Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
adlidi
adlidi
Habitué du forum

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par adlidi le Dim 25 Jan 2009 - 10:18
Voilà, par curiosité je voudrais accéder aux corrigés du capes de 2008. Quelqu'un peut-il m'aider? Merci.

_________________
"La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber."
nad'
nad'
Expert spécialisé

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Re: Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par nad' le Dim 25 Jan 2009 - 12:42
Je ne sais pas s'il y a des corrigés mais tu peux aller voir du côté des rapports du jury. Tu y trouveras des pistes de correction !
nad'
nad'
Expert spécialisé

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Re: Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par nad' le Dim 25 Jan 2009 - 12:48
Voici le lien :

ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/siac/siac2/jury/2008/capes_ext/lettmod.pdf
avatar
Abraxas
Doyen

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Re: Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par Abraxas le Dim 25 Jan 2009 - 13:24
Je viens de le lire : c'est un rapport très bien fait, qui rend compte dans le détail des problèmes qui se sont posés à l'écrit comme à l'oral — en termes polis, alors qu'à vif, je peux en témoigner puisque j'y étais, les commentaires étaient parfois plus directs ("stratégie du lemming", disait Jean Ehrsam des candidats qui en explication de texte prenaient délibérément le titre sur lequel ils étaient le plus sûrs de se planter). Je ne saurais trop recommander la lecture détaillée dudit rapport à toutes celles et tous ceux qui cette année veulent passer le CAPES.
A ce propos… Le nombre de postes, cette année, est sensiblement le même que l'année dernière (soit à peu près 900, compte tenu du CAFEP, corrigé en même temps que le CAPES — sans qu'on sache qui passe quoi). La simple lecture des statistiques sur les 8 dernières années montre que l'on prend un pourcentage toujours plus élevé de candidats, étant donné que le nombre brut de candidats, et encore plus de ceux qui ont effectivement passé les épreuves, est en baisse très sensible, d'année en année.
Je laisse donc les uns et les autres réfléchir sur la demande de certains syndicats ("des postes ! des postes !") qui aboutirait, à terme, à prendre encore plus de candidats dans un choix de plus en plus réduit. On continue comme ça, et le diplôme que vous avez aujourd'hui en main, pour dévalorisé qu'il soit depuis trente ans (grâce entre autres à une politique syndicale géniale, qui nous a fait avaler des baisses de salaire et de statut — sous prétexte "d'égalité"), ne vaudra effectivement plus rien — noyé qu'il sera dans la titularisation d'étudiants incapables — c'est le sens du rapport, si on le lit bien — de faire la différence entre un adjectif et un substantif.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Re: Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par Reine Margot le Dim 25 Jan 2009 - 14:08
@Abraxas a écrit:
Je laisse donc les uns et les autres réfléchir sur la demande de certains syndicats ("des postes ! des postes !") qui aboutirait, à terme, à prendre encore plus de candidats dans un choix de plus en plus réduit. On continue comme ça, et le diplôme que vous avez aujourd'hui en main, pour dévalorisé qu'il soit depuis trente ans (grâce entre autres à une politique syndicale géniale, qui nous a fait avaler des baisses de salaire et de statut — sous prétexte "d'égalité"), ne vaudra effectivement plus rien — noyé qu'il sera dans la titularisation d'étudiants incapables — c'est le sens du rapport, si on le lit bien — de faire la différence entre un adjectif et un substantif.

il faudrait savoir pourquoi de moins en moins d'étudiants veulent devenir professeurs. les conditions de travail qui se détériorent n'y sont sûrement pas pour rien, y compris le mépris croissant pour la profession, et les risques que l'on court maintenant à faire ce métier qui doit en effrayer plus d'un au 20h (enseignants poignardés, etc...). la "sécurité de l'emploi" ne suffit plus à attirer...
on entend nos minsitres sucessifs dire "on ne peut pas continuer à augmenter les postes". or ceux-ci n'ont cessé de baisser. ce n'est pas "plus de postes", mais "pas moins". que se passera-t-il si on continue à mettre moins de postes aux concours (de mon temps en 2002 en LM, 1300; aujourd'hui environ 750): onrecrutera des gens n'ayant pes eu le concours pour combler les manques: retour des maitres-aux! personnels n'ayant pas le statut de fonctionnaire, plus fragile, précaire et moins payé. de plus, le concours a quand même la fonction d'évaluer les conaissances des candidats: c'est une garantie supplémentaire de "qualité" (bien sûr des vacataires peuvent être d'excellents profs et avoir un très bon niveau, le concours est là pour le confirmer simplement). je comprends mal, abraxas, comment vous pouvez d'un côté exiger une grande qualité de recrutement des enseignants et ne pas voir que moins de profs, c'est plus de personnel moins "qualifié". où est la qualité de l'enseignement dans tout cela?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
jehanne
jehanne
Niveau 8

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Re: Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par jehanne le Dim 25 Jan 2009 - 15:00
@Abraxas a écrit:
A ce propos… Le nombre de postes, cette année, est sensiblement le même que l'année dernière (soit à peu près 900, compte tenu du CAFEP, corrigé en même temps que le CAPES — sans qu'on sache qui passe quoi). La simple lecture des statistiques sur les 8 dernières années montre que l'on prend un pourcentage toujours plus élevé de candidats, étant donné que le nombre brut de candidats, et encore plus de ceux qui ont effectivement passé les épreuves, est en baisse très sensible, d'année en année.
Je laisse donc les uns et les autres réfléchir sur la demande de certains syndicats ("des postes ! des postes !") qui aboutirait, à terme, à prendre encore plus de candidats dans un choix de plus en plus réduit. On continue comme ça, et le diplôme que vous avez aujourd'hui en main, pour dévalorisé qu'il soit depuis trente ans (grâce entre autres à une politique syndicale géniale, qui nous a fait avaler des baisses de salaire et de statut — sous prétexte "d'égalité"), ne vaudra effectivement plus rien — noyé qu'il sera dans la titularisation d'étudiants incapables — c'est le sens du rapport, si on le lit bien — de faire la différence entre un adjectif et un substantif.

Le problème se pose différemment avec le nouveau Capes à venir - dès 2010! Raisonner sur l'ancien Capes n'a plus guère de sens...
Nous ne savons pas ce que sera le nombre de postes dans la nouvelle configuration (moindre peut-être, car les prévisibles "reçus-collés" - reçus au Master désormais indispensable, collés au Capes- pourront constituer un vivier commode de vacataires ou "maîtres aux" nouveau style), mais pour le niveau, avec une épreuve d'entretien devant un jury constitué de tout sauf de spécialistes de la discipline, d'un coëfficient de 3 sur un total de 10, alors là oui, il n'y aura plus de garantie... La pire des configurations: à la fois peu de postes, et un niveau disciplinaire qui risque de faire regretter les derniers de l'ancien Capes!
Suis-je trop alarmiste?
Auriez-vous, Abraxas, des infos sur les réactions de la ministre de l'Ens. Sup. à la fronde universitaire? Une reculade sur le nouveau Capes est-elle possible? Ou tout est-il déjà plié?
jehanne
jehanne
Niveau 8

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Re: Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par jehanne le Dim 25 Jan 2009 - 15:11
Sur la fronde des universités:
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article1502
avatar
Abraxas
Doyen

Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes Empty Re: Corrigé du Capes externe 2008 de lettres modernes

par Abraxas le Dim 25 Jan 2009 - 15:56
Le ministère est persuadé — et considérez que c'est une info bétonnée — qu'il n'y aura pas de grève pour soutenir les intérêts d'une poignée d'universitaires — ni les intérêts des étudiants voulant passer les concours de recrutement, qui sont effectivement de moins en moins nombreux.
J'ai tenté de leur expliquer qu'ils avaient certainement raison, mais que la dégradation générale de l'Enseignement pouvait très bien précipiter — au sens chimique du terme — un mouvement de très grande ampleur avec débordements imprévisibles. Mais il n'y a pire sourd que…

Pour en revenir à ce que disait avec beaucoup de pertinence Jehanne (aucun pessimisme : c'est une prévision des plus probables, et le commentaire précis de ce que j'indiquais — trop vite, sans doute — plus haut), le CAPES nouveau, la mastérisation et les reçus-collés (que vont-ils faire, bon sang, avec leur master spécialisé et sans concours ? Lire sur le sujet la remarqauble analyse de mon ami Pedro Cordoba sur http://www.r-lecole.freesurf.fr/iufm/masterisational.pdf) nous annoncent une résurrection des maîtres-aux - à ceci près que ce seront désormais des emplois instables.
Entendu Sherringham, conseiller du ministre et maître d'œuvre de la réforme, répondre à des universitaires venus se plaindre de la baisse des exigences disciplinaires dans le Nouveau CAPES : "Ben quoi, puisque vous leur donnez une Licence disciplinaire, c'est que vous estimez qu'ils ont le niveau, non ?" C'est de l'humour noir ou je ne m'y connais pas.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum