France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Reine Margot le Sam 8 Aoû 2015 - 13:15

@Celadon a écrit:Impossible, les lois (internationales) sont faites pour qu'ils y échappent, justement.

C'est donc plutôt à cela qu'il faudrait s'en prendre...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Reine Margot le Sam 8 Aoû 2015 - 13:16

@Ronin a écrit:J'hallucine de lire ça. Tu as moins de 50 % de foyers qui payent l'impôt mais ce n'est pas une problème ? tu as des milliards qui sont jetés par les fenêtres, des placards dorés à foison mais les gens doivent payer en fermant leur gueule ? quand je vois comment est gérée l'EN, et rien que ça, je suis outré. Alors l'impôt oui mais pas si des milliards sont jetés par les fenêtres.

Je suis moins choquée par les gens qui ne sont pas imposables que par ceux des tranches supérieures qui échappent à l'impôt ou s'en plaignent. J'hallucine pour ma part qu'on envisage de faire payer les plus pauvres, afin d'éviter aux plus riches de payer "trop".
Après, oui il faudrait sérieusement revoir les usines à gaz dans lesquelles on engloutit des fortunes.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Sam 8 Aoû 2015 - 13:18

@Reine Margot a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je ne dis pas que je crois absolument Bercy (quand on voit la rue de Grenelle... Rolling Eyes ) mais en l'absence de chiffres, j'attends de plus amples informations prouvant la perte d'argent pour l'Etat. En attendant, comment l'Etat peut-il récupérer plus d'argent si les plus riches n'en donnent pas?
Et comment se fait-il que ces entrées diminuent, si tu as raison?

Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Les plus fortunés vont payer des impôts jusqu'à un certain point. Au-delà, ils font en sorte de ne pas avoir à payer d'impôt et de taxe en France. Le problème est de fixer un seuil fiscal non sur la base d'une "justice" fiscale (dépendante de la morale et de la subjectivité) mais de négocier ce qui est acceptable.
Et sans aller vers les catégories "riches", on a fait l'expérience avec mon mari de se lever le matin pour filer plus de 50% de ce qui était gagné dans la journée, ça démotive. Concrètement, il y a eu un moment où mon salaire servait exclusivement à payer les impôts. J'aurais mieux fait de rester à la maison. Ça devient aberrant (et pas la peine de nous envier ou de nous plaindre faussement, comme mon mari a perdu sa mission, sans avoir droit à aucune indemnité, on a vite franchi la ligne rouge du déséquilibre de nos finances et des nuits sans sommeil).

Je vais peut-être choquer mais peu importe. Je comprends que quelqu'un qui bosse et gagne très confortablement sa vie (je pense comme ça aux acteurs) ne souhaite pas filer plus de 50% de ses revenus à l'État. Parfois je me dis que le système grec de l'évergétisme (quand les riches citoyens faisaient profiter la collectivité de leurs richesses en construisant des bâtiments où leur nom était inscrit) n'était pas idiot. Entre ça et des évadés fiscaux...

Ce qui est acceptable selon quels critères? Selon ceux des plus riches, c'est en payer le moins possible, ce qui ne fera pas rentrer l'argent dont on a besoin pour faire fonctionner le service public.
Le problème est qu'en France, la solution à tous les problème est toujours plus de pognon. Explique-moi sans rire pourquoi le service public français est le plus cher de l'Union Européenne (et quasiment le plus cher du monde). Il est pourtant loin d'être le plus efficace.

Ce que je veux dire, c'est que même si on abaisse à 50% le seuil (ou moins peu importe) ce sera toujours trop pour certains. Et ceux qui trinquent ce sont justement les classes moyennes, qui n'ont pas les moyens de fuir à l'étranger. Pour moi le problème ne vient pas de l'impôt, mais de ceux qui y échappent, c'est plus à eux qu'il faudrait s'en prendre.
Le problème, c'est qu'en France, on est toujours persuadé d'avoir le meilleur système au monde (Sécu, ça fait rigoler à l'étranger, même en Chine, c'est dire, fiscalité, protection...). Et on refuse de regarder ce qu'il se passe chez nos voisins qui fonctionnent mieux. Tant que plus de la moitié des français ne paieront pas d'IR, ce pays ne fonctionnera pas. Tant que l'impôt sera confiscatoire (en France, on paie cinq impôts sur les mêmes sommes et les aberrations comme l'ISF font que plus personne n'a intérêt à investir), on n'avancera pas. Mais tant que le français de base est content parce qu'il sort de l'IR parce qu'on lui a viré la première tranche d'imposition et qu'il votera pour cela (ce qui est au mieux du clientélisme au pire du populisme), on n'en sortira pas. Tant qu'on refusera toute protection sociale aux TNS qui sont ceux qui fournissent le plus d'emploi en France, on gardera 5 millions de chômeurs.

Ce pays va vers la ruine. Au mieux, ce sera la Grèce. Au pire, ce sera une révolution sanglante quand tout ceux qui financent à fonds perdus et qui n'ont pas les moyens de fuir se ligueront. Et il faut faire gaffe, les choses commencent à bouger. Le Foll vient même de signer un décret hier autorisant les agriculteurs à s'assurer loin de la MSA, c'est un début.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Sam 8 Aoû 2015 - 13:20

Ah, je précise que je n'ai commencé à trouver l'impôt confiscatoire que lorsque 90% de mon revenu d'activité partait directement à l'état et qu'il me restait 981 euros par mois pour vivre avec 70 heures de boulot hebdomadaire. C'est à ce moment que j'ai envoyé boulé la sécurité sociale (remboursement d'une visite chez le dentiste de 1,90€...) et que j'ai cherché à m'expatrier.


Dernière édition par Le grincheux le Sam 8 Aoû 2015 - 13:21, édité 1 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Marie Laetitia le Sam 8 Aoû 2015 - 13:20

@Reine Margot a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je ne dis pas que je crois absolument Bercy (quand on voit la rue de Grenelle... Rolling Eyes ) mais en l'absence de chiffres, j'attends de plus amples informations prouvant la perte d'argent pour l'Etat. En attendant, comment l'Etat peut-il récupérer plus d'argent si les plus riches n'en donnent pas?
Et comment se fait-il que ces entrées diminuent, si tu as raison?

Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Les plus fortunés vont payer des impôts jusqu'à un certain point. Au-delà, ils font en sorte de ne pas avoir à payer d'impôt et de taxe en France. Le problème est de fixer un seuil fiscal non sur la base d'une "justice" fiscale (dépendante de la morale et de la subjectivité) mais de négocier ce qui est acceptable.
Et sans aller vers les catégories "riches", on a fait l'expérience avec mon mari de se lever le matin pour filer plus de 50% de ce qui était gagné dans la journée, ça démotive. Concrètement, il y a eu un moment où mon salaire servait exclusivement à payer les impôts. J'aurais mieux fait de rester à la maison. Ça devient aberrant (et pas la peine de nous envier ou de nous plaindre faussement, comme mon mari a perdu sa mission, sans avoir droit à aucune indemnité, on a vite franchi la ligne rouge du déséquilibre de nos finances et des nuits sans sommeil).

Je vais peut-être choquer mais peu importe. Je comprends que quelqu'un qui bosse et gagne très confortablement sa vie (je pense comme ça aux acteurs) ne souhaite pas filer plus de 50% de ses revenus à l'État. Parfois je me dis que le système grec de l'évergétisme (quand les riches citoyens faisaient profiter la collectivité de leurs richesses en construisant des bâtiments où leur nom était inscrit) n'était pas idiot. Entre ça et des évadés fiscaux...

Ce qui est acceptable selon quels critères? Selon ceux des plus riches, c'est en payer le moins possible, ce qui ne fera pas rentrer l'argent dont on a besoin pour faire fonctionner le service public. Ce que je veux dire, c'est que même si on abaisse à 50% le seuil (ou moins peu importe) ce sera toujours trop pour certains. Et ceux qui trinquent ce sont justement les classes moyennes, qui n'ont pas les moyens de fuir à l'étranger. Pour moi le problème ne vient pas de l'impôt, mais de ceux qui y échappent, c'est plus à eux qu'il faudrait s'en prendre.


Je n'en suis pas sûre, parce ce seuil acceptable dépend de plusieurs facteurs, comme le dit Spartacus, l'impôt est accepté tant qu'il est "juste, utile, équitable et proportionné". Parmi ces facteurs, il y a sans doute
- le ratio entre ce que l'on reçoit comme services et ce que l'on paie
- le seuil fiscal dans les autres pays
- une certaine équité entre tous les citoyens.
Quand on lisait récemment que des orthophonistes comme Aliceinwonderland ne peuvent pas vivre de leur activité sauf à se résoudre à faire de l'abattage, il y a un problème.
Mais c'est bcp plus facile de vendre du papier en attisant le mépris à l'égard de quelques très grandes fortunes que de prendre un peu de recul et considérer la question fiscale dans son ensemble.
C'est une question politique (au sens noble du terme) qui implique de changer de système de référence et de ne pas se focaliser exclusivement sur les évadés fiscaux. Par exemple taxer plutôt que subventionner, comme en Suisse (parce que la taxe de non-pompier, c'est du grand art... mais c'est bien révélateur d'un certain pragmatisme).


Dernière édition par Marie Laetitia le Sam 8 Aoû 2015 - 13:21, édité 1 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Ronin le Sam 8 Aoû 2015 - 13:21

Entièrement d'accord.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Ronin le Sam 8 Aoû 2015 - 13:22

On en est encore à Robin des bois...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par kero le Sam 8 Aoû 2015 - 14:11

@Reine Margot a écrit:Ce qui est acceptable selon quels critères? Selon ceux des plus riches, c'est en payer le moins possible, ce qui ne fera pas rentrer l'argent dont on a besoin pour faire fonctionner le service public.

Toujours cette bonne vieille haine française contre les riches. Indémodable.

Faudrait veiller à distinguer la réalité de la manière dont tu fantasmes les classes aisées. T'as discuté individuellement avec chaque personne ayant de bons revenus pour sortir une généralité pareille ?

Sans doute y a-t-il plein de personnes pour ne vouloir payer aucun impôt. D'ailleurs, cela ne concerne certainement pas que les classes les plus riches, on en trouve, je pense, à toutes les échelles de la société.

Maintenant, poser comme ça, de but en blanc, et au fond sans rien n'en savoir, que de toute manière, tous ceux qui ont de hauts revenus ne veulent rien payer en impôts, excuse-moi mais c'est une projection qui ne repose sur rien. À noter qu'il y a une différence entre ne vouloir payer aucun impôt et souhaiter payer une part moins importante d'impôt. Contrairement à ce que t'as l'air de croire, il existe des gens qui peuvent pousser le raisonnement à un tel niveau de subtilité. Même parmi les méchants riches.

Maintenant, si on s'en tient aux faits, à tout le moins le fait est qu'ils en paient énormément, comparativement aux autres classes sociales. On peut quand même poser la question de savoir à partir de quelle limite cela devient de l'injustice sociale, bien que toujours vendue, de manière bien démagogique, comme de la justice sociale.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Sakei le Sam 8 Aoû 2015 - 17:31

Célibataire, sans enfant, aucune réduction d'impôt pour quoique ce soit et j'arrive à vivre très correctement, à faire 2 voyages par an tranquillement, à entretenir voiture et logement, me chauffer et manger de tout sans regarder et j'épargne même tous les mois... Quand l'impôt est budgétisé et qu'on ne vit pas au-dessus de ses moyens, on n'est pas étranglé par l'impôt en France, faut pas exagérer.

Sakei
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Marie Laetitia le Sam 8 Aoû 2015 - 17:47

@Sakei a écrit:Célibataire, sans enfant, aucune réduction d'impôt pour quoique ce soit et j'arrive à vivre très correctement, à faire 2 voyages par an tranquillement, à entretenir voiture et logement, me chauffer et manger de tout sans regarder et j'épargne même tous les mois... Quand l'impôt est budgétisé et qu'on ne vit pas au-dessus de ses moyens, on n'est pas étranglé par l'impôt en France, faut pas exagérer.

Quand on a des revenus stables et pas de période(s) dans aucun revenu.
Ton cas (fonctionnaire, revenus réguliers) n'est pas le cas de tout le monde (et au fait, puisque tu donnes ces précisions, tu as combien de coût de loyer pour combien de m. carrés? Parce qu'on ne choisit pas toujours l'endroit où on trouve du travail...)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Handsome Devil le Sam 8 Aoû 2015 - 17:59

57% de dépenses publiques et aucune tendance à la baisse, je ne suis pas près de revenir en France.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par cunégonde le Sam 8 Aoû 2015 - 19:06

@Le grincheux a écrit:Ah, je précise que je n'ai commencé à trouver l'impôt confiscatoire que lorsque 90% de mon revenu d'activité partait directement à l'état et qu'il me restait 981 euros par mois pour vivre avec 70 heures de boulot hebdomadaire. C'est à ce moment que j'ai envoyé boulé la sécurité sociale (remboursement d'une visite chez le dentiste de 1,90€...) et que j'ai cherché à m'expatrier.
Comment peut-on passer de 9800€ par mois à 981? L'Urssaf, ce n'est pas au maximum 40% du CA soit ici 3900? Pour les impôts sur le net, mettons 2000€.
Donc 9800- 3900 - 2000=3900€.
Je calcule à revenus constants certes, l'Urssaf, on la paie sur les années précédentes, ça je sais, mais je ne comprends pas du tout comment on peut en arriver là.
Pour le remboursement d'une visite chez le dentiste, jamais entendu parler d'un remboursement aussi ridicule, à moins que le dentiste choisi ait décidé de se déconventionner, auquel cas il n'est même pas sûr que le patient reçoive autant de la Sécu.



cunégonde
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Celadon le Sam 8 Aoû 2015 - 19:10

@Handsome Devil a écrit:57% de dépenses publiques et aucune tendance à la baisse, je ne suis pas près de revenir en France.
C'est un euphémisme...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Sam 8 Aoû 2015 - 19:34

@cunégonde a écrit:
@Le grincheux a écrit:Ah, je précise que je n'ai commencé à trouver l'impôt confiscatoire que lorsque 90% de mon revenu d'activité partait directement à l'état et qu'il me restait 981 euros par mois pour vivre avec 70 heures de boulot hebdomadaire. C'est à ce moment que j'ai envoyé boulé la sécurité sociale (remboursement d'une visite chez le dentiste de 1,90€...) et que j'ai cherché à m'expatrier.
Comment peut-on passer de 9800€ par mois à 981? L'Urssaf, ce n'est pas au maximum 40% du CA soit ici 3900? Pour les impôts sur le net,  mettons 2000€.
Donc 9800- 3900 - 2000=3900€.
Parce que ni l'URSSAF ni le RSI ne sont des pourcentages. Il y a des planchers, des plafonds et des tas de subtilités qui font que j'en suis arrivé à payer plus de 60% pour RSI + URSSAF + CIPAV. Derrière, pour avoir le droit de bosser il faut compter tous les autres frais (CFE et autres joyeusetés fiscales et trucs tordus auprès des greffes des TC) et les taxes sur les assurances (14 % + TVA) ainsi que l'IR qui est depuis la déforme de 2012 calculé quasiment dans mon cas sur le CA puisque une immense majorité de mes frais professionnels n'étaient plus déductibles. Avec moins que le SMIC mensuel, j'étais en plein dans la tranche des 30% d'IR. Je peux te le prouver.

Je calcule à revenus constants certes, l'Urssaf, on la paie sur les années précédentes, ça je sais, mais je ne comprends pas du tout comment on peut en arriver là.
Parce que non seulement on paie sur l'année n-2 et n-1 (enfin, c'est en train de changer), mais les règles de l'année n s'appliquent et qu'en France, nous sommes les champions des modifications des règles fiscales.

Pour le remboursement d'une visite chez le dentiste, jamais entendu parler d'un remboursement aussi ridicule, à moins que le dentiste choisi ait décidé de se déconventionner, auquel cas il n'est même pas sûr que le patient reçoive autant de la Sécu.
Eh bien, viens donc voir un peu les remboursements du RSI. Avec la partie mutuelle, j'ai touché 3,90€. Je connais même des types qui ont encore moins de chance que moi et d'autres qui n'ont jamais reçu un centime en cas d'hospitalisation parce que, en soins intensifs, ils n'ont pu envoyer leur écot mensuel à ce grand machin.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Sam 8 Aoû 2015 - 19:34

@Celadon a écrit:
@Handsome Devil a écrit:57% de dépenses publiques et aucune tendance à la baisse, je ne suis pas près de revenir en France.
C'est un euphémisme...
C'est l'augmentation qui baisse. Oh non, même pas, on me souffle qu'en fait même l'augmentation augmente...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Ashtrak le Sam 8 Aoû 2015 - 20:36

Je confirme les propos de Le Grincheux. Il existe des cas (et c'était visiblement le sien) ou le dispositif RSI + URSSAF + etc. peut s'apparenter à une véritable spoliation des revenus du travail. Le dispositif RSI en particulier est à revoir entièrement. Je ne connais personne qui en soit satisfait aujourd'hui.
C'est clairement une voie d'amélioration à creuser.

Sinon, en dehors du RSI et du statut des indépendants - qui n'était pas l'objet de l'article initial - la meilleure chose à faire, à mon avis, lorsque l'on est salarié avec un revenu important, c'est de s'offrir un fiscaliste. Il existe de multiples possibilités pour réduire son impôt tout en n'étant pas obligé de déménager à l'étranger.

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Celadon le Sam 8 Aoû 2015 - 20:46

@Ashtrak a écrit:Je confirme les propos de Le Grincheux. Il existe des cas (et c'était visiblement le sien) ou le dispositif RSI + URSSAF + etc. peut s'apparenter à une véritable spoliation des revenus du travail. Le dispositif RSI en particulier est à revoir entièrement. Je ne connais personne qui en soit satisfait aujourd'hui.
C'est clairement une voie d'amélioration à creuser.

Sinon, en dehors du RSI et du statut des indépendants - qui n'était pas l'objet de l'article initial - la meilleure chose à faire, à mon avis, lorsque l'on est salarié avec un revenu important, c'est de s'offrir un fiscaliste. Il existe de multiples possibilités pour réduire son impôt tout en n'étant pas obligé de déménager à l'étranger.
Tu m'enlèves les mots du clavier, Asthrak, c'est exactement ce que j'allais écrire... Shocked

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Ashtrak le Sam 8 Aoû 2015 - 20:51

Les grands esprits se rencontrent sur Néo ! topela yesyes

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Dim 9 Aoû 2015 - 20:04

Pour fixer quelques idées, je laisse à votre sagacité le papier suivant : lien.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par zouz le Dim 9 Aoû 2015 - 20:24

@Reine Margot a écrit:
@Ronin a écrit:J'hallucine de lire ça. Tu as moins de 50 % de foyers qui payent l'impôt mais ce n'est pas une problème ? tu as des milliards qui sont jetés par les fenêtres, des placards dorés à foison mais les gens doivent payer en fermant leur gueule ? quand je vois comment est gérée l'EN, et rien que ça, je suis outré. Alors l'impôt oui mais pas si des milliards sont jetés par les fenêtres.

Je suis moins choquée par les gens qui ne sont pas imposables que par ceux des tranches supérieures qui échappent à l'impôt ou s'en plaignent. J'hallucine pour ma part qu'on envisage de faire payer les plus pauvres, afin d'éviter aux plus riches de payer "trop".
Après, oui il faudrait sérieusement revoir les usines à gaz dans lesquelles on engloutit des fortunes.

C'est le bon sens même. Malgré ma grande précarité (contractuelle de l'EN), je sais que, fort malheureusement, je suis privilégiée comparé à nombre de mes concitoyens. Les impôts que je paie, je suis contente de les payer. Si je n'ai pas de poste l'an prochain, sur la durée, je ne paierais sûrement pas d'impôt sur le revenu mais je préférerais en payer. Si les choses sont difficiles pour les classes moyennes, elles le sont davantage encore pour les classes populaires. Bref, c'est plus haut qu'il faut viser.

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Dim 9 Aoû 2015 - 20:33

@zouz a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Ronin a écrit:J'hallucine de lire ça. Tu as moins de 50 % de foyers qui payent l'impôt mais ce n'est pas une problème ? tu as des milliards qui sont jetés par les fenêtres, des placards dorés à foison mais les gens doivent payer en fermant leur gueule ? quand je vois comment est gérée l'EN, et rien que ça, je suis outré. Alors l'impôt oui mais pas si des milliards sont jetés par les fenêtres.

Je suis moins choquée par les gens qui ne sont pas imposables que par ceux des tranches supérieures qui échappent à l'impôt ou s'en plaignent. J'hallucine pour ma part qu'on envisage de faire payer les plus pauvres, afin d'éviter aux plus riches de payer "trop".
Après, oui il faudrait sérieusement revoir les usines à gaz dans lesquelles on engloutit des fortunes.

C'est le bon sens même. Malgré ma grande précarité (contractuelle de l'EN), je sais que, fort malheureusement, je suis privilégiée comparé à nombre de mes concitoyens. Les impôts que je paie, je suis contente de les payer. Si je n'ai pas de poste l'an prochain, sur la durée, je ne paierais sûrement pas d'impôt sur le revenu mais je préférerais en payer. Si les choses sont difficiles pour les classes moyennes, elles le sont davantage encore pour les classes populaires. Bref, c'est plus haut qu'il faut viser.      
C'est tout le monde qu'il faut viser pour que personne ne se sente redevable de l'état. Dans tous les pays qui fonctionnent, tout le monde paie des impôts selon ses moyens...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par zouz le Dim 9 Aoû 2015 - 20:39

Tout le monde paie des impôts, vous oubliez la TVA. Sinon, quand il n'y a plus un sou, il n'y a plus un sou mais tant que l'on n'est pas concerné...

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Dim 9 Aoû 2015 - 20:43

@zouz a écrit:Tout le monde paie des impôts, vous oubliez la TVA. Sinon, quand il n'y a plus un sou, il n'y a plus un sou mais tant que l'on n'est pas concerné...  
Je n'oublie rien du tout. Je constate que tous nos voisins qui fonctionnent ont un IR qui commence très bas _et_ une TVA, voire comme en Suisse un impôt sur la fortune qui commence à 1000CHF sur un compte. Mais en revanche, les assurances sociales sont réellement des assurances et ne coûtent pas un bras. J'aimerais assez que vous me commentiez le graphique que vous trouverez ici.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Dim 9 Aoû 2015 - 20:46

@zouz a écrit:Tout le monde paie des impôts, vous oubliez la TVA. Sinon, quand il n'y a plus un sou, il n'y a plus un sou mais tant que l'on n'est pas concerné...  
Au passage, j'ai été concerné. Sache seulement que j'ai déjà fait la tournée des organismes sociaux pour pouvoir manger parce que mes charges mensuelles étaient supérieures à mes revenus.

Désolé, mais vue ta réflexion, il fallait que je te le dise.


Dernière édition par Le grincheux le Dim 9 Aoû 2015 - 21:15, édité 1 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Celadon le Dim 9 Aoû 2015 - 20:48

Tu penses qu'il y a beaucoup de Français dans ton cas, Grincheux ? affraid

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: France : trois fois plus d’exil fiscal ces cinq dernières années

Message par Le grincheux le Dim 9 Aoû 2015 - 21:12

@Celadon a écrit:Tu penses qu'il y a beaucoup de Français dans ton cas, Grincheux ? affraid
Tous les indépendants (ça fait tout de même plus de 2,7 millions de personnes en France), et encore, je faisais partie du haut du panier. Pour les artisans de base, c'est souvent bien plus difficile. Et d'autres qui se sont fait avoir par certains trucs comme l'auto-entrepreneur qui sont encore pires puisque la plupart du temps les cotisations n'ouvrent aucun droit.

J'ajoute que c'est l'une des causes du chômage en France. Lorsqu'un artisan veut embaucher quelqu'un au SMIC, il doit facturer 120 € HT par jour (donc 150 TTC sans compter l'outil de travail et les congés payés ainsi que certaines assurances spécifiques comme dans le bâtiment pour les jours d'intempérie, on arrive donc à 220 à 250 € TTC au bas mot pour que l'artisan ne prenne pas de risques) de plus pour le payer car l'artisan, en tant que TNS passe après toutes les charges. Dans l'immense majorité des cas, il n'en a pas les moyens.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum