Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pseudo
Demi-dieu

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Pseudo le Mer 16 Mai 2018 - 7:21
@profs:( a écrit:Un exemple peut être plus parlant me vient à l'esprit. Aujourd'hui, il est tout à fait possible de jouer de la musique sans avoir appris le solfège et n'avoir aucun instrument de musique. Il suffit d'avoir un ordinateur et un logiciel de création de musique. Vous ne composerez peut être pas une symphonie mais cela sera de la musique et j'imagine qu'avec les progrès cela sera de mieux en mieux.

Pourquoi cela ne serait pas vrai pour l'écriture ? ou pour tout autre activité ?

Mais les personnes passent énormément de temps et d'énergie à le faire. Ils n'ont pas appris la musique au conservatoire mais cela demande malgré tout des compétences et un apprentissage pour créer quelque chose d'intéressant. Et certains sont capable de composer de véritables symphonie. Certains artistes ne composent qu'ainsi (avec, parfois, une très grande culture musicale, il me semble. L'un n’empêchant pas l'autre).
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 8:32
@Pseudo a écrit:
@profs:( a écrit:
@Pseudo a écrit:
@profs:( a écrit:

Sur le plan amoureux et sexuel, combien de personnes ont aujourd'hui une relation amoureuse par internet en ne se voyant qu'une fois par mois ? Je t'invite vraiment à regarder le film "Her". Tu devrais passer un bon moment car il n'est pas ma du tout.



Je l'ai vu. Et à mon sens ce film parle de l'incapacité à nouer du lien et de solitude. Nous finissons par être incapable d'être en relation, ce qui ne veux pas dire que le robot fasse mieux. D'ailleurs, qui a envie de vivre cette histoire et d'être amoureux d'une voix électronique ? Le personnage principal est aussi seul avec cette voix que le mec de Shame avec sa dépendance au sexe. Tu parles d'un pied...

et pourtant ce genre de relation satisfait des gens. Des personnes aujourd'hui pratiquent surtout le cyber sexe.

Ce n'est pas parce que cela se pratique que cela satisfait les gens.
Il se trouve que je reçois des personnes en coaching (en écriture et thérapeutique) et que la question du lien et de la relation à l'autre revient régulièrement, comme un manque. Même, et surtout, chez les accros au sexe en ligne. Peut-être bien que pour la facade, tout va bien madame la marquise, mais quand l'occasion d'être écouté s'offre, les gens révèlent leur solitude et leur incapacité à créer du lien. La technologie ne fait qu'alimenter et creuser le problème.

Je suis d'accord avec ce que vous dites. Je dis que c'est une tendance lourde (vente de casques à réalité virtuelle en hausse, les gens plongés dans les smartphones toute la journée.....) Donc, de ce côté là nous sommes d'accord. Je parle d'un long et lent suicide depuis le début.
Là, où nous sommes moins d'accord c'est sur le message suivant.
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 8:37
@Pseudo a écrit:
@profs:( a écrit:Un exemple peut être plus parlant me vient à l'esprit. Aujourd'hui, il est tout à fait possible de jouer de la musique sans avoir appris le solfège et n'avoir aucun instrument de musique. Il suffit d'avoir un ordinateur et un logiciel de création de musique. Vous ne composerez peut être pas une symphonie mais cela sera de la musique et j'imagine qu'avec les progrès cela sera de mieux en mieux.

Pourquoi cela ne serait pas vrai pour l'écriture ? ou pour tout autre activité ?

Mais les personnes passent énormément de temps et d'énergie à le faire. Ils n'ont pas appris la musique au conservatoire mais cela demande malgré tout des compétences et un apprentissage pour créer quelque chose d'intéressant. Et certains sont capable de composer de véritables symphonie. Certains artistes ne composent qu'ainsi (avec, parfois, une très grande culture musicale, il me semble. L'un n’empêchant pas l'autre).

Là nous sommes moins d'accord. Pourquoi ? Car je dis que l'IA vous permettra de ne plus y passer du temps si vous le souhaitez. Vous pourrez toujours continuer à composer "à l'ancienne" en effaçant, en reprenant, en effaçant à nouveau...... mais vous pourrez aussi choisir la solution de facilité et que l'IA le fasse pour vous.
Vous aimez l'écriture. Pas de souci, vous pourrez continuer à fournir des efforts pour rédiger, pour y mette une partie de vous, pour vivre pleinement ce que vous aimez. Maintenant, j'ajoute pour ma part, que certaines feront le choix Inverse. Ils choisiront que l'IA fasse cette action pour eux (ils se consacreront peut être à d'autres activités) ou malheureusement comme je le crois à des activités virtuelles (le long et lent suicide).
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 16 Mai 2018 - 8:43
@profs:( a écrit: Maintenant, j'ajoute pour ma part, que certaines feront le choix Inverse. Ils choisiront que l'IA fasse cette action pour eux (ils se consacreront peut être à d'autres activités) ou malheureusement comme je le crois à des activités virtuelles (le long et lent suicide).

Et sans doute ces gens-là ne composent-ils rien du tout actuellement.
Je ne comprends absolument pas qu'on mette les deux sur le même plan. Comme si les deux étaient des compositeurs : non, l'un écrit de la musique et l'autre la fait écrire. Ça existe déjà : il suffit d'un peu de thunes pour se payer les services de quelqu'un qui sait écrire de la musique.

D'autre part je ne vois pas pourquoi les activités virtuelles seraient des suicides.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 8:51
Se former à l’ère de l’intelligence artificielle
« Les illettrés du XXIème siècle ne seront pas ceux qui ne savent pas lire ou écrire mais ceux qui ne savent pas apprendre, désapprendre et réapprendre », prédisait le futurologue Alvin Toffler dès les années 70. Mais que faut-il apprendre dans un monde déjà dominé par les nouvelles technologies et demain par l’intelligence artificielle ? Et comment ? Que deviendront les diplômés d’aujourd’hui dans ce monde de la « fin du travail » que prophétisait Jeremy Rifkin en 1995 dans son livre éponyme ?

« Il faut développer d’autres compétences et plus seulement se remémorer, lire, écrire quand les machines le font mieux que nous. Il faut travailler sur le sens, l’empathie, des compétences que le système éducatif ne développe pas alors que l’esprit critique est plus que jamais utile »,

http://orientation.blog.lemonde.fr/2017/11/21/comment-se-former-a-lere-numerique/

Voilà un article qui montre les grandes orientations de l'Education Nationale non pas à cause d'économies d'un méchant gouvernement, non pas à cause d'un cynisme de "on", (tout ce qui revient en boucle sur le forum en fait)....... mais à cause de la révolution qu'engendrera l'intelligence artificielle.

Cet article répond davantage aux questions que je me posais au début de ce sujet de conversation. D'où vient le déclassement des professeurs ? Pourquoi on demande à ce que les élèves apprennent par eux mêmes ? Pourquoi des compétences qui ont toujours été pour nous importantes ne le seraient plus demain ?

 Il faut développer d’autres compétences et plus seulement se remémorer, lire, écrire quand les machines le font mieux que nous.
Je vais même un peu plus loin que l'article pour ma part. L'étape suivante sera (si la tendance lourde vers le virtuel continue) je ne développe plus que les compétences qui peuvent m'intéresser puisque l'IA fera les autres pour moi (peu importe que je ne sache plus écrire)..... Jusqu'à pourquoi pas, ne plus rien développer du tout et laisser l'IA tout gérer.
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 9:06
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@profs:( a écrit: Maintenant, j'ajoute pour ma part, que certaines feront le choix Inverse. Ils choisiront que l'IA fasse cette action pour eux (ils se consacreront peut être à d'autres activités) ou malheureusement comme je le crois à des activités virtuelles (le long et lent suicide).

Et sans doute ces gens-là ne composent-ils rien du tout actuellement.
Je ne comprends absolument pas qu'on mette les deux sur le même plan. Comme si les deux étaient des compositeurs : non, l'un écrit de la musique et l'autre la fait écrire. Ça existe déjà : il suffit d'un peu de thunes pour se payer les services de quelqu'un qui sait écrire de la musique.

D'autre part je ne vois pas pourquoi les activités virtuelles seraient des suicides.

Mais je suis d'accord avec vous, pour moi ces gens ne composent rien du tout mais pourtant, il y aurait une partition posée sur la table. Vous allez me dire oui et alors ? Il n'y a pas de quoi être non plus fier de cela. Et je suis d'accord avec vous. Pourtant nous exhibons bien des photos qui ont été en grande partie faite par un appareil numérique qui les a embellies. Elles ont été ensuite parfois retouchées par un logiciel de retouche automatique. Et pourtant la personne est contente de sa photo. Vous croyez que nous ne ferions pas écouter de la même manière la partition faite en grande partie par une IA ?

Vous n'avez jamais montré une affiche, un powerpoint à un ami en étant fier de votre travail de présentation ? Alors qu'objectivement vous ne savez pas dessiner. Toutes les images, tous les effets spéciaux  sur votre affiche, sur votre diaporama ont été réalisés à l'aide du logiciel. Vous seriez incapable de le faire sur un papier avec un stylo. Et pourtant, nous sommes fiers de "notre travail" alors qu'il n'est pas Uniquement le fait de notre travail. Alors pour l'instant, il y a encore votre patte. C'est vous qui avez choisi où mettre l'image, le texte. Mais si vous y pensez, ce n'est pas toujours vrai. Parfois, c'est le logiciel qui a suggéré une mise en place et vous l'avez préférée à la vôtre.

Pour ce qui est du suicide : A force de tout déléguer à la machine, aux programmes pour se "dégager du temps" et que ce temps est finalement utilisé pour plonger dans un monde virtuel (cf augmentation du marché de la réalité virtuelle), alors selon moi c'est suicider ce que l'on est à la base : des humains.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 16 Mai 2018 - 11:33
@profs:( a écrit:Pourtant nous exhibons bien des photos qui ont été en grande partie faite par un appareil numérique qui les a embellies.

L'appareil est un moyen. Il n'est rien sans le photographe qui cadre, monte, choisit l'instant, sélectionne parmi les clichés, choisit de retoucher ou non, et vise quelque chose avec ce cliché. Quand bien même il prélèverait une photo à partir de la bande d'une caméra de vidéosurveillance, par exemple, cette opération minimale serait déjà une subjectivation de la photo.
Bref, la comparaison n'est pas pertinente.

@profs:( a écrit:Alors pour l'instant, il y a encore votre patte. C'est vous qui avez choisi où mettre l'image, le texte. Mais si vous y pensez, ce n'est pas toujours vrai. Parfois, c'est le logiciel qui a suggéré une mise en place et vous l'avez préférée à la vôtre.

Je n'ai encore vu personne être fier d'un travail qu'il n'a pas fait. Je crois que tu prends un peu trop vite pour de la fierté du travail réalisé ce qui est plutôt la satisfaction de présenter quelque chose de propre, de lisible, de pro, par exemple, ou le plaisir de montrer qu'on maîtrise un logiciel, ou le bonheur d'une trouvaille.

@profs:( a écrit:Pour ce qui est du suicide : A force de tout déléguer à la machine, aux programmes pour se "dégager du temps" et que ce temps est finalement utilisé pour plonger dans un monde virtuel (cf augmentation du marché de la réalité virtuelle), alors selon moi c'est suicider ce que l'on est à la base : des humains.

Je ne comprends pas. Qu'est-ce qu'un humain alors, qu'on serait à la base et qu'on ne serait plus quand on consacre le temps dégagé à des plongées dans le monde virtuel ? Là par exemple tandis que j'écris sur ce forum je ne suis plus humain ? Je suis momentanément mort ?

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 11:49
Il n'y a aucune assistance dans les appareils numériques qui permettent de mieux prendre des photos ? Il n'y a aucun réglage automatique ? Aucun effet dans photoshop par exemple impossible à avoir sans la machine ?
Encore une fois, vous me dites qu'un professionnel peut faire tout cela. Ok, je suis d'accord avec vous (en gros). Mais, ce que je dis moi, c'est qu'un amateur sans aucune connaissance peut prendre des photos qui sont (ou seront) aussi belles grâce aux progrès techniques que celles du professionnel.
Je vais encore plus loin. Il existe probablement déjà des robots qui photographient. Je chercherai un peu plus tard là je ne peux pas.

Mon exemple est donc pertinent.

Des centaines d'articles, les spécialistes disent que grâce à l ia la machine pourra faire tout mieux que l'homme. Ce n'est pas moi qui invente cela. Et vous voulez balayez cela en 10 lignes dans un message. Soyons sérieux.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 16 Mai 2018 - 12:16
L'assistance et le réglage automatique ne font pas la photo, c'est l'homme qui tient l'appareil : il choisit son objet, son cadre, choisit l'instant, valide ou ne valide pas, retouche ou choisit de ne rien retoucher. Il dispose d'un instrument, certes : ça reste un instrument. Comme le tour du potier ou le ciseau du sculpteur. Cela n'a rien à voir avec une oeuvre musicale entièrement réalisée par une intelligence artificielle, ou l'intervention humaine se limite à peu près à valider ou non la production (mais c'est déjà fondamental), décider que cela s'écoute ou non. C'est pour ça que ton exemple n'est pas pertinent.

Les spécialistes ne sont pas à l'abri de dire n'importe quoi. Et ça veut dire quoi, mieux ? Qu'est-ce que c'est qu'une oeuvre musicale "meilleure" ? Qu'une photo "meilleure" ? Et est-ce que la photo du professionnel vaut uniquement par sa "beauté" ? Comment mesure-t-on, qui plus est, la beauté de la photo de sorte de comparer celle de l'amateur à celle du professionnel ?

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 13:33
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:L'assistance et le réglage automatique ne font pas la photo, c'est l'homme qui tient l'appareil : il choisit son objet, son cadre, choisit l'instant, valide ou ne valide pas, retouche ou choisit de ne rien retoucher. Il dispose d'un instrument, certes : ça reste un instrument. Comme le tour du potier ou le ciseau du sculpteur. Cela n'a rien à voir avec une oeuvre musicale entièrement réalisée par une intelligence artificielle, ou l'intervention humaine se limite à peu près à valider ou non la production (mais c'est déjà fondamental), décider que cela s'écoute ou non. C'est pour ça que ton exemple n'est pas pertinent.

Les spécialistes ne sont pas à l'abri de dire n'importe quoi. Et ça veut dire quoi, mieux ? Qu'est-ce que c'est qu'une oeuvre musicale "meilleure" ? Qu'une photo "meilleure" ? Et est-ce que la photo du professionnel vaut uniquement par sa "beauté" ? Comment mesure-t-on, qui plus est, la beauté de la photo de sorte de comparer celle de l'amateur à celle du professionnel ?

Voilà j'ai eu le temps de chercher un article sur les robots photos :
Parviendrez-vous à deviner si ces photos de paysages ont été réalisées par un robot Google ou par un être humain?
Les passionnés de photo vont avoir de la concurrence : l’intelligence artificielle. En début de semaine, Google a partagé sa toute dernière expérience : transformer les photos de Street View en clichés de paysage imitation « photographe professionnel », grâce à une intelligence artificielle (AI). Et ce, sans aucune aide humaine. Le résultat est plutôt réussi. Saurez-vous différencier les photos de l’AI de celles d’un être humain ?
Pour tester la qualité de leur travail, disponible sur ce site web, les ingénieurs ont fait passer à ces clichés un équivalent du test de Turing. Ils ont demandé à des photographes professionnels de noter les photos de l’AI, après les avoir mélangées à des photos d’êtres humains. Résultat : environ deux photos sur cinq ont reçu un score égal à celui d’un semi-professionnel ou professionnel, a expliqué Fang.
https://www.20minutes.fr/high-tech/2105091-20170716-parviendrez-deviner-si-photos-paysages-realisees-robot-google-etre-humain

Donc ce n'est pas l'homme qui tient obligatoirement l'appareil. Ce n'est pas obligatoirement lui qui choisit son objet, son cadre, qui choisit l'instant, qui valide ou ne valide pas, retouche ou choisit de ne rien retoucher. (j'ai repris votre phrase).
L'appareil n'est pas rien sans le photographe qui cadre, monte, choisit l'instant, sélectionne parmi les clichés, choisit de retoucher ou non, et vise quelque chose avec ce cliché. (j'ai repris votre phrase).

Le progrès technique a fait disparaître des centaines d'emplois qui n'existent plus aujourd'hui. Alors jusqu'à présent, c'était surtout dans le manuel car remplacer ceux qui sont davantage intellectuels était plus difficile.
J'imagine que les dentelières se sont battus comme nous pour sauver ce qu'elles faisaient, qu'elles pensaient que jamais une machine ne pourrait les remplacer.....


Ce qu'il y a ci-dessous est pour moi davantage sujet à débat. Surtout en ce qui concerne les dates. La tendance par contre me semble beaucoup plus certaine.
Selon des chercheurs, il ne reste que 45 ans aux humains avant d'être dépassés par les machines
Le spectre du remplacement des humains par des machines fait souvent l'objet de déclarations fracassantes. Une récente étude, dirigée par Katja Grace du Future of Humanity Institute à Oxford, n'est pas de nature à rassurer. Près 350 experts de l'intelligence artificielle (IA) ont été interrogés sur le temps qu'il faudrait, selon eux, aux machines pour maîtriser des postes et des tâches actuellement attribués à des humains.
Les traducteurs de langues doivent ainsi se tenir prêts pour 2024, les conducteurs de camion pour 2027. Les journalistes et chercheurs peuvent aussi enclencher le compte à rebours: la pleine capacité artificielle à écrire un essai de qualité est prévue pour 2026. Les vendeurs tiendront pour leur part jusqu'à 2030. Tous domaines confondus, il faudra selon les chercheurs se préparer pour 2061, où les intelligences artificielles ont une chance sur deux de pouvoir surpasser les humains pour à peu près n'importe quelle tâche.
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/06/13/32001-20170613ARTFIG00073-selon-des-chercheurs-il-ne-reste-que-45-ans-aux-humains-avant-d-etre-depasses-par-les-machines.php

Encore une fois, je préfère ne pas trop m'adapter sur les dates mais sur la tendance.


Pour votre remarque sur :
Là par exemple tandis que j'écris sur ce forum je ne suis plus humain ? Je suis momentanément mort ?
Non pas pour l'instant. Le jour où vous déléguerez cette discussion à une IA (qui pensera comme vous) car vous avez autre chose à faire, cela sera déjà une autre paire de manche. Et le jour, où vous déléguerez toutes vos tâches à l'IA pour rester dans un état végétatif qui sera à l'intérieur d'une réalité que vous vivrez seulement virtuellement, là on pourra parler de mort humaine, mort des interactions. Vous croyez que je suis dans la science fiction ? Que sont les masques de réalité virtuelle ? les second life ....... ?
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 16 Mai 2018 - 13:42
@profs:( a écrit:Donc ce n'est pas l'homme qui tient obligatoirement l'appareil. Ce n'est pas obligatoirement lui qui choisit son objet, son cadre, qui choisit l'instant, qui valide ou ne valide pas, retouche ou choisit de ne rien retoucher. (j'ai repris votre phrase).
L'appareil n'est pas rien sans le photographe qui cadre, monte, choisit l'instant, sélectionne parmi les clichés, choisit de retoucher ou non, et vise quelque chose avec ce cliché. (j'ai repris votre phrase).

@Moi a écrit:Quand bien même il prélèverait une photo à partir de la bande d'une caméra de vidéosurveillance, par exemple, cette opération minimale serait déjà une subjectivation de la photo.

Bref, il y a toujours un humain quelque part, qui au minimum fait un choix. Le robot Google n'est rien sans les gens de Google qui décident de faire quelque chose de ces clichés.

Tu n'as pas répondu à mes questions, au fait.

Et ça veut dire quoi, mieux ? Qu'est-ce que c'est qu'une oeuvre musicale "meilleure" ? Qu'une photo "meilleure" ? Et est-ce que la photo du professionnel vaut uniquement par sa "beauté" ? Comment mesure-t-on, qui plus est, la beauté de la photo de sorte de comparer celle de l'amateur à celle du professionnel ?

@profs:( a écrit: Le jour où vous déléguerez cette discussion à une IA (qui pensera comme vous) car vous avez autre chose à faire, cela sera déjà une autre paire de manche. Et le jour, où vous déléguerez toutes vos tâches à l'IA pour rester dans un état végétatif qui sera à l'intérieur d'une réalité que vous vivrez seulement virtuellement, là on pourra parler de mort humaine, mort des interactions. Vous croyez que je suis dans la science fiction ? Que sont les masques de réalité virtuelle ? les second life ....... ?

Une vie dans une réalité virtuelle est encore une vie et est encore dans la réalité.
Je crois que tu imagines bien ce que tu veux...


Dernière édition par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 16 Mai 2018 - 13:48, édité 1 fois

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 13:46
Les syndicats commencent à se pencher sur l'IA

L’avenir des banques : des usines pour les plateformes de type Gafa ?
usqu'où la révolution numérique bouleversera-t-elle le secteur de la banque ? L'essor de l'intelligence artificielle fait craindre au syndicat FO Banques « plus de 30.000 emplois de conseillers susceptibles de disparaître à court terme et des centaines voire milliers d'agences qui pourraient fermer.
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/l-avenir-des-banques-des-usines-pour-les-plateformes-de-type-gafa-773590.html

Alors l'IA comme réponse au déclassement des professeurs ? à des contrats courts car le gvt en anticipant ce mouvement ne veut plus employer des personnes pendant 40 ans + la retraite ? à la marchandisation de l'enseignement ? à la pédagogie "apprendre par soi-même", "créer ses propres savoirs" ? .....
Les réponses apportées sur le forum sont toujours les mêmes : IPR, débilité de nos gouvernements, pédagogistes, économies....... alors que la réponse ne serait-elle pas la suivante : "un métier en totale transformation qui va disparaître et qui en est au début de la phase de transition" ?
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 13:54
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@profs:( a écrit:Donc ce n'est pas l'homme qui tient obligatoirement l'appareil. Ce n'est pas obligatoirement lui qui choisit son objet, son cadre, qui choisit l'instant, qui valide ou ne valide pas, retouche ou choisit de ne rien retoucher. (j'ai repris votre phrase).
L'appareil n'est pas rien sans le photographe qui cadre, monte, choisit l'instant, sélectionne parmi les clichés, choisit de retoucher ou non, et vise quelque chose avec ce cliché. (j'ai repris votre phrase).

@Moi a écrit:Quand bien même il prélèverait une photo à partir de la bande d'une caméra de vidéosurveillance, par exemple, cette opération minimale serait déjà une subjectivation de la photo.

Bref, il y a toujours un humain quelque part, qui au minimum fait un choix. Le robot Google n'est rien sans les gens de Google qui décident de faire quelque chose de ces clichés.

Tu n'as pas répondu à mes questions, au fait.

Et ça veut dire quoi, mieux ? Qu'est-ce que c'est qu'une oeuvre musicale "meilleure" ? Qu'une photo "meilleure" ? Et est-ce que la photo du professionnel vaut uniquement par sa "beauté" ? Comment mesure-t-on, qui plus est, la beauté de la photo de sorte de comparer celle de l'amateur à celle du professionnel ?

Je ne sais pas si tu as lu l'article pour dire cela et quand bien même il y aurait eu un choix humain, cela ne sera pas difficile de faire choisir à l'IA !
Les passionnés de photo vont avoir de la concurrence : l’intelligence artificielle. En début de semaine, Google a partagé sa toute dernière expérience : transformer les photos de Street View en clichés de paysage imitation « photographe professionnel », grâce à une intelligence artificielle (AI). Et ce, sans aucune aide humaine. Le résultat est plutôt réussi. Saurez-vous différencier les photos de l’AI de celles d’un être humain ?

Pour le reste, je n'ai pas répondu car "le meilleur" n'est pas mon propos. J'ai parfois répondu à une réponse du type "mais l'IA n'arrivera jamais à amener un supplément d'âme, etc etc etc"...... mais ce n'est pas le but de mon intervention. J'y ai répondu car oui toutes les études disent que l'IA surpassera l'homme et je voulais donc le citer mais à la limite ce n'est pas mon souci actuel. Alors tu peux considérer que je voulais dire une photo, une oeuvre musicale, un court métrage, .... d'un niveau tout à fait acceptable.
Mais une personne pourra produire tout cela sans n'avoir jamais appris à le faire. Elle pourra le faire avec 0% d'assistance IA (si elle a appris à le faire) jusqu'à 100 % d'assistance IA (si elle n'a jamais appris à le faire). Les priorités "à apprendre" ne seront plus obligatoirement celles d'aujourd'hui (écrire par exemple).

avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 16 Mai 2018 - 13:59
Je laisse tomber. Tu ne sembles pas vouloir te poser un instant et approfondir un sujet bien cerné au préalable. Je ne sais pas à combien de zigzags tu en es : c'est mon propos, non mais c'est pas mon propos, mais c'est mon propos... J'abandonne (j'aurai été le dernier Very Happy ). Bon courage Smile

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Provence
Bon génie

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Provence le Mer 16 Mai 2018 - 14:12
J’abandonne aussi. Je vais faire un gâteau.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Rendash le Mer 16 Mai 2018 - 15:23
@Provence a écrit:J’abandonne aussi. Je vais faire un gâteau.

Au Thermomix ? bounce

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par mafalda16 le Mer 16 Mai 2018 - 16:11
@Rendash a écrit:
@Provence a écrit:J’abandonne aussi. Je vais faire un gâteau.

Au Thermomix ? bounce


J'ai bien fait de passer par là, moi

Le Renne
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 17:23
la vache ! ^^  abi

J'apporte des liens vers plusieurs articles sérieux sur l'IA, vers des films, je pose des questions .... J'ai essayé de répondre (de mon mieux sans y passer non plus tout mon temps libre) à toutes les personnes alors qu'il y avait déjà la réponse dans les articles donnés (qui ne sont donc pas lus) ou qu'une rapide recherche sur internet aurait éviter d'écrire des choses fausses. J'ai bien conscience que tout n'est pas super clair mais en même temps, je répète que j'attends des explications et que je tâtonne....
L'immense majorité des intervenants vient faire 10 lignes en y ayant réfléchi 30 secondes avant, sans jamais donner aucune source,  en écrivant le contraire de ce qui est dit dans les études, en ne répondant pas aux questions posés...

et c'est moi qui ne fait aucun effort  abi
et beh !!!! ^^
Bon ben c'est comme ça hein ^^

et juste cela ? je l'ai déjà posté un peu plus haut. Une réponse ? ce n'est pas assez clair ?

Se former à l’ère de l’intelligence artificielle
 
« Les illettrés du XXIème siècle ne seront pas ceux qui ne savent pas lire ou écrire mais ceux qui ne savent pas apprendre, désapprendre et réapprendre », prédisait le futurologue Alvin Toffler dès les années 70. Mais que faut-il apprendre dans un monde déjà dominé par les nouvelles technologies et demain par l’intelligence artificielle ? Et comment ? Que deviendront les diplômés d’aujourd’hui dans ce monde de la « fin du travail » que prophétisait Jeremy Rifkin en 1995 dans son livre éponyme ?

 
« Il faut développer d’autres compétences et plus seulement se remémorer, lire, écrire quand les machines le font mieux que nous. Il faut travailler sur le sens, l’empathie, des compétences que le système éducatif ne développe pas alors que l’esprit critique est plus que jamais utile »,
http://orientation.blog.lemonde.fr/2017/11/21/comment-se-former-a-lere-numerique/

Voilà un article qui montre que les grandes orientations de l'Education Nationale ne sont pas faites à cause d'économies d'un méchant gouvernement, non pas à cause d'un cynisme de "on", (tout ce qui revient en boucle sur le forum en fait)....... mais à cause de la révolution qu'engendrera l'intelligence artificielle.

Cet article répond davantage aux questions que je me posais au début de ce sujet de conversation. D'où vient le déclassement des professeurs ? Pourquoi on demande à ce que les élèves apprennent par eux mêmes ? Pourquoi des compétences qui ont toujours été pour nous importantes ne le seraient plus demain ? Vous en pensez quoi ?


   Il faut développer d’autres compétences et plus seulement se remémorer, lire, écrire quand les machines le font mieux que nous.

Je vais même un peu plus loin que l'article pour ma part. L'étape suivante sera (si la tendance lourde vers le virtuel continue) "je ne développe plus que les compétences qui peuvent m'intéresser puisque l'IA fera les autres pour moi (peu importe que je ne sache plus écrire)"..... Jusqu'à pourquoi pas, ne plus rien développer du tout et laisser l'IA tout gérer.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Rendash le Mer 16 Mai 2018 - 17:26
C'est quoi, un futurologue ?

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 17:29
@Rendash a écrit:C'est quoi, un futurologue ?

3 minutes après, j'ai une première question chouette !  abi

J'imagine que tu as un moteur de recherche. Tu peux faire une petite recherche sur Google sur le nom de ce Monsieur. Tu essaies de voir s'il est fiable en lisant des articles, s'il y a des personnes qui disent comme lui ou non. Si le sujet peut t'intéresser, cela serait sympa.
Sinon, tu peux venir faire 5 lignes un peu méprisantes et repartir, il n'y a pas de souci abi


Dernière édition par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 17:48, édité 1 fois
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 17:35
Alvin Toffler (wikipedia)
Ses livres, le Choc du futur (1970) et La Troisième Vague (1980), comptent parmi ceux qui ont le plus influencé notre époque. Vendus à plus de 10 millions d'exemplaires dans de nombreux pays, ils ont contribué à modifier nos idées sur les grands changements de la fin du XXe siècle et à modeler notre vision de l'avenir.
lvin Toffler et son épouse sont les premiers à imaginer les conséquences du changement de paradigme associé à l’avènement de l’ère de l’information dans tous les domaines des activités humaines

Sans prendre tout ce qu'il a dit pour une vérité absolue, je pense qu'on peut lui laisser le doute d'avoir un peu réfléchi et d'éviter de balayer tout son travail en 5 lignes ou en 30 secondes de réflexion.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Ergo le Mer 16 Mai 2018 - 17:37
@Rendash a écrit:C'est quoi, un futurologue ?
C'est Heinlein. professeur

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 18:11
A partir de 8'54 sur le système éducatif
Marc Schoenauer, directeur de recherche au centre de recherche Inria - Saclay et François Taddeï, directeur du CRI (Centre de recherche interdisciplinaire) reviennent sur les recommandations émises par le rapport "Villani" dédié à l'intelligence artificielle.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Rendash le Mer 16 Mai 2018 - 18:24
@Ergo a écrit:
@Rendash a écrit:C'est quoi, un futurologue ?
C'est Heinlein. professeur

hearts


@profs:( a écrit:
@Rendash a écrit:C'est quoi, un futurologue ?

3 minutes après, j'ai une première question chouette !  abi

Faut dire que tu n'as pas répondu à la précédente, alors je fais plus simple.
Ou, plus exactement, tu as répondu à côté.

Je la repose, okazou, en reprécisant le contexte : tu évoquais les logiciels de reconnaissance vocale, qui, sous la dictée, même approximative, étaient capables de proposer un texte construit. Ce que je ne mets en en doute, donc ; je demandais simplement comment un logiciel arriverait à faire la différence entre deux phrases ayant une sonorité proche, un sens proche, mais séparée par une nuance. Que le logiciel puisse proposer plusieurs choix, ça existe sans doute déjà ; mais pour choisir la bonne nuance au bon moment, il faut quand même avoir une idée assez précise de ce que l'on souhaite exprimer. Et pour atteindre ce degré de précision, il faut soi-même maîtriser suffisamment bien la langue.

De mémoire, tu as répondu quelque chose comme "je ne peux pas répondre, mais si, ça marchera, j'en suis certain". Tu conviendras que c'est assez peu convaincant, comme réponse.

De manière générale, ça soulève la question du contrôle du produit fini : comment s'assurer que ton fameux logiciel, s'il est autre chose qu'un secrétaire numérique, a transcrit précisément la pensée que l'on voulait développer, sans taper à côté ? Grammaticalement, on peut envisager que l'ensemble soit correct, après tout ; mais sur le fond, ça oblige à confier les clefs à la machine, d'autant plus que l'on est moins en capacité de contrôler le résultat. C'est déjà difficile de transcrire sa propre pensée de la façon la moins inexacte possible. De plus, apprendre à écrire, c'est aussi apprendre à structurer une pensée et un raisonnement, c'est se forger une culture, un goût ; autant de choses qu'un logiciel ne permettra pas de faire.
Au-delà de ça, ta question du logiciel permettant d'écrire "à la manière de" ne me paraît pas pertinente dans la mesure où tu sembles vouloir écarter les raisons qui poussent quelqu'un à écrire :
- s'il s'agit d'un devoir, donc d'apprentissage, un tel logiciel n'a aucun intérêt, puisqu'il n'est alors plus question d'apprentissage ; le sens même du devoir disparaît complètement, puis le devoir lui-même. (cf. par exemple les DM, abandonnés par un nombre croissant de collègues à cause de la multiplication des copiés-collés débiles).
- s'il s'agit d'une écriture-plaisir, d'une écriture-effort, telles qu'évoquées par Pseudo notamment, pas davantage ;
- s'il s'agit uniquement de pondre du papier, c'est moi que la question n'intéresse plus, cf. ce que j'en dis dix lignes plus haut.


Pour la question plus générale du remplacement des professeurs par une IA, fût-elle assez perfectionnée pour donner un cours et non seulement une masse plus ou moins organisée de connaissances, ce n'est pas tellement à l'ordre du jour ; même si les limites techniques sont franchies rapidement, un logiciel ne remplacera pas un humain pour enseigner. Pour instruire, éventuellement. Indépendamment des contenus disciplinaires - je doute qu'un ordinateur soit capable de saisir à un instant précis que Jessyfer n'a rien compris à l'explication qu'il vient de donner, et puisse, à partir d'un exemple absurde développé à la volée en trois minutes, éclairer en cascade l'ensemble des élèves de la classe, le terme absurde étant ici la clef -, un logiciel, à l'heure actuelle, peut difficilement tenir lieu de soutien, de conseil, voire de modèle. Sans aller bien loin, d'ailleurs : ça fait plusieurs années que je constate que ma manière de tracer des "g" ou des "j" est copiée par plusieurs élèves dans chaque classe Razz

Enfin, s'il s'agit de dire qu'en soi, on peut se passer d'enseignants, et qu'on peut coller les individus sur des ordinateurs, je te l'accorde volontiers : c'est du domaine du possible, y compris à très court terme. Mais cette perspective est, au mieux, glaçante. D'autant plus qu'on est déjà en plein dedans. Et je ne parle pas là seulement du doudou-smartphone, mais aussi de l'idée qu'il faut "développer d'autres compétences", ou "enseigner l'empathie". Là, en effet, pas besoin de professeurs avec une vraie expertise disciplinaire. Mais des profs de rien, ça existe déjà, même que c'est parfois déchargeay. Pendant ce temps, d'autres s'occupent des gosses de pauvres ; c'est un choix.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
profs:(
Niveau 6

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par profs:( le Mer 16 Mai 2018 - 19:38
@Rendash a écrit:De mémoire, tu as répondu quelque chose comme "je ne peux pas répondre, mais si, ça marchera, j'en suis certain". Tu conviendras que c'est assez peu convaincant, comme réponse.
De mémoire, c'est aussi à peu près cela et tu as raison, ce n'est pas convaincant. Je vais essayer de faire mieux mais encore une fois je ne suis pas un spécialiste et je ne détiens pas la vérité.


@Rendash a écrit:Je la repose, okazou, en reprécisant le contexte : tu évoquais les logiciels de reconnaissance vocale, qui, sous la dictée, même approximative, étaient capables de proposer un texte construit. Ce que je ne mets en en doute, donc ; je demandais simplement comment un logiciel arriverait à faire la différence entre deux phrases ayant une sonorité proche, un sens proche, mais séparée par une nuance. Que le logiciel puisse proposer plusieurs choix, ça existe sans doute déjà ; mais pour choisir la bonne nuance au bon moment, il faut quand même avoir une idée assez précise de ce que l'on souhaite exprimer. Et pour atteindre ce degré de précision, il faut soi-même maîtriser suffisamment bien la langue.

De mémoire, tu as répondu quelque chose comme "je ne peux pas répondre, mais si, ça marchera, j'en suis certain". Tu conviendras que c'est assez peu convaincant, comme réponse.

De manière générale, ça soulève la question du contrôle du produit fini : comment s'assurer que ton fameux logiciel, s'il est autre chose qu'un secrétaire numérique, a transcrit précisément la pensée que l'on voulait développer, sans taper à côté ? Grammaticalement, on peut envisager que l'ensemble soit correct, après tout ; mais sur le fond, ça oblige à confier les clefs à la machine, d'autant plus que l'on est moins en capacité de contrôler le résultat. C'est déjà difficile de transcrire sa propre pensée de la façon la moins inexacte possible. De plus, apprendre à écrire, c'est aussi apprendre à structurer une pensée et un raisonnement, c'est se forger une culture, un goût ; autant de choses qu'un logiciel ne permettra pas de faire.

Pour la structuration des idées, je vais citer à nouveau l'appréciation qu'a eu le roman écrit au japon et qui a presque eu un prix littéraire.
« Je fus surpris du travail, car c’est un roman très structuré. Même s’il reste quelques problèmes à corriger avant qu’il puisse gagner le prix, comme la description des personnages » a confié Satoshi Hase, un romancier japonais qui a pris la parole à la conférence de presse du concours.

Pour la nuance des idées et la compréhension :
Etats-Unis : deux systèmes d'intelligence artificielle battent des humains à un test de lecture et de compréhension
Pour la première fois, deux systèmes d'IA ont affiché de meilleurs résultats que des humains à des exercices de lecture et de compréhension conçus par l'université Stanford (Californie, Etats-Unis)
les humains affichent néanmoins de meilleurs scores en matière de compréhension. Selon le journal, les réponses humaines aux questions du SQuAD correspondaient dans 91,2% des cas aux réponses attendues. Les réponses "artificielles", elles, arrivent légèrement derrière. Entre 88 et 89% d'entre elles correspondaient aux réponses espérées.

J'espère que cela répond à la première partie de ton développement que j'ai mis plus haut.


@Rendash a écrit:Au-delà de ça, ta question du logiciel permettant d'écrire "à la manière de" ne me paraît pas pertinente dans la mesure où tu sembles vouloir écarter les raisons qui poussent quelqu'un à écrire :
- s'il s'agit d'un devoir, donc d'apprentissage, un tel logiciel n'a aucun intérêt, puisqu'il n'est alors plus question d'apprentissage ; le sens même du devoir disparaît complètement, puis le devoir lui-même. (cf. par exemple les DM, abandonnés par un nombre croissant de collègues à cause de la multiplication des copiés-collés débiles).
- s'il s'agit d'une écriture-plaisir, d'une écriture-effort, telles qu'évoquées par Pseudo notamment, pas davantage ;
- s'il s'agit uniquement de pondre du papier, c'est moi que la question n'intéresse plus, cf. ce que j'en dis dix lignes plus haut.

Pour ton premier point : Une différence importante, c'est que là les copiés collés ne seront pas débiles. Ils pourront même être transformés en phrases différentes et tu ne verras même plus que ce sont des copiés collés. Mais effectivement, il n'a aucun intérêt en terme d'apprentissage vu qu'il est là pour faire à ta place. Il y a beaucoup de choses aujourd'hui qui produisent des choses à ta place.

Pour ton second point : En cas d'écriture plaisir, écriture effort, chacun pourra mettre le curseur de l'IA là où il le veut. Certains jouent à des jeux de voitures sur PC avec aucune aide de l'ordi, d'autres avec toutes les aides (vitesses automatiques, aide au freinage, alerte sur les virages ....). Ils y trouvent tous du plaisir.

Pour ton troisième point : cela pourra aussi pondre du papier. C'est cela qui est d'ailleurs le mieux fait pour le moment.

Cela a l'air de choquer que l'IA puisse faire des choses intellectuelles. J'imagine que cela a été le cas et qu'il y a eu d'énormes doutes de soulevés quand des activités manuelles ont été remplacées. Et elles l'ont été pourtant. Si tout peut être fait par une machine (et donc l'écriture), pourquoi qqun ne choisirait pas d'apprendre à cuisiner plutôt que d'écrire ? C'est un choix personnel qui ne pénaliserait pas sa vie.

J'espère avoir répondu à ton paragraphe.


@Rendash a écrit:Pour la question plus générale du remplacement des professeurs par une IA, fût-elle assez perfectionnée pour donner un cours et non seulement une masse plus ou moins organisée de connaissances, ce n'est pas tellement à l'ordre du jour ; même si les limites techniques sont franchies rapidement, un logiciel ne remplacera pas un humain pour enseigner. Pour instruire, éventuellement. Indépendamment des contenus disciplinaires - je doute qu'un ordinateur soit capable de saisir à un instant précis que Jessyfer n'a rien compris à l'explication qu'il vient de donner, et puisse, à partir d'un exemple absurde développé à la volée en trois minutes, éclairer en cascade l'ensemble des élèves de la classe, le terme absurde étant ici la clef -, un logiciel, à l'heure actuelle, peut difficilement tenir lieu de soutien, de conseil, voire de modèle. Sans aller bien loin, d'ailleurs : ça fait plusieurs années que je constate que ma manière de tracer des "g" ou des "j" est copiée par plusieurs élèves dans chaque classe Razz

Enfin, s'il s'agit de dire qu'en soi, on peut se passer d'enseignants, et qu'on peut coller les individus sur des ordinateurs, je te l'accorde volontiers : c'est du domaine du possible, y compris à très court terme. Mais cette perspective est, au mieux, glaçante. D'autant plus qu'on est déjà en plein dedans. Et je ne parle pas là seulement du doudou-smartphone, mais aussi de l'idée qu'il faut "développer d'autres compétences", ou "enseigner l'empathie". Là, en effet, pas besoin de professeurs avec une vraie expertise disciplinaire. Mais des profs de rien, ça existe déjà, même que c'est parfois déchargeay. Pendant ce temps, d'autres s'occupent des gosses de pauvres ; c'est un choix.

Encore une fois,  le débat entre les taxis et über, c'est déjà dépassé (par les voitures autonomes qui finiront par arriver). Ici c'est pareil. J'imagine que c'est humain (moi le premier) de s'accrocher à son travail, trouver qu'on (au sens large) est indispensable ..... Mais de nombreux métiers ont disparu à cause du progrès techniques et ils devaient être intimement persuadés qu'ils ne disparaitraient pas. Mais nous ne sommes pas les seuls (ce n'est pas pour autant rassurant). Les banquiers, les médecins, ...... vont aussi être de la fête !

Demain des robots enseignants ? L'Intelligence Artificielle dans la Formation Professionnelle
En 2016, l'université américaine Georgia Tech a intégré dans ses équipes trois nouvelles assistantes pédagogiques, Jill, Ian et Stacy. Elles étaient tout sauf "ordinaires" : c'étaient des "bots", fruits d'une expérience d'intelligence artificielle. Fait surprenant, seulement 40 % des élèves ont réalisé qu'elles étaient virtuelles, tellement les conversations étaient convaincantes
Pour ce qui est de l'empathie :
L’empathie artificielle : l’avenir de l’intelligence artificielle
Cette empathie qui caractérise les êtres humains semble de moins en moins être un élément de différenciation des robots. En effet, des scientifiques ont commencé à développer des intelligences émotionnelles qui rendent les robots capables de ressentir et d’exprimer des émotions. C’est dans le but d’améliorer les interactions entre robots et humains que les scientifiques ont basé leurs études sur la compréhension des émotions afin d’adapter les réponses des machines.
http://blog.economie-numerique.net/2018/01/21/lempathie-artificielle-lavenir-de-lintelligence-artificielle/

Voilà j'espère avoir répondu à la citation ci-dessus.


Ce que je trouve amusant, c'est que quasi tout le monde intervient pour remettre en doute tout ce que je peux écrire alors que quasi toutes les sources vont dans le même sens et que j'essaie de sourcer tout ce que j'écris. De plus, cela me prend du temps. Alors je n'ai peut être pas de talent pour mettre tout cela en valeur mais j'essaie.
Alors que de nombreuses personnes arrivent en se moquant à demi mot, que c'est le bordel (il y en a un paquet de sujets en bordel sur le forum), que j'ai mal dit ceci ou mal dit cela. Et si vous apportiez la preuve contraire de votre côté ?

Et surtout, j'aimerais bien lire un syndicaliste et voir s'ils ont déjà intégré l'IA dans des conférences. S'ils ont des groupes qui travaillent dessus pour l'avenir de notre métier. J'aimerais bien aussi lire des personnes qui ont déjà réfléchi à cela sur le point de vue du déclassement des professeurs, des nouvelles pédagogies, de la marchandisation de l'enseignement. Car pour ma part c'est davantage lié à l'IA qu'à une histoire d'IPR, d'économies débiles du gouvernement, ........

Bill gates Stephen hawking ont peur de l'IA. (Moins Hawking depuis un petit moment).

Bill Gates a écrit:"Je ne comprends pas pourquoi les gens ne sont pas inquiets"

Stephen Hawking a écrit:"Réussir à créer une intelligence artificielle serait le plus grand événement dans l'histoire de l'homme. Mais ce pourrait aussi être le dernier
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Pseudo le Mer 16 Mai 2018 - 19:49
@profs:( a écrit:
@Rendash a écrit:C'est quoi, un futurologue ?

3 minutes après, j'ai une première question chouette !  abi


Les autres, vous pouvez aller vous rhabiller, vos questions étaient cons abi

Bon, parfois, on préférerait parler à un ordinateur qui a appris à échanger plutôt qu'à un humain qui cherche uniquement à confirmer ses présupposés et à donner des bons et mauvais points.

Je retourne à mon thermomix.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Contenu sponsorisé

Re: L'intelligence artificielle et l'écriture

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum