Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Prezbo
Vénérable

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Prezbo Dim 9 Juin - 16:39
uneodyssée a écrit:
La météo des émotions, avec des plus grands, peut se faire avec d’autres outils — choisir simplement des mots, par exemple. Et on n’est pas tenu d’expliquer. Juste exprimer comment on se sent. Entre adultes, des réunions qui commencent avec un tour de table «dans quel état, dans quelle énergie on est» sont souvent bien plus sereines.

Je n'ai jamais vu cela, et je n'imagine même pas comme cela pourrait être amené dans un cadre professionnel, et comment on pourrait imaginer que dans ce cas la réponse puisse être sincère et non biaisée.
Elyas
Elyas
Esprit sacré

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Elyas Dim 9 Juin - 16:50
Prezbo a écrit:
uneodyssée a écrit:
La météo des émotions, avec des plus grands, peut se faire avec d’autres outils — choisir simplement des mots, par exemple. Et on n’est pas tenu d’expliquer. Juste exprimer comment on se sent. Entre adultes, des réunions qui commencent avec un tour de table «dans quel état, dans quelle énergie on est» sont souvent bien plus sereines.

Je n'ai jamais vu cela, et je n'imagine même pas comme cela pourrait être amené dans un cadre professionnel, et comment on pourrait imaginer que dans ce cas la réponse puisse être sincère et non biaisée.

Il faut d'abord que les gens soient d'accord (et ceux qui se sentent mal à l'aise ont le droit de ne rien dire). J'étais réticent au début et en le vivant, je trouve que ça apaise pas mal les relations professionnelles et que ça augmente le respect entre les gens. Le fait de ne pas vouloir voir les émotions des gens dans le cadre du travail est une maltraitance surtout quand tout le monde voit l'émotion chez un collègue et fait semblant de ne pas la voir (ou pire, tance la collègue de revoir sa posture). Nous sommes humains, pas des machines.

Après, cela doit se faire dans un cadre sécure où on fait confiance aux gens autour. J'ai des groupes qui pratiquent cela et aucun souci et il y a d'autres groupes où jamais on ne fait/doit faire ça parce que c'est trop dangereux.
Jenny
Jenny
Médiateur

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Jenny Dim 9 Juin - 16:52
Je trouve qu’il y a la pression du groupe malgré tout…
Une classe est-elle toujours un cadre sécurisant ?
Elyas
Elyas
Esprit sacré

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Elyas Dim 9 Juin - 16:59
Jenny a écrit:Je trouve qu’il y a la pression du groupe malgré tout…
Une classe est-elle toujours un cadre sécurisant ?

On ne se lance pas dans ce genre de pratique sans avoir créer le cadre et laisser la liberté de se taire. Personnellement, je vis ce type de pratiques dans 2 instances et ce sont les meilleurs groupes de travail que j'ai jamais eus. Je le pratique dans ma classe où je suis PP et les élèves adhèrent mais seulement parce que je participe aussi et qu'ils ont confiance en moi.

Après, je le répète, c'est une pratique clivante. Ce n'est qu'un outil parmi d'autres.
Jenny
Jenny
Médiateur

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Jenny Dim 9 Juin - 17:05
Donc à l’opposé de ce que j’ai vécu… C’était à la limite de l’agressivité devant les silences ou les réponses pas assez positives…
Je crois qu’il ne faut pas que n’importe qui le fasse, ça me semble un terrain glissant.

Poser le cadre, je le fais effectivement en éducation à la sexualité, c’est essentiel. Mais c’est aussi un autre contexte. En classe, je ne me sens pas à l’aise.
uneodyssée
uneodyssée
Neoprof expérimenté

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par uneodyssée Dim 9 Juin - 17:15
Bien sûr, d’accord avec Elyas. On n’est pas obligé de s’exprimer.
À mon sens, c’est une des grandes erreurs de l’ÉN que de croire qu’en ne parlant pas des émotions on peut faire comme si elles n’existaient pas.
Je n’ai pas pris l’habitude de le faire en classe, parce que je ne suis pas tout à fait sûre de moi ! Wink J’ai un jeu de cartes où il n’y a que des images, j’ai prévu de tenter de partir de ça.
Mais avec les adultes, dans le cadre associatif, quand les gens veulent bien se prêter à l’exercice, ça fonctionne très bien. Le cadre pro… on est à l’ÉN. Il n’y a qu’à voir ce qui se dit dans ce fil…

En revanche, avec les élèves, quelque chose fonctionne très bien : quand j’arrive en classe chargée d’une émotion négative, je le leur dis : Aujourd’hui, je suis contrariée (par ex.), cela n’est pas à cause de vous, mais cela peut se répercuter sur la façon dont je vais mener le cours, sur mon degré de patience, alors ne vous en inquiétez pas si jamais vous me trouvez plus dure que d’habitude. Si tout va bien, si on arrive à bien travailler, c’est peut-être même vous qui allez m’aider à sortir de cet état !. Eh bien la plupart du temps, ils comprennent et ont à cœur de me remettre de bonne humeur !
Elyas
Elyas
Esprit sacré

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Elyas Dim 9 Juin - 17:20
uneodyssée a écrit:Bien sûr, d’accord avec Elyas. On n’est pas obligé de s’exprimer.
À mon sens, c’est une des grandes erreurs de l’ÉN que de croire qu’en ne parlant pas des émotions on peut faire comme si elles n’existaient pas.
Je n’ai pas pris l’habitude de le faire en classe, parce que je ne suis pas tout à fait sûre de moi ! Wink J’ai un jeu de cartes où il n’y a que des images, j’ai prévu de tenter de partir de ça.
Mais avec les adultes, dans le cadre associatif, quand les gens veulent bien se prêter à l’exercice, ça fonctionne très bien. Le cadre pro… on est à l’ÉN. Il n’y a qu’à voir ce qui se dit dans ce fil…

En revanche, avec les élèves, quelque chose fonctionne très bien : quand j’arrive en classe chargée d’une émotion négative, je le leur dis : Aujourd’hui, je suis contrariée (par ex.), cela n’est pas à cause de vous, mais cela peut se répercuter sur la façon dont je vais mener le cours, sur mon degré de patience, alors ne vous en inquiétez pas si jamais vous me trouvez plus dure que d’habitude. Si tout va bien, si on arrive à bien travailler, c’est peut-être même vous qui allez m’aider à sortir de cet état !. Eh bien la plupart du temps, ils comprennent et ont à cœur de me remettre de bonne humeur !

J'ai la même pratique.
Jenny
Jenny
Médiateur

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Jenny Dim 9 Juin - 17:27
Je crois que si je fais ça, je m'effondre littéralement devant eux.
mistinguette
mistinguette
Fidèle du forum

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par mistinguette Dim 9 Juin - 17:37
C'est amusant, moi aussi, j'ai toujours été transparente sur mon humeur qd je savais que ça risquait d'affecter le cours. Je n'avais pas réalisé que ça rentrait là dedans.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
uneodyssée
uneodyssée
Neoprof expérimenté

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par uneodyssée Lun 10 Juin - 6:34
Jenny a écrit:Je crois que si je fais ça, je m'effondre littéralement devant eux.

Tout dépend du public, sans doute. Mais je crois que cette transparence en appelle à leur responsabilité. Il m’est arrivé de pleurer en classe (peut-être trois ou quatre fois en vingt ans, je ne sais plus) (bon, ça fait longtemps que cela n’est plus arrivé car je sais mieux me préserver et agir avant de me laisser submerger) : à chaque fois, leur stupéfaction est telle qu’ils s’excusent.
La plupart agissent surtout bêtement, pas méchamment. Les prendre pour des grands capables de comprendre leur rappelle pour la plupart qu’ils le sont, intelligents, sensibles et capables de comprendre.
A Tuin
A Tuin
Vénérable

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par A Tuin Lun 10 Juin - 6:44
Prezbo a écrit:
uneodyssée a écrit:
La météo des émotions, avec des plus grands, peut se faire avec d’autres outils — choisir simplement des mots, par exemple. Et on n’est pas tenu d’expliquer. Juste exprimer comment on se sent. Entre adultes, des réunions qui commencent avec un tour de table «dans quel état, dans quelle énergie on est» sont souvent bien plus sereines.

Je n'ai jamais vu cela, et je n'imagine même pas comme cela pourrait être amené dans un cadre professionnel, et comment on pourrait imaginer que dans ce cas la réponse puisse être sincère et non biaisée.
C'est nul comme tout ça, avec des adultes. On avait eu droit à cela à l'IUFM, c'était à celui qui faisait le plus de vernis social pour se faire valoir, et en gros ceux qui étaient naturels tenaient lieu de dindons de service. Très nul principe.
Maju
Maju
Habitué du forum

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Maju Lun 10 Juin - 6:45
Elyas a écrit:
uneodyssée a écrit:Bien sûr, d’accord avec Elyas. On n’est pas obligé de s’exprimer.
À mon sens, c’est une des grandes erreurs de l’ÉN que de croire qu’en ne parlant pas des émotions on peut faire comme si elles n’existaient pas.
Je n’ai pas pris l’habitude de le faire en classe, parce que je ne suis pas tout à fait sûre de moi ! Wink J’ai un jeu de cartes où il n’y a que des images, j’ai prévu de tenter de partir de ça.
Mais avec les adultes, dans le cadre associatif, quand les gens veulent bien se prêter à l’exercice, ça fonctionne très bien. Le cadre pro… on est à l’ÉN. Il n’y a qu’à voir ce qui se dit dans ce fil…

En revanche, avec les élèves, quelque chose fonctionne très bien : quand j’arrive en classe chargée d’une émotion négative, je le leur dis : Aujourd’hui, je suis contrariée (par ex.), cela n’est pas à cause de vous, mais cela peut se répercuter sur la façon dont je vais mener le cours, sur mon degré de patience, alors ne vous en inquiétez pas si jamais vous me trouvez plus dure que d’habitude. Si tout va bien, si on arrive à bien travailler, c’est peut-être même vous qui allez m’aider à sortir de cet état !. Eh bien la plupart du temps, ils comprennent et ont à cœur de me remettre de bonne humeur !

J'ai la même pratique.
Je fais la même chose.
Quant à la sécurisation du cadre, qui pour moi inclut pleinement le droit de ne pas s'exprimer, et à l'expression des émotions, je l'utilise lorsque je suis PP, et cela permet le plus souvent, surtout lorsque c'est assez régulier pour être intégré par les élèves, une communication plus apaisée et une meilleure prise en compte des autres, ce qui n'est pas du luxe en college.
Maju
Maju
Habitué du forum

Le nouveau DNB ou le brevet version Attal - Page 6 Empty Re: Le nouveau DNB ou le brevet version Attal

par Maju Lun 10 Juin - 6:47
A Tuin a écrit:
Prezbo a écrit:
uneodyssée a écrit:
La météo des émotions, avec des plus grands, peut se faire avec d’autres outils — choisir simplement des mots, par exemple. Et on n’est pas tenu d’expliquer. Juste exprimer comment on se sent. Entre adultes, des réunions qui commencent avec un tour de table «dans quel état, dans quelle énergie on est» sont souvent bien plus sereines.

Je n'ai jamais vu cela, et je n'imagine même pas comme cela pourrait être amené dans un cadre professionnel, et comment on pourrait imaginer que dans ce cas la réponse puisse être sincère et non biaisée.
C'est nul comme tout ça, avec des adultes. On avait eu droit à cela à l'IUFM, c'était à celui qui faisait le plus de vernis social pour se faire valoir, et en gros ceux qui étaient naturels tenaient lieu de dindons de service. Très nul principe.
"C'est nul comme tout" est sûrement un argument tres fort, mais comme Elyas, j'ai l'occasion de le vivre dans des groupes d'adultes, dans le cadre professionnel, et c'est très utile.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum