Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
galibier
galibier
Niveau 3

Effectifs latin collège  Empty Effectifs latin collège

par galibier Mar 29 Mar - 14:37
Bonjour,

Petite déprime en cette période de recrutement pour l'option latin...
Je suis arrivée dans un établissement où l'option latin est en perdition depuis quelques années (pas de professeur, pas de remplacement, personne n'a été là pour présenter l'option en fin d'année ...). J'ai donc récupéré de très petits effectifs.
J'ai essayé de rebooster un peu le mouvement, j'ai quand même pu organiser une sortie malgré le covid... Les quelques élèves que j'ai en option apprécient beaucoup (même si de 16h à 17h ce n'est pas idéal)., et les petits groupes tournent bien. J'affiche régulièrement des choses près de ma salle que les élèves des autres classes peuvent voir.

Je suis passée la semaine dernière dans toutes les 6e pour présenter le latin pendant une séance avec chaque classe... Et disons que le succès a été mitigé. Les élèves sont intéressés, ont participé à la séance...mais dès que je dis que l'option latin c'est des heures en plus, plus personne (plancher minimum, 1h 5e et 2h 4e et 3e).
Je crains que l'option ne survive pas longtemps à ce rythme (concurrence avec d'autres options non compatibles dans l'emploi du temps).
Et je n'ai pas envie de faire des repas en toge, des puzzles du colisee et de tomber dans le tout ludique. Je fais déjà peu de langue (trop peu à mon goût) , beaucoup de civilisation et de culture, mais je refuse que ça tourne à la colonie de vacances.

Bon, je n'ai pas le moral. Je sens que je vais me retrouver avec très peu d'élèves inscrits en 5e et que la question de fermer l'option va venir sur le tapis...

Où en sont les effectifs chez vous ?
marjo
marjo
Sage

Effectifs latin collège  Empty Re: Effectifs latin collège

par marjo Mar 29 Mar - 16:14
galibier a écrit:Bonjour,

Petite déprime en cette période de recrutement pour l'option latin...
Je suis arrivée dans un établissement où l'option latin est en perdition depuis quelques années (pas de professeur, pas de remplacement, personne n'a été là pour présenter l'option en fin d'année ...). J'ai donc récupéré de très petits effectifs.
J'ai essayé de rebooster un peu le mouvement, j'ai quand même pu organiser une sortie malgré le covid... Les quelques élèves que j'ai en option apprécient beaucoup (même si de 16h à 17h ce n'est pas idéal)., et les petits groupes tournent bien. J'affiche régulièrement des choses près de ma salle que les élèves des autres classes peuvent voir.

Je suis passée la semaine dernière dans toutes les 6e pour présenter le latin pendant une séance avec chaque classe... Et disons que le succès a été mitigé. Les élèves sont intéressés, ont participé à la séance...mais dès que je dis que l'option latin c'est des heures en plus, plus personne (plancher minimum, 1h 5e et 2h 4e et 3e).
Je crains que l'option ne survive pas longtemps à ce rythme (concurrence avec d'autres options non compatibles dans l'emploi du temps).

J'ai eu ce problème dans mon premier établissement d'affectation : latin soi-disant pas compatible avec la bilangue en raison de "difficultés dans la confection des emplois du temps" (une chouette maman, dont le fils était concerné et qui avait demandé un RDV à la CDE à ce sujet, lui avait rétorqué que si elles (l'adjointe et elle) ne savaient pas faire les emplois du temps, elles pouvaient toujours demander des modèles à d'autres établissements  abi ). Il va sans dire que les élèves de la bilangue étaient ceux qui étaient le plus motivés pour faire du latin. Je n'ai jamais réussi à faire évoluer la situation et ça a flingué mes effectifs... Bref, tâche de voir si tu peux tenter quelque chose pour assouplir cette situation, mais ne t'expose pas trop dans l'histoire, c'est un conseil (j'ai vécu de grands moments de solitude, à 24/25 ans, à me faire engueuler dans le bureau de la CDE parce que "je faisais du lobbying auprès des parents").

galibier a écrit: Et je n'ai pas envie de faire des repas en toge, des puzzles du colisee et de tomber dans le tout ludique. Je fais déjà peu de langue (trop peu à mon goût) , beaucoup de civilisation et de culture, mais je refuse que ça tourne à la colonie de vacances.

Je te comprends et je trouve que tu as raison. Fais ce qui te semble le mieux, en accord avec toi-même. Pour essayer de faire "un peu plus" de langue, tu peux essayer de t'appuyer au maximum sur le français pour montrer à tes élèves que faire du latin, c'est forcément profitable pour le français. Pour ma part, j'ai toujours réussi à échapper à la question du "voyage" et je n'ai pas du tout (mais alors pas du tout) envie d'emmener les élèves à Rome ou en Provence. C'est totalement égoïste mais ça ne me dit rien du tout. Mon ancienne collègue de latin au lycée était comme moi, et je me sentais moins seule.

galibier a écrit:  Bon, je n'ai pas le moral. Je sens que je vais me retrouver avec très peu d'élèves inscrits en 5e et que la question de fermer l'option va venir sur le tapis...

Où en sont les effectifs chez vous ?

J'ai tenu des années (pas loin d'une dizaine) avec des effectifs loin d'être mirobolants la plupart du temps. Tu n'es visiblement pas aidée. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais essaie de ne pas te miner avec ça car tu n'es pas responsable de la situation. Si la situation du latin était en perdition depuis plusieurs années, c'est normal que tu mettes du temps à "remonter" les effectifs. Tu peux te fixer un objectif réaliste pour commencer : une douzaine d'élèves en 5e, c'est pas mal pour commencer (dis-toi qu'en plus ça te fera moins de copies ;-) ). Quand j'avais du mal à recruter, je m'appuyais sur les PP de 6e et mes collègues de français en 6e : je leur demandais d'essayer de repérer les élèves pour quoi l'option pourrait être profitable (oui, je sais, soi disant le latin est profitable à tout le monde, mais là il est question de pistes concrètes pour tenter d'aider notre collègue) et ils entamaient un travail de persuasion qui a parfois porté ses fruits.

Je suis actuellement dans un collège où on n'a aucune difficulté à recruter, mais c'est souvent le choix des parents. Certains élèves sont rétifs et me font vraiment suer. Je préférais presque mon dernier collège, REP, où c'était les élèves qui faisaient leur propre choix après avoir fait une heure d'initiation avec moi, et ils étaient généralement motivés (et me faisaient globalement moins suer que certains actuellement). C'était aussi l'époque (bénie, dirais-je), où on avait des heures fléchées (2/3/3) et où on pouvait vraiment faire quelque chose.

Avec quels autres enseignements le latin est-il en concurrence ?
galibier
galibier
Niveau 3

Effectifs latin collège  Empty Re: Effectifs latin collège

par galibier Mer 30 Mar - 13:04
Le latin est en concurrence avec une classe Chad et une classe bilangue.
Je sais bien que ce n'est pas de mon fait... D'ailleurs j'ai souvent eu des retours très positifs des élèves sur les cours de latin ("c'est intéressant", "on fait plein de trucs", "l'heure passe super vite").
Malgré tout je note une augmentation d'élèves "boulets" : ceux qui prennent latin on ne sait trop pourquoi et qui refusent le moindre effort. Sur mes 5e latinistes, j'en ai 3 sur 9 dans ce cas... " Oh non faut apprendre les dieux, pfff c'est trop nul"... Et ils ne travaillent pas et essaient de mettre le "bazar". En plus je ne peux pas trop faire "le dragon" quand ils sont pénibles car ça risque de faire fuir tout le monde... la plaie. Je finis par me dire que si je n'avais que du français ça serait moins compliqué.
marjo
marjo
Sage

Effectifs latin collège  Empty Re: Effectifs latin collège

par marjo Mer 30 Mar - 13:28
galibier a écrit:Le latin est en concurrence avec une classe Chad et une classe bilangue.
Je sais bien que ce n'est pas de mon fait... D'ailleurs j'ai souvent eu des retours très positifs des élèves sur les cours de latin ("c'est intéressant", "on fait plein de trucs", "l'heure passe super vite").
Malgré tout je note une augmentation d'élèves "boulets" : ceux qui prennent latin on ne sait trop pourquoi et qui refusent le moindre effort. Sur mes 5e latinistes, j'en ai 3 sur 9 dans ce cas... " Oh non faut apprendre les dieux, pfff c'est trop nul"... Et ils ne travaillent pas et essaient de mettre le "bazar". En plus je ne peux pas trop faire "le dragon" quand ils sont pénibles car ça risque de faire fuir tout le monde... la plaie. Je finis par me dire que si je n'avais que du français ça serait moins compliqué.

C'est beaucoup (trop). Est-ce qu'il n'y a pas moyen d'ouvrir le latin à au moins l'un de ces deux groupes d'élèves ? La question de la bilangue, depuis qu'on débute la LV2 en 5e, c'est un faux problème à mon sens.
galibier
galibier
Niveau 3

Effectifs latin collège  Empty Re: Effectifs latin collège

par galibier Mer 30 Mar - 13:48
J'en doute... J'ai entamé la lutte pour que le latin ne soit plus placé systématiquement de 16h à 17h et pour qu'on puisse le caser parfois de 13h à 14h. On va voir.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum