Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Kilmeny
Empereur

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Kilmeny le Lun 27 Mai 2019 - 19:18
Merci beaucoup pour vos réponses !
zigmag17
zigmag17
Habitué du forum

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par zigmag17 le Lun 27 Mai 2019 - 20:58
Jacq: je le prends exactement comme ça: allez, encore deux petites années à pouvoir aborder C. Levi-Strauss en classe, et Oedipe, et Freud, oui oui je tente et avec des mots simples ça passe bien en term bac pro et j'adore cette partie de leur programme.
Les horreurs pires Nigousse, en plus de celles que tu as citées, ça va être une déculturation induite par des horaires lilliputiens. L'horreur quoi, c'est ça!
Jacq
Jacq
Grand Maître

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Jacq le Mar 28 Mai 2019 - 21:38
Les pauvres, les classes  populaires, n'ont pas besoin d'éducation, ils votent mal, ils sentent sans doute mauvais.... Pour les électeurs en marche ils ne sont rien que des pions à bouger au fil des suppressions d'emplois. Ce n'est pas Macron, pourtant, qui s'indignait que telles ou telles ouvrières n'étaient pas capables de rédiger ?  En plus leurs parents votent peu, pas ou mal, donc cela n'a aucune importance. En plus comme ils ne regardent pas les médias officiels gagés par le pouvoir, quelle importance ? Moins ils seront cultivés, moins ils seront lettrés, plus ils seront exploitables... Et il paraît, d'après nos médias serviles, que Blanquer est une "caution de gauche" du gouvernement. En sortant d'une école de communication, et pas de journalisme, nous pourrions espérer que nos journalistes aient les capacités pour dénoncer les mensonges proférés par l'Etat. Mais bon, après tout, cela ne les concerne pas, eux, directement. Donc ce n'est pas grave.


Dernière édition par Jacq le Mer 29 Mai 2019 - 6:48, édité 1 fois
avatar
Cath
Bon génie

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Cath le Mar 28 Mai 2019 - 23:02
Je ne tiendrai pas 10 ans et plus avec ça.
JEMS
JEMS
Modérateur

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par JEMS le Mar 4 Juin 2019 - 5:12
Petite vidéo d'un inspecteur de l'enseignement technique sur la réforme...
Rien de nouveau mais à contre-courant du discours institutionnel.

JEMS
JEMS
Modérateur

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par JEMS le Mar 4 Juin 2019 - 6:09
Article paru hier dans les échos.

Lycées professionnels : la baisse du nombre d'heures de cours au coeur des inquiétudes
Plusieurs syndicats de l'enseignement professionnel appellent à la grève de la surveillance et de la correction des examens - bac, BEP et CAP - dès ce lundi. Ils protestent contre la réforme qui entrera en vigueur en septembre, avec la baisse du volume d'heures des élèves. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, assure que le bac se passera « de façon normale » malgré ce mouvement.

La suite : https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/lycees-professionnels-la-baisse-du-nombre-dheures-de-cours-au-coeur-des-inquietudes-1025922
Dame Tartine
Dame Tartine
Habitué du forum

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Dame Tartine le Mer 5 Juin 2019 - 7:21
Ce matin je dois m'infuser 3 h de réunion pour cette réforme de m.... et 8 jours pleins seront aussi dévolus à ça fin juin / début juillet. J'en suis malade d'avance. Quand j'essaie de motiver les collègues pour faire la grève des examens, ils acquiescent en ce qui concerne le constat (nocivité de cette réforme, réforme du statut, des retraites...) mais on ne les sent pas près à faire quoique ce soit. L'une de mes collègues m'a même sorti, incrédule, "mais on a un statut, j'ai passé un concours !". Je lui ai répondu que le pouvoir s'en carrait de son statut et de son concours. J'ai ai marre.
De plus, les corrections du brevet se profilent le 11 et pas de préavis de grève. Il y a un silence assourdissant de la part des syndicats LP. Tout cela me dégoute profondément. Ce que Macron et sa clique font de notre école et de notre pays me révulse et me révolte davantage de jour en jour.

_________________
Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 964035751
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Verdurette le Mer 5 Juin 2019 - 7:28
Sans vouloir  défendre "Macron et sa clique", c'est tout de même un peu abusif de mettre la totalité de la déliquescence de l'enseignement sur leur dos.  Le travail  de sape a commencé alors que Macron était  à peine né, et tous les gouvernements les uns après les autres s'y sont collés, trois parmi les pires étant de gauche : Jospin, Allègre et NVB.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Jacq le Mer 5 Juin 2019 - 8:08
@JEMS a écrit:Article paru hier dans les échos.

Lycées professionnels : la baisse du nombre d'heures de cours au coeur des inquiétudes
Plusieurs syndicats de l'enseignement professionnel appellent à la grève de la surveillance et de la correction des examens - bac, BEP et CAP - dès ce lundi. Ils protestent contre la réforme qui entrera en vigueur en septembre, avec la baisse du volume d'heures des élèves. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, assure que le bac se passera « de façon normale » malgré ce mouvement.

La suite : https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/lycees-professionnels-la-baisse-du-nombre-dheures-de-cours-au-coeur-des-inquietudes-1025922

« Sortons de l'absurdie et de la vision quantitative ! a lancé le ministre de l'Education, devant le Sénat. La réalité est que les élèves décrochent parce qu'ils ne se passionnent pas pour la matière. » Jean-Michel Blanquer défend la « co-intervention » comme nouvelle approche pédagogique. Elle existe déjà, mais elle sera imposée, regrettent les opposants à la réforme. Elle va conduire les professeurs de français et de mathématiques à organiser, chacun, une partie de leurs cours avec l'enseignant de la matière professionnelle."

Exactement les éléments de langage du ministre ressortis par le perroquet qui est venu nous faire la leçon au lycée.
Ensuite les élèves ne décrochent pas à cause du français ou de l'histoire géo, ils décrochent lorsque la section ne leur convient pas et ils décrochent tout court. Mais en général ils décrochent en matières professionnelle. Et ensuite, quelle serait cette logique de dire que si des élèves sont moins intéressés par une matière on supprime (ou réduit jusqu'au ridicule) ladite matière. C'est justement parce qu'une matière a un horaire conséquent qu'elle prend de l'importance et permet d'avoir un enseignant qui ayant, de par son contenu, un intérêt pour l'élève. Avec des horaires indigents on ne peut rien développer et pour l'élève cela n'a plus aucun sens.
Mais en gros c'est ce que nous a indiqué l'inspecteur venu chez nous : ils s'ennuient en cours alors vous allez être revalorisez en faisant de la co-animation ou du chef d'oeuvre ainsi vous aurez toute votre place (avec moins d'heures bien sûr, car en réalité c'est uniquement le quantitatif à la baisse qui intéresse Blanquer, il faut bien les prendre quelques parts les postes pour le primaire) !
Jacq
Jacq
Grand Maître

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Jacq le Mer 5 Juin 2019 - 8:26
@JEMS a écrit:Article paru hier dans les échos.

[...]

La suite : https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/lycees-professionnels-la-baisse-du-nombre-dheures-de-cours-au-coeur-des-inquietudes-1025922

Relevons hypocrisie sans borne des arguments du ministre :
"Il n'y a « pas d'unanimité des professeurs » contre la réforme, s'est défendu Jean-Michel Blanquer au Sénat, se prévalant même du soutien de FO, principal syndicat de l'enseignement professionnel. « On ne soutient pas cette réforme dans son intégralité, rectifie Alain-Romain Nitkowski, secrétaire national du SNETAA-FO".
FO est contre et seul le SNETAA (avec bien sûr l'UNSA et le SGEN, mais cela ça n'étonne personne) soutenait vaguement avant de ne plus soutenir. Qu'il vienne rencontrer des enseignants non sélectionnés. Dans mon établissement personne ne soutient la réforme.
Quand il est venu dans un établissement de mon secteur il a fallu qu'il rentre par la porte de derrière pendant que l'on déployait une armée d'uniformes bleus prêt à gazer tout le monde devant l'établissement. C'est du soutien cela  ? Les collègues de CFA et du privé, rencontrés durant les correction ou les formations sont tout autant atterrés que nous, initial ou pas. Enfin il répète à qui veut l'entendre que les enseignants le soutiennent alors que les sondages effectués démontrent exactement l'inverse (6% de soutien de son action je crois).

"La baisse du volume horaire ? « Ce n'est pas gênant, assure-t-il. Ce n'est pas évident de faire cours le vendredi soir de 17 à 18 heures, et c'est une manière de revoir la pédagogie. " Argument totalement absurde. On peut aussi supprimer tous les cours, ce sera moins fatiguant.

"C'est ce qui se passe dans l'enseignement agricole, qui ne s'en porte pas plus mal. » Les élèves auront « moins d'heures, mais plus de dédoublements de classe », " Sauf qu'il n'y aura pas plus de dédoublements, le volume complémentaire augmente un peu, mais la baisse est tellement forte ailleurs. En plus rappelons que nous allons devoir faire de l'accompagnement personnalisé en classe entière ! La co-animation en  classe entière. Le Chef-d'oeuvre, en  classe entière ! Monsieur Blanquer est un  menteur, point final.

"Il appelle toutefois le ministère à mieux informer les enseignants. "
C'est sûr, nous sommes idiots, il faut nous informer, sauf que Monsieur Blanquer confond information et propagande mensongère qui peut fonctionner avec les journalistes mais pas,  mais  idiots que nous sommes nous le ne sommes pas totalement non plus.

« Les inspecteurs de l'Education nationale n'arrivent pas à répondre aux questions ! déplore aussi Sigrid Girardin, secrétaire générale du SNUEP-FSU. "
C'est simple, les éléments de langage du ministère sont tellement stupides qu'ils ne tiennent pas, les informations,  ils n'ont pas le droit de les donner  puisque leur statut leur  impose d'être de bons petits soldats.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Jacq le Mer 5 Juin 2019 - 8:52
@Verdurette a écrit:Sans vouloir  défendre "Macron et sa clique", c'est tout de même un peu abusif de mettre la totalité de la déliquescence de l'enseignement sur leur dos.  Le travail  de sape a commencé alors que Macron était  à peine né, et tous les gouvernements les uns après les autres s'y sont collés, trois parmi les pires étant de gauche : Jospin, Allègre et NVB.

Le bac professionnel, même s'il était en gestation dans les esprits sous Giscard, a été mis en place en 1985 sous Chevènement, soutenu plus tard par Mélenchon sous Jospin (1er ministre alors), même si Mélenchon semble avoir oublié qu'il avait été sous-secrétaire d'Etat de l'Enseignement pro. Il a été conçu avec une réelle volonté d'avoir un enseignement général avec des horaires conséquents justement parce qu'il concerne des classes populaires. Nous avons là clairement une pensée "de gauche". L'un des exemples est l'enseignement des arts, certes appliqués, qui est obligatoire, contrairement au secondaire classique où il n'est qu'optionnel. Alors après on peut critiquer qu'ait été supprimé l'orientation vers du pré-professionnel dès la sortie de la 5e (donc le collège unique), mais ce n'est pas le problème principal et notons que, la droite, qui le critique le plus souvent cela se garde bien de revenir dessus en intensifiant les classes de type 3DP, 3PP et sa nouvelle mouture (l'objectif n'étant pas, contrairement à ce qu'affirme le "qualitatif" mais bien le "quantitatif" mais à la baisse). On peut le critiquer mais on ne peut enlever que le bac pro et le LP sont mis en place plutôt avec un souçi "de gauche" d'allier professionnel et culture générale.

La droite au pouvoir depuis Sarko s'escrime avec efficacité à détruire cet édifice. Le Bac pro trois ans, qui n'a pas que des défauts (principale qualité : enseignement obligatoire de la LV2 pour les sections non industrielles). Déjà sous Chirac les heures ont commencé à baisser, sous Sarko on diminue déjà les heures de l'enseignement général. Pour ceux, surtout à droite, qui reprochent les 80% d'une classe au niveau bac de Chevènement (rappelons que c'était "au niveau bac" et pas "avec le bac", ce qui change tout) et de la gauche, la politique menée ensuite est pire, par la gauche, mais par la droite (voir le post d'un autre Néo sur les statistiques des mentions aux examens) fait que la politique du chiffre (Sarko, donc Chatel, donc Blanquer) amène avec le bac pro trois ans (Sarko-Chatel-BLANQUER) à ce qu'obtiennent le bac des élèves n'ayant qu 'à peine le niveau BEP (voire même pas le niveau BEP). Effondrement du niveau.

Vous NVB nous avons eu la paix, elle était occupée au primaire (même si ce n'est pas sa réforme) et au collège.

Retour de la droite, sans Sarko, mais avec Macron et Blanquer, qui a les mains libres sur ce coup et c'est le flingage en règle de ce qu'il reste d'enseignement général. On retrouve la mentalité de droite, désolé de le dire : à quoi sert-il à un ouvrier de savoir que le débarquement c'est le 6 juin 1944 ?

Oui concernant l'enseignement pro il y a une réelle différence entre la droite, à laquelle appartiennent Macron et Blanquer, et celle de gauche. Le problème étant qu'il n'y a plus de gauche en France ou alors celle des bobos type EELV (qui seraient bien capables de mener une telle politique en LP), UNSA, SGEN-CFDT et SNETAA, qui ne connaissent rien à la réalité de l'enseignement professionnel. Enfin le délire macronien et blanquérien concernant l'enseignement professionnel se voit avec leur obsession dans les médias et même dans les programmes (il suffit de voir ce qu'on nous case dans le programme d'histoire où il faudrait que les élèves puissent raconter le tour de France d'un compagnon... quel intérêt en histoire ? qu'on leur apprennent les révolutions industrielle, pas une vision digne de Vichy !) sur le compagnonnage qui n'a rien à voir avec l'enseignement professionnel de masse. Nous sommes dans une politique purement réactionnaire, méprisante pour les élèves, pour les futures classes sociales laborieuses, pour les enseignants, leur enseignement et leur engagement qui applique sous couvert de modernisme une réalité digne des années 50. Blanquer et son excuse bidon monsieur Marcon ne connaissent rien à l'enseignement professionnel mais par contre, de par sa carrière de technocrate (il n'a, je le rappelle jamais enseigné à des élèves), Blanquer sait très bien ou taper le plus fort sans que cela n'émeuve une population abêtie et des journalistes qui ne font plus le métier. Vous ajoutez à cela une armée à ses ordres qui ne moufte pas et ment à sa place, et le tour est joué.
avatar
nigousse
Niveau 10

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par nigousse le Mer 5 Juin 2019 - 9:18
Jacq , je t'approuve à 2000%, rien à ajouter; j'ai eu droit à la "journée de formation" avec les inspecteurs de lettres-histoire, quelques interventions syndicales pour pousser un coup de gueule mais dans l'ensemble personne n'a moufté, de bons petits soldats!! L'inspecteur a quand même lancé un petit tacle à la réforme en indiquant que clairement qu' il y avait des choix politiques, il a dit textuellement " quand on a d'un côté 22h de français et 72h d'EPS ( en CAP), il y a clairement un choix politique", ambiance...Une collègue de maths a eu comme son de cloche de son inspecteur qu'on avait échappé au pire car le projet initial était la suppression pure et simple de l'enseignement général! Ce qui, à mon sens sera le prochaine étape. Je pense que les enseignants de pro vont bien vite se lasser des nouveaux gadgets ( co-intervention, chef d’œuvre..) et qu'ils disparaitront dans les 5 ans ( voir les PPCP) et que là ,on en profitera pour sabrer entièrement l'enseignement général, il restera peut-être une petite heure de français fonctionnel et un petit peu de catéchisme ( EMC) et nage!e crala boucle sera bouclée! Personnellement, je prépare ma fuite, hors de question de participer à ce carnage!
avatar
macassa
Niveau 7

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par macassa le Mer 5 Juin 2019 - 11:03
Bonjour à tous,
hier je suis à mon lycée, je suis à la salle des profs et je parle à des collègues de lycée pro sur toutes les réformes qui nous tombent dessus ( réforme de la voie pro/ réforme de la fonction publique/ réunionites sur cette maudite réforme/ possibilités pour les entreprise de créer leurs prores CFA, certifications et formations..) bref j'essaie de les faire réagir comme quoi le lycée pro public est entrain de mourir...rien...aucune réaction...je n'en peux plus de leus passivités !!


Dans ma SEP, Il est vrai qu'une majorité de prof sont précaires ( contractuels ou stagiaires) mais de là ne plus réagir, à ne pas voir la gravité de la situation, la fin programmée de la formation professionnelle publique, la volonté affichée du gouvernement de faire partir les titulaires pour les remplacer par des formateurs-contractuels payés au rabais et évalués par le CDE-manager en fin d'année, l'avenir avec des pseudos formations pour des jeunes inemployables et illétrés !!!

On va être condamnés à faire de la co-garderie, trouver des projets avec activités ludiques et bienveillantes pour pas que nos élèves s'ennuient...au secours !!!

Comme les formations à venir ne seront pas des chef d'oeuvres, les sections fermeront petit à petit, nos postes seront supprimés...

j'en veux beaucoup aux syndicats qui n'ont pas su s'entendre...diviser pour mieux régner...toutes les réformes sont passées comme une lettre à la poste..

je suis très en colère car on fait tout pour nous dégoûter et nous obliger à partir....Comme je ne suis pas d'une nature passive, je me prépare petit à petit à tourner la page de l'éducation nationale
avatar
Cath
Bon génie

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Cath le Mer 5 Juin 2019 - 14:02
Je partage tout ce qui a été écrit au-dessus.
Cette réforme, c'est la mort de nos disciplines et la mort de notre métier. Dans le plus grand silence.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par Jacq le Mer 5 Juin 2019 - 14:47
@Cath a écrit:Je partage tout ce qui a été écrit au-dessus.
Cette réforme, c'est la mort de nos disciplines et la mort de notre métier. Dans le plus grand silence.

Et la mort du déjà faible niveau culturel de nos élèves et de leur formation générale.
Pour rappel, citons le petit grimpion de l'époque concernant les licenciées de Gad :
"En prenant l'exemple de ces salariées, « une majorité de femmes », « pour beaucoup illettrées » et à qui on ne peut pas demander « d'aller travailler à 50 ou 60 kilomètres », faute de permis de conduire, le ministre souhaitait expliquer les choix politiques du gouvernement confronté au chômage de masse : pas « des grandes réformes » mais des « petits déverrouillages »." (source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2014/09/17/macron-s-excuse-pour-ses-propos-sur-les-illettrees-de-gad_4489071_823448.html )  et ensuite : « Je ne m'en excuserai jamais assez », a-t-il continué."

Il est certain qu'avec la co-animation nous allons "produire" autre chose que des illettrés. Le mépris de classe dans toute sa splendeur, incarnée par Blanquer qui déclare que le décrochement c'est dû aux matières générales qu'il faut donc supprimer, au nombre d'heures de cours, qu'il faut supprimer. L'hypocrisie et le mépris portés au plus haut point par ces technocrates sans rapport à la réalité populaire et laborieuse de nos élèves, dont les mots et les maux sont portés par une armée servile (et je ne parlais pas des collègues) qui ne bronche pas d'un millimètre pour défendre la formation des élèves qu'ils devraient avoir à cœur de défendre, eux et leurs intérêts. Le mépris social, le fait que nos élèves seraient trop bêtes pour apprendre ou même se cultiver un minimum, que nous enseignants nous sommes incapables de les intéresser, qu'ils ne méritent pas d'être intéressés à autre chose que du fonctionnel qui n'apporte rien, voilà ce qui résume la politique de Monsieur Blanquer, lui la supposée "conscience de gauche" du gouvernement... En le voyant et en l'écoutant j'en arrive même à apprécier Darcos ou Luc Chatel (Chatel n'y connaissait rien, cela lui fait une excuse, Blanquer non !).

Il me reste deux années à enseigner réellement, le temps que mes secondes arrivent en terminale et qu'ensuite il ne reste qu'une bouillie infecte de faux enseignements. Mais ce n'est pas grave, les pauvres, ça ne vote pas ou mal selon la morale civique de nos fossoyeurs des valeurs de la République.
avatar
nigousse
Niveau 10

Mise en œuvre réforme voie pro - Page 2 Empty Re: Mise en œuvre réforme voie pro

par nigousse le Mer 5 Juin 2019 - 14:57
Mais on continuera à servir la bouillie de l'EMC, histoire d'en faire de "bons citoyens" version LAREM!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum