Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
IsisJade
Niveau 1

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par IsisJade le Jeu 25 Avr 2019 - 13:02
Bonjour, je viens vers vous afin de solliciter des conseils et sans jugement s'il vous plaît. Titulaire d'un bac +5 en gestion, j'ai décidé de faire une reconversion professionnelle dans l'enseignement  J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? 2117000044 . J'avais déja fait un long remplacement en premier cycle, ce fut une bonne expérience. Il y a un an et demi, j'ai effectué deux remplacements dans le secondaire. Je voulais voir autre chose.  L'un s'est bien passé et l'autre, une catastrophe. Le second s'est déroulé dans un lycée pro. Je devais enseigner des cours d'administration-gestion. Je me pensais bien préparée après avoir passé des heures à étudier, préparer mes cours, faire des exercices...Quand je ne savais pas répondre, je faisais des recherches et je répondais aux élèves au prochain cours. J'essayais de me rendre disponible pour lesdits élèves et je parlais avec eux s'il y avait des soucis, je me voulais ouverte d'esprit. Cela n'a pas été suffisant.

Au moment de la notation administrative, le directeur me convoque et me dit que mon contrat ne serait pas renouvelé, que je ne savais pas gérer le groupe classe et que je manquais de connaissances dans la matière. Il a ajouté que les élèves étaient venus se plaindre de mes cours et que les parents avaient appuyés leurs enfants. Je comprends bien entendu les peurs des parents d'élèves car ces derniers devaient passer le bac la même année. J'ai compris, accepté la sanction et pas contesté la note. Au moment de partir, j'ai dit aux élèves que je quittais mon poste car je manquais de compétences pour le leur enseigner. Ils n'ont rien dit, à part "enrevoir et bonne chance".

J'en veux toujours à la direction et aux élèves: personne ne m'a rien dit avant ce jour là, les élèves ne sont jamais venu me parler, ni la direction, ni les parents. Je n'ai jamais su s'il y avait des courriers ou des plaintes. Après cela, j'ai quitté le secondaire. J'ai appris à rebondir sur cet échec. Toutefois, je stomatise et je me demande : où est mon erreur ? Me suis-je crue trop intelligente pour enseigner cette matière ? Est-ce normal que personne ne dise rien ? Ai-je étè trop naive ? Serait-il utile de demander au rectorat de consulter mon dossier ?

Vos avis et conseils me seraient utiles. Je vous en remercie par avance.
mathmax
mathmax
Érudit

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par mathmax le Jeu 25 Avr 2019 - 13:16
Non, ce n'est pas normal que tu n'es pas été tenue au courant des éventuelles plaintes, afin de pouvoir y répondre et si nécessaire adapter tes cours ou expliquer ta démarche aux élèves. Une telle attitude de la part de la direction est complètement contre-productive. Je pense que consulter ton dossier est une bonne idée, contacte un syndicat pour connaître la marche à suivre et te faire accompagner.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Panta Rhei
Panta Rhei
Neoprof expérimenté

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par Panta Rhei le Jeu 25 Avr 2019 - 13:23
Bonjour! Ton message est touchant.

Si cela peut te rassurer, j'ai eu la même déconvenue juste avant les vacances (avec 24 rentrées au compteur); une chose en amenant une autre (absence, malentendu...), l'adjoint m'a dit que "des parents" appelaient sans cesse car je "parlais mal" aux élèves. Je ne me suis pas laissé faire et lui ai dit que je savais très bien qu'il n'y en avait que 3 ou 4, de la même classe de 3ème passablement détestable et puérile. Il a acquiescé.

Ne te laisse pas atteindre par ce genre de réflexions. Plonge-toi dans les programmes de ta nouvelle matière, apprivoise les manuels et lance toi de nouveau.

Bonne continuation! fleurs2

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? F,perso,2018-01-24,,,,En%20retraite,,annees,26,118,4,2033-09-23,003300
pogonophile
pogonophile
Neoprof expérimenté

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par pogonophile le Jeu 25 Avr 2019 - 13:43
Effectivement c'est pour le moins discourtois de ne pas te tenir au courant avec, par exemple, un entretien après quelques semaines. Ce n'était pas ton premier remplacement, mais le premier en lycée pro, donc un accompagnement au début aurait été bien venu.

Cela étant dit, je ne sais pas si tu as manière à contester. La forme oui, mais le fond ?
On n'a pas interrompu ton contrat, ce qui suppose d'être motivé, mais simplement décidé de ne pas le renouveler. Est-ce opposable ? A plus forte raison dans une matière où il y a une problématique d'effectif, puisqu'il est prévu de réduire les formations en GA...
avatar
IsisJade
Niveau 1

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par IsisJade le Jeu 25 Avr 2019 - 14:36
Merci pour vos retours ! Je pense sérieusement aller consulter mon dossier administratif, histoire de savoir où j'en suis avec le Rectorat. Si mauvaise surprise, j'aviserais en conséquence.

@pogonophile a écrit: Cela étant dit, je ne sais pas si tu as manière à contester. La forme oui, mais le fond ?
On n'a pas interrompu ton contrat, ce qui suppose d'être motivé, mais simplement décidé de ne pas le renouveler. Est-ce opposable ?.

Merci de votre retour, pogonophile. Je ne conteste pas le fond que je pense justifié. Je me suis remise beaucoup en cause par la suite. Le directeur a beau avoir mal agit psychologiquement, je crois que dans le fond il a fait son job. C'est juste la forme qui me fait encore mal, je cherche à comprendre ce qui s'est passé.
Jacq
Jacq
Grand Maître

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par Jacq le Jeu 25 Avr 2019 - 14:50
@IsisJade a écrit:Bonjour, je viens vers vous afin de solliciter des conseils et sans jugement s'il vous plaît. Titulaire d'un bac +5 en gestion, j'ai décidé de faire une reconversion professionnelle dans l'enseignement  J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? 2117000044 . J'avais déjà fait un long remplacement en premier cycle, ce fut une bonne expérience. Il y a un an et demi, j'ai effectué deux remplacements dans le secondaire. Je voulais voir autre chose.  L'un s'est bien passé et l'autre, une catastrophe. Le second s'est déroulé dans un lycée pro. Je devais enseigner des cours d'administration-gestion. Je me pensais bien préparée après avoir passé des heures à étudier, préparer mes cours, faire des exercices...Quand je ne savais pas répondre, je faisais des recherches et je répondais aux élèves au prochain cours. J'essayais de me rendre disponible pour lesdits élèves et je parlais avec eux s'il y avait des soucis, je me voulais ouverte d'esprit. Cela n'a pas été suffisant.

Au moment de la notation administrative, le directeur me convoque et me dit que mon contrat ne serait pas renouvelé, que je ne savais pas gérer le groupe classe et que je manquais de connaissances dans la matière. Il a ajouté que les élèves étaient venus se plaindre de mes cours et que les parents avaient appuyés leurs enfants. Je comprends bien entendu les peurs des parents d'élèves car ces derniers devaient passer le bac la même année. J'ai compris, accepté la sanction et pas contesté la note. Au moment de partir, j'ai dit aux élèves que je quittais mon poste car je manquais de compétences pour le leur enseigner. Ils n'ont rien dit, à part "enrevoir et bonne chance".

J'en veux toujours à la direction et aux élèves: personne ne m'a rien dit avant ce jour là, les élèves ne sont jamais venu me parler, ni la direction, ni les parents. Je n'ai jamais su s'il y avait des courriers ou des plaintes. Après cela, j'ai quitté le secondaire. J'ai appris à rebondir sur cet échec. Toutefois, je stomatise et je me demande : où est mon erreur ? Me suis-je crue trop intelligente pour enseigner cette matière ? Est-ce normal que personne ne dise rien ? Ai-je étè trop naive ? Serait-il utile de demander au rectorat de consulter mon dossier ?

Vos avis et conseils me seraient utiles. Je vous en remercie par avance.

Salut à toi.
Oui ce n'est guère agréable de constater cela, surtout que tu as déjà enseigné.
Plusieurs éléments à indiquer :

- il est parfois difficile pour un CDE d'intervenir, certains seront francs, d'autres non. Je ne veux pas juger de cela. Nous avons eu le cas l'année dernière, nous l'avons cette année encore. Je ne juge pas de ton cas, mais des deux collègues contractuels : ils ne font clairement pas l'affaire. Le problème est que pour l'un il a été reconduit cette année, pour l'autre j'ai un doute l'année prochaine. Cela veut dire que pour deux éléments, l'un posant des problèmes en tant que contenu disciplinaire et d'attitude (portable en classe, vulgarité, retards fréquents, manquements réguliers à la tenue de classe - laisse ses élèves en classe mais va aux toilettes pendant ce temps ou sort téléphoner..., bref, il s'en branle) et l'autre ayant des problèmes de gestion de classe (pour résumer : c'est le bordel, un bordel incroyable !) nous n'avons pas le même traitement. L'un (le premier) a donc été reconduit et le second risque de ne pas l'être alors qu'il est sincère mais n'a pas de formation. Aucun n'a les "codes", mais personne n'a été là pour les leur donner, ni "nous", les collègues, ni "eux" (l'administration).

- pour cette année, tu avais des GA... Ce sont les classes souvent les plus difficiles, dans le tertiaire : public inadapté à la formation (ne savent sauf exception ni lire ni écrire dans une formation basée sur l'écrit - je suis en train de corriger les bac blancs , ce sont les pires de tous alors que leur bac nécessite des compétences de lecture et d'écrit qui devaient être les meilleures), public qui sauf exception n'a pas réellement choisi sa formation, formation vidée de son contenu avec l'aval des inspecteurs (oui, on rêve !), classe bordélique s'il en est (pour le tertiaire, je me répète).

- formation vidée de son contenu : un ami contractuel a abandonné cette formation tellement l'écart entre les ambitions proclamées par les inspecteurs et le ministère, sa formation d'origine (comme toi, du supérieur +) et le contenu qui confine au néant étaient abyssales.

- enfin, il est totalement inacceptable que nos collègues contractuels n'aient aucune formation professionnelle et que l'on les balance ainsi devant une classe du jour au lendemain.

Maintenant, ton CDE peut dire que tu ne seras pas renouvelée, mais il n'a pas la main. J'ai l'exemple d'un collègue contractuel pour lequel un avis totalement négatif a été rendu et qui est renouvelé tous les ans tout simplement parce que notre rectorat manque de prof dans cette discipline. Mais, attention, il est dans une discipline déficitaire ce qui n'est pas le cas des prof de GA puisque l'objectif du ministère est d''assécher cette formation et donc de supprimer des potes.

-
Celadon
Celadon
Demi-dieu

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par Celadon le Jeu 25 Avr 2019 - 15:01
Jacq, il ne suffit pas de supprimer des postes, ils suppriment aussi des potes ?? J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? 999940070
avatar
IsisJade
Niveau 1

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par IsisJade le Jeu 25 Avr 2019 - 15:25
@Jacq a écrit:Maintenant,  ton CDE peut dire que tu ne seras pas renouvelée, mais il n'a pas la main.  J'ai l'exemple d'un collègue contractuel pour lequel un avis totalement  négatif a été rendu et qui est renouvelé tous les ans tout simplement parce que notre rectorat manque de prof dans cette discipline. Mais, attention, il est dans une discipline déficitaire ce qui n'est pas le cas des prof de GA puisque l'objectif du ministère est d''assécher cette formation et donc de supprimer des postes.

Merci pour votre avis, Jacq. J'ai quitté le secondaire suite à cette mauvaise expérience, dégoutée, dépitée et en mésestime de moi-même. C'était l'an dernier. Le directeur ne m'avait pas renouvelé mon contrat. Entre temps il avait déja trouvé quelqu'un d'autre. Pour l'anedocte, il cherchait depuis un mois et m'a soit-disant rien dit avant pour que je passe des "bonnes vacances". Comment je l'ai su ? C'est la seule question que j'ai été capable de lui poser: "pourquoi ne m'avoir rien dit avant ?"
Jacq
Jacq
Grand Maître

J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? Empty Re: J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ?

par Jacq le Jeu 25 Avr 2019 - 15:43
@Celadon a écrit:Jacq, il ne suffit pas de supprimer des postes, ils suppriment aussi des potes ?? J'étais une mauvaise remplaçante et maintenant... ? 999940070

Malheureusement  je m'inquiète fortement pour mon collègue contractuel l'année prochaine. En plus, en souffrance, même s'il ne veut pas l'avouer, s'il est balancé une nouvelle fois sans formation devant des classes difficiles, cela va être dur pour lui. Il faudrait une formation réelle pour nos remplaçants... on appelle cela des TZR, mais ils se font tellement rares.

@Jacq a écrit: Maintenant,  ton CDE peut dire que tu ne seras pas renouvelée, mais il n'a pas la main.  J'ai l'exemple d'un collègue contractuel pour lequel un avis totalement  négatif a été rendu et qui est renouvelé tous les ans tout simplement parce que notre rectorat manque de prof dans cette discipline. Mais, attention, il est dans une discipline déficitaire ce qui n'est pas le cas des prof de GA puisque l'objectif du ministère est d''assécher cette formation et donc de supprimer des potes.

@IsisJade a écrit:Merci pour votre avis, Jacq. J'ai quitté le secondaire suite à cette mauvaise expérience, dégoutée, dépitée et en mésestime de moi-même. C'était l'an dernier. Le directeur ne m'avait pas renouvelé mon contrat. Entre temps il avait déja trouvé quelqu'un d'autre. Pour l'anedocte, il cherchait depuis un mois et m'a soit-disant rien dit avant pour que je passe des "bonnes vacances". Comment je l'ai su ? C'est la seule question que j'ai été capable de lui poser: "pourquoi ne m'avoir rien dit avant ?"

Tu as eu des expériences positives, ce sont celles là qu'il faut retenir. Je te le redis, les GA sont les pires parmi les publics des LP tertiaires... Ce ne sont donc pas des exemples.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum