Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Page 10 sur 14 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par freche le Dim 24 Mai 2015 - 11:14

@JPhMM a écrit:
@Denys a écrit:Le PS ? Oui, là du coup, je pense qu'ils n'ont plus les profs, les fonctionnaires, et les syndiqués réduits à peau de chagrin. ...et les sans-dents passés au FN.

Ils ont encore les syndicalistes, les immigrés et les bobos. Ce n'est pas assez.
Je ne savais pas que Pál Sarközy de Nagy-Bocsa votait socialiste.
@Denys a écrit:JP, peut être que Naguy vote socialiste, je n'en sais rien.
Pour moi, c'est un bobo au même titre que pas mal d'artistes, hommes de TV, et tous les membres du gouvernement qui gagnent des mille et des cent.

Shocked Shocked Shocked

Je retourne me coucher


Dernière édition par freche le Dim 24 Mai 2015 - 11:20, édité 1 fois

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Iphigénie le Dim 24 Mai 2015 - 11:15

@Aliceinwonderland a écrit:Enfin pour moi ce qui dysfonctionnait déjà au sein même de l'EN la réforme va l'aggraver (et ce qui dysfonctionnait était lié aux réformes précédentes ; on va avoir de plus en plus d'enseignement garderie, une évaluation faussée, des passages systématiques, des classes ingérables car trop hétérogènes) ; par ailleurs au sujet de la fameuse reproduction sociale je voudrais insister sur un point : on voit de plus en plus d'enfants de l'élite entre guillemets qui ne se reproduisent plus ; quand les parents n'ont pas le temps de corriger ce qui n'est pas fait à l'école, ces enfants là ne s'en sortent pas forcément mieux. J'ai discuté récemment avec une médecin furieuse du niveau de ses ados, et qui n'a pris conscience que tardivement du problème. En même temps elle a longtemps critiqué le recrutement des profs par concours, applaudi aux discours démagos ; même si son diplôme de spécialiste trône au-dessus de son bureau et qu'elle n'aimerait pas à mon avis que le péquenot de base lui explique comment faire son métier...
C'est très vrai!

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Maieu le Dim 24 Mai 2015 - 11:33

@Presse-purée a écrit:

En conséquence, Maïeu, pourquoi donner sa voix aux élections à:
*un parti qui a supprimé mon métier, qui plus est en mentant sur les pratiques de classe ("profs de déclinaisons", "on travaillera enfin la culture"),
*un parti qui donne les clefs à ceux qui sont responsables de l'état actuel de l'école,
*un parti qui donne les clefs à ceux qui traînent dans la boue les collègues syndiqués dans d'autres crèmeries que la leur (FO = FN),
*un parti qui a fait diminuer mon niveau de vie par la stagnation du salaire et la progression des prélèvements (impôts x2 depuis 2012),
*un parti qui n'a pas tenu ses promesses sociales (lutte contre la finance, rééquilibrage européen...),
*un parti qui ne met pas fin aux privilèges de la haute fonction publique et qui comprend des membres notoirement corrompus?

Je pose le problème différemment. Je pense que la réponse qu'apporte ce gouvernement (par sa réforme et d'une manière générale) est adéquate au questionnement global du corps enseignant. Je "lis" la politique comme le signe de ce que nous sommes, majoritairement, et de ce que demandons, plus ou moins consciemment.
Si la ministre supprime à terme l'enseignement de la langue latine, c'est qu'elle peut le faire. Elle ne vient pas mettre la hache dans un enseignement qui marche du feu de dieu. Pourquoi nos élus chargés de l'école ne peuvent-ils pas dire : il faut que tous les élèves apprennent la langue latine pour la raison objective qu'elle est la matrice principale du français ? Sans doute parce que l'enseignement du latin, tel qu'il est pratiqué depuis trop longtemps, dans son esprit, ne correspond pas à l'objectif qu' il doit ( aurait dû depuis longtemps) atteindre : une meilleure maîtrise du français, et non le plaisir d'étudier le latin pour lui-même (cf. les couplets sur le thème littéraire).

Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Carnyx le Dim 24 Mai 2015 - 11:39

@Maieu a écrit:
Je pose le problème différemment. Je pense que la réponse qu'apporte ce gouvernement (par sa réforme et d'une manière générale) est adéquate au questionnement global du corps enseignant. Je "lis" la politique comme le signe de ce que nous sommes, majoritairement, et de ce que demandons, plus ou moins consciemment.
J’avoue que je ne comprends que dalle.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par kero le Dim 24 Mai 2015 - 11:41

J'ai pour principe général d'être en désaccord avec Maieu, mais dans ce qu'il explique sur ce fil, il y a des choses qui font sens.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par trompettemarine le Dim 24 Mai 2015 - 11:42

@Maieu a écrit:« Eh bien, puisque c’est comme ça, je ne dirai plus rien ! »
C’est la réponse de l’enfant qui se refuse à regarder la question qui lui est posée et qui se réfugie dans une posture de victime.
La question n’est évidemment pas toute simple : « Que vaut notre discours ? »
Il est toujours plus facile de dire que la cause exclusive de ce qui ne fonctionne pas est à l’extérieur : le gouvernement, les ministres…
Ce discours ne fait qu’alimenter le regard d’incompréhension que beaucoup (ils sont de plus en plus nombreux) portent sur le corps enseignant dont une partie est enfermée dans une sphère de certitudes et de dénis.
Les exemples sont pourtant nombreux d’un « savoir » qui n’en est pas un, enseigné dans un discours artificiel déconnecté du réel actuel.

Avant de nous demander si « le PS  a décidé de ne plus s’intéresser au vote des enseignants », nous serions bien inspirés de nous demander quand nous déciderons de nous intéresser à la pertinence de notre discours d’enseignement.

Réponse d'un professeur dans le déni :
Moi, ce que je sais, c'est qu'à la fête des voisins hier, nous étions les seuls professeurs. Beaucoup sont venus discuter avec nous, très inquiets de la réforme. Tous étaient contre (Entre autres, ils avaient bien compris, contrairement à la ministre, que les horaires disciplinaires baissaient.). Certains envisagent très sérieusement de placer leurs enfants dans le privé.
Donc non seulement des professeurs qui votaient PS ne le feront plus, mais certainement aussi des parents... 2016 n'étant pas loin de 2017.
Cette réforme, sur le fond et sur la forme, est une faute politique majeure du PS qui laissera des traces à long terme.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Ronin le Dim 24 Mai 2015 - 12:01

Ma meilleure amie, infirmière, fils de 16 mois, m'a annoncé fièrement hier que ça y est, elle l'avait inscrit dans le privé pour sa future première rentrée. Elle était déjà passablement convaincu, avec la réforme elle est totalement convaincue pour sauver son fils. Voili voila.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Iphigénie le Dim 24 Mai 2015 - 12:03

Maieu justifie le fait que qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.
Sans doute parce que l'enseignement du latin, tel qu'il est pratiqué depuis trop longtemps, dans son esprit, ne correspond pas à l'objectif qu' il doit ( aurait dû depuis longtemps) atteindre : une meilleure maîtrise du français, et non le plaisir d'étudier le latin pour lui-même (cf. les couplets sur le thème littéraire).
Là tu n'y es pas du tout: tu inverses cause et conséquence:
l'enseignement des langues anciennes est l'objet d'une volonté de destruction qui date des années 80: on a essayé par tous les moyens de le détruire (au nom de l'idéologie de l'égalité de tous avec tous bien sûr, le cursus classique ayant été pendant des décennies, effectivement le parcours très sélectif- intellectuellement parlant-, des élites);
en voyant qu'il y avait de la résistance, on a adopté dans les années 90 une stratégie qui trouve aujourd'hui son aboutissement: la destruction de l'intérieur:
on a supprimé tous les leviers attractifs un à un: la sélection et l"élitisme des classes d'abord, bien sûr, personne ne pouvait rien dire;
puis et en conséquence,  les difficultés à organiser des emplois du temps en barrettes pour x. classes où on a éparpillé les latinistes (j'ai vu jusqu'à 4 ou 5 par niveau): on a dû être compréhensifs: le latin ou le grec se feraient sur la tranche du repas (les élèves ont eu droit à venir en classe avec sandwich) ou de 17 à 18 ou le samedi matin.
puis on a mis le latin et le grec en concurrence juste avant le passage en lycée et bien entendu sans assurer de continuité collège-lycée: c'est assez drôle de voir qu'on nous a refusé pendant des années de créer une coordination 3e/seconde qu'on voulait instaurer pour mieux contrôler les flux: ben non, pardi!
et dans le même temps par naïveté, folie, ou plus prosaïquement ambition de faire un nouveau manuel sans se fouler, on a promu les textes authentiques dès le début de l'apprentissage (comme mettre des sixièmes anglicistes tout de suite sur Shakespeare, hein...) et cassé l'apprentissage de la langue avec les débordements de civilisation et vidéos.
et maintenant tu nous dis qu'on supprime le latin parce qu'il n'a pas réussi à prouver sa capacité à assurer une meilleure maîtrise du français!
Ah ben c'est sûr!

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par AsarteLilith le Dim 24 Mai 2015 - 12:07

@Thalia de G a écrit:
@AsarteLilith a écrit:
@Thalia de G a écrit:
furieux furieux furieux

Pourquoi furieux  ?
Parce que ça me prend du temps et que j'ai peut-être autre chose à faire. Ton furieux est de trop !

J eme suis mal exprimée, je demandais pourquoi l'usage de ce smiley...désolée

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Luigi_B le Dim 24 Mai 2015 - 12:12


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Thalia de G le Dim 24 Mai 2015 - 12:19

@AsarteLilith a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@AsarteLilith a écrit:

Pourquoi furieux  ?
Parce que ça me prend du temps et que j'ai peut-être autre chose à faire. Ton furieux est de trop !

J eme suis mal exprimée, je demandais pourquoi l'usage de ce smiley...désolée
D'accord.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Ronin le Dim 24 Mai 2015 - 12:22

@Luigi_B a écrit:"La cote de popularité de Manuel Valls se rapproche de son plus bas niveau"

http://www.latribune.fr/economie/la-cote-de-popularite-de-manuel-valls-se-rapproche-de-son-plus-bas-niveau-478510.html

C'est encore beaucoup trop haut. Il est aussi excité et insupportable que Sarko à l'intérieur.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Thierry30 le Dim 24 Mai 2015 - 12:31

@Ronin a écrit:
@Luigi_B a écrit:"La cote de popularité de Manuel Valls se rapproche de son plus bas niveau"

http://www.latribune.fr/economie/la-cote-de-popularite-de-manuel-valls-se-rapproche-de-son-plus-bas-niveau-478510.html

C'est encore beaucoup trop haut. Il est aussi excité et insupportable que Sarko à l'intérieur.

Moi, j'aurais arrêté la phrase après Sarko... Twisted Evil

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par HORA le Dim 24 Mai 2015 - 12:48


@AsarteLilith a écrit:
@Carnyx a écrit:
@Presse-purée a écrit:
En conséquence, Maïeu, pourquoi donner sa voix aux élections à:
*un parti qui a supprimé mon métier, qui plus est en mentant sur les pratiques de classe ("profs de déclinaisons", "on travaillera enfin la culture"),
*un parti qui donne les clefs à ceux qui sont responsables de l'état actuel de l'école,
*un parti qui donne les clefs à ceux qui traînent dans la boue les collègues syndiqués dans d'autres crèmeries que la leur (FO = FN),
*un parti qui a fait diminuer mon niveau de vie par la stagnation du salaire et la progression des prélèvements (impôts x2 depuis 2012),
*un parti qui n'a pas tenu ses promesses sociales (lutte contre la finance, rééquilibrage européen...),
*un parti qui ne met pas fin aux privilèges de la haute fonction publique et qui comprend des membres notoirement corrompus?
Mais, mais, c'est le parti du Bien que vous dénigrez ainsi !
Un parti qui vient de réformer efficacement les rythmes scolaires et la formation des gnenseignants !
Un parti qu'il est cool et tout et tout !

Le souci, c'est qu'en 2017, on se retrouvera avec le schéma suivant au 2nd tour : FN vs UMP ou PS

FN : racisme et je ne pense pas qu'ils nous aiment non plus. Mon sens républicain est heurté par l'idée de voter pour eux (enfin, contre les partis classiques) ou de les laisser passer par votre blanc/abstention
PS : pas besoin de détailler vu l'actualité
UMP : ils saigneront les effectifs au nom de l'économie (au moins, pas de prétention à l'égalité) et nous détestent aussi.

Vous avez tous bien résumé les données du problème.
Le PS, perso, ce n'est plus possible. Donc 1er tour : Front de Gauche ; 2nd tour : Front de Gauche (si, si, un jour, il sera au second tour  Razz )

Nous aurons donc à l'arrivée soit le PS, soit l'UMP, soit le FN ; le PS continuera à nous enchoser au nom de l'intérêt général, l'UMP et le FN nous feront la même chose, au nom de la libération des forces vives asphyxiées par le poids intolérable de l'Etat, gnagnagna ; avec, pour pimenter le tout en cas de FN, les éructations xénophobes et la préférence nationale (au passage, ce parti a même réussi à piquer à la gauche l'idée foncièrement démocratique de "souveraineté nationale").
Mais peut-être sera-il envisageable d'espérer une mobilisation plus forte dans la rue en cas d'UMP ou/et de FN.


Dernière édition par HORA le Dim 24 Mai 2015 - 12:49, édité 1 fois (Raison : faute de frappe)

HORA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par AsarteLilith le Dim 24 Mai 2015 - 12:52

C'està-àdire ?

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Aliceinwonderland le Dim 24 Mai 2015 - 12:52

Sinon Lefteris a déjà très bien expliqué dans de nombreux posts que de toute façon le PS s’assoit sur le vote enseignant et pratique la politique de la terre brûlée.
En revanche le PS a-t-il pris conscience qu'un certain nombre de parents sont contre?
Même si comme l'ont dit d'autres internautes, je pense qu'il y a aussi pas mal de parents consuméristes pour et un ventre mou qui se laissera peut-être faire à terme (je pense au post sur le père inquiet de la 6ème sans notes puis rassuré car on lui dit que tout va bien etc).
Il faudrait pouvoir mesurer le nombre de citoyens vraiment contre et qui seront perdus pour le vote PS.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Whypee le Dim 24 Mai 2015 - 12:56

Bref on aura encore le choix entre la peste, le choléra et la diphtérie cafe

Sans moi !

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par HORA le Dim 24 Mai 2015 - 12:59

@AsarteLilith a écrit:C'està-àdire ?
C'est-à-dire par exemple des dirigeants de centrales syndicales qui s'autorisent l'appel à la mobilisation massive vu que les copains du PS ne sont plus au pouvoir (avant bien sûr la énième alternance qui n'offre aucune réelle alternative).

HORA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Aliceinwonderland le Dim 24 Mai 2015 - 12:59

A l'instant je me dis que la mère de la gamine évaluée par compétences que j'évoquais dans un autre fil se plaint des fermetures de classes dans son école ce qui génère des classes à double niveau ; fermetures provoquées par les demandes de dérogation pour les écoles du centre qui vident l'école de sa fille. Il y a donc bien des parents concernés, qui voient que leurs enfants ont un enseignement nase dans cet établissement qui pratique à fond les compétences etc et qui fuient où ils peuvent. Mais en quelle proportion?

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par AsarteLilith le Dim 24 Mai 2015 - 13:00

@Whypee a écrit:Bref on aura encore le choix entre la peste, le choléra et la diphtérie cafe

Sans moi !

Très bon résumé.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Maieu le Dim 24 Mai 2015 - 13:14

@Iphigénie a écrit:
l'enseignement des langues anciennes est l'objet d'une volonté de destruction qui date des années 80: on a essayé par tous les moyens de le détruire (au nom de l'idéologie de l'égalité de tous avec tous bien sûr, le cursus classique ayant été pendant des décennies, effectivement le parcours très sélectif- intellectuellement parlant-, des élites)

Depuis longtemps, disais-je... Bien antérieurement aux années 80. Le révélateur des obsolescences, c'est 68. "Mon mal vient de plus loin..."

Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Iphigénie le Dim 24 Mai 2015 - 13:18

C'est sûrement le point de départ de la réflexion mais c'est dans les années 80 qu'elle est devenue opérationnelle. C'est la mise en œuvre du collège en réduisant le lycée à la seconde, etc: comme dirait Edgar, c'est le vent qui a tourné alors.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Ronin le Dim 24 Mai 2015 - 13:22

N'aurions nous pas une part de responsabilité là dedans ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Maieu le Dim 24 Mai 2015 - 13:35

@Carnyx a écrit:
@Maieu a écrit:
Je pose le problème différemment. Je pense que la réponse qu'apporte ce gouvernement (par sa réforme et d'une manière générale) est adéquate au questionnement global du corps enseignant. Je "lis" la politique comme le signe de ce que nous sommes, majoritairement, et de ce que demandons, plus ou moins consciemment.
J’avoue que je ne comprends que dalle.

La phrase que vous n'avez pas mise en évidence est un commencement de réponse. Dans le "questionnement global" dont je parle, il faut entendre les limites de son objet.
Par exemple, je soulève le problème de la validité du questionnement des repérages en grammaire, et une collègue répond qu'elle connaît des élèves pour qui ils fonctionnent très bien.
C'est cela, les limites de l'objet : la réponse au discours par le narratif (on trouvera des contre-exemples et d'autres encore qui les contrediront, à l'infini...) qui évacue le questionnement (= la problématique) et qui suscite des décisions politiques du même niveau (narration).

Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Iphigénie le Dim 24 Mai 2015 - 13:37

Ben je comprends encore moins. Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le PS a-t-il décidé de ne plus s'intéresser au vote des enseignants? Qui votera encore pour ce parti politique?

Message par Presse-purée le Dim 24 Mai 2015 - 13:53

@Maieu a écrit:
Je pose le problème différemment. Je pense que la réponse qu'apporte ce gouvernement (par sa réforme et d'une manière générale) est adéquate au questionnement global du corps enseignant. Je "lis" la politique comme le signe de ce que nous sommes, majoritairement, et de ce que demandons, plus ou moins consciemment.
Si la ministre supprime à terme l'enseignement de la langue latine, c'est qu'elle peut le faire. Elle ne vient pas mettre la hache dans un enseignement qui marche du feu de dieu. Pourquoi nos élus chargés de l'école ne peuvent-ils pas dire : il faut que tous les élèves apprennent la langue latine pour la raison objective qu'elle est la matrice principale du français ? Sans doute parce que l'enseignement du latin, tel qu'il est pratiqué depuis trop longtemps, dans son esprit, ne correspond pas à l'objectif qu' il doit ( aurait dû depuis longtemps) atteindre : une meilleure maîtrise du français, et non le plaisir d'étudier le latin pour lui-même (cf. les couplets sur le thème littéraire).

C'est alors une affaire de présentation des choses: pour moi, le thème latin est un exercice qui doit aboutir à une meilleure maîtrise du français parce qu'il pousse l'élève à avoir un regard distancié et réflexif sur sa propre langue.
Pour la question de la grammaire et des questions mécaniques, je suis bien d'accord avec toi. Ces questions mécaniques sont utiles mais insuffisantes. Or, les nouveaux programmes précisent bien qu'il faut éviter l'inflation terminologique en grammaire. Cela montre qu'ils n'ont pas compris (ou ne veulent pas comprendre) que les noms utilisés dans la terminologie grammaticale ont un sens. C'est ce sens là qu'on a combattu. La doxa autour de la grammaire dit que ces nom là sont inutiles et que les exercices de réflexion autour de la langue, par l'analyse grammaticale (et non par l'ORL, qui peut être pratiquée avec efficacité par des spécialistes, ce que ne sont pas les élèves), ont été assimilés à du psittacisme.
L'analyse grammaticale ne vaut que si on fait bien comprendre qu'il s'agit d'étudier les rapports entre les mots et si on met constamment en valeur le sens profond de ces dénominations grammaticales, dans le but de développer une conscience linguistique chez les élèves, une conscience linguistique qui ne se limitera pas à "je mets un s parce que c'est pluriel".

Aujourd'hui, nous payons les résultats de ces choix. Deux exemples:
* La semaine dernière avait lieu un échange linguistique dans mon établissement. Les collègues étrangers étaient atterrés de se rendre compte que leurs élèves avaient un meilleur niveau, une maîtrise plus fine et une meilleure connaissance du français que les élèves de mon établissement.
* lors de la polémique sur le jargon, j'ai vu passer sur un réseau social une réflexion d'un collègue soutenant la réforme qui disait en gros: "ceux qui se moquent du jargon des progs d'EPS sont les mêmes qui utilisent "conjonction de subordination" à la place de "mot de liaison".
Dans le second cas, la notion de subordination ne fait pas sens pour le collègue et il pense qu'elle peut se superposer exactement à l'expression mot de liaison.
Outre le fait qu'on tombe dans les problèmes mis en avant par l'équipe de Bonnéry (utilisation d'un vocabulaire inadéquat car imprécis, qui enferme les élèves des classes pop, qui n'ont pas de répétiteur de français à la maison, dans l'échec), on remarque aussi le (constant) deux poids, deux mesures: la terminologie grammaticale en français, c'est du jargon inutile. Les termes techniques en EPS sont en revanche totalement justifiés.

A ce titre, le combat contre le latin, est aussi tout à fait symbolique.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 14 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum