Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
archeboc
Esprit éclairé

[Le Monde]Quand le « quartier » déborde au collège et au lycée Empty [Le Monde]Quand le « quartier » déborde au collège et au lycée

par archeboc le Lun 11 Juin 2018 - 13:54
Quand le « quartier » déborde au collège et au lycée
"En Seine-Saint-Denis, les incidents violents se sont multipliés. Le phénomène, rare, touche toute la France".

L’accumulation de ces faits graves laisse penser que le problème connaît un brusque emballement en Seine-Saint-Denis. Mais les violences qui émaillent la vie des collégiens et lycéens reviennent de manière cyclique, et partout sur le territoire. En septembre 2017, c’est à la sortie du lycée professionnel d’Ecully (Rhône) qu’une quinzaine de jeunes retrouvent trois adolescents à la sortie des cours pour les agresser violemment. En janvier 2018, le lycée Gallieni de Toulouse défraie la chronique lorsque les enseignants dénoncent, dans L’Express, un climat d’insécurité devenu intenable. En avril, une bande de cinq agresseurs, dont au moins trois anciens élèves, sème la terreur autour du collège Jules-Ferry de Mérignac (Gironde), blessant plusieurs élèves…

Des faits graves, mais étalés sur un an. Y a-t-il réellement aggravation, ou bien seulement prise de conscience dans les média ? La lecture de cette rubrique du forum ne donne pas à penser que la situation s'est aggravée cette année, mais peut-être y a-t-il aussi une lassitude et une accoutumance qui nous conduit à moins rapporter ici les faits dont nous avons connaissance.
Halybel
Halybel
Habitué du forum

[Le Monde]Quand le « quartier » déborde au collège et au lycée Empty Re: [Le Monde]Quand le « quartier » déborde au collège et au lycée

par Halybel le Lun 11 Juin 2018 - 14:08
@archeboc a écrit:Quand le « quartier » déborde au collège et au lycée
"En Seine-Saint-Denis, les incidents violents se sont multipliés. Le phénomène, rare, touche toute la France".

L’accumulation de ces faits graves laisse penser que le problème connaît un brusque emballement en Seine-Saint-Denis. Mais les violences qui émaillent la vie des collégiens et lycéens reviennent de manière cyclique, et partout sur le territoire. En septembre 2017, c’est à la sortie du lycée professionnel d’Ecully (Rhône) qu’une quinzaine de jeunes retrouvent trois adolescents à la sortie des cours pour les agresser violemment. En janvier 2018, le lycée Gallieni de Toulouse défraie la chronique lorsque les enseignants dénoncent, dans L’Express, un climat d’insécurité devenu intenable. En avril, une bande de cinq agresseurs, dont au moins trois anciens élèves, sème la terreur autour du collège Jules-Ferry de Mérignac (Gironde), blessant plusieurs élèves…

Des faits graves, mais étalés sur un an. Y a-t-il réellement aggravation, ou bien seulement prise de conscience dans les média ? La lecture de cette rubrique du forum ne donne pas à penser que la situation s'est aggravée cette année, mais peut-être y a-t-il aussi une lassitude et une accoutumance qui nous conduit à moins rapporter ici les faits dont nous avons connaissance.

Tout simplement prise de conscience, j'ai grandi en quartier sensible et les faits étaient pires que ceux cités. Coup de couteau, règlement de comptes armés et j'en passe. Y avait pas une sortie de 16h30 sans une grosse bagarre parfois qui finissait à l’hôpital. L'effet de "surmédiatisation" joue beaucoup. J'ai bossé à Epinay-sur-Seine, ils avaient déjà eu des cas d'intrusion à la voiture bélier... Mes collègues me racontaient même que ça c'était plutôt calmé que l'inverse... Mais bon...
Et dans mon quartier d'enfance le constat est le même, les petites incivilités ont augmenté mais les actes de violence ont baissé.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum