Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mama
Bon génie

Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Mama le Mer 2 Jan 2013 - 19:52
Bonjour !

Tout est dans le titre... C'est pour préparer le travail de dissertation sur la représentation théâtrale avec mes 1ere STMG.
Là, j'ai la tête viiide.

Merci ! veneration
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par User5899 le Jeu 3 Jan 2013 - 0:28
J'ai assisté à une représentation de Lorenzaccio il y a un peu moins de dix ans à Vesoul, qui s'arrêtait carrément au meurtre du duc. Lorenzo poignarde le duc sur scène et se redresse, dans un mouvement de libération...
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Celeborn le Jeu 3 Jan 2013 - 0:45
On peut penser aux mises en scène de Molière à la Comédie Française vers 1999/2001, qui évacuent presque intégralement la dimension comique pour un bon nombre d'entre elles.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Noëllette
Niveau 5

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Noëllette le Jeu 3 Jan 2013 - 7:41
Dommage car j'ai vu un téléfilm ( récent j'imagine ) sur la Chartreuse de Parme et on est en plein dans la parodie involontaire !
avatar
touby
Esprit éclairé

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par touby le Jeu 3 Jan 2013 - 9:05
Il y a aussi un Tartuffe avec Depardieu. On en viendrait presque à plaindre ce pauvre homme. Razz
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Iphigénie le Jeu 3 Jan 2013 - 9:24
Ah oui, mon Dieu! c'est Tartuffe à Sainte-Anne affraid
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Iphigénie le Jeu 3 Jan 2013 - 9:26
après il y a nombre de mises en scènes de Dom Juan en quarantenaire grisonnant, à commencer par celle de Bluwal, même si par ailleurs très intéressante, ce n'est pas tout à fait le texte...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par User5899 le Jeu 3 Jan 2013 - 23:35
@iphigénie a écrit:après il y a nombre de mises en scènes de Dom Juan en quarantenaire grisonnant, à commencer par celle de Bluwal, même si par ailleurs très intéressante, ce n'est pas tout à fait le texte...
Son Figaro aussi, d'ailleurs, si j'ai bonne mémoire, est assez barbon:)
avatar
Anne R.
Niveau 9

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Anne R. le Jeu 3 Jan 2013 - 23:43
Je pense à la mise en scène de Dom Juan par Mesguich.
avatar
leyade
Bon génie

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par leyade le Jeu 3 Jan 2013 - 23:51
Le Misanthrope, à creuser aussi, on peut le voir comme ridicule, risible, mais certaines mises en scènes accentuent le côté "romantique" torturé.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
InvitéO
Fidèle du forum

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par InvitéO le Jeu 3 Jan 2013 - 23:52
Oui, regarde du côté de Mesguich, dont j'ai vu Le Jeu de l'Amour et du Hasard traité de façon absolument horripilante il y a bien des années. En fait, je ne suis pas sûre que les personnes ne connaissant pas le texte aient été en mesure de suivre. On aurait dit que les acteurs étaient atteints de Tourette, ils agitaient les bras et la tête comme des pantins désarticulés et émettaient des bourdonnement ou sifflements bizarres au beau milieu des répliques, tout en sautillant dans tous les sens.
Mais je ne sais pas ou tu pourras trouver des renseignements plus précis sur ses mises en scène.

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]
avatar
cléo
Niveau 9

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par cléo le Jeu 3 Jan 2013 - 23:56
@leyade a écrit:Le Misanthrope, à creuser aussi, on peut le voir comme ridicule, risible, mais certaines mises en scènes accentuent le côté "romantique" torturé.

Absolument. Et le côté droit, honnête, du personnage, perdu dans un univers de masques.
Pour Tartuffe, cf. le site de René Pommier, Assez décodé : c'est très drôle, il s'en prend aux relectures modernes, qui font d'Orgon un homosexuel et/ou d'Elmire une femme amoureuse...
avatar
cannelle21
Grand Maître

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par cannelle21 le Jeu 3 Jan 2013 - 23:58
J'ai fait un stage sur comment les metteurs en scène contemporains mettent en scène les classiques et faut-il se donner des limites.
Il y a quelques année, Fishbch avait monté Bérénice: Bérénice parlait en hébreux. Durant le premier acte les comédiens indifférenciés se roulaient par terre (dansaient) tandis qu'une voix off débitait le texte... acte 4 Titus devenait Bérénice...acte 5 ils ont éteint la lumière.
Il me semble qu'il y a eu une mise en scène de Tête d'or qui en faisait une pièce fasciste.
Pour Dom Juan le choix des mises en scène est aussi intéressant avec celle de Chéreau. L'année dernière j'ai vu une représentation avec un jeune comédien mexicain.
Après à quel moment peut-on parler de trahison?
Si tu veux, je peux t'envoyer le compte-rendu de ce stage.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.
avatar
cléo
Niveau 9

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par cléo le Ven 4 Jan 2013 - 0:17
@cannelle21 a écrit:J'ai fait un stage sur comment les metteurs en scène contemporains mettent en scène les classiques et faut-il se donner des limites.
Il y a quelques année, Fishbch avait monté Bérénice: Bérénice parlait en hébreux. Durant le premier acte les comédiens indifférenciés se roulaient par terre (dansaient) tandis qu'une voix off débitait le texte... acte 4 Titus devenait Bérénice...acte 5 ils ont éteint la lumière.
Il me semble qu'il y a eu une mise en scène de Tête d'or qui en faisait une pièce fasciste.
Pour Dom Juan le choix des mises en scène est aussi intéressant avec celle de Chéreau. L'année dernière j'ai vu une représentation avec un jeune comédien mexicain.
Après à quel moment peut-on parler de trahison?
Si tu veux, je peux t'envoyer le compte-rendu de ce stage.

affraid Et il restait des spectateurs dans la salle à l'acte V ???
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Clarinette le Ven 4 Jan 2013 - 0:33
Je me souviens d'un Hamlet où les fossoyeurs dansaient sur Thriller...
avatar
cléo
Niveau 9

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par cléo le Ven 4 Jan 2013 - 0:41
@Clarinette a écrit:Je me souviens d'un Hamlet où les fossoyeurs dansaient sur Thriller...

Et moi d'une Antigone dansant sur "Le vent l'emportera" de Noir Désir...
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Clarinette le Ven 4 Jan 2013 - 0:45
Il y a aussi des mises en scène d'opéra franchement limite, genre l'acteur porno en érection dans un Tannhäuser monté (hum...) à Genève il y a quelques années.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Abraxas le Ven 4 Jan 2013 - 6:14
Si je puis me permettre, mamamanette, la question de départ n'est pas très bien posée. Ce qui est intéressant (pour des élèves comme pour nous), c'est de montrer comment une même pièce, parce qu'elle a une profondeur sémantique remarquable, peut justement autoriser des débordements scéniques. Dom Juan ou Tartuffe sont des exemples absolus — ne serait-ce que sur l'âge du héros : voir les bouquins de Maurice Descottes, qui explique cela très bien en faisant l'historique des grands rôles de Molière / Racine / Marivaux. J'ai vu des Dom Juan largement quadragénaires ou quasi teenagers (ce qui est certainement plus proche des intentions de Molière, mais qui n'épuise pas le texte — dois-je rappeler qu'un Texte est fait aussi de ses lectures successives ?). Ou des Orgon vaguement homos (chez Planchon). Ou des Arnolphe soit ridicules d'un bout à l'autre, soit pitoyables 'un bout à l'autre — ou les deux. Des Agnès cruches à n'en plus pouvoir,ou apprentis-rouées (après tout, au moment où la pièce commence, elle a déjà connu comment l'esprit vient aux filles, et "le petit chat est mort" se comprend différemment lorsqu'on sait que les actrices faisaient ostensiblement la liaison ("chat'e" — chatte) jusqu'au milieu du XIXème siècle, où le puritanisme ambiant et un contresens global (mais pourquoi pas ?) ont rangé cette petite garce au magasin des pucelles repenties.

Je crois fermement qu'il faut déplier les sémantismes d'une œuvre comme les cubistes dépliaient à plat les différents pans de leur modèle.
avatar
cannelle21
Grand Maître

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par cannelle21 le Ven 4 Jan 2013 - 8:16
@Abraxas a écrit:Si je puis me permettre, mamamanette, la question de départ n'est pas très bien posée. Ce qui est intéressant (pour des élèves comme pour nous), c'est de montrer comment une même pièce, parce qu'elle a une profondeur sémantique remarquable, peut justement autoriser des débordements scéniques. Dom Juan ou Tartuffe sont des exemples absolus — ne serait-ce que sur l'âge du héros : voir les bouquins de Maurice Descottes, qui explique cela très bien en faisant l'historique des grands rôles de Molière / Racine / Marivaux. J'ai vu des Dom Juan largement quadragénaires ou quasi teenagers (ce qui est certainement plus proche des intentions de Molière, mais qui n'épuise pas le texte — dois-je rappeler qu'un Texte est fait aussi de ses lectures successives ?). Ou des Orgon vaguement homos (chez Planchon). Ou des Arnolphe soit ridicules d'un bout à l'autre, soit pitoyables 'un bout à l'autre — ou les deux. Des Agnès cruches à n'en plus pouvoir,ou apprentis-rouées (après tout, au moment où la pièce commence, elle a déjà connu comment l'esprit vient aux filles, et "le petit chat est mort" se comprend différemment lorsqu'on sait que les actrices faisaient ostensiblement la liaison ("chat'e" — chatte) jusqu'au milieu du XIXème siècle, où le puritanisme ambiant et un contresens global (mais pourquoi pas ?) ont rangé cette petite garce au magasin des pucelles repenties.

Je crois fermement qu'il faut déplier les sémantismes d'une œuvre comme les cubistes dépliaient à plat les différents pans de leur modèle.

Un metteur en scène recontré lors d'un stage m'a expliqué qu'il ne faut pas aller au théâtre comme on va au musée.
Il y a 6 ans Pascal Collin a fait trois pièces de Molière à la suite. L'année dernière Benoit Lambert (qui prend la tête du Théâtre Dijon Bourgogne) a monté à la suite Fantasio et On ne badine pas avec l'amour à la suite avec une utilisation superbe de la musique rock et des comédiens grimés à la façon famille Adams. Sans compter Fantasio, magistral en jocker fou.
Jusqu'où peut-on amener un texte? Est-ce qu'il y a des limites à se fixer? La richesse d'une oeuvre ne vient-elle pas de la multiplication de ses facettes.
- j'ai vu une Phèdre jouée avec l'accent Bourguignon qui devait rappeler l'accent du XVIIe

Je pense que l'on peut aussi questionner la préexistence du texte et d'un sens à lui donner : Joël Pommerat, par exemple, préfère écrire ses pièces et les mettre en scène de façon presque simultanée.
Peter Brook au début de l'Espace vide regrette que certaines oeuvres soient figées.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.
avatar
Mama
Bon génie

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Mama le Ven 4 Jan 2013 - 9:01
Merci à tous pour toutes ces réponses !

Abraxas, je suis d'accord avec vous, mais ma question n'est pas le sujet de dissertation, elle ne porte que sur les exemples possibles pour un argument auquel ils ont pensé.
Le sujet pousse à s'interroger sur la relation entre texte et mise en scène. Et s'il peut y avoir enrichissement, dépliage, relecture permanente (on en parlera aussi), il peut également y avoir éloignement tel qu'on aura envie de le contester. Dans les deux cas, il me faut des exemples à leur montrer !

Merci à tous, donc. Je vais faire mon miel de toutes vos idées Smile
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Iphigénie le Ven 4 Jan 2013 - 9:34
On ne peut être que d'accord avec ce que dit Abraxas.
A la marge de ce fil si quelqu'un peut m'éclairer sur le mystère Mesguich: je le trouve toujours d'une finesse exquise quand je l'entends analyser les pièces et quand je vois ses mises en scène, comment dire: affraid
avatar
cannelle21
Grand Maître

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par cannelle21 le Ven 4 Jan 2013 - 10:11
J'aime bien Mesguich, il est un des seuls metteurs en scène à s'être rendu compte au début de Dom Juan, que DJ déménageait.

Tu es allée voir sur le site Antigone pour la comparaison de mise en scène?

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.
avatar
Mama
Bon génie

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Mama le Sam 5 Jan 2013 - 19:34
@cannelle21 a écrit:J'ai fait un stage sur comment les metteurs en scène contemporains mettent en scène les classiques et faut-il se donner des limites.
Il y a quelques année, Fishbch avait monté Bérénice: Bérénice parlait en hébreux. Durant le premier acte les comédiens indifférenciés se roulaient par terre (dansaient) tandis qu'une voix off débitait le texte... acte 4 Titus devenait Bérénice...acte 5 ils ont éteint la lumière.
Il me semble qu'il y a eu une mise en scène de Tête d'or qui en faisait une pièce fasciste.
Pour Dom Juan le choix des mises en scène est aussi intéressant avec celle de Chéreau. L'année dernière j'ai vu une représentation avec un jeune comédien mexicain.
Après à quel moment peut-on parler de trahison?
Si tu veux, je peux t'envoyer le compte-rendu de ce stage.

Oh oui, je veux bien que tu me l'envoies, merci beaucoup !
Merci pour Antigone, beaucoup ont vu cela en 3e, je voulais élargir l'horizon Smile

Je retrouve ma connexion internet et vais explorer les pistes, en priorité celles qui existent filmées pour les élèves. J'avais déjà en tête un Avare particulièrement sombre.

L'idée étant aussi que les élèves se posent à peu près la même question.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Abraxas le Sam 5 Jan 2013 - 19:48
@iphigénie a écrit:On ne peut être que d'accord avec ce que dit Abraxas.
A la marge de ce fil si quelqu'un peut m'éclairer sur le mystère Mesguich: je le trouve toujours d'une finesse exquise quand je l'entends analyser les pièces et quand je vois ses mises en scène, comment dire: affraid

Ma foi, j'ai vu pas mal de mises en scène de Mesguich. c'est parfois osé, c'est toujours stimulant. Quant à sa mise en scène de DJ, je ne vois aps ce qu'il y a à lui reprocher : c'est exquis, et Sganarelle (Hecq est prodigieux) est extraordinaire.

J'ai trouvé des éléments d'analyse pas ininstéressants sur
http://www.zerodeconduite.net/dp/zdc_domjuan_mesguich.pdf
En particulier, à la fin, comparaison commentée entre Bluwal et Mesguich.
avatar
Anne R.
Niveau 9

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Anne R. le Sam 5 Jan 2013 - 20:14
Mamamanette, Cannelle parlait du site Antigone, un outil précieux en effet:
http://www.cndp.fr/antigone/
Mesguich dérange, stimule, et par son inventivité nous sort de toutes ces mises en scène tiédasses qui ne laissent aucun souvenir. Il m'a fait entendre le texte de Dom Juan comme je ne l'avais jamais entendu, voir la scène du pauvre comme je ne l'avais jamais vue. Ceci dit, il a les défauts de ses qualités: il a tellement d'idées qu'il est parfois difficile de trouver une ligne directrice à ses mises en scène.
Contenu sponsorisé

Re: Des exemples de mises en scène qui modifient complètement ou caricaturent volontairement l'oeuvre de départ ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum