Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par John le Mar 11 Mar 2014 - 21:01

Le SE-Unsa a été auditionné, le 27 février 2014, par le groupe « maternelle » du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) en charge de l’élaboration des nouveaux programmes de maternelle qui doivent entrer en application à la rentrée 2015. Les grandes orientations du projet vont dans le bon sens.

Le message envoyé par les enseignants, à l’occasion de la consultation nationale sur les programmes, semble avoir été entendu. C’est bien une école bienveillante, épanouissante, respectueuse du développement de l’enfant qui est au cœur du projet dont l’intitulé pourrait tourner autour de « Apprendre ensemble pour vivre ensemble ».

Pour les membres du groupe, l’école maternelle, qui forme un cycle unique, est réinstallée comme une école à part entière, où l’on prend le temps d’apprendre à devenir élève, en lien avec les domaines d’enseignement, où l’on n’expose pas les jeunes enfants à des apprentissages prématurés, où l’évaluation est soucieuse de valoriser les progrès.

Les domaines d’enseignement, restent au nombre de cinq mais voient leurs périmètres redéfinis (la nomenclature précise n’étant pas arrêtée) :

   Le langage dans toutes ses dimensions (priorité à l’oral en réception et en production, découverte progressive du fonctionnement de l’écrit, acquisition d’une première culture littéraire) ;
   Le corps pour agir, s’exprimer, comprendre les situations
   Imaginer, sentir, créer
   Organiser les quantités, l’espace et le temps
   Explorer les objets, la matière et le monde du vivant
http://www.se-unsa.org/spip.php?article6599

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par atrium le Mar 11 Mar 2014 - 21:06

@John a écrit:
Le SE-Unsa a été auditionné, le 27 février 2014, par le groupe « maternelle » du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) en charge de l’élaboration des nouveaux programmes de maternelle qui doivent entrer en application à la rentrée 2015. Les grandes orientations du projet vont dans le bon sens.

Le message envoyé par les enseignants, à l’occasion de la consultation nationale sur les programmes, semble avoir été entendu. C’est bien une école bienveillante, épanouissante, respectueuse du développement de l’enfant qui est au cœur du projet dont l’intitulé pourrait tourner autour de « Apprendre ensemble pour vivre ensemble ».

http://www.se-unsa.org/spip.php?article6599

C'est beau.  Sad 

La réalité:
http://www.neoprofs.org/t72823-classes-surchargees-le-coup-de-gueule-d-un-directeur

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Luigi_B le Mar 11 Mar 2014 - 21:39

Il y a pire que nous... en cherchant bien.


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par may68 le Mar 11 Mar 2014 - 21:59

@John a écrit:
Le SE-Unsa a été auditionné, le 27 février 2014, par le groupe « maternelle » du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) en charge de l’élaboration des nouveaux programmes de maternelle qui doivent entrer en application à la rentrée 2015. Les grandes orientations du projet vont dans le bon sens.

Le message envoyé par les enseignants, à l’occasion de la consultation nationale sur les programmes, semble avoir été entendu. C’est bien une école bienveillante, épanouissante, respectueuse du développement de l’enfant qui est au cœur du projet dont l’intitulé pourrait tourner autour de « Apprendre ensemble pour vivre ensemble ».

Pour les membres du groupe, l’école maternelle, qui forme un cycle unique, est réinstallée comme une école à part entière, où l’on prend le temps d’apprendre à devenir élève, en lien avec les domaines d’enseignement, où l’on n’expose pas les jeunes enfants à des apprentissages prématurés, où l’évaluation est soucieuse de valoriser les progrès.

Les domaines d’enseignement, restent au nombre de cinq mais voient leurs périmètres redéfinis (la nomenclature précise n’étant pas arrêtée) :

   Le langage dans toutes ses dimensions (priorité à l’oral en réception et en production, découverte progressive du fonctionnement de l’écrit, acquisition d’une première culture littéraire) ;
   Le corps pour agir, s’exprimer, comprendre les situations
   Imaginer, sentir, créer
   Organiser les quantités, l’espace et le temps
   Explorer les objets, la matière et le monde du vivant


http://www.se-unsa.org/spip.php?article6599

A part changer la formulation je vois pas trop ce qui change ... attendons de voir la redéfinition des périmètres ...

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Alice68 le Mar 11 Mar 2014 - 22:07

@Luigi_B a écrit:Il y a pire que nous... en cherchant bien.


Bizarre ces données... aurais tu le lien STP ?

Est-ce le nombre d'élèves par classe (25.9 en France et non pas 22 comme su le graphique) ou le nombre d'élèves par profs employés ? en comptant les détachés, les malades...

Alice68
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par doublecasquette le Mar 11 Mar 2014 - 22:17

@may68 a écrit:
@John a écrit:
Le SE-Unsa a été auditionné, le 27 février 2014, par le groupe « maternelle » du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) en charge de l’élaboration des nouveaux programmes de maternelle qui doivent entrer en application à la rentrée 2015. Les grandes orientations du projet vont dans le bon sens.

Le message envoyé par les enseignants, à l’occasion de la consultation nationale sur les programmes, semble avoir été entendu. C’est bien une école bienveillante, épanouissante, respectueuse du développement de l’enfant qui est au cœur du projet dont l’intitulé pourrait tourner autour de « Apprendre ensemble pour vivre ensemble ».

Pour les membres du groupe, l’école maternelle, qui forme un cycle unique, est réinstallée comme une école à part entière, où l’on prend le temps d’apprendre à devenir élève, en lien avec les domaines d’enseignement, où l’on n’expose pas les jeunes enfants à des apprentissages prématurés, où l’évaluation est soucieuse de valoriser les progrès.

Les domaines d’enseignement, restent au nombre de cinq mais voient leurs périmètres redéfinis (la nomenclature précise n’étant pas arrêtée) :

   Le langage dans toutes ses dimensions (priorité à l’oral en réception et en production, découverte progressive du fonctionnement de l’écrit, acquisition d’une première culture littéraire) ;
   Le corps pour agir, s’exprimer, comprendre les situations
   Imaginer, sentir, créer
   Organiser les quantités, l’espace et le temps
   Explorer les objets, la matière et le monde du vivant


http://www.se-unsa.org/spip.php?article6599

A part changer la formulation je vois pas trop ce qui change ... attendons de voir la redéfinition des périmètres ...
Apparemment, plus de DDM fourre-tout avec les maths intégrées... Et plus de perception dans le domaine des "arts visuels", les exercices sensoriels et la découverte "sauvage" de la matière et des matériaux, autrement dit ma patouille bien aimée, ne sont pas prêts à retrouver leur lustre d'antan et on va continuer de faire croire aux instits de mater et aux parents d'élèves que lorsqu'un petit de trois ans fait ça, c'est qu'il imite Pollock  Sad  :

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Luigi_B le Mar 11 Mar 2014 - 22:18

@Alice68

La publication de référence, avec les derniers chiffres : Regards sur l'éducation 2013.

Ce n'est pas le nombre d'élèves par classe (supérieur bien sûr), mais le nombre d'élèves par enseignant.

Voir aussi : "La France dernière de l'OCDE pour l'encadrement des élèves" (Le Monde, 2011)

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par doublecasquette le Mar 11 Mar 2014 - 22:19

Quant à la découverte progressive de l'écrit, tant que je n'aurai pas vu ce qui se cache derrière cet intitulé anodin, je me méfierai (après aussi, j'ai bien peur...).

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Artscène le Mer 12 Mar 2014 - 16:34

@John a écrit:
Le SE-Unsa a été auditionné, le 27 février 2014, par le groupe « maternelle » du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) en charge de l’élaboration des nouveaux programmes de maternelle qui doivent entrer en application à la rentrée 2015. Les grandes orientations du projet vont dans le bon sens.

Le message envoyé par les enseignants, à l’occasion de la consultation nationale sur les programmes, semble avoir été entendu. C’est bien une école bienveillante, épanouissante, respectueuse du développement de l’enfant qui est au cœur du projet dont l’intitulé pourrait tourner autour de « Apprendre ensemble pour vivre ensemble ».

Pour les membres du groupe, l’école maternelle, qui forme un cycle unique, est réinstallée comme une école à part entière, où l’on prend le temps d’apprendre à devenir élève, en lien avec les domaines d’enseignement, où l’on n’expose pas les jeunes enfants à des apprentissages prématurés, où l’évaluation est soucieuse de valoriser les progrès.

Les domaines d’enseignement, restent au nombre de cinq mais voient leurs périmètres redéfinis (la nomenclature précise n’étant pas arrêtée) :

   Le langage dans toutes ses dimensions (priorité à l’oral en réception et en production, découverte progressive du fonctionnement de l’écrit, acquisition d’une première culture littéraire) ;
   Le corps pour agir, s’exprimer, comprendre les situations
   Imaginer, sentir, créer
   Organiser les quantités, l’espace et le temps
   Explorer les objets, la matière et le monde du vivant

http://www.se-unsa.org/spip.php?article6599

Quand je prends connaissance de ce communiqué, je tends à penser que ces programmes vont "dans le bon sens". Les cinq domaines d'enseignement m'inspirent et à première vue cela semble plus cohérent (découpage du domaine découverte du monde). Qu'il n'y ait plus "percevoir" me semble là encore une bonne chose : la perception est un acte complexe qui nécessite une prise de distance par rapport aux sens et qui est en construction bien au delà du cycle 1... De plus, prendre en compte la dimension "comprendre les situations" par le corps me semble être particulièrement en adéquation avec le développement de l'enfant en maternelle et les pratiques pédagogiques mises en oeuvre (cf : le colloque de l'AGEEM "A l'école maternelle, c'est le corps d'abord").
Pour moi, la "patouille" a toujours sa place dans le champ "imaginer, sentir, créer" : utiliser différents outils, différents supports, différents matériaux, différents gestes relèvent de la construction du sens plastique, passage obligé pour construire "la perception" à partir de laquelle il y a idée et donc création. Ainsi peut-être verrons nous naître chez les futurs élèves des nouveaux artistes qui rechercheront des nouveaux concepts de création tout comme la fait Pollock ! De cette découverte appelée "patouille", nait l'INSPIRATION.

Artscène
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par doctor who le Mer 12 Mar 2014 - 17:59

@Artscène a écrit:Ainsi peut-être verrons nous naître chez les futurs élèves des nouveaux artistes qui rechercheront des nouveaux concepts de création tout comme la fait Pollock ! De cette découverte appelée "patouille", nait l'INSPIRATION.

Mais a-t-on fait faire du Pollock au petit Jackson quand il était au jardin d'enfant ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par doublecasquette le Mer 12 Mar 2014 - 19:17

@doctor who a écrit:
@Artscène a écrit:Ainsi peut-être verrons nous naître chez les futurs élèves des nouveaux artistes qui rechercheront des nouveaux concepts de création tout comme la fait Pollock ! De cette découverte appelée "patouille", nait l'INSPIRATION.

Mais a-t-on fait faire du Pollock au petit Jackson quand il était au jardin d'enfant ?

Du Pollock obligatoire...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Artscène le Mer 12 Mar 2014 - 19:58

@doublecasquette a écrit:
@doctor who a écrit:
@Artscène a écrit:Ainsi peut-être verrons nous naître chez les futurs élèves des nouveaux artistes qui rechercheront des nouveaux concepts de création tout comme la fait Pollock ! De cette découverte appelée "patouille", nait l'INSPIRATION.

Mais a-t-on fait faire du Pollock au petit Jackson quand il était au jardin d'enfant ?

Du Pollock obligatoire...

Pourquoi Pollock obligatoire ?
De la "patouille" reste de la "patouille" autour du SMOG, ce ne sont que les personnes connaissant Pollock qui peuvent penser que les élèves font comme... ou leur laisse à penser qu'ils font comme, surtout que bien des artistes essayaient la technique de Pollock et que nul n'arrivait à le dupliquer...
J'aurai peut être dû rajouter que l'inspiration naîtra un jour suite à toutes les expériences vécues précédemment (dont éventuellement la "patouille") ou jamais.

Artscène
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par phi le Jeu 13 Mar 2014 - 12:03

Ce n'est pas ce qui se passe en "arts visuels" à l'école primaire aujourd'hui.

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par doctor who le Jeu 13 Mar 2014 - 14:20

Je pense que les arts visuels en maternelle doivent s'appuyer sur plusieurs piliers :
- le dessin libre
- le dessin représentatif
- la variété des outils (plus que celle des supports)
- une dose d'initiation à l'esthétique et à l'histoire de l'art (mais sans trop en faire).

J'ai l'impression que l'on privilégie actuellement la 4e composante au détriment des deux premières. Mais peut-être me trompé-je.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par elena3 le Jeu 13 Mar 2014 - 14:28

Le SE-Unsa a été auditionné, le 27 février 2014, par le groupe « maternelle » du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) en charge de l’élaboration des nouveaux programmes de maternelle qui doivent entrer en application à la rentrée 2015. Les grandes orientations du projet vont dans le bon sens.
Comme il n'y a strictement rien de nouveau et que Peillon a fait alliance avec ce syndicat et la FCPE (+150 000€ quand même), il aurait été étonnant qu'émane la moindre critique.

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par phi le Sam 15 Mar 2014 - 21:23

@doctor who a écrit:Je pense que les arts visuels en maternelle doivent s'appuyer sur plusieurs piliers :
- le dessin libre
- le dessin représentatif
- la variété des outils (plus que celle des supports)
- une dose d'initiation à l'esthétique et à l'histoire de l'art (mais sans trop en faire).

J'ai l'impression que l'on privilégie actuellement la 4e composante au détriment des deux premières. Mais peut-être me trompé-je.

Alors oui pour les deux premiers points, qui sont effectivement laissés de côté en pratique dans de nombreuses classes d'après ce que j'ai pu voir.

-Le dessin libre est en effet sans doute considéré comme trop "occupationnel", pas assez producteur de petites cases à évaluer... On pourrait imaginer des jolis tableaux d'évaluation des dessins mais il vaut mieux que l'idée ne soit pas encore trop au goût du jour. Du coup, laisser des petiots simplement avec des feuilles et de quoi gribouiller dessus, c'est mal vu, ça veut dire qu'on est un feignant qui ne prépare pas d'activités "vraiment enrichissantes" pour ses élèves. Certes, on peut trouver ici et là quelques références au "dessin libre" de Freinet, sauf que ça n'a généralement absolument rien à voir dans les faits avec ce que Célestin Freinet professait. Cela m'étonnerait qu'il approuve les "cahiers de bonhomme" et autres programmations hyper sophistiquées qui n'ont plus grand chose de libres et même parfois plus grand chose d'une pratique régulière du dessin.

-Le "dessin représentatif" est quant à lui ouvertement dénigré, depuis longtemps et à tous les niveaux de la scolarité me semble-t-il. D'abord, le figuratif, c'est nul, c'est ringard, on est censés avoir dépassé ça depuis longtemps. En plus c'est compliqué à faire, il faut apprendre un minimum de bases techniques et la technique, c'est mal, ai-je vraiment besoin de développer ce point ? J'ai connu ce dénigrement même au collège, et des amis proches mêmes plus tard dans leur scolarité, mais en maternelle l'absence de figuratif se fait d'autant plus sentir que les élèves sont trop petits pour représenter fidèlement une réalité qu'ils ne perçoivent encore que confusément.
Par conséquent, on en conclut dans bien des classes qu'il vaut mieux ne pas figurer du tout que figurer mal, au lieu de se servir de moments courts mais réguliers où les élèves de maternelle seraient amenés à dessiner ce qu'ils voient pour affiner progressivement et sans pression leurs capacités sur les plans moteurs, sensoriels et esthétiques (c'est beau hein ? Mais j'espère qu'on comprend quand même ce que je veux dire)
D'où le fait qu'à quelques exceptions près ( le traditionnel collage "à la manière d'Arcimboldo")  les élèves de maternelle ne sont confrontés qu'à des artistes contemporains et quasi uniquement à l'art abstrait. Il est vrai qu'il est plus facile de faire pasticher à des élèves un Buren, un Toroni ou un Kandinsky que de leur faire dessiner des oiseaux ou des insectes qui ressemblent de plus en plus à des oiseaux et à des insectes et pas à n'importe quelle bestiole indifférenciée... En plus c'est pratique, ces artistes peuvent facilement être "rattachés à une progression en graphisme". Le souci c'est qu'on voit arriver des enfants qui face à une feuille et une boîte de feutres ne dessinent... que des formes géométriques. Et quand on leur demande, parce qu'on est bien niais, "Qu'as-tu dessiné aujourd'hui Kevinette?" on a droit comme seule réponse à "bah, tu vois bien, un rond jaune, et puis un triangle rouge, et puis un trait vert,..." c'est bien, ils apprennent le nom de quelques formes et de quelques couleurs comme ça mais enfin, on a le droit de trouver ça dommage...  cafe 

-la variété des outils, plus que celle des supports... Il me semble qu'elle est plutôt encouragée de façon générale, surtout en maternelle, et que c'est plutôt une bonne chose même si c'est sans doute un peu "trop" : à force de découvrir une nouvelle "technique" (en fait de nouveaux outils ) à chaque séance, sans jamais rien réemployer, je ne sais pas trop ce qui reste comme point de repères pour les élèves.

-J'ai déjà un peu parlé de ce qui était fait en matière "d'initiation à l'histoire des arts" dans le point 2. J'ai tendance à penser (mais je n'ai pas vraiment eu l'occasion de le faire alors je me fourre peut être le doigt dans l'oeil) qu'on peut effectivement, à très petites doses, faire découvrir quelques oeuvres ou artistes dès la maternelle... Personnellement je me souviens encore de la découverte de "la tristesse du roi" de Matisse, lorsque je devais être en MS-GS. A la maison j'avais aussi très vaguement et très simplement découvert quelques grands artistes avec la série des "petites Taches". Je pense que cela doit rester très ponctuel et s'appuyer sur ce qui attire vraiment les enfants de cet âge, juste quelques minutes pour regarder ensemble une reproduction de peinture, de temps en temps par exemple ?


Dernière édition par phi le Sam 15 Mar 2014 - 21:34, édité 2 fois

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par atrium le Sam 15 Mar 2014 - 21:26

@doublecasquette a écrit:
@doctor who a écrit:
@Artscène a écrit:Ainsi peut-être verrons nous naître chez les futurs élèves des nouveaux artistes qui rechercheront des nouveaux concepts de création tout comme la fait Pollock ! De cette découverte appelée "patouille", nait l'INSPIRATION.

Mais a-t-on fait faire du Pollock au petit Jackson quand il était au jardin d'enfant ?

Du Pollock obligatoire...

Never mind the pollock(s).   

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par doublecasquette le Sam 15 Mar 2014 - 21:30

@phi a écrit:
@doctor who a écrit:Je pense que les arts visuels en maternelle doivent s'appuyer sur plusieurs piliers :
- le dessin libre
- le dessin représentatif
- la variété des outils (plus que celle des supports)
- une dose d'initiation à l'esthétique et à l'histoire de l'art (mais sans trop en faire).

J'ai l'impression que l'on privilégie actuellement la 4e composante au détriment des deux premières. Mais peut-être me trompé-je.

Alors oui pour les deux premiers points, qui sont effectivement laissés de côté en pratique dans de nombreuses classes d'après ce que j'ai pu voir.

-Le dessin libre est en effet sans doute considéré comme trop "occupationnel", pas assez producteur de petites cases à évaluer... On pourrait imaginer des jolis tableaux d'évaluation des dessins mais il vaut mieux que l'idée ne soit pas encore trop au goût du jour. Du coup, laisser des petiots simplement avec des feuilles et de quoi gribouiller dessus, c'est mal vu, ça veut dire qu'on est un feignant qui ne prépare pas d'activités "vraiment enrichissantes" pour ses élèves. Certes, on peut trouver ici et là quelques références au "dessin libre" de Freinet, sauf que ça n'a généralement absolument rien à voir dans les faits avec ce que Célestin Freinet professait. Cela m'étonnerait qu'il approuve les "cahiers de bonhomme" et autres programmations hyper sophistiquées qui n'ont plus grand chose de libres et même parfois plus grand chose d'une pratique régulière du dessin.

-Le "dessin représentatif" est quant à lui ouvertement dénigré, depuis longtemps et à tous les niveaux de la scolarité me semble-t-il. D'abord, le figuratif, c'est nul, c'est ringard, on est censés avoir dépassé ça depuis longtemps. En plus c'est compliqué à faire, il faut apprendre un minimum de bases techniques et la technique, c'est mal, ai-je vraiment besoin de développer ce point ? J'ai connu ce dénigrement même au collège, et des amis proches mêmes plus tard dans leur scolarité, mais en maternelle l'absence de figuratif se fait d'autant plus sentir que les élèves sont trop petits pour représenter fidèlement une réalité qu'ils ne perçoivent encore que confusément.
Par conséquent, on en conclut dans bien des classes qu'il vaut mieux ne pas figurer du tout que figurer mal, au lieu de se servir de moments courts mais réguliers où les élèves de maternelle seraient amenés à dessiner ce qu'ils voient pour affiner progressivement et sans pression leurs capacités sur les plans moteurs, sensoriels et esthétiques (c'est beau hein ? Mais j'espère qu'on comprend quand même ce que je veux dire)
D'où le fait qu'à quelques exceptions près ( le traditionnel collage "à la manière d'Arcimboldo")  les élèves de maternelle ne sont confrontés qu'à des artistes contemporains et quasi uniquement à l'art abstrait. Il est vrai qu'il est plus facile de faire pasticher à des élèves un Buren, un Toroni ou un Kandinsky que de leur faire dessiner des oiseaux ou des insectes qui ressemblent de plus en plus à des oiseaux et à des insectes et pas à n'importe quelle bestiole indifférenciée... En plus c'est pratique, ces artistes peuvent facilement être "rattachés à une progression en graphisme". Le souci c'est qu'on voit arriver des enfants qui face à une feuille et une boîte de feutres ne dessinent... que des formes géométriques. Et quand on leur demande, parce qu'on est bien niais "qu'as-tu dessiné aujourd'hui Kevinette?" on a droit comme seule réponse à "bah, tu vois bien, un rond jaune, et puis un triangle rouge, et puis un trait vert,..." c'est bien, ils apprennent le nom de quelques formes et de quelques couleurs comme ça mais enfin, on a le droit de trouver ça dommage...  cafe 

-la variété des outils, plus que celle des supports... Il me semble qu'elle est plutôt encouragée de façon générale, surtout en maternelle, et que c'est plutôt une bonne chose même si c'est sans doute un peu "trop" : à force de découvrir une nouvelle "technique" (en fait de nouveaux outils ) à chaque séance, sans jamais rien réemployer, je ne sais pas trop ce qui reste comme point de repères pour les élèves.

-J'ai déjà un peu parlé de ce qui était fait en matière "d'initiation à l'histoire des arts" dans le point 2. J'ai tendance à penser (mais je n'ai pas vraiment eu l'occasion de le faire alors je me fourre peut être le doigt dans l'oeil) qu'on peut effectivement, à très petites doses, faire découvrir quelques oeuvres ou artistes dès la maternelle... Personnellement je me souviens encore de la découverte de "la tristesse du roi" de Matisse, lorsque je devais être en MS-GS. A la maison j'avais aussi très vaguement et très simplement découvert quelques grands artistes avec la série des petites tâches. Je pense que cela doit rester très ponctuel et s'appuyer sur ce qui attire vraiment les enfants de cet âge, juste quelques minutes pour regarder ensemble une reproduction de peinture, de temps en temps par exemple ?

 fleurs sunny fleurs 

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Volubilys le Sam 15 Mar 2014 - 22:00

@doublecasquette a écrit:
@phi a écrit:
@doctor who a écrit:Je pense que les arts visuels en maternelle doivent s'appuyer sur plusieurs piliers :
- le dessin libre
- le dessin représentatif
- la variété des outils (plus que celle des supports)
- une dose d'initiation à l'esthétique et à l'histoire de l'art (mais sans trop en faire).

J'ai l'impression que l'on privilégie actuellement la 4e composante au détriment des deux premières. Mais peut-être me trompé-je.

Alors oui pour les deux premiers points, qui sont effectivement laissés de côté en pratique dans de nombreuses classes d'après ce que j'ai pu voir.

-Le dessin libre est en effet sans doute considéré comme trop "occupationnel", pas assez producteur de petites cases à évaluer... On pourrait imaginer des jolis tableaux d'évaluation des dessins mais il vaut mieux que l'idée ne soit pas encore trop au goût du jour. Du coup, laisser des petiots simplement avec des feuilles et de quoi gribouiller dessus, c'est mal vu, ça veut dire qu'on est un feignant qui ne prépare pas d'activités "vraiment enrichissantes" pour ses élèves. Certes, on peut trouver ici et là quelques références au "dessin libre" de Freinet, sauf que ça n'a généralement absolument rien à voir dans les faits avec ce que Célestin Freinet professait. Cela m'étonnerait qu'il approuve les "cahiers de bonhomme" et autres programmations hyper sophistiquées qui n'ont plus grand chose de libres et même parfois plus grand chose d'une pratique régulière du dessin.

-Le "dessin représentatif" est quant à lui ouvertement dénigré, depuis longtemps et à tous les niveaux de la scolarité me semble-t-il. D'abord, le figuratif, c'est nul, c'est ringard, on est censés avoir dépassé ça depuis longtemps. En plus c'est compliqué à faire, il faut apprendre un minimum de bases techniques et la technique, c'est mal, ai-je vraiment besoin de développer ce point ? J'ai connu ce dénigrement même au collège, et des amis proches mêmes plus tard dans leur scolarité, mais en maternelle l'absence de figuratif se fait d'autant plus sentir que les élèves sont trop petits pour représenter fidèlement une réalité qu'ils ne perçoivent encore que confusément.
Par conséquent, on en conclut dans bien des classes qu'il vaut mieux ne pas figurer du tout que figurer mal, au lieu de se servir de moments courts mais réguliers où les élèves de maternelle seraient amenés à dessiner ce qu'ils voient pour affiner progressivement et sans pression leurs capacités sur les plans moteurs, sensoriels et esthétiques (c'est beau hein ? Mais j'espère qu'on comprend quand même ce que je veux dire)
D'où le fait qu'à quelques exceptions près ( le traditionnel collage "à la manière d'Arcimboldo")  les élèves de maternelle ne sont confrontés qu'à des artistes contemporains et quasi uniquement à l'art abstrait. Il est vrai qu'il est plus facile de faire pasticher à des élèves un Buren, un Toroni ou un Kandinsky que de leur faire dessiner des oiseaux ou des insectes qui ressemblent de plus en plus à des oiseaux et à des insectes et pas à n'importe quelle bestiole indifférenciée... En plus c'est pratique, ces artistes peuvent facilement être "rattachés à une progression en graphisme". Le souci c'est qu'on voit arriver des enfants qui face à une feuille et une boîte de feutres ne dessinent... que des formes géométriques. Et quand on leur demande, parce qu'on est bien niais "qu'as-tu dessiné aujourd'hui Kevinette?" on a droit comme seule réponse à "bah, tu vois bien, un rond jaune, et puis un triangle rouge, et puis un trait vert,..." c'est bien, ils apprennent le nom de quelques formes et de quelques couleurs comme ça mais enfin, on a le droit de trouver ça dommage...  cafe 

-la variété des outils, plus que celle des supports... Il me semble qu'elle est plutôt encouragée de façon générale, surtout en maternelle, et que c'est plutôt une bonne chose même si c'est sans doute un peu "trop" : à force de découvrir une nouvelle "technique" (en fait de nouveaux outils ) à chaque séance, sans jamais rien réemployer, je ne sais pas trop ce qui reste comme point de repères pour les élèves.

-J'ai déjà un peu parlé de ce qui était fait en matière "d'initiation à l'histoire des arts" dans le point 2. J'ai tendance à penser (mais je n'ai pas vraiment eu l'occasion de le faire alors je me fourre peut être le doigt dans l'oeil) qu'on peut effectivement, à très petites doses, faire découvrir quelques oeuvres ou artistes dès la maternelle... Personnellement je me souviens encore de la découverte de "la tristesse du roi" de Matisse, lorsque je devais être en MS-GS. A la maison j'avais aussi très vaguement et très simplement découvert quelques grands artistes avec la série des petites tâches. Je pense que cela doit rester très ponctuel et s'appuyer sur ce qui attire vraiment les enfants de cet âge, juste quelques minutes pour regarder ensemble une reproduction de peinture, de temps en temps par exemple ?

 fleurs sunny fleurs 

+1000

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par auléric le Dim 16 Mar 2014 - 8:44

+1000 aussi

mais je tiens à souligner l'animation gé-ni-a-le qu'on a eu sur les arts visuels en maternelle lors de ma pseudo-formation.
Ce fut 3h de patouille autour de grandes tables avec des tas de techniques et d'outils à expérimenter (moi du coup j'en ai appris une bonne louche et je les ai réinvesties)
et dans le lot , on avait aussi deux ateliers différents de "dictées de dessin" , l'un en regardant le modèle que la "maitresse" faisait au fur et à mesure, un autre en autonomie à partir des bouquins de P.Legendre (la série "j'apprends à dessiner") ....
En classe mes MS ont adoré et j'ai eu de beaux dessins figuratifs en dessin libre (oui chez moi on dessinait librement et avec des fiches modèles sous le coude, tous les jours et d'ailleurs j'avais des pro du soin du coup)  Razz

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par coindeparadis le Dim 16 Mar 2014 - 9:21

Mes élèves l'an passé faisaient du dessin figuratif et/ou libre tous les jours. Et les progrès se sont avérés réels. On faisait aussi des dictées de dessin 1 à 2 fois par semaine dans l'esprit des ouvrages de Legendre "apprendre à dessiner". Mais il est vrai que le figuratif est mal vu, au point que lors de mon inspection on m'a recommandé de ne travailler avec les élèves que des tableaux abstraits, plus accessibles selon elle.
Quant aux formulations des domaines, cela me fait rire -jaune-. Imaginez que l'on écrive cela sur les emplois du temps donnés aux parents !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Dhaiphi le Dim 16 Mar 2014 - 9:51

@atrium a écrit:Never mind the pollock(s).   
Doit-on s'offusquer de ce jeu de mots sur un forum d'aussi grande tenue intellectuelle ?  scratch Laughing 
  

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par auléric le Dim 16 Mar 2014 - 10:23



voilà un exemple en MS .... en dessin libre (panthère guépard et lion dixit l'auteur), un matin , sans le modèle du lion qu'il avait très vite retenu , oui çà paie l'entrainement Wink
j'ai eu de belles collections de Hello Kitty du coup grâce à ce modèle du lion (et hop réinvestissement)

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par atrium le Dim 16 Mar 2014 - 12:50

@Dhaiphi a écrit:
@atrium a écrit:Never mind the pollock(s).   
Doit-on s'offusquer de ce jeu de mots sur un forum d'aussi grande tenue intellectuelle ?  scratch Laughing 
  

Contesterais-tu l'importance de la culture musicale et de l'histoire des arts dans la formation du futur citoyen?

Spoiler:
mais j'ai tout de même un peu honte de succomber aussi facilement à la tentation du jeu de mot laid.  Embarassed 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveaux programmes de maternelle applicables dès la rentrée 2015 : les grandes lignes sont définies.

Message par Dhaiphi le Dim 16 Mar 2014 - 19:14

@atrium a écrit:Contesterais-tu l'importance de la culture musicale et de l'histoire des arts dans la formation du futur citoyen?
Certes non !  Wink 
Et puis ça change des références aux ouvrages de spécialistes de l'enseignement dont j'ignorais tout de l'existence. Rolling Eyes 
 

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum