Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par Anne-Blanchett le Jeu 27 Mar 2014, 9:02 am

Et mieux le vivre, relativiser ?

Je démarre dans l'enseignement cette année, je ne suis pas certifiée, je suis simple Déléguée Auxiliaire. J'ai des niveaux très différents, sur deux établissements et une classe avec laquelle ça ne s'est jamais bien passée.
Cela constitue alors un double problème : première fois que j'enseigne (sans la formation préalable qu'on eue ceux et celles qui ont suivi Master Enseignement) et "jetée" dans la "fosse aux lions" (aucune expérience, pas de recul, toujours la tête pleine de questionnement, d'impuissance, d'épuisement parfois).

Que dois-je faire ? Quels sont vos conseils, vos recommandations, vos suggestions, vos méthodes pour mieux vivre le quotidien de professeur ? J'essaie de trouver une certaine hygiène de vie, d'avoir un rythme mais ce n'est pas évident car je dois trouver moi-même comment je fonctionne en tant que professeure (comment j'arrive à préparer des séquences, des séances, bien enchaîner les différentes tâches/activités d'un cours) et tenir bon.

Merci d'avances pour vos réponses !

Anne

Anne-Blanchett
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par skindiver le Jeu 27 Mar 2014, 9:16 am

Je parle pour mon cas, les premières classes que j'ai eu j'ai eu pas mal de mal.
L'important je pense pour que tu sois plus sereine c'est que tes cours soient le mieux préparés possible comme ça déjà tu n'as pas ce stress là (il y a beaucoup de sites internet de prof qui mettent en ligne leurs cours et tu peux t'en inspirer).

Il y a des classes avec lesquelles il n'y a pas de feeling, et ça... tu n'y peux pas grand chose et nous en avons tous. (cette année j'ai une classe que je n'apprécie pas beaucoup qui sont bavard avec un mauvais esprit) il faut prendre ton mal en patience et te dire que l'année prochaine tu ne les auras pas...

Si tes collègues sont sympas tu peux aussi leur parler de tes inquiétudes et de tes doutes, tu peux assister à des cours avec eux (en général ils se proposent assez facilement).

et ne te prends pas trop la tête tu fais de ton mieux, et c'est un forgeant qu'on devient forgeron, ça ne peut pas être parfait du premier coups.

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par Simgajul le Jeu 27 Mar 2014, 9:31 am

Je suis dans le même cas que toi. Je pense que cela vient avec le temps.
Je trouve assez dur de gérer la frustration de cette première année, j'ai envie de bien faire mais je n'ai pas le temps de préparer à fond 4 niveaux, c'est frustrant.
Avec l'année qui passe je relativise, je me rend compte que les élèves qui me posent problème, mettent aussi mes collègues en difficultés et ont eu plusieurs exclusions tout au long de l'année (la semaine dernière 5 exclu du collège, 4 dans mes classes...).
Je pense qu'en anglais quand tu passes le cap des 25 élèves, c'est bien plus difficile à gérer car n'importe quel travail oral devient délicat. J'ai 2 classes à 30, ce sont les classes où j'ai l'impression d’être flic ou éduc plus que prof.

_________________
When you doubt your power, you give power to your doubt.

Simgajul
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par Anne-Blanchett le Jeu 27 Mar 2014, 9:36 am

Osteoboy, j'ai un peu ce genre de classe. Le DA qui était avant moi (il est parti pour changer de métier) avait autant de difficulté mais pour lui ça a duré un mois. Pour moi, c'est mon poste à l'année.

Pour "relativiser", j'ai cette classe de 5ème (quelques cas difficiles, entre famille recomposé, adoption, dyslexie et dyspraxie, redoublants, j'en passe et des meilleurs) à des horaires où ils sont toujours énervés, trop énergiques et la volonté de se mettre au travail est proche de zéro. De plus, il y a comme une scission : les élèves (parfois en difficulté) qui se concentrent sur mon cours qui est bordélisé et ceux qui profitent du bazar. Quand je sanctionne (je pourrai sanctionner au bas mot la moitié de la classe mais comme ils sont pas loin de 30, c'est très vite impossible). Et à cet âge-là, ils sont "bêtes".

Pour en revenir au stress, mes collègues ne m'ont pas forcément "formée" à préparer les cours, je me sens un peu livrée à moi-même alors qu'en plus je ne suis pas à l'aise avec la classe, le niveau de 5ème (ça se passe mieux en 6ème). Je dois suivre les séquences de mes collègues et je me sens coincée.

Pour en revenir au sujet plus global, je voulais savoir quelles sont les techniques (méditation, quels exercices de méditation/yoga et j'en passe), trucs et astuces (les tisanes pour bien dormir ne me sont plus trop efficaces) pour justement faire en sorte que la santé n'y passe pas. Car mes premières années sont épuisantes.

En ce qui concerne les sites de cours mis en ligne, pour ma matière, je n'en ai pas trouvé des masses, des supports par-ci par-là, quelques séquences mais j'ai passé un temps fou pour trouver de quoi me mettre sous la dent.

Tout à fait d'accord avec toi, c'est en forgeant qu'on devient forgeron mais les collègues certifiés (pas tous) te mettent un peu la pression parfois (genre, tu as des comptes à rendre aux parents mais quand tu es DA, c'est plus délicat car on te balance sur un poste sans vraiment bien te briefer sur les règles, ce que tu dois faire et ne pas faire ; au début, j'ai eu beaucoup de mal à prendre des décisions alors que le pire c'est justement l'absence de décisions).

@Simgajul : je viens juste de voir ton message et merci de poser ta pierre à l'édifice Smile
Je gère 4 niveaux, sur 2 établissements (dont la philosophie et le fonctionnement sont très différents, les publics ne sont pas les mêmes, je préfère en parler en mp). Tu as quels niveaux précisément ? Peut-être qu'on peut s'aider mutuellement.

Oui, j'ai plus l'impression d'être flic, éducatrice et AS que professeur d'anglais et cela me frustre, m'épuise, me décourage même. Au final, comme me disait une étudiante à l'IUFM (que je n'ai pas fait), il faut savoir se réjouir de toutes petites réussites des élèves (genre il a mis le "s" à la troisième personne du singulier au présent simple, il sait bien ses verbes irréguliers)

Anne-Blanchett
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par juliette8188 le Jeu 27 Mar 2014, 9:49 am

Je suis contractuelle en LP pour la 1ère année aussi depuis début octobre, et j'ai une classe extrêmement difficile, et même parfois horrible. Cela se passe mal dans toutes les matières et avec tous les collègues... Jusqu'à présent, j'avais la boule au ventre avant de les avoir (pourtant je ne les ai qu'une heure par semaine ouf)... Le stress de me sentir regardée, jugée, la peur d'avoir des réflexions de leur part. C'est simple une heure de cours avec eux est un calvaire et je regarde ma montre toutes les 5 minutes...

Depuis cette semaine j'ai décidé que je n'avais pas à venir travailler avec la boule au ventre et que ce n'était pas à eux de dicter mon état. Du coup, lundi, je suis arrivée tout sourire, et j'ai travaillé avec eux sous forme de travail de groupe histoire de les laisser bavarder puisque de toute façon, ça aurait été le cas... Je me suis déchargée, et je pense leur avoir montré que maintenant et bien ceux qui veulent travailler le font et ceux qui ne le veulent pas.. je ne peux plus rien faire j'ai tout essayé (ils sont en 1ère). C'est le meilleur cours qui se soit passé depuis le début de l'année. Ils ont beaucoup bavardé, mais je passais dans les groupes, ils me posaient des questions (ce qui n'était jamais arrivé) et je les ai "presque" sentis intéressés par le cours. J'essaie de ne plus me prendre la tête, ce n'est pas facile. Heureusement on a des collègues qui nous soutiennent et heureusement je ne les aurai pas l'an prochain  cheers 

juliette8188
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par Anne-Blanchett le Jeu 27 Mar 2014, 9:56 am

Juliette, j'aimerais connaître la même transformation mais ce sont des 5èmes qui me posent problème. Mais l'idée de les faire bosser en binôme, il faudrait que j'en parle à mes collègues qui ont plus d'expérience. Toutefois, ils sont à la base (surtout les garçons) très bavards ... Dès qu'ils ne comprennent pas, ils boudent, font le bazar, refusent de travailler.
Et moi dans tout ça, je ne suis pas à l'aise avec le programme (je ne suis pas une bonne story-teller, je suis plus faite pour le lycée que le collège mais le niveau 6ème, je gère).

Pour la boule au ventre, je l'aurai toujours mais j'aimerais ne plus l'avoir. Je suis d'un naturel stressé, toujours à me poser 1000 questions. Ca ira mieux dans 2 ans, un prof à la retraite m'a affirmé que les 3 premières années sont les plus difficiles.

Anne-Blanchett
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par leyade le Jeu 27 Mar 2014, 10:35 am

@Anne-Blanchett a écrit:

Pour en revenir au sujet plus global, je voulais savoir quelles sont les techniques (méditation, quels exercices de méditation/yoga et j'en passe), trucs et astuces (les tisanes pour bien dormir ne me sont plus trop efficaces) pour justement faire en sorte que la santé n'y passe pas. Car mes premières années sont épuisantes.

Il faut trouver ce qui te va à toi. On a pas tous besoin/envie des mêmes choses, mais effectivement, essayer d'avoir une bonne hygiène de vie aide bien à tenir après les journées de cours. 
Le sommeil est un point essentiel : se coucher plus tôt, ou en tous cas plus régulièrement à la même heure, et se lever à la même heure, ton corps intégrera des horaires réguliers et l'endormissement se fera plus vite. 
Se lever un peu plus tôt les matins, mais pour avoir le temps de bien déjeuner et de bien se réveiller, au lieu de commencer sur les chapeaux de roues avec un café pris à l'arrache pour avoir voulu gratter quelques minutes de sommeil...
Le fait de "couper" du boulot aide aussi : après ta dernière heure, tu te poses à ton bureau, tu fais le point sur ce que tu as fait aujourd'hui/ pas eu le temps de faire, tu organises ta liste de choses à faire/ton agenda/tes cours etc... pour être au clair, ce qui t'évitera le coup de speed le soir, la tête sur l'oreiller à base de "M***, c'est quand déjà le conseil de classe?"
Si tu fais de la route, musique à tue tête pour décompresser, si tu es manuelle, des bidouillages de détente le soir type scrapbooking, calligraphie, que sais-je...

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par Anne-Blanchett le Jeu 27 Mar 2014, 10:52 am

Justement, certains soirs (j'imagine que le fait de débuter et l'hiver n'arrangent pas les choses) je suis capable de me coucher à 21 heures ! Deux de mes collègues (dont un DA qui a 3 ans d'expérience dans sa matière) se couche aussi tôt que moi (alors qu'il est père de famille, je ne sais pas comment il fait). Je prends en général ma douche 10 minutes après être rentrée chez moi, je dîner aussi tôt que les Britanniques (et oui, je suis prof d'anglais !) et j'évite d'être sur un écran d'ordi trop longtemps.

Je ne fais plus de route (une collègue m'a "sauvée" si je puis m'exprimer ainsià, ça m'avait tuée, je m'empaffais pendant les pauses déjeuner, une fois en cours, au lieu de passer une CO avec des pauses, j'ai fait peu de pauses, ça veut bien dire ce que ça veut dire. Je loge chez une collègue et ça se passe très bien. On s'entraide même !

En revanche, mes proches collègues pensent que justement je me lève trop tôt. Par exemple, pour un cours qui commencent à 8h10 (il vaut mieux arriver dans sa salle de cours 5 à 10 minutes à l'avance car la salle des profs est à 3 minutes pied du bâtiments des cours, pratique ...), je me lève à 6 heures. Le temps de faire un exercice de qi gong, de prendre un petit déjeuner, de m'habiller, etc. Et surtout de vérifier que j'ai rien oublié (je suis sur 2 établissements et j'ai pas le temps de repasser chez moi).

Et typique du débutant : je suis jamais sûre de mon cours, je stresse, j'ai peur d'être scrutée, jugée, dévisagée par mes élèves. J'imagine que l'année prochaine ces "symptômes" seront atténués.

Un prof m'a conseillé de tenir un semainier avec les tâches à faire et une partie où je mets ce qui n'a pas marché mais surtout ce qui a marché car la première chose à avoir quand on débute, c'est du courage (et je suis bien d'accord vu les élèves que j'ai !)

En revanche, je ne vois pas trop ce qu'est le scrapbooking (je sais juste que chez les blogueuses c'est à la mode mais pas eu le temps de jeter un œil)

Anne-Blanchett
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par leyade le Jeu 27 Mar 2014, 11:01 am

ah oui effectivement tu te lèves un peu trop tôt du coup! Alors, du coup : comme les gamins : "il faut faire son sac le soir!" et ne pas revérifier le lendemain matin...
Au vu de ton planning, tu n'auras pas le temps de caser du scrapbooking... (c'est un loisir créatif : faire des pages d'album photos avec décors, stickers, calligraphie, etc...)

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par cocktail le Jeu 27 Mar 2014, 12:18 pm

Au contraire, je pense qu'il faut qu'elle PRENNE le temps de faire quelque chose qui lui permette de se détendre et de se ressourcer... Je trouve qu'on bosse mieux quand on est reposé, frais et dispo et je pense que les élèves le ressentent.

cocktail
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress, angoisse, classes difficiles : comment gérer

Message par Anne-Blanchett le Jeu 27 Mar 2014, 2:19 pm

C'est ça le "souci" : personne n'est d'accord mais il n'y a que moi qui prendra la décision.
Je n'ai pas confiance en moi (parce que manque de formation et peut-être manque d'appui, de soutien) et je crois que ça sera mieux l'année prochaine, si j'ai encore les mêmes niveaux.

Si je me lève aussi tôt, c'est pour parer un imprévu (en hiver, dégeler la voiture, ça prend du temps, devoir conduire moins vite parce qu'il pleut et il fait nuit ou il y a du brouillard ...).

Ce taff me "vampirise" : même la nuit j'ai des idées qui peuvent surgir dans mon esprit mais trop fatiguée, je ne les note pas (parce qu'il faut bien dormir !). L'organisation est très importante et gérer autant de niveaux sur un quasi-temps plein et deux établissements (au collège, j'ai des rails, en seconde j'ai carte blanche, en terminale L les filles passent le Bac donc j'ai la pression). Je prends conscience que je ne peux pas continuer comme ça (ma santé l'a payé) et c'est pourquoi je partage car ça pourrait aussi servir à d'autres collègues.

Anne-Blanchett
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum