Libé: "Avec Macron, l’Elysée décroche le poupon"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Libé: "Avec Macron, l’Elysée décroche le poupon"

Message par Thierry30 le Mer 27 Aoû 2014 - 8:27

Extrait:

«C’est un extraterrestre», reconnaît, dans un mélange d’admiration et de dépit, un banquier parisien qui a travaillé avec lui. Pourtant, l’homme ne vient pas d’une lointaine planète : il est le produit de cette incorrigible élite française, au parcours aussi rectiligne qu’attendu. En hypokhâgne au lycée Henri-IV, il est assis à côté de Jean-Baptiste de Froment, qui deviendra le conseiller éducation de Nicolas Sarkozy. A l’ENA, il se fait griller la première place au concours de sortie par Sébastien Proto, parti pantoufler chez Rothschild avant de rejoindre l’équipe de campagne de Sarkozy. A l’Elysée, il reprend le même bureau qu’avait occupé lors du quinquennat précédent François Pérol, lui aussi passé par la case… Rothschild..."

http://www.liberation.fr/politiques/2012/09/17/avec-macron-l-elysee-decroche-le-poupon_847010

Le titre est amusant, mais j'ai une (vraie) question, étant non spécialiste en économie:
J'entends depuis hier sur toutes les chaînes qu'il va "donner confiance aux patrons"...
Est-ce lui qui remplira les carnets de commande ou est-il plutôt là pour faire le sale boulot de casse des protections sociales dans le privé, notamment?

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libé: "Avec Macron, l’Elysée décroche le poupon"

Message par college.inique le Mer 27 Aoû 2014 - 9:07

On lui doit depuis peu "la gauche cetelem" celle qui fait du social à crédit ! Je trouve que c'est bien trouvé.

college.inique
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libé: "Avec Macron, l’Elysée décroche le poupon"

Message par Docteur OX le Mer 27 Aoû 2014 - 9:29

@college.inique a écrit:On lui doit depuis peu "la gauche cetelem" celle qui fait du social à crédit ! Je trouve que c'est bien trouvé.

Ah oui, très bon ! Laughing

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libé: "Avec Macron, l’Elysée décroche le poupon"

Message par retraitée le Mer 27 Aoû 2014 - 14:48

http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/27/vive-macron-nouveau-ministre-leconomie-254429

Je vais vous étonner : on respire mieux. Mais oui, on respire mieux. On sait où on va. Vers la hausse de la TVA, l’ouverture des magasins le dimanche, le détricotage de la loi Duflot sur le logement, l’idylle avec le Medef et les agences immobilières. Vers le reniement total, implacable, décomplexé. Les choses sont claires, dites, posées sur la table. Exit les leurres de gauche (ne restent que Taubira, mais pour combien de temps, et le prénom marocain d’un des jumeaux de Najat Vallaud-Belkacem, sur qui va faire feu la droite obtuse). Intellectuellement, c’est beaucoup plus reposant.

Vive Emmanuel Macron ! En quelques secondes, mardi soir, la France s’est divisée en deux : macronolâtres, contre macronophobes. Tout le monde connait désormais le nouveau ministre de l’Economie Emmanuel Macron. Tout le monde a un avis sur Macron, ses 36 ans, et ses zigzags du secrétariat du philosophe Paul Ricoeur à la banque Rothschild, en passant par on ne sait plus quelle commission Attali sur les taxis.

En 2012, la colossale bataille de multinationales

Principal titre d’infâmie (ou de gloire) de Macron, donc, son passage par la banque Rothschild, où il a notamment piloté le rachat par Nestlé de la branche nutrition infantile de Pfizer (neuf milliards d’euros, dont il a touché une partie, personne ne sait combien, mais « assez pour être à l’abri du besoin jusqu’à la fin de ses jours »).

C’était en 2012 (avant l’élection). Ce fut une colossale bataille de multinationales, Nestlé l’ayant finalement emporté face à Danone (l’article le plus complet est ici). Derrière la bagarre, le marché des aliments pour nourrissons en Chine et en Inde. Les femmes chinoises et indiennes étant de plus en plus nombreuses à travailler, elles se tournent de plus en plus vers les laits maternisés plutôt que vers l’allaitement, ce qui fait du marché de la nutrition infantile un fantastique « réservoir de croissance », comme on dit.

Chiche que les storytellers vont bientôt nous vendre le deal Macron comme une glorieuse contribution à l’émancipation des femmes des pays émergents (et expliquer que c’est en cela qu’il est de gauche). La question, ce n’est pas Macron. Macron appliquera la politique de Hollande et Valls, c’est à dire celle de Merkel, qui semble avoir désormais renoncé à se faire passer pour celle de la France.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum