Le mathématicien Misha Gromov réclame plus d'élitisme pour sauver l'école française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mathématicien Misha Gromov réclame plus d'élitisme pour sauver l'école française

Message par John le Lun 15 Avr 2013 - 23:35

http://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/Actualite/La-science-bute-sur-trois-enigmes-majeures-interview-de-Misha-Gromov-596631

Extrait :
L'enseignement actuel des mathématiques est-il si inadapté ?
Le premier objectif de l'enseignement est de donner la même éducation à tous, pour que l'on partage des idées communes. C'est important pour la cohésion sociale. Cela fonctionne. Mais en contrepartie, l'enseignement actuel, le même pour tous alors qu'il faudrait un enseignement adapté à chacun, est un désastre. Il n'arrive pas à faire en sorte que certains puissent sortir du système. L'enseignement devrait pouvoir prendre en compte ces personnes "irrégulières", non standards. Pour la France d'aujourd'hui, qui ne dispose pas de ressources naturelles, c'est un enjeu primordial. Si elle veut résister face à l'Asie ou la Chine, la seule manière d'avoir un coup d'avance, c'est de savoir détecter ces personnes aux potentiels particuliers. Savoir repérer ces 3% d'enfants, qui représentent quand même 2 à 3 millions de personnes, c'est cela l'enjeu. Actuellement, la France excelle à former des ingénieurs de haut niveau, mais pas suffisamment d'ingénieur de très haut niveau. Il en manque. Si la France n'arrive pas à mettre en place ce système, dans trente ou quarante ans, il n'y aura plus de culture française. La France sera totalement dépassée par d'autres cultures, celle de la Chine par exemple.

Quelles seraient les solutions?
Il faut créer un nouveau système éducatif. Être capable de choisir les meilleurs enfants de tous les horizons, et de leur faire bénéficier d'un enseignement spécifique. Cela permettrait de fonder une élite renouvelable. Quand une élite n'est pas renouvelable, elle devient vite conservatrice, elle résiste au changement… Si les écoles françaises étaient plus démocratiques, l'élite se renouvellerait. C'est peut-être paradoxal, mais il faut sélectionner les bons élèves, qui peuvent apprendre dix fois plus vite que les autres, et qui aujourd'hui perdent leur temps dans les écoles standards. Le système actuel "rate" tout simplement ces profils, qui ne rentrent pas dans le cadre.

L'article intégral : http://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/Actualite/La-science-bute-sur-trois-enigmes-majeures-interview-de-Misha-Gromov-596631


Dernière édition par John le Lun 15 Avr 2013 - 23:42, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mathématicien Misha Gromov réclame plus d'élitisme pour sauver l'école française

Message par Igniatius le Lun 15 Avr 2013 - 23:37

C'est une interview qui est parue il y a au moins 4 semaines.

Très intéressante même si je n'ai pas tout compris.

D'accord évidemment avec ces passages.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mathématicien Misha Gromov réclame plus d'élitisme pour sauver l'école française

Message par John le Lun 15 Avr 2013 - 23:43

L'interview a un mois, mais elle n'avait pas été signalée Wink
Je répare ce manque.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mathématicien Misha Gromov réclame plus d'élitisme pour sauver l'école française

Message par Edgar le Jeu 18 Avr 2013 - 9:02

C'est un peu le constat que font beaucoup de professeurs avec leurs classes : les très faibles s'ennuient car ils ne comprennent rien, les très forts s'ennuient car ils ont déjà tout compris, ceux du milieu s'en sortent à peu près car l'école française est modelée sur leurs standards. Et puis il y a une idéologie, portée par certains professeurs aussi, qui consiste à dire que les bons n'ont pas besoin de nous, que nous ne sommes là que pour aider les faibles, que c'est la "beauté du métier" : je ne partage pas et n'ai jamais partagé cette idée. Nous avons tous dans nos classes des potentiels exceptionnels que nous voyons subir jour après jour l'ennui dû au manque de stimulation et au manque de compétition qui est leur moteur. J'en ai souvent été mal à l'aise. C'est un peu comme si les clubs sportifs empêchaient ceux qui courent le plus vite de courir et de dépasser les autres, ce qui n'est pas de la domination agressive et inégalitaire mais est simplement naturel pour eux et bien entendu injuste comme l'est la vie, et que personne ne venait les chercher à un moment pour les confronter à des gens de leur niveau.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum