Dictées niveau CE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dictées niveau CE

Message par Sowandi le Mar 12 Fév 2013 - 5:54

J'ai pris des dictées "littéraires préparées" niveau CE dans le manuel d'instruction générale (année 1925) et je suis en train de les retaper. Si ça peut intéresser quelqu'un, je les mets ici.

Le seau d’eau.
Cosette saisit l’anse à deux mains. Elle souleva le seau à grand’peine. Elle fit ainsi une douzaine de pas. L’eau froide qui débordait du seau tombait sur ses jambes nues.
D’après Victor Hugo.

1. Les mots et les idées. – Indiquez les divers mouvements faits par la fillette.
2. Notions grammaticales. – Analyse grammaticale.
L’emploi de la lettre m devant b : tombait, jambes.
 33 mots.

Coucher de soleil en mer.
Le soleil descendait. Bientôt il toucha les flots, s’y enfonça jusqu’au milieu. On le vit un instant, coupé en deux moitiés par la ligne de l’horizon ; l’une dessus, sans bouger, l’autre en dessous qui tremblotait et s’allongeait, puis il disparut complètement.
Gustave Flaubert (Par les champs et par les grèves.)

1. Les mots. – Tremblotait : tremblait un peu, vacillait ; comparer trembloter à siffloter (siffler légèrement), vivoter (vivre petitement).
2. Les idées. – En réalité, c’est la terre qui se déplace ; la seconde moitié du soleil n’est que l’image de la première reflétée par les flots.
Pourquoi cette image parait-elle trembler un peu ? Elle s’allonge comme l’ombre des arbres sur la route au soleil couchant.
3. Notions grammaticales. – La cédille : enfonça.
Souligner les lettres c et g et indiquer si le son est dur ou doux.
Noter l’emploi de l’apostrophe : l’horizon, l’une, l’autre.
L’emploi de la lettre m devant p et b : tremblotait, complétement.
 47 mots.

Départ des hirondelles.
Dans mon enfance, je passais des heures entières à voir voltiger les hirondelles en automne. Elles se réunissaient à la fin de septembre dans les joncs d’un étang ; là, poussant des cris, elles exécutaient mille évolutions sur les eaux et semblaient essayer leurs ailes.
D’après Chateaubriand.

1. Les mots. – voltiger : voler çà et là, parcourir de petites distances.
évolutions : mouvement, manœuvres.
2. Les idées. – Comment évoluent les hirondelles ? Quand partent-elles ? Où vont-elles ?
3. Notions grammaticales. – Ponctuation.
 48 mots.

Le repas des bergers.
Nous allumons notre feu de bruyères sèches. Une petite flamme jaillit à travers les vagues noires, grises et bleues de la fumée du bois vert. Nous tirons de nos sacs le pain, le fromage, les œufs durs assaisonnés de gros grains de sel gris.
Lamartine.

1. Les mots et les idées. – Expliquez où sont les bergers. A quoi compare-t-on la fumée ?
assaisonnés : dont le goût a été relevé.
2. Notions grammaticales. – Accord des adjectifs.
L’œuf / les œufs ; le bœuf / les bœufs ; la sœur ; l’œil.
 48 mots.

Le moulin.
C’est un vieux moulin. Au-dessus du toit, en planches recouvert de mousse, de grands peupliers penchent leurs troncs lisses et mêlent leurs têtes d’un bord à l’autre du ruisseau.
D’après Hector Malot.

1. Les mots et les idées. – Expliquez ce qu’est un moulin. Pourquoi les moulins sont-ils souvent établis au bord de l’eau ?
troncs lisses : troncs dont l’écorce est unie et luisante.
2. Notions grammaticales. – Lettres finales : tronc/tronçon ; toit / toiture ; bord / bordure.
Lettres doubles : dessus, mousse, lisse, ruisseau.
 31 mots.
Exercice : mettre le texte à l’imparfait.


La diligence.
Les trois chevaux galopaient, les pierres grinçaient dans la boue, la diligence se balançait et le conducteur, de loin, hélait les carrioles sur la route.
Gustave Flaubert.

1. Les mots et les idées. – diligence : ancienne voiture servant au transport des voyageurs.
grinçaient : les pierres frottaient contre les roues ; la diligence se balançait en cahotant.
hélait : le conducteur appelait les paysans dans leur carrioles, en les croisant ou en les dépassant.
2. Notions grammaticales. – pluriel ; cédille.
 27 mots.
Exercice : mettre le texte au présent.

Les légumes aux Halles.
Les salades, ouvertes et grasses encore de terreau, montraient leurs cœurs éclatants. Les taches vives des carottes, les taches pures des navets semés en quantité prodigieuse le long du marché, l’éclairaient du bariolage de leurs deux couleurs.
D’après Emile Zola (Le ventre de Paris).

1. Les mots et les idées. – Halles : marché couvert (elles sont vues ici au lever du jour).
vives : brillantes, éclatantes.
pures : fraîches et sans mélange.
le bariolage : mélange bizarre des couleurs.
2. Notions grammaticales. – accord de l’adjectif qualificatif. En règle générale, la prononciation peut indiquer l’orthographe du féminin. Par la conversation et la lecture, on apprend la forme des adjectifs au féminin.
Terminaison eau : on rencontre la terminaison en eau dans la plupart des noms présentant ce son final : terreau, poireau... ; mais on écrit sans e étau et les noms se terminant en yau comme tuyau.
Rapprocher terreau (deux r) de terre, terrain...
Le son eu=œu.
 41 mots

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par arcenciel le Mar 12 Fév 2013 - 7:01

Merci!

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par doublecasquette le Mar 12 Fév 2013 - 8:48

Pour moi, avec les horaires actuels de classe, ce serait plutôt CE2 que CE1... Qu'en pensez-vous ?
Merci Sowandi !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sowandi le Mar 12 Fév 2013 - 9:23

De rien !

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Vinteuil le Mar 12 Fév 2013 - 10:52

@doublecasquette a écrit:Pour moi, avec les horaires actuels de classe, ce serait plutôt CE2 que CE1... Qu'en pensez-vous ?

Oui, c'est du CE 2 !

Je me joins aux remerciements. Je vais en tester une ou deux en classe car j'aime bien cette idée de prolonger la dictée par des questions de compréhension, de grammaire...

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sowandi le Mar 12 Fév 2013 - 11:31

Une ville industrielle.
Cent cheminées vomissent dans l’air des serpents de fumée. Les maisons sont noires, comme frottées de suie, les pavés sont noirs ; les vitres sont poudrées de charbon. Une odeur de cheminée oppresse la poitrine.
D’après Guy de Maupassant.

1. Les mots et les idées. – vomissent : lancent.
des serpents de fumée : la fumée sort en se déroulant comme un serpent.
oppresse la poitrine : gêne la respiration.
2. Notions grammaticales. – Justifier l’orthographe des adjectifs, accord du verbe avec son sujet.
On écrit odeur avec la terminaison eur comme la plupart des noms présentant ce son final, mais on écrit une heure, une demeure, du beurre.
 38 mots.
Exercice : mettre le texte au futur.
Exercice : mettre les deux dernières phrases à la forme interrogative et à la forme négative.


La chenille.
Une belle chenille grasse, velue, brune avec des points d’or et des yeux noirs, s’arrête au bas d’un rosier. De ses fines agrafes, elle tâte l’écorce rude, balance sa petite tête et se décide à grimper.
D’après Jules Renard.

1. Les mots et les idées. – velue : couverte de poils.
fines agrafes : les anneaux de la chenille portent des petites griffes qui servent à l’animal pour s’accrocher et grimper.
2. Notions grammaticales. – Justifier l’orthographe des adjectifs, accord du verbe avec son sujet.
 38 mots.
Exercice : mettre le texte au pluriel en utilisant les chenilles.
Exercice : mettre le texte au singulier en utilisant un mille-pattes.

Les sons.
Jean-Christophe est seul, il ouvre le piano. Il appuie sur les touches, les sons montent ; les uns sont aigus, les autres sont graves. Il y a des notes qui tintent, il y en a d’autres qui grondent. Parfois les sons s’enlacent, ils sont gracieux et doux ; le petit Jean-Christophe les aime.
D’après Romain Rolland.

1. Les mots et les idées. – Pourquoi attend-il d’être seul ?
tintent : les sons aigus sont clairs comme ceux des cloches.
grondent : les sons graves sont sourds et prolongés.
ils sont gracieux : ils s’accordent.
2. Notions grammaticales. – Accord de l’attribut : seul, aigus, graves, gracieux et doux.
 55 mots.
Exercice : mettre le texte au pluriel en utilisant Jean-Christophe et Lina.

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par LaCatalane le Mar 12 Fév 2013 - 18:31

Idem, plutôt CE2...

_________________
Septembre 1999 : CM2 bilingue.
Septembre 2004 : CE1/CE2 ou CE1 (selon les effectifs de l'école).
Depuis septembre 2007 : CP/CE1 ou CP (idem).
Les alphas au CP depuis 2009 Smile
MON BLOG...
MON PINTEREST

LaCatalane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par LaCatalane le Mar 12 Fév 2013 - 18:32

Dommage pour moi, parce que je les trouve bien sympa, surtout ta dernière... Smile

_________________
Septembre 1999 : CM2 bilingue.
Septembre 2004 : CE1/CE2 ou CE1 (selon les effectifs de l'école).
Depuis septembre 2007 : CP/CE1 ou CP (idem).
Les alphas au CP depuis 2009 Smile
MON BLOG...
MON PINTEREST

LaCatalane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par arcenciel le Mar 12 Fév 2013 - 18:42

Fin ce1 pour quelques unes, non?

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par doublecasquette le Mar 12 Fév 2013 - 18:43

@arcenciel a écrit:Fin ce1 pour quelques unes, non?

Oui, sans doute.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Spinoza1670 le Mar 12 Fév 2013 - 19:10

@Sowandi a écrit:J'ai pris des dictées "littéraires préparées" niveau CE dans le manuel d'instruction générale (année 1925) et je suis en train de les retaper. Si ça peut intéresser quelqu'un, je les mets ici.

Le Manuel général de l'instruction primaire ?
http://www.inrp.fr/numerisations/les_calendriers.php?periodique=4&annee=1925

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Spinoza1670 le Mar 12 Fév 2013 - 19:23

J'ai recopié les dictées sur le blog Rédaction, Sowandi.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sowandi le Mer 13 Fév 2013 - 0:28

@Spinoza1670 a écrit:
@Sowandi a écrit:J'ai pris des dictées "littéraires préparées" niveau CE dans le manuel d'instruction générale (année 1925) et je suis en train de les retaper. Si ça peut intéresser quelqu'un, je les mets ici.

Le Manuel général de l'instruction primaire ?
http://www.inrp.fr/numerisations/les_calendriers.php?periodique=4&annee=1925
Oui, c'est celui-là !
c'est mon répertoire qui s'appelle "_Manuel d'instruction generale" (n'importe quoi !)

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sowandi le Mer 13 Fév 2013 - 9:02

L’orage.
La chaleur est étouffante. Les feuilles des arbres sont immobiles. Les nuages sont bas ; ils touchent presque le coq du clocher. Soudain une rafale passe, un éclair jaillit. L’orage éclate. Mettons-nous vite à l’abri.
D’après Tourgueneff.

1. Les mots et les idées. – Pourquoi les feuilles sont-elles immobiles ?
jaillit : la lumière de l’éclair sillonne le ciel d’un mouvement rapide.
rafale : coup de vent brusque et violent.
2. Notions grammaticales. – Abri se termine par un i comme établi, fourmi, épi, cri, jeudi...
 36 mots.
Exercice : mettre le texte à la forme négative.


L’été dans le midi.
L’air est à peu près aussi chaud qu’un four allumé, et cette chaleur continue autant la nuit que le jour ; enfin il faudrait se résigner à fondre comme du beurre si un petit vent frais n’avait la charité de souffler de temps en temps.
D’après Racine.

1. Les mots et les idées. – n’avait la charité... : par le bien-être qu’il procure, il semble que le vent veuille faire plaisir aux gens, leur rendre service.
se résigner à : se décider a, s’attendre à.
2. Notions grammaticales. – verbes du premier groupe : continuer, se résigner, souffler.
 49 mots.


La grappe de raisin.
Il y avait sur le buffet, dans une coupe, de magnifiques raisins de Fontainebleau. Je montai sur une chaise, et je pris une grappe longue et pesante qui remplissait la coupe aux trois quarts. Les grains, d’un vert pâle, étaient dorés d’un côté et l’on devait croire qu’ils fondraient délicieusement dans la bouche.
Anatole France.

1. Les mots et les idées. – A quelque distance de Fontainebleau, on récolte du raisin "chasselas" renommé.
Une coupe : vase de forme arrondie, plus large que profond.
2. Notions grammaticales. – règles d’accord : faire trouver le sujet des verbes en précisant la personne et le nombre.
 57 mots.
Exercice : écrire cinq noms de fruits que l’on peut mettre dans une coupe.


Une cuisine d’auberge.
Tous les fourneaux étaient allumés ; un grand feu flambait gaiement dans la cheminée.
L’hôte, qui était en même temps le chef, allait de l’âtre aux casseroles, fort occupé et surveillant un excellent dîner.
Victor Hugo (Les misérables).

1. Les mots et les idées. – gaiement : les flammes vives, brillantes, dansante semblaient gaies.
hôte : propriétaire de l’auberge.
chef : cuisinier.
2. Notions grammaticales. – Règles d’accord.
 37 mots.
Exercice : mettre le texte au présent de l’indicatif.

Un repas champêtre.
La salle à manger serait partout, dans le jardin, dans un bateau, sous un arbre. On aurait le gazon pour table et pour chaise, les bords de la fontaine serviraient de buffet, et le dessert pendrait aux arbres.
Jean-Jacques Rousseau.

1. Les mots et les idées. – Pourquoi le dessert pendrait-il aux arbres ?
2. Notions grammaticales. – Etre et avoir au conditionnel présent.
 41 mots.
Exercice : mettre le texte au futur simple.


Dernière édition par Sowandi le Mer 13 Fév 2013 - 9:49, édité 2 fois

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sapotille le Mer 13 Fév 2013 - 9:08



Coucou, Sowandi !

Dans "Une cuisine d'auberge", le premier gaiement n'a pas son "e".

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sowandi le Mer 13 Fév 2013 - 9:47

Merci Sapotille de veiller au grain ! C'est corrigé !

Edit : j'ai mis l'accent circonflexe sur dîner aussi.

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Spinoza1670 le Jeu 14 Fév 2013 - 20:00

Dictée et rédaction, quel rapport ? La question se pose.

Je pense que la dictée a sa place sur un blog consacré à la rédaction (et vocabulaire et élocution) car cela peut amener les élèves à
maîtriser des réflexes orthographiques, grammaticaux et syntaxiques qu’ils
pourront réutiliser lorsqu’il faudra qu’ils se dictent à eux-mêmes des phrases
et des textes, c’est-à-dire rédiger.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par LouisBarthas le Jeu 14 Fév 2013 - 22:58

@Vinteuil a écrit:...j'aime bien cette idée de prolonger la dictée par des questions de compréhension, de grammaire...
Ah, les "dictées-questions" d"antan... Nous y avions droit chaque semaine dans les années 60. J'ai croisé en début de carrière quelques anciens collègues qui l'avaient pratiquée.

"Nani gigantum humeris insidentes"
Attribuée à Bernard de Chartres (XIIe siècle)

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par adelaideaugusta le Ven 15 Fév 2013 - 10:11

@LouisBarthas a écrit:
@Vinteuil a écrit:...j'aime bien cette idée de prolonger la dictée par des questions de compréhension, de grammaire...
Ah, les "dictées-questions" d"antan... Nous y avions droit chaque semaine dans les années 60. J'ai croisé en début de carrière quelques anciens collègues qui l'avaient pratiquée.

"Nani gigantum humeris insidentes"
Attribuée à Bernard de Chartres (XIIe siècle)

Tout ce superbe travail est sans doute trop difficile pour certains élèves de troisième...
J'aidais un jeune garçon (je l'ai laissé tomber, car il ne faisait rien de ce que je lui conseillais pour s'améliorer, mais je lui prépare néanmoins un travail d'analyse grammaticale et logique pour les vacances de février)
Je lui ai fait faire la dictée du brevet 2011, et voici le résultat :

Je dois vous dire aussi que j'ai contracté, en captivité une dette envers les éléphants dont j’essaie seulement de m'acquitter. C'est un camarade qui avait eu cette idée, après quelques jours de cachot - un mètre dix sur un mètre cinquante - alors qu'il sentait que les murs allaient l'étouffer, il s'était mis à penser aux troupeaux d'éléphants en liberté - et, chaque matin les Allemands le trouvaient en pleine forme, en train de rigoler : il était devenu increvable.
Romain Gary, Les Racines du ciel

Jonathan

Je dois vous dire aussi que j’ai contracté, en captivité, une dette envers les éléphants dont j’essaie seulement de m’aquitter. C’est un camarade qui avait eut cette idé, après quelque jour de cachot – un mètre dix sur un mètre cinquante – alors qu’ils sentaient que les murs allait l’éttoufait, il s’était mise a pensait au troupeaux d’éléphant en liberté – et, chaque matin, les allemands le trouvait en pleine forme, en train de rigoler : il était devenu increvable.

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sapotille le Ven 15 Fév 2013 - 11:03



Adélaïdeaugusta, tu es bien sévère !

Il lui reste à travailler les accords sujet verbe , les infinitifs à distinguer des participes passés !

Avoir un oeil sur ce qu'il écrit à mesure qu'il écrit et lui dire
"quel est ce mot ?"
"Un verbe"
"Bien ! Quel est son sujet ?"

Et ainsi de suite...
Mais de si nombreuses fois qu'il finira par le faire seul par automatisme et tu-il aura(s) tout gagner.

N'oublie pas que le nombre d'heures de français a diminué comme peau de chagrin durant ces 30 dernières années.
Il manque de l'exercice, encore et encore de l'exercice pour que cela devienne automatique...

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par adelaideaugusta le Ven 15 Fév 2013 - 11:58

@Sapotille a écrit:

Adélaïdeaugusta, tu es bien sévère !

Il lui reste à travailler les accords sujet verbe , les infinitifs à distinguer des participes passés !

Avoir un oeil sur ce qu'il écrit à mesure qu'il écrit et lui dire
"quel est ce mot ?"
"Un verbe"
"Bien ! Quel est son sujet ?"

Et ainsi de suite...
Mais de si nombreuses fois qu'il finira par le faire seul par automatisme et tu-il aura(s) tout gagner.

N'oublie pas que le nombre d'heures de français a diminué comme peau de chagrin durant ces 30 dernières années.
Il manque de l'exercice, encore et encore de l'exercice pour que cela devienne automatique...

C'est pourquoi je vais lui donner quelques phrases, en utilisant les préceptes de quelqu'un que tu connais bien.

" Je veux leur transmettre la capacité de comprendre ce qu’ils lisent ou entendent, le moyen d’exprimer ce qu’ils veulent.
Connaître la nature d’un mot est la première tâche essentielle. Il s’agit de donner un nom aux mots qu’on utilise. Ne serait-ce que pour des raisons pratiques : avoir un code commun. Et c’est facile à retenir : un nom sert à nommer, une conjonction sert à joindre, un pronom est mis pour un nom, à la place d’un nom.
Le genre et le nombre sont au moins aussi importants.
Pour chaque mot à analyser, ils doivent écrire en toutes lettres, avant chaque réponse :
*Nature :
*Genre :
*Nombre :
*Fonction :
(J’ai remarqué que les élèves confondent souvent la nature et la fonction d’une part, le genre et le nombre d’autre part.)
Après des semaines où ils ont dû écrire cette litanie : nature, genre, nombre, fonction, ils ne commettent plus d’erreur.
La recherche de la fonction des mots dans la phrase est le travail le plus plaisant et le plus intéressant. Il n’y a rien de plus simple : les mots s’organisent autour du verbe ; le verbe exprime dans la plupart des cas une action. Il s’agit de repérer qui fait cette action : c’est l’agent de l’action ; puis quel est l’objet de l’action, c’est le complément d’objet.
Enfin, quels sont le lieu de l’action, le moment de l’action, la cause de l’action, le but de l’action, ce sont les circonstances de l’action.
Le sujet est-il en même temps l’agent de l’action ? En d’autres termes, le sujet est-il actif ? Alors, le verbe est à la voix active.
Le sujet subit-il l’action ? En d’autres termes, le sujet est-il passif ? On est alors à la voix passive et l’agent n’est qu’un complément. Qu’on appelle précisément…complément d’agent.
Bien sûr, ce n’est pas toujours aussi carré. Certains verbes, qu’on appelle intransitifs, expriment une action qui ne s’exerce sur aucun objet. Et puis certains noms peuvent compléter non pas le verbe, mais un autre nom ou un adjectif. On les appelle donc complément du nom ou complément de l’adjectif.
Tout est là ou presque. Un élève qui a pratiqué régulièrement cette analyse fine des mots d’une phrase est en mesure de comprendre tout ce qu’il lit – nonobstant une ignorance du vocabulaire."

Petit commentaire (de moi)
Il s’agit là de l’ « analyse grammaticale ».
Exemple.
Le gros chat mange une petite souris.
Le : nature : article défini ; genre : masculin ; nombre : singulier ; fonction : se rapporte à chat.
Gros : nature : adjectif qualificatif ; genre : masculin ; nombre : singulier ; fonction : épithète de chat.
Chat : nature : nom commun ; genre : masculin ; nombre : singulier ; fonction : sujet du verbe mange.
Mange : nature : verbe manger, premier groupe, mode indicatif, temps présent, 3ème personne du singulier.
Une : nature : article indéfini ; genre : féminin ; nombre : singulier ; fonction : se rapporte à souris.
Petite : nature : adjectif qualificatif ; genre : féminin ; nombre : singulier ; fonction : épithète de souris.
Souris : nature : nom commun ;genre : féminin ; nombre : singulier ; fonction : complément d’objet direct du verbe mange.

Je lui ai donné un petit condensé de grammaire en début d'année (septembre) où se trouvait l'essentiel. Et en anglais, en calcul, c'est le même vide sidéral. (Je pense lui avoir appris à faire une division, au bout de quatre séances.) J'ai l'impression de l'humilier, et à la limite de faire preuve de sadisme. Je ne pouvais plus continuer, je n'en dormais plus ! J'espère lui avoir fait comprendre qu'il faut travailler davantage. (Il se "reposait" (sic ! ) le samedi et le dimanche.)


adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sapotille le Ven 15 Fév 2013 - 12:56


Je sais bien, Adélaïde, c'est décourageant !

Connaître les règles, c'est bien.
Le plus difficile est de les faire appliquer !

C'est ce que je fais inlassablement avec des enfants en 6 ème et en 5 ème...
A force de rabâcher, les notes en classe remontent bien que parfois je doute de l'efficacité de tout ce travail.

"Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage !"

Je persiste parce que quelque part, mon honneur est en jeu !!! pale

Et je plains les professeurs qui font ce qu'ils peuvent avec ce qu'on leur donne.

La vie d'un enfant n'est pas terminée à 13 ans, les choses peuvent évoluer.


Comme toi, je me bats depuis l'an dernier avec les accords de participes passés avec une jeune Emilie.
En 6ème, en Français, elle avait beaucoup de travail et a énormément comblé ses lacunes...
Cette année, en 5 ème, autre professeur, plus jamais de travail à la maison !
Elle a moins d'entrain avec moi aussi.
Parfois, je me demande si ce n'est pas l'école qui rend les enfants paresseux ! Embarassed

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictées niveau CE

Message par Sowandi le Lun 18 Fév 2013 - 2:59

Encore !

Le caniche à roulettes.
Bobby a reçu de son parrain un magnifique caniche à roulettes. Il est tout blanc, avec de la vraie laine, et quand on lui tire la tête, il se met à bêler. Avec de la bonne volonté, on peut dire qu’il aboie.
Lichtenberger (Line).

1. Les mots et les idées. – Quel animal bêle ? Quel animal aboie ?
2. Notions grammaticales. – a et à.
 46 mots.
Exercice : mettre le texte à l’imparfait.

Le matin de Noël.
Je courais pieds nus m’emparer de mon trésor. Ce n’était jamais un don magnifique, car nous n’étions pas riches. C’était un petit gâteau, une orange, ou tout simplement une belle pomme rouge. Mais cela me semblait si précieux que j’osais à peine le manger.
George Sand (Histoire de ma vie).

1. Les mots et les idées. – don : ce qui est donné, cadeau.
2. Notions grammaticales. – négation : ne...pas, ne...jamais.
 48 mots.
Exercice : mettre le texte au présent.

Le petit Poucet.
Il y avait une fois un bûcheron et une bûcheronne qui avaient sept enfants, tous garçons ; l’aîné n’avait que dix ans et le plus jeune n’en avait que sept. Ce dernier était si petit qu’on l’appelait le petit Poucet.

1. Les mots et les idées. – .
2. Notions grammaticales. – forme négative : n’avait que, n’en avait que.
 43 mots.

Les abeilles.
J’avais une petite famille au bout du jardin, c’étaient des abeilles. Je ne manquais guère d’aller leur rendre visite ; je m’intéressais beaucoup à leur ouvrage ; je m’amusais à les voir revenir de la picorée, leurs petites cuisses si chargées qu’elles avaient peine à marcher.
Jean-Jacques Rousseau (Confessions).

1. Les mots et les idées. – petite famille : l’auteur aime ses abeilles, il les considère comme des amies.
2. Notions grammaticales. – forme négative : ne...guère.
 48 mots.

Du haut de la cathédrale de Strasbourg.
La vue est admirable. On a Strasbourg sous ses pieds, vieille ville à pignons dentelés et à grands toits chargés de lucarnes, coupée de tours et d’églises. L’Ill et le Rhin, deux jolies rivières, égayent ce sombre amas d’édifices de leurs flaques d’eau claires et vertes.
Victor Hugo (Le Rhin).

3. Les mots et les idées. – .
4. Notions grammaticales. – accord du verbe avec son sujet.
 48 mots.
Exercice : imaginez trois compléments pouvant convenir au nom amas.

Au printemps.
Dans les jardins, dans les buissons de la route, dans les grands arbres, partout, on entendait des oiseaux qui chantaient joyeusement. Devant nous, des hirondelles rasaient la terre, à la poursuite de moucherons invisibles.
Hector Malo (Sans famille).

5. Les mots et les idées. – Qu’est-ce qu’un moucheron ? Comment se nomme un petit jardin, un petit arbre, un petit oiseau ?
6. Notions grammaticales. – accord de chantaient.
 36 mots.

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum