"Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Message par crozier le Mar 25 Fév 2014 - 13:25

Article de l'AFP repris dans Libération :
http://www.liberation.fr/societe/2014/02/25/paradoxe-des-maths-en-france-des-pointures-mais-trop-d-eleves-degoutes_982785?xtor=rss-450


Alors qu’un mathématicien sur quatre récompensés par la médaille Fields (souvent comparée au prix Nobel) est français, 40.000 élèves sont touchés chaque année par l’innumérisme -équivalent de l’illettrisme pour le calcul et les nombres-, selon l’enquête Pisa (OCDE) publiée en décembre.

«Le système français est très fort pour produire des mathématiciens de haut vol qui deviennent des sommités mondiales, mais il est très mauvais pour former de bons élèves capables de poursuivre des études scientifiques», selon M. Martin Andler.

crozier
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Message par Voltaire le Mar 25 Fév 2014 - 22:16

Ca n'a aucun rapport (quoique), mais essayez donc de demander à un gamin de moins de 20 ans (y compris s'il est en terminale S) d'effectuer de tête la division de 162 par 3. Et si possible, en présence de ses parents ou grand-parents (préparez vous à intervenir en cas de bagarre). Au niveau collège, les résultats sont particulièrement spectaculaires (la calculette leur est devenue vitale).

Voltaire
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Message par linkus le Mar 25 Fév 2014 - 22:22

Quand je fais 5 \times 97 - 3 j'ai 20 élèves en admiration en 1erS.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Message par PauvreYorick le Mar 25 Fév 2014 - 22:26

@linkus a écrit:Quand je fais 5 \times 97 - 3 j'ai 20 élèves en admiration en 1erS.
C'est dur de passer de TeX au BBCode, hein linkus ? Razz

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Message par KinetteKinette le Mer 26 Fév 2014 - 2:45

Attention... il me semble qu'il ne faut pas confondre aptitude au calcul de tête et réussite en maths.
J'ai toujours eu des problèmes avec les calculs (mauvais apprentissage des tables de multiplication/étourderie/écriture peu lisible... même pour moi parfois), ce qui ne m'a jamais empêchée d'aimer les maths (et encore plus les stats) et de pas mal m'en sortir dans cette matière.

K

_________________
Spoiler:

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Message par Voltaire le Mer 26 Fév 2014 - 7:27

J'ai donné un exemple en calcul que tout le monde peut comprendre. Mais je pourrais donner 10, 20, 100 exemples sur d'autres notions de mathématiques ... le plus désolant c'est que des élèves de 2° année de prépa scientifique commettent maintenant des erreurs sur des questions tout à fait élémentaires (pour rester dans le calcul, j'ai même eu un élève de maths sup, au tableau, qui a refusé de poser une multiplication de 17 par 17 : "chais pas faire"). Sans parler de la disparition de pans entiers des programmes (et de la diminution drastique des horaires et des exigences).

Voltaire
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés" (AFP)

Message par KinetteKinette le Mer 26 Fév 2014 - 14:45

@Voltaire a écrit:J'ai donné un exemple en calcul que tout le monde peut comprendre. Mais je pourrais donner 10, 20, 100 exemples sur d'autres notions de mathématiques ... le plus désolant c'est que des élèves de 2° année de prépa scientifique commettent maintenant des erreurs sur des questions tout à fait élémentaires (pour rester dans le calcul, j'ai même eu un élève de maths sup, au tableau, qui a refusé de poser une multiplication de 17 par 17 : "chais pas faire"). Sans parler de la disparition de pans entiers des programmes (et de la diminution drastique des horaires et des exigences).
Effectivement... là c'est quand même grave!
Même si je ne suis pas très sûre de moi, je n'ai pas de problème à faire une multiplication sur papier (ou tableau): c'est de la méthode et de la logique de base. Il me semble qu'un élève intelligent peut même retrouver tout seul comment faire s'il sait ses tables ;-)

J'ose pas imaginer ce que ça donne si on leur demande de faire un petit programme informatique permettant de faire des opérations complexes à partir d'opérations de base...

K

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum