Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
polie2046
polie2046
Niveau 6

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par polie2046 le Dim 17 Mar 2019 - 20:50
Bonsoir,

Malgré ce titre froid, mon post n'a rien d'une enquête.
Je suis encore en détachement à l'étranger et je m'interroge sur la manière de gérer les réactions incontournables des élèves aux violences sociales actuelles. Comment parvenez-vous à l'intégrer dans votre gestion pédagogique du groupe ?
Merci pour votre éclairage.

_________________
POLIE
Provence
Provence
Bon génie

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par Provence le Dim 17 Mar 2019 - 21:19
Tu veux parler du mouvement des gilets jaunes? Les élèves n'en parlent pas, je ne leur en parle pas. Je n'ai remarqué aucune réaction particulière. S'il y en avait eu, je pense que j'aurais expliqué que nous ne sommes pas en classe pour commenter l'actualité.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par Rendash le Dim 17 Mar 2019 - 22:00
@Provence a écrit:Tu veux parler du mouvement des gilets jaunes? Les élèves n'en parlent pas, je ne leur en parle pas. Je n'ai remarqué aucune réaction particulière. S'il y en avait eu, je pense que j'aurais expliqué que nous ne sommes pas en classe pour commenter l'actualité.


Keuwah ? Tu ne fais pas de l'EMI ? Mais les lettres, ce n'est pas la vieille littérature poussiéreuse, voyons professeur


Je ne l'évoque pas non plus. Autre chose à fouir, pas assez d'heures, pas envie.

_________________
Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Djogor
Djogor
Niveau 4

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par Djogor le Dim 17 Mar 2019 - 22:09
Moi je leur dis qu'ils sont beaucoup trop incultes pour pouvoir espérer débattre d'un sujet qui les dépasse. Que nous sommes ici pour leur apprendre à entre-apercevoir toutes les ignorances qu'ils ont Smile
Mathador
Mathador
Grand sage

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par Mathador le Dim 17 Mar 2019 - 22:28
@Rendash a écrit:Keuwah ? Tu ne fais pas de l'EMI ? Mais les lettres, ce n'est pas la vieille littérature poussiéreuse, voyons professeur
Surtout les lettres modernes pingouin.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par doubledecker le Dim 17 Mar 2019 - 22:42
@Provence a écrit:Tu veux parler du mouvement des gilets jaunes? Les élèves n'en parlent pas, je ne leur en parle pas. Je n'ai remarqué aucune réaction particulière. S'il y en avait eu, je pense que j'aurais expliqué que nous ne sommes pas en classe pour commenter l'actualité.

C'est la même chose par chez moi (alors que quelques parents d'élèves sont sur le rond point à quelques centaines de mètres du collège).
Je suis parfois lasse:
La seule personne qui en ait parlé en classe c'est il y a quelques mois de cela le contractuel (qui remplaçait un PLP en arrêt maladie) et qui se vantait de son magnifique oeil au beurre noir récolté soi disant lors d'une manif entre deux invectives passablement grossières à l'adresse des élèves Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales 1665347707 Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales 999940070 titanic

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Amalric
Niveau 2

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par Amalric le Dim 17 Mar 2019 - 22:43
@polie2046 a écrit:Bonsoir,

Malgré ce titre froid, mon post n'a rien d'une enquête.
Je suis encore en détachement à l'étranger et je m'interroge sur la manière de gérer les réactions incontournables des élèves aux violences sociales actuelles. Comment parvenez-vous à l'intégrer dans votre gestion pédagogique du groupe ?
Merci pour votre éclairage.

Bonsoir Polie2046,

Il m'arrivait à l'occasion de réaliser des digressions sur un sujet d'actualité, notamment quand le besoin s'en fait ressentir. Je l'avais fait, en particulier, pendant la période des attentats. Cela me semblait salvateur que les élèves expriment leur malaise, puissent échanger entre eux et avec un adulte (et eu égard à ma matière, cela me semble d'autant plus inévitable).

Leur faire prendre du recul sur certaines situations et cultiver leur esprit critique me semble quelque chose d'important voire incontournable dans leur vie intellectuelle mais aussi dans la construction des futurs citoyens qu'ils seront. Et c'est, ce me semble, un des rôles de l'école, de former des citoyens éclairés.

La digression ne dure bien évidemment pas toute l'heure, mais cela peut aller jusqu'à 20 minutes, en début ou en fin d'heure. La parole est assez libre, je suis là pour apporter un cadre sécurisant et les élèves débattent entre eux, j'interviens ponctuellement pour recadrer ou éclairer.

En espérant t'avoir aidée !
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par Cicyle le Lun 18 Mar 2019 - 6:59
@doubledecker a écrit:
@Provence a écrit:Tu veux parler du mouvement des gilets jaunes? Les élèves n'en parlent pas, je ne leur en parle pas. Je n'ai remarqué aucune réaction particulière. S'il y en avait eu, je pense que j'aurais expliqué que nous ne sommes pas en classe pour commenter l'actualité.

C'est la même chose par chez moi (alors que quelques parents d'élèves sont sur le rond point à quelques centaines de mètres du collège).
Je suis parfois lasse:
La seule personne qui en ait parlé en classe c'est il y a quelques mois de cela le contractuel (qui remplaçait un PLP en arrêt maladie) et qui se vantait de son magnifique oeil au beurre noir récolté soi disant lors d'une manif entre deux invectives passablement grossières à l'adresse des élèves Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales 1665347707 Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales 999940070 titanic
Vous avez de la chance ! cafe
Je suis en élémentaire, et mes élèves sont absolument fan des gilets jaunes (certains ont passé leurs vacances sur le rond-point) et en parlent quotidiennement. Tout est prétexte à évoquer les gilets jaunes. C'est bien la seule chose (avec Fortnight) qui les enthousiasme dans la vie. cafe
Ma réponse est celle qu'évoque Provence.
polie2046
polie2046
Niveau 6

Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales Empty Re: Gestion pédagogique des discours sur les violences sociales

par polie2046 le Lun 18 Mar 2019 - 21:56
Bonsoir et merci !

Je suis assez d'accord avec Amalric :
"La parole est assez libre, je suis là pour apporter un cadre sécurisant et les élèves débattent entre eux, j'interviens ponctuellement pour recadrer ou éclairer."
Quand on vit à l'étranger, on est parfois assez loin des réalités métropolitaines. Concernant les attentats, nos élèves se sont montrés vraiment très réactifs et sensibles, il fallait canaliser tout cela. Quant à la violence sociale, je m'attendais à des sollicitations ou débats spontanés à recadrer, mais non. C'est peut-être plus simple, ou trop tôt, ou complexe pour eux. Je l'ignore encore.

Bonne semaine...

_________________
POLIE
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum