Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bouledesuif
Bouledesuif
Je viens de m'inscrire !

Maupassant, La Parure, les milieux Empty Maupassant, La Parure, les milieux

par Bouledesuif Lun 3 Aoû 2020 - 13:53
Bonjour à tous,

Je suis une prof de FLE, enseignant en Allemagne. La prochaine année scolaire, je vais pour la première fois enseigner en classe terminale et je me lance déjà dans la préparation des cours, vu que je suis déjà un peu nerveuse Maupassant, La Parure, les milieux 1482308650
Je veux traiter la nouvelle "La parure" de Guy de Maupassant. Et pendant la recherche j'ai trouvé cette question qui me paraît très intéressante, mais queje ne sais pas répondre avec certitude. Donc j'espère quelqu'un d'entre vous pourait m'aider.

La question est la suivante: Après avoir découvert que la parure leur appartient: Est-ce que les Loisel vont pouvoir s'élever de leur milieu? D'après la théorie du naturalisme/ ou du réalisme? D'après nous?

Donc pour moi, il s'agit de la question si les classes sociales (la bourgeoisie, les ouvriers) sont des castes fermés ou si l'ascension est possible? J'ai pensé à l'exemple du Bel-Ami et je dirai que c'est donc possible. Mais je n'ai pas trouvé de texte sur le courant littéraire du reálisme qui dirait plus que "il est question des différentes classes sociales de l'époque".

Alors si quelqu'un a du matériel qui pourrait me servir pour ce cours, je serais plus que ravie!!
Et j'ai hâte de vos opinions sur laquestion mentionnée en haut.

Merci et salutations de Munich,
Bouledesuif
Myrrha
Myrrha
Niveau 7

Maupassant, La Parure, les milieux Empty Re: Maupassant, La Parure, les milieux

par Myrrha Lun 3 Aoû 2020 - 15:44
Je ne comprends pas ce que veut dire "après avoir découvert que la parure leur appartient". Dans la nouvelle, d'après mes souvenirs, une amie riche prête une parure à Mathilde, et elle la perd. Jamais la parure ne lui appartient. Maupassant, La Parure, les milieux 3795679266

Pour la question plus générale de l'ascension sociale chez Maupassant, je ne sais pas trop. C'est vrai que Bel-Ami réussit à s'élever (mais en écrasant les autres sur son passage, il est prêt à tous les sacrifices, si je me souviens bien, mais ma lecture de Bel-Ami remonte à plusieurs années) , mais de manière générale je trouve les récits de Maupassant plutôt pessimistes et j'aurais donc tendance à penser que les classes sociales enferment l'individu et qu'il est difficile de s'en extraire.

Mais je laisse des spécialistes de Maupassant ou du XIXème répondre, je ne suis pas du tout sûre de moi.
Bouledesuif
Bouledesuif
Je viens de m'inscrire !

Maupassant, La Parure, les milieux Empty Re: Maupassant, La Parure, les milieux

par Bouledesuif Lun 3 Aoû 2020 - 16:10
Merci pour ta réponse. J'ai pris cette question d'un livre scolaire. Au début j'étais aussi irritée car, comme tu dis, la nouvelle terminent par le fait que Mme Loisel se rend compte que c'était une parure fausse qu'elle avait perdue. Mais je pense que l'auteur de cette question s'appuie sur le fait que les Loisel ont effectivement payé la parure et ca devrait être la leur maintenant (ils pourraient acheter une autre fausse à Mme Forestier).
Et si, selon le réalisme ou naturalisme, une ascension à la bourgeoisie des Loisel serait possible?
Dorine
Dorine
Niveau 9

Maupassant, La Parure, les milieux Empty Re: Maupassant, La Parure, les milieux

par Dorine Lun 3 Aoû 2020 - 16:32
Myrrha a écrit:Je ne comprends pas ce que veut dire "après avoir découvert que la parure leur appartient". Dans la nouvelle, d'après mes souvenirs, une amie riche prête une parure à Mathilde, et elle la perd. Jamais la parure ne lui appartient. Maupassant, La Parure, les milieux 3795679266

Pour la question plus générale de l'ascension sociale chez Maupassant, je ne sais pas trop. C'est vrai que Bel-Ami réussit à s'élever (mais en écrasant les autres sur son passage, il est prêt à tous les sacrifices, si je me souviens bien, mais ma lecture de Bel-Ami remonte à plusieurs années) , mais de manière générale je trouve les récits de Maupassant plutôt pessimistes et j'aurais donc tendance à penser que les classes sociales enferment l'individu et qu'il est difficile de s'en extraire.

Mais je laisse des spécialistes de Maupassant ou du XIXème répondre, je ne suis pas du tout sûre de moi.
Elle fait tout pour pouvoir rembourser cette parure sans savoir qu'il ne s'agissait pas de pierres précieuses. Les Loisel qui auront connu des moments difficiles, à cause de la parure perdue, vont se retrouver finalement avec un objet de valeur.
D'après  Zola, il est difficile d'échapper à son milieu : cf Gervaise dans L'Assommoir.
LadyOlenna
LadyOlenna
Modérateur

Maupassant, La Parure, les milieux Empty Re: Maupassant, La Parure, les milieux

par LadyOlenna Lun 3 Aoû 2020 - 16:33
Même si ascension sociale il y a, les Loisel sont marqués par les dix ans de privation et de labeur pour rembourser la parure. Je ne vois pas comment Mme Loisel pourrait prétendre à fréquenter la bourgeoisie après cela (le narrateur la décrit usée, les mains rouges et vieillies d'avoir trempé dans l'eau grasse de la vaisselle et du ménage).
La question du manuel est très étrange en effet...
Ponocrates
Ponocrates
Expert

Maupassant, La Parure, les milieux Empty Re: Maupassant, La Parure, les milieux

par Ponocrates Lun 3 Aoû 2020 - 16:53
LadyOlenna a écrit:Même si ascension sociale il y a, les Loisel sont marqués par les dix ans de privation et de labeur pour rembourser la parure. Je ne vois pas comment Mme Loisel pourrait prétendre à fréquenter la bourgeoisie après cela (le narrateur la décrit usée, les mains rouges et vieillies d'avoir trempé dans l'eau grasse de la vaisselle et du ménage).
La question du manuel est très étrange en effet...
+1 "étrange" est un euphémisme. C'est surtout une question totalement absurde à mon avis. "La Parure" est une nouvelle qui réécrit "Cendrillon", Mme Loisel étant d'une certaine façon proche d'Emma Bovary qui voyait le monde à travers ses livres espérant mieux, croyant mériter mieux, mais avec cette différence que Maupassant embarque le lecteur, joue avec son horizon d'attente, pour mieux partager une vision tragique de l'existence et montrer comment le regard que la société porte sur les femmes les emprisonne et ici, les piège.
Il critique la question de l'"honneur" - à l'origine du silence fatal quant à la perte du bijou- la vraie raison du malheur des Loisel, la vanité de Mme Loisel - l'emprunt de la Parure- tout comme celle de son "sacrifice". À la fin de la nouvelle, il ne peut il y avoir de "happy end". Mme Loisel est devenue la femme forte et rude, transformée physiquement, à jamais différente de son ancienne camarade toujours belle - et devenue mère d'un enfant. Rien ne rendra au couple ces dix années perdues.
L'intérêt de la nouvelle est de s'achever sur la révélation que toute cette souffrance était parfaitement vaine et évitable et sur ce moment où le personnage, à la suite d'une nouvelle information, tout comme le lecteur, relit le passé -ou la nouvelle- en découvrant qu'il s'est trompé sur sa propre histoire: c'est le cas aussi dans "l'Histoire d'une fille de ferme" par exemple.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
Delia
Delia
Expert spécialisé

Maupassant, La Parure, les milieux Empty Re: Maupassant, La Parure, les milieux

par Delia Lun 3 Aoû 2020 - 17:02
Les Loisel sont déjà des bourgeois : toute petite bourgeoisie, certes, sans capital, mais ils ne sont pas des ouvriers.

Or, un dimanche, comme elle était allée faire un tour aux Champs-Élysées pour se délasser des besognes de la semaine, elle aperçut tout à coup une femme qui promenait un enfant. C’était Mme Forestier, toujours jeune, toujours belle, toujours séduisante.

Mme Loisel se sentit émue. Allait-elle lui parler ? Oui, certes. Et maintenant qu’elle avait payé, elle lui dirait tout. Pourquoi pas ?

Elle s’approcha.

— Bonjour, Jeanne.

L’autre ne la reconnaissait point, s’étonnant d’être appelée ainsi familièrement par cette bourgeoise.

Mathilde est une bourgeoise, Madame Forestier, sa compagne de couvent, est une femme du monde : petite bourgeoisie, grande bourgeoisie, différence de degré et non de nature.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum