L'Éducation Nationale, une machine à broyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Éducation Nationale, une machine à broyer

Message par MesonMixing le Mer 23 Aoû 2017 - 22:04

Dans le Point ce jour, un article sur une collègue qui a écrit un livre pour pester contre la réforme du collège :

Après son coup de gueule contre la réforme du collège en avril 2016, Isabelle Dignocourt publie "L'Éducation nationale, une machine à broyer". Interview.

Le lien vers l'article ici.
avatar
MesonMixing
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation Nationale, une machine à broyer

Message par Celadon le Lun 28 Aoû 2017 - 19:05

https://www.marianne.net/societe/l-ecole-des-que-la-difficulte-apparait-demande-aux-profs-de-la-contourner

Le titre de votre livre est un violent constat : vous considérez l’Education nationale comme « une machine à broyer ». Pourquoi ?
C’est mon sentiment au bout de 25 ans d’enseignement. L’Education nationale est d’abord une machine à broyer les élèves. Je me suis clairement rendu compte qu’on nous poussait à leur en demander de moins en moins. Nous sommes sommés de nous transformer en animateurs et d’imaginer des leçons toujours plus amusantes et distrayantes, ce qui empêche tout approfondissement. Dès que la difficulté apparaît, on demande aux professeurs de la contourner, de faire autrement ou même de ne rien faire.

Or, je trouve extrêmement méprisant de faire croire aux élèves qu’ils seraient capables de moins de choses que nous au même âge. En agissant de la sorte, on ne les prépare pas à l’avenir et, surtout, on accroît les inégalités. Les élèves issus de milieux privilégiés s’en sortent en effet toujours mieux que les autres : c’est encore plus le cas aujourd’hui qu’il y a 20 ans.(...)

Votre livre est très pessimiste. Gardez-vous tout de même l’espoir que l’école se redresse ?
Je suis pessimiste par rapport au système mais je le suis moins qu’il y a quelques années dans ce que je vis au quotidien, car j’ai pris conscience de ce qu’on m’imposait et je sais désormais pourquoi je veux résister. Ce qui me redonne de l’espoir, c’est le travail avec mes élèves et leurs réactions, surtout lorsqu’ils reviennent me voir quelques années plus tard pour me dire : « Madame, vous aviez raison de nous dire qu’il fallait s’accrocher, même si ce n’était pas facile. »
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum