Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
MUTIS
Expert

Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par MUTIS le Mer 4 Avr 2018 - 18:04
J'ai un doute...
Dans la première phrase de la nouvelle de Ionesco (Rhinocéros) comment appelleriez-vous le report du COD en fin de phrase et l'effet de suspense qu'il produit... Je cite : "Nous discutions tranquillement de choses et d'autres, à la terrasse du café, mon ami Jean et moi, lorsque nous aperçûmes, sur le trottoir d'en face, énorme, puissant, soufflant bruyamment, fonçant droit devant lui, frôlant les étalages, un rhinocéros."
Quelles autres remarques vous viennent à l'esprit sur cette phrase magistrale ?

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Hermiony le Mer 4 Avr 2018 - 18:13
Une mise en relief ? De la même façon qu'on peut rejeter un sujet à la fin d'une phrase ?
Pour ce qui de l'accumulation de termes au milieu de "énorme" à "étalages", on peut remarquer qu'il y a une gradation dans le nombre de syllabes, (de 2 à 6 si je me trompe pas), qui envahissent la phrase de la même façon que le rhinocéros envahit l'espace, non ? Le COD, plus court, amènerait en plus un effet de "chute".

(bon, et sinon, si ça se trouve, je suis totalement à côté de la plaque et dans ce cas, je sors...)

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Oudemia le Mer 4 Avr 2018 - 18:18
J'aurais dit comme toi, Hermiony : mise en relief par le déplacement, accumulation et gradation ; j'ajouterais l'effet de surprise (on pourrait penser à un quidam balèze, mais c'est un animal incongru en ce lieu).
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Fires of Pompeii le Mer 4 Avr 2018 - 18:21
Je vois la même chose qu'Hermiony.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Sei
Monarque

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Sei le Mer 4 Avr 2018 - 18:29
Je commenterais également le choix du verbe "discuter" pour ouvrir une histoire où le bavardage tient une place importante si j'en crois la pièce de théâtre qui en est issue (je n'ai pas lu la nouvelle).
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Fires of Pompeii le Mer 4 Avr 2018 - 18:33
Cela n'a pas grand chose à voir avec le rejet du COD mais tous les épithètes du rhinocéros créent selon moi un effet d' hypotypose

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
MUTIS
Expert

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par MUTIS le Mer 4 Avr 2018 - 18:34
Merci les amis ! Mais dans une autre vie, j'ai eu une prof de grammaire assez bestiale appelée Garagnon, l'année de l'agrégation (en 1986 ! ) qui avait un mot, me semble-t-il, pour ce type de report en fin de phrase. Je poursuis ma recherche !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
avatar
Sei
Monarque

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Sei le Mer 4 Avr 2018 - 18:36
Hyperbate ?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par RogerMartin le Mer 4 Avr 2018 - 18:39
Pour moi, l'hyperbate c'est un ajout d'un élément qu'on n'attendait pas parce que la phrase avait l'air finie, afin de le mettre en évidence.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Sei
Monarque

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Sei le Mer 4 Avr 2018 - 18:40
@RogerMartin a écrit:Pour moi, l'hyperbate c'est un ajout d'un élément qu'on n'attendait pas parce que la phrase avait l'air finie, afin de le mettre en évidence.

Oui, je sais, mais je me demandais s'il n'y avait pas confusion en lisant la définition proposée par le précédent message de Mutis.

Edit : j'ai consulté le Gradus, qui parle d'un "effet de suspension".


Dernière édition par Sei le Mer 4 Avr 2018 - 18:44, édité 1 fois
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Fires of Pompeii le Mer 4 Avr 2018 - 18:49
RM a raison, selon moi.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Sei
Monarque

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Sei le Mer 4 Avr 2018 - 18:54
Bah oui, évidemment qu'elle a raison. Very Happy En lisant la définition de Mutis, j'ai pensé à une éventuelle confusion entre deux figures, ça arrive lorsqu'on cherche en vain un terme exact.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par RogerMartin le Mer 4 Avr 2018 - 18:58
Pour l'effet de suspense, on trouve un procédé un peu semblable chez Joseph Conrad, qui s'appelle "delayed decoding" (explication retardée ?). Il évoque par ex. des bâtons qui volent autour des personnages, et précise seulement à la fin du paragraphe qu'il s'agit de flèches.
Personnellement, j'aurais expliqué comme Hermiony, mais je suis comme Mutis : je suis presque certaine d'avoir appris un terme spécifique pour ce genre de rejet, mais impossible de m'en souvenir, même avec ma béquille habituelle (le site "Forest of rhetoric").

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
MUTIS
Expert

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par MUTIS le Mer 4 Avr 2018 - 19:04
Hyperbate,

Merci, ça lui ressemble mais je ne suis pas sûr...

Voilà la définition de Garagnon (Dans ses Commentaires Stylistiques) : "Figure qui consiste à rajouter un élément à une phrase, ou à une proposition, qui paraissait sémantiquement est syntaxiquement achevée." (ce n'est pas vraiment le cas dans la phrase). La suite est intéressante :"La rallonge par hyperbate conjugue plusieurs mécanismes : retardement de l'élément essentiel, ainsi mis en relief ; contraste volumétrique entre la brièveté de l'ajout et la longueur relative de l'énoncé antérieur; jeu sur la clôture qui rapproche l'hyperbate du rejet dans le vers; volonté de calquer à l'écrit une improvisation ou une correction plus caractéristiques de l'oral. "
Du coup, ça semble pertinent...

https://1foisparsemaine.wordpress.com/2014/06/09/cest-hyperbate/

Suspension c'est pas mal.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par RogerMartin le Mer 4 Avr 2018 - 19:07
Oui, le principe de l'hyperbate c'est vraiment l'ajout superflu ou la ré-analyse. L'effet d'emphase qui en découle est le même que certaines inversions, etc.
Mais je pense comme toi qu'il y a un terme pour le fait de repousser un composant essentiel en toute fin de phrase, avec une accumulation avant.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Illiane
Niveau 9

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Illiane le Mer 4 Avr 2018 - 19:08
Est-ce qu'on ne pourrait pas éventuellement adopter une approche en termes de période et de clausule ?
avatar
Sei
Monarque

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Sei le Mer 4 Avr 2018 - 19:20
Définition de "suspension" dans le Gradus : faire attendre jusqu'à la fin d'une phrase ou d'une période, au lieu de le présenter tout de suite, un trait par lequel on veut produire une grande surprise ou une forte impression (FONTANIER).
avatar
Illiane
Niveau 9

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Illiane le Mer 4 Avr 2018 - 19:25
Ben voilà cheers !
avatar
thierry75
Niveau 8

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par thierry75 le Mer 4 Avr 2018 - 23:05
Ce n'est absolument pas une hyperbate, rien à voir.

_________________
All animals are equal, but some are more equal than others.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par JPhMM le Mer 4 Avr 2018 - 23:52
Une suspension concaténatoire.

J’y connais rien, mais si c’était une figure mathématique, j’aimerais bien l’appeler ainsi. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par RogerMartin le Mer 4 Avr 2018 - 23:56

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par JPhMM le Jeu 5 Avr 2018 - 0:08
Ben quoi ? Ça ressemble pas à une concaténation mathématique de propositions ? Un peu quand même Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par RogerMartin le Jeu 5 Avr 2018 - 0:21
Ok, ok, je ne veux pas brimer les bonnes volontés Very Happy

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par JPhMM le Jeu 5 Avr 2018 - 0:38
Razz

Grâce ! J’avoue mon inculture, vous avez gagné ! Je me sais peu crédible en ce domaine. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
MUTIS
Expert

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par MUTIS le Jeu 5 Avr 2018 - 6:57
Si on veut être plus clair ( Very Happy ), il faudrait parler du "diffèrement en clausule (Garagnon p. 86) du prédicat" plutôt que d'hyperbate en effet...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
Contenu sponsorisé

Re: Incipit de Rhinocéros. Une figure ou un terme de rhétorique qui m'échappe...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum