Que faire en accompagnement educatif?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Cipango le Mar 25 Aoû 2009 - 14:09

@Dwarf a écrit: je connais cet argument, mais il ne s'applique pas à ces heures-là, qui ont lieu hors cours. En revanche, tu peux me traîner dans la boue et me traiter de tous les noms pour les deux heures et demi supplémentaitres que j'ose accepter de faire en prenant une classe de français de plus à mon actif : je dois être une ordure de néo-capitaliste et pas quelqu'un qui aime son métier au point de vouloir aider le plus d'élèves possible chaque année.

Non, le ministre a été clair: le financement des postes supprimés sert désormais à payer, entre autres, en HSE les heures d'accompagnement éducatif. Neo ne parlait pas de cours ou hors-cours, relis-le, juste du financement. Je reprend la citation utilisée par Neo:"le ministre ajoute que "ces suppressions de postes nous donnent une marge de manœuvre soit pour revaloriser les enseignants (...) soit pour mettre en place des services nouveaux, comme l'aide individualisée en primaire, l'accompagnement éducatif au collège"" Cela me paraît tout à fait clair.

Cipango
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Dwarf le Mar 25 Aoû 2009 - 14:12

@Cipango a écrit:
@Dwarf a écrit: je connais cet argument, mais il ne s'applique pas à ces heures-là, qui ont lieu hors cours. En revanche, tu peux me traîner dans la boue et me traiter de tous les noms pour les deux heures et demi supplémentaitres que j'ose accepter de faire en prenant une classe de français de plus à mon actif : je dois être une ordure de néo-capitaliste et pas quelqu'un qui aime son métier au point de vouloir aider le plus d'élèves possible chaque année.

Non, le ministre a été clair: le financement des postes supprimés sert désormais à payer, entre autres, en HSE les heures d'accompagnement éducatif. Neo ne parlait pas de cours ou hors-cours, relis-le, juste du financement. je reprend la citation utilisée par Neo:"le ministre ajoute que "ces suppressions de postes nous donnent une marge de manœuvre soit pour revaloriser les enseignants (...) soit pour mettre en place des services nouveaux, comme l'aide individualisée en primaire, l'accompagnement éducatif au collège"" Cela me paraî tout à fait clair.

Bon, ben, je suis une ordure ET un salaud, alors. Chic.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Cipango le Mar 25 Aoû 2009 - 14:14

@Dwarf a écrit: Bon, ben, je suis une ordure ET un salaud, alors. Chic.

Non, il faut juste être conscient de ses actes et assumer, ce qui est ton cas.

Cipango
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Passerose le Mar 25 Aoû 2009 - 14:19

Dans aucun des cas (ministériel comme syndical), je ne trouve que la culpabilisation des profs soit une solution ; ce n'est ni plus ni moins qu'une forme de manipulation.
Et puis, on en arrive à la situation absurde que, pour ne pas passer pour le gros salaud qui court après les heures sup pour faire construire la piscine, on fait les trucs gratos, sans en parler autour de nous. C'est mieux, ça, peut-être ?

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Passerose le Mar 25 Aoû 2009 - 14:20

@Dwarf a écrit:@Passerose : la formule est souple et doit permettre d'aborder et approfondir un ou plusieurs sujets sous un angle à la fois académique et original. Cette année, j'étais parti de la Guerre de Troie pour en aborder toutes les facettes les plus diverses mais de manière logique et structurée (La géographie, les mythes et la légende, l'histoire et l'archéologie, l'héritage et le patrimoine).

Cette année, je n'ai pas encore décidé.

J'aime bien cette idée. Je serai intéressée de savoir pour quel sujet tu opteras cette année, quand tu pourras nous le dire. Smile

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par MS le Mar 25 Aoû 2009 - 14:53

@neo a écrit:
@Dwarf a écrit:Je fais de l'aide aux devoirs (3h) et un club de culture générale (2h). Oui, cela fait cinq heures hebdomadaires...
Et après on s'étonne que les horaires de français et d'autres matières continuent à baisser, que nous n'ayons pas les "moyens" pour dédoubler ne serait-ce qu'une heure en classe de langue en 3ème, et que rien ou presque ne soit fait pour faire progresser les élèves les plus démotivés (qui donc ne viendront pas à des heures sup basées sur le volontariat, de 16h40 à 18h40 (!?!) dans mon collège).
C'est bien pour cela, entre autres choses, que je suis opposé à l'accompagnement éducatif, et je pense que ceux qui y participent scient la branche sur laquelle nous sommes assis.

Comme disait une collègue d'un syndicat pourtant très différent du mien, bientôt les collègues vont demander des heures sup en plein milieu de la nuit... Et pendant ce temps, les conditions d'enseignement (je veux dire les heures d'enseignement statutaires, celles qui sont obligatoires pour les élèves et qui sont censées permettre l'enseignement du programme) continuent de se dégrader. Le collège n'a pas les moyens d'assurer un enseignement de qualité, mais il devient une halte-garderie voire un centre de divertissement dynamique (sur le même plan que l'aide aux devoirs, nous avons aussi le roller, le hip-hop, les échecs, dans le cadre de l'acc édu). Mais après tout, c'est à chacun de nous de décider de l'école qu'il souhaite.
J'ajoute qu'en se jetant dans la logique du "travailler plus pour gagner plus" (5 heures sup défiscalisées qui donc ne permettent pas par la suite des rentrées d'argent dans les caisses de l'Etat pour financer une hausse des salaires, des recrutements suffisants, etc, etc), on encourage l'absence de revalorisation de nos salaires et la diminution de notre pouvoir d'achat (en 1981, un certifié débutant gagnait 2,1 SMIC ; aujourd'hui, un certifié classe normale en fin de carrière gagne 2,5 SMIC...), puisqu'il suffit de rajouter chaque année un peu plus d'heures sup pour maintenir son pouvoir d'achat. A quand les services de 40h comme dans certains pays ?

Voilà, c'est mon opinion personnelle sur le sujet, elle ne sera pas partagée par tous, et je respecte les choix de chacun, même si je pense que les choix individuels ont des conséqunces sur l'ensemble de la profession.

Dans l'absolu, oui, mais en attendant, que fait-on pour les élèves qui sont en très grande difficulté? Je ne peux pas me résoudre à les laisser de côté, si je suis prof, c'est pour les élèves. Donc, à la rentrée je suis de nouveau volontaire.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par neo le Mar 25 Aoû 2009 - 15:32

@Dwarf a écrit:
@neo : je connais cet argument, mais il ne s'applique pas à ces heures-là, qui ont lieu hors cours.
C'est simplement que les centaines de milliers d'HSE réservées à l'accompagnement éducatif sont financées par les 80.000 suppressions de postes dans l'EN en 5 ans, c'est exactement ce que dit Luc Chatel d'ailleurs dans l'article du Monde cité plus haut. Donc je maintiens que la mise en place de ce dispositif (et son financement) contibue à aggraver nos conditions de travail à tous.
Je vais d'ailleurs imprimer cet article du Monde et l'afficher en salle des profs à la rentrée.
Après, chacun fait ce qu'il veut en connaissance de cause, et je n'insulte personne.


Dernière édition par neo le Mar 25 Aoû 2009 - 15:47, édité 1 fois

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par neo le Mar 25 Aoû 2009 - 15:46

@MS a écrit:
Dans l'absolu, oui, mais en attendant, que fait-on pour les élèves qui sont en très grande difficulté? Je ne peux pas me résoudre à les laisser de côté, si je suis prof, c'est pour les élèves. Donc, à la rentrée je suis de nouveau volontaire.
Plus de la moitié des élèves de 3ème de mon collège (ZEP - Zone de prévention de la violence) n'ont pas eu le niveau A2 l'an dernier (censé être obligatoire pour le brevet) ; l'équipe de langues a demandé à intégrer à l'emploi du temps des élèves et au service des enseignants une préparation spécifique au niveau A2, avec dédoublement d'une heure de cours en 3ème. Cela a été refusé cette année, parce que la DHG est insuffisante (forcément, puisque l'IA distribue des dizaines de milliers d'HSE pour financer l'accompagnement éducatif roller, hip-hop, échecs, etc)...
On nous a demandé de faire cette préparation au niveau A2 dans le cadre de l'accompagnement éducatif, nous avons tous refusé sauf une collègue, qui a eu ... une élève !! CQFD... Sur ce, l'accompagnement éducatif niveau A2 a donc été supprimé dès la semaine suivante.

Et c'est d'ailleurs un des arguments que nous utiliserons cette année au moment de la DHG, pour demander, dans le cadre du projet d'établissement et de la prochaine répartition de DHG, le dédoublement d'une heure dans les classes de langues en 3ème (et donc une préparation au niveau A2 et un travail spécifique de l'oral qui soient inscrits dans l'emploi du temps obligatoire de tous les élèves, et dans le service hebdomadaire des enseignants, qui ne souhaitent pas voir leur charge de travail encore alourdie).
On verra ce que ça donne au moment de la DHG, mais j'ai bon espoir, le principal a l'air d'avoir compris l'argumentation, même s'il doute que nous réussissions à avoir une DHG suffisante pour ce projet.
En tout cas, si tous les profs avaient accepté l'accompagnement éducatif niveau A2, même en laissant sur le bord de la route la masse des élèves démotivés, il est clair que nous n'aurions pas eu d'argument face au chef ou face à l'IA, pour défendre ce projet de préparation à l'oral en heure dédoublée.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par doctor who le Mar 25 Aoû 2009 - 16:05

L'accompagnement éducatif pour de l'aide aux devoirs : Ok. On ne peut pas râler sur les familles qui ne fournissent pas à leur môme les conditions de travail suffisantes, et critiquer ce dispositif. C'est ni plus ni moins une plage d'étude avec un peu d'aide.

En revanche, je vois beaucoup de profs qui crachent sur l'aide au devoir, spécifiquement, et présente comme un acte de résistance la mise en place d'atelier de tous ordres, dont la portée éducative reste à évaluer, sans parler de la valeur instructive.

Pour les HS, je ne vois pas pourquoi quelqu'un qui se sent d'en faire plus sans bâcler le travail, et qui en a besoin, ne pourrait pas en prendre. Certains refusent en prétextant un manque de temps, et prennent des cours particuliers.

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Nestya le Mar 25 Aoû 2009 - 16:13

@MS a écrit:
@Nestya a écrit:Merci pour vos idées. Very Happy
Je n'ai pas trop envie de faire de l'aide aux devoirs car j'ai peur que les élèves viennent sans leur matériel. Par exemple, s'ils ont un DM de math, je les vois bien oublier les DM à la maison. C'est ce qui se passait en étude pour les 6e.

Je n'ai pas eu ce problème, la consigne a bien été donnée au début : ayez votre matériel pour travailler.
S'ils ne l'ont pas, tu peux bien leur donner une tonne de verbes à conjuguer, la prochaine fois, ils s'organiseront mieux.
De toute façon, le choix de qui fera quoi n'est pas vraiment individuel, l'an dernier, tous les collègues volontaires se sont réunis afin de se répartir les élèves et surtout les activités à mener. Et les parents ont en priorité choisi l'aide aux devoirs.

Il faudrait que j'en parle avec le principal pour voir s'il est possible de renvoyer les élèves qui n'ont pas leurs devoirs à plusieurs reprises. J'avais des spécialistes en heure d'étude qui "oubliaient" constamment le manuel dans lequel ils avaient leurs exo.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par neo le Mar 25 Aoû 2009 - 16:53

@doctor who a écrit:L'accompagnement éducatif pour de l'aide aux devoirs : Ok. On ne peut pas râler sur les familles qui ne fournissent pas à leur môme les conditions de travail suffisantes, et critiquer ce dispositif. C'est ni plus ni moins une plage d'étude avec un peu d'aide.
Mais est-ce bien notre mission d'enseignants ?
Voilà comment, peu à peu, ajouté à tout le reste (bivalence, orientation, affectations de TZR en CDI voire en surveillance), on transforme notre métier d'enseignants. En tout cas pour moi c'est clair, je n'ai pas passé le capes pour faire cela, et la mission de l'école doit rester avant tout, l'enseignement, et pas le substitut de la famille ; d'ailleurs, je rappelle que ce dispositif, initié par Sarkozy pendant la campagne présidentielle, avait pour but explicite de mettre fin aux "orphelins de 16h"... tout est dit !


Dernière édition par neo le Mar 25 Aoû 2009 - 17:01, édité 1 fois

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par MS le Mar 25 Aoû 2009 - 16:59

Pas de problème néo, je vois tout à fait la raison de ta résistance et je la comprends très bien, néanmoins, dans mon collège les choses ne se sont pas passées ainsi et je n'ai pas eu l'impression de me substituer aux familles, la plupart des parents ne sont pas enseignants et sont très démunis face aux difficultés de leurs enfants, j'ai même eu une élève dont la mère, médecin, ne sachant pas par quel bout prendre la GR, faisait réviser n'importe quoi à sa fille.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Nestya le Mar 25 Aoû 2009 - 17:03

Tu sais, neo, j'admire vraiment tes prises de position. Jusqu'à présent, j'ai toujours refusé les HS et l'accompagnement educatif (sauf la 1ère année où mon CDE m'a fait croire que j'étais obligée d'en faire car j'étais en sous service furieux ). Cette année encore, j'ai refusé toutes les HS m'attirant l'animosité de mes collègues obligées (enfin elles se sont crues obligées) de se partager les HS alors qu'elles n'en voulaient pas. Mais j'en ai marre d'être toujours très juste à la fin du mois, de ne pas pouvoir partir en vacances. Alors tant pis, je vais peut être me résoudre à faire de l'accompagnement educatif même si ça ne m'enchante pas.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par cristal le Mar 25 Aoû 2009 - 18:54

[quote="neo"][ je rappelle que ce dispositif, initié par Sarkozy pendant la campagne présidentielle, avait pour but explicite de mettre fin aux "orphelins de 16h"... tout est dit !

D'où, dans mon collège, un atelier "théâtre" de 17 à 18 h.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Aëmiel le Mar 25 Aoû 2009 - 19:13

Assez d'accord avec néo. Si on veut aider les élèves, qu'on nous redonne des heures postes, et pas ces fichus horaires plancher. D'autant plus que je suis prof de lettres, pas animatrice.
Après, je me pose toujours la question : rester campée sur mes positions, avoir ma conscience pour et regarder mes élèves couler, ou fermer les yeux sur mes convictions et les aider (ce que je comprends tout à fait qu'on soit tenté de faire, je ne porte aucun jugement sur ceux qui font de l'acc éduc).
Pour le moment, je me refuse à plier, mais ... Neutral


Dernière édition par sérafina le Mar 25 Aoû 2009 - 19:50, édité 1 fois

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par MS le Mar 25 Aoû 2009 - 19:18

Et oui Sérafina, c'est bien le problème, cette année, j'ai pu aider certains élèves lors des séances d'aide aux devoirs en reprenant certains points alors que pendant les cours, je n'avais pas le temps. C'est cela qui me semble le plus important.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Ornella le Mar 25 Aoû 2009 - 19:18

@Cilou a écrit:alors quelques pistes:
-pour l'aide aux devoirs, c'était d'abord du volontariat: chaque parent a reçu une fiche descriptive et un formulaire d'inscription...après, libre à nous (PP en particulier) de proposer d'y inscrire un élève que l'on sent en difficulté en cours d'année...Ce n'est pas obligatoire toute l'année, certains venaient ponctuellement ou d'autres s'y sont tenus tout au long de l'année. Pour ma part, j'avais des 6è en aide aux devoirs, grand maxi une douzaine (mais à peu près 5ou 6 de 5 à 6h..)
-pour le club théâtre: on a déjà un atelier théâtre mais qui a lieu de 5 à 7, et surtout ouvert ux "grands" (4 et 3è essentiellement)...l'idée est donc partie de ce que certains "petits" se sont plaints de ne pas pouvoir y participer...puis on avait, en atelier, 13 élèves de 3è donc qui partaient à la fin de l'année...donc on a créé une "pépinière" avec les plus petits qui nous permettra cette année d'avoir suffisamment d'élèves en atelier...on a davantage travailler sur l'expression corporelle en club, d'abord partis sur les 4 éléments, on a finalement fait un travail sur "l'eau dans tous ses états"...et au spectacle de fin d'année, ça ne faisait pas du tout doublon avec l'atelier qui, lui, présentait une pièce mise en scène avec une comédienne.
On avait décidé avec la collègue qui le faisait avec moi de ne faire le club que cette année (pour "recruter" en qq sorte pr l'atelier) mais devant l'engouement et le travail réalisé, on va remettre ça cette année!
Voilà! j'espère avoir répondu à tes questions!

oui oui, merci beaucoup ! Very Happy

Ornella
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Nestya le Mar 25 Aoû 2009 - 19:18

Tiens, d'ailleurs, je me pose une question: si mes collègues n'avaient pas craqué et avaient refusé les HS, que ce serait-il passé? Il y aurait eu une classe sans prof? on aurait appelé un TZR ou un vacataire pour cette classe?

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Dwarf le Mar 25 Aoû 2009 - 19:26

@MS a écrit:Et oui Sérafina, c'est bien le problème, cette année, j'ai pu aider certains élèves lors des séances d'aide aux devoirs en reprenant certains points alors que pendant les cours, je n'avais pas le temps. C'est cela qui me semble le plus important.

Idem.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Cilou le Mar 25 Aoû 2009 - 19:29

+ 1!

Cilou
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Aëmiel le Mar 25 Aoû 2009 - 19:51

C'est bien pour ça que je ne juge pas. Parce que la situation est ambiguë.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Passerose le Mar 25 Aoû 2009 - 19:52

Idem pour moi : c'est du travail, pas de la distraction.

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Aëmiel le Mar 25 Aoû 2009 - 19:56

Ceci dit, après, qu'on ne vienne pas râler si nous passons aux 35h en établissement.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par neo le Mar 25 Aoû 2009 - 19:56

@Nestya a écrit:Tiens, d'ailleurs, je me pose une question: si mes collègues n'avaient pas craqué et avaient refusé les HS, que ce serait-il passé? Il y aurait eu une classe sans prof? on aurait appelé un TZR ou un vacataire pour cette classe?
Oui, si tous les collègues de la discipline refusent d'avoir plus d'une HSA et s'il reste des heures à répartir, si on ne cède pas, on peut se retrouver avec des classes théoriquement sans prof, et là, le rectorat est bien obligé de débloquer au dernier moment un BMP (donc des heures sup sont transformées en heures-postes : TZR, stagiaire, vacataire...). D'ailleurs, si le rectorat refusait jusqu'au bout, les parents bougeraient sans doute très vite !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par Aëmiel le Mar 25 Aoû 2009 - 19:58

D'ailleurs, toute l'astuce est de prévenir les parents avant d'en arriver là : ils montent très bien au créneau quand l'avenir de leurs enfants est en jeu, et font bouger les choses avec bien davantage d'efficacité que nous.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire en accompagnement educatif?

Message par neo le Mar 25 Aoû 2009 - 20:09

Oui, chez nous, les parents d'élèves élus au CA nous suivent à fond, et nous sommes en contact très régulier. Ils signent avec nous la plupart des motions que nous déposons, et ont aussi refusé de voter pour la répartition de la DHG en expliquant qu'elle contenait trop d'HSA (10 pour tout le collège, mais quand même trop), même si le principal a réussi juste avant le CA à obtenir la transformation de 6 HSA en heures-postes, suite à une AG où nous nous préparions à voter à l'unanimité contre la répartition de la DHG. Au final, cette transformation de 6 HSA a d'ailleurs permis d'éviter deux compléments de service et d'intégrer aux emplois du temps des 3ème une heure spécifique de préparation au brevet en français, elle-même intégrée au service des enseignants, qui avaient averti qu'ils refuseraient de le faire en heures sup.
Comme quoi, ça peut servir de se battre un peu !
Sinon, les parents d'élèves élus au CA sont également opposés à l'accompagnement éducatif, et leur principal argument (que je partage) est le fait que cela consiste à traiter la difficulté scolaire hors du temps scolaire, en laissant de côté les élèves qui ne sont pas motivés et qui donc ne viendront pas, et le fait que cela soit financé en réduisant les DHG et en supprimant des postes, donc en dégradant les conditions d'enseignement et d'apprentissage pour tous.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum