Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
claire18
Niveau 1

reconversion vers une auto entreprise Empty reconversion vers une auto entreprise

par claire18 le Dim 6 Aoû 2017 - 10:47
Bonjour,
je pense démissionner de l'éducation nationale l'an prochain, quitter le fonctionnariat complètement.
J'ai des ennuis de santé de plus en plus grands et je ne peux tenir debout que 20 minutes d'affilées. Je ne peux plus faire ni sport , ni piscine car il faut faire cours là où je suis et il faut rester quasi 2h debout le temps de déshabilage-habillage et autres séchage de cheveux.

Pour l'année 2017-2018, j'ai obtenu grâce à un dossier plus une RQTH, un temps partiel médical. J'ai 8h de moins sur mes heures, payée à plein temps sauf ISAE je suppose.
J'ai bien compris que ce n'était pas gagné dès le départ car le médecin du travail que je suis allée voir m'a carrément dit que je n'aurai aucune chance alors que mon dossier est assez lourd. J'ai eu la chance de me tromper dans mon dossier et j'ai dû aller voir des gens à l'Inspection Académique qui m'ont soutenu lors de la commission. Je sais que je peux refaire un dossier pendant encore deux ans mais même si mon cas est important, ils ne pourront pas me donner autant (une collègue a obtenu le premier coup la même chose que moi, puis 5h de moins pour arriver à 2h de moins). Je me dis que tant qu'à faire, comme je ne me sens pas bien ni dans mon école, ni dans ma ville , ni dans mes baskets, il vaut mieux démissionner et aller voir ailleurs.

Quand on se renseigne auprès des syndicats pour calculer sa retraite, on peut aussi leur dire que l'on va démissionner et ils te répondent combien tu toucheras à 57 ans. Le soucis c'est que je n'ai pas confiance, je veux être certaine que je ne vais pas attendre 15 ans au lieu de 8. Je sais que ce que je ferai après le fonctionnariat, je ne le toucherai pas de suite.

Je sais que je n'aurai pas ma retraite à taux plein à 57 ans. 25% de décote : c'est le maximum et c'est ce que j'aurai, je le sais. Mais je préfère 1000 fois avoir une retraite à 950/1000 euros que de devenir folle avant l'âge.

Voilà mes questions :
Après avoir demandé une IDV 6 mois avant mon départ, envoyé 4 mois avant ma démission ... et s'ils acceptent celle-ci (sinon, je ferai tout simplement un abandon de poste...en septembre 2018...

si j'arrive à faire une micro entreprise pendant quelques années (au moins deux ans) aurais-je le droit au chômage si celle-ci périclite au bout de la troisième année ? J'espère que ce ne sera pas le cas...mais on ne sait jamais.

J'ai été institutrice 15 ans (intégrée en 2005 comme PE) et pour le moment, nous gardons le droit de partir à 57 ans. J'aurai 50 ans cette année.
Aurais-je toujours ce droit si je démissionne (et que le gouvernement ne nous change pas nos droits) ?

J'aimerais beaucoup que quelqu'un qui a déjà vécu un départ, me répondre au sujet de la retraite. Certes, je vais cotiser lorsque je vais faire mon auto entreprise et je suppose que je toucherais la retraite d'auto entrepreneur qu'à 65 ou 67 ans.
Mais qu'en est-il de la retraite cotisée en tant qu'enseignante à laquelle j'ai le droit logiquement à 57 ans ? Comment faire pour la toucher alors que l'on ne sera plus dans le système ?

Merci à ceux et celles qui prendront la peine de répondre.
skindiver
skindiver
Érudit

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par skindiver le Dim 6 Aoû 2017 - 10:58
Tu n'as pas droit au ch^mage après une auto-entreprise.
Je ne sais pas si c'est toujours le cas mais il y a quelques années quand tu étais auto-entrepreneur tu cotisais un nombre de trimestre par année en fonction de ton chiffre d'affaire. Il fallait dépasser un certain montant pour valider ses 4 trimestres.

C'est un pari quand même très risqué de quitter le fonctionnariat aussi proche de la retraite sachant que tu as obtenu un temps partiel médical.

Il n'y a pas d'autres portes de sortie de l'enseignement tout en restant fonctionnaire?
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par trompettemarine le Dim 6 Aoû 2017 - 11:47
Je n'ai aucune réponse. Tu peux te syndiquer au snalc. Ils ont pour leurs adhérents une plate-forme mobi-snalc destinée à aider ceux qui veulent quitter temporairement ou définitivement le métier.
https://www.snalc.fr/national/article/2642/
Le lien pdf plus précis  (ensuite, pour bénéficier de l'aide, il faut être adhérent, mais l'adhésion au snalc est peu onéreuse) :
https://snalc.fr/uploads/documents/national/e47e4d2017f8cf39119bf7af3a8c2c9e57f45b91.pdf
Bon courage pour la suite.
Marie-Henriette
Marie-Henriette
Niveau 8

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Marie-Henriette le Dim 6 Aoû 2017 - 12:58
Vu tes problèmes médicaux, ne peux-tu pas obtenir un congé longue durée ou longue maladie qui te permettrait d'atteindre la retraite?
Sinon, dans quel type d'activité veux-tu te lancer? Est-ce compatible avec ta santé?
Je ne peux pas répondre à tes questions concernant tes droits à la retraite. D'une façon générale, avant toute projection, je pense qu'il vaut mieux envisager la possibilité que les choses évoluent mal (que tu ne puisses pas prétendre à une retraite à 57 ans), car on a vu plus dune fois les règles du jeu changer en cours de route, et jamais à notre avantage.
Je ne cherche pas à te dissuader dans ton projet, mais juste à te faire envisager tous les cas de figure, même les plus défavorables. Toujours avoir un plan B, voire un plan C, dans ce genre de démarche.
avatar
claire18
Niveau 1

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par claire18 le Dim 6 Aoû 2017 - 14:17
Je suis bien décidée à quitter le fonctionnariat. je sais que c'est très risqué mais faire des choses chez moi, c'est franchement le mieux que je puisse faire. Jouer au congé longue maladie, ça ne dure que très peu de temps. On se retrouve très vite avec rien, surtout que je ne suis pas à la MGEN pour la mutuelle. Cette année, j'ai même dépassé les 3 mois de congés maladie après une opération qui s'est mal passée. Je ne dois plus être malade jusqu'à la mi avril 2018 !

Pour tout vous dire, j'ai eu des offres de par mon état de santé dans le fonctionnariat en faisant mon dossier. Surtout ce que l'on me proposait en collège ou en lycée - car dès le départ, ils savent plus ou moins ce qu'ils ont en réserve. On m'a proposé un travail d'agent administratif plus ou moins en collaboration avec un principal ou un proviseur le tout lié à mes compétences avec les enfants, et oui, encore un travail lié avec des élèves, des parents mécontents... tout ce que je fuis. Alors peut être que l'an prochain, ils auront mieux à me proposer mais je ne me poserais même pas la question de refaire un dossier car si je le fais, adieu la démission, on me la refusera.

Admettons que j'arrive à faire tenir ma seconde carrière en dépassant un certain montant pour valider les 4 trimestres. Normalement, j'ai le droit au chômage, n''est-ce pas ?

Je ne me sens pas proche de la retraite. Je suis née en décembre et donc, je serai obligée de faire 8 ans (c'est tout de même beaucoup) un métier qui ne me plaît plus et qui me rend malade ? Je vais finir dans un asile de fous, il faut que je quitte vite ce métier.

Comme je le disais, le dossier pour obtenir quelques heures de moins ne peut se faire que 3 fois dans la carrière entière d'un enseignant. En général, les gens qui comme moi ont " la chance " d'avoir des heures en moins passent par un comité médical. On prouve par des ordonnances, des avis médicaux ce que l'on a et, bien entendu, on doit avoir une RQTH. Le problème, c'est que les veines de mes jambes ne repousseront plus, ni mes poumons. Le stress éprouvé par un mini cancer n'a pas arrangé les choses non plus. Croyez-vous que 3 ans c'est suffisant pour quelqu'un qui sait pertinemment qu'à la 4ème année, elle ne pourra plus enseigner - et encore si on donne cette opportunité car c'est rare d'obtenir quelques heures (et comme je le sais, le nombres d'heures données va en décroissant: j'ai obtenu 8h donc, la prochaine fois 5h ou 3h et la dernière 2 ou 3h) ? Je ne veux plus m'accrocher. J'ai 29 ans de carrière, j'en aurais presque 30 l'an prochain en septembre.

C'est vrai, je n'ai pas de plan B ou C, mais c'est le mieux que je puisse faire pour le moment.

C'est surtout pour la retraite que je me fais du soucis. Comment demander sa retraite quand on n'est plus dans le bain ? Plus ça va , plus on nous demande des choses par internet. Je n'aurai plus d'accès puisque rayée de la fonction publique. Quelqu'un sait-il quelque chose à ce sujet?


Dernière édition par claire18 le Dim 6 Aoû 2017 - 17:49, édité 1 fois
avatar
Lombalgia
Niveau 10

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Lombalgia le Dim 6 Aoû 2017 - 15:16
Bonjour,

Comme les autres, je n'ai hélas pas de renseignements pouvant t'aider.

Juste un point de vue extérieur, peut-être erroné. Je pense que c'est uniquement en situation de PE que tu aurais le droit de partir à 57 ans (et encore, si la loi n'évolue pas). En situation d'auto-entrepreneur, en activité (soyons optimiste) ou au pire en faillite, je doute que puissent être pris en compte pour la retraite les avantages d'un état quitté sur ta propre initiative plusieurs années auparavant. Renseigne-toi quand même.

Comme tu le soulignes toi-même, une fois que tu auras quitté la Fonction Publique, tu ne pourras pas revenir en arrière.

Même si tu en as plus que ras-le-bol, relis attentivement les réponses qui t'ont déjà été données. Ton intérêt à long terme est de gagner du temps. Les pistes déjà données (CLM? CLD) peuvent t'être utiles. Profite de l'été pour te reposer, temporiser, te renseigner, réfléchir.

Et sinon la retraite pour invalidité ne pourrait-elle pas constituer une "situation" plus sécurisée, ne t'empêchant pas de créer cette auto-entreprise ?
Ajupouet
Ajupouet
Fidèle du forum

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Ajupouet le Dim 6 Aoû 2017 - 15:36
J'ai monté mon autoentreprise (activité libérale) puis suis sortie de ce statut et suis aujourd'hui en entreprise individuelle, profession libérale.
Pour qu'une entreprise débutante fonctionne, il faut travailler intensivement durant 3 ans en général. Là, on commence à souffler, à voir où l'on va et ne plus compter chaque sous.
Durant ce laps de temps, impossible de tomber malade : vous ne travaillez pas ? pas de revenus. Point. Sauf, évidemment, à prendre une assurance spéciale pour ce cas de figure, mais on n'a clairement pas les moyens en début d'activité. Sans oublier que la situation médicale initiale est logiquement vérifiée par ladite assurance, et qu'on n'est pas automatiquement accepté à un tarif raisonnable. De plus, quand on reprend l'activité, les clients (patients, élèves ...) ne nous ont pas sagement attendu...

Bref, pour moi, si on a un conjoint qui assure un minimum stable de revenus au foyer, on peut tenter le coup. C'est un peu raide au début, mais si on se débrouille bien, ça passe.

Mais il faut être en bonne santé (condition sine qua non)!
Il faut aussi avoir bien étudié le marché et être en confiance quant au fait que son activité va marcher.
La même activité que moi, selon les lieux et les personnes, donne des revenus corrects (ce qui veut dire pour moi sortie de l'auto entreprise par dépassement du plafond), ou pas grand chose. Il n'est pourtant pas facile de voir pourquoi là, avec untel ça marche, et là, avec bidule ça ne marche pas.

35000€ par an, on se dit que c'est très correct, comme revenu.
Pour y parvenir, il faut rentrer 2916€ par mois sur 12 mois, ou plutôt 3500€ sur 10 mois (en juillet août, il n'y a pas grand monde). Il faut penser aussi à retirer les moments où l'on ne travaille pas (une semaine à Noël?, une semaine à Pâques ?).

Ensuite, ces 3500€, ils sont en brut. On ne déduit rien de nos frais éventuels, on est imposés sur l'argent touché. Pour ma part, c'était 22,9% en moins de charges sociales. Soit 8000€ en moins dans ma poche. On n'est déjà plus qu'à 28000€, desquels il faut encore déduire tous nos frais ...

Bref, ce statut est une bonne solution pour lancer une entreprise simplement, mais il est très difficile de dégager un salaire correct.
Le moindre coup dur, plus de revenus du tout. Il faut donc anticiper et avoir du cash de côté.
Je suis donc surprise que quelqu'un ayant des soucis de santé envisage de se lancer.






_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
Guermantes729
Guermantes729
Habitué du forum

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Guermantes729 le Dim 6 Aoû 2017 - 15:45
Bonjour Claire

Je t'avais préparé un message avec des liens mais comme je suis inscrite depuis moins d'une semaine je ne peux pas te les poster

ce n'était rien de passionnant, je t'indiquais les liens officiels d'auto entrepreneur, notamment liés aux services à la personne

et je t'indiquais le site d'un certain Gauthier Girard (je précise que je ne le connais pas hein!!) notamment le forum où personnellement j'avais appris beaucoup de choses!

Je suis dans le même cas que toi: malade, RQTH, bien que moins malade que toi à te lire (j'ai des soucis cardiaques), je n'arrive plus non plus à faire mon travail correctement car tout comme toi au bout de 20 min je veux juste me coucher :/

Je suis au lycée moi, j'ai un temps partiel de droit pour handicap, mais ça me fait encore trop :/ tout comme toi on m'a proposé des postes dans l'administratif, mais ça me ferait travailler bien plus que mes 10h par semaine

Je n'ai que 46 ans, mais sache que je te comprends fort bien et que tout comme toi, je me dis "à quoi bon tenir jusqu'à la retraite si c'est pour crever avant??"

moi j'ai la chance d'être en maths, il y a un gros marché de cours particuliers, que je pourrai donner assise, et à mon rythme, je me suis personnellement donné 5 ans à tenir (le temps que notre fils unique finisse ses études, 2 ans s'il arrive à intégrer l'école de ses rêves, mais je n'y compte pas) puis après STOP: je compte les jours.

Et pourtant j'adore mon métier, réellement, j'adore mes élèves, MAIS physiquement, je suis à bout. Peu de gens arrivent à comprendre ça en fait....Mon médecin lui-même m'a conseillé un plan B

et tout comme toi, je rechigne à "jouer" sur les congés, on laisse les gamins dans la mouise, et on perd ce qu'il y a de mieux dans le métier: le lien avec eux

ceci dit, mon "conseiller carrières" m'avait dit textuellement:" si vous voulez que l'administration vous entende, il faut être en congé maladie 2 ans d'affilée et là, ils écoutent. Sinon ils s'en foutent" j'en fus constérnée je te le répète comme on me l'a dit

Courage à toi, je suis de tout coeur avec toi, vraiment
avatar
claire18
Niveau 1

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par claire18 le Dim 6 Aoû 2017 - 17:37
Ajupouet, j'ai de quoi voir venir sans dépenser trop... un salaire minimum ... de toutes façons, salaire auquel qu'il faudra bien que je me fasse car ma retraite sera probablement moins bonne. J'ai effectivement un conjoint qui pourra au cas échéant me soutenir mais je n'aime pas dépendre à ce point de quelqu'un.
Au niveau des explications à propos des auto entrepreneurs, je pourrai me faire aider par mon conjoint qui était lui-même dans cette situation.

Lombalgia, comment se fait-il que lorsque je demande à un syndicat de me faire une simulation de retraite en précisant que je vais démissionner, on me réponde que je pourrai avoir ma retraite en 2024 ?
Je te cite :"En situation d'auto-entrepreneur, en activité (soyons optimiste) ou au pire en faillite, je doute que puissent être pris en compte pour la retraite les avantages d'un état quitté sur ta propre initiative plusieurs années auparavant. Renseigne-toi quand même."
Oui, je suis ici pour ça. Justement, j'attends de voir si quelqu'un sait sur ce forum !

Guermantes729, j'ai comme l'impression que le temps partiel de droit pour handicap en tant que PE n'existe que très peu... il faut quasi être dans un fauteuil pour y avoir droit. Tu as raison de te dire à quoi bon tenir dans un métier qui nous épuise et qui nous fait crever à petit feu.. la retraite? C'est encore loin mais il faut y penser. Tu te donnes un nombres d'années corrects - si tu es capable de tenir jusque là. Moi, je tiens depuis quasi mes 45 ans,donc assez longtemps puisque j'aurai 50 ans cette année, et je pense qu'il est temps pour moi d'aller ailleurs.

Mon médecin pourrait me faire un CLM ou un CLD mais on est soumis à une contre-visite et le comité médical transmet son avis à l'administration. Ce n'est pas le médecin traitant qui prend la décision. Malheureusement, pour avoir fait ce fameux dossier, j'ai dû déjà montrer patte blanche une fois avec l'un des deux médecins de l'Académie... Je peux vous dire qu'ils ne sont pas tendres. A les entendre, ce que j'ai n'est pas grave. (J'ai failli renoncer à faire mon dossier cette année à cause du médecin que j'ai vu. Elle m'a dit que j'avais très peu de chance d'avoir droit à quelque chose... En fait, j'ai le nombre d'heures en moins quasi maximum !).
Je n'ai pas du tout envie de les traîner en recours.
Quand au traitement indiciaire en congé maladie, il  est versé intégralement pendant 1 an puis réduit de moitié les 2 années suivantes. Il faut savoir que cela joue aussi sur sa retraite en tant que fonctionnaire. Là, je suis à -8h par semaine payée à 100% (donc comme si j'avais la première année de congé maladie) ... par contre, les 2 prochaines années  pourraient être meilleures. Sinon, tant pis. Je crois qu'il faut savoir dire STOP quand on pense que notre métier nous mange.

J'ai tout intérêt à faire quelque chose ailleurs qui marchera au moins deux ans avec un salaire plus bas que celui que j'ai  (oui, j'ai une très grosse idée de ce que je vais faire et peut être un contrat de deux ans), certes mais la perte sera compensée par : moins d'essence puisque je travaillerai de chez moi, moins de cotisations d'assurance pour ma voiture...et peut être moins de médecins à voir tant je suis fatiguée et usée !
Quand aux vacances : c'est clair, je n'y compte pas. Mais devinez qui n'a pas pris de vacances car elle réapprend à marcher au moins 15 minutes dans la journée ? C'est moi et ce n'est pas la première fois que je dois réapprendre à marcher.
Guermantes729
Guermantes729
Habitué du forum

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Guermantes729 le Dim 6 Aoû 2017 - 18:16
@claire18 a écrit:


Mon médecin pourrait me faire un CLM ou un CLD mais on est soumis à une contre-visite et le comité médical transmet son avis à l'administration. Ce n'est pas le médecin traitant qui prend la décision. Malheureusement, pour avoir fait ce fameux dossier, j'ai dû déjà montrer patte blanche une fois avec l'un des deux médecins de l'Académie... Je peux vous dire qu'ils ne sont pas tendres. A les entendre, ce que j'ai n'est pas grave. (J'ai failli renoncer à faire mon dossier cette année à cause du médecin que j'ai vu. Elle m'a dit que j'avais très peu de chance d'avoir droit à quelque chose... En fait, j'ai le nombre d'heures en moins quasi maximum !).
Je n'ai pas du tout envie de les traîner en recours.
.

Je partage tout à fait ton expérience vis à vis des comités médicaux et des médecins de l'académie Sad Sad mon mari m'a même accompagnée la 2ème fois pour "témoigner" de mon état :/ on a vraiment la sensation qu'ils ne sont pas là pour nous aider, mais pour nous enfoncer :/

moi la 1ère fois que je l'ai vu, la 1ère chose qu'il m'a demandée avant même qu'on soit assis, c'est "vous êtes profs de quoi?" je réponds un peu surprise (je ne vois pas le rapport avec ma pathologie) "maths!" et là il s'exclame "ah c'est rare! d'habitude je vois surtout des profs de français ou d'EPS" et il est parti d'un grand éclat de rire.

Le rapport avec mes pbmes cardiaques? aucun

j'ai l'impression qu'ils pensent tous qu'on est "juste" des grandes dépressives qui nous écoutons. Malgré tous les comptes-rendus écrits de nos soucis physiques...

bref, je n'accapare pas plus ton fil, je voulais juste que tu te sentes moins seule...Courage à toi
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Pseudo le Dim 6 Aoû 2017 - 19:28
Je vais peut-être aller à contre courant, mais ce qui me semble primordiale c'est l'activité que tu veux développer et ton enthousiasme pour celle-ci. Monter sa boite, c'est sur un autre niveau que "comment ça marche la retraite" et "est-ce que je peux tenir deux ans". Pas que ça soit mieux ou moins, plus important ou moins important mais c'est juste pas du tout les mêmes paniers. Je ne sais pas si je suis claire.

Je me suis lancée et je suis à temps partiel pour création d'entreprise. Mais, même si j'avais un fort désir de me reconvertir, je ne me suis engagée dans cette voie que parce que j'avais une idée d'activité qui me tenait très très très à cœur, que j'avais envie de réaliser quelque chose de très personnel et que j'étais passionnée. 
Je ne pense pas que monter sa boite soi une idée comme une autre pour échapper à l'EN (que j'exècre aussi) et attendre patiemment la retraite (d'ailleurs, depuis que j'ai mon activité, je ne perçois plus la retraite de la même façon. Je peux envisager de travailler au delà des 65 ans -- pour peu que je sois en forme pour le faire -- si c'est pour mes projets, mes idées, une activité qui ma passionne. En revanche, pour un employeur, et en particulier pour l'EN, même pas en rêve.)

Comme dit précédemment, c'est un investissement en temps et en stress important (et parfois en argent). Pour arriver à en vivre un peu, c'est long. En un mot, c'est exigent. Si le seul but c'est d'arriver à la retraite, ça fait une motivation un peu juste.

De toute façon, pour un projet de cette envergure, ce qui compte c'est ton désir, ce qui te pousse, ce qui te motive, bien plus que les machins pratiques. Bien sûr il est important de connaître ses droits, mais l'aventure de l'entreprenariat n'est pas une simple formalité.

Donc, je dirais, travaille ton projet, lance toi, éclate-toi dans ton activité et vois ensuite comment naviguer administrativement parlant;

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
claire18
Niveau 1

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par claire18 le Dim 6 Aoû 2017 - 20:25
Merci pour ton soutien Guermantes729.

Ce travail de deux ans est là pour m'aider à me lancer plus tard justement peut-être dans une autre passion encore moins lucrative (bien être mais pas du yoga comme toi - difficile en étant handicapée) mais je vois toujours l'ombre de la question de la retraite et ça me gâche le paysage. Voir me donne des maux d'estomac...

Devrais-je attendre 67 ans au lieu de 57 ? Je peux tenir avec mes économies quelques années mais pas autant...
J'aimerais beaucoup que quelqu'un qui a déjà vécu un départ et a eu l'idée de poser la question, me répondre au sujet de la retraite.
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Pseudo le Dim 6 Aoû 2017 - 21:43
Ne malmène pas ton estomac à ce point : tu as du temps pour trouver ta réponse. Mais je pense que le mieux est de voir avec un syndicat.
De plus, je croyais que l'age de départ à la retraite allait augmenter à partir de 2020. Tu y échappes ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
skindiver
skindiver
Érudit

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par skindiver le Lun 7 Aoû 2017 - 9:21
Quand on lit les statistiques, environ 30% des autoentrepreneurs survivent sur du moyen terme.
Il ne faut pas se lancer dedans à l'aveuglette, en particulier dans le domaine du bien être. Il y a depuis quelques années un nombre incalculable de personnes se lançant dans le bien être en auto-entreprise, que ce soit en reiki, naturopathie, sophrologie etc... Ils arrivent à faire quelques consultations dans le mois en général guère plus. Ceux qui y arrivent sont ceux qui sont installés depuis bien longtemps, et rarement ceux qui ont fait des reconversions récentes.
As tu la force de commencer ton auto-entreprise en parallèle de l'école et de tenir comme ça quelques années le temps de voir si ça marche?
La question à se poser est, si jamais ton projet d'entreprise ne marche pas, que fais tu sachant que tu as démissionné de l'éducation nationale.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Zagara le Lun 7 Aoû 2017 - 9:26
Ne pas oublier qu'on dit souvent qu'une entreprise qui marche, c'est 5 faillites auparavant. Le taux de réussite est très faible, il faut avoir les nerfs (et le capital) de retenter, retenter, retenter. Ce n'est pas du tout un pari gagné d'avance.
avatar
Lombalgia
Niveau 10

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par Lombalgia le Lun 7 Aoû 2017 - 9:35
@Lombalgia a écrit:Bonjour,

 Je pense que c'est uniquement en situation de PE que tu aurais le droit de partir à 57 ans (et encore, si la loi n'évolue pas). En situation d'auto-entrepreneur, en activité (soyons optimiste) ou au pire en faillite, je doute que puissent être pris en compte pour la retraite les avantages d'un état quitté sur ta propre initiative plusieurs années auparavant. Renseigne-toi quand même.

Pour revenir sur ce que j'avançais hier, finalement je me demande si tu n'as pas raison, qu'il te sera possible de faire valoir tes droits à la retraite à l'âge que tu indiques (cet âge me paraît précoce mais c'est un autre aspect des choses, tant mieux pour toi si tu as raison) alors même que tu aurais démissionné pas mal d'années avant...

Seulement si c'est le cas, pense à tous les trimestres non validés et à l'importante décote qui s'appliquera.  Il ne suffit donc pas de savoir si c'est possible, mais de connaître aussi le mode de calcul permettant de savoir combien tu toucherais.

A ma connaisssance ce n'est pas tellement le genre de question dont s'occupent les syndicats - à moins d'avoir la chance de tomber sur une personne spécialisée sur ces questions et pointue et à jour sur les cas particuliers -. T'es-tu adressée directement à un service de retraite de la Fonction Publique ?
avatar
claire18
Niveau 1

reconversion vers une auto entreprise Empty Re: reconversion vers une auto entreprise

par claire18 le Lun 7 Aoû 2017 - 14:11
Lombalgia, il ne faut pas oublier que j'ai démarré en tant qu'institutrice. Et normalement, si la loi ne change pas, je pourrais partir en 2024.

Malheureusement, quand on demande quelqu'un s'occupant des retraites au Rectorat, on nous répond que si on n'a pas 55 ans, on doit attendre.
J'ai un soucis - pas vraiment grave puisque je peux prouver avec mes fiches de paie - il me manque ma première année d'école normale qui doit être comptée (là je le sais puisque ma meilleure amie était dans la même promo que moi et elle a cette année de comptée). J'ai voulu leur dire pour qu'ils puissent faire quelque chose. Tout ce qu'on m'a fait c'est me renvoyer du bureau de l'académie au bureau du rectorat et ainsi de suite jusqu'à ce quelqu'un me réponde: " mais vous n'avez même pas 55 ans..." reconversion vers une auto entreprise 2991564236

Skindiver, si on ne se lance jamais, on regrette toute la vie qu'il nous reste (certainement peu quand on est comme moi ) de ne pas avoir appris à souffler, penser à soi un peu plus au lieu des autres qui nous poussent et nous bousculent tout le temps alors que nous, tout ce que l'on veut , c'est la paix.

Pseudo, normalement, ça devait monter d'année en année en ajoutant des mois jusqu'à aller à 42 ans mais le fait d'avoir été instit change la donne puisque je fais partie de ce lot mi-instit mi-prof (qui n'a pas passé le concours de prof des écoles car là oui, ça change tout, ceux là s'en iront à 62 ans- une collègue vient de l'apprendre)...Je veux pouvoir profiter de la vie même si à un moment donné j'ai peu d'argent. J'ai même maintenant l'impression d'avoir "perdu mon temps" en quelque sorte. Pourtant , j'adore mon métier mais ce n'est plus suffisant là où je suis avec ce que je vis. Depuis 2012, je vis un espèce de calvaire au point de vue santé. J'ai essayé de tenir mais je vois que ça ne servira à rien. En plus, j'ai écouté au départ mon médecin qui m'a dit de ne pas demander une RQTH en 2012 car d'après lui, je n'aurai rien obtenu... ben en fait si... j'aurai dû me fier à mon intuition, j'aurai pu prendre ma retraite en tant qu'handicapée. Depuis 2015, la loi a changé, la RQTH n'est plus suffisante. Il faut avoir un certain pourcentage pour prétendre à la retraite d'handicapé et évidemment, depuis, la MDPH ne met quasi plus de pourcentage dans leur notification pour ne pas avoir à gérer trop de cas. De 80% en 2016, on est passé à 50%... ça veut dire quoi ? être en fauteuil roulant ? à demi mort ? Je n'attendrai pas plus.  

Les nouveaux profs sont mieux payés que nous au départ, mais n'ont pas eu la possibilité d'avoir un appartement de fonction comme certains ( je ne suis pas de ceux là). Mais dans le fond, je les plains beaucoup car à l'heure actuelle les jeunes démarrent à 50% dans une classe tout en faisant leurs études. C'est une première année réellement dure. Ils ont des visites pour les guider mais ayant vu cette année comment cela se passait avec une jeune collègue, franchement, c'était plus pour la critiquer plutôt que lui donner les bons tuyaux. Elle finissait sa journée quasi en pleurant les premières fois...Voilà pourquoi il y a tant de jeunes profs des écoles qui partent au bout de quelques années voir juste pendant leur première année. Heureusement, on a chouchouté la notre pour qu'elle demande ce qu'il faut pour qu'elle soit moins épuisée.

Zagara, "qui ne tente rien n'a rien"...il me semble que là , ça pourrait s'appliquer à moi. Le pour, le contre, j'ai tout calculé. C'est ça ou m'envoler par la fenêtre un de ces quatre...

Bon, comme personne ne sait, je sors de ce sujet. Au revoir et merci à ceux qui ont participé.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum