Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Rythmes scolaires : un proviseur à la retraite, Patrick Figeac, fustige "le triomphe du cynisme" des opposants (Educavox).

par John le Sam 19 Oct 2013 - 18:52
"Parents perturbés, enfants épuisés, enseignants humiliés," municipalités inquiètes face au coût induit par la prise en charge des activités périscolaires que suppose la réforme des rythmes scolaires. Depuis quelques semaines, les médias reprennent en boucle ce leitmotiv.

Mais, où est l’intérêt de l’enfant ? [...]

Qu’il y ait des insuffisances, des imperfections dans la mise en oeuvre de la réforme, nul ne le conteste, le chantier est ambitieux. Mais, nier ces évidences et ces enjeux au nom de calculs tactiques, électoraux à courte vue est indécent.

L’intérêt de l’enfant s’est brisé en autant d’intérêts particuliers. Maires, enseignants, éducateurs, parents défendent , dans une insatisfaction chronique, leurs propres positions, alors que la concertation s’est ouverte trés tôt sur le sujet. L’image de l’école en prend forcément un coup.

Nos enfants ne doivent pas être otages de querelles qui n’honorent pas notre démocratie.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
transporteur37
Niveau 6

Re: Rythmes scolaires : un proviseur à la retraite, Patrick Figeac, fustige "le triomphe du cynisme" des opposants (Educavox).

par transporteur37 le Sam 19 Oct 2013 - 18:53
j'aime surtout la dernière phrase et le côté tout n'est pas parfait mais pas non plus totalement nul...à faire évoluer donc
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires : un proviseur à la retraite, Patrick Figeac, fustige "le triomphe du cynisme" des opposants (Educavox).

par John le Sam 19 Oct 2013 - 18:57
Qui a déclenché la querelle en changeant les rythmes de toutes les écoles de France, sauf ceux des écoles privées ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
transporteur37
Niveau 6

Re: Rythmes scolaires : un proviseur à la retraite, Patrick Figeac, fustige "le triomphe du cynisme" des opposants (Educavox).

par transporteur37 le Sam 19 Oct 2013 - 19:01
il ne fallait rien changer donc...intéressant l'immobilisme du corps enseignant parfois...
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires : un proviseur à la retraite, Patrick Figeac, fustige "le triomphe du cynisme" des opposants (Educavox).

par John le Sam 19 Oct 2013 - 19:06
Il y a tout un pan de la sociologie qui s'est intéressé à la notion de changement.
Peillon n'avait qu'à le lire.

Conserver ce qui fonctionne, et vouloir modifier ce qui ne fonctionne pas, ce n'est pas faire preuve d'immobilisme. La réforme voulue par Peillon n'est pas correcte, et elle est incohérente. Sur le papier, elle est très bien. Dans les faits, elle ne tient pas.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Rythmes scolaires : un proviseur à la retraite, Patrick Figeac, fustige "le triomphe du cynisme" des opposants (Educavox).

par Presse-purée le Sam 19 Oct 2013 - 19:25
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:il ne fallait rien changer donc...intéressant l'immobilisme du corps enseignant parfois...
Dépouiller les PE d'une partie de leur boulot, ne pas rendre les heures prises par Darcos, obliger à passer au mercredi et tout faire pour empêcher le samedi, mettre sur le même plan scolaire et péri-scolaire, tout en sous-entendant que le premier est chiant, douloureux, mauvais pour les enfants, c'est sûr que c'est une bonne réforme, présentée ainsi.

Plus précisément: cette réforme est la continuation de la politique entreprise par Darcos, en y ajoutant une dimension encore plus amusante: dépouiller les PE d'un aspect de leur travail (sports et dimension culturelle) pour les transformer en intervenant français/maths. A eux la douleur des "fondamentaux", aux gentils intervenants extérieurs les "trucs cools".
sinon, les PE peuvent aussi participer, mais gratuitement, hors de leur temps de travail et sans rémunération.

Comment veux-tu que le travailleur, méprisé, volé, vilipendé, adhère à cela?


_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : un proviseur à la retraite, Patrick Figeac, fustige "le triomphe du cynisme" des opposants (Educavox).

par Fraser le Dim 20 Oct 2013 - 9:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:il ne fallait rien changer donc...intéressant l'immobilisme du corps enseignant parfois...
Le système précédent n’était peut-être (mais je n'en suis pas certain) pas parfait, mais il fonctionnait!

Je ne te ferai pas l'affront de t'inviter à (re)lire le fameux rapport de l'OCDE sur lequel s'appuie notre "cher" VP pour justifier SA reforme et de le feuilleter (certes 600 pages, mais nous sommes en vacances) pour te rendre compte des incohérences passées sous silence....

Je ne te ferais pas l'affront de t'inviter à mettre en exergue les déclarations de notre "cher" ministre qui nous dit que tout est la faute de la semaine de 4 jours en s'appuyant sur les rapports PISA (2000, 2003, 2006, 2009): un geographe comme toi ne devrait pas avoir de mal à y voir les énormités énoncées par celui ci.

Et pour finir:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mais qui suis-je, moi simple PE qui subit cette reforme, la fait subir à ma fille, la fait subir à mes élèves?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum