Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
henriette
henriette
Médiateur

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par henriette Mer 5 Oct 2022 - 17:13
J'avais pour ma part loupé l'info que ça avait débuté, et apparemment je ne dois pas être la seule.
Y en a-t-il parmi vous qui participent à ce truc dans leur école ou leur EPLE ?

Après les annonces, l’heure est à la mise en œuvre. Le gouvernement a lancé, lundi 3 octobre, la déclinaison thématique et territoriale du Conseil national de la refondation (CNR) sur l’école. Point de grande consultation nationale en la matière, mais autant de « concertations locales » que d’écoles, dans la droite ligne de la « nouvelle méthode » que vante Emmanuel Macron depuis sa réélection. Tous les établissements scolaires qui le souhaitent sont invités à « organiser des temps d’échanges ouverts sur la vie et le fonctionnement de leur école, collège ou lycée » à partir de ce début octobre.

Pour le ministre de l’éducation nationale, Pap Ndiaye, qui devait assister à une première concertation dans une école d’Eure-et-Loir mercredi 5 octobre, l’objectif est de « donner plus de liberté d’innovation aux équipes » et de « créer, dans chaque territoire, une dynamique autour de l’école associant les parties prenantes ».

Les discussions, organisées sous la responsabilité du directeur d’école ou du chef d’établissement, sont ouvertes aux personnels des écoles mais aussi aux familles, aux élèves, ou encore aux élus locaux, associations et acteurs économiques de chaque territoire. « Souplesse » est le maître mot du ministère au sujet de ces concertations facultatives, pour lesquelles aucun cadre national strict ni aucun calendrier n’ont été fixés, laissant aux établissements le choix de leur organisation.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/10/05/les-debuts-sans-enthousiasme-du-conseil-national-de-la-refondation-sur-l-education_6144475_3224.html

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Monarque

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Fesseur Pro Mer 5 Oct 2022 - 17:21
Qu'est-ce ? Smile

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Clecle78
Clecle78
Guide spirituel

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Clecle78 Mer 5 Oct 2022 - 17:26
Un machin à la Macron !
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Iphigénie Mer 5 Oct 2022 - 17:26
[quite]« Souplesse » est le maître mot du ministère au sujet de ces concertations facultatives, pour lesquelles aucun cadre national strict ni aucun calendrier n’ont été fixés, laissant aux établissements le choix de leur organisation .[/quote]

Je vois bien un autre maître mot mais il pourrait être hors charte….
Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation 3284587592
Une passante
Une passante
Expert spécialisé

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Une passante Mer 5 Oct 2022 - 17:35
Je ne sais plus à combien de ces "consultations" j'ai pu participer tout au long de ma carrière, mais étant donné que nous ne sommes jamais écoutés, je ne vois pas bien l'intérêt d'en faire une de plus.
Si les médias sont amnésiques et ne voient pas l'embrouille (pendant qu'on "consulte" on n'améliore rien, et de toute façon, la nouvelle dégradation de l'EN est déjà dans les tiroirs), je crois que les professeurs, eux, voient bien que cela ne sert strictement à rien !
avatar
User9525
Niveau 8

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par User9525 Mer 5 Oct 2022 - 17:39
Une passante a écrit:Je ne sais plus à combien de ces "consultations" j'ai pu participer tout au long de ma carrière, mais étant donné que nous ne sommes jamais écoutés, je ne vois pas bien l'intérêt d'en faire une de plus.
Si les médias sont amnésiques et ne voient pas l'embrouille (pendant qu'on "consulte" on n'améliore rien, et de toute façon, la nouvelle dégradation de l'EN est déjà dans les tiroirs), je crois que les professeurs, eux, voient bien que cela ne sert strictement à rien !

Je me suis fait la même réflexion, depuis quand ça débouche sur des décisions constructives ?  Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation 1665347707
Blan6ine
Blan6ine
Érudit

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Blan6ine Mer 5 Oct 2022 - 17:41
Que ce Conseil national de la refondation (CNR) sur l’école ne soit pas présenté, à ce jour, sur la page d'accueil du site du Ministère de l4education Nationale et de la Jeunesse en dit long sur l'importance que les équipes du Ministère accordent à la démarche...
beaverforever
beaverforever
Habitué du forum

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par beaverforever Mer 5 Oct 2022 - 17:51
J'adore le concept de "consultations facultatives". Donc, on dit qu'on vous consulte, mais si vous pouviez ne rien dire, ce serait tout aussi bien...

Pourtant le traitement des précédentes consultations n'a pas dû être bien difficile pour l'administration centrale les fois précédentes... il leur a suffit de trouver le chemin vers la poubelle.
Zybulka
Zybulka
Niveau 10

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Zybulka Mer 5 Oct 2022 - 17:52
Shakti a écrit:Je me suis fait la même réflexion, depuis quand ça débouche sur des décisions constructives ?  Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation 1665347707
Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation FcIMDqVWQAMgBIS?format=jpg&name=small

Faut reconnaître à l'institution une expertise assez exceptionnelle en manoeuvres dilatoires. Je leur mets une pastille vert foncé, voire vert ultrafoncé.
*Ombre*
*Ombre*
Sage

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par *Ombre* Mer 5 Oct 2022 - 17:53
À force de refondations, on a détruit toutes les fondations.
Une passante
Une passante
Expert spécialisé

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Une passante Mer 5 Oct 2022 - 18:07
*Ombre* a écrit:À force de refondations, on a détruit toutes les fondations.

Jolie formule ! (et malheureusement, tellement juste...)
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 10

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Cassandrine Mer 5 Oct 2022 - 18:10
Qui va faire la synthèse de toutes les propositions des établissements?
Encore un organisme de conseils privés payés des millions? Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation 1043192790
Mélusine2
Mélusine2
Niveau 9

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Mélusine2 Mer 5 Oct 2022 - 18:22
Et cette honte d'avoir baptisé ce machin CNR...
Hocam
Hocam
Expert spécialisé

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Hocam Mer 5 Oct 2022 - 18:31
*Ombre* a écrit:À force de refondations, on a détruit toutes les fondations.

C'est bien résumé.

Mélusine2 a écrit:Et cette honte d'avoir baptisé ce machin CNR...

Voilà, je n'en reviens toujours pas.

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
M le Maudit
M le Maudit
Niveau 5

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par M le Maudit Mer 5 Oct 2022 - 18:39
Quelle mascarade !  Avec le CNR je dirais qu'on est à la limite de la provocation...  Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation 1083881073
Czar
Czar
Niveau 7

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par Czar Mer 5 Oct 2022 - 19:59
Dans quelques mois:

"Les chiffres sont éloquents: Les enseignants ne se sont pas emparés de la fantastique opportunité de se réunir et de faire des propositions lors de notre incroyable Conseil national de la refondation. C'est bien la preuve que tout va bien et que les professeurs soutiennent l'action du gouvernement. (pause dans le discours) professeurs dont nous saluons le travail, ils sont l'âme de la République,  leur travail est incroyable et tellement porteur de sens. Rappelons que nous avons fait des hausses HISTORIQUES pour le pouvoir d'achat . Concernant leur salaire, j'ose dire que "sky is the limite!": Un enseignant peut faire le nombre d'heure sup de son choix afin d'obtenir le salaire qui correspond à ses besoins.
Vu tout ce que nous avons fait pour eux, nous savons pouvoir compter sur leur sens de la solidarité pour une contribution volontaire (obligatoire ) de 1€ pour chaque heure qu'ils passent au sein de leur établissement. Ils sont actuellement chauffés gratuitement par les impôts de tous les français, cette contribution c'est donc du bon sens et de la justice sociale"
*Ombre*
*Ombre*
Sage

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par *Ombre* Mer 5 Oct 2022 - 20:42
Mélusine2 a écrit:Et cette honte d'avoir baptisé ce machin CNR...

Surtout quand on est en train de liquider les derniers acquis du CNR - le vrai.
avatar
User9525
Niveau 8

Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation Empty Re: Les débuts « sans enthousiasme » du Conseil national de la refondation sur l’éducation

par User9525 Mer 5 Oct 2022 - 21:16
Czar a écrit:Dans quelques mois:

"Les chiffres sont éloquents: Les enseignants ne se sont pas emparés de la fantastique opportunité de se réunir et de faire des propositions lors de notre incroyable Conseil national de la refondation. C'est bien la preuve que tout va bien et que les professeurs soutiennent l'action du gouvernement. (pause dans le discours) professeurs dont nous saluons le travail, ils sont l'âme de la République,  leur travail est incroyable et tellement porteur de sens. Rappelons que nous avons fait des hausses HISTORIQUES pour le pouvoir d'achat . Concernant leur salaire, j'ose dire que "sky is the limite!": Un enseignant peut faire le nombre d'heure sup de son choix afin d'obtenir le salaire qui correspond à ses besoins.
Vu tout ce que nous avons fait pour eux, nous savons pouvoir compter sur leur sens de la solidarité pour une contribution volontaire (obligatoire ) de 1€ pour chaque heure qu'ils passent au sein de leur établissement. Ils sont actuellement chauffés gratuitement par les impôts de tous les français, cette contribution c'est donc du bon sens et de la justice sociale"

C'est effrayant tellement ça paraît vrai...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum