Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
RogerMartin
Empereur

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par RogerMartin le Mer 12 Sep 2018 - 17:09
Oui, FoP est un cas très inquiétant de latinisme précoce. Enfin, elle va sur ses treize ans maintenant, non ?
avatar
ipomee
Doyen

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par ipomee le Mer 12 Sep 2018 - 17:36
De nos jours, 13 ans, c'est l'adolescence attardée (zut, encore un accord de fait, je ne sais comment m'amender).



Dernière édition par ipomee le Mer 12 Sep 2018 - 17:46, édité 3 fois
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par JPhMM le Mer 12 Sep 2018 - 17:38
@ipomee a écrit:Personne n'a dit que le latin devait être inclusif.

Aussi je m'insurge contre ces nouveautés.

Tout le monde sait que le latin est affaire de dinosaures.

D'ailleurs parle-t-on du genre ou du sexe des dinosaures : tyranna regina, diplodoca etc.
Le deinonychus me semble plus grec que latin, malgré les apparences. Mais je ne suis pas spécialiste...

abi

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
ipomee
Doyen

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par ipomee le Mer 12 Sep 2018 - 17:47

Oui, c'est un peu un hybride. C'est du grec (terribles griffes) mais avec une finale latine, comme le veut la classification des espèces.

Tyrannosaurus rex (Grec à finale latine + latin) c'est encore hybride.

Mais je te ferais remarquer que dans le Cyrano de Rostand, l'hippocampéléphantocamelos est à finale grecque).

Donc, en ce qui concerne l'accord, on ne saurait jurer de rien.
avatar
Olympias
Prophète

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Olympias le Mer 12 Sep 2018 - 22:51
Les blagues belges les plus courtes sont les meilleures.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par JPhMM le Mer 12 Sep 2018 - 23:12
@Olympias a écrit:Les blagues belges les plus courtes sont les meilleures.
meilleurs.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par pseudo-intello le Jeu 13 Sep 2018 - 0:01
Je viens d'écouter France Culture.

Heureusement qu'il y a Bentolila.
Les deux pro-"réforme", sont navrants. Surtout quand ils parlent de temps perdu à enseigner la règle, et de discrimination sociale.

Alors que leur coup des "80 heures" perdues à enseigner la règle, ça ne tient pas. La règle est d'une simplicité enfantine. Les problèmes qui allongent le temps de sa transmission aux élèves sont ailleurs :
- ça oblige à faire un raisonnement en deux étapes, et les élèves ne savent plus raisonner
- ça requiert de savoir identifier un auxiliaire, un sujet et un COD, et nos élèves ne savent plus le faire, alors que, les PE me corrigeront si je me trompe, mais on est dans des notions de CE2 en moyenne

La règle du participe passé est honnie des "progressistes" parce que les cafouillages d'application mettent en lumière la faillite de leurs lubies pédagogiques : nos élèves sont à la ramasse, point, et avec les participes passés, ça se voit particulièrement. Alors jetons le thermomètre aux oubliettes, et le problème est réglé.

En plus, ces vieux bourges sont hypocrites, parce que personne ici n'est dupe : leurs petits-enfants sauront accorder un participe passé comme nous, et seront de ce fait identifiés comme personnes bien nées. La simplification, ce sera pour le tout venant.


Dernière édition par pseudo-intello le Jeu 13 Sep 2018 - 0:26, édité 1 fois
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Kimberlite le Jeu 13 Sep 2018 - 0:23
Personnellement, j'ai failli m'étrangler en écoutant sur France Info (ou Inter) un "spécialiste de la pédagogie" suisse (d'ailleurs, à son accent, il pourrait bien être un exilé français) commencer à cracher sur l'horrible système français: l'horreur du retour à la semaine de 4 jours, les vacances, les élèves trop stressés à cause des notes, à qui on devrait plus apprendre à travailler par eux-même plutôt que de subir les explications des profs, etc... la totale quoi, et il a terminé en beauté en réagissant à un propos de la journaliste qui lui parlait de fondamentaux pourtant enseignés de longues heures en France que "tout dépend de ce qu'on appelle fondamentaux", et ce monsieur a prix l'exemple des accords avec le verbe avoir pour assurer qu'en fait ça n'avait aucun intérêt d'y passer du temps et qu'il fallait réformer les règles du français, langue bien trop compliquée (la façon dont c'était exprimé était encore pire, mais je ne retrouve pas cette intervention sur le site). Je ne comprends pas comment des journalistes peuvent oser donner la parole à de pareils marioles...

Un peu HS...:
C'est encore plus rageant quand on connaît un peu le système d'éducation suisse, avec l'évacuation rapide du système des élèves ayant des problèmes (pratique pour les résultats PISA!), le faible niveau de culture, le très faible niveau scientifique.... En gros, la Suisse forme en masse du "bon travailleur docile, qui sait juste ce dont on a besoin pour faire tourner l'économie", ses universités sont délaissées par les helvètes eux-même qui préfèrent nettement aller rapidement bosser... mais les suisses pleurnichent (rancœur bien attisée par l'extrême droite) qu'on prenne dans certains emplois qualifiés en priorité des étranger par rapport aux suisses.

_________________
Spoiler:
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Zagara le Jeu 13 Sep 2018 - 7:18
Oui il est nécessaire de simplifier cette horrible langue qui est porteuse d'inégalités et de discriminations : je propose de reconstruire notre langue pour la fonder sur l'interchangeabilité des parties du discours et la régularité (aucune exception autorisée), puis de diviser son vocabulaire en 3 groupes de mots.

Le groupe A regrouperait les 500 mots utiles à la vie quotidienne (boire, manger, obéir... pardon boirer, manger, obéirer, puisqu'on régularise la langue en étendant le 1er groupe), ce serait le seul vocabulaire enseigné jusqu'au collège, fin de la scolarité obligatoire. Pour gagner de la place, on supprimerait chaque mot inverse inutile. Par exemple, puisqu'on a "bon" dans notre vocabulaire, il est inutile d'enseigner "mauvais" puisqu'on peut dire "pas bon". De même, "excellent" est inutile, puisqu'on peut dire "super bon". Ou "bonbon", "plusbon", choix à débattre en commission mixte paritaire.

Le groupe B regrouperait tous les mots utiles à la compréhension du monde institutionnel et politique et serait uniquement enseigné au lycée général. Pour être cohérent avec l'étranger (notre modèle absolu et parfait), ce groupe serait peuplé d'anglicismes : manager, business plan (nouveau nom de "politique publique" ; raccourcis en "bizplan" pour ne pas perdre de temps), boss (nouveau nom de "président de la république"), etc.

Le groupe C serait composé de jargons techniques nécessaires pour construire un pont ou maintenir le réseau électrique, entre autres. Il ne serait enseigné que dans les écoles d'ingénieurs, seules institutions du supérieur qu'on conserverait avec l'ENA, puisqu'il est bien connu que tout ce qui n'est pas utile doit aller à la poubelle.

Bon il va falloir construire de grandes institutions pour faire advenir cette simplification bienveillante permettant d'abolir l'inégalité des chances face à la langue. Il va nous falloir refonder le MEN. D'ailleurs "Ministère de l'éducation nationale" c'est trop long, appelons-le Minéduc.

Demain je vous parlerai de ma politique de santé publique fondée sur la distribution gratuite de psychotropes et un programme de pré-sélection des fœtus.


Dernière édition par Zagara le Jeu 13 Sep 2018 - 7:24, édité 1 fois
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 13 Sep 2018 - 7:23
Oh la la Zagara, tu es tellement disruptive...

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Delia
Neoprof expérimenté

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Delia le Jeu 13 Sep 2018 - 10:47
Orwell va crier au plagiat !

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Fires of Pompeii le Jeu 13 Sep 2018 - 12:35
@RogerMartin a écrit:Oui, FoP est un cas très inquiétant de latinisme précoce. Enfin, elle va sur ses treize ans maintenant, non ?

On est absous, à  13 ans ? Je vais pouvoir latiniser en toute impunité  ? yesyes

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Oudemia le Jeu 13 Sep 2018 - 12:38
Zagara est en verve veneration
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Mathador le Jeu 13 Sep 2018 - 17:28
@Zagara a écrit:Le groupe A regrouperait les 500 mots utiles à la vie quotidienne (boire, manger, obéir... pardon boirer, manger, obéirer, puisqu'on régularise la langue en étendant le 1er groupe), ce serait le seul vocabulaire enseigné jusqu'au collège, fin de la scolarité obligatoire. Pour gagner de la place, on supprimerait chaque mot inverse inutile. Par exemple, puisqu'on a "bon" dans notre vocabulaire, il est inutile d'enseigner "mauvais" puisqu'on peut dire "pas bon". De même, "excellent" est inutile, puisqu'on peut dire "super bon". Ou "bonbon", "plusbon", choix à débattre en commission mixte paritaire.
Toi discours doublepluspasbon. Ça pasconstruirer bizplan minéduc. Économie Eurasie pascroîtrer à cause ça. Toi commettrer crimepensée.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer)
avatar
amelien
Niveau 6

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par amelien le Dim 7 Oct 2018 - 18:14
C'est un problème de pseudo-discrimination sociale ("grievance studies") entre ceux maîtrisant l'accord et ceux ne le maîtrisant pas, débouchant sur une réforme éducative, comme toujours.

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
Contenu sponsorisé

Re: Belgique : un nouvel accord pour le participe passé

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum