent un ordi en ont besoin, pour raisons MÉDICALES.
Faire un dossier MDPH ou Gevasco est extrêmement contraignant. Les parents ne le font pas par plaisir et préféreraient certainement que leur enfant n'en ait pas besoin.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Thalia de G le Dim 3 Fév 2019 - 20:46
@aline dubois a écrit:
@lucB a écrit:Je ne suis pas étonnée de la part de quelqu'un qui refuse une notification MDPH et nourrit de la suspicion envers ces sales élèves qui ne sont pas foutus d'écrire...

On peut aussi s'interroger devant cette épidémie de troubles de l'apprentissage dont nos élèves sont frappés.
Médicaliser le problème évite peut-être d'avoir à le solutionner.
Ce n'est pas ma vision de l'intérêt des élèves
C'est quoi ce barbarisme ?

Une présentation serait peut-être la bienvenue.

_________________
Jamais sans mon Mac !
Mathador
Mathador
Érudit

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Mathador le Dim 3 Fév 2019 - 20:49
@Poupoutch a écrit:Est ce que la raison de cette "épidémie" n'est pas simplement qu'on diagnostique mieux, plus tôt et davantage d'enfants ? Et qu'on les prend plus en charge (ces enfants qui, il n'y a pas si longtemps étaient eux aussi considérés comme des inadaptés)?
En tout cas, c'est bien pratique pour l'institution qui peut ainsi se défausser de ses responsabilités concernant le fait que des élèves arrivent dans le secondaire sans maîtriser les compétences de base de l'école primaire (lire, écrire, compter et calculer).

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Caspar
Caspar
Bon génie

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Caspar le Dim 3 Fév 2019 - 21:02
@aline dubois a écrit:@Caspar

Donc le problème, c'est la collègue et rien d'autre

Ben moi, je ne crois pas.

@LucB

Ben oui, je râle, mais je descends aussi dans la rue. J'y étais encore le 31 du mois dernier
Et puis, un forum, ça sert aussi à s'exprimer.
Désolée si tout le monde ne partage pas votre vision béate de l'institution et de ses évolutions

Je n'ai pas dit ça.
lucB
lucB
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par lucB le Dim 3 Fév 2019 - 21:08
Euh, non je n'ai pas écrit que tu l'avais dit, c'est un souci de citation, non ?
lucB
lucB
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par lucB le Dim 3 Fév 2019 - 21:09
@aline dubois a écrit:@Caspar

Donc le problème, c'est la collègue et rien d'autre

Ben moi, je ne crois pas.

@LucB

Ben oui, je râle, mais je descends aussi dans la rue. J'y étais encore le 31 du mois dernier
Et puis, un forum, ça sert aussi à s'exprimer.
Désolée si tout le monde ne partage pas votre vision béate de l'institution et de ses évolutions
Pardon, mais là, je ne vois que Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 1427763993 ! Béate...
ar_angar
ar_angar
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par ar_angar le Dim 3 Fév 2019 - 21:14
@aline dubois a écrit:
@lucB a écrit:Je ne suis pas étonnée de la part de quelqu'un qui refuse une notification MDPH et nourrit de la suspicion envers ces sales élèves qui ne sont pas foutus d'écrire...

On peut aussi s'interroger devant cette épidémie de troubles de l'apprentissage dont nos élèves sont frappés.
Médicaliser le problème évite peut-être d'avoir à le solutionner.
Ce n'est pas ma vision de l'intérêt des élèves


Il semblerait effectivement que cette tendance existe, il a été montré par des études scientifiques qu'un certians nombre de TdA, etc seraeint en fait... de l'immaturité. En particulier chez les jeunes, où un temps assez court (quelques mois) peut faire la différence...

_________________
C'est en forgeant qu'on devient forgeron.. Vous allez rire, j'ai un marteau !
*Ombre*
*Ombre*
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par *Ombre* le Dim 3 Fév 2019 - 21:15
@Poupoutch a écrit:
Est ce que la raison de cette "épidémie" n'est pas simplement qu'on diagnostique mieux, plus tôt et davantage d'enfants ? Et qu'on les prend plus en charge (ces enfants qui, il n'y a pas si longtemps étaient eux aussi considérés comme des inadaptés)? Et est-ce que les élèves en PAP sont forcément les plus pénibles ?

Entre 2010 et 2018, si on s'appuie sur les chiffres publiés par la DEPP, la proportion d'enfants scolarisés souffrant de troubles cognitifs a augmenté de plus de 20%, celle des troubles psychiques de plus de 50% et celle des troubles du langage a quasiment doublé. Tout ça en moins de 10 ans. L'amélioration du dépistage ne peut expliquer à elle seule une telle variation.

source des chiffres : http://www.surexpositionecrans.org/alerte-sur-une-epidemie-de-troubles-cognitifs-de-troubles-du-psychisme-et-de-troubles-du-langage/
Glaskassa
Glaskassa
Niveau 5

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Glaskassa le Dim 3 Fév 2019 - 21:29
@jjrousseau a écrit:Je n'ai jamais fait la grève et je n'ai jamais manifesté mais je suis prête à le faire demain si c'est pour crier un grand ras le bol :
 
- pour tous les élèves qui n'ont à faire au collège car il n'en ont rien à [faire] de rien et qui font perdent leur temps aux profs mais aussi aux élèves qui ont envie de bosser !
- ras le bol de devoir supporter des gamins qui foutent le cours en l'air car ils n'ont pas leur livre, leur cahier, leur feuille et ne savent même pas de quoi on parle !
-Marre de s'occuper toujours de [propos insultants] et de délaisser ceux qui n'embêtent personne mais qui ont envie de travailler !
    Je ne réclame ni des moyens supplémentaires ni une augmentation de salaire mais la possibilité de faire mon boulot correctement !

Contrairement à toi, qui percevais l'intégralité de ton salaire, j'ai fait TOUTES les grèves, depuis mes débuts, qui datent de 1996, imagine un peu. Les grèves en question ne portaient que rarement sur le point d'indice En 2003, c'était hyper lourd. Un mois de jours de grève, à la louche. Célibataire à l'époque, j'ai bouffé des patates pour le bien de la profession, des élèves. Tu bossais à l'époque ?
Avec Belkacem, la réforme à la c**- je m'auto-censure - j'ai fait grève, encore et toujours. Dans toute l'académie, j'étais la seule gréviste de l'académie (5 départements) à aller au bout, à savoir ne pas me pointer à la correction du DNB. Merci le Snalc qui m'a soutenue. Résultat ? Ben tout est passé, hein, vu qu'un grand nombre de "résistants" se sont rendus aux corrections des épreuves. Donc, maintenant, contrairement à toi, je ne ferai plus aucune grève, parce que... merde ... zut, marre d'avoir fait tant de grèves, et d'avoir entendu tant de collègues se targuer de ne pas les faire (comme tu le fais). Stop, marre, tant pis. Je fais cours, comme je peux. Et les râleurs qui-ne-faisaient-pas-grève-par-principe-et-ceux-qui-ne-la-font-pas-parce qu'ils-n'ont-pas-les-moyens-avec-maison-piscine-mari-qui-bosse-chez-Total-je les emm
La situation est inquiétante, tu as raison. Fais grève, tu as raison. Mais ne viens pas trop te targuer de ne jamais avoir fait grève pour récriminer ensuite, franchement, ça passe mal pour tous les grévistes qui ont perdu une grande part de leur salaire depuis des années.
Contenu sponsorisé

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 5 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum