Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par User5899 le Lun 22 Sep 2014 - 0:26

@Audrey a écrit:Enorme: il estime qu'il a tenu ses promesses, car comme il l'a promis à Toulon, en période de crise, aucun Français n'a perdu ses économies, n'a dû aller "faire la queue à la banque"...
Elisez-moi, je vous promets solennellement que personne ne se verra refuser le droit de respirer sous mon quinquennat, et jmy engaj solanèlment msieur brushing.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Condorcet le Lun 22 Sep 2014 - 1:34

@MUTIS a écrit:
@Condorcet a écrit:Sur le plan des réalisations concrètes, il s'agit de bonnet blanc et blanc bonnet :
- blanc-seing à l'eurocratie,
- déficit abyssal des comptes publics conjugué à une politique de sous-investissement public/ démantèlement des dernières strates de l'Etat-providence,
- atlantisme forcené,
- politique de l'offre
....

Pour l'EN ce n'est pas blanc bonnet et bonnet blanc...
Et puis ce discours du "tous pareils" ou du "tous pourris" commence à m'irriter.
Regardez les projets de l'UMP (et de Sarkozy avant) pour l'EN, vous verrez que ce n'est pas la même chose.
La seule obsession de la droite a été, cette dernière décennie, de dénoncer les fonctionnaires, de taper sur des gens qui ne sont pas responsables de leur recrutement ou de leur nombre, de cracher sur les soi-disant privilèges de la fonction publique. Tout en défendant les salaires indécents des banquiers, des vrais privilégiés et des héritiers au nom de leur supposé mérite. Ce discours n'est pas celui de la gauche.
Quant à Hollande, ce n'est pas un magouilleur à la Sarko avec des casseroles plein la cuisine.  Tiens ! il me deviendrait presque sympathique avec son scoot et ses histoires de cul.

Il n'y a pas que l'EN dans une politique nationale. Le fait est que droite et gauche mènent grosso modo la même politique budgétaire. Des arrangements avec les faits comme l'affaire Cahuzac le prouve : la nomination d'un parquet financier avec des moyens dérisoires ou la réduction de l'administration fiscale à la portion congrue traduisent un laisser-faire consternant.

@MUTIS a écrit:Condorcet,
Votre discours se tient et on peut y souscrire.
J'ai les mêmes réticences que vous à propos des dérives "pédagogistes" à la mode.
Mais je maintiens tout de même une différence : je crois que le démantèlement de l'EN aurait suivi une accélération en cas de succès de la droite. La formation des jeunes enseignants n'aurait pas été rétablie et les statuts auraient sûrement changé avec un grand risque de voir les horaires des enseignants (et les vacances) bouleversés. C'est un des fantasmes de la droite depuis longtemps. Moins d'enseignants et des charges beaucoup plus lourdes pour ceux qui resteraient avec à la clef une progression du salaire plusieurs fois annoncée, jamais réalisée.
Les fonctionnaires en général sont les boucs émissaires de la crise dans la pensée libérale. S'il y a des problèmes, ce n'est pas à cause de la vénalité des plus riches, ce n'est pas à cause des responsables économiques et de l'explosion des dividendes ou des salaires des décideurs... ce serait à cause des avantages acquis des fonctionnaires. Et la seule constante de la droite a été de surfer sur cette vague démagogique anti-fonctionnaire grossie par toute sortes de fantasmes, de jalousies ou de frustrations dans l'opinion publique. La seule différence entre les deux camps est là : on tape sur les fonctionnaires ou les modestes, les démunis, ceux qui touchent le RSA à droite. Il me semble que la gauche a une autre approche. Et au final c'est une différence énorme. De plus l'inculture militante des gens de droite que je connais, leur anti-humanisme chronique me hérissent le poil. Désolé, Morano, Hortefeux, Woerth, Sarkozy et cie, je coince.

E-Wanderer a développé cet argumentaire auquel je souscris en tous points nonobstant le vote souverainiste.
Les mots de M. Sapin à l'égard des chômeurs traduisent pourtant une certaine incompréhension pour ne pas dire plus... Simple dérapage verbal ou révélateur d'un mépris qui ne s'avoue pas ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Malaga le Lun 22 Sep 2014 - 6:14

@e-Wanderer a écrit:
@Schéhérazade a écrit:Pour les sympathisants de droite que je connais, les choses sont claires: les salaires des fonctionnaires, à commencer par ceux des professeurs, doivent diminuer. Ils estiment qu'un agrégé est surpayé pour son travail effectif, que les conditions de salaire, de travail et d'embauche se sont tellement dégradées dans le privé, y compris pour ceux qui sortent d'écoles d'ingénieur et de commerce, qu'il leur est devenu intolérable de nous financer des salaires pareils, parfois supérieurs aux leurs, avec leurs impôts. Ils veulent du pouvoir d'achat, faire baisser la dette publique, et tiennent nos statuts pour un obstacle à la croissance. Quand je réponds en évoquant la crise du recrutement, ils répondent que les conditions de travail en sont la cause, non les salaires. Et de toute façon, ils sont bien décidés à nous sacrifier sur l'autel des finances publiques et de la crise, ils sont persuadés de bénéficier à terme de la dégradation de nos conditions de vie. De toute façon, il ne voient pas comment la qualité de l'enseignement donné à leurs enfants pourrait encore se dégrader, vu ce qu'elle est déjà. Les dirigeants de l'UMP ne font que suivre une partie de l'opinion publique.
Affligeante situation, affligeantes perspectives.

Inversement, on peut se dire cyniquement que la logique libérale ne peut que profiter aux professeurs. Attention, qu'on s'entende bien ! Je ne la défends en aucune sorte, c'est absolument contraire à mon idéal républicain (cf. infra). Mais je fais quand même ce petit raisonnement :

Dans l'état actuel, on déplace des gens à 600 bornes de chez eux (c'est le cas pour 60% de mes étudiants) pour devenir TZR dans l'académie de Créteil. Ils n'ont pas les moyens de se loger dans Paris intra muros (ou alors dans un clapier, et en ajoutant les frais de transport et la fatigue) et ils affrontent des situations d'enseignement proprement ahurissantes. Ils doivent rester là 5 ou 10 ans pour avoir les points suffisants pour redescendre dans leur région d'origine (et de nouveau, en changeant d'académie, repartir en bas de l'échelle des points et se taper les établissements pourris).

Je me souviens avoir eu une conversation avec une collègue de Toulouse, sur ce forum, qui disait son écœurement d'être en poste à Créteil alors qu'elle voyait qu'on recrutait des vacataires dans son académie d'origine. Mais elle ne pouvait pas retourner chez elle, faute de points. Ubuesque ! En clair : l'Etat organise la répartition de la pénurie sur l'ensemble du territoire, pour que ça ne se voie pas trop.

D'où cette question : quel intérêt ces jeunes collègues ont-il de voter PS ? Mutations non souhaitées, salaires bloqués, heures sup' refiscalisées (et, pas d'hypocrisie : on sait tous parfaitement qu'en début de carrière, ça met du beurre dans les épinards)… Réponse : AUCUN intérêt !

Si Sarkozy permet aux chefs d'établissement de négocier le recrutement de gré à gré avec les enseignants, les collègues dans cette situation pourront tout simplement rentrer chez eux sans attendre 10 ans dans des conditions déplorables à Créteil. Le problème, c'est de savoir QUI, dans ces conditions, va bien vouloir aller enseigner dans les collèges pourris de Créteil. En fait, la droite s'en f** complètement, parce que ce n'est pas sa clientèle. Alors pour les pauvres et les immigrés, on pourra bien recruter qui on voudra. Des animateurs, en somme…

Qu'on ne me sorte pas l'argument de l'emploi à vie, car on s'en moque un peu : on manque de profs, et ce n'est pas près de changer ! J'ai vécu pendant 10 ans avec une jeune prof qui avait démissionné de son CAPES pour ne pas subir les mutations forcées et préférait proposer ses services comme vacataire : elle trouvait sans aucun problème, dans le public comme dans le privé, et si elle tombait dans un établissement pourri, elle écrivait pour dire qu'elle s'en allait. Au moins, ça la mettait à l'abri de la dépression.

Pour ma part, je ne suis pas favorable à ce système. 1) parce que c'est contraire au principe républicain de l'égalité des chances (qui suppose de garantir la même qualité d'enseignement sur tout le territoire). 2) parce que je ne suis pas concerné (j'enseigne à la fac). Mais je ne veux surtout pas être donneur de leçons ! Si j'étais jeune certifié/agrégé débutant, je préférerais sans doute rester près de chez moi et négocier directement mon embauche et mon salaire avec un chef d'établissement, j'aurais TOUT à y gagner.

Tout ça pour dire que nous sommes peut-être bien bêtes de nous accrocher à nos statuts à une période où on a besoin de profs et où on manque cruellement de gens compétents. La loi de l'offre et de la demande nous est favorable, et donc l'adoption de règles libérales serait évidemment à notre avantage. Si j'y suis hostile, c'est surtout pour des raisons de morale politique, mais pas du tout pour des raisons d'intérêt ! Il me semble au contraire que si on appliquait les mesures chères aux Figaronautes, les "anti-profs" seraient bien obligés de revoir un peu leurs préjugés et de mettre la main à la poche (pas grave, ils ont les moyens). Les vrais dindons de la farce ne seraient certainement pas les profs : ce seraient les gosses des banlieues difficiles. Et c'est pour ça que Sarkozy est insupportable.

Si les chefs d'établissement recrutent directement les enseignants, je doute franchement qu'ils se tournent vers les néotitulaires surtout s'ils ont pléthore de candidats (ce qui sera le cas à Toulouse). Ils prendront sans doute des profs avec de l'expérience ou des profs qu'ils connaissent (clientélisme)... Bref, pas sûre que la situation s'améliore tant que cela pour les jeunes collègues toulousains.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Reine Margot le Lun 22 Sep 2014 - 7:19

Oui et surtout, comme dit plus haut, personne ne voudra aller à Créteil ou au fin fond de zones rurales isolées...Or le principe de l'EN c'est d'assurer un enseignement sur tout le territoire.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par hobbit le Lun 22 Sep 2014 - 8:36

@Reine Margot a écrit:Oui et surtout, comme dit plus haut, personne ne voudra aller à Créteil ou au fin fond de zones rurales isolées...Or le principe de l'EN c'est d'assurer un enseignement sur tout le territoire.
Pour avoir de la demande, il faut que l'offre s'adapte. Dans ce cas, il faudrait payer les enseignants beaucoup plus en régions déficitaires. Par beaucoup j'entends bien plus que la pauvre prime ZEP.

hobbit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par User5899 le Lun 22 Sep 2014 - 11:58

Euh... Je n'ai pas ouvert ce fil pour discuter du bien-fondé éventuel des élucubrations de Zébulon, mais pour collecter des moyens ou des idées pour supporter son retour médiatique. Merci d'aller exégéser le petit homme ailleurs, merci pale

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Thalia de G le Lun 22 Sep 2014 - 12:02

Dans les stratégies possibles, ne plus ouvrir les fils qui évoquent notre ex-président ?

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Pseudo le Lun 22 Sep 2014 - 12:07

Cripure a écrit:Euh... Je n'ai pas ouvert ce fil pour discuter du bien-fondé éventuel des élucubrations de Zébulon, mais pour collecter des moyens ou des idées pour supporter son retour médiatique. Merci d'aller exégéser le petit homme ailleurs, merci pale

Oui, parce que là, pour l'oublier ça va être difficile Laughing

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Thierry30 le Lun 22 Sep 2014 - 12:51

Depuis Samedi, j'écoute en boucle des cd de Mireille Mathieu pour me réhabituer...

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par User5899 le Lun 22 Sep 2014 - 14:29

Radio : toutes les touches cassées sauf France Musique
Télé : mise sur "le bon coin"
Plus de journaux
Quitter Néoprofs ?
Quitter Twitter ?
Oui, sûrement.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par dandelion le Lun 22 Sep 2014 - 14:34

Cripure a écrit:Radio : toutes les touches cassées sauf France Musique
Télé : mise sur "le bon coin"
Plus de journaux
Quitter Néoprofs ?
Quitter Twitter ?

Oui, sûrement.
Quitter la France peut-être aussi une solution, mais il faut aller loin et éviter les pays francophones, sinon il continuera à vous emm*** à distance. Alors, le Bhoutan?

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Ascagne le Lun 22 Sep 2014 - 14:37

Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

S'inscrire au premier aller simple vers Mars.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Condorcet le Lun 22 Sep 2014 - 15:32

Radio : écouter les rediffusions des émissions de France Culture.
Télévision : privilégier les documentaires animaliers.
Internet : bien paramétrer son navigateur http://sarkostique.over-blog.com/article-2159421.html
Cinéma : rechercher les cycles Orson Welles et Fellini.
Lieu de travail : ne lire que la Pléiade.
Emigrer en Suisse.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par ysabel le Lun 22 Sep 2014 - 19:57

Je ne  voulais pas le voir hier soir mais Chéri voulait l'écouter. Rien que de voir son visage j'ai senti des pulsions violentes... N'en parlons pas quand il a commencé à parler.
Heureusement, j'ai dû aller chercher mon fils à la gare...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par InvitéeD2 le Lun 22 Sep 2014 - 21:09

Un prof s'est lâché sur le message facebook posté par N. Sarkozy pour annoncer son retour :
http://www.topito.com/top-vilaines-fautes-relevees-communique-come-back-nicolas-sarkozy

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Daphné le Mar 23 Sep 2014 - 8:54

@ysabel a écrit:Je ne  voulais pas le voir hier soir mais Chéri voulait l'écouter. Rien que de voir son visage j'ai senti des pulsions violentes... N'en parlons pas quand il a commencé à parler.
Heureusement, j'ai dû aller chercher mon fils à la gare...

Monsieur l'a regardé, je suis montée au bureau pour ne pas subir ça !

Il y a des phobiques administratifs, moi je suis phobique à qui vous savez Twisted Evil

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par e-Wanderer le Mar 23 Sep 2014 - 9:04

À la limite, j'aurais été curieux de l'écouter pour voir comment il se dépatouillait. Mais rien que d'entendre sa voix et de le voir agiter ses petits bras, j'ai zappé. C'est plus fort que moi, il y a des gens qui me font cet effet-là (Sarkozy, Copé, Royal, Pécresse…) : une sorte d'allergie. Alors que bizarrement, j'aime bien écouter Morano ou Lefebvre, juste pour rigoler.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par User5899 le Mar 23 Sep 2014 - 14:20

Dalathée2 a écrit:Un prof s'est lâché sur le message facebook posté par N. Sarkozy pour annoncer son retour :
http://www.topito.com/top-vilaines-fautes-relevees-communique-come-back-nicolas-sarkozy
Le collègue se plante, aveuglé dans sa haine ou sa colère. "Depuis", dans la phrase, ne redonde pas avec "après toutes ces années". Et "bâclé" prend un circonflexe.
Faut que je fasse tout dans ce pays...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par dandelion le Mar 23 Sep 2014 - 14:32

Cripure a écrit:
Dalathée2 a écrit:Un prof s'est lâché sur le message facebook posté par N. Sarkozy pour annoncer son retour :
http://www.topito.com/top-vilaines-fautes-relevees-communique-come-back-nicolas-sarkozy
Le collègue se plante, aveuglé dans sa haine ou sa colère. "Depuis", dans la phrase, ne redonde pas avec "après toutes ces années". Et "bâclé" prend un circonflexe.
Faut que je fasse tout dans ce pays...
Pas avec la nouvelle orthographe professeur Quelque chose me dit que Sarkozy parle en nouvelle orthographe et comme il est innovant, lui, contrairement aux enseignants conformistes que nous sommes, il fait aussi de la nouvelle syntaxe.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Daphné le Mar 23 Sep 2014 - 15:31

Cripure a écrit:

Faut que je fasse tout dans ce pays...

.......dessin humoristique faisant parler De Gaulle en survêtement sur des skis, JO d'hiver 1968 Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Tristana le Ven 26 Sep 2014 - 15:42

@chessfiend a écrit:
@MUTIS a écrit:
@chessfiend a écrit:Par rapport à ce que je viens de lire au dessus : ok, Hollande et le P.S sont "moins pire" que la droite, mais franchement, cela ne me suffit plus et un jour viendra où nous serons des millions... furieux

Qui est ce "nous" ?
Les électeurs de Marine ?

Ah non, surtout pas ! Mais là encore, contestation = vote FN dans l'esprit des gens ! C'est dingue ça ! Il n'y a que trois partis en France ?

Je ne comprends pas non plus. Je crois que c'est une attitude un peu bête, un peu adolescente : on nous dit que le FN c'est pas bien alors on va voter pour lui. Sans oublier la fascination ambiguë des médias pour le Pen père ou fille... plus on parle d'eux et plus ça profite à leur parti, forcément. N'oublions pas non plus que la focalisation de l'actualité sur les méchants jihadistes, par exemple, aide aussi à les faire monter dans l'opinion : on les voit partout dire que les musulmans, c'est la plaie, que si on les écoutait ça irait mieux... Un discours qui parle aux plus simples, j'imagine : on leur fait peur et on leur offre le remède.
Personnellement, mon vote n'ira jamais au FN, de même qu'il n'ira jamais à l'UMP et plus jamais non plus au PS.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Thierry30 le Ven 26 Sep 2014 - 16:56

@Tristana a écrit:
@chessfiend a écrit:
@MUTIS a écrit:

Qui est ce "nous" ?
Les électeurs de Marine ?

Ah non, surtout pas ! Mais là encore, contestation = vote FN dans l'esprit des gens ! C'est dingue ça ! Il n'y a que trois partis en France ?

Je ne comprends pas non plus. Je crois que c'est une attitude un peu bête, un peu adolescente : on nous dit que le FN c'est pas bien alors on va voter pour lui. Sans oublier la fascination ambiguë des médias pour le Pen père ou fille... plus on parle d'eux et plus ça profite à leur parti, forcément. N'oublions pas non plus que la focalisation de l'actualité sur les méchants jihadistes, par exemple, aide aussi à les faire monter dans l'opinion : on les voit partout dire que les musulmans, c'est la plaie, que si on les écoutait ça irait mieux... Un discours qui parle aux plus simples, j'imagine : on leur fait peur et on leur offre le remède.
Personnellement, mon vote n'ira jamais au FN, de même qu'il n'ira jamais à l'UMP et plus jamais non plus au PS.

A vrai dire, si, dans un second tour, j'ai le choix entre Sarko et Hollande, je ne pourrai m'abstenir et je voterai pour Pépère, tant je ne supporte plus l'horrible ex-président! C'est au-delà de ce que l'on peut imaginer: c'est une haine viscérale... chevalier
Et pourtant, j'en veux vraiment au PS pour la politique suivie depuis 2012... Mais, bon, malgré ses histoires de c... oeur peu glorieuses, Pépère est digne et humain, lui, au moins.

Rien que de penser que l'autre Guignolo pourrait revenir, je me couvre de plaques rouges! affraid

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Spartacus le Ven 26 Sep 2014 - 17:51

Républicain a écrit:Pépère est digne et humain, lui, au moins.

Je suis bien d'accord que le retour de l'hystérique bling-bling est pénible à supporter. Moi aussi je serre les poings.

Mais la détresse, si violente soit elle, ne doit pas pousser à dire n'importe quoi. Je pense même que "digne" et "humain" sont les deux qualificatifs les moins appropriés pour le personnage. Mais même en admettant que ce soit le cas, ce qu'on attend d'un président c'est la compétence et la détermination.

Penser que dans chaque camps, il y a des gens pour laisser parler leurs allergies avant tout, et que tout ça au bout du compte, ça nous propulse au sommet des tocards qui nous ruinent et en plus nous traitent de "sans-dents"... Et ce sont souvent les mêmes qui me reprochent de ne plus voter depuis 15 ans... Cela me désespère, rien de moins!

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Thierry30 le Ven 26 Sep 2014 - 18:47

@Spartacus a écrit:
Républicain a écrit:Pépère est digne et humain, lui, au moins.

Je suis bien d'accord que le retour de l'hystérique bling-bling est pénible à supporter. Moi aussi je serre les poings.

Mais la détresse, si violente soit elle, ne doit pas pousser à dire n'importe quoi. Je pense même que "digne" et "humain" sont les deux qualificatifs les moins appropriés pour le personnage. Mais même en admettant que ce soit le cas, ce qu'on attend d'un président c'est la compétence et la détermination.

Penser que dans chaque camps, il y a des gens pour laisser parler leurs allergies avant tout, et que tout ça au bout du compte, ça nous propulse au sommet des tocards qui nous ruinent et en plus nous traitent de "sans-dents"... Et ce sont souvent les mêmes qui me reprochent de ne plus voter depuis 15 ans... Cela me désespère, rien de moins!

En tous les cas, c'est ainsi que je le sens, mais je conçois que l'on ne soit pas de mon avis!
Pour étayer mon affirmation, j'ai entendu son explication pour le discours sans protection, sous la pluie, à l'île de Sein. Il semblerait qu'il n'ait pas voulu être protégé face à des citoyens eux aussi tête nue... Une forme de respect qui me parle (si tant est que ce soit vrai).

Quant à l'histoire des "sans dents", vengeance d'une femme bafouée, trait d'humour lourdingue ou véritable mépris?
Je ne sais que penser, mais je n'arrive pas à voir chez lui tout le mépris de classe que transpire Sarko.

Sur la politique suivie, rien d'autre à dire: c'est une bille, il est complètement incapable!

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Reine Margot le Ven 26 Sep 2014 - 18:52

En tout cas ça a un avantage: Hollande est sans doute très mauvais, mais il suffit d'entendre ce que promet Sarko à la Fonction Publique et nos statuts pour que j'oublie ma résolution de ne plus voter PS même au second tour.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par adrifab le Sam 27 Sep 2014 - 15:09

@Reine Margot a écrit:En tout cas ça a un avantage: Hollande est sans doute très mauvais, mais il suffit d'entendre ce que promet Sarko à la Fonction Publique et nos statuts pour que j'oublie ma résolution de ne plus voter PS même au second tour.

En quoi est-il tellement plus mauvais que ses prédécesseurs ?? N'est-ce pas aussi les médias privés qui essaient tous les jours de nous enfoncer cette idée reçue dans le crâne ?

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum