Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sevim
Niveau 1

explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Sevim le Mar 21 Jan 2014 - 13:26
Bonjour,
J'ai un remplacement à assumer demain et je dois faire la fin du roman. L'avez vous déjà fait en 3ème et comment ?
Merci de votre aide.


Dernière édition par Sevim le Mer 22 Jan 2014 - 0:48, édité 2 fois
Sacapus
Niveau 10

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Sacapus le Mar 21 Jan 2014 - 13:44
Pardonnez-moi d’intervenir sans faire avancer la question, mais la fin d’un livre s’appelle un «explicit», pas un «excipit».


Dernière édition par Sacapus le Mar 21 Jan 2014 - 14:07, édité 1 fois
avatar
Sevim
Niveau 1

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Sevim le Mar 21 Jan 2014 - 13:55
Il me semble que l'on parle de la même chose...
User17706
Enchanteur

explicit

par User17706 le Mar 21 Jan 2014 - 13:59
Sacapus suggère seulement de corriger le titre, qui, en effet, contient une erreur.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Iphigénie le Mar 21 Jan 2014 - 14:06
Si l'on en croit Wiki les deux termes existeraient dit celle qui appartient à une génération qui appelait ça: "la fin" ou "la dernière page" ou "le dénouement" ou l'"épilogue" ou "la conclusion"
Le mot excipit semble être un néologisme apparu dans le vocabulaire de l'analyse littéraire dans les années 1990. Pris comme synonyme du mot explicit, il ne dérive donc pas du latin, contrairement à son antonyme incipit, à partir duquel il a été vraisemblablement imaginé. S'il ressemble à une forme conjuguée d'un verbe latin (excipit, « il retire » ou « il succède »), il n'en a plus du tout la signification.
En revanche, son synonyme explicit proviendrait bien du latin explicitus : les formules latines incipit liber et explicit liber introduisaient et terminaient les manuscrits du Moyen-Âge (voir l'étymologie du mot explicit).
L’usage de l’ancien mot explicit (qui est un terme de paléographie, selon le Littré) a cependant tendance à être remplacé par le néologisme excipit.
Sacapus
Niveau 10

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Sacapus le Mar 21 Jan 2014 - 14:12
Ce petit laïus montre lui-même qu’il soutient la thèse de «l’usage fait la règle», même l’usage erroné.
Il contient tous les éléments qui permettent de se rendre compte que le terme correct est «explicit», et que «excipit» est incorrect, à condition d’être d’accord pour dire qu’une erreur, même répandue, ne peut servir d’exemple.
avatar
Sevim
Niveau 1

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Sevim le Mar 21 Jan 2014 - 14:22
Merci à tous pour ces précisions mais j'aurais besoin de votre aide pour ma séance de demain  Very Happy 
avatar
Oudemia
Empereur

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Oudemia le Mar 21 Jan 2014 - 19:33
Je vais être désagréable sur un autre point, sans davantage faire avancer le schmilblic (néologisme légitime, lui) : avons-nous si peu de lettres désormais que cette matière soit réduite au singulier ?
User17706
Enchanteur

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par User17706 le Mar 21 Jan 2014 - 19:34
@Oudemia a écrit:Je vais être désagréable sur un autre point, sans davantage faire avancer le schmilblic (néologisme légitime, lui) : avons-nous si peu de lettres désormais que cette matière soit réduite au singulier ?
Ferions-nous la même hypothèse?

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Sevim
Niveau 1

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Sevim le Mer 22 Jan 2014 - 0:52
"avons-nous si peu de lettres désormais que cette matière soit réduite au singulier ?" Oudema, je ne suis pas d'accord pour réduire la question de cette façon.
Le français est une langue vivante et il est normal qu'elle évolue et tienne compte de l'usage. A ce titre, il est intéressant de regarder le nombre de nouveaux mots qui rejoignent nos dictionnaires chaque année. (Incipit/Excipit)
D'ailleurs un petit sondage qui utilise Excipit, Explicit ou les deux ou aucun ?
brin d'acier
Niveau 7

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par brin d'acier le Mer 22 Jan 2014 - 2:51
Pour moi, ça a toujours été excipit mais je commets peut-être une erreur...
avatar
Provence
Enchanteur

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Provence le Mer 22 Jan 2014 - 7:03
@Sevim a écrit: "avons-nous si peu de lettres désormais que cette matière soit réduite au singulier ?" Oudema, je ne suis pas d'accord pour réduire la question de cette façon.
Le français est une langue vivante et il est normal qu'elle évolue et tienne compte de l'usage.

Depuis quand l'usage veut-il qu'on enseigne la Lettre Moderne?  
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Kilmeny le Mer 22 Jan 2014 - 14:06
Explicit. La professeur de lettres classiques et la paléographe que je suis ne saurait utiliser l'affreux néologisme "excipit" qui, pour le coup, ne correspond aucunement à son étymologie.
Explicit est le vrai terme utilisé depuis l'antiquité sur les parchemins.
"Incipit liber", au début de l'oeuvre, puis "explicit liber" à la fin.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
dorémy
Esprit éclairé

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par dorémy le Mer 22 Jan 2014 - 14:40
Je me coucherai moins bête ce soir, j'appliquais bêtement les manuels et utilisais le terme "excipit" !

Jusqu'à quand utilisait-on ces deux expressions sur les parchemins? Juste pour être sûre "incipit liber" signifie "le livre commence" ? J'ai bon ?
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Nita le Mer 22 Jan 2014 - 14:52
la fin, c'est bien aussi.
Et les élèves font moins de fautes...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: explicit/excipit : Enfance de Sarraute

par Kilmeny le Mer 22 Jan 2014 - 18:40
@dorémy a écrit:Je me coucherai moins bête ce soir, j'appliquais bêtement les manuels et utilisais le terme "excipit" !

Jusqu'à quand utilisait-on ces deux expressions sur les parchemins? Juste pour être sûre "incipit liber" signifie "le livre commence" ? J'ai bon ?

Jusqu'à la période des incunables. Sinon, oui, "incipit liber", c'est le livre commence.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum