Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lilypims
Grand sage

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 14:29
Et autre chose, donner les mots à recopier en dictée, ce n'est pas punir mais corriger.
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 14:31
@Amaliah a écrit:Tu as déjà souvent eu l'occasion d'écrire "chevau-léger"? C'est ce qu'on appelle de la mauvaise foi.
"maitresse" sans l'accent laisse penser que celui qui écrit ne maîtrise pas l'orthographe courante.

Pourquoi de la mauvaise foi. Non, j'aimerais une réponse claire. Quelle punition?

avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par doubledecker le Lun 10 Déc 2012 - 14:32
@ Igniatius : non, non, non, je ne glisserai pas sur cette pente! ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit...le travail je connais et mes élèves aussi croyez-le bien (ou pas d'ailleurs, ce n'est pas si important Laughing )
allez, je ne pollue plus ce fil avec mes interventions Wink

@Lilypims : je suis d'accord sur la distintion correction / punition mais comment faire dans le cas de ce mot qui visiblement peut avoir deux orthographes différentes?


Dernière édition par doubledecker le Lun 10 Déc 2012 - 14:34, édité 1 fois (Raison : j'arrive pô à me souvenir de l'orthographe des pseudo...m'en vais les recopier de suite :))

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Condorcet le Lun 10 Déc 2012 - 14:35
@philann a écrit:
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@Celeborn a écrit:L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable. Les professeurs qui enseignent ces recommandations que personne n'applique depuis 20 ans contribuent en fait à agrandir la fracture sociale, comme aurait dit l'autre.

À ta place, je ferais faire la punition et j'enverrais un mot de remerciement à la maîtresse, qui a à cœur d'enseigner ce qu'il y a de mieux à ses élèves.

Celeborn + 1000 !!
Cette maîtresse lutte en agissant ainsi contre la barrière sociale à laquelle seront confrontés les élèves qui useront de cette réforme imbécile. (Pour le même motif, j'oblige mes élèves à respecter l'orthographe des mots et je tuerais les collègues qui trouvent que c'est toujours suffisant, et qu'il ne faut pas trop en demander)
Les inventeurs de cette réforme à la noix ont des enfants qui parlent et écrivent parfaitement français (ancienne orthographe, tu peux en être sûre)


On n'en sait strictement rien... Quels que soient les milieux sociaux et professionnels, l'orthographe est plus que fluctuante de nos jours. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela?

C'est tout simple, cette réforme a été voulue par Rocard sous Jospin comme ministre de l'éducation nationale. Elle fait partie d'une culture, non pas de gauche, mais socialiste que j'exècre et qui consiste à casser systématiquement le thermomètre plutôt que de soigner la fièvre. Au lieu de limiter les ségrégations sociales, on en efface les marqueurs. Cependant, cette politique a été menée par un gouvernement majoritairement rempli d'énarques et d'enseignants, ayant eux mêmes profité comme il se doit de l'élitisme républicain (ce qui est à leur honneur) mais en privant les autres. Je doute sincèrement que l'un d'eux ait des enfants ne maitrisant pas la langue française correctement, au moins au moment de passer les concours.


+ 1000.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Amaliah le Lun 10 Déc 2012 - 14:35
@krungthep a écrit:
@Amaliah a écrit:Tu as déjà souvent eu l'occasion d'écrire "chevau-léger"? C'est ce qu'on appelle de la mauvaise foi.
"maitresse" sans l'accent laisse penser que celui qui écrit ne maîtrise pas l'orthographe courante.

Pourquoi de la mauvaise foi. Non, j'aimerais une réponse claire. Quelle punition?


Je ne comprends pas ta question.
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 14:36
@doubledecker a écrit:@ Igniatus : non, non, non, je ne glisserai pas sur cette pente! ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit...le travail je connais et mes élèves aussi croyez-le bien (ou pas d'ailleurs, ce n'est pas si important Laughing )
allez, je ne pollue plus ce fil avec mes interventions Wink

@Lilypims : je suis d'accord sur la distintion correction / punition mais comment faire dans le cas de ce mot qui visiblement peut avoir deux orthographes différentes?

Ce que je dis plus haut: en discuter avec la maîtresse pour comprendre son choix. Ca n'empêche pas la gamine de connaître, si elle y tient tant que ça, les deux orthographes et de les pratiquer à la maison.


Dernière édition par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 14:39, édité 1 fois
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 14:38
Je viens de consulter la liste exacte des changements.

Vous punissez aussi pour "elle s'est laissé mourir" au lieu de "elle s'est laissée mourir"?

avatar
philann
Doyen

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par philann le Lun 10 Déc 2012 - 14:40
Qu'un enfant teste, cherche la limite, conteste ne me gène pas. Ce qui m'étonne, c'est qu'un enfant puisse s'attendre à ce que l'un de ses parents remettent en cause la décision de l'enseignant et faire autre chose que de doubler la punition.

J'ai eu cette discussion avec une mère d'élève en présence de sa fille en réu parents-profs en début d'année. La mère n'avait pas apprécié la punition de sa fille. Je lui ai dit clairement et devant ladite fille, qu''une punition non faite était doublée et qu'en aucun cas un mot des parents était une excuse recevable!! :Gné:

Respecter l'ancienne orthographe est peut-être du snobisme mais c'est aussi ce qui aidera grandement peut-être nos élèves à certains moments de leur vie! Ça me semble le seul critère de choix pertinent. Celui qui usera de l'orthographe non réformé sera mieux jugé que celui qui a une orthographe relâchée.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par doubledecker le Lun 10 Déc 2012 - 14:41
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:@ Igniatus : non, non, non, je ne glisserai pas sur cette pente! ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit...le travail je connais et mes élèves aussi croyez-le bien (ou pas d'ailleurs, ce n'est pas si important Laughing )
allez, je ne pollue plus ce fil avec mes interventions Wink

@Lilypims : je suis d'accord sur la distintion correction / punition mais comment faire dans le cas de ce mot qui visiblement peut avoir deux orthographes différentes?

Ce que je dis plus haut: en discuter avec la maîtresse pour comprendre son choix. Ca n'empêche pas la gamine de connaître, si elle y tient tant que ça, les deux orthographes et de les pratiquer à la maison.

oui, j'ai vu par la suite, nos messages se sont croisés mais je m'interroge (et c'est une vraie question, je n'ai aucune idée de la bonne réponse) juste sur le fond : comme ajupouet je me demande comment il peut y avoir "faute" d'orthographe si les deux sont acceptables.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 14:42
@philann a écrit:
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@Celeborn a écrit:L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable. Les professeurs qui enseignent ces recommandations que personne n'applique depuis 20 ans contribuent en fait à agrandir la fracture sociale, comme aurait dit l'autre.

À ta place, je ferais faire la punition et j'enverrais un mot de remerciement à la maîtresse, qui a à cœur d'enseigner ce qu'il y a de mieux à ses élèves.

Celeborn + 1000 !!
Cette maîtresse lutte en agissant ainsi contre la barrière sociale à laquelle seront confrontés les élèves qui useront de cette réforme imbécile. (Pour le même motif, j'oblige mes élèves à respecter l'orthographe des mots et je tuerais les collègues qui trouvent que c'est toujours suffisant, et qu'il ne faut pas trop en demander)
Les inventeurs de cette réforme à la noix ont des enfants qui parlent et écrivent parfaitement français (ancienne orthographe, tu peux en être sûre)


On n'en sait strictement rien... Quels que soient les milieux sociaux et professionnels, l'orthographe est plus que fluctuante de nos jours. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela?

C'est tout simple, cette réforme a été voulue par Rocard sous Jospin comme ministre de l'éducation nationale. Elle fait partie d'une culture, non pas de gauche, mais socialiste que j'exècre et qui consiste à casser systématiquement le thermomètre plutôt que de soigner la fièvre. Au lieu de limiter les ségrégations sociales, on en efface les marqueurs. Cependant, cette politique a été menée par un gouvernement majoritairement rempli d'énarques et d'enseignants, ayant eux mêmes profité comme il se doit de l'élitisme républicain (ce qui est à leur honneur) mais en privant les autres. Je doute sincèrement que l'un d'eux ait des enfants ne maitrisant pas la langue française correctement, au moins au moment de passer les concours.


Mais je vois que tu appliques la réforme en tous cas... pas très convaincante donc, ton argumentation.
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 14:46
@doubledecker a écrit:
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:@ Igniatus : non, non, non, je ne glisserai pas sur cette pente! ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit...le travail je connais et mes élèves aussi croyez-le bien (ou pas d'ailleurs, ce n'est pas si important Laughing )
allez, je ne pollue plus ce fil avec mes interventions Wink

@Lilypims : je suis d'accord sur la distintion correction / punition mais comment faire dans le cas de ce mot qui visiblement peut avoir deux orthographes différentes?

Ce que je dis plus haut: en discuter avec la maîtresse pour comprendre son choix. Ca n'empêche pas la gamine de connaître, si elle y tient tant que ça, les deux orthographes et de les pratiquer à la maison.

oui, j'ai vu par la suite, nos messages se sont croisés mais je m'interroge (et c'est une vraie question, je n'ai aucune idée de la bonne réponse) juste sur le fond : comme ajupouet je me demande comment il peut y avoir "faute" d'orthographe si les deux sont acceptables.

Parce que si la maîtresse leur enseigne le système de la langue, certaines rectifications orthographiques viennent tout bousiller et brouillent la compréhension dudit système. C'est surtout préjudiciable aux plus faibles. Et puis à partir du moment où la maîtresse dit "je fais cette leçon et j'évalue sur cette leçon", écrire autrement est une erreur, non?



EDIT: pour correction d'une faute d'orthographe. Smile Merci, Ajupouet.


Dernière édition par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 15:10, édité 2 fois
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 14:47
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@Celeborn a écrit:L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable. Les professeurs qui enseignent ces recommandations que personne n'applique depuis 20 ans contribuent en fait à agrandir la fracture sociale, comme aurait dit l'autre.

À ta place, je ferais faire la punition et j'enverrais un mot de remerciement à la maîtresse, qui a à cœur d'enseigner ce qu'il y a de mieux à ses élèves.

Celeborn + 1000 !!
Cette maîtresse lutte en agissant ainsi contre la barrière sociale à laquelle seront confrontés les élèves qui useront de cette réforme imbécile. (Pour le même motif, j'oblige mes élèves à respecter l'orthographe des mots et je tuerais les collègues qui trouvent que c'est toujours suffisant, et qu'il ne faut pas trop en demander)
Les inventeurs de cette réforme à la noix ont des enfants qui parlent et écrivent parfaitement français (ancienne orthographe, tu peux en être sûre)


On n'en sait strictement rien... Quels que soient les milieux sociaux et professionnels, l'orthographe est plus que fluctuante de nos jours. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela?

C'est tout simple, cette réforme a été voulue par Rocard sous Jospin comme ministre de l'éducation nationale. Elle fait partie d'une culture, non pas de gauche, mais socialiste que j'exècre et qui consiste à casser systématiquement le thermomètre plutôt que de soigner la fièvre. Au lieu de limiter les ségrégations sociales, on en efface les marqueurs. Cependant, cette politique a été menée par un gouvernement majoritairement rempli d'énarques et d'enseignants, ayant eux mêmes profité comme il se doit de l'élitisme républicain (ce qui est à leur honneur) mais en privant les autres. Je doute sincèrement que l'un d'eux ait des enfants ne maitrisant pas la langue française correctement, au moins au moment de passer les concours.


Mais je vois que tu appliques la réforme en tous cas... pas très convaincante donc, ton argumentation.

C'est un peu mesquin, ça. Non? Neutral
avatar
philann
Doyen

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par philann le Lun 10 Déc 2012 - 14:50
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@Celeborn a écrit:L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable. Les professeurs qui enseignent ces recommandations que personne n'applique depuis 20 ans contribuent en fait à agrandir la fracture sociale, comme aurait dit l'autre.

À ta place, je ferais faire la punition et j'enverrais un mot de remerciement à la maîtresse, qui a à cœur d'enseigner ce qu'il y a de mieux à ses élèves.

Celeborn + 1000 !!
Cette maîtresse lutte en agissant ainsi contre la barrière sociale à laquelle seront confrontés les élèves qui useront de cette réforme imbécile. (Pour le même motif, j'oblige mes élèves à respecter l'orthographe des mots et je tuerais les collègues qui trouvent que c'est toujours suffisant, et qu'il ne faut pas trop en demander)
Les inventeurs de cette réforme à la noix ont des enfants qui parlent et écrivent parfaitement français (ancienne orthographe, tu peux en être sûre)


On n'en sait strictement rien... Quels que soient les milieux sociaux et professionnels, l'orthographe est plus que fluctuante de nos jours. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela?

C'est tout simple, cette réforme a été voulue par Rocard sous Jospin comme ministre de l'éducation nationale. Elle fait partie d'une culture, non pas de gauche, mais socialiste que j'exècre et qui consiste à casser systématiquement le thermomètre plutôt que de soigner la fièvre. Au lieu de limiter les ségrégations sociales, on en efface les marqueurs. Cependant, cette politique a été menée par un gouvernement majoritairement rempli d'énarques et d'enseignants, ayant eux mêmes profité comme il se doit de l'élitisme républicain (ce qui est à leur honneur) mais en privant les autres. Je doute sincèrement que l'un d'eux ait des enfants ne maitrisant pas la langue française correctement, au moins au moment de passer les concours.


Mais je vois que tu appliques la réforme en tous cas... pas très convaincante donc, ton argumentation.

Cela se nomme une coquille, une faute, une erreur. Je ne prétends pas écrire parfaitement et comme tout le monde, je laisse passer des erreurs. Mais précisément, je ne nie pas le fait que ce sont des erreurs par rapport à une norme qui ne dépend pas de MA pratique.
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 14:50
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:@ Igniatus : non, non, non, je ne glisserai pas sur cette pente! ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit...le travail je connais et mes élèves aussi croyez-le bien (ou pas d'ailleurs, ce n'est pas si important Laughing )
allez, je ne pollue plus ce fil avec mes interventions Wink

@Lilypims : je suis d'accord sur la distintion correction / punition mais comment faire dans le cas de ce mot qui visiblement peut avoir deux orthographes différentes?

Ce que je dis plus haut: en discuter avec la maîtresse pour comprendre son choix. Ca n'empêche pas la gamine de connaître, si elle y tient tant que ça, les deux orthographes et de les pratiquer à la maison.

oui, j'ai vu par la suite, nos messages se sont croisés mais je m'interroge (et c'est une vraie question, je n'ai aucune idée de la bonne réponse) juste sur le fond : comme ajupouet je me demande comment il peut y avoir "faute" d'orthographe si les deux sont acceptables.

Parce que si la maîtresse leur enseigne le système de la langue, certaines rectifications orthographiques viennent tout bouziller et brouillent la compréhension dudit système. C'est surtout préjudiciable aux plus faibles. Et puis à partir du moment où la maîtresse dit "je fais cette leçon et j'évalue sur cette leçon", écrire autrement est une erreur, non?

Bah non.
Les instructions du BO disent clairement que la nouvelle orthographe est l'orthographe de référence, même si l'utilisation de l'ancienne orthographe est tolérée.
Et puis, des instits qui font des fautes d'orthographe systématiques, c'est plus fréquent qu'on ne le pense... alors l'argument selon lequel l'enfant ne doit pas contester l'adulte ... heu
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Ajupouet le Lun 10 Déc 2012 - 14:51
On dirait que j'ai lancé un beau pavé dans la mare.
Mais quand je lis que certains enseignants parlent de réforme imbécile, là affraid
Vous avez vraiment regardé de quoi il retourne? Quels mots sont concernés? En quoi cela abaisse t'il le niveau de ne plus écrire comme Jean de la Fontaine?
Tant qu'à faire, vous allez me dire que vous écrivez "veoir" et que vous faites apprendre des "poëmes"?
Moi aussi je tiens à ce que ma fille ait une orthographe correcte. Et franchement, boursouffler, ça me semble très logique et pas du tout imbécile.

Merci Krungthep, je pense qu'il y a effectivement une disposition légale et qu'il est bon de la respecter. On ne peut punir un enfant pour une faute qui n'en est pas une tout de même?






_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 14:53
@Ajupouet a écrit:On dirait que j'ai lancé un beau pavé dans la mare.
Mais quand je lis que certains enseignants parlent de réforme imbécile, là affraid
Vous avez vraiment regardé de quoi il retourne? Quels mots sont concernés? En quoi cela abaisse t'il le niveau de ne plus écrire comme Jean de la Fontaine?
Tant qu'à faire, vous allez me dire que vous écrivez "veoir" et que vous faites apprendre des "poëmes"?
Moi aussi je tiens à ce que ma fille ait une orthographe correcte. Et franchement, boursouffler, ça me semble très logique et pas du tout imbécile.

Merci Krungthep, je pense qu'il y a effectivement une disposition légale et qu'il est bon de la respecter. On ne peut punir un enfant pour une faute qui n'en est pas une tout de même?





Visiblement, pour ce qui est de pouvoir, on peut.
Mais ca me laisse coite et pantoise.


Dernière édition par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 14:55, édité 1 fois
avatar
philann
Doyen

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par philann le Lun 10 Déc 2012 - 14:54
Elle est plus qu'imbécile, elle est nocive!!! professeur furieux

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
Marcassin
Habitué du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Marcassin le Lun 10 Déc 2012 - 14:54
@krungthep a écrit:Je viens de consulter la liste exacte des changements.

Vous punissez aussi pour "elle s'est laissé mourir" au lieu de "elle s'est laissée mourir"

Si tu es obligé(e) de consulter, c'est quand même problématique pour un enseignant qui défend la réforme, non ?

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par doubledecker le Lun 10 Déc 2012 - 14:57
@krungthep a écrit:
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:@ Igniatus : non, non, non, je ne glisserai pas sur cette pente! ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit...le travail je connais et mes élèves aussi croyez-le bien (ou pas d'ailleurs, ce n'est pas si important Laughing )
allez, je ne pollue plus ce fil avec mes interventions Wink

@Lilypims : je suis d'accord sur la distintion correction / punition mais comment faire dans le cas de ce mot qui visiblement peut avoir deux orthographes différentes?

Ce que je dis plus haut: en discuter avec la maîtresse pour comprendre son choix. Ca n'empêche pas la gamine de connaître, si elle y tient tant que ça, les deux orthographes et de les pratiquer à la maison.

oui, j'ai vu par la suite, nos messages se sont croisés mais je m'interroge (et c'est une vraie question, je n'ai aucune idée de la bonne réponse) juste sur le fond : comme ajupouet je me demande comment il peut y avoir "faute" d'orthographe si les deux sont acceptables.

Parce que si la maîtresse leur enseigne le système de la langue, certaines rectifications orthographiques viennent tout bouziller et brouillent la compréhension dudit système. C'est surtout préjudiciable aux plus faibles. Et puis à partir du moment où la maîtresse dit "je fais cette leçon et j'évalue sur cette leçon", écrire autrement est une erreur, non?

Bah non.
Les instructions du BO disent clairement que la nouvelle orthographe est l'orthographe de référence, même si l'utilisation de l'ancienne orthographe est tolérée.
Et puis, des instits qui font des fautes d'orthographe systématiques, c'est plus fréquent qu'on ne le pense... alors l'argument selon lequel l'enfant ne doit pas contester l'adulte ... heu

alors là, +100000000
au-delà de la question de l'orthographe cela m'énerve fortement les profs qui remettent en cause des décisions (qui soit dit en passant ils se doivent d'appliquer étant fonctionnaires ou alors faut bosser dans le privé hors contrat) parce qu'ils ne sont pas d'accord avec ces décisions. L'enseignant jouit d'une certaine liberté pédagogiquemais celle-ci doit se faire dans les limites prévues par la loi.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 14:59
@krungthep a écrit:
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:@ Igniatus : non, non, non, je ne glisserai pas sur cette pente! ne me faites pas écrire ce que je n'ai pas écrit...le travail je connais et mes élèves aussi croyez-le bien (ou pas d'ailleurs, ce n'est pas si important Laughing )
allez, je ne pollue plus ce fil avec mes interventions Wink

@Lilypims : je suis d'accord sur la distintion correction / punition mais comment faire dans le cas de ce mot qui visiblement peut avoir deux orthographes différentes?

Ce que je dis plus haut: en discuter avec la maîtresse pour comprendre son choix. Ca n'empêche pas la gamine de connaître, si elle y tient tant que ça, les deux orthographes et de les pratiquer à la maison.

oui, j'ai vu par la suite, nos messages se sont croisés mais je m'interroge (et c'est une vraie question, je n'ai aucune idée de la bonne réponse) juste sur le fond : comme ajupouet je me demande comment il peut y avoir "faute" d'orthographe si les deux sont acceptables.

Parce que si la maîtresse leur enseigne le système de la langue, certaines rectifications orthographiques viennent tout bouziller et brouillent la compréhension dudit système. C'est surtout préjudiciable aux plus faibles. Et puis à partir du moment où la maîtresse dit "je fais cette leçon et j'évalue sur cette leçon", écrire autrement est une erreur, non?

Bah non.
Les instructions du BO disent clairement que la nouvelle orthographe est l'orthographe de référence, même si l'utilisation de l'ancienne orthographe est tolérée.
Et puis, des instits qui font des fautes d'orthographe systématiques, c'est plus fréquent qu'on ne le pense... alors l'argument selon lequel l'enfant ne doit pas contester l'adulte ... heu

Ce n'est pas parce que quelques-uns font des fautes que tous en font.
Et, contester et demander un éclaircissement sont deux choses bien différentes. Si j'accepte volontiers l'un, je sanctionne l'autre.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 15:00
@Marcassin a écrit:
@krungthep a écrit:Je viens de consulter la liste exacte des changements.

Vous punissez aussi pour "elle s'est laissé mourir" au lieu de "elle s'est laissée mourir"

Si tu es obligé(e) de consulter, c'est quand même problématique pour un enseignant qui défend la réforme, non ?

Je ne défends pas la réforme (d'ailleurs, je réalise que j'applique l'ancienne orthographe), je défends le légalisme. Il y a énormément de choses que je n'approuve pas forcément dans la loi en général, ca ne me dispense pas de les respecter.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Pseudo le Lun 10 Déc 2012 - 15:01
@Lilypims a écrit:L'enfant n'a pas à contester ce que fait l'adulte. Elle peut s'interroger et lui demander des explications de vive voix, à la fin du cours. Mais pourquoi "faire exprès" de ne pas mettre l'accent?

Parce qu'un enfant a le droit de réfléchir et qu'il est en droit de se poser sérieusement la question de la cohérence de tout ca.

Quand un adulte est con, un enfant est en droit de se questionner, et de se rebeller. Doit-on apprendre aux enfants à accepter tout et n'importe quoi au prétexte qu'un adulte le dit ? Est-ce former des adultes responsables ?

Cette maitresse n'applique pas la loi, le monde des adultes est incohérent, cela peut légitimement interroger un enfant intelligent. Punir pour cette marque d'intelligence sans violence, quelque peu "coquinette", c'est inepte.


_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Marcassin
Habitué du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Marcassin le Lun 10 Déc 2012 - 15:02
@krungthep a écrit:Je ne défends pas la réforme (d'ailleurs, je réalise que j'applique l'ancienne orthographe), je défends le légalisme. Il y a énormément de choses que je n'approuve pas forcément dans la loi en général, ca ne me dispense pas de les respecter.

Comment la respectes-tu si tu ne la connais pas ? Ça date de 1990 quand même...

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Amaliah le Lun 10 Déc 2012 - 15:03
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
@Celeborn a écrit:L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable. Les professeurs qui enseignent ces recommandations que personne n'applique depuis 20 ans contribuent en fait à agrandir la fracture sociale, comme aurait dit l'autre.

À ta place, je ferais faire la punition et j'enverrais un mot de remerciement à la maîtresse, qui a à cœur d'enseigner ce qu'il y a de mieux à ses élèves.

Celeborn + 1000 !!
Cette maîtresse lutte en agissant ainsi contre la barrière sociale à laquelle seront confrontés les élèves qui useront de cette réforme imbécile. (Pour le même motif, j'oblige mes élèves à respecter l'orthographe des mots et je tuerais les collègues qui trouvent que c'est toujours suffisant, et qu'il ne faut pas trop en demander)
Les inventeurs de cette réforme à la noix ont des enfants qui parlent et écrivent parfaitement français (ancienne orthographe, tu peux en être sûre)


On n'en sait strictement rien... Quels que soient les milieux sociaux et professionnels, l'orthographe est plus que fluctuante de nos jours. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela?

C'est tout simple, cette réforme a été voulue par Rocard sous Jospin comme ministre de l'éducation nationale. Elle fait partie d'une culture, non pas de gauche, mais socialiste que j'exècre et qui consiste à casser systématiquement le thermomètre plutôt que de soigner la fièvre. Au lieu de limiter les ségrégations sociales, on en efface les marqueurs. Cependant, cette politique a été menée par un gouvernement majoritairement rempli d'énarques et d'enseignants, ayant eux mêmes profité comme il se doit de l'élitisme républicain (ce qui est à leur honneur) mais en privant les autres. Je doute sincèrement que l'un d'eux ait des enfants ne maitrisant pas la langue française correctement, au moins au moment de passer les concours.


Mais je vois que tu appliques la réforme en tous cas... pas très convaincante donc, ton argumentation.

Comme il est aisé de traquer la faute du voisin! Suspect
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 15:04
@Lilypims a écrit:
@krungthep a écrit:
@Lilypims a écrit:
@doubledecker a écrit:
@Lilypims a écrit:

Ce que je dis plus haut: en discuter avec la maîtresse pour comprendre son choix. Ca n'empêche pas la gamine de connaître, si elle y tient tant que ça, les deux orthographes et de les pratiquer à la maison.

oui, j'ai vu par la suite, nos messages se sont croisés mais je m'interroge (et c'est une vraie question, je n'ai aucune idée de la bonne réponse) juste sur le fond : comme ajupouet je me demande comment il peut y avoir "faute" d'orthographe si les deux sont acceptables.

Parce que si la maîtresse leur enseigne le système de la langue, certaines rectifications orthographiques viennent tout bouziller et brouillent la compréhension dudit système. C'est surtout préjudiciable aux plus faibles. Et puis à partir du moment où la maîtresse dit "je fais cette leçon et j'évalue sur cette leçon", écrire autrement est une erreur, non?

Bah non.
Les instructions du BO disent clairement que la nouvelle orthographe est l'orthographe de référence, même si l'utilisation de l'ancienne orthographe est tolérée.
Et puis, des instits qui font des fautes d'orthographe systématiques, c'est plus fréquent qu'on ne le pense... alors l'argument selon lequel l'enfant ne doit pas contester l'adulte ... heu

Ce n'est pas parce que quelques-uns font des fautes que tous en font.
Et, contester et demander un éclaircissement sont deux choses bien différentes. Si j'accepte volontiers l'un, je sanctionne l'autre.

Demander un éclaircissement sur des fautes d'orthographe commises par un instit??
Ce n'est pas un phénomène nouveau d'ailleurs. Je pense que j'ai passé le plus clair de mon année de CM1 à corriger mon maître. Sans lui demander des "éclaircissements" à chaque faute...
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Lilypims le Lun 10 Déc 2012 - 15:05
@Pseudo a écrit:
@Lilypims a écrit:L'enfant n'a pas à contester ce que fait l'adulte. Elle peut s'interroger et lui demander des explications de vive voix, à la fin du cours. Mais pourquoi "faire exprès" de ne pas mettre l'accent?

Parce qu'un enfant a le droit de réfléchir et qu'il est en droit de se poser sérieusement la question de la cohérence de tout ca.

Quand un adulte est con, un enfant est en droit de se questionner, et de se rebeller. Doit-on apprendre aux enfants à accepter tout et n'importe quoi au prétexte qu'un adulte le dit ? Est-ce former des adultes responsables ?

Cette maitresse n'applique pas la loi, le monde des adultes est incohérent, cela peut légitimement interroger un enfant intelligent. Punir pour cette marque d'intelligence sans violence, quelque peu "coquinette", c'est inepte.


Mais lisez ce que j'écris. C'est pénible à la fin. Je n'ai jamais dit qu'elle n'avait pas le droit de s'interroger et d'interroger. Mais choisir délibérément l'autre orthographe tout en sachant que sa mère va monter au créneau pour la défendre, c'est blâmable.
Cette marque d'intelligence sans violence n'a pas été punie avec violence. On lui fait recopier dix fois un mot pour qu'elle en connaisse l'orthographe.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
Contenu sponsorisé

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum